Littérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique )








télécharger 116.15 Kb.
titreLittérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique )
page1/2
date de publication08.06.2018
taille116.15 Kb.
typeLittérature
ar.21-bal.com > documents > Littérature
  1   2
PROJET Art Visuel : autour du voyage marin.
Objectif :

  1. Réaliser un carnet sur le thème du lac.

  2. Réaliser le décor pour la représentation aux parents (chants / poésies/ danse)

Compétence 5 : La culture humaniste
L’élève est capable de :
- distinguer les grandes catégories de la création artistique (littérature, musique, danse, théâtre, cinéma, dessin, peinture, sculpture, architecture)
- reconnaître et décrire des œuvres visuelles ou musicales préalablement étudiées : savoir les situer dans le temps et dans l’espace, identifier le domaine artistique dont elles relèvent, en détailler certains éléments constitutifs en utilisant quelques termes d’un vocabulaire spécifique ;
- exprimer ses émotions et préférences face à une œuvre d’art, en utilisant ses connaissances ;
- pratiquer le dessin et diverses formes d’expressions visuelles et plastiques (formes abstraites ou images) en se servant de différents matériaux, supports, instruments et techniques ;
- inventer et réaliser des textes, des œuvres plastiques, des chorégraphies ou des enchaînements, à visée artistique ou expressive.
Projet 1 : Réaliser un carnet sur le thème du lac.

Transdisciplinarité :

Littérature :

- Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage ,( voyage , pirate , fantastique ..)

Poésie :

- Ecrire un texte de type poétique en obéissant à une ou plusieurs consignes précises.

Théâtre :

- Lire au moins cinq ouvrages dans l'année scolaire et en rendre compte ; choisir un extrait caractéristique et le lire à haute voix.

- Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un texte de plus de dix lignes, après préparation.

Vocabulaire :

- Dans un texte, relever les mots d'un même domaine (ex. le vocabulaire de la mer).

Sciences :

La matière : L'eau / l’air / les déchets

L’unité et la diversité du vivant : la biodiversité

Le fonctionnement du vivant

Les êtres vivants dans leur environnement

Les objets techniques

E.P.S : Activité voile

- Adapter ses déplacements à différents types d'environnements

- Appliquer et construire des principes de vie collective

Vers le carnet de voyage
En annexe : Mettre à disposition des carnets de voyage.

- Qu’est ce qu’un carnet ? Un voyage ? Nous allons réaliser un carnet de voyage du lac afin de l’observer différemment.

- Cerner les limites géographiques à partir d’un plan du lac. Repérer les endroits à explorer. Le parcours sera guidé par des thèmes qui dirigeront le regard des enfants :

~ à la recherche des couleurs : tout ce qui a la même couleur ou un éventail de couleurs.

~ à la recherche des formes : cubiques, rond pointu ..

~ à la recherche des matières / des contraires / de détails insolites …

A l’occasion de sorties :

  1. Prélever l’environnement : par frottage ( réaliser des empreinte d’écorce, do’bjets …), par croquis (séquence 2) , la photographie (séquence 4) , la collecte , l’écrit.


Séquence 1 : Réaliser un référentiel d’outils et de techniques

Séance 1 : Essais

Travail en atelier afin de tester

Technique par tables :

  1. Feutre, eau, crayon de couleur, quelques craies grasses, des supports pour faire faire des supports (papier à gros grains à mettre en dessous de la feuille blanche, car le feutre laisse transparaitre les traces du support).

  2. Crayon de cire , supports variés (tissus, liège …) , sur du papier chauffé, en étalant avec le doigt, peinture à eau ou encre ( car la cire rejette les liquides), rajouter dessus de la gouache et gratter pour laisser transparaître des couleurs dessous.

  3. Peinture, fourchette, colle (à mélanger) spatule, crépon, eau, éponge, spatule

  4. Encre, bougie, fourchette, paille, gros sel, éponge


Séance 2 : Réaliser la page de présentation de son carnet de dessins

Choisir par table une technique et la placer sur une partie de la feuille qui sera partagé en 4.


Séquence 2 : Réaliser un carnet de croquis dont les dessins seront réutilisés et mis en valeur dans le carnet de voyage sur le lac : (20 projets en arts visuels : RETZ)
Objectifs :

- Lancer le thème de travail en suscitant l’intérêt d’un artiste : Eugène Delacroix

- Installer une pratique régulière du dessin

- Proposer des situations ludiques pour travailler le croquis en classe

- Affiner le regard, délier le geste et varier le tracé, occuper l’espace de la feuille

- Mettre en place un carnet individuel
Séance 1 : Delacroix et son voyage au Maroc

Matériel : un cahier de dessin, croquis de Delacroix (Cdrom 1 à 4)


  1. Présentation d’Eugène Delacroix

Selon Delacroix, « la nature est un dictionnaire » : il observe dans son environnement, des formes, des couleurs, des motifs, des ombres et des lumières qu’il dessine dans des carnets. Il se déplace dans les parcs, les zoos , les villes, les écuries… Il observe et copie avec un crayon gris des modèles vivants, des personnages, des arbres, des fleurs, des chevaux, … Il se constitue ainsi, dans ses carnets, un répertoire (dictionnaire) de dessins qui lui sert de ressources pour ses œuvres.

En 1832, Delacroix part en voyage au Maroc. Dans ses carnets, il note et dessine ses impressions en découvrant la ville, ses quartiers et ses habitants. Puis, le soir, il complète ses dessins à l’aquarelle. Il reste 6 mois au Maroc et rapporte à Paris sept carnets de croquis et d’annotations qui lui permettent de créer, pendant trente ans , 80 tableaux à sujets marocains : architectures, paysages, silhouettes, chevaux, plantes, scènes de rue …


  1. Analyse de procédés utilisés d’Eugène Delacroix

- Delacroix travaille à l’extérieur ( paysages) mais aussi à l’intérieur des maisons ( architectures).

- Utilisation du crayon et de l’aquarelle

- Les traits sont déliés. Delacroix saisit l’essentiel en quelques lignes.

- Il y a aussi des détails

- Les pages sont complètement couvertes de croquis, mais aussi de notes qui indiquent les couleurs, les impressions qu’il utilise après
Donc : le croquis en un dessin sommaire qui indique les traits essentiels au crayon ou à la plume. IL peut être animé par la couleur. Il met en place les principaux éléments d’un scène, d’un paysage.

Le carnet de croquis est un petit cahier que les artistes portent sur eux pour dessiner mais aussi pour garder en mémoire leurs idées et leurs impressions.



  1. Mise en place du carnet de croquis

Chaque élève reçoit son carnet de croquis.

Réaliser la page de garde en notant son nom, prénom, en donnant un nom (mon carnet de croquis, de dessins …)

Coller en fond en patchwork, les différentes techniques testées avec les différents outils dans la séquence 1.
Séance 2 : Petites leçons de croquis en classe (possibilité de faire cette séance en 4 mini séances)

Matériel : un cahier de dessin, crayon gris, feutre noir, stylo, fusain, Auguste Rodin (la danseuse : Cdrom 5), objets divers


  1. Des portraits à croquer

Sous forme de jeu : donner la consigne, top départ et de fin, pour donner du rythme à la séance et amener les élèves à changer leurs procédés en renonçant à la perfection et en gagnant en fluidité et en expressivité.

L’élève partage une feuille en 4 pour réaliser plusieurs croquis sur un même feuille.

Consigne 1 : Observer un de ses camarades pendant 4 minutes en essayant de mémoriser un maximum de détails, puis en 4 minutes, dessiner son visage de mémoire sans le regarder à nouveau.

Consigne 2 : Observer le même camarade et en 2 minutes dessiner son portrait en trait continu sans lever le crayon et sans l’arrêter.

Consigne 3 : Dessiner son camarade en le fixant mais sans regarder la feuille (3 minutes).

Consigne 4 : Observer le même camarade puis le dessiner les yeux fermés ( 3 minutes).
Afficher les productions et faire deviner qui a servi de modèle : à quoi reconnait-on la personne ? Quels sont les traits les plus expressifs …


  1. Dessiner un personnage


Analyse la « Danseuse de Rodin ». Etudier le traitement de la silhouette : visage suggéré, exagération de la longueur des bras, utilisation de lignes courbes pour évoquer le mouvement. Pour compléter le croquis réalisé à la mine de plomb, Rodin ponctue son croquis de rehauts colorés (à l’encre). Il évoque ainsi le vêtement et suggère la matière fluide d’un tissu léger qui suit les mouvements du corps.
Refaire l’activité 1 avec le corps d’un camarade : adopter différentes postures : qqis, debout, en mouvement …) et / ou des attitudes ( triste, gai, colère …).


  1. Un croquis dans tous les formats


Croquis d’objets (fruits, vase ..) visibles par tous et selon différents points de vue.

Consigne 1 : Dessiner la composition sans lever le crayon et en veillant à ce que le trait touche les quatre côtés de la feuille. (oblige à « voyager » dans toute la feuille).

Consigne 2 : Tracer un trait pour partager la page du cahier en 2 et dessiner la composition dans une moitié de page. On incite l’élève à allonger les formes pour occuper l’espace.

Consigne 3 : Dessiner la composition en dix traits seulement (on lève le crayon à chaque fois) puis en cinq traits sur une nouvelle feuille.

Consigne 4 : Dessiner la composition avec le maximum de détails et de précisions.


  1. La « pioche consigne »


Activité ritualisée. Piocher une consigne. 10 minutes pour réaliser le dessin.

  1. Dessine ta chambre et tout ce qui s’y trouve.

  2. Dessine ta maison.

  3. Dessine l’intérieur de ton supermarché.

  4. Dessine ton ou ta meilleure amie.

  5. Dessine quelqu’un que tu aimes.

  6. Dessine ton héros préféré.

  7. Dessine un animal.

  8. Dessine le temps qu’il fait.

  9. Dessine ce que tu emmènerais sur une île déserte.

  10. Dessine un rêve.

  11. Dessine ce qui te fait peur.

  12. Dessine avec précision un objet de ta trousse.

  13. Dessine ton meilleur souvenir.

  14. Dessine la joie ou la tristesse.


Séance 3 : Croquis d’école (possibilité de faire cette séance en 4 mini séances)

Matériel : un cahier de dessin, crayon gris.


  1. Sur le chemin de l’école


« Que voyez-vous sur le chemin de l’école ? Qu’entendez-vous ? Qui rencontrez-vous quand vous êtes à pied ? Et en voiture, que voyez-vous par la vitre ? Percevez-vous des odeurs, des sons ? 

Dessinez tous les éléments au fur et à mesure qu’ils vous reviennent et remplissez tout l’espace de la feuille en ne laissant aucun blanc. Ainsi les dessins s’accumulent et s’imbriquent. »



  1. Regards à la fenêtre

Dessiner ce que les élèves voient par la fenêtre en restant à leur place ou en se déplaçant si besoin.

« Dessinez simplement mais avec minutie, u crayon gris, l’espace que le cadre de la fenêtre délimite ».

15 minutes : puis afficher au tableau : «  Voit-on des bâtiments, des activités humaines, la rue , la cour, la végétation, le ciel ? Chacun perçoit-il la même chose ? Quelles sont les différentes impressions dégagées : sensation de vide, d’étouffement, de calme ?


  1. Mon coin préféré à l’école

« Quel est le lieu que vous préférez à l’école en dehors de la classe ? Où aimeriez-vos vous installer pour lire, pour dormir, pour discuter, … Chacun garde sa réponse pour soi. Réalise ce dessin avec précision.

Afficher les lieux à identifier.

Prendre un des dessins et se rendre sur place pour comparer le croquis et le lieu réel.

Séquence 3 : Autour du lac : Le monde végétal :

Observer la diversité, d’en faire l’inventaire, pratiquer le dessin d ‘observation, et de créer des compositions plastiques pour le carnet de croquis.

Objectifs :

- Découvrir, observer la diversité des éléments naturels à travers une approche plastique : formes, couleurs, textures, motifs.

- Utiliser les collectes de végétaux pour réaliser des compositions plastiques.

- Créer avec la nature et dans la nature à travers une approche esthetique de l’environnement en se rféranta u Land Art

- Donner des références culturelles nouvelles.
Séance 1 : Dessiner la nature dans le cadre d’une sortie

Matériel :

un cahier de dessin, crayon gris

feuille A4 et A5



  1. Dessins d’observation et portraits naturels

Quelle est la place de la nature dans le lieu choisi ? Quelle est la diversité du monde végétal ? des formes, des couleurs et des matières : réaliser un inventaire.

Les naturalistes : ils relèvent les détails de la végétation. Cette activité nécessite application et concentration puisqu’il s’agit d’observer précisément et de reproduire fidèlement , par le dessin un élément de la nature (une feuille, une fleur).

Les élèves dessinent avec précision le sujet choisi. Utiliser tout l’espace de la feuille.Noter la date et le lieu.


  1. Portrait de mon arbre

Réaliser quatre dessins en s’intéressant à des parties différentes d’un arbre et à réunir des éléments naturels pour finaliser le portrait de l’arbre.

«  Si vous vouliez parler de cet arbre à quelqu’un qui n’est pas là, comment feriez-vous ? » Le décrire avec des mots, le dessiner, le photographier, garder un morceau d’écorce, une feuille.
Dans chaque case :

  1. Un tronc ou une écorce vue de très près.

  2. Une branche ou une partie de branche.

  3. La feuille.

  4. Le fruit, la feur ou la graine.


Chaque dessin sera précis, détaillé, occupant tout l’espace dédié.

Les élèves collectent ensuite un maximum d’éléments autour de cet arbre, ils prélèvent l’empreinte de l’arbre par frottage ( une feuille dessus et colorier avec le crayon gris).

Compléter par quelques phrases, quelques mots.


  1. En classe : finaliser la page sur l’arbre pour le carnet

Réaliser un dépliant dont chaque page représente un ou plusieurs aspects de l’arbre.

Utiliser différents outils pour animer les dessins faits durant la sortie (rehausser la couleur, épaissir les traits, rajouter du graphisme …). Puis rajouter, les éléments ramassés, l’empreinte …( faire des empreinte des feuilles, recopier les écrits en calligraphie,


Séance 2 : Approche du Land Art

Matériel :

Œuvre :Langue de feu de Nils : cdrom 7 / appareil photo/ feuille A4 , papier kraft/ ciseaux et colle


  1. Le land art et Nils Udo

Au cours de leur voyage, , ces artistes créent des œuvres dans le paysage en utilisant les éléments naturels qu’ils ont récolté sur place. Ils engagent un véritable dialogue avec la nature. Leurs œuvres, non figuratives, jouent avec les couleurs, les formes, les matières de la nature. Tableaux éphémères ou sculptures végétales, ces œuvres restent ensuite sur place, souvent vieillissent et disparaissent, mais la photographie permet de conserver l’image de ces créations.
« Comment l’homme intervient-il dans le paysage ? » : en créant un bonhomme de neige, en faisant des ricochets dans l’eau, en empilant des pierres, en faisant des cabanes …
Présentation de l’œuvre de Nils Udo : artiste allemand né en 1937 , sculpteur et peintre. Il utilise la nature comme espace pour son art . Il s’installe dans un milieu naturel et utilise les ressources du lieu. Il crée au rythme des saisons et des climats en harmonie avec la nature.

Pour «  langue de feu », il s’est servi d’une fissure dans une coulée de lave sur un volcan de la Réunion. Des pétales « langue de feu » bordent cette longue ligne sinueuse, éclat de couleur pourpre sur cette grise rugosité de la roche.

Cf aussi : Andy Goldsworthy, Robert Smithson, Richard long,



  1. Création

Créer une œuvre avec et dans la nature, dans le respect de la nature et de l’environnement.

Collecter les éléments naturels tombés au sol. , répartir les élèves par groupe, déterminer le lieu de création . Les enfants jouent avec les rythmes, les couleurs, les formes. Chaque groupe donne un titre à son œuvre. Les créations sont photographiées.
Pourquoi revenir sur le même lieu à différents moments de l’année pour créer une œuvre.


Séquence 4 : la photographie (20 projets en arts visuels : RETZ)

Qui sera utilisé ultérieurement avec des photos prises sur le lac

Objectifs :

- Découvrir des œuvres de maîtres de la photographie

- Eduquer le regard et acquérir des repères formels.

- Intervenir sur des images pour en transformer le sens.
Travail sur la photographie en amont :

Objectif : - le Vocabulaire de la photographie à connaître : le cadre, le champ, le hors champ, la profondeur du champ, le plan (gros plan), 1er plan, 2ème plan, 3ème plan, Plongée, contre-plongée.

Pré requis du vocabulaire grâce à l’étude d’image :

1er plan … : O. Welles La soif du mal.

Plongée, contre-plongée : Antonioni Profession, Plongée, Hitchcock Vertigo, Murnau Nosferatu. La vue d’en haut, la plongée, écrase la scène, raccourcit les personnages. La vue d’en bas, contre plongée, exalte la scène, grandit les personnages. Ces angles déforment la réalité et accentue certains sentiments : curiosité, malaise, trouble, angoisse.

Séance 1 : Jeux d’analyse

Matériel : quatre photographies : doc 51 à 54

Robert Doisneau, Pornichet ,

Eliott Erwitt, Contre jour

Edouard Boubat Parc de St Cloud

Raymond Depardon New York east side 32nd street
- photocopies de celles –ci en format cartes postales


  1. Jeux et rituels en classe


Jeux d’associations

Trouver des liens entre les photos.

Choisir l’image qu’ils préfèrent. Justification.

Associer les photos par 2, 3 ou 4 en faisant des rapprochements : par ex : un ensemble de lignes verticales ( les arbres de l’allée, la barrière, les cabines, les palissades) ; les formes géométriques ( tente et palissades) ; les couples (dans le parc, sur la plage) ; des personnages de dos ( la fillette, les passants, statues et couples) ; les lieux …
Jeux de lignes Papier dessin et crayon gris

Les élèves tracent sur une feuille quatre rectangles qui seront les cadres (observer avant les formats).

Ils dessinent dans chaque cadre les lignes et les formes principales de la photographie (pas les détails, mais les éléments qui structurent l’image). L’enseignant peut aider en incitant à ne tracer que dix lignes par exemple, et trois formes essentielles. Comparer les croquis (cf livres p 225 pour avoir des exemples).
Jeux d’écriture feutres, crayons, feuilles de brouillon, bandes de papier

Des mots pour exprimer des sentiments : Sélectionner une photographie. Au choix :

- décrire en un mot le sentiment qu’elle inspire

- lui donner un titre

A écrire sur une bande de papier pour permettre un affichage collectif. Mise en commun, les autres essaient de trouver la photo qui correspond. Analyse des points communs et des différences.
Des textes à imaginer : Sélectionner une photographie. Au choix :

- une légende

- un poème

- une histoire
Compléments culturels p 227 et 228
Séance 2/3/4/5/6 : Ateliers de transformation

Matériel : quatre photographies : doc 51 à 54

Robert Doisneau, Pornichet , Eliott Erwitt, Contre jour ; Edouard Boubat Parc de St Cloud ; Raymond Depardon New York east side 32nd street;

- photocopies de celles –ci en format cartes postales


  1. Cadrages et recadrages : Jeu de photocopie : contre jour et parc st clou ; 2 équerres, ciseaux, colle, papier dessin, feutre noir, crayon

Isoler à l’intérieur d’une ou d plusieurs photos des éléments qui vont prendre un sens propre.

Sur les photocopies, utiliser les équerres pour former des fenêtres de différents formats, que les élèves déplacent sur l’image pour observer les effets. Ils observent ainsi que le choix du cadrage modifie le sens de l’image.

Les élèves choisissent parmi les images ainsi obtenues celles qui leur semblent les plus intéressantes (entre 3 et 5). Par exemple : celles qui mettent en valeur un détail, un personnage, un objet, une figure abstraite. Avec un crayon gris, l’élève détoure les parties sélectionnées, puis les découpe et les colle sur du papier dessin noir ou blanc. Pour finir, il écrit au feutre un titre pour chaque image.


  1. Changement de décor : Jeu de photocopie : pornichet et new york , ciseaux, colle, papier dessin, feutre noir, crayon

Découper les images photocopiées sur une ligne médiane horizontale (le haut de la palissade ou le dessus des cabines). Chaque élève reçoit une moitié d’image et la colle sur le papier A5.

Compléter l’image obtenue. Crayon pour prolonger, feutres noirs et gris pour renforcer les contrastes. L’ensemble est recadré si besoin, découpé et collé sur un fond blanc ou noir.


  1. Compostions et valeurs : les lignes réalisées à partir des photos dans une activité précédente, gouaches noires et blanches, paillettes, pinceaux, feuilles noires ou blanches pour le cadre.

Les élèves utilisent les relevés de lignes principales réalisées précédemment. En réalisant des mélanges de gouache, ils obtiennent des nuances de gris. Ils colorient les formes, choisissent de repasser des lignes en noir, donnent de la lumière et volume en rehaussant de blanc. Les productions peuvent être abstraites ou figuratives, proches ou éloignées de la photo d’origine.

Les élèves découpent ensuite les 4 cadres et les recollent sur un fond noir ou blanc.



  1. Du noir et blanc à la couleur : Jeu de photocopie : encres colorées et /ou craies grasses, chiffons, bande de papier

Utiliser la couleur pour changer le sens de la photo (car le noir et blanc était un choix du photographe). Peindre librement.

Deux consignes peuvent être données :

- Créer une image en technicolor. Les élèves ne colorient qu’une des photos.

- Créer des variations colorées. Réaliser 3 versions différentes d’une même image photocopiée.
Comparaison des productions. Réaliser un cadre sur une bande de papier pour y mettre la série de 3 images. Donner un titre.



  1. Des consignes pour évoquer une autre histoire : photocopie en A3, crayons gris, feutres noirs, gris et couleurs vives, encres, craies grasses, crayons de couleur.

Consignes :

  1. Contre jour : le ciel s’assombrit, l’orage gronde, puis c’est le déluge. (avec des crayons gris, feutres noirs et gris, effets de ciel sombre, chargé de nuages lourds, avec de la pluie, de l’orage. Pour illustrer le déluge : dessiner, hachurer, assombrir, jouer sur les valeurs. Rajouter des silhouettes noires, une foule agitée pour donner une impression de fuite, de panique).

  2. Parc de st clou : Les saisons changent, la nature se transforme. (feutre, encre ou craies grasses : colorier, ajouter des éléments pour transformer la nature).

  3. Pornichet : A chacun son transat, à chacun son motif. ( choisir 10 personnes dans la foule, dessiner 10 transats , et inventer des motifs qui seront à reproduire sur les transats et les vêtements : rayures, pois colorés, unie, écossais. Transats en premier plan en respectant les proportions).

  4. NY : Feu d’artifice sur l’empire state building. ( feutres ou crayons de couleur pour évoquer la fête. Premier plan laissé en noir et blanc, ou coloré au choix.


Transformer les images à partir de différents procédés.
Séquence : les petits pêcheurs d’images

Objectifs :

- Eduquer le regard et modifier sa perception par l’observation et l’expérimentation..

- Comprendre et caractériser les notions de point de vue , de cadrage, de distance, de netteté

- réaliser une collection de photos originales en rapport avec une thématique.

- Porter un regard sur des images.

- Aborder le traitement informatique de l’image.

Séance 1 : A la pêche aux images


  1. Définir le projet : Matériel : affiche, marqueur, petits papiers avec des thèmes

Exemple de projet : Concours de photos. Photos à réaliser sur un même lieu / exposition / diaporama / fabriquer un album.

But : réaliser une série de photos proposant un regard original sur leur environnement quotidien pour en montrer un aspect inhabituel, surprenant, amusant, esthétique.

Les photos seront guidées par un thème qui orientera le regard des élèves et donne une cohérence à la série réalisée.
Thèmes possibles :

- une couleur / une forme / les lignes verticales ou horizontales / lettres de l’alphabet / les ombres / les contraires / les sculptures / l’eau / les végétaux / les métiers.

Cycle 3 : l’humour / ce qui fait peur / ce qui rassure / les passages et chemins.


  1. Le parcours photo : Matériel : appareil photo, fenêtres en cartons pour expérimenter les cadrages, cahier

- Apprendre en classe à utiliser un appareil photo.

- Sur le lieu choisi, en fonction du thème, les élèves observent l’environnement, exercent le regard et choisissent le sujet qu’ils veulent prendre en photo.

- Réaliser les photos en jouant sur la cadrage. Contraints de ne conserver que 3 photos.

- Noter sur le cahier le numéro de la photo, le sujet, le lieu, la date.



  1. Analyse des photos réalisées : Matériel : ordinateur avec logiciel pour retoucher les photos

- Traitement des images produites, les évaluer, les manipuler pour en renforcer le sens.

( notions simples : luminosité, contrastes, couleur, rogner).

- Choisir les photos 

- Préparation et présentation des photographies 

- Analyse des photos : les élèves s’expriment sur ces photos : ce qu’elles représentent, comment elles répondent à la problématique, ce qu’elles évoquent, à quelles autres images elles renvoient.

Si concours : prix de l’originalité / du meilleur décor / de la meilleure lumière / couelur / cadrage / point de vue / la série la plus drôle …

Activités supplémentaires (hors livre)

Recherche sur l’histoire de la photographie et du cinéma

Diviser la classe en deux groupes pour la recherche : 2 séances

Réaliser une affiche sur l’histoire de la photographie :

Recherche en BCD + internet.

Réaliser une affiche sur l’histoire de la photographie :

Recherche en BCD + internet.
Analyse des illustrations de Jumanji 1 séance

Collectif : Après avoir réaliser le travail sur la photographie, le vocabulaire étant maîtrisé, réaliser une affiche sur le vocabulaire et une analyse des illustrations de Jumanji en fonction du cadrage du plan etc …
  1   2

similaire:

Littérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique ) iconLittérature québécoise Volume 553 : version 0 Du même auteur, à la...
«dédaignant d’être le lierre parasite, Lors même qu’on n’est pas le chêne ou le tilleul»

Littérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique ) iconL’évolution de l’architecture en France et aux
«coups de fouet» c’est à dire des figures asymétriques, avec des ondulations… le thème de prédilection sera la faune, la flore et...

Littérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique ) iconI/ Des modifications de l’expression des génomes
«verticale» des parents aux descendants. Cependant, des transferts de matériel génétique qualifiés «d’» sont également possibles,...

Littérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique ) iconRechercher des images sur le même thème, d'autres époques, d'autres artistes
«jardin à la française»du XVII s qui domine et soumet la nature (rigueur des perspectives immenses = classicisme des jardins de Le...

Littérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique ) iconThèse Livret d’accueil pour
«culture» et même si leur rôle et leurs fonctions restent identiques et soumises à des lois; IL n’en reste pas moins que leur travail...

Littérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique ) iconI le son de Paris ou le questionnement des légendes urbaines
«Séjour de Fêtes» et «Travaux Porte Saint Eustache», ce rythme parfois non perceptible existe, la machine le détecte et le met en...

Littérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique ) iconLe Parti communiste est une force qui s’oppose à l’univers
«le temps opportun, l’endroit favorable et l’harmonie entre les gens» expriment des valeurs chinoises. [3] Dans la pensée chinoise,...

Littérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique ) iconLittérature québécoise
«Je suis descendu au fond des géhennes de la souffrance. Et j’assiste, ivre et lucide, à une sorte de mort de moi-même.»

Littérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique ) iconDu même auteur, à la Bibliothèque

Littérature : Etablir des relations entre des textes ou des oeuvres : même auteur, même thème, même personnage,( voyage, pirate, fantastique ) iconDu même auteur, à la Bibliothèque








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com