Devis: ac-105 GÉNÉralitéS








télécharger 98.47 Kb.
titreDevis: ac-105 GÉNÉralitéS
date de publication18.03.2018
taille98.47 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
Saint-Hyacinthe, le 12 Juin 2014
Ajout d'une plate-forme élévatrice









Devis: AC-105 2

1.GÉNÉRALITÉS 2

2.PRODUIT 7

3.EXÉCUTION 12


Les Escalateurs Atlas Inc.

Saint-Hyacinthe, le 12Juin 2014
Ajout d'une plate-forme élévatrice



Devis: AC-105

  1. GÉNÉRALITÉS




  1. RÉFÉRENCES




  1. Association canadienne de normalisation (CSA)

  2. CSA B355-09, Appareils élévateurs pour personnes handicapées

  3. CSAB44.1-11 Elevator and escalator electrical equipment

  4. CSA C22.1-F2007, Code canadien de l’électricité, Première partie (20e édition), Norme de sécurité relative aux installations électriques

  5. La version actuelle du Code National du Bâtiment (CNB )



  1. ETENDUE DES TRAVAUX




  1. Fournir la main d’œuvre les matériaux, les équipements, les supports, inspections, vérifications et branchement électriques nécessaires, ou requis afin de compléter l’installation de la plate-forme élévatrice tel qu’indiqué aux plans. Lorsqu’un élément est décrit au singulier et qu’il est référé comme partie de la plate-forme élévatrice ou à une de ses composantes, cette référence s’applique à toutes les plates-formes élévatrices et à chacune des composantes requises pour complétion des travaux d’installation et ce, sans limitation du nombre.



  1. ASSURANCE DE LA QUALITÉ




  1. Norme et codes en vigueur :

  2. La plate-forme élévatrice sera fabriquée et installée de façon à rencontrer ou surpasser toutes les normes et réglementations suivantes :

  1. (Canada commercial) CAN/CSA B355-09 ‘’ Appareils élévateurs pour personne handicapées’’

  2. (Canada CSA C22.1, section 38 du Code Canadien de l’électricité.

  3. Codes et normes en vigueur


  1. Les inspections avant l'installation ainsi que les inspections subséquentes requises seront exécutées par le manufacturier ou l’installateur de façon à contrôler chaque étape de l’installation de l’équipement et ainsi permettre l’émission de la garantie.


  1. QUALIFICATION DU MANUFACTURIER:





  1. Le manufacturier de la plate-forme élévatrice possède plus de trente-cinq (35) années d'expérience dans le design, la fabrication et l’assemblage de plate-forme élévatrice.




  1. QUALIFICATION DU SOUS-CONTRACTANT:



  1. L’exécution des travaux couverts par ce devis sera faite par une entreprise qui détient une assurance pour responsabilité civile (dommages corporels, dommages matériels et/ou privation de Jouissance) d’un million de dollars (1 000 000 $).

  2. La main-d’œuvre qualifiée prenant part à l’installation de la plate-forme élévatrice sera employée par une compagnie d’installation approuvée par le manufacturier de la plate-forme élévatrice, aura été formé par ce dernier et aura fait preuve de son habileté à œuvrer dans les délais prévus sur le modèle décrit au présent devis.




  1. CONTRÔLE DE LA PRODUCTION :




  1. Après avoir vérifié les dessins d’atelier et confirmé toutes les dimensions au chantier, l’Entrepreneur devra s’assurer de les transmettre à l’Architecte et aux autorités compétentes pour leur évaluation. L’entrepreneur devra ensuite retourner au manufacturier une (1) copie signée des dessins d’atelier pour leur mise en production.




  1. SUBSTITUTIONS :



  1. Aucune substitution au produit décrit au présent devis ne sera considérée sans que le soumissionnaire ne présente une demande de substitution écrite selon les conditions indiquées aux Conditions Générales et documents d’appel d’offres.

  2. Chaque demande de substitution devra comprendre une description complète du produit proposé en remplacement ainsi que tous les dessins, résultats de tests de conformité, photographies et toute autre information requise à l’étude de la demande.




  1. SOUMISSION



  1. Les soumissions doivent inclure un plan des équipements de la plate-forme élévatrice détaillant ses dimensions et les dégagements requis.

  2. Le sous contractant de la plate-forme élévatrice devra fournir des échantillons de tous les articles nécessitant de la couleur ou du fini.


  1. DESCRIPTION DE L’INSTALLATION




  1. Le produit décrit ci-dessous est une plate-forme élévatrice inclinée pour usage intérieur, commercial, consistant en un système d’entraînement monté dans un cabinet mécanique, rails de guidage, une plate-forme de levage, avec un système de contrôle intégré ainsi que tous les raccordements et accessoires nécessaires pour obtenir les performances requises à l’opération de l’équipement et à la conformité aux codes et normes en vigueur afin de donner accès aux personnes à mobilité réduite.

  2. Produits acceptables : plate-forme élévatrice Modèle AC-105 de Les Escalateurs Atlas Inc.

  3. Soumettre les dessins d’atelier requis.

  4. Les schémas d’aménagement doivent montrer et indiquer ce qui suit :




  1. Les détails pertinents concernant le contrôleur, la tuyauterie et les autres éléments;

  2. Les dimensions et l’emplacement de l’appareil, des rails-guides, les des autres éléments situés dans la gaine;

  3. L’espacement entre les supports des rails-guides ainsi que les contraintes maximales pouvant être exercées sur ces derniers;

  4. Les efforts exercés aux points d’appui;




  1. Les dimensions des dégagements aménagés à chaque extrémité de la course;

  2. L’emplacement, à l’intérieur du local des machines, du disjoncteur ou de l’interrupteur principal, de l’interrupteur d’éclairage et des points de prolongement de l’artère d’alimentation électrique;

  3. Les caractéristiques nominales du moteur d’entraînement et de l’interrupteur à fusibles, ou dispositif de sectionnement;

  4. L’emplacement dans le puits le local des machines de la boîte de raccordement où seront connectés les câbles du pendentif ;

  5. Le diamètre et le type de câble de suspension employé;

  6. La longueur de la course;

  7. Chaque dessin d’atelier soumis doit porter le sceau d’un ingénieur qualifié, membre en règle de l’Ordre des Ingénieurs du Québec.

  8. Les dessins de disposition générale doivent monter ou indiquent ce qui suit :

  1. Les détails de conception et de construction de l’appareil élévateur ainsi que les détails du matériel connexe.




  1. Fournir des fiches techniques pour les éléments suivants :

  1. Les dispositifs de signalisation et de manœuvre, les tableaux de manœuvre, les indicateurs;

  2. Capacité nominale

  3. Vitesse nominale

  4. Alimentation électrique

  5. Alimentation de secours

  6. Dimensions du plancher de la plate forme




  1. ÉCHANTILLON




  1. Soumettre les échantillons requis.

  2. Soumettre deux échantillons de 300mm x 300mm, montrant le revêtement de finition de la plate-forme.




  1. DOCUMENTS /ÉLÉMENTS À REMETTRE À L’ACHÈVEMENT DES TRAVAUX



  1. Soumettre le dossier du projet.

  2. Dans ce dossier doivent être consignés l’emplacement réel du matériel, le nom des fabricants et des fournisseurs, l’emplacement des conduits/boîtes électriques et des accessoires dissimulés, des interrupteurs.

  3. Les fiches d’exploitation et d’entretien doivent comporter une description des manœuvres et des commandes de l’installation, y compris la commande du groupe moteur, la manœuvre de l’appareil, le fonctionnement du système de signalisation, la manœuvre de secours.

  4. Fournir des catalogues de pièces ainsi qu’une liste exhaustive des pièces de rechange avec descriptions et numéros de désignation.

  5. Fournir les schémas lisibles de câblage et de tuyauterie, montrant tout le matériel installé et indiquant les changements apportés à l’installation en cours d’exécution des travaux ainsi que les symboles utilisés pour identifier le matériel installé dans le puits et dans le local des machines.

  6. Fournir un calendrier des tâches d’entretien indiquant la fréquence d’exécution de celles-ci.




  1. ENTRETIEN




  1. Assurer un service complet de maintenance d’entretien de l’installation de transport vertical et de ses éléments composants pendant toute la période de garantie, d’une durée de 12 mois, prévue dans le contrat visant cette dernière. Ce service d'entretien comprend les vérifications d'usage, les réglages et la lubrification de l'appareil pour une période de un an. Prévoir une inspection six mois suivant l’installation. La période d’entretien couverte par le présent devis débute au moment de l’acceptation définitive des travaux.

  2. Il est important de définir avec le propriétaire du bâtiment un contrat d’entretien semestrielle (tous les six mois); obligation du propriétaire en lien avec la réglementation régissant l'utilisation des appareils élévateurs.

  3. Selon les directives de l’architecte, fournir un carnet de route relié, dans lequel seront consignés sur place les renseignements requis par l’autorité locale compétente.

  4. Assurer systématiquement, l’inspection, le nettoyage, le réglage et la lubrification du matériel, selon les indications du calendrier des tâches d’entretien.

  5. L’entretien doit comprendre la vérification et la rectification ainsi que la réparation ou le remplacement, au besoin, des pièces usées ou défectueuses. (Les pièces sont en surplus du contrat d’entretien)

  6. Pour les remplacements, n’utiliser que des pièces authentiques fournies par le fabricant des différents appareils ou éléments.

  7. Assurer sans frais supplémentaires, au cours de la période de garantie prévue, un service de dépannage pour les heures normales de travail.

  8. L’entrepreneur doit fournir des documents permettant de démontrer sa compétence et son expérience en ce qui concerne l’entretien des appareils faisant l’objet de la présente section.

  9. L’entrepreneur doit savoir à sa disposition, près du lieu des travaux, un nombre suffisant de pièces pour les remplacements courants et les cas d’urgence, et avoir à son service des préposés à l’entretien qualifiés, pouvant se rendre sur le lieux dans un délai raisonnable et pouvant exécuter les travaux rapidement.

  10. Les travaux d’entretien doivent être exécutés par un personnel compétent au service du fabricant des appareils élévateurs et sous la surveillance de celui-ci.

  11. Le service d’entretien ne doit pas être attribué en sous-traitance à un autre organisme ou à un autre entrepreneur sans l’approbation écrite préalable de l’architecte.

  12. L’entrepreneur doit prévoir l’ensemble des coûts pour l’entretien final de l’ascenseur avant sa livraison officiel.



  1. GARANTIE




  1. Le manufacturier garanti, par écrit, que les matériaux et travaux relatifs à l'appareil sont de première qualité en tout point. Le manufacturier s'engage à corriger toute défectuosité pouvant survenir durant la période de (1) un an après la date d’acceptation définitive des travaux. Le sous-contractant remettra au client une copie de la garantie à la fin des travaux, avec la date de mise en vigueur de la garantie.




  1. ENTREPOSAGE ET MANUTENTION




  1. Les matériaux seront entreposés dans un emplacement propice de façon à éviter tout accident, interférence avec les travaux terminés, en cours et futurs.

  2. Les matériaux et accessoires entreposés servant à l'assemblage et l'installation de la plate forme élévatrice devront être protégés de tous résidus, poussière, débris ou liquide provenant des intempéries ou du chantier de construction.



  1. PRODUIT




  1. CARACTÉRISTIQUES DE L’INSTALLATION AC-105




  1. Charge nominal : 227kg

  2. Vitesse nominale : 0.08m/s

  3. Course (distance de déplacement pied: selon indication aux dessins (30 pieds).

  4. Nombre d’arrêts : 2

  5. Dimension de la plate-forme : MAX 760 mm(30’’) x 1120 mm(44’’)

  6. Déploiement du véhicule : Manuel ou automatique (Selon spécifications)

  7. Opération : pression constante.

  8. Alimentation électrique : 120 volts, 15 Amp, 60 HZ

240 volts, 20 Amp, 60 HZ

  1. Entraînement : Câble et tambour d’enroulement

  2. Peinture : Finition de peinture émail.

  3. Dispositif d’urgence : descente d’urgence

  4. Contrôleur : Relais logique

  5. Moteur / pompe : 24VDC, 1.5 HP

240 VAC, 1.5HP

  1. Contrôle manuel de la descente : Volant Manuel, sur la machine de traction.

  2. Couleur : Standard beige

  3. Palier : Boutons d'appel avec option de lecteur de carte à puce

  4. Véhicule: Boutons de montée et descente avec option de lecteur de carte à puce

  5. Interrupteur d’urgence sur plate-forme.

  6. Localisation de l’accès : Frontale ou Latérale




  1. CHARIOT




  1. Commercial : Le garde-corps latéral de la plate-forme est fait d’un bâti d’acier fini émaillé recouvert de panneaux d’une hauteur standard de 42’’ au dessus-du niveau du plancher.

  2. La plate-forme élévatrice est équipée d’un fini de plancher antidérapant.

  3. Mains courantes : Une main courante sur le panneau latéral du contrôle du chariot.

  4. Aucune barrière n'est requise sur la plate forme de façon à fournir un parcours sans obstacle, des bras de sécurité seront fournis afin de réduire les risques de chute.




  1. OPÉRATION DU CHARIOT




  1. Le panneau de commande du chariot est composé de boutons poussoirs à pression constante d’un bouton d’arrêt d’urgence avec alarme, d’un interrupteur de service à clé monté sur un panneau d’acier inoxydable amovible (Fini d’acier Inoxydable type 304 #4).

  2. Opération d’urgence : Le chariot est équipé d’un système d’éclairage d’urgence alimenté par batterie, d’un système d’abaissement d’urgence.

  3. La batterie est de type rechargeable avec un système de recharge automatique.

  4. Un système de descente manuelle d’urgence est situé à la machine d’entraînement dans un compartiment verrouillable.



  1. CONTRÔLE



  1. L’unité de contrôle doit avoir été préalablement câblée et testée en usine avant la livraison au chantier. Le contrôleur ne contient pas de systèmes électroniques (à l’exception du chargeur de batterie) et d’un relais logique programmable, pour une plus grande facilité d’entretien et de service.



  1. ENTRAÎNEMENT À CÂBLES




  1. Un (1) câble type aéronef, acier galvanisé 7 x 19 – ¼’’, 7000 lb de résistance mécanique.

  2. À tension normale, le couple de démarrage (rotor bloqué du moteur de l’appareil élévateur doit être d’au moins 150% et le couple d’arrêt, d’au moins 200%.

  3. Une plaque portant toutes les indications sur le raccordement du moteur doit être placée sur ce dernier.

  4. Lorsque le démarrage se fait à tension réduite, le passage à la pleine tension doit se produire 1.5 seconde au plus après l’établissement du circuit de sécurité.

  5. Le courant de démarrage du moteur ne doit pas être supérieur à 4 fois le courant nécessaire pour une course à pleine charge.

  6. Le moteur doit également être muni d’une protection thermique intégrée, à réarmement manuel, conforme à la norme CSA C22.2 no77.




  1. NIVELLEMENT




  1. La plate-forme élévatrice doit être équipée d’un dispositif assurant le niveau du chariot à l’intérieur d’un demi-pouce ( 13 mm ) du niveau d’arrêt.

  2. Tous les interrupteurs de parcours doivent être positionnés de façon à demeurer hors de la portée de toute personne non autorisée, ils doivent être localisés à l’intérieur de l’enceinte de la tour et n’être accessibles qu’à travers des panneaux amovibles.

  3. Aucun micro-interrupteur ne sera accepté sur les circuits des interrupteurs d’étage ou de nivèlement.




  1. TAMBOUR D’ENROULEMENT




  1. Le tambour doit posséder des gorges suffisantes afin d’éviter le dédoublement ou l’usure du câble de suspension. Le tambour doit comporter un interrupteur coupant l’alimentation du moteur de traction en cas de dédoublement de câbles. Le tambour doit être usiné aux dimensions finales et posséder un diamètre minimale de 21 fois le diamètre du câble de suspension.



  1. STATION D’APPEL



  1. Fournir une station d’appel contrôlée par boutons poussoirs à pression constante aux niveaux desservis. Stations d’appels contrôlées par boutons poussoirs à pression constante montée sur platine d’acier inoxydable (Fini d’acier inoxydable type 304 # 4).




  1. ARRÊT AUTOMATIQUE DE FIN DE COURSE




  1. Un dispositif d’arrêt automatique normal doit être installé à la fin de la course au haut et au bas de la tour afin d’arrêter le chariot par un interrupteur actionné de façon mécanique. Aucun micro interrupteur n’est autorisé.




  1. FREIN PARACHUTE




  1. Un dispositif d’arrêt automatique d’urgence doit être installé sur les chariots tel que requis par les normes en vigueur.



  1. RAILS GUIDES ET SUPPORTS




  1. Une structure d’acier composée de rails en fer et de supports doit être utilisée pour guider la plate-forme. Les rails guides doivent être partie intégrantes de la structure assurant ainsi la stabilité de la plate-forme et un minimum de déflection lorsqu’elle est chargée.




  1. FLÉCHISSEMENT




  1. Le fléchissement vertical de la plate-forme ne doit pas dépasser 5 mm par 1000 mm de longueur de la plate-forme si on répartit la charge nominale uniformément sur n’importe quelle surface égale à 25 % de la surface totale de la plate-forme. Un essai sur l’assemblage complet sera effectué au chantier. Une attestation sera insuffisante, l’essai doit être réussi pour l’acceptation finale des travaux.




  1. CÂBLAGE ÉLECTRIQUE




  1. Tout le câblage et toutes les connexions électriques doivent être conformes avec les normes et codes en vigueur. Les câbles isolés doivent avoir une gaine ininflammable résistant à l’humidité et doivent être passés dans des conduits ou des chemins de câbles s’ils sont localisés à l’extérieur de l’enceinte de la tour. Des fils couplés à déconnexion rapide doivent être utilisés lorsque nécessaire.



  1. OPTIONS




  1. Le véhicule normal doit être déployé manuellement. Toutefois, il est possible de commander une AC-105 munis d’un système de déploiement automatique.

  2. Une plate-forme oblique AC-105 peut être alimenté en 120V ou 240V, toutefois, l’appareil alimenté en 240V ne possédera pas d’alimentation d’urgence contrairement à l’appareil alimenté en 120Vac.

  3. Localisation des ouvertures selon les besoins

  4. Possibilité d’installer l’appareil dans une gaine protégé

  5. Déviation du câble de suspension possible selon les exigences à l’aide de poulies.



  1. ÉLECTRICITÉ




  1. Alimentation électrique par le sous-traitant en électricité

  2. Le sous-traitant en électricité doit fournir les conduits et le filage jusqu’au sectionneur et en faire le branchement Le sectionneur installé devra être approprié selon l’usage intérieur ou extérieur tel que requis par la section 38 du Code Canadien de l’électricité. CSA C22.1 . Tout autre endroit conforme à la section 38 du code CSA C22.1 est acceptable.

  3. Il devra fournir une prise de courant double de type GFCI, un éclairage minimal de 100 lux (au plancher) n’interférant pas avec la plate-forme en déplacement doit être fourni dans la gaine à environ

  4. Un éclairage minimal de 100 lux est requis dans la gaine et aux paliers de l’appareil. Dans les puits d’ascenseur (gaines fermées) s’étendant jusqu’au plafond, l’éclairage doit se faire par un minimum de deux luminaires dont la défaillance de l’un n’entraîne pas celle de l’autre.

  5. Si l’appareil est muni de ventilation et / ou d’éclairage, un circuit d'artère dédié d'une capacité de 15 A avec un sectionneur supplémentaire situé au même endroit que le premier est requis pour ces accessoires.



  1. MANOEUVRE PAR PRESSION CONSTANTE SUR LES BOUTONS DE COMMANDE

  1. L’appareil doit être du type à manœuvre par pression constante sur des boutons de commande de forme bombée situés en cabine.

  2. Une pression constante sur le bouton d’envoi MONTÉE ou DESCENTE doit provoquer le déplacement du véhicule dans le sens désiré; ce dernier doit s’arrêter lorsqu’on cesse d’appuyer sur le bouton.

  3. Un tableau de manœuvre avec platine en acier inoxydable et comportant des boutons d’appel MONTÉE ou DESCENTE doit être installé près de chaque entrée palière. Une pression constante sur un des boutons d’appel doit provoquer le déplacement de la cabine dans le sens désiré.

  4. Le contrôleur doit être configuré de façon que lorsqu’un ordre d’envoi MONTÉE ou DESCENTE est donné en cabine, la commande d’appel aux paliers soit rendue inopérante jusqu’à ce que la cabine se soit arrêtée depuis au moins 6 secondes.



  1. MATÉRIEL ÉLECTRIQUE



  1. Les raccords utilisés sur des tubes EMT doivent être en acier et du type à compression. Il est interdit d’utiliser des raccords à vis de blocage à moins qu’un conducteur de mise à la terre distinct ne passe également dans le tube.

  2. Il est interdit d’utiliser des câbles métalliques flexibles et blindés comme conducteurs de mise à la terre.


  1. PLATE-FORME



  1. Plate-forme : constituée d’un étrier en acier.

  2. Revêtement de plancher : finition antidérapante.




  1. TABLEAUX ET BOUTONS DE MANOEUVRE



  1. Le tableau de manœuvre en cabine doit être monté sur panneau amovible en acier inoxydable, et comporter des boutons d’envoi du type à pression constante correspondant à chacun des paliers desservis, un bouton d’arrêt de secours/d’alarme, un interrupteur Marche/Arrêt à clé; il doit être relié au contrôleur de manœuvre en armoire.

  2. Un seul bouton d’appel doit être posé à chaque palier. Les boutons à chaque palier sont de type lumineux et sont montés sur platine en acier inoxydable.




  1. FINITION




  1. Les murs du puits doivent avoir un degré de résistance au feu conforme aux règlements, y compris aux endroits prévus pour les boîtes à boutons, les portes et les accessoires de signalisation des ascenseurs. Des moyens convenables de fixation aux portes palières doivent être prévus. Les murs de l’entrée avant ne doivent être construits qu’après la pose des portes et de leur cadre. S’il s’agit des murs porteurs en béton coulé, prévoir des ouvertures brutes pour recevoir les cadres de portes et effectuer le remplissage autour des ouvertures une fois les cadres en place. La grandeur des ouvertures doit satisfaire aux exigences du constructeur de la plate-forme élévatrice.

  2. Les surfaces des éléments de charpente métalliques doivent être débarrassées de toute trace de rouille, d’huile ou de graisse, être nettoyées au solvant, puis recouvertes de deux couches de peinture primaire.

  3. Les éléments situés dans le local des machines doivent être nettoyés et débarrassés de toute trace de graisse, puis être recouverts d’une couche de peinture primaire et de deux couches de peinture-émail.

  4. Aucune soudure ne sera exécutée sur place pour fins de qualité et de sécurité en chantier.

  5. Les surfaces en bois dissimulées doivent être recouvertes d’une couche de peinture d’impression puis d’une couche de peinture-émail.



  1. SIGNALISATION




  1. La plate-forme élévatrice doit avoir une signalisation complète, en français ou signes internationaux, indiquant sa capacité et les informations techniques tel que requis par les normes et codes en vigueur

  2. La plaque de capacité indiquant la charge nominale en livres et en kilogrammes ainsi que les instructions d’opération doivent être fournies par le manufacturier et apposées à un endroit bien en vue à chaque étage desservi et à l’intérieur du chariot. La plaque de capacité et les instructions d’opération doivent être imprimées sur une surface en plastique flexible, autocollant, non réfléchissant. Les lettres et représentations établissant la capacité doivent être non moins d’un quart de pouce de haut.




  1. IDENTIFICATION DES CLEF




  1. Les clefs seront convenablement identifié selon leur usage et fonction lors de leur remise au propriétaire.
  1. EXÉCUTION





  1. INSPECTION




  1. Vérifier l’escalier, la fosse et s’assurer que tout est prêt pour recevoir le matériel.

  2. S’assurer que les dimensions sont exactes et que les tolérances ont été respectées.

  3. S’assurer qu’il y a de l’électricité et que la puissance électrique installée convient aux besoins.

  4. Faire part des défauts et des défectuosités constatés, par écrit, à l’architecte.

  5. Confirmer que toutes les dimensions, les ouvertures et les renforts rencontrent les exigences d’installation de la plate-forme élévatrice et celles des normes et codes en vigueur.




  1. PRÉPARATION




  1. L’entrepreneur est en charge de la préparation du chantier ainsi que l’installation des services requis pour les travaux de la plate-forme élévatrice sont indiqués aux dessins, aux fiches techniques ainsi qu’aux instructions spéciales de préparation du chantier tel que :

  1. Fournir l’approvisionnement électrique requis

  2. Permettre un accès libre aux installations de la plate-forme élévatrice et enlever tous les obstacles avant la livraison et l’installation de l’équipement.

  3. Assurer les dégagements tels que requis par les normes et codes en vigueur et tels qu’indiqués aux plans.

  4. Assurer une mise à niveau substantielle des paliers desservis par la plate-forme élévatrice.

  5. Assurer une capacité portante suffisante de la structure et des cloisons permettant de supporter les charges et de résister aux forces exercées par les rails telles qu’indiquées sur les dessins d’atelier du sous-contractant de la plate-forme élévatrice.

  6. La structure et les parois de la gaine doivent être rectangulaires, d’équerre, lisses et sans aspérités ni retraits sur toute sa hauteur. Prévoir l’installation de bordures ou soufflages à l’intérieur du puits si nécessaire.

  7. Faire la finition des parois de la gaine après l’installation de la plate-forme élévatrice.

  8. Fournir un système d’éclairage approprié dans les aires de la plate-forme élévatrice tel que requis par les normes et codes en vigueur.




  1. Parcours sans obstacle

  1. L’architecte a la charge de signaler à l’installateur de la plate-forme élévatrice et à l’entrepreneur à savoir si le bâtiment désigné est assujetti aux normes de conception sans obstacle du code de construction du Québec. Cet élément permettra de connaître la forme d’ouverture des portes palières (façon manuelle ou de façon électrique). Une soumission devra être présentée pour les ouvre-portes ou barrières électriques en supplémentaires, si nécessaires.




  1. Modèle AC-105

  1. L’entrepreneur devra préparer les surfaces de la gaine et s’assurer que les renforts servant à ancrer l’appareil soit de dimensions appropriées et localisés tel qu’indiqué aux plans. Avant de refermer les cloisons, l’Entrepreneur devra permettre au représentant du manufacturier d’inspecter les lieux et de passer le câblage requis. Dans le cas de cloisons existantes, l’Entrepreneur devra prévoir la réparation des cloisons suite au passage du câblage.


  1. INSTALLATION DU MATÉRIEL




  1. L'installation doit être exécutée selon les plans et devis fourni par le manufacturier et conduit par une main-d’œuvre qualifiée. Ces plans et devis doivent préciser les dimensions en profil et élévation spécifiant l'emplacement des équipements. Fournir le schéma de construction des éléments porteurs de la gaine.

  2. Coordonner les travaux d’installation avec la construction de la gaine, des supports et fonds de clouage; de plus que de coordonner ses travaux avec les autres intervenants présents sur le chantier au moments des travaux de façon à ne pas entraver les travaux des autres intervenants ne s'afférant pas au même travaux mais qui peuvent se dérouler simultanément.

  3. Ajuster sur place les divers mécanismes d’opération afin d’assurer un bon fonctionnement de la plate-forme élévatrice.

  4. Nettoyer la plate-forme, la gaine et l’aire de travail à la fin des travaux.

  5. Installer le matériel requis, dans la gaine.

  6. Installer la machine de traction d’aplomb et s’assurer que l’ensemble fonctionne avec un minimum de frottement.

  7. Monter la machine de traction sur des éléments structurels ou des plaques d’appui; bien l’assujettir aux éléments d’ossature afin d’en prévenir l’arrachement.

  8. Installer le câble de traction de manière qu’il soit facilement accessible aux fins d’entretien.

  9. Installer la machinerie dans le local prévu à cette fin, de façon que toutes les pièces d’équipement puissent être enlevées aux fins de réparation ou de remplacement, sans qu’il soit nécessaire d’enlever ou de démonter d’autres pièces ou éléments adjacents. Éviter d’entraver l’accès à la porte. Installer le matériel à l’endroit indiqué.

  10. Monter les rails-guides en utilisant des cales métalliques au besoin et prévoir des moyens pour rattraper le jeu dû aux mouvements de contraction et de dilatation de ces derniers : poser des rondelles de blocage sous les boulons de type mécanique.

  11. Fixation des supports dans le cas d’une gaine à ossature en acier : boulonner les supports sur les éléments d’ossature.

  12. Fixer les rails-guides dans la gaine en évitant de compromettre l’efficacité de l’imperméabilisant.



  1. TOLÉRANCES




  1. Déplacement de la cabine sur les rails-guides : déplacement en souplesse.

  2. Alignement des rails-guides : éléments installés d’aplomb et parallèlement les uns aux autres.



  1. CONTRÔLE DE LA QUALITÉ SUR PLACE




  1. Soumettre le matériel aux essais prescrits dans la norme CSA-B355-09 et requis par les autorités compétentes, jusqu’à satisfaction des exigences.

  2. Effectuer les essais prescrits.

  3. Fournir les certificats d’essai et d’approbation du matériel, délivrés par les autorités compétentes au propriétaire incluant le certificat de conformité de la Régie du Bâtiment.

  4. Deux semaines à l’avance, aviser l’architecte par écrit de la date et de l’heure des essais. Fournir à l'architecte, préalablement à l'inspection finale, une liste des niveaux de performance , dont les temps de déplacements , les délais d'ouverture de porte ainsi que les courants d'appel de départ et d'arrêt.




  1. NETTOYAGE



  1. Enlever les revêtements de protection des éléments et des surfaces finies.

  2. Nettoyer les éléments et les surfaces finies en vue de l’inspection.

  3. Retoucher les surfaces finies en usine qui ont été endommagées pendant les travaux.



  1. RÉGLAGE




  1. Ajuster l’appareil pour un fonctionnement en bonne et dûe forme au moment de la livraison

  2. Régler le matériel de manière que les mouvements d’accélération et de décélération s’effectuent en douceur.



  1. DOCUMENTATION


INSTRUCTIONS ET MANUEL DE L’UTILISATEUR



  1. Les fiches d'entretien doivent contenir les informations suivantes:

  1. Descriptif des manœuvres et commandes de l'appareil incluant le contrôleur, le système de commande du moteur, l'opération des portes palières, la signalisation, les alimentations et manœuvres de secours.

  2. Fournir une liste complète de pièce de rechange pour fin de réparation et entretien. La liste doit fournir le numéro de pièce à commander au fournisseur de la plate forme élévatrice.

  3. Le schéma de filerie, tel que construit, facilement lisibles, représentant la totalité des schémas des circuits électriques internes et externes à la plate forme élévatrice.

  4. Fournir une copie des schémas électriques afin de rendre disponible dans le cabinet du contrôleur. Fournir le tableau périodique de lubrification et d'entretien dans le manuel d'utilisateur.



  1. Après complétion de l’installation, le sous-contractant doit, sur place, donner une formation au client sur le fonctionnement de la plate-forme élévatrice, la façon de l’opérer ainsi que sur ses besoins d’entretien. Il doit aussi l’informer sur les procédures en cas de dépannage, d’urgence et sur les précautions et règles de sécurité aux abords de la plate-forme. Le sous-contractant doit aussi fournir au client le manuel de l’utilisateur indiquant en détail les opérations, les règles de sécurité et les procédures d’entretien de la plate-forme élévatrice.






Les Escalateurs Atlas Inc.

Saint-Hyacinthe, le 12 Juin 2014

similaire:

Devis: ac-105 GÉNÉralitéS iconMonographs on artists – pages 1 105

Devis: ac-105 GÉNÉralitéS iconAdresse ip physique : 172. 16. 33. 105

Devis: ac-105 GÉNÉralitéS iconClassification who-eortc – Willemze R. et al. Blood 2005;105: 3768-85

Devis: ac-105 GÉNÉralitéS iconLes Portes de Brest Guipavas 105 rue Pierre Jakez Hélias

Devis: ac-105 GÉNÉralitéS iconLes Portes de Brest Guipavas 105 rue Pierre Jakez Hélias

Devis: ac-105 GÉNÉralitéS iconDevis Type

Devis: ac-105 GÉNÉralitéS iconDevis dev/asf15/0126

Devis: ac-105 GÉNÉralitéS iconDevis dev/asf15/0126

Devis: ac-105 GÉNÉralitéS iconDemande de devis pour contrat téléphonie

Devis: ac-105 GÉNÉralitéS iconGeneralites








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com