Cours introduction








télécharger 349.5 Kb.
titreCours introduction
page4/9
date de publication07.02.2018
taille349.5 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
1   2   3   4   5   6   7   8   9

Le concept de traduction :

Dans un réseau, il y a toujours des opérations de traduction.

Traduction: transformer un énoncé intelligible, une langue, dans un autre énoncé intelligible, dans une autre langue pour le rendre plus compréhensible.

La traduction réussit s’il n’y a pas de perte, de détournement de sens.

Les sociologues de l’organisation utilisent ce concept pour le transposer dans l’organisation et ils disent que le problème du réseau, la question du réseau c’est de traduire un problème qui concerne certains acteurs dans le langage des autres acteurs pour qu’ils en voient, comprennent l’intérêt du problème.
Chaque membre, participant doit comprendre l'intérêt de l'innovation.

Pour cela, il faut que le problème, innovation soit traduit.

Quand on introduit il faut repérer quels sont les groupes qui vont participer à l'innovation et montrer leurs intérêts dans chacun des groupes.

Ex : Trou dans la couche d'ozone.

Repérer les participants : météorologues, consommateurs, scientifiques, pouvoirs publics, fabricants d'aérosols.


4ème cours


2.2 ) Un exemple de constitution de réseau ( les CSJ = Coquilles Saint-Jacques)
Problème posé : développement des fonds marins dans les années 70.

Les Coquilles Saint-Jacques disparaissent progressivement dans les baies bretonnes de Saint-Brieuc etc.…

pour résoudre ce problème : les chercheurs ont proposé une innovation :une technique de reproduction japonaise de larve.

Démonstration de constitution d'un réseau.

1re étape : repérer les différents participants, groupes marins-pêcheurs, scientifiques, consommateurs, les pouvoirs publics (département, conseil régional).

Problème : mobiliser tous ces participants sachant que leurs intérêts sont différents.

Exemple : scientifique dont l'intérêt est de faire l'expérience, avancement de la science pure.

Exemple : marins-pêcheurs intérêt économique, pas d'intérêt à limiter la pêche.

Exemple : pouvoirs publics prestige de la réglementation, défendre l'intérêt de la réglementation pour touristes.

Exemple : consommateurs intérêt consommer moins cher possible les Coquilles Saint-Jacques.

Exemple : Coquilles Saint-Jacques, survie de l'espèce.
Donc, les intérêts sont très différents. Il faut les mobiliser autour d'une question commune. Il va falloir traduire la question scientifique des larves dans le langage de chaque acteur c'est-à-dire qu'il va falloir montrer que l'innovation profite à tout le monde.

Il faut prouver à tous les acteurs que cette innovation est une nécessité pour tous.

L’innovation est un point de passage obligé, c'est un élément incontournable.

Pour associer ces différents acteurs, il faut les faire participer, leur donner une mission.

Exemple : marins-pêcheurs participer à la recherche scientifique et l'implantation des larves.

Exemple : les pouvoirs publics doivent être les relais auprès des instances nationales ( ex : trouver des financements).

Exemple : les Coquilles Saint-Jacques ont une mission : être recueillies dans les filets et ne plus être ballottées dans les courants.

Donc, ces différents missions vont faire naître un réseau qui relie les participants humains et non humains.

Ce qui fait que en 10 ans :

- l’innovation est acceptée.

- les marins-pêcheurs ont limité leur pêche.

- en 10 ans, les Coquilles Saint-Jacques ont réapparu grâce à la nouvelle technique.

Mais ce réseau a pu se mettre t en place grâce à la mobilisation.

Le réseau a oublié un groupe : les salariés, ouvriers.

Problème :Keramex n'a pas été traduit dans leurs intérêts c'est-à-dire qu'on n'a pas montré leurs intérêts propres (intérêt général).

On a montré l’intérêt propre du médicament ,l'innovation du médicament, augmentation du chiffre d'affaires.

Question : Problème intérêt des salariés ?

Conséquences positives en termes d'emplois, d'organisation du travail, horaires de travail, de convivialité dans l'atelier.

Ces intérêts n'ont pas été traduits c'est-à-dire qu’un nouveau médicament n’est pas un passage obligé qui fait qu'ils n'ont aucun intérêt propre.

Donc là, on a un exemple d'innovation technique positive mais qui n'est pas accepté par les différents membres et donc qui ne se met en place.

Question : quelles solutions envisagées ?

Associer tous les participants et non pas seulement la direction.

Chercher des porte-parole qui représentent le projet.

Exemple : un chef d'atelier servant intermédiaire

Trouver des représentants pour les associés du projet.

Il aurait fallu une information sur le médicament et ses qualités mais aussi sur les conditions de travail c'est-à-dire changements positifs pour les salariés.

Exemple : montrer que pour qu'une organisation se mette en place il faut un réseau soit un tiers soit quelqu’un externe à l'entreprise.
Conclusion

Les théories sur l'organisation évoluent en fonction de certaines représentations sur l’homme, sur l'individu.

Elles évoluent aussi en fonction du contexte social, culturel , économique.

Dans toutes ces représentations, on retrouve la définition de l'organisation comme système ouvert c'est-à-dire un système qui est influencé par son environnement (économique, sociale, culturel).
Récapitulatif = Tableau


Organisation

Rationnelle et mécanique

Humaniste et cohésive

Système

Réseau

Représentants


Écoles de la standardisation (OST : organisation scientifique du travail) : Taylor, Ford

École des relations humaines

( Mayo)

Analyse stratégique

( Crozier, Friedberg)

Théories de la traduction ou de l'innovation

( Latour, Canon)

Principes fondamentaux

Division horizontale et verticale du travail (parcellisation et spécialisation)


Analyse des besoins de l'homme au travail les motivations

analyse des relations informelles de groupe

Analyse de l’informel dans l'organisation

(zones d'incertitudes)

Analyse des relations de pouvoir

Conditions de mise en place d'un réseau

Représentations de l'homme au travail

Facteurs de production (un bras, une force de travail)

Une personne

Un cœur

Un acteur

Une tête

Un actant

(quelqu'un qui participe)

Logiques dominantes des théories

Économique

un lieu de production

Psychosociologiques

un lieu social

Sociologique

un système ouvert

Socio-technique

un réseau intégré

Modalités d'échange

Contribution/rétribution économique (salaires, primes)

Contribution/rétribution sociale, économique

(satisfaction au travail, motivation, responsabilisation)

Contribution/rétribution sociale, économique

(satisfaction au travail, motivation, responsabilisation)

Contribution/rétribution économique, sociale symbolique

(d'un rôle, de ce qu'on a fait, qui vient de la confiance)


Information : la bonne circulation de l'information et l'accès à tous de l'information c'est-à-dire la transparence. Ici grâce aux scientifiques.
Confiance : confiance entre les différents participants ce qui veut dire aussi le respect des tous les participants.

Remarque : l'expérience a failli échoué à un moment donné. Les scientifiques doutent de la compétence des marins-pêcheurs, ceux-ci ont été surveillés par hélicoptère (méfiance).

Les marins-pêcheurs ont détruit des larves.

Tous les participants doivent respecter la mission de chacun pour qu'aucun participant ne se sente défié, méprisé, exclu etc.

Renforcement du réseau c'est-à-dire solidification et élargissement.

Solidification : donner une mission, un rôle précis à chacun.

Élargissement : enrôler de nouveaux participants (ici intégrer de nouveaux laboratoires et d'autres, pouvoirs publics nationaux).
Donc on peut comprendre la théorie de la traduction comme une méthode pour construire un projet, l’ innovation. Celle-ci peut être appliquée à une seule organisation où il faut trouver un moyen de faire coopérer tous les membres de l'organisation

II.3 ) Un exemple d'échec de réseau (le cas Keramex)

Remarque :Keramex nom changé de médicament.

Problème : un groupe de chimies pharmaceutiques qui avait des difficultés économiques au début des années 90, a dû licencier du personnel.

Pour se redresser, ce groupe de lancer un nouveau médicament.

Innovation : médicament plus performant.

3 acteurs lancent le projet :

- la direction de l'établissement en région parisienne.

Fiers de porter ce projet car mis en valeur.

- les services de production, fabrication dans l'entreprise a intérêt à ce que ce projet soit considéré comme un défi technique puisque Keramex a un nouveau atelier de production, pilote, très flexible (packaging).

la D. R. H. (Direction Ressources Humaines) est associée au projet car secteur du Keramex innovation dans le secteur des ressources humaines avec annualisation du temps de travail (semaine 35h en 30h).

Ces 3 acteurs font appel à des volontaires pour fabriquer le produit : appel d'offres lancées aux salariés. Pas de volontaires ,personne ne se présente.

Donc le nouveau atelier de peut pas se met en place.
Question : pourquoi l'innovation n'est pas acceptée dans l'entreprise ?

Les scientifiques disent : le médicament était un bon médicament mais ça ne suffit pas.

2ème heure
Questions de partiel (qui peuvent tomber) :

Précises

Exemple : sur l'analyse stratégique (définition, exemple).
Larges : assez personnes.

Exemples qu'on veut : exemple du pouvoir dans l'organisation.

Exemple de ce chapitre mais pas seulement.
Question générale : quelle peut être l'utilité de la psychosociologie ?

1) Permet de comprendre le fonctionnement de l'organisation, donc la psychosociologie aide à faire des diagnostics.

2) La psychosociologie permet de faciliter la gestion quotidienne en se servant des expériences faites dans les organisations (ex : école des relations humaines, effets Hauwson, Expérience de Herzberg sur la motivation au travail de la secrétaire).

3) La psychosociologie peut servir aux changements dans l'organisation (théorie des réseaux : façon de donner une méthode de projet pour conduire un réseau ex : Keramex). Le changement ne peut se faire que si l'on respecte l'autonomie du travailleur.

Question sur les évolutions de la représentation de l'organisation : comment la représentation théorique de l'organisation a-t-elle évolué ?

Taylor : représentation rationnelle ou l'organisation est un lieu de production ( l'homme est un bras ).

Puis évolution vers l'explication plus psychosociologique (école des relations humaines).

Puis l'organisation est un système social où un individu est un acteur qui a des stratégies.

Dans ce cas là, l'organisation est le résultat de cette stratégie.

Question : quelles sont les lignes de l'analyse des Taylor ?

présenter l'analyse taylorienne (scientiste du travail : l’homme est un bras).

montrer les limites :

L'homme est vu comme une machine ce qui néglige tous les aspects psychologiques. Or sa peut influencer la productivité (voir effets Hauwson).

Le contrôle strict des individus au travail (contremaître= contrôle). Ce n'est pas ce qu'il y a de plus efficace (voir exemple des secrétaires). Le contrôle strict est moins efficace que la responsabilisation.

Tout ne peut pas être prévu (en opposition à Taylor). Théorie stratégique = zones d'incertitude. Donc manque de manœuvre des individus, il faut donc en tenir compte dans la gestion.

Conclusion :

Vision très scientiste, mécanique. Or dans la réalité, l'organisation est plus informelle et il faut en tenir compte.

Question : en quoi l'analyse stratégique peut être utile aux gestionnaires ?

Idée générale : l'homme n'est pas parfaitement malléable.

C'est un acteur rationnel qui a des stratégies, il faut les analyser et en tenir compte sinon on risque de manquer certains changements.
Question : en quoi l'analyse de la traduction peut être utile à un projet d'innovation ?

Analyser la traduction fournit une méthode pour construire un réseau.

Méthode : coopérer tous les acteurs, traduire le problème dans leur langage en fonction de leurs intérêts et leur donner un rôle, une mission.

Exemple : Coquilles Saint-Jacques, Keramex, exemples personnels.

Chapitre 2

La Communication
Le chapitre porte sur la communication interne dans l'organisation sachant que celle-ci et de plus en plus importante. D'ailleurs, de plus en plus d'entreprises ont un service de communication.

Définition de la communication :

Au sens strict, étymologique : c’est être en relation avec quelqu'un, quelque chose ou mettre en commun des informations, des actions. Et plus largement, la communication c'est la transmission d'un message.

Problème posé : quels messages ? Comment sont-ils transmis ? Quels sont les altérations possibles, comment ils peuvent être transformés ?

Pour analyser la communication, c’est se poser 7 questions selon le schéma Laswell :

- Qui donne le message ?

- Quoi ?

- À qui ?

- Où ? Schéma général pour étudier toute communication

- Comment ?

- Pourquoi ?

- Avec quels résultats ?

Le cours va porter autour de 2 questions :

Comment fonctionne la communication dans une organisation ?

Quels sont les réseaux de communication les plus efficaces ?
Section 1 : les mécanismes de la communication.
I ) Éléments généraux sur la communication

1.1 ) Une représentation simple de la communication : le schéma de Shannon

Shannon : quels sont les caractères de la communication ?

Il faut qu'il y ait un message à transmettre.

Schéma de Shannon :

(1) message émetteur récepteur message (2)
Schéma intéressant :

Pour qu'il y ait une communication, il faut un émetteur/récepteur c'est-à-dire qu'il n'y a pas communication si le message n’est pas reçu.
- Il faut un message, celui-ci peut avoir trois fonctions :

 viser à un influencer quelqu'un ou à l'informer =communication instrumentale ou opératoire (objectif clair).

 Exprimer des sentiments, des émotions = communication affective (remarque : importante même si pas officielle dans l'organisation).

 La communication phatique : se sont toutes les communications qui sert à maintenir une relation et non à informer ( par exemple : « oui tout à fait »).
- Cela suppose qu'il y ait des moyens d'expression et de transmission : il y a la communication verbale et la communication non verbale (signes, gestes, expressions etc.).

Shannon dit « le problème c'est que dans la réalité, le message envoyé peut être de celui reçu, n'est pas le même que celui reçu ». D'autre part, pour rendre la communication possible il faut utiliser des codes.

1   2   3   4   5   6   7   8   9

similaire:

Cours introduction iconCours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19:...
«successeur» (sous-entendu du Prophète), terme dérivé du verbe khalafa (xalafa, خَلَفَ) signifiant «succéder»

Cours introduction iconBibliographie sélective Table des matières introduction generale...
«Santé publique» et est destiné aux étudiants en deuxième année de graduat en Sciences Infirmières pour toute les orientations

Cours introduction iconLe cours de
«phénomène le plus évident de la vie économique» (cf. A. Benachenhou : Introduction à l’analyse économique, opu, Alger, 1976, p....

Cours introduction iconCours de nutrition humaine Chapitre I : Introduction
«conquête lucide» veut dire que le patient doit être compétent pour préserver son capital santé

Cours introduction iconCours de semestre. Introduction
...

Cours introduction iconCours Pourquoi la programmation orientée objet? Concept d’objet Caractéristiques...

Cours introduction iconIntroduction générale Introduction aux ordinateurs

Cours introduction iconTD/tp 1 Introduction au sdk d’Android 1 Introduction
«*. univ-lr fr» pour éviter d’utiliser le proxy pour les adresses internes à l’ulr

Cours introduction iconChapitre Préliminaire : introduction épistémologique à la Sociologie Politique
«la plus ancienne et la plus neuve des disciplines Scientifique et Morale». Nous allons démarrer notre ensemble de cours sur cette...

Cours introduction iconCours 4 : la compréhension des œuvres Introduction : concepts généraux et définitions
«prothèses», qui sont des extériorisations de certaines capacités d’expression ou de fabrication. Notre moyen d’expression est aussi...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com