Sommaire Remerciements Introduction








télécharger 1.66 Mb.
titreSommaire Remerciements Introduction
page7/32
date de publication29.04.2018
taille1.66 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   32

Questionnaire

Questions


1. Pensez à un couple chrétien qui rencontre des problèmes conjugaux. EnD'après vous, en quoi pensez-vous que la conformité aux valeurs culturelles explique-t-elle ses conflits ?

2. Le Dr Francis Schaeffer déclare que la société moderne cultive deux valeurs appauvries : la tranquillité personnelle et l'opulence. Partagez-vous l'opinion du Dr. Schaeffer ? Pourquoi ?

3. De quelle manière avez-vous recherché les valeurs de tranquillité personnelle et d'opulence ?

4. Sur le plan financier, réussissez-vous mieux que vos parents ? Votre vie personnelle est-elle de qualité supérieure à celle de vos parents ? Pourquoi ?

5. Comment définiriez-vous le christianisme culturel ?

6. Après la lecture de ce chapitre, vous considérez-vous comme un chrétien biblique ou un chrétien culturel ? Pourquoi ?

7. Si vous êtes un chrétien culturel, comment estimez-vous l'être devenu ? Selon vous, quels facteurs ont façonné votre vision de la vie ?

8. Si vous êtes un chrétien biblique, quel conseil donneriez-vous à une chrétien culturel pour l'aider à se remettre sur les bons rails ?

9. Quelle est l'importancela nature de la « teinture rouge » dans votre vie ? Que faire pour la supprimer ?

IV

Importance: la

4

La quête ded’un sens et ded’un but


La grande masse des hommes mène une vie de tranquille désespoir silencieux.

Henry David Thoreau

Moi, je suis venu pour donner la vie aux brebis, une vie surabondante.

Jésus, Jean 10.10 – Parole Vivante

Freeport, aux Bahamas. Howard Hughes, l'homme le plus riche au monde. Xanadu, un condominiumbâtiment de dix étages face à l'océan.

Qui n'est pas fasciné par le la vie de gens riches et célèbres ? Howard Hughes, peut-être le plus excentrique des hommes riches, a choisi les Bahamas pour s'exiler.

Évitant tout contact avec le public depuis une vingtaine d'années, Hughes refusaa refusé de se présenter devant une sous-commission du Sénat américain, mais parlaa parlé à ces hommes par au téléphone depuis son appartement de grand standing au dernier étage du Xanadu. Des Mormonsmormons choisis pour leur honnêteté montaient la garde devant sa forteresse imprenable et préservaient Hughes de tout contact avec les gens du dehors.

En déambulant devant le portail impressionnant de l'immeuble luxueux, je remarquaij’ai remarqué une fenêtre en forme de hublot. Recouvert, recouverte de plusieurs bandes de films adhésifs réfléchissants, tellement ils étaient usés, il. Il semblait étrange qu'un système de fortune comme celui-ci accueille les visiteurs sur le seuil conduisant à l'homme le plus fortuné de la terre.

Howard Hughes était mort, mais deux ans après, sa propriété comprenait toujours les quatre condominiumsappartements luxueux qu'il avait transformés en forteresse pour lui-même.

Peureux comme un chat, je risquaij’ai risqué un coup d'œil à travers les bandes d'adhésifadhésives qui obstruaient la fenêtre, même si les . Les bords commençaient à se décoller. Je n'aperçus mais je n'ai rien aperçu. Juste à ce moment, le bruit de l'ascenseur m’a surpris. Je me surprit. Je me précipitaisuis retourné pour voir une domestique sortir de l'ascenseur.

Elle me regardam’a regardé d'un sale œil, mais je lui répondisai répondu par un sourire charmant et lui disai dit combien j'admirais M. Hughes. Comme il était décédé, je lui demandaiai demandé si elle me permettait d'entrer et de faire un petit tour dans la propriété.

Elle hésitaa hésité, toujours sur ses gardes, mais je suis sûr qu'elle trouvaa trouvé amusante ma requête stupide. Je saisisJ’ai alors l'occasion de papoter avec elle. Finalement, elle haussaa haussé les épaules comme pour dire: « : « Pourquoi pas? ? », et me fitm’a fait entrer.

Je ne sais pas trop ce que j'espérais, mais ce qui s'offrits'est offert à mon regard futa été un choc. Je m'étais imaginé que l'homme le plus riche de la planète avait importé les lustres les plus somptueux et des tableaux rares. Je m'apprêtais à voir la signature de quelque décorateur européen de renom.

Le mobilier austère clairsemé conférait plutôt à l'habitation plutôt l'aspect d'une cabane rustique de montagne. Des coussins usés, élimés, vert olive, reposaient sur des meubles de piètre qualité. Les sanitaires ressemblaient à ceux d'un motel bon marché.

Plus je pénétrais dans ce monde secret de l'intrigue, plus mon cœur battait fort. Mes jambes flageolaient comme si j'avais échappé de peu à un accident sur l'autoroute. En traversant les pièces qui ressemblaient fort aux chambres d'un pensionnat, je m'imaginais Hughes en train de manger, de dormir, de lancer des appels téléphoniques aux quatre coins du monde, et d'envoyer des télégrammes. Je le voyais presque assis à son bureau, gribouillant ses fameuses notes manuscrites pour ses subordonnés.

Il possédait une richesse et un pouvoir inégalés de son temps. Pourtant, cette cachette dans laquelle il s'était lui-même séquestré de la réalité rappelait de façon saisissante que l'argent est un dieu mortel. Howard Hughes mourutest mort prisonnier dans sa citadelle fortifiée, trahi par sa célébrité. Son impact commençaa commencé à décroître dans les pages poussiéreuses de l'Histoire dès que sa dépouille futa été froide.

Le problème


Selon vous, quel est le plus grand besoin de l'homme ? Quelqu'un déclaraa déclaré récemment qu'il aimerait voir sur sa tombe gravés les mots suivants: « gravés sur sa tombe: « Il a laissé une empreinte.» ». Qu'il parle d'atteindre son plein potentiel ou simplement de survivre en attendant son prochain salaire, l'homme exprime son besoin d'importance. Le besoin inné de l'homme est celui d'être significatifd'avoir une valeur, de trouver un but et un sens à sa vie :

  • * Je veux que ma vie soit différente.

  • * Je veux que ma vie compte.

  • * Je veux que ma vie ait un sens.

  • * Je veux laisser un impact.

  • * Je veux apporter une contribution.

  • * Je veux réaliser de grandes choses dans ma vie.

  • * Je veux conquérir, réaliser, exceller, faire mes preuves.

  • * Je tiens à être quelqu'un.

  • * Je veux que ma vie soit significativeait une valeur.

Ce qui différencie les hommes, c'est la manière dont ils satisfont ce besoin d'être significatifsd'avoir une valeur. Certains hommes, avides de butinssuccès dans cette vie, cherchent à être importants en satisfaisant leurs ambitions personnelles. D'autres, enseignés par l'Écriture, le font en obéissant à Dieu.

Les réponses que nous donnons aux questions: « « Qui suis-je? ? » et: « « Pourquoi est-ce que j'existe? ? » déterminent notre façon d'acquérir de l'importance. Nos réponses nous classent en gros dans deux groupes : ceux qui veulent acquérir de l'importance par des moyens adéquatslégitimes, et ceux qui veulent le faire par des moyens inadéquatsillégitimes. Le désir de combler ce besoin d'importance peut soit nous rapprocher, soit nous éloigner des choses de Dieu.

L'importance authentique et durable est cachée en Christ. Jésus a dit: « : « Je suis le cep de la vigne, vous en êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, portera du fruit en abondance, car sans moi, vous ne pouvez rien faire » (Jean 15.5, italiques ajoutées). Un homme ne peut donc pas trouver de signification durable en dehors de Christ. Si donc un homme est en Christ et s'il se soumet au plan et à l'objectif de Dieu, il peut combler son plus grand besoin d'une manière durable. Autrement, tous ses efforts, comme ceux de Howard Hughes, seront réduits à néant dans l'heure qui suitsuivra sa mort.

L'espoir suprême de l'homme


Ted est un charmeur avec son large sourire contagieux. Il a atteint une position sociale élevée et l'indépendance financière. PDG.D.G. d'une entreprise importante, il est puissant et influent, ce qui lui vaut de nombreux amis.

Il possède plusieurs maisons et a largement contribué au bien-être de notre communauté locale. Il est difficile de ne pas l'aimer. Il a voulu acquérir une stature imposante, et il y est arrivé, selon ses propres critères. Mais est-il réellement important ? Tout dépend de la définition que nous donnons à ce terme.

Quel est l'espoir suprême d'un homme qui ne possède pas Christ ? La plupart des hommes ne verront jamais leur nom figurer dans un journal. Si vous étiez vraiment un grand homme, de réputation nationale, qu'attendriez-vous au minimum de l'Histoire ? Dans le meilleur des cas, si vous étiez un géant de votre temps, vous pourriez espérer quelques lignes dans une encyclopédie ou un dictionnaire des noms propres. C'est tout ! Pensez à Howard Hughes ! Il ne figure même plus dans le QUID !

Le désir ultime de l'homme est l'immortalité. « Dieu… […] a implanté au tréfonds de l’êtrel'être humain le sens de l’éternitél'éternité » (Ecclésiaste 3.11). Cela fait partie de ce que nous entendons par « être important ». Nous désirons que quelque chose nous survive. Que représente pour nous l'immortalité que nous recherchons ? Des œuvres remarquables qui nous survivront, l'héritage que nous laissons à nos enfants, quelques lignes dans une encyclopédie ? Certains hommes riches ont largement contribué à la construction d'hôpitaux ou d'écoles et leur nom est resté attaché à leur contribution. C'est une petite mesure d'immortalité !

La réponse que nous donnons aux questions: « « Qui suis-je? ? » et: « « Pourquoi est-ce que j'existe? ? » est un choix entre deux lignes graduées ensur l'espace temps : l'une se prolonge jusque vers quatre-vingts années environ, l'autre durantdure toute l'éternité.

Si nous ne découvrons pas notre importancevaleur en Christ, nous ne passerons pas le seuil qui sépare ce monde du suivant. Notre espoir suprême se limite alors à un arrêt brutal. Il aurait mieux valu n'êtrene jamais être né.

Moyens inadéquats pour acquérir de l'importance


Nul ne met en doute le fait que beaucoup de gens comblent leur besoin d'importance sans aucune référence à Christ. La différence de qualité et de durée de l'importance acquise est cependant considérable. Pourquoi se contenter des miettes qui tombent de la table, alors qu'on peut participer à la fête ? Or, beaucoup d'entre nous cherchent à être importants par des moyens impropres. Examinons quelques définitions que le monde donne de l'importance.

La renommée : mémoire courte


Il y a quelques années, ma fille et moi avons accompagné quelques amis au tournoi de tennis de l'U.S. Open. Quelques instantsPeu avant le début du tournoi féminin, les organisateurs présentèrentont présenté les grandes championnes des années passéesprécédentes, en commençant par les plus âgées pour finir par les plus jeunes.

La présentation de ces anciennes vedettes du tennis ne se faisait pas devant une foule d'anonymes quelconques, mais devant le gratin new-yorkais enthousiaste ! Quand on a escorté la première dame d'un certain âge fut escortée jusque sur le court, seuls quelques fans l'applaudirentl'ont poliment applaudie. Le speaker annonçaa annoncé la suivante et les applaudissements se firentsont devenus plus nombreux. À chaque nouvelle ancienne championne de tennis, les applaudissements augmentèrentont augmenté.

Finalement, on annonçaa annoncé une femme dont le nom m'était connu et je joignisj’ai joint mes applaudissements à ceux de la foule. Finalement, quand futQuand on a prononcé le nom de Billie Jean Kings, les applaudissements n'étaient plus simplement polis, mais frénétiques ! Mais quand se présenta Chris Evert s’est présentée, le public l'acclamal'a acclamée debout.

Assis dans une rangée à observer cet engouement de la foule, je me dissuis dit que la première dame qui s'était avancée en titubant avait, elle aussi, été une Chris Evert en son temps. Mais cinquante ans après, elle n'avait été poliment applaudie que par une poignée de fans. Je me suis demandé si elle s'attendait à ce que son importance subsiste. Et je me suis mis à rêver : combien de temps encore avant qu'à son tour, Chris Evert sombre dans l'oubli, ne provoquant encore que l'enthousiasme d'une poignée de supporters polis ?

Les gens ont la mémoire courte. Si nous cherchons à répondre à la question: « : « Qui suis-je? ? » en termes de célébrité et de réussite mondaine, nous optons pour une identité qui ternira comme du mobilier exposé au soleil.

Les biens matériels : des yeux insatisfaits


Une année pour Noël, j'ai acheté à ma femme une superbe montre suisse, en or, pour Noël. Je dois cependant avouer que ce geste charitable ne découlait pas d'un désir de l'honorer. MaÀ vrai dire, ma motivation était beaucoup plus terre à terrequelque peu égoïste.

En fait, je voulais moi-même une montre suisse, en or, coûteuse pour moi, mais je ne me sentais pas la liberté d'aller me l'acheter. J'avais un problème. Patsy et moi avions échangé des montres en cadeaux de mariage ; celle que je portais au poignet était toujourscomme la mêmesienne, un cadeau de grande valeurnoces avec une gravure sentimentale.

Il fallait que je trouve un moyen digne de me débarrasser de la montre que je portais. J'y pensais depuis des années déjà. Un jour, la chance me souritm’a souri. La montre que mon épouse portait depuis treize ans commençaa commencé à montrer des signes de faiblesse. Aussitôt, je me suis mis à cogiter un plan. Si j'achetais à Patsy une montre cheronéreuse, je pourrais m'offrir la même après avoir laissé s'écouler un certain tempspeu plus tard.

Pourquoi voulais-je une nouvelle montre ? En avais-je besoin ? Non. Je voulais tout simplement un symbole pour que les gens sachent que j'étais arrivéj'avais réussi. Nous nous servons tous de nos possessions pour envoyer des signaux indiquant notre importance, pour dire que nous sommes « quelqu'un». Si ». Montrer son importance par ses acquisitions nous faisons valoir nos atouts, c'est pour ne pas devoir étaler notre mauvais goût ni évite de le faire notre élogepar des paroles prétentieuses.

Les objets ont une importance très éphémère. Un jour, j'achetai j'ai acheté une nouvelle voiture luxueuse. Je me rappellerai toujours son reflet bleu métallique aux rayons du soleil, et les sièges en cuir blanc qui exhalaient un vrai parfum pour le jeune matérialiste que j'étais.

Trois semaines plus tard, l'attrait de la nouveauté avait quasiment disparu. Le constructeur automobile venait de sortirJ'avais aperçu le même modèle de voiture dans un autre coloris, si bien que je regrettaij’ai regretté d'avoir acheté l'autre.

Lorsque les biens matériels et l'argent deviennent des substituts à notre véritable identité, ce que nous sommes dépend alors de choses qui rouillent et pourrissent.

Le pouvoir: Rappelez : rappelez-moi son nom !


Le Ministresecrétaire de l'Intérieur, Donald Hodell s'était rapidement rendu compte que les anciens membres du Cabinet étaient retombés dans l'oubli. Membre du cabinetCabinet du président Reagan, il exhortaa exhorté les chefs de son département à ne pas trop s'attacher à leurs titres. Il déclaraa déclaré que personne ne se rappelait des anciens Ministressecrétaires, et encore moins des chefs de département ! Il lançaa lancé en guise de boutade: « : « Certaines personnes qui travaillent dans les entrailles de ce département ne se rappellent même plus qui étaient les anciens Ministres!secrétaires ! »

Les hommes qui atteignent des positions de responsabilité et d'autorité dans cette vie courent l'un des plus grands risques : celui d'identifier ce qu'ils sont en tant que personnes avec la position qu'ils occupent. Lorsqu'on n'est plus dans une position élevée, il y a de quoi s'attrister en constatant que les gens ne s'intéressaient pas à soinous en raison de ce qu'on était, mais à cause de la position qu'on occupait et dont ils espéraient tirer avantage.

Répondre à la question: « : « Qui suis-je? ? » en termes de position, c'est déjà révéler une mauvaise définition de la notion d'importance.

La capacité de contrôlermaîtriser les gens, d'influencer les grandes décisions, de changer le cours de l'Histoire a été, dès les premiers temps de l'Histoire connue, le moyen principal moyen de combler le besoin d'importance de l'être humain.

L'arène la plus visible dans laquelle les hommes cherchent à exercer un pouvoir est celle de la politique. Mais l'acharnement avec lequel des hommes cherchent à se faire élire dans les sphères du pouvoir se retrouve également chez ceux que tentent le succèsqui veulent les premières places dans les affaires, la réussite au travail, dans la hiérarchie militaire et dans les chefsmouvements religieux.

L'enthousiasme qui suit la signature d'un contrat important, la capacité d'allouer de gros capitaux à la réalisation d'un projet, l'habileté de persuader les clients à acheter son produit, même plus cher, de préférence à , que celui de la concurrence, sont des expériences enivrantes et. Elles confèrent l'auréole du pouvoir. On commence alors à se dire qu'on a des talents spéciaux que le commun des mortels ne possède pas !

Un homme qui a récemment pris sa retraite, déclara: «a déclaré : « Nous venons au monde comme des bébés, et c'est ainsi qu'on le quitte. J'avais l'habitude de décrocher le téléphone et de parler à tous ceux qu'il me plaisait d'appeler. Profitez de ce pouvoir aussi longtemps que vous en avez l'occasion, car une fois à la retraite, personne ne vous appellera.» ».

Le jeu des dix


Si vous estimez qu'un homme peut acquérir une importance durable par la recherche degrâce à la célébrité, des les richesses matérielles ou du le pouvoir, considérez ce petit questionnaire pour mesurer votre « QI » en matière d'importance :

  • * Seriez-vous capable de nommenommer les dix personnes les plus riches au monde ?

  • * Seriez-vous capable de nommer les dix personnes les plus admirées des États-Unisdans votre pays ?

  • * Seriez-vous capable ded'y nommer les dix plus grands PDG des États-Unis.D.G. ?

  • * Seriez-vous capable de nommer les dix derniers présidents des États-Unisde la France ?

  • * Seriez-vous capable de nommer les dix derniers lauréats du Prix Nobel ?

  • * Seriez-vous capable de nommer les dix membres du CabinetConseil des ministres du président Carterde Gaulle ?

Ce jeu est impitoyable, sans cœur, sans compassion, mais il est une illustration illustre de façon objective de la folie qu'il y a à vouloir être important en dehors de Jésus-Christ. Êtes-vous capable de mentionner dix autres personnes qui se sont illustrées dans différents domaines ? Comme l'écrit Jacques l'écrit, même ceux qui ont accompli les œuvres les plus remarquables dans la société ne sont qu'« une brume légère, visible quelques instants et qui se dissipe bien vite » (Jacques 4.14).

Pour faire un pas de plus, pratiquez le jeu des dix de la façon suivante :

  • * Nommez vos dix meilleurs amis.

  • * Nommez dix membres familiauxde votre famille qui vous aiment.

  • * Indiquez les dix expériences les plus mémorables de votre vie.

  • * Nommez dix personnes qui, selon vous, assisteront à vos obsèques.

  • * Indiquez dix questions que vous aimeriez poser à Dieu.


Autosatisfaction, signifiancevaleur et distinction


Comme Au fur et à mesure que notre société a monté en épingleprivilégié la notion des droits individuels et s'est éloignée des valeurs judéo-chrétiennes, elle s'est plongée dans une quête effrénée d'activités autosatisfaisantes. L'insistancequi la satisfassent pleinement. Elle a insisté sur la tranquillité personnelle et l'abondance. Cela a largement remplacé les convictions profondes et solides relatives au sur le sacrifice de soi (et à l'édification de communauté qui en résulte) dont qui profitaient à toute la condition humaine tirait profitet à l'édification de la communauté par la même occasion. Le sentier s'est rétréci à la largeur de l'individu.

Nous mettons souvent nos énergies à notre service au lieu de les consacrer au service d'autrui. Nous n'avons de signifianceMais notre vie n'a un sens que si ce que nous accomplissons contribue au bien-être d'autrui. Si ce que je fais ne sert qu'à ma satisfaction et à mon plaisir personnels, je n'en tirerain'aurai jamais un objectif et une raison durablesle sentiment durable de faire quelque chose de significatif. En revanche, si je m'attelle à une tâche qui manifestement profitera aux autres, le sentiment que ce que je fais est important se développe en moi. Si je fais de l'aide apportéapportée à autrui une pratique de vie, le sentiment ponctuel d'importance se transformetransformera en état durable.

Un jour, je passaisuis passé en voiture près de notre église dont la construction était sur le point de s'achever. En tant que membre du comité des travaux, je me sentissuis senti enfler d'importance en songeant aux générations d'enfants qui se rappelleraient ce bâtiment dans lequel se dérouleraientdéroulaient leurs activités.

Je ne me suis pas engagé dans ce comité pour me sentir mieux ou améliorer mon image personnelle, mais pour apporter ma contribution au bien des autres. Dans un sens, pour ce faire, j'aiJ'ai donc dû renoncer à moi-même en offrant de mon temps. Le résultat est là : je sais que je mène une vie qui a une signification.

Christ a déclaré: « : « Si quelqu’unquelqu'un veut marcher à ma suite, qu’il qu'il renonce à lui-même, qu’ilqu'il se charge de sa croix et qu’ilqu'il me suive. Car celui qui est préoccupé de sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi, la retrouvera. Si un homme parvient à posséder le monde entier, à quoi cela lui sert–-il s’ils'il perd sa vie ? Et que peut-on donner pour racheter sa vie? ? » (Matthieu 16.24-26).

La différence entre l'autosatisfaction et la signifiancele sens de sa valeur réside dans la motivation et l'attitude, non dans la tâche elle-même. Deux hommes travaillant côte à côte dans le même bureau peuvent accomplir exactement le même travail, mais avoir un impact radicalement différent.

L'un se met sur la voie rapide. C'est la course ascendante. Il lutte sans arrêt pour gravir l'échelon suivant sur l'échelle sociale. Il vise le sommet, la gloire. L'autre trouve son plaisir à guider et conseiller ses associés plus jeunes. Il les met en garde, les exhorte et les encourage. Tout le monde sait qu'il est chrétien, mais il n'assomme pas ses collègues avec ses connaissances bibliques.

Ces deux hommes accomplissent le même travail. Mais leur attitude et leurs motivations les différencient nettement. L'un cherche son épanouissement et son plaisir personnels. L'autre mène une vie riche de sens en mettant sa foi et son amour au service des autres.

Voici une manière de jauger l'importance que nous visons: « : « Ce que je m'apprête à accomplir favorise-t-il le bien d'autrui et le service pour Christ par une démonstration de foi, d'amour et d'obéissance, et le service pour Christ? ? » C'est ce que signifie renoncer à soi-même, se charger de sa croix et suivre Jésus. Si nous sacrifions notre vie ainsi, nous la retrouverons, conformément à la déclaration paradoxale de l'Écriture. L'accumulation de laAccumuler richesse, du pouvoir, de l'influence et du prestige, voilà qui nourrit l'autosatisfaction. Mais cela ne suffit pas pour combler durablement le besoin d'importance de l'homme.

Mettre en pratique


On sentait déjà l'automne,L'automne touchait à sa fin et la petite ville de Wittenberg, en Allemagne se préparait à l'hiver. À l'université, un érudit sans prétention se posait la question: « suivante : « Comment l'homme peut-il obtenir la faveur de Dieu? ? »

Plus il retournait la question et la sondait, plus il se sentait déçu de son Église bien-aimée et indignée contre elle. Ce jeune moine ne voulait pas se rebeller, mais les injustices qu'il constatait dans sa propre paroisse l'incitèrent àl'ont incité à en dénoncer les abus.

Une pratique ignoble pour augmenter les revenus de l'Église romaine d'alors consistait à demander de l'argent en contrepartie du pardon des péchés. En d'autres termes, on pouvait pécher et obtenir le pardon du péché commis en donnant de l'argent à l'Église, sans devoir se repentir.

En 1508, ce jeune homme, qui avait d'abord étudié le droit, commençaa commencé à faire connaître ses opinions à l'université de Wittenberg, et attiraita attiré des étudiants venus de toute l'Allemagne. Son indignation atteignita atteint son apogée en 1517 lorsque Jean Tetzel, un délégué du pape, vintest venu en Allemagne pour vendre des indulgences papales. Quiconque achetait un une indulgence obtenait le pardon de tous ses péchés. On pouvait même en acheter pour obtenir le pardon des péchés d'un proche !

Au fil des ans, Luther vita vu se dessiner de plus en plus clairement la vision de Dieu pour sa vie. Le 31 octobre 1517, Martin Luther, tout tremblant, se dirigeas’est dirigé vers la porte de l'église l'Église du château de Wittenberg où il affichaa affiché ses 95 thèses qui allaient très vite devenir célèbres dans le monde entier.

Ce geste marquaa marqué un tournant dans l'histoirel'Histoire du christianisme. C'était l'œuvre d'un homme mécontent de ce qu'il voyait en se regardant l'homme dans le miroir. « Seulement, ne vous contentez pas de l’écouterl'écouter, traduisez-la en actes, sans quoi vous vous tromperiez vous–-mêmes. En effet, si quelqu’unquelqu'un se contente d’écouterd'écouter la Parole sans y conformer ses actes, il ressemble à un homme qui, en s’observants'observant dans un miroir, découvre son vrai visage : après s’êtres'être ainsi observé, il s’ens'en va et oublie ce qu’ilqu'il est » (Jacques 1.22-24).

Il décida a décidé de ne pas être seulement un auditeur de la Parole de Dieu, mais de la mettre en pratique. Au cours des quarante ans qui suivirentont suivi, près de la moitié des églisesÉglises en Europe devinrentsont devenues protestantes. Ce futC’était le début de la RéformationRéforme protestante. Les structures sociales, politiques et économiques furentont été réformées ; même l'Église catholique romaine procédaa procédé à des changements en elle-même.

Le jeune Martin Luther n'avait certainement pas eu la moindre idée de l'impact que sa vie aurait. Mais parce qu'il était décidé à étudier la Bible, à laisser Dieu lui parler, à être de ceux qui y conforment leurs actes, Dieu l'utilisal'a utilisé. Parce qu'il cruta cru Dieu sur parole, il trouva une significationa trouvé un sens à sa vie, et Dieu lui fixa un buta donné une raison d'être.

Dans votre quête d'importanced'une valeur, avez-vous cherché une signification à le sens de votre vie en étudiant les Écritures ? Quiconque veut combler son besoin de significationd’avoir une valeur doit sonder les Écritures et demander à Dieu de lui fixer un objectif. Ensuite il lui resterestera à mettre en pratique ce que Dieu lui ditmontrera.

Fidélité


Aujourd'hui, l'Europe est un continent post-chrétien. Dans les grandes villes, les Églises principales églises somptueusement décorées sont des musées et des attractions pour touristes. Où en serions-nous si, à chaque génération, une poignée d'hommes avaient eu le courage de pratiquermettre en pratique la Parole comme le jeune Martin Luther ? L'ordre voulu par Dieu aurait subsisté. Pourquoi cela ne s'est-il pas produit ? En partie parce qu'il n'y eut a pas eu assez d'hommes fidèles. L'Amérique compte-t-elle uneCette poignée d'hommes fidèles, existe-t-elle aujourd'hui ? Ne voudriez-vous pas être de leur nombre ?

Lors d'un repas, un homme très consacré fit part d'un tel découragementa partagé être tellement découragé à son travail qu'il se demandait si Dieu ne l'appelait pas à un ministère à temps complet. À l'époque, il animait une étude biblique et était responsable de la formation de six hommes. À sa grande surprise, notre discussion révélaa révélé qu'il n'était pas trèstout à fait fidèle dans ses devoirsson engagement vis-à-vis de ces hommes.

Il tiraen a tiré lui-même la conclusion: « : « Pourquoi Dieu me confierait-il un travail plus important alors que je ne suis pas encore fidèle dans l'exécution de la tâche qu'il m'a déjà confiée? ? » Ni vous ni moi n'accorderions une promotion à quelqu'un qui ne s'acquitte pas correctement de ses tâches.

Aujourd'hui cet homme a découvert sa significationvaleur sans changer de profession. Quelle est la différence? Maintenant ? Désormais, il accomplit fidèlement la mission dont Dieu l'a chargé.

Avez-vous le sentiment de mener une vie dénuée de puissance ? Avez-vous atteint votre plein potentiel ? Ou pataugez-vous dans un bourbier d'insignifiance ? Si vous n'expérimentezne recevez pas la pleine mesure d'importance quetous les égards dont vous souhaitezrêvez, répondez aux questions suivantes :

  • * Est-ce que je m'efforce de triompher dans la foire d'empoignecourse folle ?

  • * Est-ce que je comprends pleinement ce qui compte pour Dieu ?

  • * Est-ce que je mène une vie de foi, d'amour, d'obéissance et de service ?

  • * Quel est mon espoir suprême ?

  • * Combien de points ai-je marquémarqués au jeu des dix ?

  • * Suis-je en quête d'importanced'une valeur ou d'autosatisfaction ?

  • * Suis-je déçu du matérialisme ?

  • * Mon indifférence passive a-t-elle contribué au déclin de la nationsociété ?

  • * Ai-je recherché cherché à avoir de l'importance par des moyens inadéquatsinappropriés ?

  • * Suis-je prêt à payer le prix si le coût de la vie chrétienne s'élèveest élevé ?

  • * Suis-je quelqu'un qui parle ou qui agit ?

  • * Ai-je été fidèle dans la gestion de ce que Dieu m'a confié ?

  • * Est-ce que j'étudie régulièrement la Parole de Dieu pour qu'il puisse me montrer le but de ma vie ?

  • * Est-ce que je me conforme au planning de Dieu ? Est-ce que je connais son programme ?

  • * Suis-je un chrétien culturel ou un chrétien biblique ?

Si vos réponses ne vous satisfont pas, je vous encourage à marquer une pause. Confessez à Dieu que vous avez péché et remerciez-le de vous avoir pardonné vos péchés. Si vous avez été un chrétien culturel avec une foi vaincue, demandez à Christ de saisir les rênes de votre vie, et consacrez-vous de nouveau à son service. Si vous vous êtes moqué de Dieu, confessez-le -lui. Si vous êtes coupable du péché d'engagement partielde vous être engagé partiellement, si vous avez voulu avoir le beurre et l'argent du beurre, consacrez-vous aujourd'hui entièrement à luiDieu. Demandez-lui de vous conduire et de vous guider par son Esprit vers un but qui conféreraait une importance pérenne àvaleur dans votre vie. Demandez-lui enfin de vous donner la force de lui rester fidèle. Faites-le maintenant.

Si vous n'avez jamais placé votre foi en Jésus-Christ, ou si vous avez été un chrétien culturel avec une foi contrefaite, il ne se présentera jamais un moment aussi favorable que maintenant pour recevoir Christ dans votre vie. C'est lui quiLui seul offre la seule importancecette valeur durable. Il nous confère une identité qui ne s'évanouit, ne rouille et de ni ne se corrompt jamais. Comme il l'a affirmé, « sans moi, vous ne pouvez rien faire.»

 ».

Combien de décisions réellementvraiment fondamentales prendrons-nous chacun au cours de notre vie ? Sans le moindre doute, celle de devenir chrétien se situe tout en haut de la liste. Imaginez-vous quelque chose de pire que de tirer de fausses conclusions à propos de Christ?

 ?

Si vous désirez sincèrement devenir chrétien, alors invitez Christ à entrer dans votre cœur et dans votre vie. Nous accueillons Christ par la foi et la repentance. La prière est un excellent moyen d'exprimer sa foi. Voici celle que je vous suggère :

Seigneur Jésus, je reconnais avoir cherché l'importance de façon inadéquate. Ce faisant, j'aià devenir important d'une mauvaise manière. J'ai donc péché contre toi. Je te remercie d'être mort sur la croix pour moi et de m'avoir pardonné mes péchés. Dans Par un acte de foi, je t'invite à entrer dans ma vie et à me guider. Prends les rênes de ma vie, et fais de moi la personne conforme à tes désirsque tu veux que je sois. Amen.

Si cette prière correspond à votre désir, pourquoi ne pas vous agenouiller là où vous êtes en ce moment et inviter le Dieu vivant à établir sa demeure en vous? La  ? Le véritable significationsens est cachée en Christ. Sans lui, nous ne pouvons rien faire.

Si vous avez prié et invité Christ a à entrer dans votre vie, soyez assuré que vous avez pris la décision la plus importante de la votre vie. En poursuivant la lecture de ce livre, vous apprendrez ce que vous devrez faire.

Questions


1. Le besoin le plus fondamental de l'homme est celui d'importanced'avoir une valeur.

D'accord. pas ? Pas d'accord.. ? Justifiez votre réponse.

2. Ce qui différencie les hommes réside dans les moyens qu'ils utilisent pour satisfaire leur besoin d'importancede se sentir importants.

D'accord. ? Pas d'accord.. ? Quels sont certains des moyens que les hommes mettent en œuvre pour satisfaire ce besoin ?

3. Qu'est-ce qui compte surtout pour vous ? À la fin de la journée, sur quoi vous basez-vous pour dire qu'elle a été réussie ou non? Comment se situe votre  ? Est-ce la même appréciation que Dieu ? Quelle méthode d'appréciation par rapport à celle de Dieuutilisez-vous pour vous examiner ?

4. Combien de réponses justes avez-vous obtenuobtenues au jeu des dix ? Quelle vérité ce jeu met-il en évidence ?

5. Quelle différence voyez-vous entre une personne satisfaite d'elle-même et une personne significativequi a donné un sens à sa vie ?

6. Par ses actions, Martin Luther s'efforçait simplement de vivre en harmonie avec sa conscience. À votre avis, pourquoi ne rencontre-t-on pas davantage d'hommes qui vivent selon ce même principe?

 ?

7. Que feriez-vous différemment si vous vous décidiez de vivre comme un nouveau Martin Luther, l'unde faire partie de la poignée d'hommes fidèles de notre génération ?

8. Avez-vous reçu Christ, ou vous êtes-vous tout à nouveau consacré à lui ? Si oui, quelles sont les deux ou trois étapes suivantes que vous devez aborder ?

V
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   ...   32

similaire:

Sommaire Remerciements Introduction iconSommaire Introduction

Sommaire Remerciements Introduction iconSommaire Introduction
«En ligne», «Absent(e)» ou «Occupé(e)». La présence, plus que tout autre facteur, a fait de la messagerie instantanée une application...

Sommaire Remerciements Introduction iconSommaire introduction p. 3 Diagnostic p. 5
«Lorsqu’on rêve tout seul, ce n’est qu’un rêve, alors que lorsqu’on rêve à plusieurs, c’est le début de la réalité. L’utopie partagée,...

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements

Sommaire Remerciements Introduction iconRemerciements








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com