Trajectoire d´une vie








télécharger 13.23 Kb.
titreTrajectoire d´une vie
date de publication27.03.2017
taille13.23 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
TRAJECTOIRE D´UNE VIE

Georges Paulin Abia : Les Etudes Comme Seul Patrimoine

Dans son périple existentiel où l’homme se façonne une personnalité, des idées, une vision du monde – se socialise en un mot - la famille, les amis, les groupes auxquels on appartient comme l’église, les clubs, jouent un rôle déterminant. Certains plus que d’autres.

Dans le cas de Georges Paulin Abia, c’est un euphémisme que de postuler que son environnement familial a été le fondement, le socle de son parcours et des divers choix qu’il a eu à opérer.

A Sangmélima, c’est à la Briqueterie, un quartier à cheval entre Lobisi et Pays Bas, que Georges Paulin va s’initier a la vie.

« Je suis originaire de Minkang, mais je suis né à Sangmélima. La maison dans laquelle j’ai grandi - située en bordure de l’axe routier enclavé qui relie la Sonel à la route principale conduisant à Monavebe, et qui longe l’arrière du collège Kisito - était un logis simple mais chaleureux », dit-il.

« Avec mes grands frères et mes sœurs, nous menions une vie modeste empreinte cependant d’un grand sentiment d’espérance car nos parents nous couvaient de leur amour et nous inculquaient le nécessaire besoin d’ascèse dans notre rapport avec la vie »

C’est cette détermination farouche, cet élan décidé qui va caractériser le séjour de Georges Paulin au LYCLAMOSA, établissement qu’il va fréquenter de 1990 à 1997.

« Ma famille n’était pas nantie et le seul espoir, la seule trajectoire susceptible de me faire tutoyer, comme disait Sembene Ousmane, les hauteurs les plus élevées de l’humanité, c’était l’école », dit-il.

«Domestiquer le savoir était ma mission afin de suivre les pas de celui qui était ma véritable idole et dont le parcours a inspiré les grandes orientations du mien. Je veux parler de mon regretté grand frère Ateba qui a fait la Tle C, objectif que je m’étais aussi assigné »

Dans cette entreprise de domestication du savoir, Georges va y aller avec la modestie de l’apprenant qui voit en ses maitres, les dépositaires louables de la connaissance véritable. Dans ce registre, quelques enseignants vont asseoir une légitimité sans faille dans son esprit.

«Les connaissances dispensés par certains de ces éveilleurs de conscience continuent de scintiller dans ma cervelle et m’orientent au quotidien comme un phare qui guide les bateaux dans les eaux troubles de la haute mer », dit-il.

« Et parmi ces virtuoses de la pédagogie, je retiens surtout l’impact que messieurs Patadji, Njike et Menguele ont eu dans mon rapport avec les sciences et la discipline », dit-il.

«Patadji maniait à merveille le bâton et la carotte tandis que Njike, qui nous enseignait la technologie, m’a tout simplement initié et fait aimer les sciences. Concernant Monsieur Menguele, c’est quelqu’un qui a marqué de son empreinte notre séjour au LYCLAMOSA, il a positivement influencé toute notre génération »

Le LYCLAMOSA a aussi été l’occasion pour Georges Paulin de faire des rencontres et de sympathiser avec quelques camarades dont certains sont encore présents dans son esprit.

«Je vais commencer par citer Klountcha Christian qui était aussi mon voisin. Notre relation, au delà de l’amitié, est devenue fraternelle », nous renseigne t-il.

«Je ne peux ne pas évoquer aussi Bougoué Fomano Virginie, dont l´intelligence et la force de frappe ont été le catalyseur de ma propre prise de conscience. Cette façon qu’elle avait de toujours mettre la barre très haute, avait fini par me pousser à toujours esquisser des pas de géant, question d’aller la titiller…Tâche pas toujours aisée cependant. Elle a véritablement contribué à faire de moi un meilleur élève ! »

« Je veux ensuite évoquer Ngatcha Ngounou Ghislaine, avec qui je suis parti du CM2 en 2nde. Il y a aussi Bilogba qui était très doué dans les sciences ; Tjani Igor dont l’intelligence était si poignante. Enfin, il y a toi (Hervé Menguele), le porte flambeau de la série littéraire …»

Quand en 1997 l’heure de quitter le LYCLAMOSA a sonné pour Georges Paulin, il ne sait pas encore qu’il va rapidement déchanter, confronté aux aléas du fonctionnement de la société camerounaise.

« Mes deux grands frères ayant fait dans l’aéronautique, je vais présenter moi aussi avec succès ce concours à l’issue de ma première année à Yaoundé 1 où j’étais inscrit en Physique. Mais pour des raisons que j’ignore, je suis mystérieusement écarté », dit-il.

Abattu et incrédule, Georges Paulin va avoir du mal à contenir son dégout, et va s’orienter vers l’Ecole Normale Supérieure, peut-être par dépit.

« Je sentais bien que l’enseignement n’était pas ma passion », lance-t-il, péremptoire.

Des propos qui ne laissent aucun doute et pour être en accord avec lui-même et orienter lui-même sa vie, Georges Paulin va décider de ne pas la subir. Il veut être maitre de ses choix, de son destin.

«Apres deux ans à l’Ecole Normale, j’ai décidé sans remords, de claquer la porte et d’aller commencer un cycle d’Ingénieur à L’IAI (Institut Africain d’Informatique), école que j’intègre en 2001. J’en ressors en 2004, mon diplôme en poche ».

Après une parenthèse de 8 mois à l’ARMP (Agence de Régulation des Marchés Publics) comme Consultant Informatique, Georges Paulin va rapidement changer de dimension en étant recruté comme jeune cadre à la CAMTEL.

« J’avais été recruté pour la mise en place d’un réseau de communication mobile et pendant mes heures perdues le soir, les weekends et les congés notamment, je continuais mes études en enseignement hybride (à distance/présentiel). C’est ainsi que j’ai obtenu un master en architecture des systèmes de télécommunications à l’université de Limoges en France ».

Des efforts qui seront rapidement récompensés par sa hiérarchie qui va lui confier plus de responsabilités encore.

« Je vais rapidement être promu Ingénieur de Projets ensuite Chef de division adjoint (fibre optique) avec rang de Directeur Adjoint, dit-il. Actuellement, je suis Directeur Adjoint de Systèmes d’Information et des Réseaux IP ».

Du management en un mot. Pour autant, Georges Paulin ne va pas se départir de son amour de la connaissance et va s’inscrire en cycle MAE (Master en Administration des Entreprises), à l’université de Besançon pour approfondir ses connaissances en Gestion des Entreprises.

Parcours particulièrement riche mais dont les articulations n’ont rien de prédéterminé…Au contraire, Georges Paulin a dû composer avec les aléas de la vie. D’où ce conseil plein de lucidité qu’il veut prodiguer à nos jeunes frères et sœurs du LYCLAMOSA.

« Pour ceux qui comme moi viennent des familles modestes, le seul patrimoine que nous avons ce sont les études. Il faut tout faire pour acquérir le savoir et le chérir ; embrasser la voix qu’on aime vraiment et s’assurer d’être parmi les meilleurs dans cette voix».

Des mots qui sonnent comme cet appel lancé il y a plusieurs décennies par Martin Luther King qui disait:

« Si tu ne peux être pin au sommet du coteau,
Sois broussaille dans la vallée.
Mais sois la meilleure petite broussaille
Au bord du ruisseau.
Sois buisson, si tu ne peux être arbre.
Si tu ne peux être route, sois sentier ;
Si tu ne peux être soleil, sois étoile ;
Ce n’est point par la taille que tu vaincras ;
Sois le meilleur, quoi que tu sois. »

similaire:

Trajectoire d´une vie icon«Le lieu de vie et la question de l’habitable»
«pratiques» (de Certeau). Les «lieux de vie» semblent d’une part façonnés par l’environnement (Hall) (mouvement centripète) et, d’autre...

Trajectoire d´une vie iconComment préserver sa vie privée et celle des autres sur internet ?
«Droit et vie en société», sensibiliser aux dangers d’internet, et à la protection de la vie privée

Trajectoire d´une vie iconNotes nouvelles sur Edgar Poe
«Le rouge et le noir représentent la vie, une vie surnaturelle et excessive» (Noir = fenêtre sur l’âme; rouge = augmentation de l’éclat...

Trajectoire d´une vie iconOù le passant ne voit qu’une élégante chapelle… j’ai mis le souvenir...
«Où le passant ne voit qu’une élégante chapelle… j’ai mis le souvenir d’un clair jour de ma vie. O douce métamorphose ! Ce temple...

Trajectoire d´une vie iconGrandir en s'inscrivant dans une collectivité
«d’acquérir une compréhension solide de ce que peut être et de ce que doit être le sens de la vie»

Trajectoire d´une vie iconUne vie à mon idée

Trajectoire d´une vie iconDocument 2 : Le cycle de vie d'une centrale nucléaire

Trajectoire d´une vie iconUne nouvelle vie pour le Comoedia
«c’est un projet qui me tenait à cœur», le Comoedia renfermant selon lui : «une vraie histoire entre les Lyonnais et le cinéma»

Trajectoire d´une vie iconLa monadologie
«Vie de Leibnitz», d’une «Philosophie de Leibnitz», d’une «Notice sur la Monadologie» et d' «éclaircissements» d’E. Boutroux. Elle...

Trajectoire d´une vie iconSe priver du nucléaire: une mauvaise réponse à la question clef no...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com