RÉFÉrentiel de certification








titreRÉFÉrentiel de certification
page7/18
date de publication01.02.2018
taille1.2 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   18

Organisation de l’enseignement


L’enseignement de l’économie, du management et du droit en STS services informatiques aux organisations prend en partie appui sur les programmes d’économie, de management des organisations et de droit des classes de première et de terminale STG. Cependant, compte tenu de la diversité des publics accueillis, des précautions doivent être prises afin de permettre à tous de construire les compétences attendues.

Analyse économique, juridique et managériale des services informatiques


Le programme est présenté sous la forme de deux tableaux en trois colonnes.


  • La première colonne définit les thèmes d’études et fournit la structure du programme.

  • La deuxième colonne indique le sens et la portée de l’étude des thèmes, elle précise également les compétences attendues et évaluées lors de l’examen. Le sens et la portée de l’étude indiquent le cahier des charges que l’on se fixe en termes d’objectif de compréhension. Elle présente des indications complémentaires précisant le contenu et les limites du programme, ainsi que des recommandations pédagogiques. Les références théoriques, essentiellement notionnelles, doivent être considérées comme des outils de compréhension des situations économiques et sont indispensables au développement de l’analyse critique des étudiants.

  • La troisième colonne précise les notions sur lesquelles doit s’appuyer l’exploitation des thèmes.

Les compétences à acquérir


Outre la maîtrise des notions propres à l’économie, au droit et au management et des compétences rattachées à chacun des thèmes, l’étudiant doit être capable de :

  • rechercher et apprécier la qualité d’une information de nature économique, juridique ou managériale ;

  • exploiter une documentation de nature économique, juridique ou managériale ;

  • synthétiser une documentation de nature économique, juridique ou managériale ;

  • développer une argumentation cohérente et structurée.
  1. Analyse économique et managériale des services informatiques





Thèmes

Sens et portée de l’étude

notions

Thème EM 1 - Analyse structurelle du secteur informatique - 34 heures

1.1 Les acteurs de l’industrie informatique

Les acteurs intervenant dans l’industrie informatique sont multiples (constructeurs, éditeurs, intégrateurs, infogérants et hébergeurs, opérateurs, etc.). Il convient de repérer les principaux acteurs, leur rôle et leurs relations.
La structure des coûts peut être ressentie comme un frein à la concurrence (notamment dans l’industrie du logiciel). L’industrie informatique se caractérise notamment par des coûts de recherche et développement très élevés alors que les coûts de (re)production sont très faibles.

Acteurs informatiques : producteurs, clients

Typologie et structure de coûts
Concurrence, relations de coopération

Recherche et développement

1.2 Le prix comme information économique

Le système économique contemporain accorde une place centrale au marché pour organiser les échanges et la production. Dans une économie de marchés concurrentiels, les offreurs et les demandeurs de biens et services, de travail, ou de capitaux se confrontent pour déterminer les conditions de leur échange. Il en découle la détermination d’un prix de marché, information essentielle qui contribue à assurer une coordination de multiples décisions économiques (consommation, production, investissement). Le prix est exprimé grâce à une monnaie utilisée pour mesurer la valeur de biens échangés et faciliter les échanges.
Dans l’industrie informatique, notamment en ce qui concerne la production de services informatiques et notamment de logiciels, deux modèles de fixation du prix peuvent être distingués : propriétaire, libre. Ils obéissent à des logiques économiques différentes.

Marchés,
Prix,

Production, investissement

Monnaie

Modèle propriétaire, modèle libre

1.3 Les décisions des agents économiques

La prise de décision nécessite, en amont, des informations dont tous les agents économiques ne disposent pas de manière équivalente.

Les insuffisances d’information peuvent induire des comportements opportunistes. L’existence d’asymétries d’information est à prendre en compte dans l’élaboration des contrats ainsi que dans le suivi de leur exécution (contrats de prestations de services, contrats de travail).

Coût/avantage/risque

Typologie des risques liés à l’échange et aux technologies

Asymétries d’information
Contrats

1.4 Le choix d’externaliser, l’échange et le contrat


Les producteurs sont soumis à un choix entre « faire » en interne et « faire faire ». Les relations entre acteurs d’une industrie et avec les organisations clientes sont multiformes en fonction de leur objet, de leur nature ou encore de leur niveau de formalisme. Le secteur informatique est caractéristique de ce type de relation.

Sous-traitance et risques associés
Chaîne de valeur

1.5 La construction d’une réponse adaptée aux besoins

La méthode dite de l’analyse de la valeur a pour but de concevoir un "produit" parfaitement adapté aux besoins de son utilisateur et ce, au coût le plus faible (seuls les principes de cette méthode sont à envisager). Elle est particulièrement pertinente dans le secteur informatique afin que les prestataires proposent des solutions adaptées aux besoins des clients.

Analyse de la valeur

1.6 Le rôle de l’État, de l’Europe et des collectivités locales

L’intervention de l’État, y compris dans le secteur informatique, est importante par les impulsions qu’il peut donner. L’intervention publique contribue à la réalisation d’investissements, notamment en soutenant des activités de recherche, en finançant des infrastructures, des services ou encore en protégeant les intervenants sur le marché. Les choix de l’État peuvent créer des opportunités pour les acteurs du secteur. L’État intervient également en réglementant les relations entre acteurs du secteur.

État

Politiques publiques

Biens publics

Biens réseaux

Infrastructure

Politique de la concurrence

Compétences

  • Analyser une demande : caractéristiques des acteurs économiques (clients, concurrents, partenaires, État, etc.)

  • Identifier et analyser les caractéristiques de marché (structure, etc.)

  • Évaluer les caractéristiques économiques d’une solution (rôle du prix, de ses variations, des coûts, etc.)

  • Repérer les contraintes liées au coût dans la fixation du prix

  • Analyser un contrat en termes d’information et de risques




Thème EM 2 – Analyse dynamique du secteur informatique - 28 heures

2.1 Les entrées et les sorties dans le secteur informatique

Les marchés sont modifiés par des entrées et des sorties d’acteurs. Ces mouvements peuvent être limités par des barrières à l’entrée qui protègent les entreprises en place.

Barrières à l’entrée

Concurrence

2.2 L’internationalisation des marchés

Les relations entre les acteurs de l’industrie informatique s’inscrivent dans le cadre d’échanges internationaux. Leur localisation et les échanges peuvent être expliqués à partir de différents paramètres économiques :

  • dotations et rémunération des facteurs de production ;

  • coûts de production ;

  • taux de change.


Mais il faut également tenir compte de l’influence de la productivité. Ces relations se développent avec le déploiement de nouvelles technologies affectant les processus de production et de décision.

Coûts des facteurs de production

Productivité

Taux de change


2.3 Le rôle des normes et standards dans le secteur informatique

Le secteur informatique se caractérise par la fixation de normes et standards. Ils sont nécessaires afin de permettre une interopérabilité entre les acteurs et les produits.

Ces normes peuvent être perçues comme des freins à la concurrence ou comme des moyens de remettre en cause des positions acquises. La mise en place de standards outre l’interopérabilité entraîne des gains économiques.

Normes et standards

Rôles et enjeux des normes et standards sur la concurrence

2.4 Le développement économique, TIC et développement durable 

Le développement durable vise à concilier un objectif de croissance actuelle avec la satisfaction des besoins des générations futures.

Désormais inscrit dans des textes internationaux, l’objectif de développement durable suppose des changements institutionnels et comportementaux profonds.

Le niveau du développement durable est appréhendé à l’aide de nouveaux indicateurs.

Le dynamisme économique futur dépend en partie du développement du numérique et de son optimisation pour aider les autres secteurs d’activité à se développer durablement.

Développement durable

Indicateurs et démarche de développement durable

Externalités positives et négatives

2.5 Les TIC et les relations d’échange

Les TIC et technologies de réseau facilitent un accès des agents à l’information et la mise en place de réseaux ou de modèles de tarification dans des relations à la fois marchandes et non marchandes. Pour les relations marchandes, peuvent être évoquées les relations B to B (place de marchés), C to C et B to C imposant de nouveaux modèles de fixation de prix (enchères, yield management, …) ou encore des modèles de gratuité.

Relations d’échanges

Relations marchandes, non marchandes

B to B, B to C, C to C

Yield management

Compétences 

  • Évaluer, analyser, comparer les caractéristiques économiques de solutions

  • Repérer et expliquer les tendances du marché à partir d’une documentation fournie

  • Évaluer les risques économiques associés à des solutions et des décisions

  • Analyser une demande et notamment décrire la contribution des TIC à la prise en compte de l’évolution des contraintes (environnementales, …) et des comportements économiques

  • Identifier les opportunités du marché lors de l’activité de veille technologique
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   18

similaire:

RÉFÉrentiel de certification iconManuel de certification Certification de groupe / gestion de forêts...
«travaux» est pris ici en un sens général, incluant notamment des coupes de bois aussi bien que la construction d’ouvrages forestiers...

RÉFÉrentiel de certification iconReferentiel

RÉFÉrentiel de certification iconProjet de référentiel d’aménagement des agences pôle emploi

RÉFÉrentiel de certification iconPour la fonction Chargé(e) de certification

RÉFÉrentiel de certification iconPour la fonction Chargé(e) de certification

RÉFÉrentiel de certification iconPortant approbation du référentiel général de sécurité et précisant...

RÉFÉrentiel de certification icon1Programme de certification des entrepreneurs en béton drainant

RÉFÉrentiel de certification iconArttrust, la solution de certification et d'authentification des œuvres d'Art

RÉFÉrentiel de certification icon2011 Certification sql server 2008: ts database Development 2010

RÉFÉrentiel de certification iconListe des baccalauréats professionnels et de la certification intermédiaire associée à chacun








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com