Recherche documentaire efficace








télécharger 104.06 Kb.
titreRecherche documentaire efficace
date de publication07.07.2017
taille104.06 Kb.
typeRecherche
ar.21-bal.com > documents > Recherche
COMPETENCES A DEVELOPPER POUR UNE

RECHERCHE DOCUMENTAIRE EFFICACE

(Document réalisé par M. Hudault). 
« La recherche documentaire ne se limite pas à l’utilisation d’outils de recherche. C’est un processus qui débute par la définition du sujet de recherche et qui s’achève par la restitution de l’information trouvée. »i
Les compétences pour une recherche documentaire efficace sont présentées ci-dessous en étapes successives. Cependant, il ne s’agit pas d’appliquer cet ordre d’une façon trop rigide. Ces étapes qui sont distinguées ici peuvent être utilisées simultanément, il peut y avoir aussi des répétitions, des anticipations ou des retours en arrière. Ces compétences en documentation forment un tout.
I) AXE N° 1 : PREPARER LA RECHERCHE D’INFORMATIONS
A) Questionner et définir son temps disponible, son objectif de recherche. Quand ? (combien de temps ?) Pour quoi ?
1) Combien de temps disposez-vous ? (Quand ?)
L’on peut perdre facilement beaucoup de temps en recherches vaines sur Internet. Il est très important de définir le temps dont on a besoin et dont on dispose, et de planifier ensuite son travail.


Lorsqu’il y a un travail de groupe, il faut savoir se répartir les tâches.
2) Pour quoi ?
Pour mener une recherche efficace, il faut que son ou ses objectifs soient clairs.
Il faut adapter sa recherche d’information(s) en fonction du résultat attendu.
Quelles sont les exigences concernant le travail demandé par le(s) professeur(s) ? L’épreuve de baccalauréat des travaux personnels encadrés (TPE) ?
Dans le cadre du lycée, il faut évidemment répondre aux attentes précises des professeurs. Pour les TPE, si les élèves bénéficient d’une liberté dans leur recherche documentaire, il s’agit néanmoins de se conformer aux exigences d’une épreuve de baccalauréat. Ce qui suppose de trouver des documents pouvant servir de références dans un cadre institutionnel, celui de l’Education nationale. Ainsi, par exemple, entre un point de vue intéressant émis par un blogueur inconnu, et le travail d’un sociologue reconnu, il est attendu de l’élève qu’il prenne en considération le second qui se présente comme scientifique, et ignore quasiment le premier.
Il est important de répondre à ces questions dès le départ, car le reste du processus de recherche en dépendra.
B) Questionner, délimiter définir et découvrir son sujet de recherche. Quoi ? (Quand ? Ou ? Qui ?)
Savoir définir, questionner, découvrir, et délimiter son sujet de recherche.

Interroger, puis délimiter son sujet avec les questions suivantes : Quoi ? Quand ? Où ? Définir les termes du sujet avec vos propres mots, sans consulter les dictionnaires.

Utiliser le dictionnaire Larousse pour définir les termes essentiels de votre sujet.

  • Approfondissement : Trouver une problématique à son sujet de recherche

Interroger son sujet et poser une problématique de départ, qui sera affinée par la suite. La problématique permet de mener une réflexion personnelle, et d’éviter de faire un simple exposé de restitution des « savoirs » d’autrui, elle interroge la connaissance en s’abstenant, en principe, des dogmatismes.

Dans la recherche universitaire ou professionnelle, le chercheur tient compte de l’état des connaissances. Il s’agit pour lui d’apporter du nouveau, de ne pas répéter ce qui a déjà été écrit, de faire des découvertes, ou au moins de renouveler un regard qui a déjà été porté dans sa discipline sur une réalité.

Au niveau du lycée, pour construire sa problématique, l’élève a intérêt de tenir compte des sources dont il dispose. S’il détient très peu de sources, il lui sera difficile de répondre à sa problématique. Il pourra alors faire évoluer sa problématique.

Le choix de sa problématique délimite le sujet. En effet, celle-ci étant posée, le travail consistera seulement à y répondre.

  • Approfondissement : Etablir la liste la plus complète possible des concepts concernes par son sujet de recherche

Dans le cadre d’un travail de recherche approfondie, comme c’est le cas en TPE, il est utile de faire une liste de tous les concepts (idées, notions) qui sont concernés par votre sujet.

C) Questionner et définir sa stratégie de recherche. Comment ?
Source utilisée : http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/competences/rechercher/methodologie/questions
La fiche n° 1ii « Se poser des questions », précise que l’information recherchée peut être plus approfondie encore :

« Se poser des questions

 Pour aller plus loin
- lorsqu'on effectue des recherches pour quelqu'un d'autre,
- dans le cadre d'une formation. 

 

Qui ?

profil du demandeur

 

Quoi ?

nature de l'information

 

Où ?

limites géographiques, lieux ressources

 

Pourquoi ?

objectif(s)

 

Comment ?

outils, méthodes, stratégie ».


La question « Comment ? » doit retenir votre attention. Interrogez-vous du point de vue de votre stratégie de recherche. Internet n’est pas la seule solution à envisager. Et, sur Internet, réfléchissez à la source d’informations que vous allez consulter. Par exemple, quelle encyclopédie en ligne allez-vous utiliser ?
Savoir questionner et définir sa stratégie de recherche.

Choisir les sources d’informations et les types de documents les mieux adaptés à sa recherche :

Dictionnaires, encyclopédies, articles de périodiques, Internet, types de livres ? Monographies ? Documents audiovisuels ?
Une recherche approfondie utilise tous ces types de documents, d’une manière progressive.
II) AXE N° 2 : RECHERCHER DES INFORMATIONS

Schématiquement, l’on peut distinguer deux grandes phases dans la recherche info-documentaire en TPE.
La première consiste en un temps de découverte du sujet par la recherche « des informations de base »1. Elle ne vise qu’à définir celui-ci et obtenir sur lui les informations principales et générales, qui constituent des « synthèses ». Elle utilise des outils généralistes : des dictionnaires, des encyclopédies, des manuels scolaires. En TPE, cette étape précède le choix définitif du sujet et de sa problématique.

La seconde phase vise à trouver des informations plus développées sur le sujet, plus spécialisées, des « analyses » approfondies, des monographies, présentes sur des supports variés (périodiques, livres, Internet, DVD, œuvres d’art, etc.). Elle interroge, par exemple, les catalogues en ligne des bibliothèques de Paris.

Dans la recherche d’informations, il est logique, en effet, de partir de la consultation de documents succincts, synthétiques, généralistes, et d’aller graduellement vers des documents de plus en plus analytiques, spécialisés, développés.

Méthodiquement, nous pouvons distinguer schématiquement plusieurs voies ou étapes dans la recherche des informations. En suivant ces 11 étapes proposées ci-dessous, vous effectuez une recherche progressive et très approfondie. Mais, il ne s’agit que d’un schéma méthodique qu’il convient d’utiliser souplement en l’adaptant à vos objectifs documentaires et au temps dont vous disposez. Pour les élèves, qui ont des difficultés à trouver des documents sur leur sujet de TPE, ces 11 étapes permettent de tirer profit de la grande diversité des sources d’information existantes de nos jours.
A) Recherche « des informations de base »2 sur le sujet

1) Utiliser les dictionnaires courants, des dictionnaires disciplinaires spécialisés, les encyclopédies de support papier et en ligne, les dictionnaires des œuvres (plusieurs éditeurs en proposent).

Utiliser les dictionnaires courants pour définir les termes du sujet, trouver les étymologies des mots, et obtenir les informations principales sur le sujet.

Utiliser les dictionnaires Larousse et Robert pour définir les termes essentiels de votre sujet, et obtenir des connaissances sommaires.

Après le Petit Larousse dans sa partie noms propres qui est plus succinct, l’on peut utiliser le dictionnaire Robert des noms propres.

Utiliser des dictionnaires disciplinaires spécialisés. Comme par exemple Le Petit Mourre, en histoire, ou La littérature française de A à Z. Collection A à Z. Hatier, 2011.

Le site etudes-litteraires.com est très clair et bien structuré. Son approche est synthétique. Même s’il ne s’agit pas d’un dictionnaire, il peut être utilisé comme tel.

http://www.etudes-litteraires.com/

Le CDI dispose de deux dictionnaires de notions en S.E.S. Et vous pouvez aussi utiliser ce lien sui renvoie vers une ressource en ligne :

Dictionnaire spécialisé en ligne de S.E.S.

Utiliser les encyclopédies de support papier et en ligne.

Utiliser l’Encyclopédie Larousse en ligne : Encyclopédie Larousse en ligne



Utiliser l’Encyclopaedia Universalis en ligne. Le lien est disponible dans la catégorie sur le blog du CDI :

Lien pour accéder, à partir du lycée, à la version payante d’Encyclopaedia Universalis
2) Utiliser les manuels scolaires et rechercher les ouvrages disponibles destinés aux lycéens.
Il est utile de se servir de ses manuels scolaires et si possible d’autres manuels scolaires qui sont disponibles chez d’autres éditeurs.

Utiliser les manuels scolaires en se servant des clés du livre (sommaire, table des matières, index, lexique, table des illustrations).

Connaître et utiliser les anthologies littéraires pédagogiques3 comme ceux des auteurs Lagarde et Michard, les dictionnaires des œuvres et les collections scolaires très utiles pour les études d’une œuvre intégrale : par exemple la collection « Profil » de l’éditeur Hatier. Sur le blog du CDI, vous trouvez un article qui indique les noms de ces collections.

Lien : http://stacdi.wordpress.com/2014/03/13/collections-danalyses-doeuvres-litteraires/

B) Approfondissement du sujet et recherche de sources d’informations et de types de documents4 varies

3) Utiliser les périodiques.
Le lycée est abonné à europresse.com qui donne accès à plus de 1 500 périodiques d’actualité avec un archivage pouvant remonter jusqu’en 1944 comme pour Le Monde :

Accès à europresse.com en ligne



Il existe de nombreuses revues spécialisées qui proposent sur leur site un moteur de recherche interne avec la possibilité d’acheter leurs anciens numéros.
4) Aller directement sur des sites spécialisés de qualité.

Dans cette démarche, au lieu d’interroger un moteur de recherche, il s’agit de sélectionner directement des sources d’informations de qualité.

Pour une recherche en histoire, consulter directement par exemple herodote.net qui a l’avantage d’être très clair, en plus d’être suffisamment fiable.

Rechercher des informations en histoire avec le site « Herodote.net »



En Sciences économiques et sociales, des recherches sur de tels sites peuvent vous être utiles :

Liens pour une recherche documentaire en sciences économiques et sociales



http://www.statistique-publique.fr/
http://www.vie-publique.fr/

Les portails ou annuaires de recherche permettent de rechercher des informations. A la différence des moteurs de recherche, des sites y ont été indexés par des documentalistes, et non pas des mots par des robots. Vous pouvez ainsi, par exemple, utilement vous servir de :

Les signets de la BnF



5) Utiliser un moteur de recherche comme Google. (Ou même éventuellement se servir de plusieurs moteurs de recherche différents).

Lien utile : Conseils pour mieux utiliser Google

Google peut servir à trouver des œuvres littéraires sur des sujets de TPE. Vous pouvez lancer une recherche avec un mot clé de votre sujet et ajouter successivement littérature, roman, poésie, théâtre. Etc.
Vous pouvez pour « diversifier vos outils »5 en utilisant plusieurs moteurs de recherche. L’on peut aussi choisir le moteur de recherche en raison de sa spécificité qui doit correspondre à vos besoins spécifiques d’information (et ainsi avoir de la pertinence).


« Il n’y a pas que Google ! Pensez à Qwant (qui balaie à la fois le Web, les fils d’actu et les réseaux sociaux), Exalead (qui propose un classement par thème : arts, société …) ou Bing : des moteurs de recherche moins commerciaux que le géant du Web. ».6
6) Utiliser Internet pour rechercher des monographies en interrogeant avec Internet les catalogues en ligne des Bibliothèques municipales de la Ville de Paris, et de la Bibliothèque Publique d’Information du centre Pompidou.

Utiliser le moteur de recherche des bibliothèques de la Ville de Paris

Interroger le catalogue en ligne de la BPI

7) Utiliser les bibliothèques numériques en ligne.

Wikisource, une bibliothèque numérique, très pratique.




Bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France : « Gallica »



8) Utiliser Google Scholar, Google Livres, et le catalogue du Système Universitaire de Documentation (SUDOC) pour rechercher des écrits universitaires.

Google Livres




Utiliser Google Scholar, un moteur de recherche sur les travaux universitaires



Le catalogue du Système Universitaire de Documentation (SUDOC)
9) Effectuer une recherche de documents iconographiques (images).
Utiliser le filtre « Images » de Google.

Quelques autres liens disponibles sur le blog du CDI :

Joconde : « Portail des collections des musées de France »




« L’Histoire par l’image » : un site excellent.




L’histoire de France par l’image, avec Gallica



10) Effectuer une recherche de vidéos.

Utiliser le filtre « Vidéos» de Google.

Voir sur le blog du CDI :

Rechercher des documents audiovisuels



Rechercher dans le catalogue du dépôt légal de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina)
11) Effectuer une recherche de films en rapport avec votre sujet.
http://www.allocine.fr/films/

Utiliser le moteur de recherche des bibliothèques de la Ville de Paris



Par l’utilisation du filtre « Google Vidéos » qui équivaut donc à YouTube, vous pouvez accéder, parmi tous les autres documents trouvés, à des extraits de films.

De même, avec Dailymotion, parmi les documents trouvés, vous pouvez aussi regarder des séquences filmiques.
Lien : http://www.dailymotion.com/fr


« Dailymotion est une entreprise française proposant, sur le site web du même nom, un service d’hébergement, de partage et de visionnage de vidéo en ligne. »
(Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dailymotion ).

Il s’agit ici d’une stratégie de recherche info-documenta ire exhaustive. Il s’agit à partir de stratégie de recherche info-documentaire exhaustive, de choisir votre stratégie personnelle, de « déterminer les types de documents les plus pertinents », en appliquant et en adaptant à votre travail, ce conseil donné aux étudiants :

http://www.reussir-en-universite.fr/methodologie-du-travail-universitaire/recherche_doc4.html

………………

C) Développer sa « culture et maîtrise de l’information »

Développer votre « culture et maîtrise de l’information »7 signifie notamment que vous devez :

Acquérir du vocabulaire documentaire : par exemple, fiction, documentaire, URL (de l'anglais Uniform Resource Locator, « localisateur uniforme de ressource », terme utilisé pour dire adresse web), etc.

Comprendre la classification Dewey (ou CDU) déterminant les cotes des divers documents dans une bibliothèque. Connaître la classication spécifique souvent utilisée pour les romans : R + trois premières lettres du nom de l’auteur.

Distinguer les types d'outils : les annuaires (portails) ; les moteurs, les métamoteurs.

Formuler une équation de recherche sur un moteur de recherche.

Utiliser des mots clés.

Utiliser les opérateurs booléens.

Analyser les résultats de sa recherche et réajuster sa stratégie.

Considérer le nombre de résultats obtenus.

Mieux utiliser Google, et ses mutiples possibilités.

Utiliser la recherche avancée de Google, ou d’autres moteurs de recherche.

Utiliser les filtres de Google.

Utiliser éventuellement Google Scholar, un moteur de recherche sur les travaux universitaires.

Utiliser Google Livres. Au contraire de Gallica, Google Livres ne permet en général que de consulter quelques pages des livres. Son utilité est surtout d’informer sur l’existence des livres.

URL : http://books.google.fr/
Utiliser Gallica est la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France. Elle propose gratuitement la consultation de plus d’un million de documents numérisés par elle : livres, manuscrits, cartes, images , presse et revues, enregistrements sonores, partitions.

URL : http://gallica.bnf.fr/
Interroger avec Internet un catalogue de bibliothèque en ligne.
III) AXE N° 3 : CRITIQUER, EVALUER, SELECTIONNER LES DOCUMENTS ET LES INFORMATIONS

UTILISER SON ESPRIT CRITIQUEiii

Tout au long de la recherche : faire preuve d’esprit critique, prendre du recul...

  • Autocritique, autoévaluation constructive.

Ma méthode de recherche est-elle adaptée ? Est-ce bien ce que je cherche ?

  • Critique, évaluation des sources d’information.

Est-ce fiable ? S’agit-il d’un fait réel ? d’une idée reçue ? d'une rumeur ?
S'agit-il d’une opinion ? Quels autres points de vue sur le sujet ?

EVALUER, CRITIQUER LES DOCUMENTS ET LES INFORMATIONS

Internet offre à chacun la possibilité d'y déposer une information sans avoir pour son auteur à être préalablement accepté et contrôlé par un éditeur. Ce qui présente l’avantage de permettre une plus grande liberté de communication des informations. Cependant, il en résulte davantage de risques quant à la qualité et la valeur scientifique de l'information fournie. Sur Internet, il importe donc, davantage encore que dans l’utilisation des livres, de bien vérifier la validité d'une information avant de l’utiliser, de la citer ou de la diffuser.

Dans la recherche documentaire, exercer son sens critique est indispensable. Il s’agit sans doute de la plus importante des compétences à acquérir en matière de recherche documentaire, après celle qui consiste à éviter l’écueil du plagiat en citant ses sources.

Il convient de se montrer défiant par rapport à l’information que l’on trouve dans des livres ou sur Internet. L’on peut en effet distinguer la « méfiance » qui « fait qu'on ne se fie pas du tout », de la « défiance » qui « fait qu'on ne se fie qu'avec précaution ». (LITTRÉ, Émile. Dictionnaire de la langue française. Article défiance).iv

Dans la recherche documentaire, il y a lieu de vérifier d'abord la pertinence  des ressources repérées par rapport à son objectif de travail, et de s’assurer ensuite de leur qualité.

S’il est approprié de se poser la question de la qualité et de la validité d’un document intrinsèquement, il ne faut pas non plus oublier d’apprécier en premier lieu son utilité, sa pertinence au regard de la recherche précisément poursuivie. Ainsi, un document peut s’avérer être très qualitatif, extrêmement fiable, mais néanmoins très inadapté à son travail.

La méthode « PAFOv » (mnémotechnie : pas faux). Quatre critères sont retenus pour évaluer l’information : pertinence, actualité, fiabilité, objectivité.

« L'information est le fruit du travail d’un auteur ». « Elle est donc un « produit » qui possède une valeur. » « Une information est pertinente lorsqu'elle répond à ma question. » « Une information est fiable lorsqu'elle est vraie. » « Une information est objective lorsqu'elle n'est pas orientée par une prise de position idéologique. » « Une information est actuelle lorsqu'elle a été mise à jour et qu'elle est par conséquent récente. »vi

A ces quatre critères, peuvent être ajoutés d’autres, comme celui du niveau d’expertise de l’information et de l’informateur. Par exemple, l’utilisation d’un article écrit par un spécialiste d’une période historique apporte une grande autorité au document consulté. (Néanmoins, il y a lieu de distinguer le critère de l’expertise de celui de l’objectivité. Un grand spécialiste, c’est-à-dire une personne qui a beaucoup étudié et connaît extrêmement bien, en profondeur, un sujet, un domaine, n’est pas nécessairement très honnête et objectif intellectuellement, et peut, en fin de compte, se comporter dans son travail davantage en idéologue qu’en scientifique).

Lire et analyser la page de résultats.
Décrypter une URL.

Ouvrir une page web et l’évaluer.
Faire la critique des sources. Critique externe.
Evaluer l’information qui a été trouvée. Critique interne.
Croiser les sources d’information : mettre en relation et confronter les sources des documents.

LECTURE RAPIDE, SYNTHETIQUE DES DOCUMENTS

Lire efficacement l’information en repérant le plan du texte.

SELECTIONNER LES DOCUMENTS
L’évaluation, la critique, la hiérarchisation des informations trouvées permet de sélectionner les documents les meilleurs pour son travail.
Rejeter les documents hors sujets, insuffisamment fiables, ou dépassés.
Trier, sélectionner et classer les documents en fonction de leur pertinence, d’une part, et de leur qualité, d’autre part : fiabilité, objectivité, actualité, niveau d’expertise et réputation de l’auteur ...
Hiérarchiser les documents collectés.
CONSERVER LES REFERENCES DES DOCUMENTS SELECTIONNES

Sauvegarder les URL des pages web sélectionnées.

Conserver l’information. « Marquer » les pages web. Organiser son carnet de marque-pages ou signets (bookmark en anglais). Sauvegarder ou exporter des marque-pages.

Noter les références des documents.

Elaborer graduellement sa bibliographie, webographie, iconographie, filmographie, etc.
IV) AXE N° 4 : TRAITER, SELECTIONNER, ANALYSER, SYNTHETISER LES INFORMATIONS CONTENUES DANS LES DOCUMENTS8

SELECTIONNER, EXTRAIRE LES INFORMATIONS ESSENTIELLES ET PERTINENTES

DANS LES DOCUMENTS
Il y a lieu de distinguer ici la sélection des documents intégraux ; et la sélection des informations au sein de ces documents, d’autre part. Après avoir sélectionné certaines sources, certains documents, de qualité, il s’agit de sélectionner à l’intérieur de chacun d’entre eux les informations que l’on va retenir, extraire, pour traiter son sujet et répondre à la problématique.
Pour sélectionner les informations, il faut les hiérarchiser, c’est-à-dire distinguer celles qui sont essentielles, importantes, et celles qui présentent un caractère secondaire, accessoire.
La sélection des informations essentielles et pertinentes dans les documents est faite en fonction de son sujet et de sa problématique de recherche. La lecture sélective de chaque document consiste à extraire les informations les plus importantes et pertinentes qu’il contient : il faut notamment être attentif au plan, à la conclusion, à l’introduction, aux caractères en gras ou soulignés.
PRENDRE DES NOTES
Eventuellement, établir les plans des textes collectés. Les résumer. Copier certains passages qui serviront de citations. Relever des définitions, des informations chiffrées, des citations que l’on met entre guillemets, à l’exception des citations ne pas rédiger de phrases complètes, utiliser des abréviations, ou résumer, reformuler les idées...
LECTURE ATTENTIVE DES TEXTES, OBSERVATION DES DOCUMENTS IMAGES, sélectionnés à l’étape précédente.
ANALYSE METHODIQUE DES DOCUMENTS, SELON LEUR NATURE 

: Texte littéraire, informatif, de presse, scientifique, image, musique, séquence filmique, etc.

Percevoir, lire, ressentir, analyser un document artistique : texte littéraire, tableau, sculpture, architecture, œuvre musicale, filmique, etc.

Comprendre, analyser un document scientifique : carte, donnée statistique, graphique, etc.

FAIRE DES FICHES DE LECTURE
http://www.etudes-litteraires.com/fiche-de-lecture.php
COMPARER ET SYNTHETISER LES IDEES DEGAGEES DANS LES DES DIVERS DOCUMENTS

Comparer les informations des documents entre elles : y a-t-il des oppositions, des confirmations, des nuances ?

Synthétiser les idées dégagées dans les des divers documents, sans oublier d’en indiquer leurs sources : élaboration d’un plan permettant la synthèse des documents précédemment analysés.
V) AXE N° 5 : UTILISER LES INFORMATIONS DANS SON PROPRE TRAVAIL

UTILISER LES INFORMATIONS DANS SON PROPRE TRAVAIL, LES COMMUNIQUER

Réfléchir à la forme que prendra la production finale.

Respecter le droit : respect des textes applicables en matière de droit d’auteur, de droit à l’image, de diffamation. Liberté d’expression et ses limites ? Connaître la CNIL, la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés.

Citer ses sources.

« Paraphraser » : reformuler les idées extraites des documents afin d’éviter le plagiat.

Savoir utiliser un traitement de textes (Word, Open office, etc.) en faisant des notes dans sa rédaction.

Faire la synthèse de plusieurs sources d’information.

Traiter l’information. L’utiliser pour son propre travail. La faire sienne. « Il faut toujours retravailler les données trouvées : en fonction de l’intitulé exacte du sujet de recherche, en fonction de la problématique choisie » (LE QUINTREC, Guillaume. Histoire 2nde. Nathan 2010. Pages 212, 213.)

Savoir préciser sa problématique à partir des documents trouvés et surtout de sa propre réflexion.

Savoir construire un plan à partir des documents trouvés et de sa propre réflexion, qui réponde à la problématique.

(Communiquer l'information. Communications : écrite, visuelle, orale.)

Faire une bibliographie bien organisée et respectueuse des usages concernant la notation des références.

CONCLUSION

Les compétences qui sont à acquérir en recherche documentaire sont multiples. Tout au long de sa vie, chacun peut essayer d’améliorer ses savoir-faire. Et, dans l’évolution très rapide de la société de l’information dans laquelle nous vivons, elles demandent d’être souvent actualisées. …………………………………………………………………………………………………………....SOURCES UTILISEES ET CONSEILLEES

  • Votre manuel scolaire


Fiche méthode « Faire une recherche sur Internet ». LE QUINTREC, Guillaume. Histoire 2nde. Nathan 2010. Pages 212, 213.


  • Documents publiés sur Internet


Les fiches proposées sur le portail Eduscol dépendant du Ministère de l'Education Nationale.

http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/competences/rechercher

CRDP (Centre Régional de Documentation Pédagogique) de Paris. « Connaître et utiliser son environnement documentaire », (en deux parties).

http://www.cndp.fr/crdp-paris/-Connaitre-et-utiliser-son-

DELALIEU, Nadège. « Les 6 étapes d’une recherche d’information sur Internet ». Publié, le 04/06/2013.

http://conseils-infodoc.fr/les-6-etapes-d-une-recherche-d-information-sur-internet/
COLLEGE DE BOIS-DE-BOULOGNE, Montréal (Québec). « Guide de recherche documentaire » [en ligne], 13 pages, consulté le 31 janvier 2014.

URL : http://www.bdeb.qc.ca/fichiers/2013/10/guide-recherche.pdf

(Collège de Bois-de-Boulogne : Il s’agit, non pas d’un établissement français du secondaire, mais d’un collège d'enseignement supérieur public québecois).
École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de Montréal, (Québec), GUERTIN, Hélène, conception et réalisation, en 2011.  « Les 6 étapes d'un projet de recherche d'information ». URL : http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/projet/index.htm

Mme BARBERA, Mme TERTULLIANI professeures documentalistes, CDI Lycée de l'Europe, Dunkerque. « La recherche documentaire ». Publication : 2007. URL : http://www5.ac-lille.fr/~cdidkeurope/

……………………………………………………………………………………………………………

NOTES

1 Le conseil de « Rassembler l’information de base » après une première étape qui consiste à « Définir le sujet » est donné à l’article : Formation Continue Universitaire. « Faire une recherche documentaire. Méthodologie. Rassembler l’information de base », reussir-en-universite.fr [en ligne], consulté le 23 09 2016. URL :

http://www.reussir-en-universite.fr/methodologie-du-travail-universitaire/recherche_doc4.html


2 Ibidem.

3 Ces anthologies littéraires pédagogiques présentent à la fois l’histoire de la littérature française et des extraits des œuvres jugées les plus remarquables. Elles sont disponibles sur les étagères blanches situées à la droite, en entrant, de la porte vitrée du CDI.

4 La notion de document comprend deux caractéristiques. Il contient une/des informations, première caractéristique, sur un support matériel, deuxième caractéristique.

5 « Diversifiez vos outils  Il n’y a pas que Google ! » in  CHILARD Anne-Sophie. « Les 7 clés de la recherche ». Phosphore n° 424, octobre 2016, p. 73.


6 Ibid.


7 Les textes officiels de l’Education nationale insistent sur la nécessité de l’acquisition par les élèves d’une « culture de l’information » et de la « maîtrise de l’information ».


8 N’ayant pas beaucoup de temps, nous n’avons pas étudié l’étape du traitement des informations pendant cet AP.

i Mme BARBERA, Mme TERTULLIANI professeures documentalistes, CDI Lycée de l'Europe, Dunkerque. « Qu’est-ce qu’une recherche documentaire ? ». Publication : 2007. Consulté le 10 février 2014.

URL : http://www5.ac-lille.fr/~cdidkeurope/.

ii MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, SITE EDUSCOL. « Méthodologie », fiche n° 1 « Se poser des questions ». Consulté le 07 mars 2014.

URL : http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/competences/rechercher/methodologie/questions

iii D’après : MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, SITE EDUSCOL. « Méthodologie », « Un fil conducteur DEBUSQUER l'info, Esprit critique ». Consulté le 07 mars 2014.


URL : http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/competences/rechercher/methodologie/questions

iv LITTRÉ, Émile. Dictionnaire de la langue française. Article défiance : « DÉFIANCE, MÉFIANCE. La méfiance fait qu'on ne se fie pas du tout ; la défiance fait qu'on ne se fie qu'avec précaution. Le défiant craint d'être trompé ; le méfiant croit qu'il sera trompé. La méfiance ne permettrait pas à un homme de confier ses affaires à qui que ce soit ; la défiance peut lui faire faire un bon choix. »

URL : http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/d%C3%A9fiance

v REYNAUD, Sylvie, professeur documentaliste au Lycée Saint-Thomas de Villeneuve. Document PowerPoint « Valeur de l’info » présentant la « méthode PAFO », et document Word « Limites de la méthode ». Année scolaire 2012 – 2013. URL : http://www.ardepidf.com/spip.php?article206

vi Ibid.






similaire:

Recherche documentaire efficace iconCompetences a developper pour une
«La recherche documentaire ne se limite pas à l’utilisation d’outils de recherche. C’est un processus qui débute par la définition...

Recherche documentaire efficace iconRecherche documentaire

Recherche documentaire efficace iconRecherche documentaire sur

Recherche documentaire efficace iconRecherche documentaire sur

Recherche documentaire efficace iconEtat de la recherche documentaire

Recherche documentaire efficace iconTravail de recherche documentaire sur internet

Recherche documentaire efficace iconRecherche documentaire en ligne : Comment les élèves et les étudiants associent un document à un
«traditionnels» de l’écrit et le repérage de lieux-ressources potentiels, tels que la bibliothèque, la libraire ou le centre de documentation...

Recherche documentaire efficace iconRecherche documentaire
«Handicap psychologique» avec en définition «handicap psychique» (page 19), la répartition en Isère pour les handicaps lourds étant...

Recherche documentaire efficace iconRecherche documentaire
«ville idéale» et doit remplir un tableau à 6 colonnes : nom, architecte, date de construction, pourquoi ont-elles été construites...

Recherche documentaire efficace iconRecherche documentaire et dictionnaires
«bricolage» : IL faut que dans la bibliographie IL y ait des références dans les trois ans précédents, si elles n’y sont pas, IL...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com