Note conceptuelle








télécharger 249.15 Kb.
titreNote conceptuelle
page1/3
date de publication21.03.2018
taille249.15 Kb.
typeNote
ar.21-bal.com > documents > Note
  1   2   3




AFRICAN DEVELOPMENT BANK-

BANQUE AFRCAINE DE DEVELOPMENT

image009.png

c:\documents and settings\damany\local settings\temporary internet files\content.word\idb_logo.bmp
Banque Islamique de Développement




SYMPOSIUM

---------------

ENJEUX DE L’EVALUATION DES PROJETS/PROGRAMMES ET SOLUTIONS POUR LES BANQUES SOUS-REGIONALES DE DEVELOPPEMENT ET LEURS PARTENAIRES
1er au 02 octobre 2013
Salle de conférence BOAD, Lomé - Togo




  • Dossier du participant

    • Note conceptuelle

    • Programme détaillé

    • Présentation des panels

    • Logistique

    • Participants








TABLE DES MATIERES


  1. NOTE CONCEPTUELLE




  1. CONTEXTE


Le développement est un processus adaptatif s’inspirant des leçons tirées des expériences passées. Pour se donner les moyens de générer lesdites leçons, la communauté des acteurs du développement accorde une place importante à l’institutionnalisation de l’évaluation de leurs opérations en vue d’améliorer leur mise en œuvre ainsi que la conception et l’exécution de celles à venir.
L’évaluation est une appréciation systématique et objective d’un projet, d’un programme ou d’une politique de développement en cours ou terminé, de sa conception, de sa mise en œuvre et de ses résultats. Elle peut prendre plusieurs formes en vue de fournir méthodiquement des informations à base de preuves sur l’exécution des actions de développement et leurs contributions au changement du bien-être des individus et des communautés. Qu’elle soit conduite par un Etat, un acteur non étatique ou une institution de financement du développement (IFD), l’évaluation a deux rôles majeurs, à savoir, la capitalisation et la redevabilité. D’une part, elle engendre une dynamique de changement sur la base des enseignements tirés de la mise en œuvre des recommandations y relatives. D’autre part, elle permet de rendre compte, périodiquement, de façon transparente et impartiale des résultats de développement des actions financées, au regard des missions et des objectifs fixés.
Ces caractéristiques font de l’évaluation une fonction importante dans le processus de financement du développement économique durable. De ce fait, elle est plus ou moins institutionnalisée au niveau des Etats et des Banques Multilatérales de développement (BMD) à travers (i) l’élaboration de politiques et de procédures, (ii) la création de structures dédiées dotées de budgets conséquents et d’un personnel qualifié, ainsi que (iii) la systématisation des évaluations avec une forte implication des décideurs dans l’initiative des évaluations.
Cette bonne pratique, qui émerge progressivement au niveau international, reste néanmoins contrariée par les difficultés diverses dans certains contextes au niveau des institutions de financement du développement, des Etats et des entreprises privées. Ces contraintes ont façonné une hétérogénéité d’approches de l’évaluation dont la compréhension est nécessaire pour relever le défi de l’émergence d’une culture évaluative au service du développement durable.
Au niveau africain, une initiative1 est en cours pour renforcer la culture de la Gestion Axée sur les Résultats de Développement (GRD), dont l’évaluation au niveau des Etats et des Communautés d’intégration régionale. Cependant, au niveau des banques sous-régionales de financement du développement, il n’existe pas une démarche coordonnée pour promouvoir une évaluation de qualité de leurs financements. De ce fait, la fonction évaluative reste généralement peu dynamique dans la production du savoir pour l’amélioration des actions de développement. Pour explorer les contraintes, les solutions et les perspectives, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) en collaboration avec la Banque Africaine de Développement2 (BAD) et l’Independent Evaluation Group (IEG)3 du Groupe de la Banque mondiale organisent un Symposium sur le thème « Enjeux de l’évaluation des projets/programmes et solutions pour les banques sous-régionales de développement et leurs partenaires ».


  1. OBJECTIFS


Le Symposium a pour objectifs :

(i) d’appréhender les avantages d’un système d’évaluation solide ;

(ii) de faire partager les expériences en matière de système d’évaluation solide  de certaines Banques Multilatérales de Développement de l’ « Evaluation Cooperation Group (ECG) »;

(iii) d’encourager, conformément aux principes de l’ECG, la mise en place progressive d’un système d’évaluation solide de projets et de programmes dans les banques de développement sous-régionales.


  1. RESULTATS ATTENDUS


Il est attendu de cette rencontre les résultats ci-après :



  1. les enjeux spécifiques auxquels sont confrontées les banques de développement sous-régionales dans la mise en place de leurs propres systèmes d’évaluation sont mieux compris ;




  1. les manières dont les banques de développement sous-régionales comptent renforcer la fonction d’évaluation sont partagées ;




  1. des leçons apprises et des orientations basées sur l’expérience des membres de l’Evaluation Cooperation Group (ECG) dans la mise en place de leurs propres systèmes d’évaluation sont davantage comprises ;




  1. les leçons tirées de certaines évaluations de projets publics et privés ainsi que de macro évaluations sont partagées ;




  1. les avantages de l’évaluation pour l’obligation redditionnelle et l’apprentissage sont mieux perçus ;




  1. le processus pour la mise en œuvre des recommandations issues des évaluations est appréhendé ;




  1. la distinction et l’interaction entre l’évaluation indépendante et l’auto-évaluation sont mieux cernées ;




  1. les conditions inhérentes à une structure d’évaluation indépendante sont connues.




  1. DATES ET LIEU


Le Symposium est organisé les 1er et 02 octobre 2013 à Lomé (Togo) à la salle de conférence de la BOAD.


  1. PARTENARIAT


Le Symposium sera organisé par la BOAD en collaboration avec la Banque Africaine de Développement et la Banque Mondiale à travers respectivement le Département de l’Evaluation des Opérations et l’Independent Evaluation Group (IEG).


  1. LANGUES DU SYMPOSIUM


Le français et l’anglais seront les deux langues de travail avec une traduction simultanée au cours des séances plénières et des sessions thématiques.


  1. PROGRAMME DETAILLÉ


Première journée du Symposium

1er octobre 2013

8H30-9H00

Rencontre avec la Haute Direction de la BOAD




Les délégués de l’IEG, de la BAD et de la BID rencontrent le Vice-Président de la BOAD

8H30-9H00

Inscription des participants




9H00-9H45

Plénière I :

La cérémonie d’ouverture permettra de planter le décor pour le Symposium. Les orateurs débattront de l’importance et des avantages potentiels d’une solide fonction d’évaluation au sein des banques sous-régionales de développement

Message de l’ Independent Evaluation Group (IEG), Banque Mondiale-IFC-MIGA

Mme Marie GAARDER

Manager, Evaluation Secteur Public

Independent Evaluation Group (IEG), Banque Mondiale-IFC-MIGA

Message de la Banque Africaine de Développement (BAD)

M. Mohamed MANAÏ

Manager, Département d’Evaluation des Opérations (OPEV)

Banque Africaine de Développement (BAD)

Mots d’ouverture

M. Bassary TOURE

Vice-Président

Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD)


9H45-10H00

Pause-café




10H00-11H00

Présentation et débat







Conditions inhérentes à une unité d’évaluation indépendante

M. Mohamed MANAI, Manager au Département de l’Evaluation, Banque Africaine de Développement,







Mme Marie GAARDER, Manager Evaluation du Secteur Public, Independent Evaluation Group (IEG)

11H00-12H00

Présentation et débat







Evaluation des projets privés

Mme Kelly Andrews JOHNSON, Independent Evaluation Group (IEG) (IEG conduit la session avec une contribution de OPEV)
Mme Hadizatou SIDIKOU, Département de l’Evaluation, Banque Africaine de Développement










12H00-13H00

Présentation et débat







Evaluation des projets publics

M. Pierre-Joseph KINGBO, Département de l’Evaluation, Banque Africaine de Développement (OPEV conduit la session avec une contribution de IEG)
Mme Marie GAARDER, Manager Evaluation du Secteur Public, Independent Evaluation Group (IEG)










13H00 – 14H30

Déjeuner




14H30-16H00

Présentation et débat







Macro-évaluation : Expériences tirées des évaluations de la crise alimentaire, de la micro finance et du secteur de d’énergie

M. Fabrizio Felloni, Bureau de l’Evaluation Indépendante, Fonds International de Développement Agricole
Mme Mabarakissa DIOMANDE, Département de l’Evaluation, Banque Africaine de Développement












16H00-16H15

Pause-café




16H15-17H00

Présentation et débat







Evaluation d’impact quantitative rigoureuse : avantages et contraintes de mise en œuvre

Mme Joytsna PURI, Directeur exécutif adjoint et Chef de l'Evaluation, International Initiative for Impact Evaluation (3IE)










17H00-17H15

Conclusion de la première journée

BOAD
  1   2   3

similaire:

Note conceptuelle icon1. De la «qualité» à «l’innovation conceptuelle», 1993-1997
«qualité» prise à contre-pied par l’éclatement de la première bulle spéculative et l’échec de la fusion avec Volvo

Note conceptuelle iconNote de l’éditeur Science et perception dans Descartes
«Pourrez~vous former un plan de travail ?» Un large extrait de cette lettre d'Alain est cité dans la «Note de l'éditeur» qui se trouve...

Note conceptuelle iconNote apparaît clairement. Le protocole arp
«Internet Le protocole arp» issu de CommentCaMarche net est soumis à la licence gnu fdl. Vous pouvez copier, modifier des copies...

Note conceptuelle iconNote mensuelle d’analyses de Février 2016 d’
«Synthèse» de la Note mensuelle d’analyses de Février 2016 d’

Note conceptuelle iconNote mensuelle d’analyses de Février 2016 d’
«Synthèse» de la Note mensuelle d’analyses de Février 2016 d’

Note conceptuelle iconNote : le

Note conceptuelle iconNote : 09/10

Note conceptuelle iconNote de lecture

Note conceptuelle iconNote préliminaire

Note conceptuelle iconNote explicative








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com