Dans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité








télécharger 196.8 Kb.
titreDans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité
page2/4
date de publication29.04.2018
taille196.8 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4

3 - PROGRAMMATION par jour



Détail voir pages suivantes

Samedi 20 juillet


Concours de sonneurs et batterie

Animations

Expositions

Sadorn Ar Vugale (le samedi des enfants) :

défilé de cercles et bagadig d’enfants de Cornouaille

Fest-Noz Vraz : SONERIEN DU : 30 ANS !

Avec SONERIEN DU, PEVAR DEN, LES FRERES QUERE, LES FRERES GOATECH, LE BRETON et COMPERE

Dimanche 21 juillet


Défilé des Guises

Animations

Expositions

Abadenn Veur (La grande assemblée des sonneurs et des danseurs)

Concerts de Bagadou

Triomphe des sonneurs

DOUDOU N’DIAYE ROSE et le BAGAD MEN HA TAN


Fest-Noz : SPONTUS

Lundi 22 juillet


Animations

Expositions

Université d’Eté

Initiations Danse

Abadennou Bugale (Les ateliers des enfants)

Spectacle de danse SPIRIT OF IRELAND

LAÏS et DOMINIG BOUCHAUD

Fest-Noz : ARSA

Mardi 23 juillet


Animations

Expositions

Université d’Eté

Initiations Danse

Abadennou Bugale (Les ateliers des enfants)

Concours couples Jeunes

KARAN CASEY et LUNASA

IDRI et LES 4 JEANS

Fest-Noz mod kozh : DASTUM

Mercredi 24 juillet


Animations

Expositions

Université d’Eté

Initiations Danse

Abadennou Bugale (Les ateliers des enfants)

TITI ROBIN, ERIK MARCHAND & le TARAF DE CARANSEBES

RUE D’LA GOUAILLE et MORENN

Concours solistes Cornemuses

Fest-Noz : HUDEL

Jeudi 25 juillet


Animations

Expositions

Université d’Eté

Concours solistes jeunes cornemuses

Initiations Danse

Abadennou Bugale (Les ateliers des enfants)

DENEZ PRIGENT

FOEHN et une création ZAW !

Présentation de Costumes

Fest-Noz : Trio LEON / LE FLOCH / TARDIVEL (Guitare, accordéon, contrebasse)

Vendredi 26 juillet


Animations

Expositions

Université d’Eté

Initiations Danse

Abadennou Bugale (Les ateliers des enfants)

CREATION-FESTIVAL : KROAZHENT


SUALTAM et THALWEG

Fest-Noz : DEUS’TA

Samedi 27 juillet


Animations

Concours Danse

LA NUIT DES VIEUX QUARTIERS : avec ARVEST, CAP HORN, TERRE-NEUVE, SPOUM, DREMWELL, PLANEDENN et YANN-FANCH KEMENER

Les Vieux Métiers, les brodeurs, concours Jeunes Formations…

BLACK LABEL ZONE et ARMENS

SOIG SIBERIL TRIO et LAND’S END

Dimanche 28 juillet


Animations

Concours crêpes

SPECTACLE MUSIQUES ET DANSES DE BRETAGNE

I MUVRINI

Fest-Noz de clôture avec DIAOULED AR MENEZ

4 - Concerts musiques du monde
Carrefour des « RencontreS en Bretagne »

Pour suivre l’évolution des musiques traditionnelles de Bretagne et assister à des rencontres vibrantes avec des artistes de la scène internationale.
PAVILLON DE PENVILLERS
 Samedi 20 juillet FEST-NOZ VRAZ SONERIEN DU : 30 ans !

tarif : 8

Carte blanche aux célèbres Sonerien Du : « sonneurs noirs » qui, à l’occasion de leurs 30 ans, ont fait appel à différentes formations du paysage musical breton. Le groupe a été créé en 1972 pendant une tournée au Danemark du Cercle Celtique de Pont l’Abbé. Le nom de « Sonerien Du » est une référence à deux sonneurs bigoudens, très estimés, dont la particularité était de s’habiller toujours en noir et qui connurent une fin tragique. Une vingtaine de musiciens se sont succédés dans la formation depuis ses débuts. Ils sont aujourd’hui 6 sur scène : Philippe Férec aux claviers, Dominique Robineau aux guitares, Jacques Beauchamp, Dominique Lardic, Gérard Belbéoc’h à la batterie, . Sonerien Du  a animé plus de 3.000 soirées (festoù-noz, concerts, animations) en France et à l’étranger. Ils ont parcouru plus de 6.000 km sur les routes par tous les temps.

De la musique à danser traditionnelle à l’évolution de ces dernières années, ce fest-noz verra un panel des différentes formules présentes dans les fest-noz actuels.  Les invités : PEVAR DEN, LES FRERES QUERE, LES FRERES GOATECH, LE BRETON et COMPERE.
Place de la Résistance
 Dimanche 21 juillet DOUDOU N’DIAYE ROSE et

le BAGAD MEN HA TAN

tarifs : 17 à 7

C’est une autre belle rencontre à laquelle participera Doudou N’Diaye Rose, le chef tambour-major des ballets nationaux de Dakar, considéré comme l'un des plus importants percussionnistes du continent africain et le Bagad Men Ha Tan de Saint-Nazaire, dirigé par Pierrick Tanguy, ancien responsable du Bagad Kemperlé, qui marque de son style et de son originalité la musique bretonne contemporaine. Les deux hommes se connaissent bien, ils tournent depuis 2 ans ensemble sur les scènes européennes. Doudou N’Diaye Rose, vieux sage de 72 ans et inventeur de l’hymne sénégalais, a joué avec les plus grands : Miles Davis, Peter Gabriel, Dizzy Gillespie, Nina Hagen, Julien Clerc, en première partie des Rolling Stones… Il a commencé à taper sur des tambours à 7 ans. Joséphine Baker lui a même prédit un grand avenir. Il a beaucoup étudié les rythmes, parcourant l’Afrique. Il s’est produit en France pour la première fois en 1986. Son producteur lui a un jour proposé de collaborer avec un bagad breton et lui a fait écouter une cassette de Men Ha Tan. Il a trouvé le son très proche des mélodies traditionnelles de mariage ou de tatouage de chez lui. De son côté, Pierrick Tanguy a retravaillé les lignes mélodiques en rapport avec les percussions africaines. Le résultat est étonnant : les cornemuses et les bombardes communient avec les tambours sénégalais. Parfaitement à l’écoute l’une de l’autre, les deux formations superposent les rythmes. Doudou N’Diaye Rose, dans son costume de scène chatoyant, court, danse, saute avec une grâce féline, donne le rythme aux musiciens, communique avec le public et termine le spectacle en prônant la paix dans le monde.

La rencontre explosive entre « Le bagad africain » et « le breton noir » est un triomphe garanti.
 Lundi 22 juillet SPIRIT OF IRELAND

tarifs : 17 à 7

Spectacle d’une grande authenticité, « Spirit of Ireland », nouvelle production de la Troupe « Ceol Chiarrai », met en scène une vingtaine de danseurs et danseuses dirigés par Michael Carr, ainsi qu’un « hot Irish band », groupe musical affectueusement appelé « Young Chieftains » par un animateur de radio.

Des profondeurs des plaines embrumées de l’Irlande jaillissent les sons, les chants et les pas de danse rythmant ce ballet impétueux.

Bien des années avant l'extraordinaire lancement de Riverdance, il y a cinq ans, La troupe Ceol Chiarrai – considérée comme un des principaux organismes dédiés à la chanson et à la danse en Irlande - était le vivier des jeunes talents des productions de l'époque.

La nouvelle production de Ceol Chiarrai, Spirit of Ireland (l'Ame de l'Irlande), fut représentée à plusieurs reprises en Australie, d’octobre à décembre 2001. Spirit of Ireland est un bref aperçu de la culture irlandaise.

"C'est le spectacle le plus authentique produit en Irlande", nous assure Triona Breen, à la tête de la troupe de danse, avec son accent du Kerry. A 24 ans, elle est l'aînée de la troupe principalement composée de 17 acteurs, tous adolescents et originaires d'Irlande. Comme la plupart des danseurs Irlandais, Triona Breen a fait du théâtre depuis qu'elle est toute petite. L'un des précédents championnats organisés dans la province de Munster a également distingué Stéphanie Power, 16 ans, originaire du Comté de Galway, détentrice de plusieurs titres mondiaux et l'une des principales figures du spectacle.

Basé à Ballybunion, dans le Comté de Kerry, Ceol Chiarrai signifie "musique du royaume" et a constitué un tremplin pour les jeunes talents irlandais depuis sa création en 1985. Son fondateur, Michael Carr, directeur artistique de Spirit of Ireland , explique que quatre des danseurs de Ceol Chiarrai ont rejoint Riverdance à sa création et y sont toujours présents. Bernadette Flynn, danseuse étoile dans Lord of the dance, a également débuté avec la troupe.

Spirit of Ireland  est une occasion unique pour celui qui est amateur de musique, de chansons et de danse irlandaise. C'est une chance pour le public de venir apprécier l'immense talent de ces jeunes Irlandais.
 Mardi 23 juillet. KARAN CASEY et LUNASA

Place à la nouvelle génération de la musique irlandaise !

tarifs : 17 à 7

Karan Casey est dotée d’une voix exceptionnelle couvrant deux octaves et demi. A 32 ans, c’est l’une des chanteuses irlandaises les plus respectées. Elle a été acclamée de l’Amérique du Nord au Japon, en passant par l’Europe. L’ex-chanteuse leader du groupe Solas s’est forgée un style original aux climats chargés d’émotion. Mélangeant sa perception intime de la musique traditionnelle irlandaise avec une nouvelle approche assez audacieuse, Karan a chanté les genres musicaux qu’elle a entendus dans les lieux qu'elle fréquentait enfant, comme la paroisse de Ballyduff Lower ou sa chorale. Elle se rend à Dublin en 1987, pour des études universitaires d’italien, elle étudie le piano et le chant à l’Académie Irlandaise Royale de Musique, puis émigre à New York en 1993. Elle étudie le jazz à l’université de Brooklyn puis elle rejoint le groupe Atlantic Bridge et enfin le groupe Solas, avec qui elle enregistre trois albums en quatre ans.

En 1997, Karan enregistre son premier album solo "Songlines" qui fait l'objet d'une critique très positive. Durant ces dernières années, elle a tourné avec le guitariste Robbie OVERSON et le concertina virtuoso Niall VALLELY (ancien membre du groupe NOMOS), dans le nord de l'Amérique et en Europe, et aussi avec Tim O'Brien's The et Michael McGoldrick.

Karan utilise sa voix soprano puissante et angélique pour transmettre un message social profond. Elle a participé à des festivals prestigieux tels que le WOMAD aux Etats-Unis et le festival folklorique de Philadelphie.

Son second album intitulé "The Winds Begin To Sing" est un mélange de chansons traditionnelles irlandaises et contemporaines. Il est paru sous le label Shanachie Records.
Quintette fondé en 1996, LUNASA est un groupe instrumental de musique irlandaise traditionnelle. Il est composé de Sean SMYTH, membre fondateur du groupe et violoniste ; Trévor HUTCHINSON, bassiste et ancien membre des Waterboys ; Donogh HENNESSEY, guitariste issu du Sharon Shannon Band ; Kevin CRAWFORD, considéré comme l'un des meilleurs flûtistes d'Irlande, a joué avec le groupe Moving Cloud ; Cillian VALLELY, joueur de uilleann pipes (cornemuse irlandaise).

Leur premier album "Loenasa", sorti en octobre 1997, est un mélange de son "live" et d'empreintes studio. Cet album de musique traditionnelle irlandaise a immédiatement été un best-seller en Irlande. Lunasa redéfinit la musique traditionnelle au cœur de ses rythmes, en y ajoutant une touche de jazz et d'improvisation.

Les membres de Lunasa sont inspirés par le célèbre groupe irlandais des années 70, The Bothy Band. Le groupe utilise également des instruments à corde et à vent, flûtes, violons, cornemuses, avec des arrangements à couper le souffle. Il a été récemment sollicité pour composer le thème musical d'un long-métrage américain. En 2001, le groupe Lunasa s'est produit dans de nombreux pays comme l'Australie, Israël, l'Autriche, la Scandinavie, la France, l'Irlande et le Royaume-Uni.

Leur troisième et dernier album, sorti en juin 2001, intitulé "The Merry Sisters of Fate", a remporté un réel succès et a été élu "album de l'année, section celte" par The Association for Independent Music. Il a été qualifié de "brillant album de musique instrumentale par les nouveaux dieux de la musique irlandaise".
 Mercredi 24 juillet

TITI ROBIN et ERIK MARCHAND & le TARAF de CARANSEBES

Voyage Musical d’Orient en Occident

tarifs : 17 à 7

Thierry Robin est né en 1957, il est originaire de la région angevine où il vit. De 1975 à 1985, il pratique la musique traditionnelle de l'ouest de la France. Dès 1984, il se produit en duo luth et tabla avec Hameed Khan, percussionniste du Rajasthan. Il étudie au sein de ce duo les systèmes d'interpénétration et d'improvisation des musiques orientales. En 1985, il fonde un orchestre interculturel baptisé Nao, qui regroupe onze musiciens de diverses traditions musicales (marocaine, tzigane, indienne, kurde, galloise et angevine).

En 1989, le Trio Erik Marchand est créé avec Hameed Khan au tabla, Erik Marchand au chant et au oud. Il compose pour ce trio un répertoire où se mêlent les rythmes de l'Inde du Nord, le chant breton et le oud. En 1993, il signe des compositions et arrangements pour la rencontre d'Erik Marchand avec Okay Temiz, qui réunit huit musiciens issus des traditions bretonnes, turques et kurdes.

En 1994 et 1995, il participe au disque et au spectacle d'Erik Marchand avec le Taraf de Caransebes. En 1996, il enregistre un disque d'improvisation en solo « Le Regard nu », série de portraits musicaux réalisés en compagnie de modèles posant en studio. En 1997, sort le disque Payo Mitcho, enregistré lors d'une tournée française du spectacle "Gitans". Puis il réalise en studio un nouveau projet musical, sur la base d'un répertoire et d'une instrumentation entièrement renouvelés. Ce projet fera également l'objet d'un spectacle.
Erik Marchand est chanteur et clarinettiste. Il est né à Paris dans une famille originaire de Quelneuc en pays Gallo. Il se lance dans le collectage de chants traditionnels, en région de Rostrenen, en Centre Bretagne et profite de ses séjours pour apprendre le breton. Il participe à un cercle celtique, en jouant du biniou, chante en gallo, dans des festoù-noz de la capitale. Erik Marchand quitte Paris pour Rostrenen, après avoir passé son bac. En 1975, il s'établit définitivement en Bretagne pour y travailler et y chanter. Il apprend le chant et continue à jouer de la clarinette bretonne (Treujenn Gaol). Il s'investit dans l'apprentissage de la gwerz (complainte dramatique traditionnelle, aux origines souvent confuses). En 1988, il rencontre Thierry Robin avec lequel il entame un travail d'analyse et de repérage musicaux du Centre Bretagne (qui s'avère très proche des musiques orientales). Le Trio Erik Marchand, ainsi formé, invite entre autres Yann - Fañch Kemener à venir partager l'expérience musicale. Sa passion pour les musiques traditionnelles l'incite à s'intéresser rapidement au cas de la Roumanie et de ses Tarafs. Il apprend le roumain et entreprend le voyage dans la région du Banat.

En 1992, lors du 4ème festival de clarinette de Glomel (22), Erik Marchand invite Le Taraf de Caransebes. Ensemble ils enregisrent le disque Sag An Tan Ell (Vers d'autres Flammes), mélangeant sons bretons et sons roumains, aux influences serbes. Erik dirige le label Gwerz Pladenn (édition Coop Breizh). Il produit aussi des disques de musiques tziganes et roumaines et devient conseiller artistique sur d'autres albums. Enfin, il participe à l'effort de promotion des musiques traditionnelles roumaines.

Le Taraf de Caransebes est un orchestre populaire composé d'un Taragot, "hybride" de la clarinette (Constantin Olan), d'un saxophone alto (Daniel Lova), d'une trompette (Constantin Pau), d'un accordéon (Florea Sandu) et d'une contrebasse (Ion Turcu). Cette formation se produit en Roumanie dans les fêtes, mariages, noces et bals.

Erik Marchand chante en breton quelques thèmes traditionnels et se fait accompagner sur des mélodies roumaines "bretonisées", par le Taraf de Caransebes. Cette fusion musicologique mêle des mélodies graves ou joyeuses.
 Jeudi 25 juillet DENEZ PRIGENT

tarifs : 17 à 7

Denez Prigent découvre la langue bretonne chez sa grand-mère. C’est pour lui une révélation : il va chanter des gwerz (chants dramatiques) a capella. L’aspect sacré de ce chant le place dans un effet de transe purificatrice. A 14 ans, Denez s’initie au Kan ha Diskan ou chant à danser. Sa rencontre avec Alain Leclère, « disciple » de Manuel Kerjean, est décisive. Il va le suivre en Diskan dans de nombreux Festoù-Noz. En 1987, ils emportent le premier prix de Kan ha Diskan du concours le plus prestigieux de Bretagne. Denez commence ensuite à enrichir le répertoire de gwerz et de Kan ha Diskan par ses propres compositions. En 1992, il chante aux Transmusicales de Rennes devant un public rock non initié, c’est un triomphe !

Après un premier disque a capella constitué surtout de chants traditionnels, les albums suivants dans le style de la gwerz et du Kan ha Diskan s’ouvrent sur le monde et sur des univers musicaux diversifiés. Musique improvisée et électronique, rock, hip hop, trip hop, musique traditionnelle irlandaise, écossaise ou orientale, chant liturgique, improvisation vocale issue du jazz… Il invite alors des artistes d’univers très différents : Lisa Gerard (Dead Can Dance), Bertrand Cantat, Davy Spillane (maître du uilleann pipe moderne), Louis Sclavis, Valentin Clastrier…tous liés par une même émotion. Son dernier album « Live-Holl a-gevret ! » (Tous ensemble !) Barclay/Universal, enregistré au festival interceltique de Lorient, est paru en 2002. Le réalisateur Ridley Scott a même inclus une des compositions de Denez à la B.O de son dernier film Black Hawk Down (La chute du Faucon Noir).


1   2   3   4

similaire:

Dans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité iconEst- ce- que la modernité, en art, est un rejet de la tradition?
«modernité» est un mot très souvent utilisé, notamment dans le vocabulaire artistique. Dans les livres d’histoire de l’art on commence...

Dans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité iconI. la modernite 1 Une Esthétique de la raison a Les Lumières
«nouveau et tout à fait particulier». IL a conscience de la nouveauté de son écriture. C’est quelque chose que l’on peut considérer...

Dans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité iconBiotop baignade écologique
...

Dans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité iconMercredi 12 octobre / 18h / Théâtre de la Porte d’Italie
«Concours International d'Instruments à vents» par Catherine Tiscornia et du partage d'un gâteau offert par les Amis du Festival...

Dans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité iconL’Art déco veut s’inscrire à la fois dans la grande tradition françaises...

Dans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité icon1. Concept, vocation et qualités. 3 Nom du modèle et label hp. 5
«2» dans le nom de ce trail sportif désigne le bicylindre à plat (boxer). La notion de «High Performance» ou «Haute Performance»...

Dans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité iconI. un concept original : la bohèME
...

Dans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité iconSynopsis Grâce à son style chorégraphique ancré à la fois dans la...
...

Dans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité iconLe thème du négatif dans la pensée freudienne et la tradition des philosophies du néant
«vie et mort», qui marque fortement le titre du présent ouvrage, et la tradition ancienne, héllénique-hébraïque-chrétienne-puis-luthérienne,...

Dans son concept, le Festival de Cornouaille allie tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité iconDe presse
«Itesoft a obtenu le meilleur taux de réussite sur notre cahier des charges: technologique avec la performance de son approche full-text,...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com