Vient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l'origine d’un phénomène que l'on montrait dans les foires ou dans les cirques








télécharger 28.94 Kb.
titreVient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l'origine d’un phénomène que l'on montrait dans les foires ou dans les cirques
date de publication26.03.2017
taille28.94 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > Biología > Documentos
D
TINTURIER

Victorine

2nd B
M de Vocabulaire :

connecteur droit 4
Appréciations :


connecteur droit 6

20

connecteur droit 5

1. Etymologie :
Monstre : vient d’un verbe latin qui signifie monstranum ; le mot désignait l'origine d’un phénomène que l'on montrait dans les foires ou dans les cirques.

Tourment : vient du latin tormentum, du radical de torqueo (« tordre ») avec le suffixe -mentum : « action de tordre, chose tordue ».

Colère : vient du latin cholera

Cruauté : vient du latin crudelitas (« cruauté »).
2. Monstres mythologiques :
a) Enorme chien à trois têtes et queue de dragon : Le cerbère

b) Lion-chèvre à queue de serpent, crachant des flammes : la chimère

c) Monstre ailé à buste de femme : le sphinx

d) Oiseux à têtes de femmes : la sirène

e) Quatre femmes ailées terrifiantes : les harpies

f) Homme cannibale à tête de taureau : le minautore

g) Cheval à torse, tête, bras d’homme : le centaure

h) Géant possédant un œil unique au milieu du front : le cyclope
3. Expressions monstrueuses :
a) Qu’est-ce qu’une harpie ? Ce sont des divinités de la dévastation et de la vengeance divine. Elles ont un corps ailé d'oiseau et une tête de femme.

b) Qu’est-ce qu’« être médusé par une personne ? » : être stupéfait.

c) Qu’est-ce qu’un cerbère ? Dans la mythologie grecque, un cerbère est le chien gardant l'entrée des Enfers.

d) Qu’est ce qu’un projet chimérique ?

e) Qu’est-ce que « tomber de Charybde en Scylla ? » : Echapper à un danger pour se frotter à un autre encore plus grave.

f) Qu’est-ce qu’une architecture cyclopéenne ? c’est un mode de construction primitif, constitué de grosses pierres, simplement entassées de manière à former un mur défensif ou une jetée, un barrage, un pont, une route.

g) Qu’est-ce que « succomber au chant des sirènes ? » : Céder à la tentation, se laisser séduire.
4. Du nom à l’adjectif :
Un despote : l’adjectif lié à despote est despotique. Le régime se nomme le despotisme

Un tyran : l’adjectif lié à Tyrannique. Le régime se nomme la tyrannie

Un dictateur : l’adjectif lié au dictateur est dictorial(e). Le régime se nomme la dictature

Un autocrate : l’adjectif lié à l’autocrate est autocratique. Le régime se nomme une autocratie

Un monarque : l’adjectif lié à un monarque est monarchique. Le régime se nomme une monarchie

Un roi : l’adjectif lié au roi est royal(e). Le régime se nomme un royaume

Un souverain : l’adjectif lié à souverain est suprême. Le régime se nomme une souveraineté
5. Du verbe au nom :
1) Le nom qui correspond à prier est prière.

2) Le nom qui correspond à gémir est gémissement.

3) Le nom qui correspond à supplier est supplique.

4) Le nom qui correspond à exhorter est exhortation.

5) Le nom qui correspond à crier est crieur.

6) Le nom qui correspond à hurler est hurlement.
6. Devinettes :
a) Le sadisme est un comportement sexuel dans lequel le plaisir ne peut être obtenu qu'en infligeant au partenaire des souffrances physiques ou morales.

Le mot sadisme est dérivé du nom du marquis de Sade, un auteur français prolifique des romans sadiques dont le livre le plus représentatif du sadisme est « Justine ou les malheurs de la vertu ».

Le masochisme est un comportement sexuel dans lequel le plaisir ne peut être obtenu qu'en passant par sa propre souffrance physique ou morale.
b) Tantale est le roi de Phrygie, nia de posséder le chien d’or sacré volé dans le Temple de Zeus en Crète. Les dieux honorèrent son amitié et ils le reçurent à leur table divine. Tantale aurait volé de l'ambroisie pour donner ce mets divin aux mortels. Les dieux le punirent en lui interdisant de revenir à l'Olympe, ce qui l'offensa gravement. Pour se venger, Tantale invita les dieux à un banquet prétendument pour se faire pardonner ce qui était en fait un prétexte. En effet, il leur servit en ragoût son propre fils Pélops. Les dieux, offusqués, condamnèrent le roi à ce qui deviendra le supplice de Tantale : passer l'éternité dans le Tartare à souffrir un triple supplice.

c) Une saignée est l’évacuation d'une certaine quantité de sang ; notamment à des fins thérapeutiques.

Une sanguine est une variété terreuse d'hématite rouge (minéral) souvent intercalée dans les schistes (roche) et qui sert à différents usages, notamment à la fabrication de colorants, de crayons.

Une sangsue : animal hermaphrodite qui suce le sang.

d) Un homicide est l’action de tuer un être humain.

Un génocide est l’extermination intentionnelle et programmée d'un groupe ou d'une partie d'un groupe en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales.

Un parricide est l’action de tuer son père.

Il existe aussi un matricide (action de tuer sa mère), un fratricide (action de tuer son frère), un infanticide (action de tuer un enfant) et un régicide (action de tuer son roi).

e) La signification du suffixe –cide est « qui tue ». Les mots translucide et extralucide de font pas partis de la même famille. Ces deux mots renvoient à des préfixes et non à des suffixes. Leurs préfixes sont trans- et extra-.

f) Une redoute est un fort ou un système de fortification consistant à protéger les soldats hors de la ligne de défense principale.

7. C’est « MONSTRUEUX » :

a) J’ai vu un mouton à cinq pattes, un vrai monstre ! Animal effrayant, gigantesque.

b) Il a été complétement défiguré, c’est devenu un monstre. : Personne qui provoque la répulsion par sa laideur, sa difformité.

c) le monstre, c’est cet ouvrage de plus de vingt tomes. : Chose concrète qui dépasse, par sa taille ou ses proportions.

d) Détrompe-toi, ce n’est pas un monstre, il est doux comme un agneau ! Description d’une personne au sens de la gentillesse.

e) Harpagon est un monstre d’avarice. Attachement excessif aux richesses, vice de l'avare.

f) Ce chanteur est un monstre sacré. : Une personne célèbre.

g) Petit monstre ! Arrête de faire des bêtises ! Terme affectueux utilisé pour atténuer un reproche à l'encontre d'un enfant.

h) Internet, c’est le monstre des temps moderne. En parlant d'une créature imaginaire. (Pas un vrai monstre).

i) Celui qui a commis cet acte aussi odieux est un montre !  Personne effrayante, inhumaine, qui suscite l'horreur.

j) La sirène est un montre fascinant :  Être fantastique de la mythologie populaire.
Sujet d’invention :

Sujet n°2 : Un monstre et exposé telle une bête de foire devant une foule qui se livre à des commentaires. Inventez cette scène romanesque.

Je me rappelle parfaitement de ce jour-là. C’était un samedi matin, comme tous les autres. Après le petit déjeuner, je jouais avec mon père et en suite on allait voir les forains qui habitaient à quelques pas de chez nous. Ce jour-là, ce n’était pas la même chose. Il y avait beaucoup plus de monde qui se précipitait dans les rues étroites en bousculant tous les autres passants.

Les gens criaient : « Venez voir ! Nous accueillons un nouvel individu ! ». Nous nous sommes rendus devant ce nouveau stand. J’ai pu lire sur la pancarte : « Voici le plus beau monstre jamais créer par l’Univers ».

Au départ je ne comprenais pas à quoi cela faisait illusion.

Lorsque l’homme ou plutôt, le propriétaire est arrivé sur la scène, je me suis posée la question suivante : Que pouvez-t-il y avoir caché derrière ce rideau ?

Je n’écoutais pas les paroles du monsieur complétement ivre et les rires des personnes qui m’entouraient. J’essayait de deviner qui ou quoi pouvais être si horrible que cela.

Soudain l’homme s’esclaffa : « Mesdames et Monsieurs, voici mon nouvel instrument ! Il est grand, il est vieux, il est ignoble, je vous présente ; l’homme-tortue !!!!! » Toute la population autour de moi applaudissait et les personnes n’avaient qu’une seule envie, attendre que le rideau se lève pour pouvoir faire des commentaires comme bon leur semble.

Lorsque l’homme ouvrit le rideau tout le monde poussa un cri. On entendait celui des femmes avec de nombreux décibels et celui des hommes criant de tout leur cœur. Je n’en revenais pas. Mon père me cachait les yeux avec ses mains qui sentaient la terre mais moi je voulais voir ; je voulais voir l’homme-tortue.

Lorsque je l’ai regardé dans les yeux ; j’ai vu que ses yeux étaient remplis de larmes qui ne pouvaient couler. C’était un homme de taille moyenne, il avait des yeux énormes, disproportionnés. L’homme lui criait des ordres : « Lève toi et tourne toi sale tortue ! » et il le frappait sans discontinuer. Je criais d’arrêter mais avec toutes les agitations, personne ne m’a entendu à part lui ; l’homme-tortue. Il me regarda et soudain, l’homme le frappa dans le dos avec un fouet. L’homme s’écroula au bord de la scène. Je me suis frayée un chemin pour me trouvais juste devant lui.

Et lorsque je me trouvais devant lui, je lui pris sa tête dans mes mains toutes petites à l’époque et je l’ai fixé de regard.

Je lui posa une question toute simple : « Je suis sur que tu sais parlé alors dis-moi, comment t’appelles-tu ? » Il me répondit, d’une voix toute frêle et distante « Je m’appelle… je m’appelle John… John Sm…. Smith ».

Mon visage s’est éclairé. « Tu sais, je n’ai pas beaucoup d’amis mais si tu veux je peux t’aider. Tu peux vivre chez moi avec papa. Je resterai avec toi dans n’importe quelles circonstances mais je te promets que tu ne reverras jamais ce monstre. Est-tu d’accord ? ». John acquiesça la tête.

Je lui est soufflée dans l’oreille : « Vient ce soir chez moi, j’habite de l’autre côté de la rivière. Tu prends le pont et je te retrouve de l’autre côté. As-tu compris ? » L’homme leva la tête et me souri.

Il se releva et exécuta l’ordre. Il se tourna et tout le monde était stupéfait. Son dos était recouvert d’une coque, comme celle des tortues.

Durant tout le spectacle je le regardais dans ses gros yeux et je voyais toutes les misères qu’il avait pu subir. A partir de ce moment, j’ai compris ce qu’il vivait. Qui peut faire cela à un être humain ; à part un monstre.

similaire:

Vient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l\Bibliographie Quelques citations d’artistes célèbres. I/ Quels changements...
«retour en arrière». Les progrès réalisés dans l’antiquité sont remis en question et jusqu’au 15ème siècle les représentations picturales...

Vient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l\Le terme de classicisme vient du latin «classicus» ce qui signifie,...

Vient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l\Son histoire, sa géographie, son économie
«Rieux» vient du latin «rivus» et signifie ruisseau ou rivière. IL a été probablement adjoint au mot «Silen» à l’époque romane

Vient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l\Il y a plusieurs formes d’idolâtries selon le sens à ce mot
...

Vient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l\Jules Verne latiniste : présences du latin et de la culture classique
«assez bonnes» en grec et «bonnes» en latin. Dans sa jeunesse, comme tous les lycéens de son temps, Jules Verne aura donc été baigné...

Vient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l\La finance socialement responsable (fsr) a de plus en plus la cote...
«La société civile, les mouvements sociaux, les syndicats, les coopératives jouent un rôle important en créant des instruments financiers...

Vient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l\Le «nombre d’or» est un phénomène humain qui intéresse les artistes,...
«nombre d’or» est un phénomène humain qui intéresse les artistes, les mathématiciens, les croyants, les curieux et les chercheurs....

Vient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l\Dates : une période difficile à dater, car c’est un phénomène européen...
«Je suis né dans un siècle où la terre a été découverte [ ] Les connaissances se sont étendues. [ ] Que nous manque-t-il encore sinon...

Vient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l\Est- ce- que la modernité, en art, est un rejet de la tradition?
«modernité» est un mot très souvent utilisé, notamment dans le vocabulaire artistique. Dans les livres d’histoire de l’art on commence...

Vient d’un verbe latin qui signifie monstranum; le mot désignait l\Village d'origine Tzotzil, situé seulement à l0 Km de San Cristobal...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com