Sommaire Remerciements Introduction








télécharger 1.66 Mb.
titreSommaire Remerciements Introduction
page3/32
date de publication29.04.2018
taille1.66 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   32

La vie Vivre la belle et insouciante

vie dans l’insouciance


Aujourd'hui, le manque de contentement imprègne la vie du consommateur américain. C'est dû au fait, parce que quarante années de consumérisme et d'influence médiatique ont provoqué un changement de valeurs.

Le désir de possession semble avoir pris le pas sur une philosophie sensée de la vie. Un article paru en mai 1987 dans la revue Psychology Today: «, intitulé « Celui qui possède le plus de jouets à sa mort gagne », étudie les résultats d'une enquête commandée par un organisme de recherche. Cette enquête, menée tous les ans depuis 1966, vise les étudiants de première année à l'université. Au cours des vingt années qui se sont écoulées entre 1966 et 1986, les réponses ont changé de façon spectaculaire. En 1986, plus de soixante-dix pour cent70 % des étudiants interrogés disentdisaient qu'une des principales raisons qui les ontavait poussés à entreprendre des études universitaires est était la perspective de gagner plus d'argent.

… ce taux a augmenté de près d'un tiers au cours des dix dernières années… un changement radical s'est opéré au niveau des valeurs. Il y a vingt ans, plus de quatre-vingts pour cent80 % des étudiants disaitdisaient que la recherche d'une philosophie sensée était un objectif important, voire essentiel. Aujourd'hui, quarante et un pour cent41 % d'entre eux estiment que c'est un but valable.3.

Malheureusement, nous sommes plus nombreux à vouloir adopter le style de vie Madison Avenue, un peu celle de l'avenue des Champs-Élysées à Paris (appelons-le la vie style de vie V.I.P. (vivre la belle et sans soucivie dans l’insouciance) que ce que l'économie peut permettre. Le style de vie que nous poursuivons avec l'image que nous voulons donner n'est en fait qu'un niveau de vie artificiel, généréimposé par les médias. Ceux-ci créent l'image du style de vie que les producteurs de biens et de service veulent vendre. Elle est irréaliste, artificielle. Très peu de gens l'atteignent.

Les hommes qui recherchent le ce style de vie Madison Avenue—vie – ce que nous faisons tous dans une certaine mesure— – découvrent qu'il est inaccessible; s'ils. S'ils y arrivent, ils constatent qu'ils ne peuvent le maintenir, et finalement, qu'il ne vaut pas la peine d'être maintenu.

La poursuite de la vie d'une belle et insouciante, suivie d'un échec,vie vécue dans l’insouciance entraîne une angoisse atroce. C'est lorsqu’elle subit un échec. Il s’agit d’un manque de contentement qui augmente d'autant plus que nous sommes exposés à la société de consommation.

La figure 1.2 montre deux types de pressions causées par la poursuite de la vie cette belle et vie insouciante. Il y a d'abord l'angoisse d'un niveau de vie généréimposé par les médias. « J'ai tout fait pour l'atteindre, mais en vain.» ». Toutes nos dépenses réunies n'ont pas suffi à atteindre ce niveau de vie que nous nous étions fixés comme objectif.

Il est pratiquement impossible d'éliminer l'angoisse découlant d'un niveau de vie généréimposé par les médias, si nous avons acheté des parts dans la Madison Avenueinvesti dans ce style de vie, car comme le dit Salomon, « Qui aime l'argent n'en aura jamais assez, et qui se complaît dans l'abondance ne sera jamais satisfait de ses revenus » (Ecclésiaste 5.9). Plus nous en avons, plus nous en voulons. L'angoisse est le sous-produit de la poursuite d'une vie belle et insouciantevie vécue dans l’insouciance.

Style de vie V.I.P

Spending = dépenses

Debt pressure = pression de l'endettement

Earnings = Revenus tacot/4CH/Renault 4L/Peugeot 406/Citroën Xantia/BMW (où autres)











Figure 1.2 : NIVEAU DE VIE ARTIFICIEL, GÉNÉRÉIMPOSE PAR LES MÉDIAS

Style de vie Madison Avenue

(La vie belle et insouciante)

Spending = dépenses

Debt pressure = pression de l'endettement

Earnings = Revenus

Le seconde pression est celle de l'endettement. Sur la figure 1.2, remarquez la différence entre nos dépenses et nos revenus. Tant que nos dépenses excèdent nos revenus, nous accumulons des dettes. Nous pouvons créer notre niveau de vie en tenant compte de deux paramètres : les revenus et les dettes. Le travail est le moyen traditionnel nous permettant de pourvoir aux besoins de la famille. Ce que nous produisons a de la valeur, celle de l'argent que nous gagnons. Le deuxième moyen consiste à emprunter par des avances sur les salaires que nous comptons recevoir.

L'emprunt est devenu une sorte de sport national. Les crédits faciles semblent être une bonne solution. Si nous pouvions maîtriser nos passions, ce serait merveilleux. Mais l'association du crédit facile et du consumérisme produit un mélange hautement inflammable. Dans la poursuite de la belle vie, nous sommes tentés de tirer un peu plus sur la corde pour atteindre le bonheur, rendu possible grâce au crédit facile.

Au fond, nous avons changé nos valeurs traditionnelles pour une sorte de prospérité troubledouteuse, financée par un remarquable accroissement de la productivité et la charge étouffante d'une dette personnelle, collective et publique.

Définition de la foire d'empoigne

course folle


Nous pouvons définir cette foire d'empoignecourse comme la poursuite de cette vie heureuse et insouciante. Comme il n'y a pas de vainqueurs dans cette course, les conséquences de pour l'avoir tentée et d'avoir perduperdue sont considérables.

L'angoisse engendrée à la fois par le niveau de vie généréimposé par les médias et la pression de l'endettement sont très déprimantesest fort déprimante. Non seulement nous subissons le stress de n'avoir pas atteint le niveau de vie que nous nous étions fixé comme objectif, mais nous subissons également le stress de la dette accumulée pour y arriver. L'endettement nous rend amers et irritésirritables parce que nous nous rendons compte que nous avons été dupés et que nous nous sommes leurrés. En plus, nos relations sont brisées. Peut-on définir la foie d'empoignecourse folle encore plus succinctement ?

Si la quête de l'argent et des biens matériels était seule en cause, nous pourrions justifier dans une certaine mesure notre attrait pour le gain. Mais tout bilan a deux colonnes, et dans le cas présent, l'autre colonne concerne les relations.

À partir du moment où nous participons à la foire d'empoignecourse folle, des fissures s'opèrent dans nos relations, rapidement suivies de ruptures. Malheureusement, dans leur poursuitedésir de mener la belle vie, la plupart des hommes laissent derrière eux un sillon de relations brisées.

Le critère que nous utilisons pour mesurer notre niveau de vie en dit long sur l'épreuve dans laquelle nous avons décidé de nous engager. Nous pouvons choisir la foire d'empoignecourse folle ou décider de ne pas aimer le monde et de nous débarrasser « du péché qui nous cerne si facilement de tous côtés » et de courir « avec endurance l'épreuve qui nous est proposée » (Hébreux 12.1).

Chacun fait ses propres choix, mais la pression pour s'engager dans la mauvaise direction est très forte et ne doit pas être sous-estimée. Comme me le disait mon premier moniteur d'enseignement biblique, « on peut choisir sa voie, mais pas l'issue.» ». Nous sommes marqués par la cause et les effets de nos choix.

Accomplir la nouvelle tâche


La première raison pour laquelle les hommes chutentéchouent lorsqu'ils ont une promotion est qu'ils continuent de faire leur ancien travail. En d'autres termes, puisqu'ils étaient à l'aise dans ce qu'ils faisaient autrefois, ils continuent dans la même voie au lieu de relever les nouveaux défis qui leur sont lancés.

Cette remarque s'applique aussi dans le domaine spirituel. La raison primordiale qui fait chuter les hommes promus « disciples du Christ » est qu'ils continuent sur la même lancée d'autrefoisqu'autrefois. Au lieu d'examiner les questions fondamentales en rapport avec leur vie et de leur trouver des réponses bibliques, ils continuent de mener une vie d'impuissance, comme si rien ne s'était produit. Il se peut que leur façon de parler se soit un peu modifiée et améliorée, mais au fond, on ne note aucun changement.

Il est temps que les hommes chrétiens d'Amérique renoncent à la foire d'empoignecourse folle. C'est une épreuve sans vainqueur. N'est-il pas temps que nous commencions à accomplir le travail qui nous a été confié lorsque nous avons accepté Christ? « ? « Celui qui est uni au Christ est une nouvelle créature : ce qui est ancien a disparu, voici : ce qui est nouveau est déjà là! ! » (2 Corinthiens 5.17). Dieu nous promet une nouvelle nature spirituelle, mais nous devons être fidèles dans l'accomplissement de notre part, et accomplir la une nouvelle tâche.

Est-ce le moment pour vous d'entreprendre lacette nouvelle tâche ? En avez-vous assez de la foire d'empoignecourse folle ? Vous rendez-vous compte que vous êtes peut-être en train de mener une vie remplie de regrets ?

Après cette description de l'environnement dans lequel nous vivons, abordons les problèmes spécifiques auxquels les hommes font face, cherchons les solutions possibles et regardons s'il n'y aurait pas une autre piste sur laquelle nous pourrions courir une épreuve qui en vaut la peine.

Questions


1. « La plupart des hommes sont engagés dans une foire d'empoigne.»

la course folle ».

D'accord. ? Pas d'accord. ? Pourquoi ?

2. Si la foire d'empoignecourse folle ne désigne aucun vainqueur, selon vous, pourquoi tant d'hommes s'y lancent tout de-t-ils quand même ? Qu'espèrent-ils obtenir ?

3. De quelles manièresquelle manière votre niveau de vie matériel a-t-il évolué depuis votre enfance ? En quoi votre niveau de vie moral, spirituel et relationnel en a-t-il été affecté ?

4. Il semble que beaucoup d'hommes se soient laissés entraîner dans une autosatisfaction intellectuelle et spirituelle. En quoi le consumérisme et les médias ont-ils influencé vos valeurs, ainsi que votre façon d'utiliser votre temps et votre argent ?

5. Madison Avenue faitLes médias font tous sesleurs efforts pour définir à notre place qui nous sommes et ce que nous sommes, généralement en termes de vie belle et insouciante. Quelles initiatives pratiques pouvez-vous prendre pour vous dégager de cette influence ?

II
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   32

similaire:

Sommaire Remerciements Introduction iconSommaire Introduction

Sommaire Remerciements Introduction iconSommaire Introduction
«En ligne», «Absent(e)» ou «Occupé(e)». La présence, plus que tout autre facteur, a fait de la messagerie instantanée une application...

Sommaire Remerciements Introduction iconSommaire introduction p. 3 Diagnostic p. 5
«Lorsqu’on rêve tout seul, ce n’est qu’un rêve, alors que lorsqu’on rêve à plusieurs, c’est le début de la réalité. L’utopie partagée,...

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com