Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks)








télécharger 0.84 Mb.
titreProjet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks)
page3/21
date de publication20.10.2016
taille0.84 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > Biología > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21


Analysis of good practice
Agroforestry is mainly promoted by the Ministry of Food and Agriculture, Food and Agriculture Organization and to some extent Forestry Commission of Ghana under the National Tree Plantation Development Programme. This practice conserves soil and water and has direct effect on the climate. It does these by increasing soil cover to reduce erosion, increasing soil organic matter, improving soil structure stability and water holding capacity. It also enhances the natural environment by recovering the native vegetation and species and protects the environment against extreme of climate elements (temperature and windstorm). Aridity of farm and other lands, poor vegetation cover and nutrients loss as well as severely eroded soils necessitate the implementation of the practice. The cover provided by crops and planted trees support and promote soil productivity by preventing or minimizing erosion and runoff; increasing soil organic matter and biodiversity, water holding capacity and fertility; as well as sequestering carbon above ground and in soil and finally replenishing vegetation cover and climate change mitigation.



Tableau  : Brise-vent



Désignations

Informations techniques, institutionnelles, culturelles, économiques, etc.

1

Nom commun de la bonne pratique (BP)

Brise-vent

2

Nom local de la BP




3

Personne / Structure de contact (nom, prénom, adresse, téléphone, fax, BP, e-mail)

IUCN Programme Burkina Faso (01 BP 3133 Ouagadougou 01 ; Tél. : 00226 25 32 85 06 / 25 31 31 54 ; Site web : www.iucn.org/burkinafaso

4

Echelle d'intervention (1 = commune /sous-préfecture, 2 = province / préfecture, 3 = région / district /cercle, 4 = national)

National

5

Catégorie de BP (1 = Bonnes Pratiques technologiques ; 2 = Bonnes Pratiques socio-organisationnelles)

Bonne pratique technologique

6

Type de BP

Bonnes pratiques de foresterie et agroforesterie

7

Secteur d’activités couvert par la BP (1 = Agriculture ; 2 = Elevage ; 3 = Environnement ; 4 = Autres (à définir)

Agriculture ; Elevage ; Environnement 

8

Conditions environnementales de mise en œuvre (zones agro-écologiques d’application)

Sous tous les climats

9

Objectifs de la bonne pratique en lien avec la GDT, les RN et le CC

Contribuer à réduire les effets négatifs des vents violents qui sont induits par le changement climatique sur la production agricole et même de l’habitat

10

Description de l’environnement humain /genre (nature des exploitants appliquant la BP)

  • Agriculteurs ;

  • Eleveurs ;

  • Agropasteurs ;

  • sylviculteurs.

11

Type de sol où la BP est appliquée / les conditions environnementales (bassin versant)

Sur tous les types de sols.

12

Type d’utilisation des terres en lien avec la BP (Terres cultivées, pâturage, forêts, mixte…)

Terres cultivées, pâturage, forêts

13

Description de la BP

La construction de brise-vent constitue une technique assez délicate dans la mesure où doivent être pris en compte à la fois l'orientation, la structure, la composition et son aménagement dans le temps. L'orientation n'est pas toujours facile à choisir, car les vents dominants changent au cours de l'année. Aussi, il est conseillé de mettre en place un réseau de brise-vents, car un seul brise-vent sera de peu d'effet. C'est une succession ou un quadrillage qu'il faut prévoir. L’implantation du brise-vent commence par le piquetage et à la trouaison de la zone à protéger. L'écartement entre les plants sera de 1,5 à 4 m sur les lignes. L'association de plusieurs espèces feuillues est recommandée à un triple point de vue : elle assure un meilleur effet brise-vent, est biologiquement plus riche, est peu vulnérable aux attaques parasitaires. La plantation s'effectue dans les conditions habituelles et les plants sont disposés en quinconce d'une ligne à l'autre. Des arbres de hauteurs différentes constituant plusieurs strates forment souvent des brise-vents plus efficaces. Un brise-vent possède une hauteur (H) qui définit son champ d'action selon sa perméabilité. La zone à protéger par le brise-vent est une fonction de la densité du brise-vent et de la hauteur du brise-vent. Le choix des espèces est capital. Les qualités requises pour les espèces choisies sont : - avoir un feuillage persistant, mais pas trop dense ; supporter les tailles sévères ou rejeter vigoureusement après recepage ou étêtage ; avoir une croissance rapide et une hauteur suffisante ; avoir un enracinement pivotant et profond. Les arbres recommandés sont : Azadirachta indica avec des écartements recommandés de 4 m sur la ligne ; Eucalyptus camaledulensis et Senna siamea avec des écartements de 2 m sur la ligne et Acacia nilotica. Les espèces comme Acacia nilotica, Acacia seyal et Prosopis juliflora sont plantés à des écartements variant entre 2 à 4 m. Les écartements entre les arbres et les arbustes sont de 1 à 2 m.

14

Type de problème de dégradation des terres ou des RN, auquel la BP s’adresse

  • Erosion éolienne

15

Type d’acteurs (1= porteurs ; 2 = Acteurs de soutien technique ; 3 = Acteurs financiers)

1= Groupes de producteurs ;

2 = Services d’encadrement technique ; ONG ; Associations

3= Etat ; collectivités territoriales ; ONG ; Projets et programmes, etc.

16

Communautés ciblées

  1. Collectivité locale

  2. Ensemble de collectivités locales

  3. Organisation de producteurs

  4. Organisation de femmes

  5. Organisation de jeunes

  6. Privé

  7. Autres

  • Collectivité locale

  • Organisation de producteurs

  • Organisation de femmes

  • Organisation de jeunes

  • Privé

17

Manière dont la BP combat la dégradation des terres 



18

Niveau de connaissances techniques requis pour appliquer la BP

  • Connaissances sur la mise en place des brise-vent.

19

Illustrations : Photos, dessins, schémas, etc.



Photo SP/CONEDD, 2011

20

Conseils pratiques de mise en œuvre

  • L'association de plusieurs espèces feuillues est recommandée à un triple point de vue : elle assure un meilleur effet brise-vent, est biologiquement plus riche, est peu vulnérable aux attaques parasitaires ;

  • Des arbres de hauteurs différentes constituant plusieurs strates forment souvent des brise-vent plus efficaces ;

  • La présence de brèches et le manque de sous étage créent le phénomène Venturi c'est-à-dire une accélération de la vitesse du vent provoquant des turbulences du côté sous le vent ;

  • Un brise-vent trop épais peut provoquer une turbulence d’air chaud au côté sous le vent et endommager les cultures.

21

Avantages / effets / impacts

  • Protection des cultures contre les effets mécaniques du vent (verse des céréales, troubles de pollinisation, chute des fruits) et piégeage de la charge solide du vent limitant les transferts de sol (et de nutriments) ;

  • Réduction ou suppression de l'érosion éolienne et amélioration des rendements des cultures ;

  • Production de bois, des fruits, des médicaments, etc. attrayants pour les populations rurales.

22

Contraintes liées à la mise en œuvre de la BP

  • Compétition vis-à-vis de la lumière pour une partie de l’exploitation agricole ;

  • Minimum de technicité requis pour le choix des espèces et leur plantation.

23

Mesures nécessaires à la levée des contraintes

  • Mettre tout en œuvre pour la vulgarisation des bonnes pratiques en matière de plantation des brise-vent.

24

Coût de réalisation




25

Echelle dans le processus de diffusion et durabilité (1= initiale, 2= maturité ; 3 = léthargie)

1 = Initiale

26

Recommandations pour la diffusion de la BP

  • La stratégie de diffusion implique l’information, l’éducation, la communication sur les avantages des brise-vents et de former les producteurs aux techniques de plantation des brise-vents et de leur entretien.

Références

  1. Ministère de l’Environnement et de l’Eau (MEE), 2001. Manuel de foresterie villageoise, 67 p.

  2. SP-CONEDD, 2011 ; Etude sur les meilleures pratiques de gestion durable des terres, 179 p.

  3. UICN-Programme Burkina Faso, 2010 : Pratiques d’adaptation à la variabilité et au changement climatique au Burkina Faso : Catalogue de fiches techniques, 67 p.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   21

similaire:

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconProjet de renforcement de la résilience par le biais de services...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCalendrier et organisation
«Europe 2020» dont la R&D et l’innovation sont l’une des grandes priorités. La récente communication «union de l’innovation»

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconLa généralisation de l'attribution d'un statut aux troupeaux de bovinés...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCctp type de dce de réparation ou de renforcement des ouvrages en...
«Ouvrages d'art. Réparation et renforcement des maçonneries. Spécifications relatives aux techniques et aux matériaux utilisés.»,...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconApprenti en urbanisme, ça existe ?
«Urbanisme et Projet Urbain» (niveau bac+5). Par le biais d’un contrat d’apprentissage ou d’un stage, l’alternance se déroule sur...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconRésumé : Ce projet, fruit d’une collaboration entre l’ensta-bretagne...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCommunique de presse – xas services – 17 janvier 2008
«C’est en renforçant xml, que nous pouvons réellement libérer l’information et l’innovation» déclare Zaïr Bezghiche, fondateur et...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconPRÉvention des risques liés aux bâtiments et aux installations

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconPortant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet...
«services informatiques aux organisations» sont fixées conformément aux dispositions du présent arrêté

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconRésumé du travail proposé
«renforcement de pistes», par exemple au travers d’un jeu sérieux. Pour des raisons de sécurité, on peut envisager que les interactions...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com