La lettre d'actualité du Conseil d’Administration de la sfpt n° 7 – Mai 2008








télécharger 58.09 Kb.
titreLa lettre d'actualité du Conseil d’Administration de la sfpt n° 7 – Mai 2008
date de publication03.02.2018
taille58.09 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos


La lettre d'actualité
du Conseil d’Administration de la SFPT

 N° 7 – Mai 2008







SFPT et ISPRS : la France se distingue par son dynamisme !



La SFPT, représentant la France au sein de l’ISPRS, confirme, pour les quatre années à venir, ses activités fédératrices d’animations scientifiques et techniques de la communauté internationale de la Photogrammétrie et la Télédétection lors du prochain Congrès de Pékin (3- 11 juillet 2008)
Au sommaire :
1. ISPRS

2. Revue de la SFPT

3. Points marquants de la SFPT

4. Manifestations récentes et à venir

5. La vie de la SFPT

6. Votre avis nous intéresse

1. ISPRS
Considérant le bilan éminemment positif de la Présidence française à la Commission I de l’ISPRS, la SFPT avec le soutien de l’IGN et du CNES a présenté à l’ISPRS sa candidature à la Commission III pour 2008-2012 : « Photogrammetric Computer Vision and Image Analysis ». Nicolas Paparoditis, actuel trésorier de la SFPT (et Secrétaire de la Commission I de 2004-2008) sera le Président de cette Commission. Félicitations !
Par ailleurs la SFPT, sous réserve du soutien de ses membres donateurs, devrait répondre favorablement à la demande du Conseil de l’ISPRS qui souhaiterait que le Congrès de 2016 se tienne à Paris. Ce projet s’inscrit dans la longueur puisque les rouages de l’organisation de l’ « International Society of Photogrammetry and Remote Sensing » impliquent que la France prenne date dès 2008.

En conclusion, depuis 2004 l’activité de la SFPT est des plus intenses pour la communauté internationale de la photogrammétrie et de la télédétection. Nous vous invitons à nous suivre dans cet élan fédérateur qui ne peut qu’être profitable à tous. Nos relais restent notre site web (que nous vous invitons à consulter régulièrement), notre Newsletter (diffusez-la auprès de vos collègues !) et notre Revue. Votre participation reste vivement souhaitée aussi n’hésitez pas à nous contacter.
Pour l’heure le Conseil de la SFPT espère que le plus grand nombre de ses adhérents participe au prochain Congrès de l’ISPRS, qui se tiendra du 3 au 11 juillet 2008, à Pékin.
Toutes les dates-clef de l’événement sont ici.
Nous vous rappelons que les groupes de travail sont les suivants :
WGI/1 : Standards, validation and calibration

WGI/2 : SAR and lidar systems

WGI/3 : Multi-platform sensing and sensor networks 

WGI/4 :Airborne digital photogrammetric sensor system

WGI/5 : Geometric modelling of optical spaceborne sensors and DEM generation 

WGI/6 : Small satellites

WGI/7 : Intelligent earth sensing

IC WG I/V : Autonomous vehicle navigation

IC WG V/I : Integrated systems for mobile mapping

La video officielle de l’ISPRS est en ligne sur : http://www.isprs.org/video/

La revue de l’ISPRS, « Highlights » est maintenant publiée uniquement sous forme électronique et consultable sur : http://www.isprs.org/publications/highlights.html

2. Revue de la SFPT


 

Les revues à paraître sont :

  • Numéro 186 (2007-2) : cet exemplaire de la revue sera consacré au Lidar (sous la responsabilité de Christian Puech)



  • Numéro 187 (2007-3) : revue thématique sur la  désertification  sous la responsabilité de Sandrine Jauffrey (Observatoire du Sahara et du Sahel) et Gérard Bégni (CNES)

  • Numéro 188 (2007–4) : généraliste

  • Numéro 189 (2008-1) : revue thématique consacrée aux journées « OCOSS 2007, Observation des Côtes et des Océans » organisées par la SEE les 26 et 27 juin 2007 (sous la responsabilité de Marie-José Lefèvre-Fonollosa et Jean-Paul Rudant)

  • Numéro 190 (2008-2) : revue thématique consacrée au colloque « Météosat Seconde Génération » qui s’est tenu les 13 et 14 septembre 2007 à l’Université de Bourgogne (sous la responsabilité de Catherine Méring)

  • Numéro 191 (2008-3) : revue thématique intitulée « Imagerie et géographie de la Défense » (sous la responsabilité d’Alain Dupéret)

  • Numéro 192 (2008-4) : généraliste

 

NB : ces numéros sont susceptibles d’être modifiés en fonction de l’avancement des publications.
Un appel a communication est lancé sur différents sujets ci-dessous.  Une note aux auteurs est disponible en français et en anglais sur le site web de la SFPT. Pour obtenir des renseignements complémentaires contacter Olivier de Joinville (Olivier.De-Joinville@ensg.ign.fr) ou la SFPT (Isabelle.Grujard@sfpt.fr).

  • MSG :  produits en temps réel

  • Numéro spécial ORFEO Pléiades : méthodologies et application

  • Photogrammétrie terrestre

  • Photogrammétrie architecturale

  • Robotique terrestre et aérienne

  • Méthodologies d’optimisation  en photogrammétrie et télédétection

  • Télédétection en Planétologie

  • Archeologie et Télédétection (Suite au séminaire du 24 avril qui s’est tenu en marge du Space show à Toulouse)

L’équipe de la RFPT reçoit toujours avec enthousiasme les articles hors thématiques qui sont régulièrement rassemblés dans des numéros « classiques ».

Pendant une dizaine d’années la Revue Française de Photogrammétrie et de Télédétection a été dirigée avec efficience par Sylvain Airault. Nous le remercions à nouveau de son travail remarquable. Notre Directeur de Revue a souhaité passer le relais et Olivier de Joinville (Membre du Conseil d’Administration de la SFPT et professeur à l’ENSG) va dorénavant diriger notre publication. Nous lui souhaitons la bienvenue dans cette nouvelle fonction et lui apporterons tous les moyens pour la réaliser avec succès.




3. Points marquants de la SFPT

La SFPT et le SNEPPIM (Syndicat National des entreprises Privées de la Photogrammétrie et de l’Imagerie Métrique) ont organisé lors du Géoévénement une journée de travail sur le thème « Le devenir du métier de photogrammètre » le 8 avril 2008 à Paris.


Un auditoire passionné

Yves Egels
pendant la conférence d’ouverture

Laurent Polidori
dirigeant les débats




Une conférence introductive d’Yves Egels plantait le décor en évoquant la longue et riche histoire de la photogrammétrie, et les bouleversements technologiques dont il avait été le témoin et parfois l’acteur. Au cours des interventions qui suivirent, les professionnels de la prise de vue aérienne et de la production cartographique, les éditeurs de logiciels, les représentants du monde de la recherche et de l’enseignement supérieur, échangèrent leurs visions sur les mutations de la profession de photogrammètre et sur les besoins nouveaux. Le cas de deux grosses institutions (l’IGN et l’EPDG-Ministère de la Défense) fut spécifiquement évoqué.
Il ressort de ces discussions que l’avènement des chaînes de traitement numériques a bouleversé la profession de photogrammètre à plus d’un titre. D’une part, la nature des tâches a changé, les flux de données ont décuplé et le photogrammètre doit désormais être également un informaticien. D’autre part, une automatisation de plus en plus poussée tend à rendre inutile une main d’œuvre consacrée exclusivement à la saisie. Ainsi, les professionnels ont toujours besoin de recruter mais en quantité moindre et avec un niveau ingénieur ou au moins technicien supérieur. Enfin, avec la chute du coût du matériel, la main d’œuvre devient le poste de coût le plus lourd dans une entreprise de photogrammétrie, ce qui entraîne une délocalisation massive des tâches de saisie vers les pays où la main d’œuvre est bon marché, et l’évolution des personnels très qualifiés vers une plus grande polyvalence.
Ont également été évoqués le rôle de l’IGN, souvent controversé chez les représentants du secteur privé, la réinvention récente de la photogrammétrie par les concepteurs de la réalité virtuelle, l’usage croissant du lidar –plutôt complémentaire que concurrent– et les contraintes imposées par la réglementation française aux entreprises de prise de vue aérienne pour le survol de zones urbaines. Enfin, des recommandations ont été formulées en matière de formation, sachant que personne ne peut évidemment prévoir ce que seront les besoins dans 40 ans et que la formation continue doit donc sans cesse accompagner l’évolution des techniques. Les représentants des écoles en ont pris bonne note.
Le compte-rendu détaillé de cette journée sera publié prochainement dans la Revue Française de Photogrammétrie et de Télédétection.

Conseil d’administration


  • La prochaine réunion se tiendra à la rentrée, en septembre. La date et le lieu seront communiqués dans la Newsletter n° 8.

Assemblée Générale


  • La prochaine Assemblée Générale se tiendra le mardi 17 juin 2008 à 14 h à l’Institut Géographique National (Saint-Mandé). S’y tiendront les traditionnelles élections de renouvellement du Conseil d’Administration, selon les statuts.

4. Manifestations récentes et à venir

Participation SFPT :


  • 8 avril 2008 : Journée de travail sur le thème « Le devenir du métier de photogrammètre » à Paris, en marge du Géo-événement.

  • 22 au 25 avril : session spéciale sur l’Application des données satellitaires à l’archéologie, dans le cadre du colloque Space Appli’08 organisé par le CNES à Toulouse http://www.toulousespaceshow.eu/spaceappli08/

  • 3 au 11 juillet 2008 : XXIème Congrès International de l’ISPRS à Pékin, http://www.isprs2008-beijing.org/

  • Colloque sur les applications du Lidar en milieu naturel et milieu urbain au Mans, en décembre 2008 (informations à venir).

Commission Technique 1 de l’ISPRS (sous la responsabilité de la SFPT) :

Autres :

Avril 2008




  • 22 au 25 avril : Toulouse Space Show’08, l’événement international consacré aux applications spatiales et à la navigation par satellite au Centre de Congrès Pierre Baudis, avec notamment le soutien de la Chambre de commerce et d’industrie de Toulouse. Cette opération s’articulera autour de 4 axes :

    • Space Appli’08, conférence internationale sur les applications spatiales ; organisé par le CNES http://www.toulousespaceshow.eu/spaceappli08/

    • ENC-GNSS’08, conférence internationale annuelle sur la navigation par satellite ;

    • EFTF’08, forum européen sur le temps-fréquence (mesures de temps et de fréquences pour les communications, la navigation, l’astronomie…) ;

    • Une exposition de dimension internationale associée à des rendez-vous d’affaires.


  • 27 avril : Lancement du satellite de navigation GIOVE-B de l'ESA.  Une nouvelle étape vers le déploiement du Système mondial de navigation par satellite Galileo de l'Europe a été franchie avec le lancement réussi du deuxième satellite GIOVE http://www.esa.int/esaCP/SEM21E2QGFF_France_0.html

  • 28 avril au 1er mai : Working Group ISPRS VIII/1 “6th International Symposium Agro Environ“ à Antalya, Turquie http://www.agroenviron2008.org/

Mai 2008






Juin 2008





Juillet 2008





5. La vie de la SFPT

Nos membres de soutien et membres  bienfaiteurs vous informent de leurs nouveautés :


Société Faro, communication de Monsieur Benard, Responsable laser scanner :
Le nouveau laser scanner 3D Photon de FARO :
une meilleure performance pour une image plus nette


LAKE MARY, FL., le 3 mars 2008 – FARO Technologies, Inc. (NASDAQ : FARO),  leader mondial en matériels et logiciels de mesure assistés par ordinateur portable vient d'annoncer le lancement  de sa nouvelle gamme de Laser Scanner 3D baptisée Photon 80 et Photon 20. Les nouveaux Photons, successeurs des Laser Scanner FARO LS 880, 840 et 420 offrent une netteté, une précision et une portabilité accrues.

« Le Photon est le sixième produit FARO lancé en l’espace de 7 mois », affirme M. Jay Freeland, PDG de FARO. « Cela témoigne non seulement de notre engagement envers cette ligne de produits et les divers marchés qui en bénéficient, mais également de notre dévouement à développer une technologie innovante de laser scanner 3D plus rapidement qu’aucune autre société dans le monde. »

Le laser scanner Photon FARO est un système de mesure portable assisté par ordinateur capable de numériser, reproduire et enregistrer l’intégralité d’un objet ou les dimensions d’une zone, en représentant sur un écran d’ordinateur une sorte de photographie tridimensionnelle. Les données capturées peuvent servir à la création d’un modèle numérique pour de nombreuses applications : rétro-conception, assurance-qualité, inspection, comparaison CAO/pièce, projets d’usines, enquêtes criminelles et reconnaissance automatique d'objets par modélisation.

Le nouveau Photon, au design élégant, bénéficient des progrès technologiques suivants :

une réduction de bruit de 300% pour une meilleure finesse du nuage de points

  • une meilleure précision de positionnement de 200%

  • une plus grande sensibilité pour une meilleure détection des objets distants, plus sombres et plus obliques

une superposition de couleurs simple et de haute qualité

  • une accélération de la vitesse de rotation du miroir

  • des temps de balayage minimum plus rapides

Parmi les nouveaux accessoires, figurent une palette de couleurs à haute définition ainsi qu'une poignée permettant un transport facile et sûr. Alimenté par sa batterie super compacte, le Photon offre plus de six heures d’autonomie pour une performance de numérisation non interrompue.

« Les clients qui ont testé notre Laser Scanner sur le terrain ont été très impressionnés », affirme Bernd-Dietmar Becker, Directeur Marketing et Responsable Produit du service 3D Imaging chez FARO. «Le Photon est une véritable percée technologique et offre d’immenses opportunités pour les marchés nécessitant une haute précision en matière de capture d’images 3D. Il confirme la renommée de plus grand fournisseur de systèmes de mesure et d’imagerie de haute qualité dont jouit Faro.»

Le Photon se révèlera très utile dans de nombreux secteurs d’activités, tels que la préservation du patrimoine culturel, l'architecture, les processus, les industries énergétiques, l’aérospatiale, l’automobile, la construction navale, les systèmes d'assurance-qualité automatisés, les fonderies, la médecine légale, l’industrie minière ou même la reproduction d’objets en miniature.

« Le coût abordable du Photon, sa facilité d’utilisation et le service après-vente solide qui l’accompagne sont de réels atouts qui permettront aux entreprises d'adopter sans difficulté cette technologie haut de gamme», conclut M. Freeland.

A propos de FARO

Avec plus de 14 600 équipements en service et 7 000 clients, FARO et ses succursales internationales développent et commercialisent des logiciels et systèmes de mesures portables 3D assistés par ordinateur permettant de créer des modèles numériques ou de contrôler des pièces par rapport aux modèles CAO originaux, dans le cadre d'applications nécessitant des mesures 3D détaillées, comme l'inspection d'assemblages, la planification d'usine, la documentation de bâtiments et de monuments, ou encore des applications spécialisées allant de la topographie, la reconstitution de scènes d'accident ou de crime, ou la conservation sous forme numérique de monuments historiques.

La technologie FARO permet d'augmenter la productivité en réduisant considérablement les temps de mesure sur site, et les différents packages logiciels spécifiques aux applications permettent aux utilisateurs de traiter et de présenter leurs résultats de mesure rapidement et plus efficacement.

La gamme de produits FARO comprend le bras de mesure le plus vendu au monde, le FaroArm, les FARO Laser Tracker X & Xi, leaders du marché des lasers de poursuite, le FARO Laser ScanArm, le FARO Laser Scanner LS, les FARO Gage, Gage PLUS et PowerGAGE, ainsi que la famille de logiciels CAM2, des logiciels de mesure avancés basés CAO permettant l'édition automatique de rapports de mesure. La société FARO Technologies est certifiée ISO 9001 et enregistrée Laboratoire ISO 17025. Pour en savoir plus : www.faro.com

6. Votre avis nous intéresse


N’hésitez pas à adresser vos suggestions à Isabelle Grujard

( Isabelle.Grujard@sfpt.fr )

similaire:

La lettre d\Compte rendu du conseil municipal du 2 juin 2008
Le Conseil Municipal doit approuver son Règlement Intérieur, dans un délai de six mois suivant son installation. Le contenu du règlement...

La lettre d\Lundi 18 et mardi 19 mai 2008 à 14h

La lettre d\2008-2009: Master 2 professionnel Management et administration des entreprises

La lettre d\Conseil International des Architectes Français
...

La lettre d\L’essaim / Composition du conseil d’administration du cpe 4

La lettre d\Procès-verbal de la réunion du conseil d’administration du ccmp

La lettre d\Du conseil municipal du 23 mai 2005

La lettre d\II/ Le conseil d’administration statue sur les points suivants

La lettre d\Compte rendu du Conseil d’administration du Filon des Anciens

La lettre d\0SÉance du conseil municipal du 10 mai 2017








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com