Dossier osm salle de l'osm vers un chum culturel?








télécharger 25.9 Kb.
titreDossier osm salle de l'osm vers un chum culturel?
date de publication05.02.2018
taille25.9 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos

Dossier OSM


 



 

Salle de l'OSM - Vers un CHUM culturel?


Bernard Lamarche
Édition du lundi 7 février 2005

Mots clés : Montréal, Musique, Culture, osm

Une nouvelle mine a été placée dans le camp libéral, cette fois-ci dans le dossier de la rénovation du théâtre Maisonneuve en salle pour l'OSM. Daniel Turp, le porte-parole de l'opposition officielle en matière de culture, accuse les libéraux de transformer le dossier en CHUM culturel. Il attaque la ministre de la Culture et des Communications, Line Beauchamp, car il juge qu'elle manque de transparence et qu'elle improvise dans ce dossier. Pour appuyer ses dires, M. Turp se sert d'une étude commandée par la Place des Arts, Impacts de la réalisation d'une salle de concerts pour l'OSM, qui montre qu'il y a tout à perdre, ou presque, à transformer le théâtre en salle de concert.




M. Turp dit avoir été alerté dans les dernières semaines par le fait que le gouvernement semble vouloir privilégier la transformation de la salle Maisonneuve. «Ce projet aurait, selon lui, des effets négatifs, dévastateurs, pour les deux principales compagnies résidentes, la Compagnie Jean-Duceppe et les Grands Ballets canadiens». Le député s'inquiète également pour les autres utilisateurs de la salle.

Selon l'étude réalisée par la firme Gagné Leclerc, «la rénovation du théâtre Maisonneuve pour en faire une salle de concerts pour l'OSM aurait un impact négatif important du point de vue culturel pour la PDA, ses organismes résidents et les autres producteurs». Des trois scénarios considérés -- site de l'Îlot Balmoral (le projet du précédent gouvernement), de l'esplanade est de la PDA, ou rénovation de la salle Maisonneuve -- le pire serait celui de la rénovation. Par contre, le seul argument en faveur de la rénovation est celui des coûts, qui seraient inférieurs de 650 000 $ par rapport à nouvelle construction.

Sur les plans de la fréquentation et du nombre de représentations données à la PDA, tout comme du point de vue des organismes résidents, les conclusions ne laissent présager rien de très heureux. Si les travaux débutaient, la Compagnie Jean Duceppe, sur place depuis 31 ans, serait forcée de fermer pour près de deux ans. Les conséquences sur les abonnements et les coûts de productions de la compagnie seraient catastrophiques. Autre implication selon Daniel Turp, la salle Maisonneuve cesserait d'être «un grand lieu de danse».

Question d'enfoncer un peu plus le clou des libéraux, le député a ajouté «que cette idée qui circule, qui semble être sérieuse, se fait sans consultation du milieu, sans que les gens sachent si on se préoccupe des impacts qu'il y aura sur les compagnies résidentes. Cela me semble relever de ce que l'on assiste maintenant, s'agissant du gouvernement de Jean Charest, soit de l'improvisation».




Turp exige que le projet soit abandonné. «C'est une illustration supplémentaire que la ministre de la Culture et des Communications ne fait pas son boulot comme il le faut. Aujourd'hui, je sonne l'alarme», tire-t-il comme enseignement.

L'attaché de presse de la ministre Beauchamp a répliqué à ces accusations en disant que M. Turp connaît mal son dossier et qu'il ne dit tout simplement pas la vérité lorsqu'il affirme que le gouvernement n'avait pas consulté les acteurs impliqués par le dossier. Vérifications faites, les Grands Ballets et la Compagnie Jean Duceppe disent ne pas avoir été contactés.

Le milieu de la danse, lui, s'est déjà manifesté contre le projet. Selon l'attaché de presse de la ministre, la décision finale n'est pas prise. «La ministre a déjà dit qu'il n'y aurait pas de perdants dans la décision qui sera prise. Mais laissez-nous faire les vérifications !»

 




 

Découragement à la Compagnie Jean-Duceppe


Bernard Lamarche
Édition du mardi 8 février 2005

Mots clés : Québec (province), Théâtre

La direction de la Compagnie Jean-Duceppe en a assez. La possible rénovation du théâtre Maisonneuve de la Place des Arts en home pour l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) fait craindre des dommages collatéraux importants pour le théâtre en résidence à la Place des Arts depuis 31 ans. Fermeture pour deux ans, pertes à envisager du côté des abonnements, fragilisation de l'auditoire: la compagnie a tout à perdre au change.




La directrice de la compagnie, Louise Duceppe, en a assez des jeux de coulisse et des agissements du gouvernement. D'autant plus que la rumeur envoie la compagnie se reloger au Saint-Denis II. À entendre Louise Duceppe, il est clair que la compagnie qu'elle dirige n'a jamais été consultée dans le processus. Alors que le gouvernement continue de dire que les acteurs principaux ont été consultés, ce n'est pas le cas de la Compagnie Duceppe, qui dit avoir elle-même pris contact avec le bureau de la ministre Line Beauchamp.

L'automne dernier, la compagnie a eu vent de la rumeur du projet de la salle Maisonneuve. En décembre, la nouvelle sortait dans les médias. La semaine dernière, une étude voyait le jour, commandée par la Place des Arts. Datée du 27 septembre dernier, cette étude évalue l'impact des différents scénarios de relocalisation de l'OSM. Or l'option du théâtre Maisonneuve y est déjà bien documentée. «Quand, en octobre, les gens de la Place des Arts comme ceux de l'OSM, en l'occurrence son président, Lucien Bouchard, me disaient que c'étaient des rumeurs, c'était assez sérieux pour qu'ils fassent une étude d'impact.» L'analyse montre que l'emplacement du théâtre Maisonneuve est le pire scénario pour installer l'OSM.

Sur les 19 mois que dureraient les travaux, la salle où se produit la Compagnie Jean-Duceppe devrait fermer pour permettre une exécution efficace et économique des travaux de construction. L'échéancier forcerait la fermeture du théâtre Jean-Duceppe, de ses bureaux et de ses locaux de répétition. L'étude de la PDA affirme que la salle de répétition de la compagnie serait une perte définitive, puisqu'elle serait occupée par de nouveaux espaces de la nouvelle salle de concert. Le début de la construction serait prévu le 1er janvier 2006. Le théâtre Jean-Duceppe ouvrirait à nouveau ses portes en septembre 2007, à temps pour la saison théâtrale.

«On n'a jamais été consultés, soutient Mme Duceppe. Pourtant, le projet était avancé.» La Compagnie a contacté début janvier le ministère de la Culture et des Communications et a obtenu un rendez-vous le 17 janvier, avec la sous-ministre. «Elle nous a dit que tous les projets étaient sur la table, mais que, oui, la compagnie pourrait être relocalisée. On lui a répondu que ce n'était pas une option.»




«Le 17 janvier au soir, on a appris qu'une date d'annonce était retenue, continue la directrice. On le tient du bureau du président de l'OSM.» L'annonce des appels d'offres devait se faire les 26 et 27 janvier. Le journal Les Affaires du 22 janvier avançait une information semblable, à savoir que Québec était sur le point de préciser ses vues pour la salle de l'OSM. Depuis, il semble que le gouvernement soit retourné à ses cartons. «On a rencontré la ministre pour lui dire qu'on voulait être traités avec plus d'égard», affirme Mme Duceppe.

La possibilité de reloger le théâtre Jean-Duceppe au théâtre Saint-Denis II serait sur la table. «Tout ça, on le sait de source libérale. C'est une aberration. Le théâtre Saint-Denis II au complet entre dans notre ouverture de scène. La ministre nous dit qu'on travaille ensemble, mais comment se fait-il qu'on ne sache rien ? On est tannés d'être gentils. On ne veut plus être gentils et se faire dire n'importe quoi.»

Hormis ses propres intérêts, Mme Duceppe se désole de la perte pour Montréal d'une salle polyvalente de la trempe du théâtre Maisonneuve. «L'orchestre est un grand orchestre. Mais pour qu'il ait sa salle, je ne me laisserai pas mettre à la rue. Je ne servirai pas de dommage collatéral.»




 

L'OSM et les conservatoires seront bientôt fixés


Stéphane Baillargeon
Édition du mercredi 23 février 2005

Mots clés : Québec (province), Musique, société immobilière du québec, osm, conservatoires

Le sort du projet de salle de l'OSM et de la Maison des conservatoires sera fixé la semaine prochaine, selon des informations obtenues par Le Devoir.




La Société immobilière du Québec (SIQ), le bras immobilier du gouvernement provincial, dévoilera alors les paramètres que devront respecter, pour la suite des choses, les quatre consortiums retenus par Québec. Ces balises détermineront l'opportunité de construire une nouvelle salle de concert et des permanences pour les conservatoires montréalais de musique et d'art dramatique. Les consignes vont également désigner l'endroit où chacun de ces «équipements» culturels aura pignon sur rue, le cas échéant.

«Les aspects contractuels sont en développement, commente en entrevue Martin Roy, de la SIQ. Disons que nous devrions dévoiler les paramètres à la fin février ou au début mars.»

«Le processus est enclenché», a commenté pour sa part la ministre de la Culture, Line Beauchamp, qui accompagnait avant-hier Jean Charest lorsqu'il a prononcé un discours devant la Chambre de commerce de Montréal. «Après un appel de lettres d'intérêt, quatre consortiums ont été identifiés et vous aurez des nouvelles bientôt.»

Trois lieux pourraient théoriquement recevoir la salle de l'OSM : l'îlot Balmoral (à l'ouest de la rue Jeanne-Mance, au nord de la rue Sainte-Catherine), l'esplanade Est de la Place des Arts (occupé par un stationnement intérieur) et le Théâtre Maisonneuve. Les deux premiers imposeraient une construction neuve, tandis que le troisième site rendrait nécessaire une reconfiguration de la salle actuelle.

Le rapport intitulé Impacts de la réalisation d'une salle de concert pour l'OSM (27 septembre 2004), qu'avait commandé la Place des Arts, conclut que «la rénovation du Théâtre Maisonneuve [...] aurait un impact négatif important du point de vue culturel pour la PdA, ses organismes résidants et les autres producteurs culturels». L'étude juge aussi qu'«il est absolument impossible de déterminer quel est le scénario optimal du point de vue économique».




L'Orchestre symphonique de Montréal rêve d'une salle spécialisée depuis au moins deux décennies. Au moins trois grands projets de construction ont échoué depuis 1983. Pendant ce temps, des dizaines de villes dans le monde ont érigé des salles, souvent exceptionnelles. L'Espagne a doté chacune de ses dix-sept régions autonomes d'un auditorium moderne.

Les Affaires ont révélé récemment la composition complète des quatre consortiums. Le premier s'organise autour de SNC-Lavalin et de De Architekten Cie, la firme qui a remporté le défunt concours international organisé par le dernier gouvernement péquiste. Le deuxième comprend le promoteur américain George Gillett (propriétaire des Canadiens de Montréal et du Centre Bell), et le troisième, l'Industrielle Alliance, le Groupe Arcop et l'architecte Dan Hanganu. Le dernier bloc inclut la compagnie Axor et le cabinet Provencher Roy et Associés.

Les soumissionnaires recevront 125 000 $ chacun pour étoffer leur dossier respectif au cours des prochains mois, mais le coût réel d'une soumission pourrait être multiplié par huit. Depuis le lancement du concours international, en 2003, plus de huit millions de dollars de fonds publics ont déjà été engloutis dans le projet de l'OSM et des conservatoires, toujours à l'étude. Cette fois, Québec annonce que le choix du finaliste ne sera pas fait avant une autre année.

similaire:

Dossier osm salle de l\Chum – Hôpital Saint-Luc Gaz médicaux Section 15480

Dossier osm salle de l\Réunion publique organisée par le smictom le jeudi 24 octobre 2013...
«Allée des Halles» situé sur la liaison entre le Centre Culturel Brocéliande et la place Saint Malo

Dossier osm salle de l\Cette année, les 18 et 19 avril 2015, le rallye du Nord Pas de Calais...
«rallye» afin de rejoindre Lens où espace culturel et surprise étoilée vous attendront avant de se quitter en cours d’après midi

Dossier osm salle de l\Communiqué Pour diffusion immédiate Centre culturel de Notre-Dame-de-Grâce
«Le projet choisi répond aux besoins de la population croissante du quartier. Ce nouvel équipement culturel sera un lieu de rassemblement...

Dossier osm salle de l\L’homme à l’étui
«C’est défendu, IL suffit !» Dans la permission ou le congé, IL y avait pour lui quelque chose de suspect, de vague et d’incomplet....

Dossier osm salle de l\Attribué à Giuseppe lavagna (vers 1684 vers 1724)

Dossier osm salle de l\Musique devient ouverte : mais notion essentielle qui reste le temps,...

Dossier osm salle de l\Essai de Sémiotique Préventive
«Ne pas aller du discours vers son noyau intérieur et caché, vers le cœur d’une pensée ou d’une signification qui se manifesteraient...

Dossier osm salle de l\Le réseau sans fil sécurisé signé Aruba devient la première forme de
«Micro-Portable Etudiant» de l’Etat et le réseau sans fil, n’importe quelle salle peut devenir une salle informatique. D’ailleurs,...

Dossier osm salle de l\ Le dossier de candidature au contrat doctoral 2017, ainsi que le...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com