Comment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation








télécharger 27.24 Kb.
titreComment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation
date de publication21.10.2016
taille27.24 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > comptabilité > Documentos

Comment répondre aux questions du brevet




La situation d’énonciation


- Quelle est la situation d’énonciation ? Qui parle, à qui, où, quand ?

L’autobiographie


= repérez les indices qui permettent d’affirmer que le texte est autobiographique = emploi du pronom « je », récit réaliste, confessions, journal intime, récit d’événements personnels.


Nature et fonction


- Quelles sont la nature (ou classe grammaticale, ou catégorie) et la fonction d’un mot (son rôle)

Vocabulaire évaluatif


- Relevez les termes mélioratifs (ou péjoratifs ou évaluatifs) concernant un personnage ou un objet.

= relevez les mots demandés. Les évaluatifs sont l’ensemble des mots péjoratifs et mélioratifs.

- Quelle image le narrateur donne-t-il du personnage ? Quel effet cela produit-il ?

= précisez si la description que fait le narrateur est positive = méliorative ou négative = péjorative

Les cinq sens


- En vous appuyant sur le texte, dites quels sont les sens sollicités dans l’extrait.

= trouvez des indices et classez-les suivant les sens

- Relevez les sensations (ou perceptions) = vue, ouïe, odorat, toucher
Les sentiments

- Quels sont les sentiments évoqués ?

= nommez les sentiments (voir fiche voc)

- Comment se manifestent-ils ?

= comment voit-on que ces sentiments sont éprouvés : relevez des indices du texte.
Les temps verbaux

- Identifiez le temps et le mode d’une forme verbale. Quel est le temps dominant dans le texte ?

= dire le temps = présent, passé, futur, imparfait, passé composé, plus-que-parfait

et le mode = indicatif, impératif, subjonctif, conditionnel

- Justifiez leur emploi ou - indiquez leur valeur

= pourquoi ce temps/mode a-t-il été utilisé ? = description, action brève, habituelle…

- Quel est le système temporel utilisé dans le texte ?

= le texte est-il écrit avec les temps du passé (imparfait, passé simple plus que parfait)

ou les temps du présent( présent, passé composé, futur simple)
Les substituts ou reprises

- Relevez les substituts (ou reprises) lexicaux (nominaux) désignant le personnage.

= relevez les noms ou groupes nominaux servant à désigner le personnage

- Relevez les substituts pronominaux

= relevez les pronoms qui le désignent

- Que désigne (ou représente) l’expression (ou le pronom) ?

= que remplace-t-il dans le texte ?

- Comment le personnage est-il désigné dans le texte ? Quel effet produisent ces désignations ?

= comment est-il désigné, dites avec vos propres mots ce que cela révèle de lui, quelle est l’opinion du narrateur sur lui.

Les formes de discours


- Quelle forme de discours domine dans le texte ?

= dites si le texte est à dominante narrative, descriptive, explicative ou argumentative.

Les registres (niveaux) de langue


- A quel registre appartient l’expression ?

= registre courant, familier, soutenu

Les repères spatio-temporels

- Relevez les repères ou indices temporels.

- Relevez les compléments circonstanciels de temps nominaux (= groupes nominaux avec ou sans préposition), adverbiaux (= uniquement les adverbes)

- Indiquez les étapes du récit

= délimitez la situation initiale, les différentes péripéties, la situation finale en vous aidant des indices temporels.

- Quel mot relie les deux parties ?

= relevez l’indice temporel

- Quel type de mot introduit le paragraphe ?

= dites s’il s’agit d’un indice temporel
Les paroles rapportées

- Comment sont rapportées les paroles ? ou - Quel est le discours ou le style utilisé ?

= les paroles sont elles rapportées au style (discours) direct, indirect, indirect libre ? Justifiez avec le cours et les indices du texte

- Relevez des paroles rapportées à l’un des trois discours ou style.

= relevez uniquement ce qui correspond au style précisé.

- Transposez au style…

= transformez les paroles rapportées suivant la consigne

- De quel personnage cette phrase transcrit-elle les pensées (ou les paroles) ?

= qui parle ou qui pense ?
Les énoncés ancrés ou coupés

- Le récit est-il ancré ou coupé de la situation d’énonciation ?

- Quel est le système d’énonciation utilisé ?

= précisez s’il est ancré ou coupé et justifiez avec le cours et des indices relevés dans le texte
Ordre et rythme du récit

- Le récit suit-il l’ordre chronologique ? ou - Quelle est la progression du récit ? ou - Le récit suit-il une chronologie rigoureuse ? ou - Le récit respecte-t-il la chronologie ?

= le récit est-il fait dans l’ordre où les choses se sont passées ou y a-t-il des retours en arrière, des anticipations ?

- Repérez une ellipse, un sommaire, une scène.

= délimitez le passage à l’aide des premiers et derniers mots et des numéros de lignes
Les constructions et formes de phrases

- Que remarquez-vous dans cette phrase ? Quel est l’effet produit ?

= regardez si elle a une construction particulière : pas de verbe conjugué (phrase nominale, ou averbale), phrase emphatique, accumulation de courtes propositions séparées par des virgules…) On peut même vous demander d’observer le rythme (lent, saccadé, rapide, etc). Pour la 2e partie de la question, on vous demande de dire sur quoi l’auteur insiste en présentant les choses de cette manière.

- Quelle est la forme de la phrase ?

= affirmative ou négative, emphatique ?

- Quel est le type de phrase ?

= interrogative, exclamative, déclarative, injonctive ?

- Observez les procédés de mise en relief. Quel est l’effet produit ?

= comment certains éléments sont-ils mis en relief ? par la forme emphatique, par des répétitions, par une figure de style…Cela met l’accent sur un élément important du texte.

- Observez les procédés lexicaux, stylistiques, syntaxiques ou grammaticaux de mise en relief.

= procédés lexicaux : le vocabulaire choisi, souvent, un champ lexical ; procédés stylistiques : les figures de style ; procédés syntaxiques : la construction des phrases (juxtaposition, coordination, subordination ; procédés grammaticaux : construction des propositions, temps verbaux, groupes de mots.
Les propositions subordonnées complétives

- Nature et fonction d’une proposition

= nature : prop sub complétive (interrogative indirecte éventuellement), fonction : COD du verbe principal
Les propositions subordonnées conjonctives circonstancielles

- Relevez une proposition.

- Quelle est sa nature ?

proposition subordonnée conjonctive

- Quelle est sa fonction ? ou – Quelle est sa valeur ? ou – Quel lien logique exprime-t-elle ?

complément circonstanciel de cause, concession…

- Transformez cette proposition en une proposition coordonnée en maintenant le lien logique.

= transformez-la en remplaçant la conjonction de subordination par une conjonction de coordination de même sens (par exemple, « car » à la place de « parce que »)

- Transformez-la en complément circonstanciel nominal.

= exprimez le même rapport logique par un groupe nominal introduit par une préposition (par exemple, « à cause de la pluie » remplace « parce qu’il pleuvait »)

- A quel mode est conjugué le verbe ?

Regardez s’il est au subjonctif ou à l’indicatif (cela dépend de la conjonction de subordination utilisée.)

Le lexique du théâtre


- Relevez les didascalies. Qu’indiquent les didascalies ?

= relevez ou expliquez avec vos mots les didascalies.

- Quelles indications donneriez-vous aux acteurs pour jouer cette scène ?

= inventez les didascalies : gestes, déplacements, attitude, ton de voix, etc, des comédiens pour rendre leur jeu expressif

Les connecteurs logiques


- Relevez les connecteurs logiques.

- Quel mot introduit le passage ? De quel type de mot s’agit-il ?

= relevez le mot, dire qu’il s’agit d’un connecteur logique, précisez si possible conjonction de coordination, de subordination, adverbe…

- Quelle est la valeur du connecteur ? Quel lien (ou rapport) logique y a-t-il entre les deux propositions ?

= indiquez la valeur logique exprimée par le mot : cause, conséquence, hypothèse, opposition…

Le vocabulaire


- Trouvez un synonyme de… 

= dans votre tête

- Relevez un synonyme de …

= dans le texte

- Comment est formé un mot ?

= trouvez son radical, son préfixe, son suffixe, ou un mot de la même famille

- Que signifie un mot ?

= faire une définition pour le mot

- Que signifie un mot dans le texte,

= que signifie-t-il dans le contexte ? adaptez la définition au contexte.

L’argumentation


- Reformulez la thèse ou les arguments.

= avec vos propres mots

- Expliquez la thèse.

Même chose.

Les arguments et exemples

Un exemple est concret (c’est un fait), un argument est abstrait (c’est une idée).
La subjectivité

- Relevez en les classant les marques de la subjectivité.

= relevez-les et classez-les en pronoms, modalisateurs, voc affectif, voc de perception et sensation…

- Montrez que le narrateur parle en son nom.

= appuyez-vous sur les marques de la subjectivité
L’injonction

Une phrase injonctive est une phrase qui donne un ordre.

- Comment est exprimée l’injonction ?

= comment l’ordre est-il donné (mode impératif, futur simple, phrase nominale…)
Le vocabulaire de l’analyse poétique

- Etudiez la forme de ce poème.

= le nombre de strophes, le nombre de vers par strophe, le nombre de pieds par vers (et le nom quand c’est possible), les rimes (disposition et richesse)

- Ce poème a-t-il une forme régulière ?

= le nombre de vers par strophe, de pieds par vers est-il constant ou irrégulier (on parle alors d’une forme libre).

- Le rythme du poème (coupes et accents)

= recopiez certains vers en marquant les coupes d’une barre verticale et les accents d’un accent au-dessus de la syllabe concernée. Dites si ce rythme est lent, rapide, saccadé…
Les figures de style

- Relevez une figure de style. Quel effet produit-elle ? ou Expliquez-la.

= vous relevez une figure, vous expliquez ce qu’elle signifie et vous dites si elle vous surprend, si elle est belle, etc…

- Quelle image est utilisée pour désigner… ?

= relevez une métaphore ou une comparaison.

- Que représente (ou symbolise) … ?

= que signifie cette expression dans le contexte (souvent une valeur abstraite : par exemple, la couleur noire peut symboliser le deuil.)

- Quel rapport de sens y a-t-il entre deux mots ?

= observez s’il s’agit dune opposition, à ce moment-là, la figure est l’antithèse ou l’oxymore.
Les expansions du nom, la caractérisation

- Relevez les expansions du nom… ou - Relevez les expressions caractérisant ce nom ou - Comment est décrit… ? - Comment est caractérisé… ?

- Quel est l’effet produit ? ou - Quelle image de… est donnée ?

= interprétez la vision de l’auteur avec vos propres mots.

similaire:

Comment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation iconRésumé Comment identifier les obstacles à l'apprentissage et comment...
«au travers» des obstacles à l’apprentissage dont les principaux sont : les "conceptions" des élèves

Comment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation iconLe projet d’amenagement et de developpement durable : une piece du dossier de plu
«répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs»

Comment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation iconQuestions clés sur la sécurité
«cloud computing» et des principes de base de la sécurité du nuage. Son but n'est pas de répondre à toutes les questions relatives...

Comment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation iconRésumé Des solutions techniques existantes permettent de répondre...
«libres» et «open source» orientées php, pouvant répondre à ses besoins pour le projet de refonte

Comment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation iconBrevet de technicien supérieur communication
«communication» et à d’autres spécialités de brevet de technicien supérieur ainsi que les dispenses d’épreuves accordées conformément...

Comment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation iconComment parler de culture aux enfants ?
«comment parler de culture aux enfants ?», IL convient d’abord d’éclairer les différents termes de cette problématique afin de délimiter...

Comment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation iconRapport Brundtland [ 1 ], le développement durable est : «un développement...
Un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre...

Comment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation iconPortant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet...
«services informatiques aux organisations» sont fixées conformément aux dispositions du présent arrêté

Comment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation iconAnalyse plastique des œuvres : Les questions liées aux composantes...

Comment répondre aux questions du brevet La situation d’énonciation iconBrevet de Technicien Supérieur Services Informatiques aux Organisations (en cours)








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com