Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks)








télécharger 0.84 Mb.
titreProjet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks)
page16/21
date de publication20.10.2016
taille0.84 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > Biología > Documentos
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   21


Références bibliographiques

FAO, 2005. Évaluation des ressources forestières mondiales 2005. Étude thématique sur les mangroves. Sénégal, profil national. Version préliminaire, août 2005.

FAUGER Nicolas, 2009. Etude du projet de reboisement de palétuviers rhizophora en Basse-Casamance (Sénégal) par l'ONG OCEANIUM. ISTOM - Ingénieur en Agro-Développement International.

Site web Oceanium (http://www.oceanium.org/#rubrique-32)

ANCAR., 2012 .Fiches techniques pour la gestion durable des terres, ANCAR, 119 pages

Contact : NDIAYE, Déthié Soumaré. Centre de Suivi Ecologique, Rue Léon Gontran Damas, Fann-Résidence, PO Box 15532, DakarFann, +221338258066, +221338258268, e-mail: marieme@cse.sn
Tableau  : Régénération Naturelle Assistée (RNA)



Désignations

Informations techniques, institutionnelles, culturelles, économiques, etc.

1

Nom commun de la bonne pratique (BP)

Régénération Naturelle Assistée (RNA)

2

Nom local de la BP




3

Personne / Structure de contact (nom, prénom, adresse, téléphone, fax, BP, e-mail)

  • Centre Nationale des Semences Forestières (CNSF)

  • INERA/DPF

4

Echelle d'intervention (1 = commune /sous-préfecture, 2 = province / préfecture, 3 = région / district /cercle, 4 = national)

National

5

Catégorie de BP (1 = Bonnes Pratiques technologiques ; 2 = Bonnes Pratiques socio-organisationnelles)

Bonne pratique technologique

6

Type de BP

Bonnes pratiques de foresterie et agroforesterie

7

Secteur d’activités couvert par la BP (1 = Agriculture ; 2 = Elevage ; 3 = Environnement ; 4 = Autres (à définir)

1 = Agriculture

8

Conditions environnementales de mise en œuvre (zones agro-écologiques d’application)

De la zone sahélienne à la zone soudanienne

9

Objectifs de la bonne pratique en lien avec la GDT, les RN et le CC

  • Favoriser une meilleure gestion des ressources ligneuses ;

  • Assurer la régénération du couvert végétal ;

  • Augmenter les capacités de séquestration de carbone des agro-écosystèmes ;

  • Protéger les sols et améliorer la production agricole contribuant à réduire l’insécurité alimentaire induite par la variabilité climatique.

10

Description de l’environnement humain /genre (nature des exploitants appliquant la BP)

Exploitants agricoles

11

Type de sol où la BP est appliquée / les conditions environnementales (bassin versant)

Tout type de sol.

12

Type d’utilisation des terres en lien avec la BP (Terres cultivées, pâturage, forêts, mixte…)

Terres cultivées

13

Description de la BP

Elle vise la conservation et la restauration des sols et l’exploitation des produits forestiers non ligneux à des fins utiles. La caractéristique principale de l’application de la RNA est la présence dans le champ d'un certain nombre d'espèces suivant une densité variable et acceptable. On parlera de parc sélectionné lorsque les arbres sont délibérément épargnés dans les champs pour les diversités des produits qu'ils fournissent. Les espèces généralement rencontrées sont Faidherbia albida, Vitellaria paradoxa, Parkia biglobosa, Lannea microcarpa, etc. Lorsqu'une espèce devient dominante, soit par plantation, soit par régénération naturelle, on parlera de parcs construits. On cite généralement le cas du Faidherbia albida et de Vitellaria paradoxa. Dans la pratique, les espèces qui poussent naturellement dans le champ (ou le pâturage) peuvent être sélectionnées en fonction des besoins des producteurs. Cependant, cette sélection doit tenir compte des densités préconisées soit 20 à 25 pieds adultes à l’hectare et entre 60 à 80 pieds de jeunes pousses ou rejets. Les espèces protégées par la législation forestière sont à prendre en compte. Les espèces généralement protégées par les producteurs sont : Vitellaria paradoxa, Parkia biglobosa, Tamarindus indica, Adansonia digitata, Lannea microcarpa, Faidherbia albida, Sclerocarya birrea, Afzelia africana, Bombax costatum, Detarium microcarpum, Pterocarpus erinaceus, Diospyros mespiliformis, Balanites aegyptiaca, Ficus gnaphalocarpa, Daniellia oliveri, Anogeissus leiocarpus, Borassus aethiopum, etc. Les principales étapes sont : (i) le repérage des plants sectionnés à l’aide de piquets, de bandes colorées ou de peintures (ii) la protection des jeunes plants contre la divagation des animaux et des feux (iii) l’entretien des plants en faisant des éclaircis, des émondages, des élagages, des tuteurages, etc.

14

Type de problème de dégradation des terres ou des RN, auquel la BP s’adresse




15

Type d’acteurs (1= porteurs ; 2 = Acteurs de soutien technique ; 3 = Acteurs financiers)

1= Producteurs individuels, ménages OP, Agro-businessmen

2 = Services d’encadrement technique ; ONG ; Associations

3= Etat ; collectivités territoriales ; ONG ; Projets et programmes, etc.

16

Communautés ciblées

  1. Collectivité locale

  2. Ensemble de collectivités locales

  3. Organisation de producteurs

  4. Organisation de femmes

  5. Organisation de jeunes

  6. Privé

  7. Autres

3. Organisation de producteurs

  1. Organisation de femmes

  2. Organisation de jeunes

  3. Privé

17

Manière dont la BP combat la dégradation des terres 




18

Niveau de connaissances techniques requis pour appliquer la BP

La diffusion demande la formation des producteurs et techniciens aux techniques de RNA.

19

Illustrations : Photos, dessins, schémas, etc.

parc à faidherbia

Photo MEE, 2001


20

Conseils pratiques de mise en œuvre

  • On parlera de parc sélectionné lorsque les arbres sont délibérément épargnés dans les champs pour les diversités des produits qu'ils fournissent. Les espèces généralement rencontrées sont Potassium albida, Vitellaria paradoxa, Parkia biglobosa, Lannea microcarpa, etc. Lorsqu'une espèce devient dominante, soit par plantation, soit par régénération naturelle, on parlera de parcs construits. On cite généralement le cas du Potassium albida et de Vitellaria paradoxa ;

  • Les espèces protégées par la législation forestière sont à prendre en compte.

21

Avantages / effets / impacts

  • Protection des sols et l’amélioration de la production agricole ;

  • Les espèces épargnées ont un meilleur développement car déjà adaptées aux conditions locales ;

  • Le producteur fait des économies, car la production des plants en pépinière n'est pas nécessaire ;

  • Augmentation de la diversité des espèces et des produits les zones où la flore est riche et diversifiée ;

  • Technique très simple et facile à mettre en œuvre.

22

Contraintes liées à la mise en œuvre de la BP

  • Disposition non ordonnée des espèces dans le champ rendant difficiles les travaux mécanisés ;

  • Divagation des animaux, coupe abusive de bois, feux de brousse ;

  • Le choix des espèces reste dépendant de la source de régénération naturelle.

23

Mesures nécessaires à la levée des contraintes

  • Mettre en place des mesures incitatives à la mise en œuvre de la RNA dans les exploitations agricoles ;

  • Renforcer les capacités techniques des producteurs en RNA.

24

Coût de réalisation

45 000 FCFA/ ha (source : Adapté de PNGT2)

25

Echelle dans le processus de diffusion et durabilité (1= initiale, 2= maturité ; 3 = léthargie)

2= Maturité

26

Recommandations pour la diffusion de la BP

La diffusion demande la formation des producteurs et techniciens aux techniques de RNA. Promouvoir les visites d’échanges entre producteurs. Favoriser la production des plantules.

Références

  1. André Kiema, Élisée Ouédraogo, Hamade Sigué, 2009. Capitalisation des informations sur les pratiques d’adaptation aux changements climatiques au Burkina Faso. IUCN – Burkina, 123 p.

  2. PNGT2/SILEM 2007. Référentiel technique pour les actions de gestion intégrée des écosystèmes. 20 p.

  3. SP-CONEDD, 2011. Etude sur les meilleures pratiques de gestion durable des terres, 179 p.

  4. UICN, 2010. Pratiques d’adaptation à la variabilité et au changement climatique au Burkina Faso : Catalogue de fiches techniques, 67 p.
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   21

similaire:

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconProjet de renforcement de la résilience par le biais de services...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCalendrier et organisation
«Europe 2020» dont la R&D et l’innovation sont l’une des grandes priorités. La récente communication «union de l’innovation»

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconLa généralisation de l'attribution d'un statut aux troupeaux de bovinés...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCctp type de dce de réparation ou de renforcement des ouvrages en...
«Ouvrages d'art. Réparation et renforcement des maçonneries. Spécifications relatives aux techniques et aux matériaux utilisés.»,...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconApprenti en urbanisme, ça existe ?
«Urbanisme et Projet Urbain» (niveau bac+5). Par le biais d’un contrat d’apprentissage ou d’un stage, l’alternance se déroule sur...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconRésumé : Ce projet, fruit d’une collaboration entre l’ensta-bretagne...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCommunique de presse – xas services – 17 janvier 2008
«C’est en renforçant xml, que nous pouvons réellement libérer l’information et l’innovation» déclare Zaïr Bezghiche, fondateur et...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconPRÉvention des risques liés aux bâtiments et aux installations

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconPortant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet...
«services informatiques aux organisations» sont fixées conformément aux dispositions du présent arrêté

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconRésumé du travail proposé
«renforcement de pistes», par exemple au travers d’un jeu sérieux. Pour des raisons de sécurité, on peut envisager que les interactions...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com