Cours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4)








télécharger 77.14 Kb.
titreCours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4)
date de publication22.03.2018
taille77.14 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours



HDA – Cours Duval – 3è1- 3è4


Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4)
Récapitulatif : dans ces cours, 5 séquences spécifiques (au total 6 à 7 heures de cours) ont été dispensées dans l’ordre que voici :
1/ Otto Dix, La Guerre. La séance a consisté à analyser le triptyque, en lien avec le célèbre retable d’Issenheim, puis d’autres œuvres d’Otto Dix. Thématique « Arts Etats et Pouvoir », l’engagement dans l’art. Voir fiche associée et sujet, pp2 à 5
2/ Octobre d’Eisenstein, deux extraits : scène d’ouverture jusqu’au carton « A tous ! » (DVD chapitre2, 3’20 à 5’20) et la préparation du coup d’état (DVD chapitre 6, 42’30 à 45mn). Il s’agit de montrer comment cette œuvre agit en tant qu’élément de propagande. Thématique « Art, Etat, Pouvoir, »,  une œuvre issue des régimes totalitaires. Voir fiche associée et sujet pp6-7
3/ Le Dictateur de Chaplin, 4 extraits. Discours de Hynkel au début du film (DVD chapitre4, 13’30 à 22’30) , le barbier dans le ghetto (DVD chapitres 5 et 6, 22’30 à 35’35= , Hynkel au pouvoir (DVD chapitre 7 35’35 à 41’12) et le discours final (DVD chapitre 20, 1h50’ 34 à la fin). Les séances montrent par quels procédés comiques Chaplin parvient à une œuvre critique engagée. Thématique « Arts Etats et Pouvoir », l’engagement dans l’art. Voir fiche associée et sujet p 8
4/ Picasso, Guernica. Analyse du tableau et des principaux éléments. Thématique « Arts Etats et Pouvoir », l’engagement dans l’art. Voir fiche associée et sujet pp9-10
5/ Les chansons engagées, deux exemples :

  • La chanson hommage (Nuit et brouillard, de J. Ferrat)

  • La chanson de lutte (Le chant des partisans, de Marly, Druon, Kessel)

Les séances consistent en l’analyse détaillée des textes et leur portée.

Thématique « Arts Etats et Pouvoir », l’engagement dans l’art. Voir fiche associée et sujet pp 11 à 13.
Une aide aux élèves est présentée, pp14-15.
Fiche élève n°1 : Otto Dix

HDA - La guerre, d’Otto Dix (1929/1932)
Mots clés : Allemagne, expressionnisme, guerre, mort.
Définir :

-triptyque :

-retable :
A l’aide du diaporama, complète les cadres en donnant leur signification et en les nommant.




Bilan : Montre qu’Otto Dix est marqué par son expérience de la guerre et que son art est influencé par celle-ci.

Documents présentés
Document d’étude : Otto Dix la Guerre, 1929/1932




Le retable d’Issenheim, 16è siècle





La dévastation qui gagne la totalité du pays

Pourriture et horreurs de la guerre

Rappel des armes et des gaz

Un corps éventré, rappel du Christ pointe du doigt et dénonce les horreurs de la guerre

Autoportrait d’O. D. en train de sauver des blessés



Invalides de guerre jouant aux cartes, 1920.

Assaut sous les gaz, 1924

Le triomphe de la mort, 1934


Fiche élève n°2 : Octobre d’Eisenstein.


Fiche élève n°3 : Le Dictateur, Chaplin.




L’Allemagne nazie vue par les documents cinématographiques.

Exemple 2 : le document de fiction : Le Dictateur, de Charles Chaplin, 1940.
Repérages : En, Tomainie, pays imaginaire, un barbier Juif, sosie du dictateur Hynkel, rentre chez lui dans le ghetto, après des années d’hôpital. Il est amnésique et ne sait rien des évènements survenus depuis 1918.

Extrait n°1 : Le discours.

Dans cet extrait, comment Hynkel exerce-t-il sa domination sur les foules ?


Pourquoi la présence des micros est-elle si forte ?


Extrait n°2 : Dans le ghetto.

Décris les différentes violences à l’égard des Juifs ?

Sont-ce des violences fortes (élimination, emprisonnement) ou quotidiennes, vexatoires… ?


Comment l’absurdité de l’antisémitisme est-il montré ?

Extrait n°3 : Le pouvoir de Hynkel.

Dans quelles situations montre-t-on que Hynkel a tous les pouvoirs ?



Conclusion : Montre avec des exemples précis que le film par des procédés comiques parvient à être une critique du système hitlérien.

Fiche élève n°4 : Guernica

Guernica de Picasso, 1937
Créé en quelques semaines par Pablo Picasso, sur commande des républicains pour le pavillon Espagnol de l'Exposition universelle de Paris de 1937 (dédiée au progrès et à la paix), Guernica exprime la révolte du peintre espagnol. Cette immense toile monochrome est le symbole des horreurs de la guerre, inspiré du bombardement de la ville de Guernica, le 26 avril 1937, pendant la guerre d’Espagne, par l'aviation nazie, alliée de Franco (1600 morts).
(349, 3 cm x 777, 6 cm)

Quelques images en détails :

Le cheval : ………………………………………………………………………………………………………………………….




Le taureau : ………………………………………………………………………….


La femme et l’enfant mort : ……………………………

……………………………

……………………………


Les visages : ………………………………..

………………………………………………





L’homme les bras au ciel : ……………………………………………………………….............

……………………………………………………………………….
Goya, Tres de Mayo, 1814


Conclusion : Rédige quelques lignes sur le tableau, les impressions qu’il souhaite créer et les procédés utilisés :
Fiche élève n°5 : la chanson engagée n°1

Nuit et Brouillard, paroles et musique Jean Ferrat.
Jean Ferrat est né sous le nom de Tenenbaum. De famille juive, il est caché par des résistants communistes. Son père est déporté à Auschwitz. Lorsqu’il sort ce titre, en 1963, la mémoire des camps commence tout juste à refaire surface en France après avoir été longtemps passée sous silence. Sa chanson fait suite en effet au film de Resnais du même titre sorti en 1955.

L’expression « nuit et brouillard » est la traduction du décret allemand Nacht und Leben par lequel étaient déportés en camp les résistants. Ferrat a signé d’autres chansons engagées parfois censurées pour leur orientation communiste, parfois au contraire très critiques à l’égard du parti communiste, que Ferrat soutenait sans y avoir jamais adhéré.


Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés
Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants
Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent

Ils se croyaient des hommes, n’étaient plus que des nombres
Depuis longtemps leurs dés avaient été jetés
Dès que la main retombe il ne reste qu’une ombre
Ils ne devaient jamais plus revoir un été

La fuite monotone et sans hâte du temps
Survivre encore un jour, une heure, obstinément
Combien de tours de roues, d’arrêts et de départs
Qui n’en finissent pas de distiller l’espoir

Ils s’appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel
Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vichnou

D’autres ne priaient pas, mais qu’importe le ciel
Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux

Ils n’arrivaient pas tous à la fin du voyage
Ceux qui sont revenus peuvent-ils être heureux
Ils essaient d’oublier, étonnés qu’à leur âge
Les veines de leurs bras soient devenues si bleues

Les Allemands guettaient du haut des miradors
La lune se taisait comme vous vous taisiez
En regardant au loin, en regardant dehors
Votre chair était tendre à leurs chiens policiers

On me dit à présent que ces mots n’ont plus cours
Qu’il vaut mieux ne chanter que des chansons d’amour
Que le sang sèche vite en entrant dans l’histoire
Et qu’il ne sert à rien de prendre une guitare

Mais qui donc est de taille à pouvoir m’arrêter?
L’ombre s’est faite humaine, aujourd’hui c’est l’été
Je twisterais les mots s’il fallait les twister
Pour qu’un jour les enfants sachent qui vous étiez

Vous étiez vingt et cent, vous étiez des milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés
Qui déchiriez la nuit de vos ongles battants
Vous étiez des milliers, vous étiez vingt et cent


Note : Une vaine polémique a voulu faire de cette chanson un texte révisionniste antisémite (!) au prétexte que n’étaient pas évoqués les seuls Juifs mais tous les déportés quels qu’ils furent. Cette thèse est éminemment insultante vis-à-vis de Ferrat, fils de Juif assassiné à Auschwitz. Celui-ci y répondit très simplement :

« Nuit et brouillard est dédié à toutes les victimes des camps d'extermination nazis quelles que soient leurs religions et leurs origines, à tous ceux qui croyaient au ciel ou n'y croyaient pas et bien sûr, à tous ceux qui résistèrent à la barbarie et en payèrent le prix.
Que [l’on puisse] faire un compte dérisoire en regrettant que : «Le seul moment ou l'identité juive apparaît est dans Samuel et Jéhovah» me paraît particulièrement indigne. Je ne puis également accepter [les] interprétations tendancieuses qui concernent les résistants que je célèbre et qui seraient « essentiellement communistes ». L'évocation de « Vishnou » symbolisait pour moi toutes les autres croyances
possibles.
Si j'avais aujourd'hui à regretter quelque chose, c'est de n'avoir pas cité les autres victimes innocentes des nazis, les handicapés, les homosexuels et les Tsiganes. »


1/ Explique chaque passage en gras.

2/ En quoi cette chanson peut-elle décrire la réalité des camps ?

3/ Montre qu’elle évoque toutes les victimes des camps.

4/ Quel rôle l’auteur assigne-t-il à sa chanson ? Lire aussi la note ci-dessous.

Autre chansons de Ferrat notoires par leur engagement :

Ma France A santiago

Potemkine La commune

Camarade Le Bilan

La Montagne Federico Garcia Lorca

Cuba si

Et beaucoup d’autres… Ferrat est mort en 2010.






Fiche élève n°6: la chanson engagée N°2

Chant de la libération (ou Chant des Partisans)

L’idée et l’ébauche de la mélodie du Chant des Partisans sont de la chanteuse et compositrice Anna Marly qui le reprit en 1943 à Londres, car celui-ci existait déjà au moment des périodes de soulèvements bolchéviques en Russie. Ainsi donc, elle composa la musique et les paroles originales dans sa langue maternelle, le russe. Puis Joseph Kessel et son neveu, Maurice Druon, tous deux auteurs ayant quitté la France pour rejoindre l’Angleterre et les Forces françaises libres du Général de Gaulle, et futurs académiciens, récrivirent les paroles, ayant proposé la variante française du texte le 30 mai.

Devenu l’indicatif de l’émission de la radio britannique BBC "Honneur et Patrie", puis comme signe de reconnaissance dans les maquis, "Le Chant des Partisans" était devenu un succès mondial. On avait choisi de siffler ce chant, car la mélodie sifflée restait audible malgré le brouillage de la BBC effectué par les Allemands.

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne ?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme.
Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades !
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite !
Ohé, saboteur, attention à ton fardeau: dynamite...

C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève...

Ici chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait quand il passe.
Ami, si tu tombes un ami sort de l'ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
Chantez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute...

Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu'on enchaîne ?
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme.
Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.

C
Dans le chœur final on entend aussi

« Motivés, motivés

Par le face à face

Il faut rester motivés,

Pour la lutte des classes. »
e chant fut repris en 1996 par un collectif  « Les Motivés », conduit en particulier par le groupe de musique Zebda, dans le cadre d’un contexte de lutte sociale aigüe (grèves de 1995). Les paroles sont modifiées par certains détails dans certains passages. Voici le refrain ajouté dans la version des Motivés.



« Motivés, motivés

Il faut rester motivés

Motivés, motivés

Il faut se motiver »



Questions :

1°) Dans quel contexte est écrit ce chant ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

2°) A qui s’adresse le chant des partisans ? Comment est-il diffusé (par quels moyens, sous quelle forme, à quelle échelle ?)

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

3°) D’après le texte, pourquoi les populations doivent-elles résister ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

4°) Quel type de lutte préconise le chant des partisans ?

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

5°) Relevez la phrase de la chanson qui montre que les résistants sont un groupe solidaire.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

6°) Relevez les passages du chant qui font référence à l’occupation allemande en France.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

7°) Citez les références aux armes utilisées par les résistants.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

8°) Citez les références aux risques encourus par les résistants.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

9°) Relevez les passages du chant qui font référence à l’espoir d’une victoire prochaine.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

10°) Que peut signifier la reprise à la fin des années 1990 d’un tel chant par un groupe de musique en France ? Observe les changements opérés dans les paroles : à quelle idéologie est-il fait référence ? est-ce un choix fidèles aux intentions initiales du chant ?Quelles paroles du Chant des partisans peuvent toutefois justifier ce choix ?

BILAN : Quelles informations nous donne le chant des partisans sur la Résistance ? Quelle peut être la fonction d’un tel chant dans la résistance ? Utilise les réponses et le schéma pour structurer ton résumé.


…fait fonction d’Hymne et de symbole.

Un chant qui…

… fait un certain portrait de la Résistance (voire un mythe ?) et des résistants.

… Appelle à la lutte et en justifie la cause.

… peut conserver une actualité ?

Préparation à l’épreuve HDA
1ère partie : revoyez les fiches des œuvres et thèmes traités en classe et préparez les consignes « bilan » en fin de fiche.

Pour toutes les œuvres vous approfondissez le contexte historique par rapport à l’œuvre étudiée. Connaître le vocabulaire spécifique et technique associé.

Pour chaque œuvre, artiste ou thème approfondissez en cherchant des renseignements complémentaires :
Pour Otto Dix : Sa vie, son œuvre, ses thèmes de prédilection, l’expressionnisme. Contexte : les années 1920/30, le bilan de la Première guerre mondiale.

Pour Eisenstein : ses autres films, le cinéma en URSS (voir dans le manuel). D’autres cinéastes de la même époque. Contexte : Staline s’impose au pouvoir en URSS, les années d’après la Révolution d’Octobre au début des années 1920.

Pour Chaplin Le Dictateur : Ses autres films majeurs, la popularité du cinéma à la fin des années Trente et au début des années Quarante. Contexte : Seconde guerre mondiale (1ère phase), bien se souvenir de la montée du nazisme et des difficultés liées à la crise de 1929.

Pour Guernica, de Picasso : Sa vie, son œuvre, ses thèmes de prédilection, le cubisme. Connaître d’autres œuvres majeures (Les Demoiselles d’Avignon). Contexte : la fin des années Trente avec la guerre d’Espagne.

Pour le thème des « chansons engagées » : Connaître avec précision les thèmes et causes défendues dans ses chansons : La résistance, le génocide et les camps. Maîtriser quelques éléments sur les auteurs en particulier J. Ferrat. Rechercher d’autres chansons sur ces thèmes.

Pour rappel voici le référentiel commun à tous les élèves de Troisième à Rabelais. Cochez ce qui a été fait en cours


NIVEAU 3è

 Œuvre, artiste, thème d’étude

 Thème général

 Thématique programme

 Arts

1

Picasso, Guernica

 L’engagement dans l’art

Arts Etat pouvoir; Arts ruptures et continuité

Arts du visuel

2

Charles Chaplin

(Le Dictateur ou autres)

 L’engagement dans l’art

Arts ruptures et continuité; Arts techniques et expressions

Arts du visuel

3

Une œuvre au choix

La littérature des camps et de la guerre

Arts Etat pouvoir

Arts du langage

4

Otto Dix

 L’engagement dans l’art

Arts ruptures et continuité; Arts Etats pouvoir

Arts du visuel

5

Chanson engagée ou protest song

L'engagement dans l'art

Arts Etat pouvoir; Arts créations cultures

Arts du son

6

Une œuvre ou une production issue des régimes totalitaires (Les Dieux du stade; Speer; Eisenstein…)

 L’art au service du pouvoir

Arts Etats pouvoir

Arts du visuel, de l'espace, du son…

7

Une œuvre littéraire adaptée à l'écran

 

Arts, création, cultures Arts techniques et expressions

Arts du visuel et du langage

8

Une comédie musicale

 

Arts, création, cultures Arts techniques et expressions

Arts du visuel et du son

La thématique principale de nos études fut « Arts, Etats et pouvoirs ».

2ème partie : Bien que libre, votre présentation ne doit pas omettre certains points : être capable de présenter l’œuvre dans son contexte de création, dans son genre ; être capable de faire des liens avec d’autres œuvres et/ou artistes. Maîtriser un vocabulaire artistique.
Quelques suggestions pour des présentations simples et des recherches rapides :
Présentation de chansons engagées, à faire écouter au jury (sur clé ou CD ou MP3).

Présentation d’un artiste ou d’une œuvre que vous appréciez ou avez découvert en préparant la première partie.

Si c’est un tableau prévoir une reproduction à apporter, voire un petit panneau type A3 avec votre texte accompagnant l’image. On peut aussi prévoir un petit diaporama court (powerpoint).

Si vous souhaitez exécuter une œuvre (morceau de musique, scène de théâtre) prévoir votre matériel. L’exécution ne vous dispensera pas d’une présentation critique.
C’est dans le cadre thématique suivant que vos recherches doivent s’orienter pour cette seconde partie :
« Arts, créations, cultures », « Arts, espace, temps », « Arts, Etats et pouvoir », « Arts, mythes et religions », « Arts, techniques, expressions », « Arts, ruptures, continuités ».
Les arts concernés sont définis comme suit :

« Arts du visuel » (peinture, cinéma photo etc), « Art du langage » (littérature), « Arts du son » (musique), « Arts de l’espace » (architecture, urbanisme…), « Arts du quotidien » (arts appliqués, design), « Arts du spectacle vivant » (théâtre, cirque, danse…).
Choisissez un thème ou un art qui vous inspire ou vous attire !
N’omettez pas de relever dans vos recherches les noms des artistes et des œuvres, les dates de création, des éléments de vocabulaire essentiels.

similaire:

Cours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4) iconNicolas Duval, md, frcsc curriculum vitae identification et renseignements personnels

Cours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4) iconIrène Duval Revues de Presse
«Roi des Aulnes» par Heinrich Wilhelm Ernst et demeure attentive au chant en dépit des innombrables difficultés auxquelles cette...

Cours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4) iconCours de croquis en cours du soir aux Beaux-Arts de Tournai

Cours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4) icon«Inégalités, surendettement, les deux faces d’une même réalité»,...
«Les islandais n’ont pas dit leur dernier mot», par Jérôme Duval et Olivier Bonfond

Cours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4) iconCours de M. Jérôme Kerlouegan () Mme Christine Nguyen Tri chi 003...
«Initiation à la civilisation et à l’histoire de la Chine ancienne et impériale». Ce n’est pas que l’histoire politique mais aussi...

Cours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4) iconProgramme de classe de 6ème
«histoire des arts» de leur programme disciplinaire. Toujours connecté aux autres disciplines, l’enseignement de l’histoire des arts...

Cours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4) iconCours d'espagnol avec des professeurs hautement qualifiés. Des cours...

Cours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4) iconCours n° 28: Sira partie 3 Thème IV: Histoire de l’Islam Leçon n°19:...
«successeur» (sous-entendu du Prophète), terme dérivé du verbe khalafa (xalafa, خَلَفَ) signifiant «succéder»

Cours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4) iconCours n°2 L’hematopoiese
Vous avez 6 cours magistraux, à connaitre avant les séances d’app. En ce concerne les cours, IL y a une séance de révision à la fin...

Cours Duval – 3è1- 3è4 Histoire des Arts, cours de M. Duval. (3è1 et 3è4) icon0 Urbanisme (2). Note du 22/3/02
«analyse des contenus des cours existants et futurs» afin de «formuler une proposition d’un ensemble de cours structuré et complémentaire...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com