Cours introduction








télécharger 349.5 Kb.
titreCours introduction
page1/9
date de publication07.02.2018
taille349.5 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
  1   2   3   4   5   6   7   8   9
Psychosociologie des Organisations


PLAN DU COURS

Introduction : L’Objet de la Psychosociologie des Organisations

Chapitre 1 : Les approches théoriques de l’organisation (1 ou 2 séances )

Chapitre 2 : La communication ( 2 séances )

Chapitre 3 : Les processus d’interaction (1 séance )

Chapitre 4 : L’organisation et ses niveaux (1 séance )

Chapitre 5 : Le pouvoir ( 1 séance )

Chapitre 6 : Culture et organisation (1 séance )


Introduction :

L’objet de la psychosociologie des organisations
Cours en 2 points : Qu’est ce que la psychosociologie des organisations ?

L’objectif de la psychosociologie des organisations  ?

Section 1 : L’objet d’étude de la psychosociologie

I ) Une science charnière

1.1 ) Une science interdisciplinaire
Une science qui est au croisement de plusieurs autres sciences.

A ) Une discipline jeune
La psychosociologie est née dans les années 40-50 aux USA autour de l’étude de la grande entreprise ,de l’entreprise taylorienne .

C’est une discipline jeune qui se greffe sur la sociologie qui elle aussi est une discilpline jeune
B ) Une science multidisciplinaire
La psychosociologie emprunte à beaucoup de disciplines .

Elle emprunte à la philosophie.

Les 1er philosophes grecs Aristote et Platon sont les 1er à se demander quelles sont les organisations qui existent .

Aristote étudie l’organisation qu’est le lycée.

Dans l’organisation ,il y a des rapports de pouvoir .

Qu’est ce qu’une loi ?

Qu’est ce que l’autorité ? Pourquoi l’autorité est acceptée ?

Elle emprunte à la sociologie.

L’objectif de la sociologie est d’étudier un individu dans un contexte social et en quoi les variables, déterminants sociaux vont influencer les individus .

C’est cette problématique que les psychosociologues vont emprunter à la sociologie .

La psychosociologie va emprunter les travaux de sociologues comme Durkheim, Weber.

Elle emprunte à l’ethnologie qui est la science, l’étude de sociétés primitives.

Elle emprunte 2 choses :

 Les méthodes d’analyse (l’observation directe des groupes et le travail sur le terrain )

Les psychosociologues sont les ethnologues de l’entreprise .
 Au niveau du concept et en particulier le concept de culture au sens large se définissant comme un ensemble de pratiques, de symboles, d’institutions et de langage .

Ce concept va être appliquée à l’entreprise et donc l’objet est d’appliquer une culture à l’entreprise .

Est ce qu’une organisation peut être définie par une culture ?

Elle emprunte à la psychologie, psychanalyse.

Elle emprunte des notions de vécu personnel ,de dynamique de groupe ,relations interindividuelles, un ensemble de travaux sur l’inconscient.
Pour conclure, la psychosociologie est une science charnière au croisement de plusieurs disciplines qui s ‘adapte bien aux organisations.

1.2 ) Une science entre Individus et Société

A ) La psychosociologie étudie les phénomènes d’interaction
On appelle interaction, l’influence réciproque que les partenaires exercent sur leurs actions respectives lorsqu’ils sont en présence physique immédiate des uns des autres ( E.Goffman )

En résumé, relation entre 2 individus ou entre 1 individu et un groupe ou entre 2 groupes .

Ex d’interaction : Goffman étudie dans son livre « Asile » les relations médecins / malades dans un hôpital psychiatrique .
B ) Elle étudie l’individu dans son contexte social

On va faire la synthèse entre la psychologie et la sociologie .

La psychologie s’intéresse au vécu des individus ( la souffrance, satisfaction, motivation…) en faisant abstraction du contexte social .

Par ex, si on étudie la motivation de l’individu dans l’entreprise, on va s’intéresser à son passé.

A l’inverse, la sociologie va s’intéresser aux conditions sociales, aux facteurs sociaux qui déterminent les actions des individus .

Par ex, l’appartenance à un relation ,un groupe, à une classe sociale, le diplôme ,le sexe.

Sur la motivation, on se demande en quoi le contexte social va influencer sur la motivation

( sexe, religion …).

Max Weber démontre le lien entre le protestantisme et le capitalisme.

Les protestants sont plus dynamiques économiquement que les catholiques, il démontre en quoi l’environnement social ( ici la religion ) a des conséquences sur le développement du capitalisme .

La psychosociologie fait la synthèse des 2 : les individus et les facteurs sociaux, étude des facteurs psychologiques et des facteurs sociaux.
C ) Pourquoi une approche psychosociologique ?

Parce que dans la réalité on ne peut séparer ce qui est individuel et ce qui relève du social les 2 facteurs étant intimement liés.

Dans l’organisation, les facteurs sociaux influencent les individus

Dans un conflit social, il y a une dimension individuel, psychologique (ex : sentiment d’injustice, de peur par rapport à l’avenir ) et en même temps une dimension sociale ( pour qu’un mouvement social naisse ,il faut un groupe, syndicat, une organisation il faut l’émergence des leaders et un mouvement est née dans un contexte social particulier conditions de travail, de licenciement…)

II ) Un objet : l’organisation
On peut citer beaucoup d’organisations :l’université, les partis politiques, la prison, l’entreprise, le supermarché etc.…

La question est de savoir qu’est ce qu’il y a de commun à ces organisations ?

Quelques éléments de définition
1 ) L’organisation comme un système ouvert
On peut définir le système comme étant composé d’éléments interdépendants conçus pour réaliser un objectif commun qui est la production de biens et de services marchands ou non marchands.

Cela signifie que l’organisation est un tout ,que ce n’est pas la juxtaposition d’éléments comme l’atelier ,le bureau etc.…

Ce qui veut dire qu’un changement d’un élément a des répercussions sur l’ensemble du système.

Par ex, le fait d’externaliser le service de nettoyage a des conséquences sur le fonctionnement de l’entreprise .

Système ouvert c’est à dire que l’organisation doit être situé dans son environnement .

Plusieurs dimensions :dimension culturelle ,économique ,technologique, politique, culturelle, géographique ce qui veut dire qu’on ne peut pas séparer l’organisation de son environnement.

Pourquoi on dit système ouvert parce que l’environnement va influencer l’organisation et à l’inverse l’organisation va influencer sur l’environnement.
2 ) Un schéma synthétique

Organisation
Inputs Transformation Outputs


Effet de feed back

Capitaux (rétroaction ) déchets

Biens matériels salaires

Demande extérieure biens et services

Individus avec des normes, des valeurs satisfaction +/_

Effet de rétroaction (feed back ) peut être négatif et va agir négativement sur les inputs.
Ex :la non satisfaction au travail va conduire les individus qui entrent dans l’organisation à être moins efficaces.

Qu’est ce qui caractérise le processus de transformation ?

Quelque soit l’organisation ,il y a 3 caractères qui ont été mis en évidence par Chris Argyris( typologie )avec 3 traits principaux :

* Des activités qui visent à atteindre des objectifs particuliers ,des objectifs qui sont la production de biens et services (par ex : l’université la plupart des activités l’organisation des cours ).

* Qui visent au maintien du système, la cohésion du système interne maintien de l’ordre.

Ex : Service des Ressources Humaines

* Activités d’adaptation à l’environnement qui visent à s’adapter aux changements et à les anticiper.
3 ) L’application de cette définition à un exemple :la prison
La prison reçoit des inputs (prisonniers, salariés, valeurs de la société : punition, droit de l'homme).

La prison est un système de transformation avec les 3 caractéristiques de Chris Agyris :

maintien à l'écart d'individus condamnés (exemple : gardiennage…)
système de maintien de l'ordre dans les prisons qui porte sur la communication entre prisonniers et gardiens.
l'adaptation à l'environnement (exemple : télé dans la prison).

La prison à des outputs (prisonniers libérés, salariés plus ou moins satisfaits, informations sur les conditions de soins, de détention).

Ces outputs vont avoir des effets de rétroaction.
Conclusion : la prison ne peut pas être coupée de son environnement.

Donc c'est un système ouvert. On ne peut pas étudier une organisation en la coupant de son environnement économique et social.

II.2 ) La distinction entre institution et organisation
Souvent, les termes institution et organisation sont confondus.

Or, ils sont différents par leur définition bien que complémentaires.

L’institution c’est ce qui va cadrer l’organisation.

L’institution c’est un ensemble de normes qui s’appliquent à un système social et qui définit ce qui est légitime et ce qui ne l’est pas.

C’est l’ensemble des règles qui vont orienter les comportements des individus et qui définissent ce qui est jugé positivement ou négativement.

Ex : l’institution scolaire (norme : assiduité )

L’organisation c’est la mise en œuvre des institutions dans un lieu précis

Ex : l’école, l’université qui dépendent de l’institution scolaire
II.3 ) Les caractéristiques générales de l’organisation
Philippe Bernoux dans « la sociologie des organisations » distingue 6 caractéristiques
La division des tâches donc la spécialisation et c’est cette division des tâches qui structure l’organisation (on peut trouver l’organisation formelle, écrite à travers les organigrammes avec les différentes fonctions )

L’organisation informelle dans la pratique avec la division des tâches existe, elle est liée aux traditions, à la routine, à la personnalité des individus.

L’organigramme ne peut à lui seul jamais définir la division des tâches il y a une partie informelle.
La distribution des rôles c’est à dire que l’organisation définit un rôle à accomplir pour chaque individu un ensemble de comportements attendus (théâtre = interprétation d’un texte, d’un rôle mais une marge de manœuvre des individus dans l’interprétation des rôles )
Un système d’autorité .Toute organisation est défini par un système hiérarchique avec un contrôle des individus et des rapports de pouvoir entre individus.

Et cette autorité ou pouvoir peut être formelle (la hiérarchie ) ou informelle (ex : la possibilité de bloquer la production, grève )

Système de communication qui vise à mettre en relation les individus, à mettre en place l’information la plus efficace pour éviter les problèmes de rétention.

Système de contribution /rétribution.

C’est essentiellement le contrat de travail qui définit ce que chacun doit apporter à l’ organisation et ce qu’il reçoit en contrepartie ( salaire ,reconnaissance sociale…)

L’objectif global. Il est très important que chaque individu de l’organisation connaisse cet objectif d’où l’instauration des livrets d’entreprises, les réunions…

Section 2

L’objectif de la psychosociologie des organisations c’est de connaître l’organisation et d’agir sur elle.

On peut distinguer les actions à court terme et les actions à long terme.
I ) Faciliter la gestion quotidienne des organisations

1.1 ) Les principes
Le bon fonctionnement de l’organisation repose sur la coopération entre ses membres.

Or, cette coopération est le résultat de mécanisme d’interactions entre les membres et notamment des phénomènes de dynamiques des groupes et c’est l’analyse des groupes qui va permettre d’améliorer la gestion quotidienne.
1.2 ) Exemples
Des travaux ont été menés dans les années 30 aux USA.

A partir de 1924 ,l’expérience dure quelques années.

L’expérience a pour cadre un atelier de montage électrique ou règnent un fort absentéisme, un mauvaise qualité des pièces fabriquées et un freinage pratiqué par les ouvriers/ouvrières (ralentissement du système de production ) pourtant les conditions de travail sont assez bonnes c’est à dire les salaires > à la moyenne nationale et c’est une entreprise qui propose beaucoup d’avantages sociaux ( médecin de travail, cantine, vacances )

Elle fait appel à l’équipe d’Elton Mayo pour essayer d’augmenter la productivité.

L’expérience consiste à prendre 2 groupes ouvriers :

1er groupe un atelier où on augmente ,améliore l’éclairage et donc on espère un effet positif.

2ème groupe où on ne change pas l’éclairage ( groupe témoin )

Résultat de l’expérience :la productivité augmente dans les 2 ateliers ,aussi bien dans le 2ème cas que dans le 1er alors que ce dernier bénéficiait une meilleure condition de travail ( éclairage ).

L’expérience se poursuit. Elton Mayo pratique des expériences de « tests rooms » ( ateliers de test de conditions de travail )

D’après ces expériences, E.Mayo démontre l’importance de la dynamique des groupes

« effets d’importance » quand on s’intéresse à un groupe les personnes réagissent positivement. Ici les ouvriers qui ont subi l’enquête assez sont sentis valorises et ont augmente leur productivité indépendamment des conditions de travail.

Conclusion : Il est nécessaire de faire participer les individus à l’organisation quand il existe un problème à résoudre.

Il faut favoriser tout ce qui permet de soulever les groupes puisque dans cet exemple la morale tient un rôle essentiel dans l’augmentation de la productivité.

D’autre part, on voit les effets de mimétisme ( le 2ème groupe suit le 1er groupe pour ne pas rester à l’écart )

Il faut souligner au cours de l’expérience que l’autorité a changé dans les ateliers puisque le rôle de contremaître au départ s’est transformé pour passer d’un contremaître qui contrôle à un contremaître qui conseille et qui est à l’écoute des ouvriers.

Cet élément a contribue à améliorer la dynamique de groupes, la morale et donc à améliorer la productivité.
2ème cours
2 ) Le cas de la Bell Telephon Company ( Société américaine )
Un des 1ers travaux de la sociologie développe par Herzberg

Ce cas concerne une compagnie de téléphone.

Problème: Le travail des secrétaires qui répondent aux lettres ,aux questions des actionnaires.

Dans ce service ,la direction constate un très mauvais climat de travail  moral bas ,fort absentéisme ,beaucoup d’erreurs dans les lettres envoyées aux actionnaires ( fautes de frappe ,d’orthographe )

Pourtant ,il y a un contrôle très fort de la direction

Deux contrôles :

- formulaire qu’il ne reste plus qu’à recopier

- faute

Changement de la direction :augmentation du salaire, surveillance, contrôle, amélioration des conditions de travail, aménagement du lieu de travail.

Pourtant, ces changements apportés n’apportent rien

Herzberg : Il faut enrichir les tâches ,donner plus de responsabilité aux secrétaires.

Donc les fonctions des secrétaires vont être changées :chaque secrétaire devient spécialiste d’un domaine particulier et conseille les autres secrétaires.

Les lettres sont envoyées sans contrôle et elles signent la lettre.

Constat :

1) Baisse de la productivité

2) Augmentation de la productivité .Au bout de 3 semaines, les erreurs dans les lettres deviennent rarissimes et la société fait des économies car la productivité a augmenté.
Conclusion

1) La motivation dans un travail est très importante.

La satisfaction des tâches est très importante.

Donc des facteurs psychologiques influent sur la productivité ce qui signifie que l’organisation doit en tenir compte de son mode de fonctionnement.
2) La forme de pouvoir la plus efficace sur les individus n’est pas le contrôle direct.

Le contrôle indirect est plus efficace .

La responsabilité peut être une façon d’améliorer l’efficacité et donc de contrôler indirectement les individus.

( Deux exemples concrets améliorer la productivité dans l’entreprise )
  1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Cours introduction iconCours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19:...
«successeur» (sous-entendu du Prophète), terme dérivé du verbe khalafa (xalafa, خَلَفَ) signifiant «succéder»

Cours introduction iconBibliographie sélective Table des matières introduction generale...
«Santé publique» et est destiné aux étudiants en deuxième année de graduat en Sciences Infirmières pour toute les orientations

Cours introduction iconLe cours de
«phénomène le plus évident de la vie économique» (cf. A. Benachenhou : Introduction à l’analyse économique, opu, Alger, 1976, p....

Cours introduction iconCours de nutrition humaine Chapitre I : Introduction
«conquête lucide» veut dire que le patient doit être compétent pour préserver son capital santé

Cours introduction iconCours de semestre. Introduction
...

Cours introduction iconCours Pourquoi la programmation orientée objet? Concept d’objet Caractéristiques...

Cours introduction iconIntroduction générale Introduction aux ordinateurs

Cours introduction iconTD/tp 1 Introduction au sdk d’Android 1 Introduction
«*. univ-lr fr» pour éviter d’utiliser le proxy pour les adresses internes à l’ulr

Cours introduction iconChapitre Préliminaire : introduction épistémologique à la Sociologie Politique
«la plus ancienne et la plus neuve des disciplines Scientifique et Morale». Nous allons démarrer notre ensemble de cours sur cette...

Cours introduction iconCours 4 : la compréhension des œuvres Introduction : concepts généraux et définitions
«prothèses», qui sont des extériorisations de certaines capacités d’expression ou de fabrication. Notre moyen d’expression est aussi...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com