Discours de Guy messager, Maire de louvres








télécharger 16.88 Kb.
titreDiscours de Guy messager, Maire de louvres
date de publication24.03.2017
taille16.88 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
Discours de Guy MESSAGER, Maire de LOUVRES

Vendredi 23 mai 2008
lors de l’inauguration de la nouvelle trésorerie


Monsieur Le Préfet,

Monsieur Le Trésorier Payeur Général,

Madame La Receveuse des Finances,

Monsieur Le Président de la Communauté de Communes,

Mesdames et Messieurs les Maires,

Monsieur le Trésorier Principal,

Mesdames et Messieurs les Agents de la Trésorerie,

Messieurs les représentants des corps constitués,

Mesdames, Messieurs,

Et permettez-moi, Chers Amis,


Je suis heureux de vous accueillir aujourd’hui, ici à Louvres, dans les nouveaux locaux de la Trésorerie, ouverts au public depuis le 21 mars 2008.
Je suis doublement heureux, pourquoi ?
D’abord parce que la nouvelle Trésorerie se trouve sur la commune de Louvres. Cela n’était pas gagné d’avance. En effet, la commune de Louvres a été, il y a bien des décennies, chef lieu de canton et de ce fait a bénéficié de la présence de la Perception et de la Gendarmerie comme tous les chefs lieux de canton à l’époque.
Puis, Louvres a perdu cette caractéristique au bénéfice de la ville de Goussainville qui aurait pu prétendre à ce nouvel équipement. Mais Louvres a conservé sa Perception et vous m’en voyez ravi. J’en reparlerai plus loin.
Ensuite, parce que cela fera bientôt dix ans (le 30 septembre 1998) que je rencontrais M. SCRIBOT, Trésorier Payeur Général, et M. BANNIER, Receveur Municipal de Louvres pour m’entretenir avec eux sur un projet de déplacement de la Perception de Louvres. En effet, les services du Trésor souhaitaient quitter les locaux rue de Paris qu’ils occupaient depuis plus de vingt ans et qui étaient devenus trop exigus, mal adaptés et vétustes, tant pour les agents que pour le public.
C’est avec une certaine émotion que je me souviens lorsque j’étais jeune maire, il y a plus de 25 ans, la perception se trouvait dans le même bâtiment que la mairie et la maison de retraite appelée alors hospice. Pouvez-vous vous imaginer ces trois institutions aussi différentes imbriquées l’une dans l’autre, comme soudées entre elles comme des frères siamois ? les personnes présentes ici qui ont lu mon premier livre, reconnaîtront ces propos. Comment avait-on pu arriver à cette situation courtelinesque : trois activités distinctes dans le même lieu. ? On n’a jamais trouvé la réponse. Cela dit, pendant de nombreuses années, la mairie, la perception et la maison de retraite fonctionnèrent ensemble dans le même bâtiment, avec le même standard téléphonique, les mêmes femmes de ménage, utilisant sans doute dans certains bureaux les produits d’entretien achetés par les autres. L’unique photocopieuse servait à tout le monde. Comment les dépenses étaient-elles affectées autrement que par un saupoudrage comptable théorique ? Le secrétaire général de la mairie occupait le logement de cette dernière. Il cumulait sa fonction avec celle de directeur de la maison de retraite. Son épouse faisait office de percepteur.
Je me suis alors dit durant mon premier mandat qu’il devenait urgent de séparer ces trois institutions et de leur redonner à chacune son autonomie et sa liberté de gestion.
C’est ainsi que notre nouvelle maison de retraite fut construite en 1986, et que la mairie s’est déplacée à la fin de l’année 1987 dans son bâtiment actuel. La totalité des locaux fut réaffectée à la perception qui resta le seul maître des lieux.
Aujourd’hui, en regardant cette nouvelle perception, je me demande comment on a pu fonctionner aussi longtemps de cette façon. Il est vrai que les choses et les besoins ont bien changé.

Ce dossier n’a pas été « un long fleuve tranquille » et il aura fallu en effet dix ans de travail avec les services du Trésor et notamment Madame JACQUEMIN, la Communauté de Communes, puis les hommes de l’art pour qu’on arrive à cette magnifique réalisation.
Suite à la rencontre avec les services du Trésor de septembre 1998, le Conseil Municipal décide de lancer une étude de faisabilité afin de trouver le meilleur emplacement pour réaliser la nouvelle perception, en tenant compte des besoins du Trésor Public. Cette étude a été réalisée en 1999 par l’architecte urbanisme Martin VAN TREEK, aujourd’hui décédé. L’un des sites envisagés se trouvait très proche d’ici : à l’angle de l’avenue de l’Europe et de l’avenue Charles de Gaulle.
La Communauté de Communes manifeste très vite son intérêt dans ce projet puisque sur les 14 communes membres, 11 dépendent de la Trésorerie de Louvres Goussainville et le concrétise par une délibération le 19 juin 2001.
Les services de la Communauté travaillent sur ce dossier et proposent, puisqu’il y a les projets du Pôle Gare et d’urbanisation du secteur Pommiers Frais Lieux, de réaliser un petit ensemble de logements et d’y intégrer la trésorerie. Le site pressenti au départ ne pouvant pas être retenu, le Conseil municipal a donné son accord pour que cette opération se fasse sur une partie du parking de la Gare, d’autant plus que la situation devenait urgente. Il fallait donc faire très vite.
En effet, Monsieur LACROIX, aujourd’hui présent et que je remercie tout particulièrement, alors Trésorier Principal, nous mettait en garde sur la disponibilité des crédits du Ministère pour cette opération jusque fin 2004 et la ville de Goussainville avait fait savoir qu’elle souhaitait « récupérer » la Perception, puisqu’après tout, elle pouvait y prétendre, étant chef lieu de canton !!
Les choses sont alors allées très vite, et grâce à la ténacité des uns et des autres, au travail de la Communauté de Communes, le projet, présenté par le cabinet d’architectes SANSOVINI et la société KAUFMAN ET BROAD, a été retenu en 2004. Après quelques retards dus à des procédures administratives, les travaux ont démarré au printemps 2006 pour se terminer, pour ce qui est de la Trésorerie, au début 2008.
La Trésorerie, nouvel équipement moderne, fonctionnel, est l’une des étapes du développement urbain de notre commune : l’an dernier, nous inaugurions le centre de secours, aujourd’hui, les locaux de la Trésorerie, et l’année prochaine, ce sera la nouvelle caserne de Gendarmerie en cours de construction.
Je concluerai mes propos avec des remerciements : tout d’abord à mes Amis Patrick RENAUD, Président de la Communauté, et Germain BUCHET, Président de la Commission Urbanisme et Travaux, et les services qui par leur action efficace, ont mené à bien ce projet, l’architecte Madame SANSOVINI, la société KAUFMAN et BROAD et toutes les entreprises qui ont œuvré sur le chantier, les Trésoriers successifs, avec une mention spéciale pour Monsieur LACROIX, qui a fait spécialement le déplacement pour assister à cette inauguration, tant le projet lui tenait à cœur, et qui a été au centre des débats, Monsieur BOUCHUT, qui nous accueille aujourd’hui, les services du Trésor, et toutes les personnes ayant contribué à ce projet.
Je voudrais également dire combien je suis satisfait que les agents de la Trésorerie puissent enfin disposer d’un lieu de travail agréable, fonctionnel, correspondant à leurs besoins, à leurs compétences. Mesdames, Messieurs, je vous salue car vous avez eu du mérite. Je me souviens de moments héroïques où les services techniques étaient appelés pour intervenir lors des pannes de chaudières ou fuites en toiture. Le bâtiment était vraiment devenu impropre à cette activité. Merci de votre patience.
Et merci à vous tous.





similaire:

Discours de Guy messager, Maire de louvres iconDiscours du Maire, Laurent nadal, prononcé à la cérémonie des vœux
«2015», sans avoir un sentiment d’injustice profond… Un ressenti de colère amer… Face aux évènements tragiques de barbarie qui ont...

Discours de Guy messager, Maire de louvres iconMadame l’Adjointe au Maire de Paris, Conseillère déléguée auprès...

Discours de Guy messager, Maire de louvres iconLe Maire de la Commune de wisques
«Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles» permettent au conseil municipal de donner délégation...

Discours de Guy messager, Maire de louvres icon«Aires d’enjeux»
«Aires d’enjeux» de Guy Nadeau. À partir d’objets et de matériaux fabriqués de façon artisanale ou usinés, l’installation de Guy...

Discours de Guy messager, Maire de louvres iconI. ale dialogue ou la double médiatisation du discours I. A. 1Absence de discours commentatif
«je» puisque chaque personnage perle à la première personne, interdit toute possibilité d’autobiographie. (Mch)

Discours de Guy messager, Maire de louvres iconDelegation generale du conseil municipal au maire
Afin de poursuivre la bonne fluidité des dossiers, IL convient, en vertu des articles L. 2122-22 et L. 2122-23 du code général des...

Discours de Guy messager, Maire de louvres iconGuy drouot

Discours de Guy messager, Maire de louvres iconGuy archambault commissaire-priseur habilité

Discours de Guy messager, Maire de louvres iconM. Guy Archambault commissaire-priseur habilité

Discours de Guy messager, Maire de louvres iconMes Guy et Etienne laurent – Commissaires-priseurs








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com