Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks)








télécharger 0.84 Mb.
titreProjet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks)
page9/21
date de publication20.10.2016
taille0.84 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > Biología > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   21

Références bibliographiques

ANGMV., 2009. Rapport de démarrage, 28p

ANGMV., 2009. Rapport introductif d’exécution technique du conseil de surveillance, 21p



Tableau  : Le bocage

Désignation

Informations techniques

Nom de la technologie

Bocage

Noms locaux de la technologie dans la zone
Catégorie de la technologie

Pratique végétale

Localité où la technologie est plus développée dans la zone

  • Zone de la Savane Sèche : Tône (Toaga, Tami); Kpendjal (Ogaro)

Utilisateurs de la technologie/Genre

Agriculteurs (homme et femmes)

Type de sol où la technologie est appliquée/ Les conditions environnementales

Cette technologie est utilisée sur les terres cultivées

But ou objectifs de la technologie

Cette technologie a pour objectifs de délimiter les parcelles entre voisins, briser la vitesse du vent et parfois freiner le ruissellement

Type d’utilisation des terres en lien avec la technologie

Terres cultivées

Description de la technologie

Le bocage est une technique qui consiste à planter les arbres ou des haies sur des levées de terres pour marquer les limites de parcelles de taille et de forme différentes mais aussi entre les voisins. Les essences utilisées sont directement liées aux activités agricoles

Type de dégradation des terres que la technologie corrige

Dégradation physique et érosion hydrique et éolienne

Manière dont la technologie combat la dégradation des terres

  • Freine le ruissellement

  • Limite l’érosion hydrique et éolienne

Niveau de connaissances techniques requis pour appliquer la technologie

Cette technique ne nécessite pas un niveau de connaissance particulier car elle fait aussi partie du savoir traditionnel

Photos, dessin technique


Haie de Jatropha entourant le champ


Photo n°86 : Bocage à Ogaro (INADES-Formation Togo, 2014)

Ampleur d’utilisation de la technologie/superficie/ étendue

Cette technique est utilisée par plusieurs exploitants agricoles dans plusieurs préfectures de la zone agro-ecologique de la Savane Sèche.

Effets bénéfiques ou avantages

  • Empêche les conflits fonciers entre voisins

  • Protège les cultures

  • Possibilité d’utiliser plusieurs espèces agro-forestières

  • Création de microclimat

  • Bois de chauffe

Niveau efficacité de la technologie

C’est une technique a efficacité moyenne à cause de l’effet dépressif sur les cultures situées près des haires

Inconvénients

  • Elle a un effet dépressif sur les cultures situées près des haies

  • L’ombrage empêche la photosynthèse des cultures

Contraintes/ difficultés/ limites

Disponibilité des plants

Coûts relatifs à la mise en place de la technologie

Coût de réalisation : En fonction des espèces et du périmètre à planter (100 à 500 FCFA par plant suivant les espèces)

Tableau  : Légumineuse arbustive Cajanus cajan avec des cultures annuelles



Désignations

Informations techniques, institutionnelles, culturelle, économique, etc.

1

Nom commun de la bonne pratique (BP)

Protection des sols par l’association de la légumineuse Mucuna sp avec des cultures annuelles

2

Nom local de la BP

 Mucuna




Personne / Structure de contact (nom, prénom, adresse, téléphone, fax, BP, e-mail)

Initiatives pour un Développement Intégré Durable (IDID)

HOUNKPONOU K. Saïd

Tel: 97 68 68 96. 03BP92 Porto Novo. Email : kolawoles79@yahoo.fr

3

Echelle d'intervention1(1 = commune /sous-préfecture, 2 = province / préfecture, 3 = région / district /cercle, 4 = national)

Nationale

4

Catégorie de BP2 (1 = Bonnes Pratiques technologiques ; 2 = Bonnes Pratiques socio-organisationnelles)

 Technique




Type de BP

Défense, restauration des sols

5

Secteur d’activités couvert par la BP3(1 = Agriculture ; 2 = Elevage ; 3 = Environnement ; 4 = Autres (à définir)

Agriculture, Environnement

6

Conditions environnementales de mise en œuvre (zones agro-écologique d’application)

 Dans les écosystèmes sahélien et soudanien

7

Objectifs de la bonne pratique en lien avec la GDT, les RN et le CC

  • fertilisation des sols,

  • réduction de l’érosion

  • limitation de l’évapotranspiration,

  • réduit les dépenses dans les achats liés à la fumure minérale 

  • protège le sol contre l’érosion

8

Description de l’environnement humain /genre (nature des exploitants appliquant la BP)

Organisations de producteurs, les ménages (hommes et femmes).

Le groupe cible est constitué des petits exploitants agricoles qui pratiquent une agriculture pluviale essentiellement orienté vers la subsistance.

9

Type de sol où la BP est appliquée / les conditions environnementales (bassin versant)

 Tout type de sol (ferrugineux, argileux, sableux, ferrallitique) excepté sol très dégradé, décapé, à Ph inférieur à 4,5

10

Type d’utilisation des terres en lien avec la BP (Terres cultivées, pâturage, forêts, mixte…)

Système agro-sylvo-pastorale

11

Description de la BP

L’itinéraire technique pour la mise en place du système mucuna/maïs se résume en quatre (04) grandes phases.

  1. Préparation du sol, au cours de laquelle les mauvaises herbes sont soit fauchées et laissées sur place pour leur enfouissement par billonnage, soit sarclées

  2. Semi du maïs à écartement recommandé par la vulgarisation.

  3. Entretien et épandage d’engrais (épandage NPK a la même période où intervient le 1er sarclage)

  4. Mise en place du mucuna dès l’apparition des fleurs femelles du maïs

Sa performance est triplée lorsque la mucuna est combiné avec l’utilisation d’engrais chimique.

12

Type de problème de dégradation des terres ou des RN, auquel la BP s’adresse

Erosion hydrique, ruissellement, dégradation chimique et stress hydrique lié à la sécheresse

13

Type d’acteurs4 (1= porteurs ; 2 = Acteurs de soutien technique ; 3 = Acteurs financiers)

2 = Acteurs de soutien technique 




Communautés ciblés

  1. Collectivité locale

  2. Ensemble de collectivités locales

  3. Organisation de producteurs

  4. Organisation de femmes

  5. Organisation de jeunes

  6. Privé

  7. Autres

Ensemble de collectivités locales et les organisations de producteurs


14

Manière dont la BP combat la dégradation des terres 

Réduction du stress hydrique des cultures en période de sécheresse grâce à l’accroissement de l’infiltration, à la réduction de l’érosion hydrique et à la réduction de l’évaporation.

Stabilisation de la terre arable,

Développement de l’activité microbiologique

15

Niveau de connaissances techniques requis pour appliquer la BP

Maîtrise de l’itinéraire technique

16

Illustrations : Photos, dessins, schémas, etc.

 

17

Conseils pratiques de mise en œuvre

Respect de l’itinéraire technique

18

Avantages / effets / impacts

Restauration des sols, conservation de l’humidité du sol, augmentation des rendements, lutte contre les risques climatiques

19

Contraintes liées à la mise en œuvre de la BP

Fort développement végétatif du mucuna pouvant servir d’abri aux serpents


20

Mesures nécessaires à la levée des contraintes

Faciliter l’accès à la connaissance de l’itinéraire technique


21

Coût de réalisation

Coût d’achat des semences de mucuna pour la première année

22

Echelle dans le processus de diffusion et durabilité (1= initiale, 2= maturité ; 3 = léthargie)

2 = maturité 

23

Recommandations pour la diffusion de la BP

Renforcement des capacités (formations des producteurs et vulgarisateurs, visites d’échange, réalisation de fiches techniques en langue, publication dans les quotidiens d’informations)
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   21

similaire:

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconProjet de renforcement de la résilience par le biais de services...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCalendrier et organisation
«Europe 2020» dont la R&D et l’innovation sont l’une des grandes priorités. La récente communication «union de l’innovation»

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconLa généralisation de l'attribution d'un statut aux troupeaux de bovinés...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCctp type de dce de réparation ou de renforcement des ouvrages en...
«Ouvrages d'art. Réparation et renforcement des maçonneries. Spécifications relatives aux techniques et aux matériaux utilisés.»,...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconApprenti en urbanisme, ça existe ?
«Urbanisme et Projet Urbain» (niveau bac+5). Par le biais d’un contrat d’apprentissage ou d’un stage, l’alternance se déroule sur...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconRésumé : Ce projet, fruit d’une collaboration entre l’ensta-bretagne...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconCommunique de presse – xas services – 17 janvier 2008
«C’est en renforçant xml, que nous pouvons réellement libérer l’information et l’innovation» déclare Zaïr Bezghiche, fondateur et...

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconPRÉvention des risques liés aux bâtiments et aux installations

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconPortant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet...
«services informatiques aux organisations» sont fixées conformément aux dispositions du présent arrêté

Projet de renforcement de la résilience par le biais de services lies à l’innovation, à la communication et aux connaissances (bricks) iconRésumé du travail proposé
«renforcement de pistes», par exemple au travers d’un jeu sérieux. Pour des raisons de sécurité, on peut envisager que les interactions...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com