Calendrier general








télécharger 94.04 Kb.
titreCalendrier general
date de publication26.03.2017
taille94.04 Kb.
typeCalendrier
ar.21-bal.com > documents > Calendrier



Année Scolaire

5773-5774

2013-2014
MON CARNET DE BORD

POUR LA CLASSE DE T ES


Cher(e) élève,
J’espère que tu as passé de reposantes vacances et que tu es fin prêt pour cette dernière année au Gan Ami.

Une année que je te souhaite de finir avec succès béézrat Hachem comme l’ont fait tes prédécesseurs (98% de réussites et plus de 32% de mentions dans ta section).

La recette ? La constance dans l’effort et l’investissement, une discipline de travail sans faille.
L’ensemble de l’équipe éducative et pédagogique est à tes côtés pour t’y aider, fais-nous confiance en suivant nos conseils et en respectant à la lettre nos consignes (même si parfois elles te semblent « incompréhensibles ») car ta réussite en dépend en grande partie.
Tu trouveras, ci-dessous, quelques dates importantes dans le déroulement de l’année, un rappel des définitions et des coefficients des examens, et quelques pistes concernant le parcours post-bac. Nous aurons l’occasion d’en parler de vive voix mais je te recommande, d’ores-et-déjà, de les afficher chez toi au-dessus de ton bureau pour t’y référer régulièrement afin d’organiser ton travail en conséquence.


Ensemble, avec l’aide de D. nous y arriverons !

בהצלחה
Le Directeur Adjoint

David ZENOU


Terminale ES

CALENDRIER GENERAL

Les dates à retenir


Octobre-Novembre 2013

Rencontre/échanges/information/partage d’expérience avec des étudiants en fin de parcours ou fraîchement diplômés + Forum de l’Orientation Post-Bac

Fin novembre 2013

Inscription télématique définitive au Baccalauréat

choix des spécialités et des LV et LV2)

Mi-décembre 2013

Stage d’approfondissement scolaire I / matières fondamentales

Fin décembre 2013

Séjour « Bac Bleu-Blanc »

Mi-janvier 2014

Bac Blanc I + simulation session de rattrapage


Fin janvier 2014

Instruction télématique des vœux post-bac


Début mars 2014

Epreuves Bac LV1 & LV2 : Compréhension de l’Oral


Début avril 2014

Stage d’approfondissement scolaire II / matières fondamentales

Mi-mai 2014

Bac Blanc II


Fin mai 2014

Epreuves Bac LV1 & LV2 : Expression Orale


Début juin 2014

Stage de révisions aux examens


Mi-juin 2014

Début des examens nationaux



MÉMO
Le Bac : Modalités
***SERIE ES***

Épreuves anticipées – Fin 1ère

Intitulé de l'épreuve

Coefficient

Nature de l'épreuve

Durée

1. Français

2

écrite

4 heures

2. Français

2

orale

20 minutes

3. Sciences

2

écrite

1 heure 30 minutes

TPE (travaux personnels encadrés)

(1)

orale

30 minutes pour un groupe de 3 candidats

Épreuves terminales – Fin Tale

Intitulé de l'épreuve

Coefficient

Nature de l'épreuve

Durée

4. Histoire et géographie

5

écrite

4 heures

5. Mathématiques

5 ou 5+2 (2)

écrite

3 heures

6. Sciences économiques et sociales

7 ou 7+2 (2)

écrite

4 heures ou 4 heures+ 1heure

7. Langue vivante 1

3

écrite et orale (3)

3 heures

8. Langue vivante 2

2

écrite et orale (3)

2 heures

9. Philosophie

4

écrite

4 heures

10.Éducation physique et sportive

2

CCF (contrôle en cours de formation)




Épreuve de spécialité (une au choix du candidat)

Économie approfondie

2

écrite

1 heure intégrée à l'épreuve n°6

Ou Mathématiques

2

écrite

intégrée à l'épreuve n°5

ou Sciences sociales et politiques 

2

écrite

1 heure intégrée à l'épreuve n°6

Autre type d'épreuve

Éducation physique et sportive de complément (4)

2

CCF (contrôle en cours de formation)






Épreuves facultatives

Le candidat choisit 2 épreuves facultatives au maximum (5)

Intitulé de l'épreuve

Nature de l'épreuve

Durée

Langue vivante étrangère 3 (étrangère ou régionale)

orale ou écrite (selon la langue)

20 minutes ou 2 heures

Langue des signes française

orale

20 minutes

Langues et cultures de l'antiquité : latin

orale

15 minutes

Langues et cultures de l'antiquité : grec

orale

15 minutes

Éducation physique et sportive

CCF (contrôle en cours de formation)




Arts : arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire des arts, théâtre,

orale

30 minutes

Musique

orale

40 minutes

  • (1) : seuls les points supérieurs à la moyenne sont retenus et multipliés par 2.

  • (2) :lorsque le candidat a choisi cette discipline comme enseignement de spécialité.

  • (3) : l'évaluation orale est effectuée en cours d'année

  • (4) : épreuve obligatoire pour les élèves ayant suivi l'enseignement d'EPS complémentaire

  • (5) : seuls les points excédant 10 sont retenus et, pour la première ou la seule épreuve facultative à laquelle le candidat choisit de s'inscrire, ces points sont multipliés par 2. Si cette première épreuve concerne le latin ou le grec, les points sont multipliés par 3



***Les épreuves du 2d groupe pour « se rattraper »***
Ceux qui ont entre 8 et 10 de moyenne passent les épreuves de 2d groupe dites « oraux de rattrapage ». Un nom bien mérité : la note obtenue permet souvent au candidat de récupérer les points qui lui manquaient pour décrocher son bac.

Cet oral consiste en 2 épreuves qui portent sur des disciplines ayant fait l’objet d’une évaluation à l’écrit (y compris celles passées en 1re).

Le jury retient la meilleure des 2 notes obtenues à chaque discipline (1er groupe/2d groupe). Il peut aussi tenir compte du livret scolaire de l’élève qui est rempli par les professeurs dès la classe de 1re.

Tout devrait en principe être terminé vers le 10 juillet, sauf pour ceux qui ont été dans l’impossibilité de se présenter au bac (maladie, accident…). Ils pourront le passer en septembre, grâce à la session de remplacement.

Quant aux candidats ayant échoué lors de l’oral de rattrapage, un certificat de fin d’études secondaires (CFES) leur est délivré.
***Les mentions au bac***
Elles ne sont attribuées qu’aux candidats obtenant le bac dès le 1er groupe d’épreuves :

« assez bien » (12/20 ou plus) ; « bien » (14/20 ou plus) ; « très bien » (16/20 ou plus).

Les mentions peuvent jouer un rôle important lors de l’orientation vers certaines filières de l’enseignement supérieur.

ET APRÈS LE BAC ?
Les différentes poursuites d’études

Vous avez le choix entre 5 grandes voies : l’université, les études courtes (BTS et DUT), les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), les écoles de commerce ou d’ingénieurs recrutant des bacheliers et, pour finir, les écoles spécialisées.
L’université

Les formations universitaires sont organisées en 3 grandes étapes : la licence (bac + 3), le master (bac + 5) et le doctorat (bac + 8).

La licence se déroule en 3 ans (L1, L2, L3) et peut couvrir de nombreux domaines : art, droit, économie, gestion, lettres, etc. Les titulaires d’une licence poursuivent généralement en master.

Organisé en 2 années après la licence, le master permet d’approfondir une spécialisation. Il existe 2 types de masters : les masters « professionnels » qui mènent à une insertion dans un domaine précis et les masters « recherche » qui permettent d’envisager une entrée en doctorat. Quelques universités proposent des masters « indifférenciés » (préparant aussi bien à l’entrée dans la vie active qu’à la recherche).

Le doctorat se déroule sur 3 ou 4 ans après un master, au sein du laboratoire de recherche d’une université. Il consiste en un travail de recherche dans un domaine pointu (scientifique, littéraire, sciences humaines, etc.) et se conclut par la rédaction et la soutenance d’une thèse.
Le cas particulier des études médicales et pharmaceutiques

Les études de médecine, d’odontologie (chirurgie dentaire), de pharmacie ou de sage-femme commencent par une 1re année commune aux études de santé (PACES) au cours de laquelle les étudiants passent un concours. En fonction de leur rang d’admission, les candidats accèdent ou non à la 2e année. Le nombre de places par spécialité (ou numerus clausus) est fixé université par université. Chaque année, environ 20 % des candidats sont admis. Ceux qui échouent au concours sont réorientés vers d’autres formations.
Les STS et les IUT

Les STS (sections de techniciens supérieurs)

Implantées dans les lycées, les STS permettent de préparer des BTS (brevets de technicien supérieur) en 2 ans après le bac. Plus de 130 spécialités sont proposées dans des secteurs professionnels aussi variés que l’hôtellerie-restauration, le tourisme, le commerce, etc.

Le BTS est accessible sur dossier. Les bacheliers technologiques ayant obtenu la mention « bien » ou « très bien » accèdent de droit aux spécialités cohérentes avec leur bac. Le programme est organisé autour d’enseignements généraux, de travaux pratiques et de
stages en entreprise. Le BTS prépare essentiellement à une insertion dans la vie active, mais près de 45 % des diplômés* poursuivent leurs études, notamment en licence professionnelle (en 1 an).
Les IUT (instituts universitaires de technologie)

Abrités par les universités, les IUT permettent de préparer des DUT(diplômes universitaires de technologie) en 2 ans après le bac. Plus généraliste que le BTS, le DUT forme des professionnels polyvalents dans un domaine d’activité assez large. 45 spécialités sont proposées.

Malgré une insertion professionnelle satisfaisante, 81 % des titulaires d’un DUT poursuivent leurs études* : à l’université (pour obtenir une licence) ou ailleurs (écoles de commerce et de gestion, par exemple).

L’entrée en DUT se fait généralement sur dossier et, dans certains cas, sur entretien de motivation. Les bacheliers technologiques ayant obtenu la mention « bien » ou « très bien » au bac sont admis de droit.

Les BTS comme les DUT peuvent se préparer en apprentissage.
Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE)

Au sein des lycées, les CPGE préparent aux concours d’entrée aux grandes écoles (écoles de commerce et d’ingénieurs, écoles normales supérieures…).

Accessibles sur dossier, les prépas durent 2 ans après le bac. Pluridisciplinaires, elles développent la culture générale.

Les CPGE se déclinent en 3 filières distinctes.

Les CPGE économiques et sociales préparent aux concours des grandes écoles de commerce et de gestion, ainsi qu’à l’ENS Cachan. Les étudiants suivent un cursus polyvalent : mathématiques, économie, langues vivantes, histoire, culture générale.

Elles proposent 3 voies, adaptées à divers profils : l’option scientifique (ECS) pour les bacheliers S ; l’option économique (ECE) pour les bacheliers ES ou L dotés d’un profil maths ; l’option technologique (ECT) pour les bacheliers STG.

De leur côté, les prépas à l’ENS Cachan accueillent majoritairement des bacheliers ES, Let S, mais aussi quelques STG.

Les CPGE littéraires et artistiques permettent de présenter les concours d’entrée dans les écoles normales supérieures (ENS), l’École nationale des Chartes et les instituts d’études politiques (IEP), les concours lettres et sciences humaines des grandes écoles de commerce, ainsi que le concours lettres de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr.

Deux voies majeures existent :

les classes préparatoires A/L dites « Lettres » qui préparent aux concours d’entrée dans les écoles normales supérieures Ulm (« Lettres classiques ») et Lyon (« Lettres modernes ») ;

les classes préparatoires B/L dites « Lettres et sciences sociales » qui préparent aux écoles normales supérieures Ulm, Lyon (concours B/L) et Cachan.

S’y ajoutent les prépas Chartes (réservées aux latinistes de bon niveau) qui mènent à l’École des Chartes, et les prépas artistiques qui mènent à l’ENS Cachan (concours design). Destinées aux bacheliers STD2A, elles accueillent aussi les bacheliers généraux validant une année de mise à niveau artistique. Enfin, la prépa Saint-Cyr lettres mène à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr.

Les CPGE scientifiques préparent aux concours des écoles d’ingénieurs, des ENS (Paris Ulm, Lyon et Cachan), des écoles nationales vétérinaires et agronomes ainsi que des écoles supérieures militaires.

7 voies existent en 1re année : MPSI (mathématiques, physique et sciences de l’ingénieur) ; PCSI (physique, chimie et sciences de l’ingénieur) ; PTSI (physique, technologie et sciences de l’ingénieur) destinées aux bacs S. Les prépas BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre) accueillent les bacheliers S en vue des concours des écoles d’agronomie ou vétérinaires. Destinées aux bacheliers technologiques, les prépas TB (technologie, biologie) sont réservées aux bacs STL et
STAV. Les prépas TPC (technologie, physique et chimie) s’adressent aux bacs STL. Enfin, les prépas TSI (technologie et sciences industrielles) concernent les bacheliers STI2Det STL.

Après 2 ou 3 ans passés au sein d’une prépa scientifique ou commerciale, 80 % des élèves intègrent une grande école*. Les autres s’inscrivent principalement à l’université et y réussissent largement.
Les écoles de commerce et d’ingénieurs

Certaines écoles de commerce et d’ingénieurs, accessibles après le bac, proposent des classes préparatoires intégrées. Elles recrutent sur dossier ou sur concours, par le biais de banques d’épreuves communes ou selon leurs propres critères.

Les écoles spécialisées

Les formations durent de 1 à 6 ans après le bac et visent des secteurs d’activité variés.

Les écoles paramédicales

Accessibles sur examen ou sur concours, elles préparent à une quinzaine de métiers (infirmier, pédicure, ergothérapeute, orthoptiste…) et délivrent un diplôme d’état (DE) ou, dans certains cas, un certificat de capacité ou de qualification. Le plus souvent, les études durent de 3 à 4 ans, mais l’aide-soignant se forme en 1 an, et 6 longues années sont nécessaires pour devenir ostéopathe.

Les écoles du secteur social

Elles recrutent sur concours après le bac et délivrent un diplôme d’état (DE) à l’issue de la formation. Elles préparent aux métiers d’assistant de service social, d’éducateur de jeunes enfants et d’éducateur spécialisé.

Les écoles d’art et d’architecture

Accessibles sur dossier ou concours, les écoles d’art préparent aux métiers du graphisme et du design pour la publicité, l’édition, l’aménagement d’espace, la communication…

Les écoles d’architecture préparent au diplôme d’état d’architecte en 5 ans. Les bacheliers S y sont majoritaires.

Les écoles de la police et de l’armée

Une vingtaine d’écoles de police forment des gardiens de la paix sur concours après le bac. L’armée, quant à elle, forme en 1 an des bacheliers pour des postes de sous-officiers.
Je te souhaite un parcours serein et fructueux à la fois et te rappelle que notre présence à tes côtés est entièrement dévouée à te délivrer tous les « outils » pour y parvenir.

Tu traverseras peut-être des périodes de questionnements, d’incertitudes, parfois même de difficultés, il faudra alors l’évoquer sans gêne car nous pourrons trouver ensemble, j’en suis convaincu, les réponses et les solutions appropriées.

Puisse Hachem t’accorder santé et réussite, Amen.

David ZENOU
Schéma des études

L M D

1) L pour Licenceuniversitaire et/ou professionnelle (6 semestres)

L1 ou DUT 1 pour la 1ère année

L2 ou DUT 2 pour la 2ème année

L3 ou LPro pour la 3ème année

2) M pour Masterde Recherche ou professionnel ou indifférencié

(4 semestres)

M1 pour la 4ème année

M2 Recherche /M2 Pro/M2 indifférencié pour la 5ème année

3) D pour Doctorat

à l’issue de 3 années supplémentaires.

similaire:

Calendrier general iconCalendrier d’execution 39 5 note finale 40 lot agencement general...
«Diaspora d’Afrique / Benin Art Royal» du Musée du Quai de Branly situé 222, rue de l’Université

Calendrier general iconCalendrier p. 3

Calendrier general icon"calendrier "califat

Calendrier general icon"calendrier "califat

Calendrier general iconLe calendrier d’exécution

Calendrier general iconCalendrier du projet 24

Calendrier general iconCalendrier 126

Calendrier general iconCalendrier ( masc.)

Calendrier general iconCalendrier prévu

Calendrier general icon4 Calendrier universitaire 6








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com