Partie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5








télécharger 153.8 Kb.
titrePartie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5
page3/7
date de publication02.07.2017
taille153.8 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > comptabilité > Documentos
1   2   3   4   5   6   7

II] Qu’est-ce q’une image mentale ?8.



La représentation est une image qu’un individu a dans sa tête afin de conserver une perception déjà présente où de s’en créer une. Michel Denis précise que : « […] l’image, comme forme singulière de représentation permettant à l’esprit humain de conserver et de manipuler l’information extraite de son environnement. L’image est une modalité de représentation mentale qui a pour caractéristique de conserver l’information perceptive sous une forme qui possède un degré élevé de similitude structurale avec la perception. Bien entendu, du percept à l’image, il y a transformation de l’information, il y a codage, mais un codage qui a pour propriété singulière de préserver l’extension spatiale des objets perçus. »9. Il y a un progrès de l’image mentale si « l’image cesse d’être interprétée comme un prolongement de la perception et tend (…) à acquérir le statut d’un symbole. »10. L’image mentale devient donc un symbole, pour être plus exact ‘un système de symboles imagés’ (associé au système de signes verbaux), parce qu’elle constitue un instrument sémiotique nécessaire pour évoquer et penser le perçu. «  Si l’image est si utile c’est donc qu’elle sert de tremplin à la déduction et que grâce à son symbolisme elle permet d’esquisser ce que la construction opératoire prolonge et mène à chef. »11. Selon Piaget et Inhelder (1966)12 les images mentales se classent en deux groupes. L’un, rassemble les images à caractère de ‘reproduction’, c’est à dire qu’elles évoquent des objets ou des événements déjà connus. Alors que le deuxième groupe réuni les images ‘anticipatrices’ qui résultent de l’imagination. Dans ce cas, l’image mentale est utilisée dans le contexte d’une préparation à l’action. Comme par exemple dans des activités créatrices, dans l’orientation de l’individu dans l’espace, pour la préparation de mouvement et pour l’acquisition d’habiletés motrices.
Il serait intéressant de proposer aux élèves de travailler sur leurs évoqués (si possible les yeux fermés), ainsi ils feraient le lien entre leur intérieur et l’extérieur, ils accueilleraient les nouveaux apprentissages, en construisant leurs stocks d’images mentales visuelles ou auditives afin de développer leur mémoire et de contribuer à construire leur identité. Nous connaissons deux grandes familles mentales. La famille auditive, ceux qui font partie de la famille auditive réentendent mentalement. Ils se divisent en deux catégories, les auditifs directs, c’est-à-dire qu’ils réentendent une voix et les auto-auditifs, qui réentendent leur propre voix, ou/et leurs propres mots. Ces derniers ont un besoin d’appropriation. Il existe une autre famille, qui est la famille visuelle, ceux qui font partie de la famille visuelle revoient mentalement. Ils se divisent en deux catégories, les visuels qui restent « extérieur » à l’image et ceux qui ont besoin d’apparaître dans l’image, besoin d’appropriation. Ils sont des auto-visuels.
Souvent par méconnaissance de la possibilité d’un autre système que le nôtre, nous proposons à nos élèves nos processus, ceux qui nous ont réussi, en croyant bien faire. Alors qu’aujourd’hui, nous savons que pour atteindre la plus grande efficacité dans les apprentissages il faut inciter les élèves à évoquer dans tous les paramètres. En effet, « Toute situation d’apprentissage exige : 1) l’attention 2) la mémorisation 3) la compréhension 4) la réflexion 5) l’imagination »13. Ces cinq points du livre Défense et illustration de l’introspection au service de la gestion mentale d’Antoine de la Garanderie, sont identiques aux cinq gestes mentaux décrits dans le livre Pratique pédagogique de la gestion mentale14.
Il existerait donc cinq gestes mentaux : « Ce sont les gestes d’attention, de mémorisation, de compréhension, de réflexion et d’imagination. »15. Le premier est le geste d’attention «[…] comme l’écrit J.F Richard dans un raccourci saisissant : « L’attention est l’application volontaire de l’esprit à son objet. » »16. Être attentif, se résumerait donc à transformer en évocation ce que l’on perçoit avec ses cinq sens. Le deuxième geste est le geste de mémorisation. Pour mémoriser, il faut évoquer en pensant à l’utilisation future de l’information : « La mémorisation s’appuie sur l’anticipation. Le geste de mémorisation consiste à partir d’un objet de perception, à réaliser un codage mental et à placer cet évoqué dans une situation de réutilisation. La mémoire est la ‘faculté de conserver et de rappeler des états de conscience passés’ dit le Robert. »17 Le troisième geste est un geste de compréhension qui fait confronter des perceptions à des évocations. Ainsi, il y a des allers-retours entre perceptions et évocations pendant lesquelles le sujet émet des jugements de comparaison qui permettent la compréhension. Cette dernière relève d’une démarche soit analogique, soit déductive (de la règle à l’exercice), soit inductive (de l’exercice à la règle). Le quatrième geste est un geste de réflexion. Le geste de réflexion est très proche de celui de compréhension tout en étant différent : « Le projet de réflexion est un peu différent de celui du geste de compréhension dans la mesure où il implique la convocation d’évoqués antérieurs spécifiques, c’est-à-dire de connaissances qui ont un rapport avec l’objet de perception. »18.Par exemple pour trouver la solution d’un problème, la réflexion sera de mettre en communication l’évoqué du problème qu’on veut résoudre avec les évoqués de toutes les informations que nous détenons pouvant collaborer à la résolution de ce problème. Et le cinquième geste mental concerne l’imagination.
En fait, l’évocation mentale me semble particulièrement importante, parce que je partage entièrement l’opinion d’Antoine de la Garanderie lorsqu’il écrit : « Nous pensons que le développement mental et général de l’être humain dépend de la maîtrise de ces évocations ».19

Ce qui nous amène à réfléchir sur l’abstraction.

1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Partie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5 iconCours 4 : la compréhension des œuvres Introduction : concepts généraux et définitions
«prothèses», qui sont des extériorisations de certaines capacités d’expression ou de fabrication. Notre moyen d’expression est aussi...

Partie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5 iconPartie I préambule théorique et méthodologique

Partie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5 iconMémoire M1 Gestion de Portefeuille
«théorique» présentant les notions, les hypothèses, les modèles, présentant les intuitions des stratégies mises en œuvre, contenant...

Partie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5 iconSwap, traduisez fichier d'échange
«page mémoire» ou «page virtuelle» est un bloc mémoire contigu et de taille fixe de mémoire virtuelle

Partie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5 icon2. 1 Les composantes d'un ordinateur
«temporairement» et pour cause! La mémoire se vide dès que la machine cesse d'être alimentée en courant. On dit que la mémoire est...

Partie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5 iconUn sujet de mémoire hypothétique car je suis en attente de confirmation...
«wireless». Je me suis alors intéressée à l’architecture “invisible” à traves des regards différents

Partie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5 iconProgramme de la formation
«Compagnon professionnel maçon du patrimoine» dans son rôle de professionnel de la réhabilitation du bâti ancien

Partie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5 iconTable des définitions

Partie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5 iconLes définitions des termes et locutions

Partie theorique : définitions des concepts utilisés au sein de ce mémoire professionnel 5 iconTu utilises des tonnes d'expression incompréhensibles lorsque tu quittes le Finistère








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com