Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks)








télécharger 0.84 Mb.
titreProjet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks)
page20/21
date de publication20.10.2016
taille0.84 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > Biología > Documentos
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   21


Ministère du Développement Agricole (MDA), PAC1. Recueil des fiches techniques en Gestion des Ressources Naturelles et de Productions Agro-Sylvo-Pastorales.



Tableau  : Tapis herbacé



Désignations

Informations techniques, institutionnelles, culturelles, économiques, etc.

1

Nom commun de la bonne pratique (BP)

Tapis herbacé

2

Nom local de la BP




3

Personne / Structure de contact (nom, prénom, adresse, téléphone, fax, BP, e-mail)

HIEN Victor, INERA/CREAF de Kamboinsé, 01 BP 476 Ouagadougou 01, téléphone 226 50 31 92 60, E-mail : vhien@fasonet.bf

4

Echelle d'intervention (1 = commune /sous-préfecture, 2 = province / préfecture, 3 = région / district /cercle, 4 = national)

Nationale

5

Catégorie de BP (1 = Bonnes Pratiques technologiques ; 2 = Bonnes Pratiques socio-organisationnelles)

Bonne pratique technologique

6

Type de BP

Bonnes pratiques d’aménagement et gestion des sols

7

Secteur d’activités couvert par la BP (1 = Agriculture ; 2 = Elevage ; 3 = Environnement ; 4 = Autres (à définir)

Agriculture ; Elevage ; Environnement

8

Conditions environnementales de mise en œuvre (zones agro-écologiques d’application)

Toutes les zones agro-climatiques.

9

Objectifs de la bonne pratique en lien avec la GDT, les RN et le CC

  • Permettre l’infiltration de l’eau ;

  • Permettre l’installation de la végétation en facilitant la pénétration des racines ;

  • Reconstituer les stocks de matière organique et améliorer les propriétés physiques et biologiques du sol ;

  • Améliorer la production agricole (l’aménagement est mis en jachère pendant trois années avant d’être remis en culture).

10

Description de l’environnement humain /genre (nature des exploitants appliquant la BP)

Agriculteurs, éleveurs, agropasteurs, sylviculteurs.

11

Type de sol où la BP est appliquée / les conditions environnementales (bassin versant)

Sols où le sous-solage et le scarifiage sont adaptés.

12

Type d’utilisation des terres en lien avec la BP (Terres cultivées, pâturage, forêts, mixte…)

Terres cultivées, pâturage, forêts

13

Description de la BP

  1. Travail du sol

  • Sous-solage à l’aide d’engins lourds motorisés (bulldozer) munis de dents :

    • Profondeur de travail : 30 à 60 cm

    • Période de réalisation : début saison des pluies ou septembre

  • Scarifiage avec des dents montées sur charrue à traction animale

    • Profondeur de travail : 10 à 15 cm

    • Période de réalisation : précoce (janvier-février)

  • Ecartement entre 2 sillons : 60 à 85 cm. Travaux perpendiculaires à la pente

  1. Ensemencement

  • Récolter les semences avant la chute des semences (en novembre).

  • Scarifier les semences en les frottant avec du sable mouillé.

  • Enfouir les semences dans les sillons après les premières pluies.

  • Espèces susceptibles d’être ensemencées : Andropogon gayanus, Pennicetum pedicellatum, Schoenefeldia gracilis, Eragrostis spp., Bracharia spp., Cymbopogon schoenantus, Dactyloctenium aegyptium, Cenchrus biflorus, Zornia glochidiata

  • tasser légèrement le sol pour éviter que les semences ne soient emportées par le vent

  1. Aménagements annexes

  • Cordons pierreux ou de diguettes en terre perpendiculaires à la pente.

  • Plantation d’espèces ligneuses.

  1. Opérations d’entretien

Mise en jachère pendant 3 années complètes avec mise en défens durant une année complète (il est indispensable d’éviter le pâturage avant la floraison).

14

Type de problème de dégradation des terres ou des RN, auquel la BP s’adresse

  • Baisse de la fertilité des sols

  • Baisse de la diversité biologique

15

Type d’acteurs (1= porteurs ; 2 = Acteurs de soutien technique ; 3 = Acteurs financiers)

1= Producteurs, ménages

2 = Services d’encadrement technique ; ONG ; Associations

3= Etat ; collectivités territoriales ; ONG ; Projets et programmes, etc.

16

Communautés ciblées

  1. Collectivité locale

  2. Ensemble de collectivités locales

  3. Organisation de producteurs

  4. Organisation de femmes

  5. Organisation de jeunes

  6. Privé

  7. Autres

  1. Organisation de producteurs

  1. Organisation de femmes

  2. Organisation de jeunes

  3. Privé

17

Manière dont la BP combat la dégradation des terres 




18

Niveau de connaissances techniques requis pour appliquer la BP

Connaissance des techniques de mise en place d’un tapis herbacé.

19

Illustrations : Photos, dessins, schémas, etc.



20

Conseils pratiques de mise en œuvre

Les espèces herbacées à ensemencer doivent être adaptées à chaque zone.

21

Avantages / effets / impacts

  • Richesse floristique du site ;

  • Accroissement du taux de recouvrement des espèces herbacées ;

  • Amélioration des propriétés physico-chimiques et biologiques des sols ;

  • Impact positif sur les rendements agricoles des parcelles après leur remise en culture : rendements en grains : 1860 kg/ha, rendement en pailles : 5246 kg/ha

22

Contraintes liées à la mise en œuvre de la BP

  • Contraintes économiques : coût de l’aménagement

  • Contraintes édaphiques : nécessité de trouver des espèces adaptées aux conditions du milieu.

23

Mesures nécessaires à la levée des contraintes




24

Coût de réalisation

  • Moyens matériels :

    • sous-solage au bulldozer : 15 ha/j ou 2 heures/ha

    • scarifiage avec la charrue : 1 ha/j

    • achats de plants

    • frais de mise en défens

  • Moyens humains :

    • coût des aménagements annexes (cordons pierreux, …),

    • main d’œuvre pour la collecte des semences et le semis

25

Echelle dans le processus de diffusion et durabilité (1= initiale, 2= maturité ; 3 = léthargie)

2= maturité 

26

Recommandations pour la diffusion de la BP

  • Informer et former les producteurs et techniciens aux bonnes pratiques de tapis herbacés ;

  • Réaliser des démonstrations sur les techniques de tapis herbacés suivies de visites commentées avec les producteurs.

Références

  1. HIEN Victor, BILGO Ablassé, SANGARE Sheik, MASSE Dominique - Récupération des terres dégradées par la technique du tapis herbacé - Fiche technique n°01/2005/Projet Jachère/GRN/SP/INERA/CNRST

  2. HIEN Victor, BILGO Ablassé, SANGARE Sheik, MASSE Dominique - Impact agro-écologique du tapis herbacé dans la récupération des sols dégradés - Fiche technique INERA n°18
1   ...   13   14   15   16   17   18   19   20   21

similaire:

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconProjet de renforcement de la résilience par le biais de services...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCalendrier et organisation
«Europe 2020» dont la R&D et l’innovation sont l’une des grandes priorités. La récente communication «union de l’innovation»

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconLa généralisation de l'attribution d'un statut aux troupeaux de bovinés...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCctp type de dce de réparation ou de renforcement des ouvrages en...
«Ouvrages d'art. Réparation et renforcement des maçonneries. Spécifications relatives aux techniques et aux matériaux utilisés.»,...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconApprenti en urbanisme, ça existe ?
«Urbanisme et Projet Urbain» (niveau bac+5). Par le biais d’un contrat d’apprentissage ou d’un stage, l’alternance se déroule sur...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconRésumé : Ce projet, fruit d’une collaboration entre l’ensta-bretagne...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCommunique de presse – xas services – 17 janvier 2008
«C’est en renforçant xml, que nous pouvons réellement libérer l’information et l’innovation» déclare Zaïr Bezghiche, fondateur et...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconPRÉvention des risques liés aux bâtiments et aux installations

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconPortant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet...
«services informatiques aux organisations» sont fixées conformément aux dispositions du présent arrêté

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconRésumé du travail proposé
«renforcement de pistes», par exemple au travers d’un jeu sérieux. Pour des raisons de sécurité, on peut envisager que les interactions...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com