La nouvelle bmw table des matières








télécharger 281.8 Kb.
titreLa nouvelle bmw table des matières
page2/9
date de publication11.06.2018
taille281.8 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

Métamorphose en 20 secondes : le toit rigide rétractable à commande entièrement automatique.

La nouvelle BMW Z4 est le premier roadster dans l’histoire du constructeur d’automobiles de grand prestige protégeant ses occupants par un toit rigide rétractable contre les intempéries et autres aléas de la météo. À commande électrohydraulique, la construction légère bipièce en coques d’aluminium s’ouvre et se ferme en 20 secondes seulement par simple actionnement d’un bouton. Les deux éléments du toit se rangent sur un espace réduit dans le logement prévu à cet effet. L’arrière aux traits fins, caractéristiques du roadster, reste ainsi conservé. Fermé, le toit rigide rétractable souligne l’allure élégante de la nouvelle BMW Z4.

Se distinguant par d’excellentes qualités acoustiques et aérodynamiques, le toit innovant redéfinit la donne dans le segment de marché auquel appartient la nou­velle BMW Z4. Grâce aux grandes surfaces vitrées et au ciel de pavillon habillé d’un revêtement haut de gamme de couleur claire, le toit rigide rétractable paraît léger et fin. Le conducteur et son passager savourent une ambiance lumineuse et exclusive et bénéficient d’une habitabilité généreuse et d’une visibilité parfaite. Par rapport à la devancière, les dimensions des vitres latérales se sont accrues de 40 pour cent, la surface utile de la lunette arrière a aug­menté de 52 pour cent et la visibilité tous azimuts de 14 pour cent. La lunette arrière en verre du toit rigide rétractable est à chauffage électrique et les quatre vitres latérales de la nouvelle BMW Z4 sont individuellement escamo­tables. De plus, l’apport d’air frais peut être dosé à l’aide d’un coupe-vent fixé entre les arceaux de sécurité antiretournement derrière les appuie-tête. La ligne de toit plus haute et la section de porte agrandie de 26 millimètres par rapport à la devancière facilitent aussi l’accès à bord lorsque le toit est fermé.

Le toit rigide rétractable se commande à l’aide d’une touche logée sur la console centrale ou de la radiotélécommande intégrée au verrouillage central. Une radiotélécommande enrichie par la fonction d’accès confort est proposée en option ; elle permet de piloter aussi la fermeture du toit à distance. La fonc­tion d’accès confort facilite de plus le chargement/déchargement du coffre lorsque la voiture est décapotée. Pour améliorer l’accès au compartiment à bagages dans cette configuration, le toit rigide replié est amené dans une position intermédiaire facilitant le prélèvement de bagages plus volumineux.

Modularité unique grâce à un concept de rangement flexible avec une trappe de chargement optionnelle et de nombreux rangements.

Le logement du toit rétractable et le coffre à bagages sont séparés par un cache variable pouvant être basculé vers le haut lorsque le toit est fermé. Le volume du coffre passe ainsi de 180 litres toit ouvert à 310 litres toit fermé. Par rapport à la devancière, la charge utile maximale a progressé de 30 kilo­grammes pour s’établir à 330 kilogrammes. Le concept de rangement flexible de la nouvelle BMW Z4 fixe les références dans la concurrence des construc­teurs d’automobiles de grand prestige. Même en configuration ouverte, il reste assez de place pour loger une valise rigide de taille moyenne dans le coffre. Grâce à la trappe optionnelle s’ouvrant sur l’habitacle, il est aussi possible d’emporter un sac de golf grandes dimensions de 46 pouces. En configura­tion fermée, le transport de quatre casiers de bouteilles d’eau ou – en profitant de la trappe – de deux sacs de golf de 46 pouces ne pose aucun problème.

La fonctionnalité de la nouvelle BMW Z4 dans l’usage quotidien ne profite pas seulement de la conception du toit, mais aussi et surtout des multiples range­ments et autres vide-poches. En plus de la boîte à gants de 10 litres et des compartiments rabattables intégrés dans les revêtements des portes, le roadster comporte un petit bac devant et un vide-poches derrière le levier ou le sélecteur de vitesses, un compartiment de 1,6 litre sous l’accoudoir central et un autre vide-poches dans le tableau de bord. Unique dans le segment de la nouvelle BMW Z4, le compartiment transversal occupant toute la largeur de l’habitacle derrière les sièges offre également la possibilité de loger maints objets.

Le pack rangements proposé en option ajoute d’autres possibilités de rangement. Il comprend des filets de fixation sur le dos des sièges et dans l’espace jambes côté passager, des sangles d’arrimage dans le coffre, deux porte-gobelet sous l’accoudoir central, un vide-poches supplémentaire dans le tableau de bord côté conducteur ainsi qu’un rangement dans la cloison séparant l’habitacle du coffre. La modularité est encore augmentée par la trappe optionnelle avec housse de transport. Cette option permet en effet de charger des sacs pas trop larges comme les sacs de golf ou bien de passer deux paires de skis d’une longueur maximale de 170 centimètres.

Une recette riche en tradition :
le six cylindres en ligne animant le roadster.


Les galbes élégants du roadster, les naseaux BMW en guise d’entrée d’air frontale et un six cylindres en ligne sous le capot – cette trilogie a permis dès 1934 à la BMW 315/1 de réussir sur la route tout aussi bien que dans la compétition, et son succès ne s’est jamais démenti. Pour son lancement commercial, la nouvelle BMW Z4 n’existe qu’en version à six cylindres en ligne. Trois motorisations sont au choix, elles couvrent une large gamme de puissance. Et elle déploient leur puissance avec le velouté et l’avidité de monter dans les tours typiques des six cylindres BMW. Quant au rapport performances/consommation hors concurrence dans le segment des ­roadsters de grand prestige, le mérite en revient à la stratégie de développe­ment BMW EfficientDynamics. La récupération de l’énergie de freinage, l’indicateur de changement de rapport, la gestion des périphériques asservie aux besoins, la pompe à huile à gestion cartographique, la construction légère intelligente, l’aérodynamique optimisée et les pneus à résistance réduite au roulement comptent parmi les éléments combinés différemment suivant le modèle.

BMW Z4 sDrive35i : performances maximales efficaces grâce au
Twin Turbo et à l’injection du type High Precision Injection.


Dans sa version la plus sportive, la nouvelle BMW Z4 est animée par le premier six cylindres en ligne au monde pouvant se vanter d’un Twin Turbo, d’une injection directe essence du type High Precision Injection et d’un carter tout aluminium. La mise en œuvre de deux turbocompresseurs alimentant chacun trois cylindres en air comprimé se traduit par une spontanéité jusqu’ici inconnue sur un moteur turbo. Le couple maximal de 400 Newtons-mètres s’établit sans retard sensible et est disponible sur une large plage de régimes comprise entre 1 300 et 5 000 tr/mn. Le moteur atteint sa puissance maximale de 225 kW (306 ch) à 5 800 tr/mn. La BMW Z4 sDrive35i ne met que 5,2 secondes (5,1 s en version à boîte automatique sport à sept rapports et double embrayage) pour abattre le zéro à 100 km/h. Et ce n’est qu’à 250 km/h que son envie de pousser est bridée par l’électronique.

L’injection High Precision Injection assume une fonction clé dans ce concept visant une utilisation aussi économique que possible du carburant. L’injection directe du carburant dans la chambre de combustion entraîne un effet de re­froidissement qui permet d’augmenter le taux de compression et optimise ainsi le rendement de la combustion. L’injection directe essence de la deu­xième génération développée par BMW permet d’atteindre des gains de consommation significatifs sans devoir faire de concessions sur les qualités dynamiques du moteur. C’est ainsi que la BMW Z4 sDrive35i ne consomme en moyenne que 9,4 litres aux 100 kilomètres selon le cycle de conduite européen (9,0 l/100 km en version à boîte automatique sport à sept rapports et double embrayage).

Six cylindres atmosphériques :
puissants et légers grâce au magnésium.


Déploiement spontané de la puissance, velouté extraordinaire et efficacité exemplaire – voilà ce qui fait aussi l’attrait des deux six cylindres atmosphé­riques animant la BMW Z4 sDrive30i et la BMW Z4 sDrive23i. D’un poids de respectivement 161 et 158,5 kilogrammes seulement, les deux moteurs sont remarquablement légers, un atout qu’ils doivent au carter en magnésium/alu­minium, aux couvre-culasse en matière synthétique et aux arbres à cames de construction légère avec des unités VANOS en aluminium.

Le système VALVETRONIC règle la levée des soupapes d’admission en continu et le système double VANOS adapte le calage des arbres à cames d’admission et d’échappement en continu. Les phases d’échange gazeux s’en trouvent réduites à un minimum, le carburant est exploité au maximum, la courbe de couple est cor­sée et la réponse du moteur optimale. Le moteur animant la BMW Z4 sDrive30i puise 190 kW (258 ch) dans sa cylindrée de 3,0 litres. Cette puissance maxi­male est délivrée à un régime de 6 600 tr/mn. Dès 2 750 tr/mn, le moteur at­teint son couple maximal de 310 Newtons-mètres. Pour s’élancer à 100 km/h, départ arrêté, la BMW Z4 sDrive30i ne demande que 5,8 secondes (6,1 s en version à boîte automatique sport), sa vitesse est bridée à 250 km/h par voie électronique. Avec une consommation moyenne de 8,5 litres aux 100 kilomètres (8,3 l en version à boîte automatique sport) selon le cycle de conduite européen et des émissions de 199 grammes de CO2 par kilomètre (195 g/km en version à boîte automatique sport), la nouvelle BMW Z4 sDrive30i sait impressionner par un rapport très favorable entre pouvoir d’accélération et consommation de carburant.

Le moteur équipant la BMW Z4 sDrive23i se distingue par une cylindrée de 2,5 litres et une technologie correspondant à celle de son homologue de 3,0 litres. Cette variante de modèle présente ainsi, elle aussi, un rapport particulièrement avantageux entre sportivité et efficacité. Son six cylindres atteint sa puissance maximale de 150 kW (204 ch) à un régime de 6 200 tr/mn
et débite son couple maximal de 250 Newtons-mètres dès 2 950 tr/mn. Parcourant le zéro à 100 km/h en 6,6 secondes (7,3 s en version à boîte automatique sport), la BMW Z4 sDrive23i détient la valeur de pointe dans sa catégorie de puissance. Elle file à une vitesse maximale de 242 km/h (239 km/h en version à boîte automatique sport). Consommant une moyenne de 8,5 litres aux 100 kilomètres (8,2 l en version à boîte automatique sport) selon le cycle européen et rejetant 199 grammes de CO2 par kilomètre
(192 g/km en version à boîte automatique sport), la nouvelle BMW Z4 sDrive23i ouvre un accès efficace à la gamme des roadsters BMW.

Boîte à six rapports à débattements ultracourts en dotation standard.

De série, toutes les variantes de la nouvelle BMW Z4 reçoivent une boîte mécanique à six rapports. Les boîtes de vitesses développées pour le roadster se distinguent par une caractéristique résolument sportive. Elle s’exprime particulièrement bien par les débattements ultracourts du levier de vitesses, débattements plus petits que sur toutes les BMW à boîte mécanique de la gamme des modèles actuelle.

En option : boîte automatique sport à sept rapports et double embrayage et boîte sport automatique à six rapports et Steptronic.

En option, le top modèle parmi les nouveaux roadsters, la BMW Z4 sDrive35i, peut recevoir une boîte automatique sport de conception nouvelle avec double embrayage. Elle permet des accélérations encore plus franches et marie le gain de dynamisme qu’elle permet de réaliser aussi par rapport à la boîte mécanique à six rapports de série avec les traits de confort des boîtes automatiques signées BMW. La boîte automatique sport à sept rapports et double embrayage permet de passer les rapports sans aucune rupture de charge. Ce passage rapide et sans à-coup des rapports se traduit par des accélérations particulièrement coulées et contribue à réduire la consommation et les émissions. La BMW Z4 sDrive35i dotée de la boîte automatique sport à sept rapports parcourt le zéro à 100 km/h en 5,1 secondes seulement et se contente de 9,0 litres de carburant aux 100 kilomètres selon le cycle de conduite européen, soit 0,5 litre de moins que son homologue à boîte mécanique.

La boîte automatique sport permet au conducteur de choisir entre le passage automatisé des rapports et leur sélection manuelle. La boîte automatique sport se commande à l’aide d’un sélecteur de vitesses électronique redessiné sur la console centrale. En alternative, le conducteur peut passer les rapports à l’aide des palettes de commande solidaires du volant. Lorsque le sélecteur se trouve en position « D », le conducteur peut à tous moments passer au mode manuel en actionnant l’une des deux palettes. Le Contrôle de la dynamique compris dans la dotation standard permet de moduler différents paramètres relatifs au réglage de la voiture, dont la caractéristique de commande de la boîte automatique sport. Dans les modes « SPORT » et « SPORT+ », cette modula­tion débouche sur un comportement à l’accélération qui privilégie les performances avec des passages de rapports plus rapides grâce à la fermeture plus rapide de l’embrayage accompagnée d’un feed-back sportif au conducteur.

La boîte automatique sport à six rapports disponible en option sur les modèles BMW Z4 sDrive30i et BMW Z4 sDrive23i ne favorise pas seulement l’agrément de conduite, mais encourage, elle aussi, le conducteur à adopter un rythme sportif. Sa caractéristique sportive est due en premier lieu à la transmission directe du couple. Celle-ci est obtenue grâce au convertisseur de couple moderne à damper intégré qui évite tout glissement inutile et, par»là, toute perte de puissance. Se distinguant par des temps de réaction et de commande réduits, chaque impulsion imprimée à l’accélérateur est aussitôt traduite en dynamisme.

La fonction Steptronic de la boîte automatique permet au conducteur de déclencher le passage des rapports à la main. Pour ce faire, la boîte auto­matique sport à six rapports lui propose un sélecteur sur la console centrale et des palettes au volant. Le mode manuel est activé en amenant le sélecteur de vitesses sur l’axe de commande correspondant ou bien, lorsque le sélecteur se trouve en position « D », par une simple impulsion sur l’une des deux palettes. Le Contrôle de la dynamique peut aussi exercer son influence sur la caractéristique de commande de cette boîte. Dans les modes « SPORT » et « SPORT+ », cela se traduit par des passages de rapports plus spontanés avec un feed-back sensible.

Châssis d’une technique raffinée, freins performants de
construction légère.


La propulsion typiquement BMW, la répartition équilibrée des charges sur essieux, l’empattement long et le centre de gravité bas du roadster créent des conditions idéales pour une agilité maximale. Dotée d’un essieu avant à jambes de suspension à double articulation et tirants essentiellement en alu­minium et d’un essieu arrière à guidage sur point central, la nouvelle BMW Z4 bénéficie d’essieux répondant à des concepts éprouvés dont la configuration est parfaitement adaptée au caractère du roadster. La construction légère rigoureuse mise en œuvre au niveau de l’essieu avant est absolument unique. La conception à double articulation réunit des conditions optimales pour une cinématique favorisant un dynamisme maximal. L’essieu arrière du roadster se démarque par son architecture compacte et la maîtrise absolue du plan de roues. La séparation rigoureuse des fonctions entre les bras longitudinaux fixés sur la carrosserie et les triangles reliés au support d’essieu arrière facilite le réglage. Il est en effet possible d’optimiser la marche en ligne droite, le comportement à l’amorce des virages et la stabilité au changement de file indépendamment les uns des autres.

Dans le segment de la BMW Z4, la direction à assistance électromécanique EPS (Electric Power Steering) joue également un rôle de pionnier. Le système augmente la précision et le confort des braquages tout en réduisant la consommation de carburant. Le moteur électrique de l’assistance de direction n’entre en action que lorsqu’une assistance est nécessaire ou souhaitée par le conducteur.

De nouveaux systèmes de freinage hautes performances ont été développés pour la nouvelle BMW Z4 ; ils se distinguent par une décélération énergique, une endurance élevée, un poids réduit et une faible usure des plaquettes de frein. La BMW Z4 est la première voiture de son segment à se vanter d’un frein de stationnement électrique serré et desserré grâce à une touche logée sur la console centrale. En dotation standard, toutes les variantes de la nouvelle BMW Z4 sont munies de jantes en alliage léger de 17 pouces chaussées de pneus antidéjantage (runflat) ainsi que d’un indicateur de dégonflage.

L’aide à la conduite DSC (Contrôle dynamique de la stabilité) de la toute dernière génération n’assure pas seulement la régulation ABS des freins et la stabilisation de la voiture en cas d’adhérence insuffisante, en intervenant sur les freins et/ou la puissance débitée par le moteur. Sur la nouvelle BMW Z4, elle comprend aussi, entre autres, les fonctions freins secs et pré-freinage ainsi qu’un assistant au démarrage. Dans les virages négociés à allure dynamique, le système évite que la roue délestée à l’intérieur du virage ne patine et agit ainsi comme un blocage de différentiel. Le mode traction activé par simple pression d’une touche permet de relever les seuils d’intervention sur les freins. Ce mode facilite à la voiture de démarrer par exemple sur de la neige peu tassée en admettant un léger patinage des roues motrices. En cas de besoin, le DSC peut être désactivé entièrement.
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 12/2004 Page L a nouvelle bmw table des matières....

La nouvelle bmw table des matières iconLa nouvelle bmw 760i. La nouvelle bmw 760Li. Table des matières

La nouvelle bmw table des matières iconLa nouvelle bmw 760i. La nouvelle bmw 760Li. Table des matières

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 10/2007 Page L a nouvelle bmw série 1 Coupé....

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 1/2005 Page L a nouvelle berline bmw série...

La nouvelle bmw table des matières iconBmw press 5/2003 Page La berline bmw série Table des matières. Entrée...
«Direction active» et au système antiroulis actif qu’est le «Dynamic Drive». En proposant une large gamme de pneus de roulage à

La nouvelle bmw table des matières iconBmw press 8/2002 Page b mw 730d. Bmw 740d. Table des matières. 1...

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 9/2006 Page L e nouveau bmw table des matières....
«visage à six yeux» du nouveau bmw x3 se démarque par de nouveaux phares ronds doubles

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 1/2006 Page L e coupé bmw z4 M. Table des matières....

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 11/2006 Page L e nouveau bmw table des matières....








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com