Veille media








télécharger 410.18 Kb.
titreVeille media
page1/20
date de publication07.07.2017
taille410.18 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20
A LA MEMOIRE DES 1 500 000 VICTIMES ARMENIENNES

24 Avril 2009 : 94ème anniversaire du génocide arménien de 1915

perpétré par le gouvernement Jeune-Turc

94 ans de déni : ça suffit !

-------------------------------------------------------------------




    1. VEILLE MEDIA



Jeudi 18 Juin 2009
Retrouvez les news sur :

http://www.collectifvan.org


    1. INFOS COLLECTIF VAN


****************

DOSSIER L’EXPRESS

****************

  1. Dossier L’Express - Article 1

  2. Propagation du racisme
    et du négationnisme sur internet


  3. I



    nfo Collectif VAN -
    www.collectifvan.org - Un article intitulé "Les pro et anti-adhésion turque à l'UE sur internet", a été mis en ligne le 26/05/2009 sur le site de l'Express. Cet article énumère les sites favorables ou opposés à l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne et référence les sites racistes et négationnistes Tête de Turc et Info-turc.org comme sources d'informations sur le sujet. Le Collectif VAN vous propose un dossier complet concernant les échanges relatifs à l’article en question, avec notamment un récapitulatif des interventions de Meir Weintrater, rédacteur en chef de l'Arche (le Magazine du Judaïsme français), contacté par le Collectif VAN et qui consacre son éditorial de l’Arche du mois de juin 2009 à cette préoccupante affaire. Une démarche d’un grand poids, tant est grande la renommée de cette revue et de son rédacteur en chef.




A titre d’information, voici où se situe l’Express.fr selon deux classements de fréquentation mensuelle des sites internet de la presse française qui reposent sur des méthodes de comptage totalement différentes et ne sont donnés qu'à titre indicatif. [Dossier L’Express Article 1] :

Le classement Médiamétrie (en visiteurs uniques)

Le Figaro.fr: 5,732 millions
L'Equipe.fr: 4,243 millions
Le Monde.fr: 3,878 millions
L'Express.fr: 3,798 millions
Le NouvelObs.com: 3,146 millions
20Minutes.fr: 3,1 millions
Les Echos: 2,411 millions
Le Post.fr: 2,195 millions
Libération.fr: 1,899 millions
Le Point.fr: 1,447 millions
Rue89: 1,033 millions


Le classement OJD (en milliers de visites)

Le Monde: 40.829
Le Figaro: 20.312
Le Nouvel Observateur: 11.485
Libération: 11.029
20 Minutes: 7.286
L'Express: 6.921
Le Post: 6.208
Le Parisien: 5.626
Le Point: 4.291


  1. Dossier « L’Express » - 4 autres articles à lire avec attention :

  2. Dossier L’Express - Article 2

  3. L'Arche : Edito de juin sur le génocide arménien

I



nfo Collectif VAN -
www.collectifvan.org - Meïr Waintrater, Directeur de la rédaction de L'Arche, le mensuel du judaïsme français, signe dans le n°613 de juin 2009, un éditorial très fort sur l'impossible « équilibre de traitement » dans les médias entre les bourreaux et les victimes. Ce texte lui a été inspiré par ses échanges avec un grand média national à propos de la mise en ligne d'un article portant sur la candidature turque à l’Union européenne. En effet, l'article en cause comportait (et comporte toujours) des liens vers des sites turcs francophones qui ne défendent pas seulement la position turque sur l’Europe mais qui sont surtout dédiés à la négation du génocide arménien. Ce fait avait attiré l’attention du Collectif VAN qui, dès le 26/05/2009, avait protesté auprès du média concerné en mettant M. Meïr Waintrater en copie.

Le Collectif VAN remercie ici Meïr Waintrater pour avoir exprimé en privé et en public cette « solidarité des naufragés » sans laquelle aucun combat ne peut aboutir. [Dossier L’Express Article 2] :


Entre les bourreaux et les victimes

Meïr Waintrater
L’Arche n°613/juin 2009

Le site internet d’un grand média national a mis récemment en ligne un dossier portant sur la candidature turque à l’Union européenne. Dans ce dossier, où étaient exposés très légitimement les arguments des «pour» et des «contre», figuraient des «liens» vers deux sites turcs francophones. Or les deux sites en question ne défendent pas seulement la position turque sur l’Europe; ils sont aussi, et surtout, des foyers actifs de négation du génocide qui fut commis à partir d’avril 1915 sur la population arménienne de l’Empire ottoman.

La chose a attiré l’attention du Collectif VAN (Vigilance arménienne contre le négationnisme), qui a protesté auprès du média concerné. Ayant reçu une copie de la correspondance, j’ai jugé nécessaire de m’exprimer à mon tour. Cela a entraîné un échange de courriers privés dont je voudrais tenter de tirer ici une leçon publique.

Loin de moi l’idée de jeter la pierre à ce média (c’est pourquoi je n’indique pas son nom). Quand son rédacteur en chef écrit que sa position sur le génocide arménien «est sans ambiguïté», je ne mets pas une seconde sa parole en doute. Mais quand il affirme traiter la question du génocide arménien «avec équilibre», j’éprouve un sentiment de gêne.

L’équilibre est un grand principe journalistique, hélas trop peu respecté, qui consiste à faire entendre les points de vue les plus divers, pour éventuellement conclure ou laisser le lecteur se forger sa propre opinion.

Mais s’il est vrai qu’au nom de l’équilibre on doit donner la parole à tous, il est du devoir de chaque média de «qualifier» les sources extérieures auxquelles il renvoie ses lecteurs, en précisant leur positionnement, voire leur fiabilité. La presse écrite le fait généralement. Cependant, sur des sites internet pratiquant le recours systématique aux «liens», cette règle de bonne conduite est le plus souvent absente ou inopérante.

Par ailleurs, l’«équilibre» n’est pas un principe sacro-saint. Pourrait-on, au nom de l’équilibre, répartir également le temps de parole, ou l’espace éditorial, entre les racistes et les non-racistes? Non, bien sûr. La quasi totalité des médias n’y songeraient pas. Et sur les forums de discussion d’internet, qui sont pollués par des propos racistes, les rédactions sont censées veiller au grain.

Le principe de l’équilibre pose problème sur d’autres sujets que le racisme. De sujets essentiels à notre vie en commun. Ainsi, qu’il s’agisse du génocide des Arméniens, ou de la Shoah, ou du génocide des Tutsi au Rwanda, il me paraît impossible de maintenir ne serait-ce qu’un semblant d’équilibre entre les bourreaux et les victimes.

Jadis, aux débuts des grands débats radiophoniques, la caricature de l’équilibre journalistique s’énonçait ainsi: «Cinq minutes pour les Juifs, cinq minutes pour Hitler». Maintenant, à l’heure d’internet, cela risque de devenir: «Deux clics pour les Arméniens, deux clics pour Talat Pacha». (Talat Pacha, un dirigeant du mouvement des «Jeunes-Turcs» qui fut notamment ministre de l’intérieur au sein du gouvernement ottoman, joua un rôle central dans le génocide des Arméniens.)

Bien sûr, la liberté d’expression doit être préservée, et la presse doit faire son travail en toute indépendance. Mais certains discours sont inadmissibles parce qu’ils remettent en cause des valeurs fondamentales sans lesquelles il n’y a pas de société humaine. Le discours raciste et antisémite en fait partie; la négation des génocides aussi, et pour les mêmes raisons.
 
Meïr Waintrater
L’Arche n°613/juin 2009






  1. Dossier L’Express - Article 3

  2. Génocide arménien : Meïr Waintrater sur Radio RCJ

I



nfo Collectif VAN -
www.collectifvan.org - Mercredi 3 juin 2009 dans le journal de la matinée de RCJ, la radio de la communauté juive, Meïr Waintrater a parlé d'un site internet d'un grand média national, dans lequel figure un dossier sur la candidature turque à l'Union européenne. Il apparaît que des liens, à l'intérieur du dossier, renvoient vers des sites turcs francophones, lesquels sont des foyers actifs de négation du génocide arménien. Le dossier a aussitôt attiré la vigilance du Collectif VAN. Pour Meïr Waintrater, le développement d'internet à l'échelle planétaire est une formidable tribune pour les discours négationnistes en tout genre.
[Dossier L’Express Article 3] :


Emission du 03 juin 2009 - de 08H20 à 08H23 sur Radio RCJ 

Ecoutez la chronique de Meïr Waintrater http://www.radiorcj.com/reecouter_detail.tpl?sku_arch=34493890521269008

  1. ------------------------------------------------------------------

  2. Dossier L’Express - Article 4

La "Solidarité des naufragés" n'est pas un vain mot 

I



nfo Collectif VAN -
www.collectifvan.org - Meïr Waintrater, Directeur de la rédaction de L'Arche, le mensuel du judaïsme français a autorisé le Collectif VAN à reproduire les courriers qu'il a envoyés à Eric Mettout, Rédacteur en chef de l'Express.fr. concernant un article intitulé "Les pro et anti-adhésion turque à l'UE sur internet", mis en ligne le 26/05/2009 sur le site de l'Express et référençant les sites racistes et négationnistes Tête de Turc et Info-turc.org. Nos remerciements à Meir Waintrater qui dénonce les "risques de dérapage" sur internet.

En effet, se faire le relais de sites racistes et anti-arméniens ne peut malheureusement qu'encourager le développement du négationnisme dans l'espace public français et conforter les nationalistes turcs dans leur déni du génocide arménien [Dossier L’Express Article 4].



Mail 1 de Meïr Waintrater, Directeur de la rédaction de L'Arche, le mensuel du judaïsme français, à Eric Mettout, Rédacteur en chef de l'Express.fr

27/05/2009 17:28
Re: Promotion du négationnisme sur le site de l'Express


Cher confrère,

Je viens de recevoir copie de votre réponse au Collectif VAN.

Sans entrer dans le fond de votre argumentation, je veux vous dire qu'un passage m'a choqué, ou plutôt un mot quand vous écrivez que votre journal traite "la question du génocide arménien" avec "équilibre².

Je comprends que vous ayez dû répondre en peu de temps, et sans avoir vraiment le temps de peser les termes employés. C'est pourquoi, en toute amitié, je crois nécessaire de vous alerter à ce sujet.

Le mot "équilibre" est ici déplacé. C'est un mot qu'on n'oserait pas employer aujourd'hui au sujet de la Shoah, et qu'on ose de moins en moins employer à propos du génocide des Tutsi au Rwanda.

Il est des sujets sur lesquels l'équilibre (principe cardinal dans le monde du journalisme, et pourtant trop souvent  négligé) n'a pas sa place. On plaisantait naguère sur le mode "cinq minutes pour les Juifs, cinq minutes pour Hitler". Maintenant, à l'heure d'Internet, on ne devrait pas avoir "deux clics pour les Arméniens, deux clics pour Talat Pacha".

Veuillez agréer, Cher confrère, l'expression de mes sentiments les meilleurs.


Meïr Waintrater

Directeur de la rédaction de L'Arche, le mensuel du judaïsme français


Mail 2 de Meïr Waintrater, Directeur de la rédaction de L'Arche, le mensuel du judaïsme français à Eric Mettout, Rédacteur en chef de l'Express.fr

Wed, 27 May 2009 18:31:11 +0200
Re: Promotion du négationnisme sur le site de l'Express

Cher confrère,

Je viens de recevoir votre réponse, et parallèlement je reçois l'écho d'une conversation que vous poursuivez avec la présidente du Collectif VAN. Cela fait beaucoup de locuteurs à la fois. Essayons d'y mettre un peu d'ordre, avant de conclure en ce qui me concerne.

Je n'ai jamais voulu vous faire un procès d'intention, et je crois qu'il en va de même du Collectif VAN. Lorsque vous écrivez que votre position sur le génocide arménien "est sans ambiguïté", je ne mets pas une seconde votre parole en doute. Mais vous devez comprendre que les "héritiers" d'un génocide sont souvent des écorchés vifs, et que pour ce qui est de la reconnaissance d'un génocide les choses vont toujours beaucoup mieux en le disant.

De plus, nous sommes avec Internet dans un domaine où certains règles de bonne conduite n'ont pas été transposées, et où la parole débridée peut être potentiellement meurtrière. La presse écrite, qui ignore les hyperliens, nous contraint à justifier ou à relativiser les références que nous faisons à telle ou telle source. Mais quand d'un clic vous envoyez les lecteurs vers un espace où se disent des choses inacceptables, il vous est difficile de ne pas entendre les protestations de certains d'entre eux.

Par ailleurs, sur cet "équilibre" (et, encore une fois, sans procès d'intention), je ne peux accepter votre position jusqu'au bout. Certains sujets nous imposent de prendre parti dès l'abord, car on ne peut à chaque instant revenir au déluge. Ainsi, entre des thèses qui affirment l'égalité des races et d'autres qui la nient, le principe d'équilibre devrait nous conduire à donner la parole aux uns et aux autres avant de trancher; mais nul ne se comporte ainsi, et c'est heureux. Il devrait en aller de même (je n'invoque pas ici un argument légal, juste notre responsabilité envers le public) pour d'autres sujets, certes limités en nombre mais essentiels à notre vie en commun. A mes yeux, la reconnaissance pleine et entière du génocide arménien en fait partie.

Parler de ces choses-là, sans animosité mais en toute clarté, est d'autant plus nécessaire que les règles du jeu changent à une vitesse qui nous dépasse, et que les risques de dérapage sont permanents. C'est pourquoi j'ai cru bon de m'inviter dans le débat.

Veuillez agréer, Cher confrère, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Meïr Waintrater
Directeur de la rédaction de L'Arche, le mensuel du judaïsme français



  1. Dossier L’Express - Article 5

L'Express : le négationnisme,
un point de vue comme un autre ?


I



nfo Collectif VAN -
www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose un dossier complet sur le sujet du négationnisme sur internet, avec ci-dessous des extraits des courriers envoyés par le Collectif VAN à la rédaction de l’Express. Pour mémoire, un article intitulé "Les pro et anti-adhésion turque à l'UE sur internet", a été mis en ligne le 26/05/2009 sur le site de l'Express. Cet article énumère les sites pro ou contre l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne et référence les sites racistes et négationnistes Tête de Turc et Info-turc.org (avec des liens cliquables menant à la page d'accueil de ces sites) comme sources d'informations sur le sujet. [Dossier L’Express Article 5] :


Mail 1 adressé par le Collectif VAN à la rédaction de l’Express.fr

Émanant d'un magazine comme l'Express, la publicité inopportune, faite pour certains des sites nommés dans cet article, est pour le moins inquiétante :

1) Tête de Turc est un site qui a été classé comme raciste et négationniste par la CNDH [COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L’HOMME] au même titre que l'AAARGH (cf. http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/054000193/0000.pdf en page 256, voir la liste page 244).

2) Info-turc.org joue sur une confusion éhontée avec le vrai site belge info-turk.be (qui est lui, animé par de réels progressistes turcs vivant en Belgique et qui sont menacés de mort par des extrémistes turcs).

3) La page d'accueil des sites Tête de Turc et Info-turc.org est consacrée non pas à l'entrée de la Turquie dans l'Europe mais à la négation du génocide arménien : contrairement à l'Assemblée Nationale et au Sénat français, qui ont voté la loi par laquelle "la France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915", l'Express considère-t-il que le génocide arménien est un "préjugé" et que sa négation et les discours racistes et arménophobes de ces sites sont "des informations"?

4) Selon votre article, le site Turquie News serait moins partisan : est-ce une raison pour envoyer les lecteurs sur un site où l'on apprend que "Les Arméniens ont fait souffrir les Turcs à chaque fois, et les Turcs ont été obligés de se défendre. Les Turcs n’ont jamais été les premiers agresseurs." (http://www.turquie-news.fr/spip.php?article2448 ) ?

Les articles de ces sites suffisent à éclairer ceux qui connaissent les mécanismes du négationnisme. Mais les autres ?

Vous pensiez faire un article sur les positions pro ou anti-turques sur internet, dans la perspective des élections européennes. Mais iriez-vous chercher sur un site antisémite comme l'AAARGH, ou dans les discours de Dieudonné, des informations fiables concernant, un jour peut-être, l'adhésion éventuelle d'Israël à l'U.E. ?

[...] Si cet article n'est pas le fruit d'une erreur, pouvez-vous nous indiquer
s'il s'agit d'un publi-reportage dans le cadre de la Saison turque en
France ?

Collectif VAN - http://www.collectifvan.org

P.S. :

1) Pour mieux comprendre les mécanismes du négationnisme sur internet, nous
ne pouvons que vous conseiller la très bonne étude de Gilles Karmasyn :

Le Génocide des Arméniens parue dans le numéro 177-178
(janvier-août 2003) de la Revue d’Histoire de la Shoah.

1)Rapport du CNDH [COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L’HOMME]

LA LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA XÉNOPHOBIE
2004 - Volume 1 - Le racisme et l’antisémitisme sur internet

cf. http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/054000193/0000.pdf en page 256, voir la liste des sites racistes français page 244

• Tête de Turc : négation du génocide arménien
Précédant les sites, la négation du génocide arménien sur les usenets date de longtemps. Déjà de 1992 à 1994, près de 7 000 articles négationnistes avaient été diffusés par un même individu. À l’inverse des sites niant la Shoah, ceux contestant le génocide arménien reçoivent le renfort de pages internet officielles de certains ministères turcs (culture). Comme dans le cas de la négation de la Shoah, les négationnistes procèdent à une réécriture de l’histoire en renvoyant la responsabilité des pogroms sur les Arméniens eux-mêmes. Plusieurs pages en langue française dissertent ainsi sur le nombre de morts et sur la terreur arménienne. Des sites multilingues dont le français, basés en Turquie, se consacrent alors à la négation du génocide arménien ; Le site « Tête de Turc » fournit ainsi un argumentaire qui qualifie le drame du peuple arménien de « prétendu génocide arménien ».

********


Réponse 1 de Eric Mettout, Rédacteur en chef de L'Express.fr, adressée au Collectif VAN :

Je reconnais bien volontiers que notre formulation, "jouer la carte de l'information", sans guillemets, est, concernant les sites Tête de turc et info-turc.org, maladroite et rapide - et vous prie de nous en excuser: nous avons donc ajouté des guillemets autour du mot "information", puisque nous citons là les prières d'insérer de ces sites.

Pour le reste, vous nous reprochez de faire la promotion de ces sites, "négationniste" pour le premier, "propagandiste" pour le second. Notre article est, je vous le rappelle, une revue de Web - et non, naturellement, un panneau promotionnel ou un "publi-reportage" - sur le thème de l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. Il se trouve que parmi ceux qui la défendent, en France ou en Belgique, figurent Tête de Turc et info-turc.org: ces sites militent pour l'entrée de la Turquie dans l'Europe et, comme tels, ils ont leur place dans notre recensement, quelles que soient leur position, et quoi qu'on en pense, sur une autre question, celle du génocide arménien. De même, si nous jugeons "moins partisan" Turquie News, c'est dans son rapport à l'UE, non à ce drame. A l'inverse, et sans plus le cautionner, nous évoquons un groupe Facebook opposé à l'adhésion, dont les arguments guerriers sont tout à fait discutables.
La rédaction de L'Express a toujours traité, traite et traitera la question du génocide arménien comme elle le fait de tout autre sujet, avec honnêteté, équilibre et en s'engageant quand elle l'estime utile. Il se trouve qu'en l'occurrence, ce n'était pas le propos.
Je ne saurais trop, enfin, vous encourager à réagir, si vous le souhaitez, dans les commentaires ouverts en regard de notre article. Vous pourrez y apporter toutes les précisions que vous jugez nécessaires.
Bien à vous,

Eric Mettout
Rédacteur en chef
http://www.lexpress.fr
http://blogs.lexpress.fr/nouvelleformule

Nota CVAN : contrairement à ce qui est indiqué ci-dessus, aucun commentaire n'était publiable à la suite de cet article. Il a fallu téléphoner à la rédaction de l'Express pour que les collaborateurs du journal postent eux-mêmes notre commentaire...

************


Mail 2 adressé par le Collectif VAN à la rédaction de l’Express.fr


Suite à nos échanges de la semaine dernière concernant l'article "Les pro et anti-adhésion turque à l'UE sur Internet", et malgré les interventions remarquables de Meïr Waintrater, Directeur de la rédaction de L'Arche, le mensuel du judaïsme français, il semble que vous n'ayez pas compris le sens de notre intervention qui n'avait pas pour but d'empiéter sur votre liberté de publication, mais d'attirer votre attention sur la présence - dans votre revue du web sur l'entrée de la Turquie dans l'Europe -, de plusieurs sites racistes et négationnistes, qui parlent à peine du débat que vous vouliez évoquer, mais qui se répandent, par contre, largement en diatribes haineuses.

Nous pensions en effet que ces sites avaient échappé à votre attention et que lorsque vous prendriez connaissance de leur contenu, cela vous poserait des problèmes éthiques. Nous prenons acte que c'est donc désormais en connaissance de cause que vous participez à la diffusion et à l'élargissement de l'audience de ces sites, avec des liens cliquables qui plus est.

Vous avez déclaré que la position de l'Express sur le génocide des Arméniens était sans ambiguïté, mais nous nous demandons comment cette absence d'ambiguïté pourrait être compatible avec l'idée même de traiter ce sujet "sans idée préconçue" et surtout avec la propagation de discours négationnistes (cf. aussi les courriers toujours disponibles à cette adresse: l'Express aurait-il mis en ligne des courriers semblables sur la Shoah, à propos de laquelle il a aussi une position sans ambiguïté ?).

Il est possible de faire travailler des étudiants sur la candidature turque à l'UE, comme vous le faites, sans se sentir obligé d'en arriver là.

Car ce qui se déduit logiquement de tout discours négationniste, et cela vous échappe peut-être si contrairement au législateur vous pensez que le négationnisme est un avis comme un autre ou une "version de l'histoire", c'est que si les Arméniens ou les Juifs sont assez mauvais, assez pervers, pour inventer le pire des crimes et l'attribuer à une nation - afin de lui nuire gratuitement et d'en tirer des avantages injustifiés - si ces gens sont si abominables que cela, ils méritent absolument tout ce qui peut leur arriver. Nier ou minimiser la Shoah ou le génocide de 1915, c'est les désigner comme les pires des diffamateurs et les pires ennemis.

Le procès du "gang des barbares" met en évidence comment un simple petit préjugé raciste, somme toute moins grave que ce dont Turcs ou Néo-nazis accusent Arméniens et Juifs, un tout petit énoncé -"Les Juifs ont de l'argent" - est le point de départ du passage à l'acte meurtrier, aujourd'hui comme il l'a été hier. Les mots tuent, voyez-vous. Selon vous, à qui doit-on l'assassinat de votre confrère Arménien de Turquie Hrant Dink ? A un gamin de 17 ans, instrumentalisé et armé par la haine de l'Arménien, matraquée à la télévision turque, sur internet, dans les journaux...

Et à quel objectif obéit l'Express.fr lorsqu'il offre à ses lecteurs  une
"Chronologie de la Turquie" qui commence en... 1918, alors qu'il n'y a, par ailleurs sur son site, aucune chronologie de l'Empire ottoman, et que tous les autres pays traités voient leur histoire commencer il y a des siècles, voire des millénaires ?
 
Nous regrettons l'absence de compréhension qui a caractérisé nos échanges mais si vous souhaitez poursuivre ces derniers de vive voix, car il s'agit de sujets vraiment très graves, nous sommes à votre disposition.

Collectif VAN - http://www.collectifvan.org


*************

Réponse 2 de Eric Mettout, Rédacteur en chef de L'Express.fr, adressée au Collectif VAN :

Vous nous enjoignez de modifier un article, dont je vous ai expliqué la raison d'être dans un message précédent. J'ai bien noté que vous ne partagiez pas à son propos notre point de vue, acceptez le mien.

Eric Mettout

Les pro et anti-adhésion turque à l'UE sur Internet

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/les-pro-et-anti-adhesion-turque-a-l-ue-sur-internet_762967.html

  1. Récapitulatif des liens du Dossier « L’Express » :

    L'Arche : pas d'équilibre entre bourreaux et victimes

  2. http://collectifvan.org/article.php?r=0&id=32427

  3. Génocide arménien : Meïr Waintrater sur radio RCJ

  4. http://collectifvan.org/article.php?r=0&id=32428

    La "Solidarité des naufragés" n'est pas un vain mot

  5. http://collectifvan.org/article.php?r=0&id=32429

  6. L'Express : le négationnisme, un point de vue comme un autre ?

  7. http://collectifvan.org/article.php?r=0&id=32430


  8. Le Collectif VAN conseille également la lecture de cette étude :

    La Négation du Génocide Arménien sur Internet - Par Gilles Karmasyn

http://www.phdn.org/armenocide/internet/


Revue d’histoire de la Shoah, no 177-178, janvier-août 2003


****************

FIN DU DOSSIER L’EXPRESS

****************

  1. Les USA lâchent l’Arménie :
    l’Iran et la Russie sur les rangs ?


  2. I



    nfo Collectif VAN -
    www.collectifvan.org - Le montant de l’aide de l’Administration Obama à l’Arménie baisse de 38% par rapport à l’année dernière. Un autre programme d’aide américaine, allouée par la Millennium Challenge Corporation (MCC), a été réduit de presque un tiers, la raison invoquée étant l’échec de l’Arménie à se conformer aux critères d’éligibilité. L’Arménie s’était pourtant donnée du mal pour plaire à Washington sur la question des négociations avec la Turquie. Mais Ankara a réussi à saper la promesse de campagne électorale d’Obama de reconnaître le génocide arménien le 24 avril et les USA lâchent financièrement l’Arménie : l’éditorialiste arméno-américain Harut Sassounian estime dans sa chronique du 18 juin, que le gouvernement arménien pourrait abandonner sa politique de complémentarité entre l’Est et l’Ouest et s’appuyer plus fortement sur l’Iran et la Russie.

    L’Arménie pourrait ne plus suivre les U.S.A. sur certaines questions suite à la réduction de l’aide

    Éditorial de Sassounian du 18 juin 2009
    De Harut Sassounian
    Édité par The California Courier

    Depuis plus d’un an, les responsables arméniens agissent en pensant à tort qu’en étant conciliants avec Washington sur certaines questions, ils en tireraient des bénéfices économiques et politiques, que cela les protègerait des accusations de manquements démocratiques, et que cela convaincrait l’Occident de ne pas soutenir leurs opposants politiques.

    Sur la base de tels vœux pieux, le gouvernement arménien a fait des efforts consistants pour satisfaire les USA. Par exemple, l’année dernière, lorsque Marie Yovanovitch a été nommée ambassadrice américaine en Arménie par le Président Bush, les responsables du Département d’État ont demandé à l’Arménie d’utiliser ses contacts à Washington afin de faciliter la confirmation de sa nomination par le Sénat américain. Ils craignaient qu’elle ne subisse le même sort que son prédécesseur, Richard Hoagland, dont la nomination avait été bloquée par le Sénat sur l’insistance de la communauté arméno-américaine. Le gouvernement arménien avait obéi, espérant probablement que la nouvelle ambassadrice et les États-Unis leur rendraient la monnaie de leur pièce en faisant preuve de bonne volonté envers Erevan sur certaines questions critiques.

    L’Arménie s’est également donnée énormément de mal pour plaire àWashington sur une autre question, qui était de s’engager dans des négociations avec son ennemi juré historique, la Turquie, en vue de l’ouverture de la frontière et de l’établissement de relations diplomatiques. Tandis qu’Erevan croyait qu’agir ainsi était au mieux de ses intérêts, les responsables américains étaient la force motrice derrière ces négociations, surtout après qu’il est devenu clair pour tout le monde que le gouvernement turc n’avait aucunement intérêt à mener des négociations honnêtes avec l’Arménie, et qu’il n’avait nullement l’intention d’ouvrir la frontière. Tant la Turquie que les États-Unis ont tiré de grands avantages de cette fausse impression créée par ces négociations. La Turquie a réussi à saper la promesse de campagne électorale d’Obama de reconnaître le génocide arménien le 24 avril. En retour, Washington s’est assuré de l’engagement de la Turquie à soutenir la politique américaine en Afghanistan, en Irak et dans le conflit israélo-palestinien.

    L’Arménie, pour sa part, n’en a tiré aucun bénéfice tangible. En réalité, ses déclarations optimistes répétées concernant les progrès des négociations ont aidé la Turquie et les États-Unis à être vus d’un bon œil par le reste du monde. Outre le fait qu’il n’y a rien gagné, le gouvernement arménien s’est aliéné le soutien de la puissante diaspora et celui de vastes segments de sa propre population. De plus, la FRA -- l’un des quatre partis composant le gouvernement arménien -- a quitté la coalition au pouvoir, suite à une déclaration publique conjointe de l’Arménie et de la Turquie à la veille du 24 avril. Le Président Obama a parlé des soi-disant progrès des négociations arméno-turques dans sa déclaration du 24 avril, afin d’éviter d’avoir à faire explicitement référence au génocide arménien.

    Il est à présent évident pour le gouvernement arménien que Washington n’a pas l’intention de satisfaire l’Arménie, ni d’un point de vue économique ni d’un point de vue politique, pas plus que sur ses faiblesses en matière de démocratie. Le montant de l’aide étrangère récemment proposé par l’Administration Obama pour l’Arménie accuse une baisse de 38% par rapport à l’année dernière. Un autre programme d’aide américaine, allouée par la Millennium Challenge Corporation (MCC), a été réduit de presque un tiers -- 67 millions de dollars -- la raison invoquée étant l’échec du pays à se conformer à ses critères d’éligibilité. La MCC a basé sa décision sur 16 indicateurs différents que les pays bénéficiaires doivent s’engager à respecter.

    Il est affligeant que de tels standards soient imposés à l’Arménie par un pays étranger. Élever le niveau de vie de la population est dans l’intérêt même des habitants de l’Arménie. C’est le devoir du gouvernement arménien de s’assurer que de telles améliorations sont réalisées, sans attendre d’avoir à le faire sous la menace de perdre une aide étrangère.

    L’impact le plus immédiat de l’annulation du programme de construction de routes de la MCC sera ressenti par les fermiers destitués qui ont besoin de meilleures infrastructures pour cultiver, transporter et vendre leurs produits.

    On ne sait pas encore la direction que prendront les leaders arméniens suite à cette série de revers. Est-ce qu’ils s’efforceront de mieux se conformer aux critères de la MCC ou est-ce qu’ils renonceront complètement à ce programme ?

    Ce récent développement pourrait avoir des conséquences bien plus étendues et involontaires que celles touchant les fermiers arméniens. Les dirigeants de l’Arménie pourraient conclure que se plier aux exigences américaines ne fournira pas une couverture pour les manquements en matière de gouvernance démocratique du régime, et n’apportera pas de bénéfices tangibles au pays en termes d’ouverture de la frontière avec la Turquie.

    Les négociations avec la Turquie, déjà au point mort en raison des conditions préalables inacceptables imposées par Ankara, pourraient être désormais complètement interrompues.

    Le gouvernement arménien pourrait abandonner formellement sa politique nominale de complémentarité entre l’est et l’ouest et s’appuyer plus fortement que jamais sur l’Iran et la Russie.

    Pour finir, il est malheureux que la décision de la MCC survienne à la veille de la première visite de l’ambassadrice Yovanovitch aux communautés arméniennes des États-Unis, ce mois-ci. Au cours de sa visite, elle sera probablement confrontée au ressentiment public dû au fait que le gouvernement américain pratique le deux poids deux mesures en diminuant les montants de l’aide étrangère à l’Arménie et en augmentant ceux accordés à l’Azerbaïdjan qui jouit d’énormes revenus pétroliers et qui n’a nullement besoin de l’aide américaine. Il y a également un double jeu vis-à-vis de la Géorgie, puisque cette dernière reste le principal bénéficiaire de l’aide de la MCC, malgré son manque de conformité à plusieurs critères de la MCC.

    L’ambassadrice Yovanovitch aura à faire face aux critiques d’une grande partie de la communauté arméno-américaine, étant donné l’échec du Président Obama à tenir sa promesse de campagne de reconnaître le génocide arménien. Ce n’est pas de la faute de l’ambassadrice. Cependant, puisqu’elle représente les États-Unis, elle sera automatiquement la cible de toutes les critiques visant l’Administration Obama.


    ©Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN - 17 juin 2009 - 07:30 - www.collectifvan.org

  3. http://collectifvan.org/article.php?r=0&id=32461



  4. Lire le texte original dans la rubrique "Articles en anglais"



  1. Philip Gordon soutient la proposition de la Turquie pour une Commission d’historiens

  2. I



    nfo Collectif VAN -
    www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous invite à lire la traduction d'un article en anglais du journal arménien Radio Publique d’Arménie publiée sur le site de la Fédération Euro-Arménienne pour la Justice et la Démocratie le 17 juin 2009.


    17 juin 2009

    ***

    Traduction Gérard Merdjanian - Commentaires du site de la Fédération Euro-Arménienne :

    Le successeur de Daniel Fried, Philip Gordon, est connu pour ses opinions favorables envers la Turquie. Ce qui bien sûr ne signifie pas qu’il nie l’existence du génocide arménien, mais c’est avant tout un politicien.

    Dans un article rédigé en Novembre 2007, Gordon écrivait : "Comme si les tensions avec la Turquie ne sont pas déjà suffisantes à cause de la guerre en Irak et de la question kurde, inciter la Chambre des Représentants américaine à reconnaître que la Turquie a commis un ‘génocide’ contre les Arméniens en 1915, va exacerber le sentiment de crise, et favoriser l’émergence d’un nationalisme."

    Cela veut dire qu’il fera tout pour favoriser la normalisation des relations entre les deux Etats voisins. Quitte à faire pression sur l’Arménie pour qu’elle accepte les exigences de la Turquie et notamment sur la création d’une Commission mixte d’historiens et probablement pour la résolution du conflit du Karabakh à l’avantage de l’Azerbaïdjan.

    Dans beaucoup de domaines, on sait ce que l’on perd mais on ne sait pas ce que l’on gagne. Hélas, en politique on sait souvent ce que l’on gagne.

    ***

    "Le Secrétaire d’État adjoint Philip Gordon a indiqué aujourd’hui que l’administration Obama soutenait la création d’une commission d’historiens Arménie-Turquie. Une proposition controversée, avancée par le gouvernement turc pour mettre en doute le génocide arménien sur le plan international et saper les progrès vers la reconnaissance universelle de ce crime contre l’humanité," a indiqué le Comité National Arménien d’Amérique (ANCA).

    Gordon, pendant son passage devant la Sous-commission Europe de la Commission des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants des Etats-Unis, a répondu au président de groupe, Robert Wexler (D-FL) sur la façon dont le Département l’État a l’intention de "manoeuvrer dans les relations entre la Turquie et l’Arménie de sorte que l’Azerbaïdjan puisse sortir vainqueur". Dans sa réponse au co-président du groupe de soutien à la Turquie, Gordon a indiqué le soutien apporté à la "feuille de route" Arméno-Turque, un document public bien accueilli le 22 avril dernier par le Département d’État, et bien que très controversé, très discuté, mais jamais officiellement dévoilé, prévoyait la création d’une commission pour examiner les questions historiques entre les deux nations. On peut lire dans les commentaires :

    "Vous avez en cours deux voies parallèles mais distinctes : le dialogue Arménie-Turquie et le processus de paix du Haut-Karabakh. La Turquie et l’Arménie ont débuté un processus de normalisation de leur relations, nous pensons que c’est un pas potentiellement historique, où les deux pays ont convenu d’un cadre pour normaliser leurs relations, qui comprendrait l’ouverture de la frontière, fermée depuis longtemps, et qui permettrait d’établir des relations diplomatiques et de mettre en place des commissions dans des domaines clés, et notamment sur l’histoire. Nous encourageons ce processus, et nous le soutenons."


    Radio Publique d’Arménie

  3. http://www.armradio.am/news/?part=pol&id=15201

  4. http://eafjd.eu/spip.php?breve2010



  5. Revue de la presse turque 17.06.2009

  6. I



    nfo Collectif VAN -
    www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous soumet cette revue de la presse turque du 17 juin 2009 publiée sur la TRT (Télévision & Radio de Turquie).


    Posted 17.06.2009 09:47:52 UTC
    Updated 17.06.2009 09:47:52 UTC

    La presse turque commente aujourd’hui, les violences survenus suite aux élections iraniennes et les nouveaux développements économiques.

    Le quotidien « Habertürk » écrit à la Une en titrant « C’est la festivité de la démocratie en Iran : 7 morts » que la rivalité aux urnes s’est transformée en une vraie guerre. En se référant aux informations de la télévision publique iranienne, l’article relate que 7 personnes sont mortes à la suite des tirs de feu ouverts sur les partisans de Moussavi. La promesse aux réformateurs de recompter certains des bulletins de vote du régime des mollahs, a fait descendre cette fois les partisans d’Ahmedinejad dans les rues. L’appel à l’unité du leader suprême iranien Ayatollah Ali Khamenei reste insuffisant pour calmer les incidents, indique l’article.

    « Sabah » porte aussi à sa Une les incidents en Iran. « Duelle sur la place en Iran » titre le quotidien, pour faire part que les partisans de Moussavi, leader réformateur et candidat perdant aux élections, ainsi que des dizaines de milliers de partisans du président iranien Ahmedinejad sont descendus hier dans les rues.

    Dans son supplément économique, « Habertürk » annonce que la baisse des taux de taxe appliquée dans le cadre du plan de relance économique en Turquie, allait être relevé d’un cran. « Habertürk » note la satisfaction des producteurs suite aux ventes réalisées grâce à la baisse des taxes, ainsi que cette perte de revenue engendrée par la réduction des taxes sera compensée avec des augmentations sur les produits de tabac.

    Un autre quotidien prenant en main la baisse des taxes est « Star », qui donne place aux points de vue des industriels. Selon les personnalités éminentes dans le milieu des affaires, même avec une diminution des baisses de taxe, les effets positifs se poursuivront, rapporte l’article.

    « Vatan » traite encore une nouvelle économique sous le titre « Plan pour contrôler le monde des quatre pays émergents », faisant part que les quatre pays qualifiés de puissance potentielle du monde ont décidé de passer en action ensemble pour préserver leurs intérêts en se réunissant dans la capitale russe Moscou. L’article précise que les quatre pays, dont la Russie, la Chine, le Brésil et l’Inde, représentent 15 % de l’économie du monde.

    « La Turquie sera le chasseur de nuit » titre « Yeni Şafak » pour informer que les hélicoptères Mangusta T129 de production italienne et britannique ne pouvant être livrés qu’en 2015, la Turquie a entamé les démarches pour acquérir 12 à 32 Mi-29 de production russe face aux cas urgences. Une délégation turque s’est rendue pour effectuer les entretiens en Russie, selon la nouvelle se référant à l’agence russe Ria Rovosti.

    « Zaman » indique que 97 salariés demandant le soutien de l’UE dans le domaine de l’éducation à l’art, de l’Environnement à la santé, ont reçu une aide de 500 mille euros. La nouvelle publiée sous le titre « Ils vont apprendre la danse « Kolbastı » avec le fond de l’UE », relate que le groupe de danse des jeunes « Horon » a obtenu le plus important part des aides avec son projet d’enseigner la danse de « Kolbastı », une danse folklorique de la mer noire, dont la popularité est en grande essor ces derniers temps en Turquie.

http://www.trtfrench.com/international/newsDetail.aspx?HaberKodu=878739b9-678c-4233-90cd-337d5b6bdb55
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   20

similaire:

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com