Competences a developper pour une








télécharger 54.55 Kb.
titreCompetences a developper pour une
date de publication04.02.2018
taille54.55 Kb.
typeRecherche
ar.21-bal.com > documents > Recherche
Ce document est disponible sur le blog du CDI.

URL du blog du CDI : http://stacdi.wordpress.com/

Dans la catégorie : AP 2ndes de préparation aux TPE.

COMPETENCES A DEVELOPPER POUR UNE

RECHERCHE DOCUMENTAIRE EFFICACE
« La recherche documentaire ne se limite pas à l’utilisation d’outils de recherche. C’est un processus qui débute par la définition du sujet de recherche et qui s’achève par la restitution de l’information trouvée. »i
Les compétences pour une recherche documentaire efficace sont présentées ci-dessous en étapes successives. Cependant, il ne s’agit pas d’appliquer cet ordre d’une façon trop rigide. Ces étapes qui sont distinguées ici peuvent être utilisées simultanément, il peut y avoir aussi des répétitions, des anticipations ou des retours en arrière. Ces compétences en documentation forment un tout.
QUESTIONNER ET DÉFINIR SON BESOIN D’INFORMATION, SON OBJECTIF DE RECHERCHE
Il faut adapter sa recherche d’information en fonction du résultat attendu.
Quelles sont les exigences concernant le travail demandé par le(s) professeur(s), l’épreuve de baccalauréat des TPE ?
Dans le cadre du lycée, il faut évidemment répondre aux attentes précises des professeurs. Pour les TPE, si les élèves bénéficient d’une liberté dans leur recherche documentaire, il s’agit néanmoins de se conformer aux exigences d’une épreuve de baccalauréat. Ce qui suppose par exemple de trouver des documents pouvant faire références d’un point de vue institutionnel. Ainsi, par exemple, entre un point de vue intéressant émis par un blogueur inconnu, et le travail d’un sociologue reconnu, il est attendu de l’élève qu’il prenne en considération le second qui se présente comme scientifique, et ignore quasiment le premier.
Combien de temps disposez-vous ?
Il est important de définir le temps dont on dispose et dont on a besoin, et de planifier ensuite son travail.


Lorsqu’il y a un travail de groupe, il faut savoir se répartir les tâches.
Il est important de répondre à ces questions dès le départ, car le reste du processus de recherche en dépendra.
PREPARER LA RECHERCHE D’INFORMATIONS : QUESTIONNER ET DÉFINIR SA STRATEGIE DE RECHERCHEii

« Se poser des questions (pour définir sa stratégie de recherche).

Prendre du temps au départ, c'est en gagner par la suite...

S'accorder un temps de réflexion (pour établir sa stratégie de recherche).
Une formulation claire et précise des besoins permet :
> d'affiner la requête,
> d'obtenir des résultats plus pertinents.
Les réponses aux questions préalables aideront :
> à choisir une stratégie de recherche (méthode + outils),
> à établir les critères d'évaluation.

Au minimum
Se poser au moins les 2 questions suivantes :
- Qu'est-ce que je cherche exactement ?
- Pour quoi faire ?


 Pour aller plus loin
- lorsqu'on effectue des recherches pour quelqu'un d'autre,
- dans le cadre d'une formation. 

 

Qui ?

profil du demandeur

 

Quoi ?

nature de l'information

 

Où ?

limites géographiques, lieux ressources

 

Pourquoi ?

objectif(s)

 

Comment ?

outils, méthodes, stratégie »

Savoir questionner et définir sa stratégie de recherche.

Choisir les types de documents les mieux adaptés à sa recherche :

Dictionnaires, encyclopédies, articles de périodiques, Internet, types de livres ? Monographies ? Documents audiovisuels ?
Une recherche approfondie utilise tous ces types de documents, d’une manière progressive.
PREPARER LA RECHERCHE D’INFORMATIONS : DÉFINIR, QUESTIONNER, DECOUVRIR, ET DELIMITER SON SUJET DE RECHERCHE

Savoir définir, questionner, découvrir, et délimiter son sujet de recherche.

Définir les termes du sujet avec vos propres mots, sans consulter les dictionnaires.

Interroger son sujet avec les questions suivantes : Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? Pourquoi ? Pour quoi ? Comment ? Combien ?

Utiliser le dictionnaire Larousse pour définir les termes essentiels de votre sujet, et obtenir des connaissances sommaires.

Utiliser le dictionnaire Robert des noms propres.

Utiliser des dictionnaires disciplinaires spécialisés, comme par exemple Le Petit Mourre, en histoire.

Utiliser l’Encyclopaedia Universalis en ligne. Le lien est disponible dans la catégorie « Recherche documentaire » du blog : http://stacdi.wordpress.com/

Utiliser ses manuels scolaires.

Consulter, utiliser les périodiques.

En lettres, utiliser les collections d’analyses d’oeuvres littéraires. Par exemple, la collection « Profil », chez l’éditeur Hatier. Un article du blog du CDI traite de ces collections d’analyses d’oeuvres littéraires.


Lien : http://stacdi.wordpress.com/2014/03/13/collections-danalyses-doeuvres-litteraires/

TROUVER UNE PROBLEMATIQUE A SON SUJET DE RECHERCHE

Interroger son sujet et poser une problématique de départ, qui sera affinée par la suite. La problématique permet de mener une réflexion personnelle, et d’éviter de faire un simple exposé de restitution des « savoirs » d’autrui, elle interroge la connaissance en s’abstenant, en principe, des dogmatismes.

Dans la recherche univertaire ou professionnelle, le chercheur tient compte de l’état des connaissances. Il s’agit pour lui d’apporter du nouveau, de ne pas répéter ce qui a déjà été écrit, de faire des découvertes, ou au moins de renouveler un regard qui a déjà été porté dans sa discipline sur une réalité.

Au niveau du lycée, pour construire sa problématique, l’élève a intérêt de tenir compte des sources dont il dispose. S’il détient très peu de sources, il lui sera difficile de répondre à sa problématique. Il pourra alors faire évoluer sa problématique.

Le choix de sa problématique délimite le sujet. En effet, celle-ci étant posée, le travail consistera seulement à y répondre.

RECHERCHER DES INFORMATIONS

Utiliser les dictionnaires pour définir les termes du sujet, et obtenir les informations essentielles sur le sujet.

Utiliser les encyclopédies de support papier et en ligne.

Utiliser les manuels scolaires en se servant des clés du livre (sommaire, table des matières, index, lexique, table des illustrations).

Connaître et utiliser les collections scolaires très utiles pour les études d’une œuvre intégrale : par exemple la collection « Profil » de l’éditeur Hatier. Au CDI, vous avez un espace contenant certains exemplaires de ces collections. Sur le blog du CDI, vous trouvez un article qui indique les noms de ces collections.

Lien : http://stacdi.wordpress.com/2014/03/13/collections-danalyses-doeuvres-litteraires/

Acquérir du vocabulaire documentaire : par exemple, fiction, documentaire, URL, etc.

Interroger avec Internet un catalogue de bibliothèque en ligne.

Comprendre la classification Dewey (ou CDU) déterminant les cotes des divers documents dans une bibliothèque. Connaître la classication spécifique souvent utilisée pour les romans : R + trois premières lettres du nom de l’auteur.

Distinguer les types d'outils : les annuaires (portails) ; les moteurs, les métamoteurs.

Formuler une équation de recherche sur un moteur de recherche

Utiliser des mots clés.

Utiliser les recherches avancées des moteurs de recherche. Utiliser les opérateurs booléens.

Analyser les résultats de sa recherche et réajuster sa stratégie.

Considérer le nombre de résultats obtenus.

Utiliser les filtres de Google.

Mieux utiliser Google, et ses mutiples possibilités.

Schématiquement, l’on peut distinguer deux phases dans la recherche des informations en TPE.

La première est un temps de découverte du sujet. Elle ne vise qu’à définir celui-ci et obtenir sur lui les informations essentielles et générales. Elle utilise des outils généralistes : dictionnaires, encyclopédies, manuels scolaires, et si possible périodiques. Cette étape précède le choix du sujet et de la problèmatique en TPE.

La seconde phase recherche des documents spécialisés, appronfondis sur le sujet, des monographies. Elle interroge notamment les catalogues en ligne des bibliothèques de Paris.

UTILISER SON ESPRIT CRITIQUEiii

Tout au long de la recherche : faire preuve d’esprit critique, prendre du recul...

  • Autocritique, autoévaluation constructive.

Ma méthode de recherche est-elle adaptée ? Est-ce bien ce que je cherche ?

  • Critique, évaluation des sources d’information.

Est-ce fiable ? S’agit-il d’un fait réel ? d’une idée reçue ? d'une rumeur ?
S'agit-il d’une opinion ? Quels autres points de vue sur le sujet ?

EVALUER, CRITIQUER L’INFORMATION

Internet offre à chacun la possibilité d'y déposer une information sans avoir pour son auteur à être préalablement accepté et contrôlé par un éditeur. Ce qui présente l’avantage de permettre une plus grande liberté de communication des informations. Cependant, il en résulte davantage de risques quant à la qualité et la valeur scientifique de l'information fournie. Sur Internet, il importe donc, davantage encore que dans l’utilisation des livres, de bien vérifier la validité d'une information avant de l’utiliser, de la citer ou de la diffuser.

Dans la recherche documentaire, exercer son sens critique est indispensable. Il s’agit sans doute de la plus importante des compétences à acquérir en matière de recherche documentaire, après celle qui consiste à éviter l’écueil du plagiat en citant ses sources.

Il convient de se montrer défiant par rapport à l’information que l’on trouve dans des livres ou sur Internet. L’on peut en effet distinguer la « méfiance » qui « fait qu'on ne se fie pas du tout », de la « défiance » qui « fait qu'on ne se fie qu'avec précaution ». (LITTRÉ, Émile. Dictionnaire de la langue française. Article défiance).iv

Dans la recherche documentaire, il y a lieu de vérifier d'abord la pertinence  des ressources repérées par rapport à son objectif de travail, et de s’assurer ensuite de leur qualité.

S’il est approprié de se poser la question de la qualité et de la validité d’un document intrinsèquement, il ne faut pas non plus oublier d’apprécier en premier lieu son utilité au regard de la recherche précisément poursuivie. Ainsi, un document peut s’avérer être très qualitatif, extrêmement fiable, mais néanmoins très inadapté à son travail.

La méthode « PAFOv » (mémotechnie : pas faux). Quatre critères sont retenus pour évaluer l’information : pertinence, actualité, fiabilité, objectivité.

« L'information est le fruit du travail d’un auteur ». « Elle est donc un « produit » qui possède une valeur. » « Une information est pertinente lorsqu'elle répond à ma question. » « Une information est fiable lorsqu'elle est vraie. » « Une information est objective lorsqu'elle n'est pas orientée par une prise de position idéologique. » « Une information est actuelle lorsqu'elle a été mise à jour et qu'elle est par conséquent récente. »vi

A ces quatre critères, peuvent être ajoutés d’autres, comme celui du niveau d’expertise de l’information et de l’informateur. Par exemple, l’utilisation d’un article écrit par un spécialiste d’une période historique apporte une grande autorité au document consulté. (Néanmoins, il y a lieu de distinguer le critère de l’expertise de celui de l’objectivité. Un grand spécialiste, c’est-à-dire une personne qui a beaucoup étudié et connaît extrêmement bien, en profondeur, un sujet, un domaine, n’est pas nécessairement très honnête et objectif intellectuellement, et peut, en fin de compte, se comporter dans son travail davantage en idéologue qu’en scientifique).

Lire et analyser la page de résultats.
Décrypter une URL.

Ouvrir une page web et l’évaluer.
Faire la critique des sources. Critique externe.
Evaluer l’information qui a été trouvée. Critique interne.
Croiser les sources d’information : mettre en relation et confronter des documents.

SELECTIONNER LES DOCUMENTS
L’évaluation, la critique, la hiérachisation des informations trouvées permet de sélectionner les documents les meilleurs pour son travail.
Rejeter les documents hors sujets, insuffisamment fiables, ou dépassés.
Trier, sélectionner et classer les documents en fonction de leur pertinence, d’une part, et de leur qualité, d’autre part : fiabilité, objectivité, actualité, niveau d’expertise et réputation de l’auteur ...
Hiérarchiser l’information et les documents collectés.
CONSERVER L’INFORMATION

Sauvegarder les URL des pages web sélectionnées.

Conserver l’information. « Marquer » les pages web. Organiser son carnet de marque-pages ou signets (bookmark en anglais). Sauvegarder ou exporter des marque-pages.

Faire une bibliographie bien organisée et respectueuse des usages concernant la notation des références.

COMPRENDRE, ANALYSER L’INFORMATION

Lire efficacement l’information en repérant le plan du texte et en distinguant l’essentiel du détail.

Traiter, exploiter les informations, faire une synthèse : faire une prise de note, relever des définitions, des informations chiffrées, des citations que l’on met entre guillemets, à l’exception des citations ne pas rédiger de phrases complètes, utiliser des abréviations, ou résumer, reformuler les idées...
Pour un livre, faire une fiche de lecture.

(Comprendre, analyser un document scientifique : carte, donnée statistique, graphique, etc.)

Analyser un document artistique : tableau, sculpture, architecture, œuvre filmique, musicale, littéraire, etc.

UTILISER LES INFORMATIONS DANS SON PROPRE TRAVAIL, LES COMMUNIQUER

Réfléchir à la forme que prendra la production finale.

Respecter le droit : respect des textes applicables en matière de droit d’auteur, de droit à l’image, de diffamation. Liberté d’expression et ses limites ? Connaître la CNIL, la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés.

Citer ses sources. « Paraphraser ».

Faire la synthèse de plusieurs sources d’information.

Traiter l’information. L’utiliser pour son propre travail. La faire sienne. « Il faut toujours retravailler les données trouvées : en fonction de l’intitulé exacte du sujet de recherche, en fonction de la problématique choisie » (LE QUINTREC, Guillaume. Histoire 2nde. Nathan 2010. Pages 212, 213.)

Savoir préciser sa problématique à partir des documents trouvés et surtout de sa propre réflexion.

Savoir construire un plan à partir des documents trouvés et de sa propre réflexion, qui réponde à la problématique.

(Communiquer l'information. Communications : écrite, visuelle, orale.)

…………………………………………………………………………………………………………....

SOURCES UTILISEES ET CONSEILLEES

  • Votre manuel scolaire


Fiche méthode « Faire une recherche sur Internet ». LE QUINTREC, Guillaume. Histoire 2nde. Nathan 2010. Pages 212, 213.


  • Documents publiés sur Internet


Les fiches proposées sur le portail Eduscol dépendant du Ministère de l'Education Nationale.

http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/competences/rechercher

CRDP (Centre Régional de Documentation Pédagogique) de Paris. « Connaître et utiliser son environnement documentaire », (en deux parties).

http://www.cndp.fr/crdp-paris/-Connaitre-et-utiliser-son-

DELALIEU, Nadège. « Les 6 étapes d’une recherche d’information sur Internet ». Publié, le 04/06/2013.

http://conseils-infodoc.fr/les-6-etapes-d-une-recherche-d-information-sur-internet/
COLLEGE DE BOIS-DE-BOULOGNE, Montréal (Québec). « Guide de recherche documentaire » [en ligne], 13 pages, consulté le 31 janvier 2014.

URL : http://www.bdeb.qc.ca/fichiers/2013/10/guide-recherche.pdf

(Collège de Bois-de-Boulogne : Il s’agit, non pas d’un établissement français du secondaire, mais d’un collège d'enseignement supérieur public québecois).
École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de Montréal, (Québec), GUERTIN, Hélène, conception et réalisation, en 2011.  « Les 6 étapes d'un projet de recherche d'information ». URL : http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/projet/index.htm

Mme BARBERA, Mme TERTULLIANI professeures documentalistes, CDI Lycée de l'Europe, Dunkerque. « La recherche documentaire ». Publication : 2007. URL : http://www5.ac-lille.fr/~cdidkeurope/

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

NOTES

i Mme BARBERA, Mme TERTULLIANI professeures documentalistes, CDI Lycée de l'Europe, Dunkerque. « Qu’est-ce qu’une recherche documentaire ? ». Publication : 2007. Consulté le 10 février 2014.

URL : http://www5.ac-lille.fr/~cdidkeurope/.

ii MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, SITE EDUSCOL. « Méthodologie », fiche n° 1 « Se poser des questions ». Consulté le 07 mars 2014.

URL : http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/competences/rechercher/methodologie/questions

iii D’après : MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, SITE EDUSCOL. « Méthodologie », « Un fil conducteur DEBUSQUER l'info, Esprit critique ». Consulté le 07 mars 2014.


URL : http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/competences/rechercher/methodologie/questions

iv LITTRÉ, Émile. Dictionnaire de la langue française. Article défiance : « DÉFIANCE, MÉFIANCE. La méfiance fait qu'on ne se fie pas du tout ; la défiance fait qu'on ne se fie qu'avec précaution. Le défiant craint d'être trompé ; le méfiant croit qu'il sera trompé. La méfiance ne permettrait pas à un homme de confier ses affaires à qui que ce soit ; la défiance peut lui faire faire un bon choix. »

URL : http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/d%C3%A9fiance

v REYNAUD, Sylvie, professeur documentaliste au Lycée Saint-Thomas de Villeneuve. Article « Méthode PAFO »


CDI. Année scolaire 2012 – 2013.

URL : http://www.ardepidf.com/spip.php?article206

vi Ibid.






similaire:

Competences a developper pour une iconLe 11 février 2013
«sensibles» pour développer leurs compétences et préparer leur évolution au sein du groupe

Competences a developper pour une iconUne architecture années '20
«Femmes 3000» rassemble les femmes du troisième millénaire pour augmenter leur participation dans la vie publique, économique et...

Competences a developper pour une iconBibliographie 47 Ouvrages 47 colibris, coopeerer pour changer, 2012....
«Développer une ceinture maraîchère autour des villes.». Colibris, Coopérer pour changer, consulté le 14. 12. 2012 48

Competences a developper pour une iconLa démarche de Compétences et Territoire
«vivre et travailler», en mobilisant les compétences existantes au sein de chaque structure adhérente ainsi qu’une utilisation optimisée...

Competences a developper pour une iconExamen : basé sur le cour magistral; composé de 3 questions
«Mémoire sociale ou collective» = ensemble des savoirs et savoir-faire qu’une société utilise pour vivre et se développer, qu’elle...

Competences a developper pour une iconAgir pour développer les congrès et salons franciliens

Competences a developper pour une iconArismore accompagne mma pour la montée en compétences des Architectes du si
«L, au-delà de la montée en compétences des architectes, est d’inscrire cette démarche dans la durée auprès des parties prenantes...

Competences a developper pour une iconAlliance internationale pour développer la propulsion hybride
«Cette coopération ouvre la voie à une collaboration étroite sur l’hybride entre les trois constructeurs. Nous continuons à envisager...

Competences a developper pour une iconDe nouveaux rythmes scolaires
«petites Républiques au sein de la grande République». IL faut permettre aux petites communes de recevoir des équipements structurants,...

Competences a developper pour une iconBmw group, Intel et Mobileye s’associent pour développer la conduite...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com