La nouvelle bmw table des matières








télécharger 281.8 Kb.
titreLa nouvelle bmw table des matières
page3/9
date de publication11.06.2018
taille281.8 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9

Châssis sport M adaptatif doté d’amortisseurs pilotés.

Disponible en option, le châssis sport M adaptatif doté d’amortisseurs pilotés permet d’accroître encore l’agilité du roadster. Le châssis sport M adaptatif est lié à un surbaissement du véhicule de 10 millimètres et réagit de manière encore plus précise à tout braquage. Un boîtier de commande central veille à adapter à tous moments l’étage de détente et de compression des quatre amortisseurs à gaz bitube à la situation donnée. Le temps de réponse est tellement court que l’information sur une aspérité encaissée par la roue avant déclenche l’adaptation optimale de l’amortisseur arrière avant même que la roue arrière passe sur la même aspérité.

Confort et sportivité au gré du conducteur :
le Contrôle de la dynamique.


Sur la nouvelle BMW Z4, le Contrôle de la dynamique peut faire varier la loi suivant laquelle le châssis sport M adaptatif module la force d’amortissement. Ce système agit de plus sur la progressivité de l’accélérateur, la réponse du moteur, la loi de l’assistance à la direction et les seuils d’intervention du Contrôle dynamique de la stabilité DSC. Lorsque la voiture est équipée d’une boîte automatique, il gère aussi la dynamique de commande de celle-ci.

Le Contrôle de la dynamique se commande via une touche juxtaposée, sur la console centrale, au levier ou au sélecteur de vitesses. La touche à bascule permet au conducteur de choisir entre les modes « NORMAL », « SPORT » et « SPORT+ ». Chaque mode correspond à un réglage global préconfiguré de la voiture qui est absolument cohérent. Les sensations distillées au volant font bien ressortir les différences entre les trois modes. C’est ainsi que le mode « SPORT » par exemple entraîne un comportement sensiblement plus direct de la direction et une réponse plus spontanée à l’accélérateur. Le mode « SPORT+ » active de plus la fonction DTC (Contrôle de traction dynamique) du DSC. Cette fonction admet un léger patinage sur les roues motrices et permet ainsi un dérapage contrôlé en virage.

Carrosserie : habitabilité et sécurité accrues.

Par rapport à sa devancière, la nouvelle BMW Z4 affiche des dimensions extérieures légèrement plus grandes. En même temps, le confort à bord et les capacités de chargement ont sensiblement progressé. Le roadster fait 4 239 millimètres de long, 1 790 millimètres de large et 1 291 millimètres de haut. Son empattement est de 2 496 millimètres. Dans l’habitacle, outre la visibilité tous azimuts améliorée, la garde au toit (+ 5 mm), la largeur aux épaules (+ 20 mm) et la largeur aux coudes (+ 43 mm) ont augmenté. De plus, la section d’ouverture des portes ayant été agrandie de 26 millimètres, l’accès à bord est facilité aussi lorsque le toit est fermé.

La carrosserie extrêmement rigide en torsion, la structure allégée et la répar­tition équilibrée des charges sur essieux bénéficient tout autant à la sécurité qu’à l’agilité de la nouvelle BMW Z4. Les structures porteuses hautement résistantes, l’exploitation optimale de l’espace disponible pour la déformation, un habitacle ultrarigide et des systèmes de retenue hautement efficaces assurent une protection exemplaire en cas d’accident. Les airbags frontaux et les airbags thoraciques/protège-tête, les prétensionneurs de sangle et les limiteurs d’effort des sangles sont activés par l’électronique sécuritaire assistée par des capteurs, en fonction du type et de la gravité de la collision. Les airbags thoraciques/protège-tête sont intégrés dans les flancs extérieurs des dossiers de sièges ; en cas de choc latéral, ils se déploient de sorte à couvrir une surface importante.

Première sur le roadster :
le système de commande iDrive de la nouvelle génération.


Pour la première fois, le système de commande avant-gardiste iDrive est aussi mis en œuvre sur un roadster BMW. Il fait partie intégrante du système de na­vigation optionnel Professional. Sur la nouvelle BMW Z4, l’iDrive perfectionné sert à activer et à piloter toutes les fonctions de divertissement, d’information, de navigation et de télécommunication. Le système comprend un bouton multicommandes logé sur la console centrale et un écran de contrôle haute définition rabattable implanté sur le tableau de bord. Il permet la commande intuitive et sûre de toutes les fonctions proposées grâce à des mouvements de basculement, de rotation et de pression.

Les touches d’accès direct juxtaposées au bouton multicommandes redessiné permettent de passer sans détour et donc très vite aux fonctions CD, radio, téléphone et navigation. Elles sont complétées par trois touches d’instruction : « MENU », « BACK » et « OPTION ». De plus, les huit touches d’appel favorites placées en position centrale sur le tableau de bord per­mettent non seulement de mettre en mémoire et d’appeler directement des stations radio, numéros de téléphone ou destinations pour la navigation, mais aussi d’autres points de menu proposés par l’iDrive.

L’écran de contrôle de 8,8 pouces d’une définition de 1 280 x 480 pixels offre d’excellentes possibilités de présenter des graphiques ou des pages web. L’image du bouton iDrive sur l’écran de contrôle facilite l’orientation dans l’enchaînement des opérations de commande.

Grâce à l’optimisation technique du système BMW iDrive, l’utilisation du système de navigation est plus simple. La représentation des cartes en plein écran offre un aperçu extrêmement détaillé de la région sillonnée par la voiture. En alternative à l’affichage plein écran, il est possible d’activer une fenêtre d’assistance sur l’écran de contrôle. Celle-ci offre des vues ­supplé­mentaires indépendantes de la carte principale.

Les données de navigation étant mémorisées sur un disque dur de 80 Goctets installé de manière fixe dans la voiture, l’accès aux données est plus rapide. Le support de données peut aussi être utilisé pour constituer des archives de musique d’une capacité de 15 Goctets.

Fonctions de climatisation confort spécifiques au roadster et cuir à technologie SunReflective.

La dotation standard de la nouvelle BMW Z4 comprend une climatisation et une soufflante à sept niveaux. La climatisation automatique proposée en option permet une régulation de température bizone conducteur/passager, une régulation automatique individuelle sur cinq niveaux d’intensité ainsi qu’un réglage manuel des couches d’air. Lorsque le toit rigide rétractable est replié, la climatisation automatique active un mode spécial cabriolet.

À l’instar des cabriolets BMW, le nouveau roadster se voit doté d’une variante de cuir innovante pour les sièges, les revêtements intérieurs et le volant, qui réduit sensiblement l’échauffement du cuir exposé au soleil. La technologie SunReflective mise en œuvre lors du traitement du cuir consiste à incorporer des pigments spécifiques dans le cuir qui assurent la réflexion des rayons infrarouges de la lumière du soleil.

Systèmes audio et de communication de toute première classe.

Les systèmes audio disponibles pour la nouvelle BMW Z4 fixent de nouvelles références dans son segment automobile. Le lecteur CD de série se prête aussi à la lecture de fichiers de musique au format MP3. Les chaînes audio proposées en option comportent jusqu’à 14 haut-parleurs ainsi que deux haut-parleurs des graves supplémentaires et garantissent un plaisir d’écoute inaltéré rendant tous les détails ; la puissance des amplificateurs atteint jusqu’à 650 watts. Une interface USB permettant de connecter différents baladeurs numériques externes ou autres supports de données – tels qu’une clé USB conventionnelle – et de les intégrer dans le système audio embarqué est disponible en option, en complément à la prise auxiliaire (AUX-In) de série. Autre option : un chargeur CD/DVD logé dans la boîte à gants.

Le pré-équipement pour téléphones mobiles avec interface bluetooth dispo­nible en combinaison avec la radio Professional et le système de navigation Professional procure sécurité et confort lorsqu’il faut téléphoner en condui­sant. Un nouvel adaptateur snap-in est par ailleurs aussi disponible pour la nouvelle BMW Z4, afin de permettre l’utilisation de smartphones actuels en intégration complète.

Nouveau site de production : le roadster né à Ratisbonne.

La nouvelle BMW Z4 est construite à l’Usine BMW de Regensburg (Ratis­bonne), aux côtés des BMW Série 3 et des BMW Série 1. Quant au site de production de la devancière, l’Usine BMW de Spartanburg aux États-Unis, elle se consacrera à l’avenir exclusivement à la construction de modèles BMW X.

Le premier roadster à toit rigide rétractable constitue la fin provisoire d’une longue lignée particulièrement fascinante. L’histoire du roadster BMW remonte en effet aux années 1930. C’est la BMW 3/15 ch DA 3 Type Wartburg cons­truite en 1930 et 1931 qui est considérée comme précurseur. Mais c’est sur la BMW 315/1 apparue en 1934 qu’on a pour la première fois vu les proportions classiques du roadster s’associer à un puissant six cylindres en ligne. La suite de l’histoire du roadster BMW est ponctuée par des biplaces légendaires, des voitures d’exception tant dans la course automobile que sur la route. La BMW 328 – vainqueur des Mille Miglia de l’année 1940 – est l’une d’elles, tout comme la BMW 507 des années 1950, la BMW Z1 futuriste de l’année 1988 ou encore les modèles BMW Z3 et BMW Z8 qui ont dans les années 1990 ravivé l’enthousiasme pour les roadsters. La nouvelle BMW Z4 profite des possibilités de l’ingénierie moderne et donne ainsi une nouvelle interprétation fascinante des vertus traditionnelles des roadsters signés BMW.

Style :
moderne, émotionnel, authentique.



Proportions authentiques, langage des formes fluide.

Détails classiques remis au goût du jour.

Naturel roadster indéniable en configuration ouverte et fermée.

Le style de la nouvelle BMW Z4 repose sur le jeu harmonieux entre les ­pro­portions classique d’un roadster et un langage des formes moderne et fluide conférant une élégance racée à la voiture, quel que soit l’angle sous lequel on l’observe. L’interaction entre le capot moteur ultralong et ­l’empattement long avec les roues aux dimensions généreuses, les porte-à-faux réduits et la posi­tion assise basse reculée, près de l’essieu arrière, fait ressortir le dynamisme de la voiture alors qu’elle est encore à l’arrêt.

Le nouveau toit rigide rétractable se fond par ailleurs entièrement dans la nouvelle ligne harmonieuse. Ouvert ou fermé, le système de toit en deux éléments se marie parfaitement avec le naturel authentique de la voiture.

Le museau marquant symbolise l’envie de foncer.

Fidèle à la tradition des roadsters BMW, la nouvelle BMW Z4 arbore des naseaux sensiblement verticaux, très légèrement inclinés dans le sens de marche. En association avec le capot moteur légèrement plongeant et les phares bas s’inclinant vers l’arrière, il se crée ainsi une ligne extrêmement dynamique qui semble pousser vers l’avant. Toutes les surfaces et lignes au niveau du capot moteur et du bouclier avant filent vers un point de fuite ima­ginaire centré sur la route devant la voiture. Elles confèrent une forme en V assez marquée à la partie avant, forme encore accentuée par les lignes galbées parcourant le bouclier avant. Toute la partie avant s’en trouve ­visuelle­ment abaissée et forme un ensemble homogène.

Les naseaux larges et la grande prise d’air en trois parties indiquent le besoin en air de refroidissement des moteurs puissants. Les deux parties extérieures de la prise d’air sont subdivisées par une lame horizontale qui, de concert avec une moulure parcourant le bouclier avant à la même hauteur, souligne la largeur de la voiture. Le capot moteur aux surfaces très larges surplombant les passages de roue et s’étendant jusque dans les flancs de la voiture est une autre particularité. Ce capot dont la forme ressemble à celle d’un coquillage pouvant s’ouvrir est un trait typique des voitures de sport classiques. Lorsque le capot moteur est relevé, les roues sont presque entièrement dégagées.

La surface en relief du capot moteur est structurée par six lignes de carre convergeant en direction des naseaux. Les deux lignes extérieures prennent naissance au niveau des phares ; sur le côté, elles sont reprises par les lignes scapulaires. Des deux côtés, une autre ligne discrète parcourt le capot moteur pour se fondre dans les montants avant. Les deux lignes centrales filent vers l’avant pour embrasser le logo BMW qui y est apposé.

Des traits typés BMW dans une interprétation spécifique au roadster.

Les gènes sportifs de la nouvelle BMW Z4 se reflètent dans quasiment tous les détails, ainsi par exemple dans les phares ronds doubles caractéristiques. Ils soulignent l’impression saillante et associés aux naseaux, ils sont à la base du visage BMW. Biaisés sur le côté, les ensembles optiques bas retournent dans les flancs jusque dans les passages de roue avant de sorte que les con­tours paraissent plus larges.

Une bande lumineuse translucide forme le bord supérieur du verre de protection des ensembles optiques avant qui sont ainsi optiquement biaisés. La dotation standard de la nouvelle BMW Z4 comprend des phares bi-xénon dont les anneaux en couronne servent d’éclairage diurne. Ces anneaux guide-lumière marquants produisent un effet double : grâce à eux, le roadster est toujours facile à voir et reconnaissable d’emblée comme une BMW.

Des montants avant noirs renforcent le look de roadster classique.

S’inspirant de roadsters classiques possédant un petit pare-brise à peine perceptible de loin, les montants avant de la nouvelle BMW Z4 se parent de noir discret. Le pare-brise s’en trouve visuellement relégué au second plan, alors que le corps de carrosserie passe au premier plan.

L’ouïe intégrant l’emblème BMW aménagée dans les panneaux latéraux avant est également une réminiscence d’anciens roadsters BMW. Sa forme oblongue horizontale souligne l’écart important entre les joints de porte et les roues avant.

Athlétique et élancée en vue de profil.

L’interprétation moderne de la ligne traditionnelle tout en galbe du roadster est un trait distinctif essentiel de la BMW Z4. À l’image de la devancière, la nou­velle BMW Z4 vue de profil fait ressortir deux lignes marquantes ainsi qu’un jeu d’ombre et de lumière intéressant entre surfaces convexes et concaves. La ligne de bas de caisse fortement en saillie et légèrement ascendante sur toute sa longueur constitue le contrepoint optique à la ligne scapulaire qui établit le lien optique entre les passages de roue avant et arrière.

La partie arrière basse accentue les roues et la largeur de la voiture.

L’horizontalité de la partie arrière et le traité raffiné des optiques arrière con­fèrent une élégance sportive à la nouvelle BMW Z4. Des lignes épurées et transitions de forme harmonieuses donnent une allure compacte et ­homo­gène à la poupe. Alors qu’à l’avant, les lignes filent vers la route, à l’arrière, elles convergent vers le milieu. Les passages de roue gagnent ainsi encore en prestance et expression. De plus, les montants arrière, par leur forme, attirent le regard sur les roues, soulignant ainsi le look sportif de la partie arrière. Au centre, toutes les lignes accentuent encore la largeur de la partie arrière.

Les optiques arrière font appel à une nouvelle technique d’éclairage haut de gamme. L’image formée par chaque optique est déterminée par deux veines lumineuses tridimensionnelles émettant une lumière homogène. La fonction de clignotant est reprise par d’étroites bandes constituées d’une multitude de petits boîtiers réflecteurs chromés dotés de leds masqués.

Roadster BMW pour la première fois avec un toit rigide rétractable.

La nouvelle BMW Z4 est le premier roadster BMW à se coiffer d’un toit rigide entièrement escamotable. Ouvert, le système de toit en deux éléments se fond discrètement dans la partie arrière basse, alors que fermé, il souligne encore l’allure élégante de la nouvelle BMW Z4 grâce à sa ligne coulée. Les lignes parcourant le capot moteur sont reprises par la surface du toit et se poursuivent sur le capot arrière. Grâce au ciel de pavillon au revêtement haut de gamme de couleur claire, la qualité élevée du toit rigide rétractable se re­flète aussi à l’intérieur. Les grandes surfaces vitrées donnent un air léger et fin au toit rétractable et une sensation d’espace ouvert avec une bonne ­visibilité tous azimuts aux occupants de la voiture. Pour la première fois, un roadster BMW se targue de plus de ce retour en avant caractéristique de la ligne du montant arrière effilé, également connu sous le nom de « pli Hofmeister ».
1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 12/2004 Page L a nouvelle bmw table des matières....

La nouvelle bmw table des matières iconLa nouvelle bmw 760i. La nouvelle bmw 760Li. Table des matières

La nouvelle bmw table des matières iconLa nouvelle bmw 760i. La nouvelle bmw 760Li. Table des matières

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 10/2007 Page L a nouvelle bmw série 1 Coupé....

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 1/2005 Page L a nouvelle berline bmw série...

La nouvelle bmw table des matières iconBmw press 5/2003 Page La berline bmw série Table des matières. Entrée...
«Direction active» et au système antiroulis actif qu’est le «Dynamic Drive». En proposant une large gamme de pneus de roulage à

La nouvelle bmw table des matières iconBmw press 8/2002 Page b mw 730d. Bmw 740d. Table des matières. 1...

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 9/2006 Page L e nouveau bmw table des matières....
«visage à six yeux» du nouveau bmw x3 se démarque par de nouveaux phares ronds doubles

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 1/2006 Page L e coupé bmw z4 M. Table des matières....

La nouvelle bmw table des matières iconBmw media Information 11/2006 Page L e nouveau bmw table des matières....








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com