Les nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières








télécharger 0.62 Mb.
titreLes nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières
page1/7
date de publication03.07.2017
taille0.62 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > comptabilité > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7


BMW
Press

9/2002
Page


Les nouveautés de BMW Motorrad
en 2002 et à l’INTERMOT.
Table des matières.


1. La nouvelle K 1200 GT. 3

2. La nouvelle R 1200 CL. 6

3. La R 1100 S BoxerCup Replika. 11

4. La nouvelle R 850 R. 12

5. La R 1150 GS Adventure. 13

6. Boîte à six rapports revue au profit
de tous les modèles Boxer.
17

7. Mesures de suivi de la gamme.
Millésime 2003.
18
La série F. 18
La série R. 18
La série K. 18

8. Couleurs du millésime 2003. 19

9. Fiches techniques motos. 20

10. Équipement du pilote. 25
Le casque SportIntegral. 25
L’ensemble de cuir BoxerCup. 26
Le gilet AirVantage. 27

1. La nouvelle K 1200 GT.
Poursuite de la tradition
grand tourisme de la série K.


Cela fait aujourd’hui près de 20 ans que le quatre cylindres en ligne horizontal est le trait distinctif de la série K de BMW Motorrad. Il se distingue par un
débit de puissance souverain associé à une fiabilité élevée et une longévité prover­biale.

Dotée d’une gestion moteur numérique ultramoderne qui, avec le concours d’un pot catalytique trifonctionnel réglé par sonde lambda, lui assure une grande écocompatibilité, cette mécanique est parfaitement au goût du jour. Les motos quatre cylindres de la série K sont l’un des piliers de la gamme
des modèles de BMW Motorrad et cela ne changera pas à l’avenir.

Parmi les modèles de la série K, il y a eu pratiquement dès le début un modèle grand tourisme à carénage intégral. La première K de ce type – la K 100 RT – avait fait ses débuts en 1984. Riche d’une dotation standard bien fournie
et forte d’un excellent confort, la K 1100 LT qui lui avait succédé, a été pendant de longues années la moto de voyage par excellence dans le segment des grands tourisme.

Avec le remplacement de la K 1100 LT par la K 1200 LT au printemps 1999, l’idée du grand tourisme a connu une nouvelle interprétation. Rigoureusement orienté vers le luxe et le confort maximum et doté d’un équipement des plus complets, le successeur est entré dans de nouvelles sphères ; et ce n’est sans doute pas a tort qu’on l’a surnommé la «série 7» du segment des grands
tou­risme : un modèle qui fixe dans sa classe les références en matière de confort et de luxe, et aussi – à ne pas oublier – en matière d’agilité.

Pour les motards attachant moins d’importance à cette profusion de luxe
sans pour autant vouloir renoncer à la bonne protection contre le vent et les intem­péries d’une grand tourisme ni à la position confortable et droite au guidon, BMW propose aujourd’hui une alternative : la nouvelle K 1200 GT.

Déclinée de la K 1200 RS, il s’agit d’une variante de la grand tourisme sportive prisée, sur laquelle l’accent n’a pas été mis sur l’attribut sport, mais sur
l’attri­but grand tourisme. C’est une moto pour tous ceux qui souhaitent marier agilité et dynamisme suprêmes à une aptitude parfaite aux grands voyages.
Le sigle «GT» pour grand tourisme symbolise ce fait et est ici synonyme de caractère sportif civilisé associé au confort grand tourisme du pilote et de son passager.

C’est probablement fin 2002 que la nouvelle K 1200 GT arrivera sur le
marché pour enrichir la série K actuelle d’un troisième modèle épaulant alors
la spor­tivo-GT K 1200 RS et la grand tourisme de luxe K 1200 LT.

La base technique de la K 1200 RS :
moteur, transmission et partie cycle repris tels quels.


Cette moto repose sur la technique ultramoderne ayant fait ses preuves sur la K 1200 RS. Le groupe motopropulseur a été entièrement repris, le moteur est la variante de puissance du 1200 cm³ débitant 96 kW (130 ch). Pour certains pays, dont l’Allemagne, ce moteur est également disponible en sa variante de 72 kW (98 ch). Pour adapter cette mécanique aux futures normes antipollu­tion, la sonde lambda, le revêtement du corps monolithique du pot catalytique et la gestion moteur de ce quatre cylindres ont été modifiés dans le cadre
des mesures d’optimisation, ce qui a permis de réduire une nouvelle fois les émissions polluantes.

La partie cycle est également issue de la K 1200 RS ; elle n’a pas été modi­fiée. Le télélever BMW, système de guidage unique de la roue avant, ainsi que le paralever BMW, suspension de la roue arrière à transmission par cardan,
se portent garants d’un excellent agrément de conduite répondant plus que largement tant à une conduite sportive qu’aux exigences élevées du grand tourisme. Les débattements correspondent à ceux de la K 1200 RS. La roue arrière comprend une jante de 5,5 pouces et un pneu large au format 180.

Carrosserie : carénage modifié,
désormais avec une bulle à réglage électrique.


Du nouveau par contre sur le carénage, dont les principaux éléments ont été empruntés à la K 1200 RS. Pour mieux protéger le pilote du vent et des
in­tempéries, le bas du carénage s’est vu élargir par un profilé qui détourne encore plus efficacement le flux d’air des jambes. Indépendamment de la couleur de la moto, ce profilé est toujours noir.

Les protège-mains peints dans la couleur de la moto et la nouvelle bulle plus haute, désormais à réglage électrique, sautent tout de suite aux yeux. Réglable en continu, cette bulle répond au souhait des motards de pouvoir adapter
cet élément protecteur contre le vent à leur taille et à leurs besoins individuels.

En plus des avantages fonctionnels, les modifications décrites participent aussi à la différenciation optique de la GT face à la K 1200 RS.

Selle confortable et guidon relevé pour une conduite décontractée.

Pour que le motard puisse prendre une position «grand tourisme» décontrac­tée au guidon, celui-ci présente une nouvelle forme. Il est légèrement plus relevé et coudé différemment que sur la K 1200 RS, si bien que les poignets sont moins sollicités et que le pilote adopte une position plus droite.
Comme sur la K 1200 RS, la nouvelle selle confort se règle en hauteur soit
à 790 mm, soit à 820 mm, selon le principe connu.

BMW Integral ABS de série dans sa version partiellement intégrale.

Sur la nouvelle K 1200 GT, l’Intégral ABS fait partie de la dotation standard dans sa version partiellement intégrale. Cela signifie qu’à l’actionnement
du levier de frein avant, les deux freins – avant et arrière – sont activés. En re­vanche, la pédale de frein agit comme d’habitude sur la seule roue arrière. Pour le reste, le système de freinage est identique à celui de la K 1200 RS : sur la roue avant, on retrouve donc le frein EVO qui se distingue par
d’excel­lentes performances de freinage.

Dotation standard avec support de bagages et valises-sacoches
à couvercles peints dans la couleur de la moto.


Sur la K 1200 GT, le support de bagages, les porte-valises et les valises-sacoches sont compris dans la dotation de série. Les couvercles des
valises-sacoches reprennent la couleur de la moto et confèrent une allure encore plus haut de gamme et plus noble à la GT.

Deux coloris et des verres de clignotants blancs.

La moto est déclinée en deux couleurs : bleu orient métallisé et gris-vert
mé­tallisé. La selle est toujours noire. Les verres de clignotants blancs à l’avant et à l’arrière rajoutent une touche d’élégance aux couleurs.

Options et accessoires.

Parmi les options intégrables en départ usine, mentionnons les poignées chauffantes combinées à une selle chauffante pour le conducteur et le pas­sager. S’y ajoute le régulateur de vitesse connu de la K 1200 RS. La selle basse, qui peut également être équipée du chauffage et permet de régler la hauteur d’assise à 770 ou à 800 mm, est disponible sans supplément de
prix. Comme déjà mentionné, certains pays – dont l’Allemagne – proposeront la moto aussi avec le moteur de 72 kW (98 ch).

Les accessoires sont fournis et montés par les concessionnaires BMW.
La gamme comprend pratiquement tous les éléments proposés pour
la K 1200 RS, dans la mesure où ceux-ci ne font pas déjà partie de la dotation standard, comme les valises-sacoches.

2. La nouvelle R 1200 CL.
Le Cruiser de luxe voué
aux plaisirs du grand tourisme raffiné.


La surprise fut grande dans le monde de la moto, lorsque BMW Motorrad a présenté en 1997 la R 1200 C, le premier Cruiser dans l’histoire de la Maison. Avec cette moto se distinguant par le boxer bicylindre unique en son genre et par un look original sur lequel il était impossible de se tromper, BMW a réussi d’emblée à occuper une excellente position dans ce segment de marché jusque-là délaissé par la marque. Depuis, le modèle de base – la R 1200 C Classic – a été secondé par les variantes Avantgarde et Independent se
différenciant non pas par la technique, quasi identique, mais par le traité des couleurs, des éléments de style et des détails d’équipement.

Pour élargir l’offre et pour développer de nouveaux potentiels, BMW Motorrad présentera pour le millésime 2003 dans le segment des choppers/customs : le Cruiser de luxe R 1200 CL. Fêtant sa première mondiale à l’occasion
de l’INTERMOT à Munich il arrivera sur le marché à l’automne 2002. L’idée de base a été de faire profiter le Cruiser de certains éléments des motos grand tourisme et de mettre au point une moto associant des qualités des deux genres. Le résultat : un modèle original – un Cruiser invitant aux plaisirs du grand tourisme raffiné et exauçant tous les souhaits en matière de confort et d’équipement.

Techniquement, le nouveau modèle est décliné de la R 1200 C dont il n’emprunte pourtant dans l’essentiel que le moteur, le couple conique,
la partie avant du cadre, le réservoir et quelques équipements. Pour le reste, cette moto est un projet entièrement à part et pour sa plus grande partie
le fruit d’une conception nouvelle.

Carrosserie et style :
visage original, présence esthétique et valises-sacoches intégrées.


Présence esthétique, puissance et personnalité luxueuse – c’est ces termes qui donnent une description succincte, mais pertinente de l’effet que
produit la BMW R 1200 CL. Esthétiquement, c’est le carénage grand tourisme
solidaire du guidon qui caractérise cette moto ; sa ligne se prolonge dans
les flancs de carénage au niveau du réservoir, si bien que de profil, la moto
semble presque être à carénage intégral. Le pilote en profite en termes
de confort et de protection contre le vent et les intempéries.

Un total de quatre projecteurs intégrés au carénage – deux pour le feu de croisement et deux pour le feu de route – confèrent à la moto un visage original sur lequel on ne se méprendra pas, tout en créant un effet optique impressionnant qu’aucune moto n’a su engendrer à ce jour. Il va sans
dire que les quatre projecteurs assurent un excellent éclairage de la route.

Le traité aérodynamique de la bulle de carénage avec son bord supérieur ondulant est particulièrement ingénieux. Il dirige les flux d’air de sorte que le pilote est protégé efficacement. En même temps, grâce au retrait au
milieu de la bulle, rien n’obstrue le regard du pilote qui a donc une visibilité
sans entrave sur la route devant lui, même lorsque la bulle est encrassée
ou ruisselante de pluie.

Le look musclé de la moto est amplifié par le garde-boue avant descendant bien bas vers la jante. Celui-ci offre une bonne protection contre les projec­tions et, associé au pneu avant volumineux, il souligne la prédominance de la partie avant qui dégage néanmoins sérénité et élégance. Le télélever
plus incliné que sur les autres modèles accentue encore le naturel de Cruiser.

La partie arrière est marquée par les valises-sacoches rigides intégrées, solidaires de la moto ainsi que le top case amovible surmontant le support de bagages arqué servant en même temps de poignée de maintien au passager. Les valises-sacoches et le top case sont peints dans la couleur de la moto et forment ainsi un tout harmonieux avec la machine.

Disposées en gradin, les larges selles confort pour le pilote et son passager avec l’appui dorsal caractéristique ajoutent une autre touche d’originalité.

Le luxe par l’exclusivité des couleurs et la noblesse des surfaces
et des matériaux.


Dans un premier temps, la R 1200 CS sera proposée en trois couleurs qui
lui sont réservées : argent nacré métallisé et bleu Capri métallisé avec selles noires et brun Mojave métallisé avec selles marron (ou noires en option). L’élégance des couleurs se trouve renforcée par le choix méticuleux des ma­tériaux et par la finition parfaite des surfaces et des joints. C’est ainsi que
le support de bagages est en aluminium coulé sous pression peint en blanc aluminium, le guidon est chromé, alors que l’entourage supérieur des
instru­ments est également peint en blanc aluminium. Le carénage tête de fourche est entièrement doublé sur sa face intérieure et les grippe-genou intégrés aux flancs de carénage sont habillés du même matériau que les selles. Tout cela exprime la prétention au luxe et à la perfection.

Une nouvelle boîte à six rapports plus silencieuse pour la transmission – un boxer bicylindre inchangé.

Alors que le bicylindre à plat de 1170 cm³ de cylindrée est emprunté sans aucune modification à la R 1200 C existante – y compris la puissance de 45 kW (61 ch) et le couple de 98 Nm à 3 000 tr/mn –, la boîte de vitesses de
la R 1200 CL est nouvelle. Déclinée de la boîte connue des autres modèles boxer, elle dispose de six rapports et s’est vue retravailler de fond en comble. Principale nouveauté : des pignons à denture dite haute. Celle-ci «adoucit»
la mise en prise et réduit sensiblement les bruits de fonctionnement de l’engrenage. Surmultiplié, le sixième rapport long permet de rouler à régime plutôt bas sur les longs tronçons parcourus dans la plaine avec, à la clé, une réduction de la consommation et du niveau sonore. Le sélecteur a fait place à un sélecteur à double branche permettant de passer les rapports par un petit coup nonchalant de la pointe ou du talon du pied. Changement des vitesses dans le confort, silence de fonctionnement, régimes bas et pourtant assez de punch – voilà des qualités qui vont très bien avec le naturel épicurien de la moto.

Il va presque sans dire qu’à l’instar de toute moto BMW lancée depuis 1997,
la R 1200 CL dispose de série de la technologie de dépollution la plus moderne avec un pot catalytique trifonctionnel réglé par sonde lambda et ce,
à l’échelle mondiale. Cet équipement est aujourd’hui une évidence chez BMW.

Une partie cycle optimisée pour davantage de confort – nouveau télélever et combiné arrière à amortissement asservi au débattement.

La roue avant très avancée, guidée dans une fourche formant un angle plutôt plat avec la chaussée et engendrant une chasse importante, est une caracté­ristique typique du Cruiser. Pour respecter ce trait, le télélever BMW, toujours unique en son genre, a été reconçu pour la R 1200 CL. Les tubes de la fourche sont plus écartés pour que le pneu avant massif, de 150 mm de large, puisse tourner sans gêne.

Pour la suspension arrière, les ingénieurs ont fait appel à un combiné à amor­tissement asservi au débattement se distinguant par d’excellentes qualités de confort. Le débattement total a été porté à 120 mm, en hausse de 20 mm sur celui des autres modèles Cruiser. Le ressort peut être réglé en précontrainte (réglage hydraulique) pour l’adapter au chargement de la moto grâce à une manette facile d’accès.
  1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Les nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières iconBmw information média 11/2015 Page Le nouveau bmw c 650 Sport. Le...
«Sécurité à 360°», le système de freinage se porte garant d’une sécurité de conduite active maximale avec de série l’abs bmw motorrad...

Les nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières iconBmw press 8/2002 Page b mw 730d. Bmw 740d. Table des matières. 1...

Les nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières iconB mw media Information 3/2009 Page La bmw x5 M. La Bmw x6 M. Table...
«Launch Control», qui permet d’atteindre les valeurs d’accélération maximales, peut être activée en mode M. La gestion moteur et...

Les nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières iconBmw media Information 12/2004 Page L a nouvelle bmw table des matières....

Les nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières iconBmw media Information 9/2006 Page L e nouveau bmw table des matières....
«visage à six yeux» du nouveau bmw x3 se démarque par de nouveaux phares ronds doubles

Les nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières iconBmw media Information 1/2006 Page L e coupé bmw z4 M. Table des matières....

Les nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières iconBmw media Information 11/2006 Page L e nouveau bmw table des matières....

Les nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières iconBmw media Information 10/2005 Page L e nouveau roadster bmw le nouveau...
«Engine of the Year Award», distinction de renom mondial, pour la cinquième fois consécutive – une série inégalée. Grâce au concept...

Les nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières iconLa nouvelle bmw 760i. La nouvelle bmw 760Li. Table des matières

Les nouveautés de bmw motorrad en 2002 et à l’intermot. Table des matières iconLa nouvelle bmw 760i. La nouvelle bmw 760Li. Table des matières








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com