Est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont








télécharger 70.86 Kb.
titreEst née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont
date de publication25.12.2016
taille70.86 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
1

Olivia Rosenthal est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont On n'est pas là pour disparaître (Prix Wepler 2007) et Que font les rennes après noël? (prix du livre Inter 2011) . Sa première pièce, Les Félins m'aiment bien, a été créée en janvier 2005 à Saint-Denis, dans une mise en scène d'Alain Ollivier avec Valérie Crunchant (Cérès) et Florence Payros (Marianne). Depuis, elle a écrit Les Lois de l’hospitalité qui a été mis en scène par Marie Vialle aux Subsistances à Lyon en avril 2008 (reprise en avril 2011).

Par ailleurs, elle réalise régulièrement, en collaboration avec des cinéastes (Olivier Ducastel, Laurent Larivière), des écrivains (Denis Lachaud, Michaël Batalla, Patrick Chatelier), des chorégraphes (Julia Cima) ou des metteurs en scène (Robert Cantarella) des performances pour divers lieux et festivals (festival d’Avignon ou de Manosque, Ménagerie de verre, Subsistances de Lyon, Le Lieu unique à Nantes, Scène nationale de Poitiers, Théâtre National de Bordeaux Aquitaine…).

En 2008, elle achève une pièce sonore intitulée Viande froide pour le Cent Quatre, lieu culturel (ouvert à l'automne 2008 à Paris) où elle a été accueillie en résidence en 2006/2007. Elle est auteur invitée au Grand R (scène nationale de La Roche-sur-Yon), durant la saison 2008-2009, en résidence à Bobigny (dans le cadre du programme "écrivains en Saine-Saint-Denis") en 2009-2010 et en résidence à l'Espace 1789 de Saint-Ouen pour l'écriture de son dernier livre Ils ne sont pour rien dans mes larmes. Elle enseigne la littérature à l'Université Paris 8 (Vincennes-Saint-Denis).

Thématique de son œuvre[modifier]

Olivia Rosenthal travaille dans son œuvre, de manière volontairement humoristique, sur le rapport entre l’individu et les communautés auxquelles il appartient. Ses livres suivent le parcours intérieur de personnages qui sont toujours sur le point de rompre leurs liens et de transgresser ainsi les interdits qu’eux-mêmes se sont forgés pour rester dans le rang. Depuis quelques années, elle écrit à partir d'entretiens (avec des ouvriers, des détenus, des gens dont la langue maternelle n'est pas le français, des éleveurs etc.), entretiens qui participent à l'écriture de ses fictions. Elle s'est engagée en particulier dans un projet sur "l'architecture en paroles" projet qui vise à rendre compte d'un bâtiment ou un lieu, non à travers son architecture, mais à travers les paroles de ceux qui y habitent, y travaillent, le traversent. Le premier volet a été réalisé lors d’une résidence au 104, sous la forme d’une pièce sonore et d’un texte, Viande froide (Nouvelles éditions Lignes/ éditions CENTQUATRE, 2008). Le deuxième volet de ce projet, diffusé sous la forme d’une pièce sonore dans l’exposition qu’organise le musée Carnavalet sur L'Impossible photographie: les prisons parisiennes 1851-2010, est publié sous le titre "Maison d’arrêt Paris-La Santé, 42, rue de la Santé 75014 Paris" dans le catalogue de cette exposition. Pour le troisième volet, Olivia Rosenthal a travaillé avec Philippe Bretelle (graphiste) sur la ville de Bobigny. Elle a conçu avec lui des affiches collées sur certains bâtiments de la ville et ils ont réalisé ensemble (avec l'aide du musicien Pierre Avia) une performance musicale intitulée C'est très loin d'ici. Toujours avec Philippe Bretelle, elle prépare actuellement une œuvre visuelle pour l'inauguration du tramway de Brest (commande de Brest métropole océane). Depuis 2009, Olivia Rosenthal s'est également tournée vers le cinéma. Elle a composé deux performances sur la manière dont le cinéma change nos vies, a écrit et joué un court-métrage de fiction Les Larmes (mis en scène par Laurent Larivière) sur le même sujet et vient d'achever son nouveau livre ils ne sont pour rien dans mes larmes conçu à partir d'entretiens.

Ses œuvres[modifier]

Romans

  • Dans le temps, Éditions Verticales, 1999

  • Mes petites communautés, Éditions Verticales, 1999

  • Puisque nous sommes vivants, Éditions Verticales, 2000

  • L'Homme de mes rêves ou les mille travaux de Barnabé le sage devenu Barnabé le bègue suite à une terrible mésaventure qui le priva quelques heures durant de la parole, Éditions Verticales, 2002

  • Les Sept Voies de la désobéissance, collection Minimales, Éditions Verticales, 2004

  • Les Fantaisies spéculatives de J. H. le sémite, Éditions Verticales, 2005

  • On n’est pas là pour disparaître, Éditions Verticales, 2007 (prix Wepler 2007, prix Pierre Simon « Éthique et réflexion » 2007)

  • Viande froide : Reportages, Cent-Quatre éditions/ Nouvelles Éditions Lignes, 2008

  • Maison d'arrêt Paris-La Santé, 42, rue de la Santé 75014 Paris dans L'impossible photographie: les prisons parisiennes 1851-2010, Paris-Musées, 2010.

  • Que font les rennes après Noël ?, éditions Verticales, 2010 Prix Alexandre-Vialatte 2011, Prix du Livre Inter 2011, Prix Ève Delacroix 2011.

  • Ils ne sont pour rien dans mes larmes, éditions Verticales, 2012

Théâtre

Performances

  • Les Auteurs n’aiment pas qu’on les confonde avec leurs personnages, créée au festival “Correspondances” de Manosque en septembre 2005 (performance reprise aux Subsistances à Lyon, au Lieu unique à Nantes, au Théâtre-Scène Nationale de Poitiers)

  • Le Vertige 15 min 30 s, créée avec le cinéaste Olivier Ducastel pour le festival “Tous coupables”, organisé à la Ménagerie de Verre en janvier 2006 (reprise au Lieu unique à Nantes et au Théâtre-Scène Nationale de Poitiers et au festival Actoral en 2007-2008)

  • Écrivains en colère, avec Denis Lachaud, créée au marché du théâtre, place Saint-Sulpice à Paris, en juin 2006

  • Olivia Rosenthal et Denis Lachaud dépassent les bornes, avec Denis Lachaud, créée à l'Escale du Livre, Bordeaux, en mars 2008

  • Olivia Rosenthal et Denis Lachaud parlent de l'autre sexe, avec Denis Lachaud, créée au grand R, scène nationale de la Roche-Sur-Yon, mars 2009

  • Aura compris 6, avec Robert Cantarella (créée au festival d'Avignon en juin 2007)

  • Es-tu là?, avec Patrick Chatelier, créée à l'Anis Gras, en juin 2008

  • Les Larmes chantier, avec Laurent Larivière, créée au festival Actoral, septembre 2008; Les Larmes performance, avec Laurent Larivière, créée au Trident, scène nationale de Cherbourg en avril 2010.

  • La Peur, avec Laurent Larivière, créée au festival Actoral, septembre 2009;

  • Petite pièce avec Olivia, avec Carlotta Sagna, créée pour le festival Concordan(s)e à Bagnolet, en 2009

Essais

  • Donner à voir : écriture de l’image dans l’art de poésie au XVIe siècle, éditions Champion, 1998

  • (dir.), À haute voix. Diction et prononciation aux XVIe et XVIIe siècles, Klincksieck, 1998

Court-métrage

  • Les Larmes, 2010, fiction de 26 min, réalisation de Laurent Larivière, production Senso Films

Autres

  • La maladie de A., exposition multimedia en collaboration avec Philippe Bertin (photographe) (à Limoges, Lille, Dijon etc.)

  • Retombée, installation photographique et vidéo, en collaboration avec Philippe Bertin pour l'exposition "Le suicide en face" à La Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris, 2007

  • "Recette pour ne pas", dans le recueil "Seize nouvelles", éd. Thierry Magnier, 2008

  • "Sacha s'en va", nouvelle cinématographique publiée dans Sacha Lenoir, édition Capricci, 2010

Liens externes[modifier]

  • [1] Que font les rennes après nöel? sur BNF

  • [2] Que font les rennes après nöel? sur Dailymotion

  • Olivia Rosenthal sur Dailymotion.

  • [3] On est pas là pour disparaître sur INA.fr

  • [4] Olivia Rosenthal et Mendelson sur Arte.fr

  • Biographie Simonetta Greggio


2

Journaliste et écrivain, Simonetta Greggio est l'auteur d'ouvrages consacrés à l'art de vivre, aux voyages, à la gastronomie ou au jardinage. Après avoir débuté ses études de lettres modernes à l'université de Padoue, la jeune femme poursuit sa formation à l'Ecole des hautes études en sciences sociales de Paris, où elle suit les cours de Milan Kundera. D'abord journaliste pour le magazine culte des années 1980 City, elle collabore également avec Géo et Grands reportages, où elle travaille comme critique gastronomique, mais aussi avec Le Magazine Littéraire et Télérama pour lesquels elle signe divers portraits d'écrivains et critiques littéraires. C'est avec succès que la jeune femme se lance dans l'écriture romanesque avec 'La Douceur des hommes', préférant pour cette oeuvre et pour les suivantes le français à sa langue maternelle. Avec 'Etoiles' paru en 2006 et 'Le Col de l'ange' un an plus tard, Simonetta Greggio confirme son statut d'écrivain.

3

Eric Faye, 46 ans, a publié une bonne vingtaine de livres en une petite vingtaine d’années, entrant dans la sphère littéraire par les éditions Corti et l’écrivain albanais Ismaël Kadaré. Oscillant entre essais, nouvelles et romans, il écrit avec régularité, cherchant les marges et les lueurs d’absurde du quotidien. Si ce journaliste de l’agence Reuters, né à Limoges, n’aime pas trop le grand jour, il a récemment relaté la «genèse de ses élans» dans un récit autobiographique (Nous aurons toujours Paris, Stock) aux contours explicites et impassibles. Un faisceau de présomptions - attrait du merveilleux, images gravées de l’enfance, rencontres avec le texte puis l’écrivain, intérêt pour l’Albanie, pays sans représentation - a fait de Faye le dresseur de mots qu’il est. Attentif au creux anodin du réel, peaufinant sa retranscription à destination du lecteur par une sourcilleuse mécanique qui lui confère une résonance. Le temps paraît être une de ses obsessions, sans doute son meilleur personnage. «En des moments rares, le temps nous surprend à glisser, par une porte dérobée, des minutes inexplicables et pourtant capitales, lesquelles, mises bout à bout, ne doivent pas totaliser plus d’une heure ou deux dans une vie entière : collier d’instants dérisoires pour tout autre que soi mais qui donnent et redonnent envie, comme les prières récitées en suivant les grains du chapelet, de se hisser à la hauteur de soi-même», explique-t-il dans Nous aurons toujours Paris.

Frédérique Roussel, Libération, 3 décembre 2009.
Voir également l'entretien Éric Faye - Frédérique Roussel




    Les fictions :

Je suis le Gardien du Phare, José Corti, 1997, Points Seuil, 1999
Le Général Solitude, roman, Le Serpent à plumes, 1995
Parij, roman, Le Serpent à plumes, 1996, J'ai lu, 1999
Le Mystère des Trois Frontières, nouvelles, Le Serpent à plumes, 1998
Croisière en mer des Pluies, roman, Stock, 1999
Lumières fossiles, nouvelles, José Corti, 2000
Les Cendres de mon avenir, Stock, 2001
Quelques nobles causes pour rébellions en panne, Corti 2002
La Durée d'une vie sans toi, roman, Stock, 2003
Un clown s'est échappé du cirque, nouvelles, José Corti, 2005
Mes trains de nuit, récits, Stock, 2005
Le Syndicat des pauvres types, roman, Stock, 2006
Billet pour le pays doré, nouvelles, Cadex, 2007
L'Homme sans empreintes, roman, Stock, 2008
Nous aurons toujous Paris, récits, Stock, 2009
Quelques nouvelles de l'homme, nouvelles, José Corti, 2009.
Nagasaki, roman, Grand Prix du roman de l'Académie française, Stock, 2010
Nuit du verdict, Éditions publie.net, 2010
En descendant les fleuves - Carnets de l'Extrême-Orient russe, avec Christian Garcin, Editions Stock, 2011
Devenir immortel et puis mourir, nouvelles, Corti, 2012.

     Les essais :

Ismaïl Kadaré, Prométhée porte-feu, José Corti, 1991
Entretiens avec Ismaïl Kadaré, José Corti, 1991
Dans les laboratoires du pire, (totalitarisme et fiction littéraire au XXe siècle), José Corti, 1993
Le Sanatorium des malades du temps, José Corti, 1996
K., ouvrage collectif sur Franz Kafka, Autrement, coll. "Figures mythiques"





4 Eric-Emmanuel Schmitt

«Mes trois passions ont toujours été la musique, la théologie et la métaphysique, explique-t-il. La philosophie m'a déçu et j'ai déçu la musique : je ne voulais pas être un bon pianiste de trop. La composition m'attirait, mais très vite j'ai mesuré mes limites en produisant du sous-Debussy. Il me restait l'écriture. Comme j'avais l'amour du théâtre et de la littérature, j'ai choisi cette voie.» EE Schmitt

 





Eric-Emmanuel Schmitt, fils de professeurs d'éducation physique, a préféré les études littéraires au sport. Diplômé de l'Ecole Normale Supérieure d'Ulm et agrégé de philosophie en 1983, ce passionné de littérature et de musique partage son temps entre ses cours de philosophie et de multiples lectures. C'est après un voyage dans le désert du Hoggar, où l'auteur a vécu une expérience unique, qu'il se met à écrire. En 1991, sa première pièce, 'La Nuit des Valognes', rencontre un succès immédiat. Eric-Emmanuel Schmitt s'impose comme un auteur à succès en 1993 avec 'Le Visiteur', rencontre improbable entre Freud et Dieu. Cette pièce remporte trois Molières en 1994. Huit pièces suivent et la majorité sont de franches réussites, dont 'Monsieur Brahim et les fleurs du Coran' ou 'Petits crimes entre amis'. La plupart des pièces sont adaptées à l'étranger, la renommée de l'auteur est internationale. Il voit même ses oeuvres transposées au cinéma. Jean-Paul Belmondo, Alain Delon, Omar Sharif notamment prennent à coeur de jouer ses rôles. Depuis 1997 et un essai sur Diderot, Schmitt écrit des romans, 'La Secte des égoïstes' et 'L'Evangile selon Pilate' rencontrent une excellente critique. Il a également traduit des opéras lyriques. Récompensé par l'Académie Française en juillet 2001 avec le Grand Prix du théâtre, pour l'ensemble de son oeuvre, Eric-Emmanuel Schmitt est l'auteur du théâtre contemporain du moment.

Sources : Evene

Eric-Emmanuel Schmitt est un auteur et qui aime - ô combien-la conversation il est à la fois vif, piquant, imprévu et malin. Pierre Marcabru Le Figaro

Ce que le critique Pierre Marcabru avait résumé d’un mot : “Voici un jeune homme qui manque singulièrement d’inexpérience.”
C’est l’inconvénient avec les Normaliens : ils savent tout de suite tout faire. Schmitt a un curriculum vitae des années trente : l’Ecole Normale Supérieure, l’agrégation de philo, le théâtre, le roman, le succès. On croirait lire une biographie de Giraudoux (l’agrégation en plus) ou de Sartre (l’engagement en moins). Et comme tous les Normaliens, mariant sans gêne le goût pour les canulars et une habileté à manier les concepts. Etienne de Montety - Le Figaro magazine

Pour en savoir plus : le site d'Eric-Emmanuel Schmitt

 



BIBLIOGRAPHIE :


- Ulysse from Bagdad2010,

- La femme au miroir 2011

- Odette Toulemonde (Odette Toulemonde et autres histoires) 2007

- Ma vie avec Mozart avec cd audio2005

- L'Enfant de Noé 2004
- Lorsque j'étais une œuvre d'art. - Albin Michel, 2002
- La part de l'autre. - Albin Michel, 2001
- L'Evangile selon Pilate. - Albin Michel, 2000 (Grand prix des lectrices de Elle)
- La secte des égoïstes. - Albin Michel, 1994

(A la bibliothèque nationale, un chercheur découvre la trace d’un inconnu, Gaspard Languenhaert, homme du XVIIIème siècle, qui soutint la philosophie "égoïste". Selon lui, le monde extérieur n’a aucune réalité et la vie n’est qu’un songe. Intrigué, le chercheur part à la découverte d’éventuels documents. Mystérieusement, toutes les pistes tournent court.)


Essai :

- Diderot ou la philosophie de la séduction. - Albin Michel, 1997

Récits :
Le Cycle de l'Invisible :
- Oscar et la dame rose. - Albin Michel, 2002 (Prix Chronos Lycéens, 20 ans et + 2004)
- Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran. - Albin Michel, 2001
- Milarepa. - Albin Michel, 1997

Théâtre :
- Hôtel des deux mondes. - Albin Michel, 1999
- Frederick ou le boulevard du crime. - Albin Michel, 1998 (Prix de l'Académie Balzac)
- Le libertin. - Albin Michel, 1997
- Variations énigmatiques. - Albin Michel, 1996
- Golden Joe. - Albin Michel, 1995
- Le visiteur. - Albin Michel, 1993 (Molière 1994 du meilleur auteur, de la révélation théâtrale et du meilleur spectacle)
- La nuit de Valognes. - Albin Michel, 1991


Le Prix du Théâtre de l'Académie Française 2001 a été décerné à Eric-Emmanuel Schmitt pour l'ensemble de son œuvre.





similaire:

Est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont iconEntre deux verticales de myosotis entrelacés, un cliché noir et blanc...
«Tata Huss», preuve attendrissante d’un amour bébé dont je refusais la mémoire mais dont elle s’obstinait à me convaincre à quel...

Est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont iconFrédéric Bonnet est né en 1965 à Firminy. Architecte et urbaniste,...

Est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont iconRésumé En octobe 1864, Denise, qui a vingt ans, arrive à Paris avec...
«par un instinct» de l'attirance que Mouret éprouve pour la vendeuse. Ce dernier, toutefois, joint ses moqueries à celle des autres....

Est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont iconLa police judiciaire, elle est née à la Belle Époque, sous la iiième...

Est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont iconArcesi est une société prestataire de service en informatique qui...
«A compétences égales, priorité aux travailleurs handicapés et autres bénéficiaires de l'obligation d'emploi.»

Est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont iconLa France, en forme longue la République française, est une république...
«Liberté, Égalité, Fraternité», et son drapeau est constitué de trois bandes verticales respectivement bleue, blanche et rouge. Son...

Est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont iconAnne F. Garréta Pas un jour À nulle
«Il faut des spec­tacles dans les métropoles de l'ère post­moderne, et des confessions aux peuples ido­lâtres. J'ai vu les mœurs...

Est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont iconDevenir Balzac L’invention de l’écrivain par lui-même
«La Grenadière», et autres récits tourangeaux de 1832, édition établie et présentée par Nicole Mozet, 1999

Est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont icon«au pays du soleil levant» 08 jours / 06 nuits
«Lumière du Soleil» est un centre religieux qui regroupe des temples et sanctuaires de toute beauté et est inscrit depuis 1999 au...

Est née à Paris en 1965. Depuis 1999, elle a publié huit récits aux éditions Verticales, dont iconCalais voit défiler dans ses murs chaque année vingt millions de...
«la Matelote» dont l'architecture est conçue pour résister aux tempêtes. En retrait, le phare a été érigé en 1848 pour remplacer...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com