Section 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé








télécharger 53.83 Kb.
titreSection 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé
date de publication18.03.2018
taille53.83 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos

DIVISION 10 - SPÉCIALITÉS

SECTION 10 56 29.16 - Système de stockage industriel motorisé

* TOUS LES CHAMPS ENTRE [ ] DOIVENT ÊTRE REVUS

  1. GÉNÉRALITÉS

    1. DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE

      1. S’appliquent à cette section les dessins et les clauses générales du contrat, incluant les « Conditions générales et supplémentaires » et autres sections traitant des « Spécifications connexes ».

    2. SOMMAIRE

      1. La présente section inclut les éléments suivants :

        1. Unités de rangement haute-densité montées sur un chariot mobile motorisé, rails, fabrication et installation incluant la mise à niveau des rails.

      2. Travaux connexes, non fournis :

        1. Dalle de béton capable de supporter les charges vives et mortes, y compris les charges d'unités de rayonnage qui doivent être installées, tel que requis par les codes du bâtiment en vigueur.

        2. Raccordement électrique vers les unités à partir d'un bloc d'alimentation adéquat. Les connexions finales des unités doivent être fournies par [l’installateur] [électricien].

        3. Système de contrôle incendie est assumé par d’autres.

      3. Sections connexes :

        1. [Section 033000 – Plancher de béton]

        2. [Sections de la Division 9 – Finitions relatives au fini de plancher et matériaux de base.]

        3. [Section de la Division 26 - Dispositifs de câblage électrique, la protection des éléments conducteurs et des circuits.]

      4. Allocations :

      5. Alternatives :

    3. EXIGENCES EN MATIÈRE DE PERFORMANCE

      1. En raison des préférences et exigences des utilisateurs en matière de sécurité, de performance, et de flexibilité, tous les éléments de spécifications suivants sont obligatoires.

      2. Considérations sismiques : Lorsque le produit doit être installé dans une zone sismique, le système de rangement mobile doit être vérifié par un ingénieur de structure accrédité. Le système doit respecter un ratio hauteur-largeur sécuritaire pour éviter les retournements dus aux vibrations sismiques.

      3. Exigences de conception : Toutes les élévations des chariots mobiles et des étagères telles que stipulées [dans les dessins ci-joints] ou [dans les spécifications techniques].

      4. Échantillons de couleur : Fournir des échantillons pour chaque produit et chaque couleur exposés.

      5. [(Option) Échantillons de sélection : Pour la sélection de couleurs et de textures, soumettre la charte des couleurs du fabricant qui inclut des exemples réels du produit, démontrant l'étendu des couleurs et textures disponibles.]

      6. Qualifications des installateurs : Embaucher un installateur d’expérience qui est un représentant autorisé et certifié par le fabricant.

        1. Qualifications minimales : Un an d’expérience en installation de systèmes de dimensions et de complexité comparables aux exigences du projet.

        2. Attestation du fabricant : Celle-ci est requise par le fabricant sur papier entête du fabricant, lors du dépôt de la soumission. Toutes attestations par un représentant de ventes, un revendeur ou un distributeur sont considérées inacceptables. La qualification doit inclure un CV du superviseur d’installation certifié.

        3. Réponse à un appel de service dans les 24 heures suivantes

      7. Garantie : Soumettre une garantie écrite stipulant que l’entrepreneur, l’installateur et le fabricant s’engagent à réparer ou à remplacer les unités présentant des défauts de produit ou de fabrication au cours de la période couverte par la garantie. Cette garantie s’ajoute aux autres droits du propriétaire, sans limiter ceux-ci, relativement à tout recours possible contre l’entrepreneur en vertu des documents contractuels.

        Les parties structurelles des chariots sont garanties pour les défauts de produits et de fabrication pour une période de 3 ans après la réception du matériel. Les rails sont garantis contre les défauts structuraux qui pourraient affecter les mouvements des chariots pour une période de 5 ans après réception. Toutes les composantes électroniques sont garanties pendant 3 ans après réception.

        L’enregistrement de la garantie doit être dûment effectué par le client-utilisateur final, à l’adresse www.montel.com. Tel que stipulé dans le formulaire d'enregistrement, l'enregistrement représente une acceptation écrite de l'installation par le client final.

      8. Liste de références : Fournir une liste de trois (3 minimum) sites d’installations de rangement mobile, qui pourront être contactés ou visités par le propriétaire, l’architecte ou l’entrepreneur. Les installations citées en référence doivent être de dimensions et de fonctions comparables. L’intention de ces visites est d’inspecter le système en cours de fonctionnement, la qualité de l’installation et la pertinence des produits du fabricant en comparaison avec les matériaux et les produits proposés. Le fabricant doit répondre à toutes les questions du propriétaire, de l’architecte et de l’entrepreneur. La liste de référence doit inclure les noms et numéros de téléphone des personnes ressources, leurs courriels, ainsi que la dimension et la quantité des unités de rangement du système.

      9. Données LEED : Fournir des données environnementales complètes incluant la teneur en matériau recyclé, les données de particules organiques volatiles, et autres informations relatives aux produits. Décrire tout le processus de fabrication ou les politiques qui contribuent à réduire l'impact sur l'environnement.

      10. Cédule de projet : Fournir un plan de réalisation du projet détaillant tout élément essentiel nécessaire pour planifier, fabriquer, expédier et installer un système de rangement. Inclure les étapes critiques du projet et le plan d’atténuation des risques.

      11. Qualifications du fabricant :

        1. ISO 9001:2008 : Le fabricant doit être certifié ISO 9001:2008 pour la conception, la production, l’installation et le service des systèmes de rangement mobiles. Soumettre l’enregistrement ISO 9001:2008 du fabricant, certifiant la qualité du système.

        2. ISO 14001:2004 : Le fabricant doit être certifié ISO 14001:2004. Cette norme internationale définit un processus de contrôle et d’amélioration d’une organisation en matière de performance environnementale. Ce processus minimise les effets nuisibles sur l’environnement causés par les activités de l’entreprise et contribue à améliorer sans cesse les performances environnementales de l’organisation. Soumettre l’enregistrement ISO 14001:2004 du fabricant, certifiant la performance du fabriquant en matière environnementale.

        3. Underwriters Laboratories Inc. : Le système de rangement mobile électrique doit être homologué C-UL US. Le fabricant doit inclure le certificat C-UL US dans toutes propositions.

    4. SOUMISSIONS

      1. Données sur les produits : Soumettre la documentation sur les produits du fabricant, les schémas, les données d’essais, et tous autres éléments mentionnés dans cette spécification. Inclure le poids du matériel installé, les critères de charges, les spécialités fournies et les accessoires. Inclure toutes données démontrant que le produit fourni est conforme aux exigences et spécifications des documents contractuels.

      2. Dessins d’atelier : Préparer et détailler la procédure de fabrication, d’assemblage et d’installation des chariots mobiles et étagères de rangement, ainsi que les diagrammes à l’appui. Inclure les détails des plans d’aménagements, ainsi que les autorisations, l'espacement, les plans relatifs aux constructions adjacentes, les élévations, les sections, les composantes, les assemblages, les connexions, les pièces jointes, les renforts et l'ancrage. Fournir les plans d'aménagement d’étage, les plans techniques, et les manuels d’installation pour chaque unité expédiée.

    5. ASSURANCE QUALITÉ (à soumettre de la part de tous les entrepreneurs soumissionnaires au moment de l’appel d’offres, faute de quoi, l’entrepreneur risque d’être disqualifié)

      1. Attestations du fabricant : Au moment du dépôt de sa soumission, le fabricant doit fournir les certifications rédigées sur papier en-tête, attestant par écrit qu’il se conforme à toutes les spécifications propres aux systèmes de rangement. Il doit notamment certifier qu’il respecte les dimensions des rayonnages et les calibres tel qu’indiqué dans ces spécifications. Si les fabricants diffèrent pour les rayonnages et les bases mobiles, deux (2) attestations sont nécessaires.

    6. CONDITIONS DE RÉALISATION DU PROJET

      1. Rayonnage ou palletier existants : Les chariots mobiles doivent être adaptés pour être compatibles avec le rayonnage ou les palletiers existants de l'utilisateur final. L'utilisateur final doit fournir des dessins du rayonnage au manufacturier. Les dessins doivent inclure le type et l'empreinte du montant, la largeur centre en centre et la profondeur pour chaque type de rayonnage qui doit être posé sur les chariots.

      2. Mesures sur place : Vérifier l’emplacement qu’occuperont les chariots mobiles et les unités de rangement en prenant des mesures sur place avant le début de la fabrication et inscrire les mesures sur les dessins d’atelier. Éviter de retarder le projet en ordonnançant la fabrication en fonction de l’avancement des travaux de construction

        1. Dimensions établies : S’il est impossible de prendre les mesures sur place sans retarder le projet, déterminer des dimensions et commencer la fabrication des chariots mobiles et des unités de rangement sans prendre les mesures sur place. Ordonnancer la construction de manière à ce que les dimensions réelles correspondent aux dimensions établies.

      3. Livraison, entreposage et manutention : Se conformer aux directives et aux recommandations du fabricant pour toute exigence particulière relative à la livraison, à l’entreposage et à la manutention.

      4. Déroulement de l’installation et ordonnancement : Prévoir l’installation des chariots mobiles et du système de rangement en fonction des autres travaux afin de réduire les risques que le système puisse être sali ou endommagé ultérieurement.

      5. Rencontre préalable à l’installation : Tenir la rencontre sur les lieux où sera installé le système. Passer en revue les méthodes et les procédures relatives à l’installation des chariots mobiles et des unités de rangement, incluant, sans s’y limiter, les points suivants :

        1. Inspecter et discuter des conditions du plancher et de sa mise à niveau. Discuter également des travaux préparatoires réalisés dans le cadre d’autres contrats.

        2. En plus de l’entrepreneur et de l’installateur, inviter les personnes suivantes :

          1. Les autres installateurs touchés par le projet dans cette section.

          2. Le représentant du propriétaire.

          3. L’ [architecte] [architecte/ingénieur] [ingénieur/architecte] [ingénieur] ou le [décorateur].

          4. Le représentant du fabricant.

  2. PRODUITS

    1. FABRICANTS

      1. Général : La présente section est basée sur les systèmes de rangement mobiles industriels fabriqués par Montel inc. Sous condition de respecter toutes les spécifications requises, d’autres fabricants acceptables peuvent être inclus.

    2. MATÉRIAUX DE BASE

      1. Coulis :

        1. Généralités : Le composé sera un ciment hydraulique qui, une fois mélangé avec de l'eau, durcira pour produire un ancrage permanent. Le composé devra être conforme aux spécifications suivantes, lesquelles reposent sur les performances des échantillons à la température ambiante et dans les conditions du laboratoire.

        2. Déplacement linéaire : Le ciment ne rétrécira pas en durcissant.

        3. Résistance à la compression : Des cubes de deux (2) pouces fabriqués et testés conformément aux normes de l’ASTM démontrer un niveau minimum de résistance à la compression:
          Âge: 1 jour - 5 360 lb/po²
          7 jours - 7 540 lb/po²

        4. Tous les rails, incluant les joints d’assemblage, doivent être supportés sur toute leur longueur. Cette méthode assurera un support stable à l’ensemble du système et une distribution optimale de la charge sur la dalle de plancher. Le coulis permet aussi d'atteindre la mise à niveau désirée pour les rails.

    3. COMPOSANTES MANUFACTURÉES - MOBILE

      1. Rails :

        1. Les rails doivent être conçus et fabriqués de manière à pouvoir supporter les charges appliquées par le chariot. Ils seront fabriqués d’acier laminé à froid de 3/8'' (9.mm) de haut par 3½'' (99mm) de large. La surface de contact du rail doit être large d’au moins 1 3/8'' (35mm).

        2. Les rails doivent être encastrés et conçus pour être ancrés dans un plancher structurel de béton. Les rails doivent permettre une transition en douceur pour les appareils de manutention.

        3. Variation maximale du niveau des rails : 1/8'' (3.2mm) de variation sur 20 pieds (6.1m) de longueur de rail pour n'importe quel rail; 1/16'' (1.6mm) entre les rails adjacents, perpendiculairement à la direction des rails; 1/64'' (0.76m) sur l'alignement centre en centre de deux sections de rails à l'emplacement du joint.

        4. Variation maximale du niveau du plancher: 1/4'' (6.4mm) sur 20.0 pieds (6.1m) de variation par rapport au niveau réel à l'intérieur de tout système.

        5. La position et la mise à niveau des rails doit être vérifiée avant de les ancrer dans le plancher de béton, en respectant les dimensions et les quantités d’ancrages recommandées par le fabricant.

        6. Une section principale de rail doit mesurer un maximum de 4 pieds (1.22m) et les section plus courtes mesurent 12'' minimum (0.305m) pour compléter la pleine longueur des rails.

      2. Chariots :

        1. Les longerons des chariots mobiles doivent être profilés en « C », mesurant 2 1/2'' (63.5 mm) de profondeur par 6 3/8'' (162 mm) de hauteur, et faits en acier d’un calibre minimum de 11. Les traverses supportant les roues doivent être constituées de deux (2) profilés en « C » 1 1/2'' (38.1 mm) de profondeur par 6 1/4'' (158.8 mm) de hauteur dos-à-dos, en acier 3/16'' (4.7mm). Ils sont soudés ensemble via des plaques d'extrémité de 3/16'' (4.7mm).

        2. Les traverses de support des roues doivent supporter un maximum de 16 000 lb, ce qui signifie un chargement de 16 000lb section simple face (32 000lb en configuration double).

        3. Le chariot est conçu de telle sorte que la charge imputée par le montant du rayonnage est transmise directement aux ensembles de roues, qui eux transmettent la charge vers les rails.

        4. Les joints d’assemblage doivent être réalisés à l’aide de goujons conçus pour maintenir un bon alignement entre les unités de rangement et une bonne distribution de la charge.

        5. La rectitude latérale du chariot ne doit pas dévier de plus de 1/2'' (12,7 mm) de la rectitude longitudinale. Aucun jour ne doit se créer lorsqu’exposé aux forces normales de fonction opérationnelle.

        6. La construction du chariot doit être conçue de sorte que le rayonnage soit fixé solidement au cadre du chariot.

        7. Chaque chariot doit avoir au moins deux roues par rail.

      3. Système d'entraînement et de guidage :

        1. Système à entraînement direct : Le produit est doté d’un système d’entraînement permettant d’éviter l’effet « queue de poisson », la distorsion et l’usure excessive des rails et des roues du chariot en conditions normales d’opération. Toutes les roues doivent être dotées d’un système d’entraînement direct sur un côté du chariot.

        2. Arbre d’entraînement tubulaire : Minimum de 1.90'' (48mm) de diamètre extérieur et 1.65'' (42mm) de diamètre intérieur. Les arbres en acier plein ou de diamètre inférieur sont inacceptables.

        3. Le transfert de puissance aux roues est assuré par un système d'entraînement à chaîne. La chaîne et le pignon doivent être au minimum ANSI # 60.

      4. Roues :

        1. Les roues doivent être construites d’acier SAE 1010/1020. Les roues doivent être usinées avec précision et équilibrées. Tous les roulements doivent être scellés et lubrifiés en permanence.

        2. Toutes les roues doivent avoir un minimum de 6 1/8'' (156mm) de diamètre (dimension extérieure). Elles doivent être à double rebord 5/16'' et inclinées pour un guidage efficace. Des roues uniques à rebord central ou sans rebord sont inacceptables.

        3. Considérant la longueur des systèmes et la hauteur du rayonnage, des roues de guidage doivent être situées à tous les emplacements de roues

      5. Moteurs :

        1. Chaque chariot doit être équipé d'au moins un (1) moteur industriel à engrenage 230 VAC courant limité tri-phasé, à puissance fractionnaire.

        2. Le moteur à engrenage doit être connecté à un arbre de commande pleine longueur à tous les emplacements des rails pour éviter la distorsion.

        3. Le moteur doit être piloté par un variateur de fréquence à courant alternatif.

      6. Alimentation :

        1. L'alimentation électrique aux boitiers des chariots mobiles doit être assurée par des câbles de type Festoon. Ceux-ci peuvent être alimentés par 120/240V, 60Hz, 4 fils, en fonction des conditions du site de l'utilisateur final et des exigences du système.

      7. Boîtier électrique :

        1. Toutes les boîtes de contrôle doivent être en acier de calibre 16 (obligatoire), soudées et mesurer un minimum de 28'' (71 cm) de haut par 20'' (51 cm) de large. Les boitiers doivent être situés à chaque bout d'allée opérationnelle, tel que montré sur les dessins.

        2. Les cartes de contrôle doivent pouvoir être mise à niveau sur les nouveaux logiciels.

        3. La connectivité par le protocole TCP/IP doit être fournie avec les commandes.

      8. Commande des mouvements :

        1. Claviers NIP avec afficheur pour accès par allée avec un code NIP : Fournir un clavier NIP avec afficheur pour chaque chariot mobile sécurisé. Les claviers NIP avec afficheur doivent avoir un afficheur ACL rétro éclairé en permanence de 32 caractères et des touches numériques de 0 à 9, en plus des deux boutons rétro éclairés en forme de flèches et un bouton « STOP » rétro éclairé. L’afficheur de 32 caractères doit indiquer l’état des mobiles en tout temps. Le code d’accès NIP à 4 chiffres peut être programmé et reprogrammé par l’utilisateur. L’afficheur de messages ACL multilingue doit être disponible dans au moins 3 langues (anglais, espagnol, français). Les claviers NIP avec afficheur doivent afficher la date et l’heure (disponible).

        2. Chaque système doit avoir les commandes situées au milieu du boîtier électrique à une hauteur de 48'' (1230 mm) de la base du chariot à la base du clavier.

        3. Les commandes ou voyants lumineux doivent être transistorisés et devront indiquer visuellement qu’il est possible d’opérer le module en sécurité. Le bouton STOP et les flèches de direction doivent être dotés de voyants lumineux afin d’informer l’utilisateur de toute information additionnelle et de permettre de visualiser facilement l’état du module. Seules les options opérationnelles disponibles pouvant être exécutées en toute sûreté doivent être illuminées pour l’utilisateur. Les commandes doivent avoir un voyant rétro éclairé indiquant toute erreur de module advenant toute anomalie.

        4. Le boîtier des claviers doit être résistant aux impacts.

        5. La membrane du clavier doit assurer la durabilité du clavier. Les commandes par bouton pressoir mécanique ou les commandes par activation de membrane par bouton pressoir mécanique sont inacceptables. Les membranes de recouvrement de commandes doivent être étanches à l’eau et à la poussière, et résistantes aux produits chimiques.

        6. Réamorçage (reset) des allées : Après confirmation qu’il n’y a aucun utilisateur ou objet dans les allées, le module doit être réamorcé manuellement et les flèches de direction rétro éclairées DEL sur les claviers doivent passer au bleu pour indiquer les allées libres.

        7. Détecteur de distance infrarouge : Chaque allée doit être dotée d’un détecteur de distance programmable par le menu principal du clavier NIP [et] [(Option) par le logiciel de configuration à distance]. Ils doivent permettre d'ajuster facilement l’espace des allées entre les chariots fermés et d’ajuster les espaces individuels nécessaires pour accommoder et protéger les objets se trouvant sur les rayons. Les plongeurs mécaniques sont inacceptables afin de minimiser l’entretien. L’ajustement manuel ou la nécessité de connecter un ordinateur au tableau de contrôle pour changer l’espace entre les allées n’est pas permis.

        8. [(Option) Commandes d’accès doubles : Fournir un panneau de contrôle supplémentaire accessible des deux côtés des allées pour chaque chariot motorisé.
          Une barrière immatérielle de sécurité supplémentaire doit être placée à l'arrière.

        9. [(Option) Le boîtier des claviers doit être disponible en [une] [deux] couleurs additionnelles fournies par le fabricant.] (Au lieu du noir standard.)

        10. [(Option) Contrôle par télécommande sans fil : Permet de faire fonctionner le système électrique à distance avec une télécommande. (Seulement certains modèles peuvent être utilisés.)]

      9. Dispositifs de sécurité :

        1. Bouton d'urgence : Chaque chariot doit être doté d'un bouton d'urgence en bout d'allée, conformément aux normes EN954-1 Cat.1 et ISO 13850. Des boutons d'urgence supplémentaires doivent être situés à l'intérieur des allées.

        2. L'installation électrique doit être conforme au « National Electric Code » (NEC)

        3. Gardes de sécurité et profil bas : Toutes les pièces mécaniques mobiles (chaînes, pignons, arbres, roues) doivent être recouverts d'un garde de sécurité pour empêcher tout contact accidentel. La hauteur libre sous les longerons de chariot est d'un maximum de 5/8"(16mm) afin d'empêcher les objets, comme des bottes, de passer en-dessous.

        4. Signal lumineux et sonore : Avant le départ et durant tout le mouvement, un signal lumineux et sonore doit indiquer que le chariot est en marche.

        5. Faisceau infrarouge : Chaque allée peut être protégée au moyen d’un faisceau de sécurité infrarouge positionné à la hauteur des pieds, monté de chaque côté de tous les chariots mobiles. Le faisceau de sécurité infrarouge doit être conforme à EN954-1 Cat.2. Les détecteurs mécaniques pour effectuer des balayages de sécurité ne sont pas acceptés.

        6. Barrière immatérielle de sécurité : Une barrière immatérielle, conforme à la norme EN954-1 Cat.4, doit être situé à l'entrée du système à 11 13/16'' (30cm) et 34 7/16'' (90cm). Le chariot en mouvement s'arrête quand le faisceau est interompu.

        7. Dispositif de cadenassage : Le boîtier d'alimentation doit être doté d'un dispositif permettant le cadenassage, conformément à la norme CSA Z432.

        8. [(Option) Interrupteur de sécurité mécanique : Conformément à la norme CSA-A344, tout dispositif d'accès entreposé (ex: échelle) doit être reliée à l'alimentation électrique via un interrupteur de sécurité mécanique. Lorsque le dispositif d'accès est retiré de son endroit habituel d'entreposage, le système est automatiquement éteint jusqu'à son retour en place.]

        9. [(Option) Le système de sécurité « LED Guard Technology » couvrant toute la surface de l’allée doit être présent dans chaque allée, en plus des autres dispositifs de sécurité énumérés ci-dessus. Le système de sécurité doit être fourni afin d’empêcher le mouvement de tout chariot lorsque le système détecte toute personne ou tout objet dans une allée ouverte. Le système de sécurité doit balayer intégralement l’ensemble des surfaces dans l’allée. Le système de sécurité doit être entièrement passif et ne devra pas nécessiter d’effort réfléchi pour l’activer.]

        10. [(Option) Périmètre de système : Un périmètre délimitant les zones d'activité du système doit être érigé avec des barrières matérielles, lorsqu'il n'y a pas de mur qui limite l'accès par l'arrière ou les côtés du système.]

        11. [(Option) Verrouillage automatique/minuterie de verrouillage pour sécurité active : Doit être programmé pour une période de temps prédéterminée afin de verrouiller ou de déverrouiller le module automatiquement lorsque toute période inopérante dépasse la période désignée.]

        12. [(Option) Logiciel de suivi et de configuration à distance : Système de diagnostic sur PC permettant de surveiller les dispositifs de sécurité, d’alimentation et de fonctionnalité de l’ensemble du système. Le système de suivi doit signaler automatiquement au personnel de service désigné toutes anomalies du système ou des dispositifs de sécurité.]

      10. Dispositifs de contrôle d'accès :

        1. [(Option) Accès contrôlé par code NIP : L’accès contrôlé par code NIP, certifié HIPAA, doit assurer la sécurité des documents et des pièces confidentielles. Chaque module et chaque chariot doivent pouvoir être facilement programmés ou verrouillés à l’aide d’un de code NIP sans l’entremise d’un ordinateur. Différents codes NIP doivent pouvoir être assignés afin de délimiter l’accès à des modules précis. Les claviers NIP doivent comprendre les caractères numériques de 0 à 9. Le clavier à code d’accès NIP à quatre chiffres doit être dotée d’un indicateur rétro éclairé (cadenas) indiquant si l’allée ou le module est en mode verrouillé. L’affichage ACL doit afficher « ENTRER NIP ».]

        2. [(Optionnel) Accès par lecteur de cartes magnétiques : Les utilisateurs doivent pouvoir activer le module à l’aide d’une carte d’accès magnétique. Lecteur de cartes non fourni par le manufacturier de système mobile.]

        3. [(Option) Communication avec les systèmes de l’immeuble : Fournir un système de communication avec le système d’alerte incendie, le système d’éclairage, le générateur ou le système de gestion des immeubles aux fins de sécurité [module de fermeture automatique/sécurité] et de protection contre l’incendie [module d’espacement automatique/incendie].

      11. Déplacement des chariots :

        1. Chaque chariot doit accélérer et décélérer de façon contrôlée afin de protéger les livres et objets y étant entreposés. Chaque moteur doit être doté d’un système de freinage dynamique (avec distance d'arrêt programmable) pouvant immobiliser le chariot lors de l’activation d’un des dispositifs de sécurité.

        2. Les contrôles doivent permettre un mouvement continu contrôlé à une vitesse de 3'' (76mm) par seconde. Les paramètres de vitesse le démarrage en douceur, de vitesse de croisière et de freinage en douceur doivent être programmables à partir du [clavier NIP] [logiciel de suivi à distance]. Le contrôle des paramètres de vitesse par le biais d’un ordinateur branché sur la carte de contrôle est interdit.

        3. Le système doit déplacer les chariots séquentiellement afin de minimiser la demande de puissance.

        4. Clé à cliquet de secours : Chaque chariot doit être doté d’une clé à cliquet afin d’effectuer des manœuvres manuelles.

        5. [Allée prioritaire automatique : Le module doit être programmé afin de repositionner automatiquement les chariots à une configuration prédéfinie. Le module doit être programmé pour que les allées les plus fréquentées soient ouvertes par défaut après une période inopérante prédéfinie.]

        6. [Module de fermeture automatique : Le module doit être préprogrammé afin de permettre la fermeture de toutes les rangées après une période inopérante prédéfinie pour protéger du matériel entreposé des gicleurs, de la lumière, de la poussière, etc. Cette caractéristique doit fermer le système à des heures prédéfinies ou après les heures de travail afin de prévenir les accès non autorisés.]

        7. [Module espacement automatique/ventilation : Dès son activation, le module doit assurer un espacement uniforme automatique des allées aux fins de ventilation. La séquence doit être activée par le biais d’une minuterie interne (préréglée), un interrupteur à clé situé sur le panneau de contrôle principal, ou par contact direct à l’aide de l’interface de l’immeuble-client.]

        8. [Interchangeabilité des chariots mobiles-fixes : Permet d’assigner à un ou plusieurs chariots le statut de chariot fixe ou mobile. Permet la configuration de nouvelles allées pour chaque module.]

    4. COMPOSANTES MANUFACTURÉES - RAYONNAGE INDUSTRIEL

      1. Fourni par d'autres

    5. SPÉCIFICATIONS POUR LA FINITION

      1. Doivent être de niveau supérieur et les mieux adaptées au type de construction afin de satisfaire les normes de qualité ISO 9001-2008. Tout l’acier utilisé devra être le meilleur acier laminé à froid, décapé et recuit double, exempt de calamine et de stries. Tous les calibres sont exprimés en mesures impériales. La conception dans son ensemble devra produire une installation finale d’apparence nette et soignée, sans arêtes vives ni aspérités apparentes. Tous les autres matériaux spéciaux devront se conformer aux spécifications ci-dessous

      2. Toutes les composantes doivent être peintes par procédé électrostatique de fini poudre. Toutes les pièces en acier doivent être rendues lisses et soigneusement nettoyées par immersion dans un bain de phosphatation qui éliminera l’huile, la graisse et tout autre corps étranger qui pourraient empêcher l’apprêt de bien adhérer. Après le nettoyage, toutes les pièces doivent être peintes par pulvérisation de manière à ce que chacune d’entre elles soit entièrement enduite d’une fine couche de revêtement poudre, puis elles doivent être cuites conformément aux recommandations du fabricant. Le revêtement poudre doit avoir un fini semi-brillant, soit entre 35 et 65 degrés sur un brillancemètre standard, et doit pouvoir résister sans s’écailler à des tests rigoureux (coups de marteau et pliage). Le fini poudre hybride époxy-polyester doit avoir une épaisseur minimum de 1,2 mil et doit résister aux produits suivants: méthyléthylcétone, brouillard salin, abrasion, impression, ainsi qu’à un usage normal. De plus, le fini ne doit pas être sujet aux émanations afin de prévenir la détérioration des collections et d’ouvrage de grande valeur. Le propriétaire devra choisir les couleurs.

  3. EXÉCUTION

    1. INSPECTION

      1. En présence de l’installateur, examiner la surface de la dalle de béton pour vérifier qu’elle est conforme aux tolérances d’installation et aux autres exigences de performance des unités fixes de rangement.

        1. Aux fins du dossier de projet, rédiger un rapport, endossé par l’installateur, énumérant les conditions qui nuisent aux performances des unités mobiles de rangement.

        2. Procéder à l’installation uniquement lorsque les conditions non satisfaisantes auront été corrigées.

    2. INSTALLATION

      1. Fixer de façon permanente les unités de rangement sur les chariots. Stabiliser celles-ci pour les rendre conformes aux exigences écrites des fabricants. Le cas échéant, les renforcer afin qu’elles résistent aux efforts causé par les déplacements.

      2. Installer les composantes et accessoires après que les opérations de finition, incluant la peinture, soient terminées. Installer les unités de rayonnage afin qu’elles correspondent aux dessins d'aménagement définitifs, en conformité rigoureuse avec les instructions et les calculs structuraux écrits du fabricant. Placer les unités à plomb et au niveau à leur bon emplacement selon les unités voisines et le travail qui s’y rapporte.

      3. Contrôle de qualité sur place : Enlever et remplacer les pièces qui sont ébréchées, égratignées ou endommagées et qui détonnent des autres. Installer des pièces de rechange assorties, toujours selon les spécifications techniques et ne laissant paraître aucun signe de remplacement.

      4. Ajustements : Placer les composantes et les accessoires pour que le système fonctionne bien et soit d’apparence agréable.

      5. Nettoyage : Une fois l’installation terminée, nettoyez immédiatement les composants et les surfaces. Enlever tout résidu, détritus et débris afin de laisser l’endroit dans un parfait état de propreté.

      6. Protection : Protéger le système contre tout dommage durant le reste de la période de construction. Conseiller au propriétaire une protection additionnelle nécessaire pour s’assurer que les unités de rayonnage ne soient pas endommagées ni ne se détériorent jusqu’à l’achèvement substantiel de l’ouvrage.

    3. DÉMONSTRATION / FORMATION DU CLIENT

      1. Offrir une formation complète aux employés de l’utilisateur final. La formation doit inclure les consignes de sécurité générale et d’utilisation, en plus des procédures d’entretien préventif de base.

FIN DE LA SECTION

CSI-Specifications / Janvier 2015

(Étagères industrielles / Montel Inc.)

SECTION 10 56 29.16 -

Système de stockage industriel motorisé




similaire:

Section 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé iconSous-section 1 : Murs de soutènement renforcés avec géogrilles, système keystone

Section 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé iconFrance Immeuble «Le Capitole»
«Notre engagement permanent est de simplifier les processus de stockage d’informations les plus importants pour nos clients», déclare...

Section 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé iconRésumé : Ce livre blanc décrit la fonctionnalité filestream de sql...

Section 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé iconGestion électronique des documents … Acquisition de documents papier...
«papier» pour les intégrer dans le système de gestion électronique des documents produits et exploités au sein de l’organisation

Section 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé icon1 La présente section doit être utilisée conjointement avec la section 15010

Section 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé iconInktank s’associe avec suse pour prendre en charge le système de...
«Ensemble, suse et Inktank aident les entreprises à tirer pleinement parti de la puissance d’un cloud open-source en apportant leur...

Section 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé iconRÉsumé A. Cette section comprend : Un système de portes coulissantes/pliantes...
...

Section 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé iconIi-1-2 : Le site industriel

Section 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé iconSolutions systèmes de stockage sécurisé

Section 10 56 29. 16 Système de stockage industriel motorisé iconL’automate Programmable Industriel








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com