Cours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l'arabe khalîfa, littéralement «successeur»








télécharger 293.38 Kb.
titreCours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l'arabe khalîfa, littéralement «successeur»
page3/5
date de publication29.10.2016
taille293.38 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
1   2   3   4   5

Raisons du développement des sciences dans le monde arabo-musulman



Al-Jazari, livre du XIIIe siècle, Bibliothèque Süleymaniye, Istanbul

  • L'extension du monde arabo-musulman a mis en contact des civilisations brillantes : les territoires anciennement hellénisés (
    Alexandrie d'Egypte par exemple) ; les savants musulmans ont donc pu consulter les ouvrages scientifiques de l'antiquité, l'empire sassanide ; les savants musulmans se sont appropriés le savoir de l'ancienne Perse, la civilisation indienne ; la civilisation Chinoise ; les musulmans ont pu acquérir un certain nombre de techniques chinoises dont celle de la fabrication du papier. Le papier a rapidement remplacé le parchemin dans le monde musulman : des manufactures furent créées à Samarkand, Bagdad, Damas et au Caire.

  • Les dirigeants musulmans ont encouragé la recherche scientifique et la diffusion du savoir : Harun ar-Rachid (calife de 786 à 809) imposa l'usage du papier dans toutes les administrations de l'empire. Sous l'administration de ses vizirs barmécides, Bagdad devint la capitale intellectuelle de son époque. Des écoles et des bibliothèques furent construites. Les tout premiers hôpitaux (qui traitaient aussi bien les problèmes physiques que psychologiques) ouvrent. Dans ces hôpitaux on pratique pour la première fois les méthodes d'anesthésie (une éponge saturée d’opium, de mandragore et d’autres substances soporifiques), on y découvre le fonctionnement de la circulation pulmonaire et de la circulation sanguine, la dissection été également pratiquée. C'est ainsi que des aspects anatomiques incompris des médecins grecs anciens sont découverts. La traduction des textes latins et grecs fut encouragée et les savants venaient à Bagdad et de toutes les régions de l'empire. Al-Mamun, calife de 813 à 833, avait réuni à Bagdad des savants de toutes les croyances, qu'il traitait avec la plus complète tolérance. Féru d'astronomie, il crée en 829, dans le quartier le plus élevé de Bagdad, près de la porte Chammassiya, le premier observatoire permanent au monde, l'Observatoire de Bagdad, permettant à ses astronomes, qui avaient traduit le Traité d'Astronomie du grec Hipparque, ainsi que son catalogue d'étoiles, de surveiller méthodiquement le mouvement des planètes. En 832 fut fondée la Maison de la sagesse (Baït al-hikma). Abu Raihan al-Biruni a réussi à calculer le diamètre de la Terre, et affirma même la possibilité selon laquelle la Terre tournerait sur elle même, et ça bien avant Galilée.

  • La langue arabe, commune à tout l'empire, a également été un facteur déterminant dans la diffusion des connaissances et de l'élan scientifique.



Les principaux centres culturels et scientifiques du monde musulman au Moyen Âge



L'observatoire astronomique d'
Ulugh Beg à Samarcande

Thème IV: Histoire de l’Islam

Leçon n°21: Œuvre scientifique des musulmans

Cours n° 34: Apport des musulmans
Typologie

Mathématiques



Une application artistique de la géométrie : mosaïque

La civilisation arabo-musulmane a joué un grand rôle dans l'
histoire des mathématiques en sauvegardant mais aussi en approfondissant l'héritage antique. Ce rôle a été particulièrement novateur en algèbre , mot d'origine arabe, grâce à l'utilisation des chiffres arabes et du zéro, emprunté aux Indiens, en analyse combinatoire et en trigonométrie. Les mathématiques ont été utilisées par les savants musulmans comme auxiliaires d'autres disciplines telles que l'astronomie, les techniques de constructions géométriques (mosaïque, muquarnas, coupole ...) mais aussi pour calculer les coordonnées géographiques et indiquer la direction de La Mecque, construire les mosquées... En géométrie, les mathématiciens musulmans reprennent les travaux grecs (Euclide) grâce à un effort de traduction et de copie des traités de l'Antiquité, souvent encouragé par le pouvoir politique. Ainsi les Arabo-musulmans ont pu s'approprier les acquis de l'antiquité, les utiliser comme base pour leurs propres développements.

Voir: Liste des mathématiciens arabo-musulmans




Médecine

L'empire musulman dominait la médecine au Moyen Âge grâce à des personnages comme Avicenne, Ibn Nafis et al-Razi (864-930). Au XIe siècle, l'Andalou Abu-l-Qasim az-Zahrawi (appelé Abulcassis en Occident) écrit un ouvrage de référence sur la chirurgie. Les hôpitaux servaient à la fois d'école de médecine et de lieux de soins ce qui correspond à l'invention de la médecine hospitalière.
Botanique et zoologie



Manuscrit arabe du XIVe siècle

Les Arabes traduisent les traités de
Dioscoride (De Materia Medica) et font progresser la pharmacopée. Le mot sirop vient du mot arabe « charab » (شراب) signifiant : boisson. L'utilisation des alambics permet de distiller les substances telles que l'essence de rose. On leur doit l'extension de la culture de la canne à sucre et du coton. Leur acquis principal réside dans la création de jardins botaniques à la fois lieux d'acclimatation et d'étude avec une orientation vers les plantes médicinales. On notera une extension de la zone de culture de certains fruits (agrumes, bananes) et de certaines fleurs (crocus sativus dont on tire le safran). Grâce à la maîtrise de l'hydraulique et de la botanique, les agronomes arabo-musulmans auront permis à l'agriculture méditerranéenne de sortir de l'antique triade de la culture blé-vigne-olivier.

A partir du travail de sélection de la dynastie perse des Sassanides , ils créeront les chevaux arabes qui étonneront tant les premiers croisés par leur agilité. La création de races originales de chameaux de bât sera un atout essentiel pour la maîtrise de l'espace.
1   2   3   4   5

similaire:

Cours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l\Leçon n°12: Le calendrier musulman Cours n° 18 Définition Le mot...
«pèlerinage», qui débute le 8ème jour de ce mois pour finir le 13. Le 10ème jour marque l’Aïd el Adha, fête célébrée par le sacrifice...

Cours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l\Theatre en algerie
«littéraire» mettant en relief la grandeur de la civilisation arabe et les grands moments de l’Islam. Conversion d’un roi arabe au...

Cours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l\Cours de M. Jérôme Kerlouegan () Mme Christine Nguyen Tri chi 003...
«Initiation à la civilisation et à l’histoire de la Chine ancienne et impériale». Ce n’est pas que l’histoire politique mais aussi...

Cours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l\Bibliographie sélective Table des matières introduction generale...
«Santé publique» et est destiné aux étudiants en deuxième année de graduat en Sciences Infirmières pour toute les orientations

Cours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l\Programme du voyage
«iii – Rome; Thème 1 – Des origines à la fin de la République : Fondation, organisation politique, conquêtes; Thème 2 – L’Empire...

Cours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l\Cours cp 1500
«marketing» est longtemps resté le domaine des hautes études commerciales et des entreprises multinationales. Aujourd'hui, cette...

Cours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l\Cours 2 islam malais
«rue garnie de fleurs» car c’était une artère processionnelle qui menait au palais du sultan. Idem pour la ville de Banteng

Cours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l\Cours du semestre. Introduction générale
«On» c’est la direction générale aidée des cabinets de consultant. Pour une pme l’étudiant stagiaire a une fonction de consultant...

Cours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l\Cours initié par l’unesco, et destiné aux collégiens, dont le thème...

Cours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19: Califats Cours n° 29: 4 califes, omeyyades Introduction Le mot calife est une romanisation de l\Le programme recouvrera une grande partie du droit syndical, le cours...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com