Modèle 3 Anglais – International Cooperation








télécharger 277.87 Kb.
titreModèle 3 Anglais – International Cooperation
page2/6
date de publication28.03.2017
taille277.87 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3   4   5   6
4th Mundus Urbano International Workshop. Food banking: an emergency response to the crisis in developed countries, atelier intensif d’une semaine du Master International Cooperation and Urban Development, 2015-2016, ESARQ (Ecole d’Architecture), Universitat Internacional de Catalunya, Barcelone (resp. Sandra Bestraten & Emili Hormias), co-enseignants : Jean-Michel Roux (UGA) & Anaïs de Keijser (TUD), partenaires institutionels: Banque Alimentaire de Barcelone et la Croix Rouge espagnole.

The workshop is addressed to post-graduate university students enrolled in the Master in International Cooperation and Urban Development, and will include sessions presented by university professors, international experts and NGO workers. The event represents an opportunity to approach an emergency response to the increasing poverty of the population affected by the economical crisis in Catalonia and Spain.

Workshop of Urban Sociology, atelier intensif de M2 (21 heures), Master of International Cooperation in Sustainable Emergency Architecture, 2011-2012, ESARQ (Ecole d’Architecture), Universitat Internacional de Catalunya (Université Internationale de Catalogne), Barcelone.

The module is based upon some of my planning agency’s projects presented as a way to discuss urban regeneration issues. Two very different types of project are under scrutiny : one in a derelict social estate in a 20 000 inhabitants suburban French city near Lille (northern part of France) ; the other on a derelict motorway following industrial valley in between Saint-Etienne and the Rhone River (near Lyon). Both project have been conducted with the main ideas that solution lie in the quality of space and people. The two projects are presented to the students from the command giving to the agency to the end of the diagnosis made of the places. Then, the students are divided in groups, each group being in charge of making some proposals for one of the place. At the end of the module, a double presentation is held : one of the projects as ended by the agency, one of the project by students. A debate about the results conclude the module.

Interview : http://masteremergencyarchitecture.com/2011/interview-with-professor-jean-michel-roux/
ou http://vimeo.com/30305874

Atelier international de Développement territorial, aménagement, tourisme et mise en valeur du patrimoine, atelier intensif d’une semaine, Master Pro en réseau Tempus DEVETER (Europe, Liban, Syrie, Algérie), 18-23 mars 2012, Co-enseignants Liliane Perrin, Rita Karam et Marcus Zepf.

Organisation d’un atelier intensif de Développement territorial, aménagement, tourisme et mise en valeur du patrimoine au Liban (terrain d’une douzaine de km le long de la bande littorale de Tabarja à Jbeil et le long du fleuve côtier du Nahr Ibrahim, caza de Jbeil et Kesrouan) visant à transférer à des collègues des universités partenaires de Méditerranée, les méthodes et outils nécessaires à l’organisation d’atelier. Il implique toute la fois la réponse à une commande du Ministère du Tourisme du Liban avec 25 étudiants de 7 pays et la formation des enseignants participants.

PERRIN-BENSAHEL Liliane, ROUX Jean-Michel et ZEPF Marcus (coor.), Révéler projeter partager le territoire. L’étudiant acteur de sa formation. Le projet « Tempus » DEVETER, Grenoble : Campus ouvert, 2014, 198 p., cartes et ill. L’ouvrage a été traduit en arabe : PERRIN-BENSAHEL Liliane, ROUX Jean-Michel et ZEPF Marcus (coor.), استكشف،ىوىاستشرفىمشاروعى للمستقبل،ىوىتقاسمىالعملىصلىى. الأرض ى
الطالبىفاصلىفيىصملوةىتأهوله ى. مشروعىتمبوسىدوفوتورىTEMPUS DEVETER, impression pdf, 2014, 197 p., cartes et ill.

C.f. « Coopération Liban-UE. Développement du « tourisme durable » à l’UL et Kaslik », L’Orient-Le Jour n°13 425, 7-8 avril 2012, ill.

« Une coopération académique internationale entre des universités partenaires », Al Ousboua Al Arabi, n° 2739, 9 avril 2012, ill.

http://www.lebanese-forces.com/web/MoreNews.aspx?newsid=203637

http://www.kataeb.org/News/311907

http://www.elmarada.org/details/28321/جامعة_الروح_القدس_تستضيف_ورشة_عمل_في_إطار_مشروع_Tempus_DEVETER
http://www.nna-leb.gov.lb/newsDetail.aspx?id=395145

Workshop de Projet Urbain, atelier intensif de M2 (30 heures), Master Urbanisme et Projet Urbain, 2010-2011, Institut d’Urbanisme de Grenoble. Co-enseignantes Marion Chancel et Noémie Bénézeth.

L’objet de cette semaine intensive d’atelier est d’amener les étudiants à développer une capacité à comprendre et projeter très rapidement un territoire (8 jours) dans le cadre d’une commande professionnelle. Après un bref temps d’immersion sur place et de compréhension des enjeux locaux, les étudiants réalisent une maquette-projet et présentent plusieurs pistes d’aménagements. Le tout est d’abord présenté en atelier en fin de semaine avant de faire l’objet d’un rendu le mois suivant aux élus de la commune concernée. Le projet, qui doit être chiffré dans les grandes lignes, est ensuite « testé » lors d’un travail dirigé dans le cadre de la session suivante de « montages fonciers et immobiliers ».

International Planning Workshop / Ateliers internationaux d’urbanisme (workshops d’une semaine), Institut d’Urbanisme de Grenoble, Centre for Urban and Regional Studies, University of Birmingham (2008-2009) puis University of West England (2009-2011), Institut de Géographie de l’Université de Lausanne (2009-2011). Co-enseignants Ch. Ambrosino, M. Zepf, S. Hall et al.

L’atelier international d’urbanisme propose à une trentaine d’étudiants français, anglais et suisses (master 1 et master 2) de travailler sur des territoires en mutation de Birmingham, Grenoble, Lausanne ou Bristol. En une semaine intensive de visites, débats, cours et ateliers, ils doivent analyser un site complexe, en dégager les opportunités et contraintes, les enjeux et proposer des éléments de programme et des scénarii de projet. Ateliers en langue anglaise.

Urbanisme et tourisme, cours de Master 2 Recherche Tourisme Durable en Bassin Méditerranéen (20 heures), Université Libanaise de Beyrouth (Liban), 6-13 novembre 2010.

Ce cour s’insère dans le cadre d’un projet MIRA entre les universités de Grenoble 2 et de Beyrouth. L’objectif est de montrer comment une ville, a priori sans atouts touristiques, peut développer une stratégie de développement économique liée à son patrimoine ordinaire et industriel. Le cas d’étude portait sur les villes du Havre et de Saint-Étienne.

Morphologie Urbaine, cours et travaux dirigés de Master 1 Urbanisme et Projet Urbain en Formation continue (31,5 heures), Institut d’Urbanisme de Grenoble, 2006-2011.

L’objet de l’enseignement est d’introduire des professionnels en formation continue aux techniques de la morphologie urbaine : qui sont les grands auteurs et courants de pensée sur les formes urbaines, comment les villes se fondent, comment elles croissent et comment on peut les lire (morphogenèse, analyse des composants du tissu urbain : réseau viaire, découpage parcellaire, bâti, etc.). Les TD passent par des lectures de cartes IGN (origine du site urbain de la vallée de Grenoble, mode et figure de la croissance), par des lectures de cadastres (identification des niveaux des formes urbaines) et par une visite d’un projet urbain avec un professionnel utilisant la morphologie (le centre-ville d’Echirolles avec Y. Sauvage, urbaniste conseil en 2007 ; le projet urbain de Bonne à Grenoble avec le CAUE 38 en 2008).

Maîtrise d’ouvrage et système constructif, atelier annuel de Master 1 Maîtrise d’Ouvrage du Bâtiment et gestion de patrimoine bâti MOBAT (25 heures), IUG/UFR de Mécanique, 2006-2010. Co enseignant avec G. Debizet.

L’atelier vise à familiariser les étudiants avec les processus et les métiers de la maîtrise d’ouvrage, de comprendre les interactions entre les modes de construction, les qualités et les performances du bâtiment, l’organisation des acteurs de la construction et les impacts environnementaux et sociaux. L’atelier fait l’objet d’une commande avec une collectivité, un bailleur ou un promoteur afin d’étudier un problème constructif complexe : p. ex. faire le bilan de l’appropriation de bâtiments THPE par les usagers (SEM Sages 2008), diagnostiquer les raisons d’une surconsommation d’un bâtiment (ACTIS en 2009), etc.

Analyse et Projet Urbain, atelier annuel (33 heures), Institut Universitaire Professionnalisant Aménagement et Développement Territorial, 2e année (filière Urbanisme, Aménagement et Projet Urbain), 2002-2008, puis Licence Géographie et Aménagement, 2e année (filière Urbanisme), 2008-2009, Institut d’Urbanisme & Institut de Géographie Alpine de Grenoble. Co-enseignants Marie-Christine Couic, Marcus Zepf et al.

L’objet de l’atelier est d’amener un groupe d’étudiants à analyser un territoire urbain complexe : une ville d’entrée d’agglomération en 2003, une ville de vallée montagnarde en 2004, une ville de banlieue et sa commune limitrophe rurale en 2005, une commune rurale en voie de périurbanisation en 2006, un quartier en gentrification en 2007, la chaleur urbaine en 2008. Après un travail sur les méthodes de l’enquête, les étudiants analysent le territoire à travers trois angles d’approche (les dimensions construites, sociales et sensibles). Le travail d’analyse débouche sur l’élaboration de scénarii d’aménagements. Le tout est rendu aux élus et habitants des villes concernées.

C.f. Nicolas Leblanc, « Entretien avec Jean-Michel Roux et Marie-Christine Couic, enseignant responsables de l’atelier Analyse et Projet Urbain des IUP2 à l’Institut d’Urbanisme de Grenoble », Travers n°2, Spécial Mois de l’Architecture en Isère, juin 2005, École d’Architecture de Grenoble, pp. 17-19.

Enquêtes et analyses de données, cours et travaux dirigés de deuxième année (30 heures), filière Urbanisme, Aménagement et Projet Urbain, 2005-2008. Co-enseignante Marie-Christine Couic.

L’objet de l’enseignement est de former les étudiants à produire et analyser des données issues d’enquêtes. Le thème de cette année porte sur l’habitat. La partie « quantitative » s’intéresse par exemple à l’habitat dans la métropole lilloise à travers l’étude successive d’un questionnaire sur les modes de vie, d’un RGP et des données d’un bailleur de logements sociaux.

Diagnostic territorial, travaux dirigés de deuxième année (15 heures), cours sur les « Composantes du territoire » et sur les « enjeux du projet », École Nationale des Travaux Publics de l’État (ENTPE), 2005-2008. Équipe enseignante dirigée par Corinne Creissels (IUG) et Claude Janin (IGA).

L’objet de ce cours construit par une équipe pluridisciplinaire d’enseignants de l’Institut d’Urbanisme de Grenoble, de l’Institut de Géographie Alpine et du Centre d’Études Techniques de l’Équipement (Rhône-Alpes) est d’amener des élèves ingénieurs à comprendre les logiques d’un diagnostic de territoire. J’étais en charge de l’étape sur les « composantes » du territoire qui comprend la manière de mobiliser les données socioéconomiques, historiques, culturelles, géographiques, etc. et de l’étape sur le passage du pré-diagnostic à l’identification des enjeux du projet d’infrastructure.

Analyse des Formes Urbaines, Travaux dirigés de deuxième année (15 heures), École d'Architecture de Grenoble, 2001-2006. Co-enseignant Pierre Belli-Riz (resp.).

Série de travaux d’analyse urbaine sur des villes de la région Rhône-Alpes : analyse du contexte géographique, du site local et de la morphogenèse des villes à partir de carte IGN, tentative de reconstitution des phases de croissance urbaine, décomposition des tissus urbains (réseau viaire, trame parcellaire, bâti), analyse des espaces de transition entre l’espace public et l’espace privé, analyse comparative de lieux de commerce et d’échange d’une même ville (places médiévales et du XIXe ou centre commerciale contemporain), etc.

Projet Urbain : espaces publics, cours et suivi de projet, atelier de quatrième année (36 heures), École d’Architecture de Clermont-Ferrand, 2002-2004. Co-enseignant François Defrain (resp.).

Analyse urbaine d’une ville et son territoire (historique, morphologique, socio-économique, visite de terrain) débouchant sur l’élaboration d’un projet architectural et urbain. Terrain d’étude : Le Havre. Interventions orales sur les outils de la recherche documentaire, les méthodes de l’enquête de terrain, les politiques patrimoniales des villes industrielles françaises.

Patrimoine et réhabilitation, travaux dirigés et interventions, cours de quatrième année (30 heures), École d'Architecture de Grenoble, 2002-2003. Co-enseignants André-Marc Belli-Riz et Steven Melemis (resp.).

L’objet est de comprendre au travers de cas concrets ce qu’est le patrimoine et comment cette notion peut être un outil au service de la conception du projet.

1.2. Introduction à l’urbanisme et histoire urbaine

Introduction à l’urbanisme, cours magistral (20 heures), L2 Géographie et Aménagement (tronc commun), Institut d’Urbanisme & Institut de Géographie Alpine de Grenoble, 2010-2016.

L’objet de ce cours est de faire comprendre à des étudiants d’origines disciplinaires différentes et se dirigeant vers des filières variées au sein de la Cité des Territoires (Ingénierie du Développement Territorial, Maîtrise d’ouvrage du bâtiment, Urbanisme, etc.) ce qu’est l’urbanisme à travers le prisme des rapports stade et ville. A partir d’une série de cours thématiques (Histoire des rapports ville et stade, Architecture, Logiques d’implantation, accessibilité et sécurité, Construction et gestion, Ambiances et usages, Poids de l’histoire, Préoccupation environnementale, Stade et projet urbain) se dégage progressivement la compréhension de ce qu’est une ville, ses acteurs et métiers de management.

Lors de la prochaine accréditation de la Licence (2016-2021), le cours s’intitulera La ville et ses objets. Il validera 6 ECTS et prendra place au second semestre de la L1. Il se composera de 25 heures de CM et de 25 heures de TD.

Histoire urbaine, cours magistral (10 heures), L1 Géographie et Aménagement (tronc commun), Institut d’Urbanisme & Institut de Géographie Alpine de Grenoble, 2012-2016. Co-enseignants Samuel Martin (resp.).

L’objet de ce cours est d’introduire des étudiants d’origines disciplinaires différentes (géographie, urbanisme) à l’histoire urbaine à travers des objets-prismes : l’industrie de la soie, la barre et la maison, les stratégies marketing des villes post-industrielles, etc.

Comprendre la ville par l’équipement sportif, cours et travaux dirigés de Master 1 Maîtrise d’Ouvrage du Bâtiment et gestion de patrimoine bâti (25 heures), IUG/UFR de Mécanique, 2007-2010 et IUG/IGA à partir de 2010-2011.

L’objet de ce cours est de faire comprendre à des étudiants d’origines disciplinaires très différentes ce qu’est l’urbanisme à travers le prisme de la construction et gestion des stades : histoire des équipements sportifs, architecture et typologie, construction et gestion, ambiances et usages, patrimoine, stade et développement durable, stade et projet urbain.

« Stades et villes, lecture croisée de la ville contemporaine. L’exemple des stades rhônalpins au XXe siècle », session 8 « Ville et équipement » du cours de Formes et figures de la ville contemporaine, Licence 3 Géographie et Aménagement (2 heures), IUG/IGA, 2009-2011. Enseignant responsable C. Ambrosino.

Histoire des espaces urbains et ruraux, travaux dirigés de première année (20h), Licence Géographie et Aménagement (filière Urbanisme), Institut d’Urbanisme & Institut de Géographie Alpine de Grenoble, 2008-2010.

L’objet de cet enseignement est d’apprendre aux étudiants la compréhension des phénomènes urbains dans l’histoire à partir de l’analyse de documents (cartes, textes, affiches, etc.).

Réglementation de l’espace et urbanisme opérationnel, cours de Master 2 MOBAT (12 heures), IUG/UFR de Mécanique. Co-enseignante Claire Sauvage (resp.), 2006-2007.

L’objectif de ce cours est de former des étudiants d’origines disciplinaires et géographiques très diverses au droit de l’urbanisme. La partie dont je m’occupe consiste dans l’introduction au droit de l’urbanisme, la présentation des acteurs et institutions de l’urbanisme et l’explication des outils de la planification et de la réglementation de l’espace.

Introduction à l’urbanisme, cours et travaux dirigés de première année (20 heures), Institut Universitaire Professionnalisant Aménagement et Développement Territorial (tronc commun), Institut d’Urbanisme & Institut de Géographie Alpine de Grenoble, 2005-2006.

L’objet du cours est d’amener les étudiants à comprendre les enjeux et les méthodes de l’urbanisme. Face à une telle gageure, la démarche intellectuelle consiste à partir de l’objet construit, un équipement emblématique : le stade dans la ville. A partir d’exemples locaux (Grenoble, Lyon et Saint-Étienne) et de références internationales, le cours abordent successivement les questions de l’histoire des équipements sportifs, de la notion de site, des jeux d’acteurs autour des projets, de la desserte par les TC, des problèmes juridiques et réglementaires, des ambiances, etc.

Droit de l’environnement, travaux dirigés de deuxième année (27 heures), IUT Saint-Étienne, Génie Biologique / Génie de l’Environnement, 2003-2006. Co-enseignante Ségolène Cognat (resp.).

Initiation à une réflexion juridique (technique du cas pratique) sur les thématiques du cours : les espaces naturels, l’urbanisme, l’eau, les installations classées, les études d’impact, l’enquête publique et les déchets.

Droit de l’Urbanisme, cours (24,5 heures), Certificat de Qualification Professionnelle de Négociateur Immobilier, CCI Drôme-Ardèche, 2005-2006.

L’objet du cours est de donner des bases à de futurs négociateurs immobiliers en matière d’urbanisme : l’urbanisme réglementaire (constructibilité des terrains, règlement national de l’urbanisme), les autorisations d’utilisation du sol (permis de construire, certificat d’urbanisme, permis de démolir) et l’urbanisme opérationnel (construction de maisons/immeubles, lotissement, procédures de ZAC).

Initiation à l’urbanisme, travaux dirigés de deuxième année, IUT Grenoble 1, Génie Civil, 2004-2005 (26 heures) et 2007-2008 (4 heures). Co-enseignante Marie-Christine Couic et al..

L’objet du module est d’apporter un groupe d’étudiants de génie civil à comprendre les enjeux et les méthodes de l’urbanisme et de l’aménagement. L’angle d’approche choisi est celui des stades dans la ville. À partir d’exemples locaux (Grenoble, Lyon et Saint-Étienne) et de références internationales, le cours abordent les questions de jeux d’acteurs autour des projets, l’emplacement des stades, la desserte par les TC, les problèmes juridiques et réglementaires, etc.). Les étudiants travaillent à partir d’observations de terrain, d’enquêtes, d’exposés et de projets d’aménagement.

Urbanisme et Aménagement, projet tutoré de deuxième année (5 heures), IUT Grenoble 1, Génie Civil, 2004-2005. Co-enseignantes Florence Joussellin et Marie-Christine Couic.

L’objet du projet tutoré est de faire travailler un petit groupe d’étudiants pendant un mois sur un projet d’aménagement avec l’aide de plusieurs enseignants. A partir de la lecture des conclusions d’un diagnostic social et urbain produit par un cabinet d’urbanistes au sujet d’une cité d’HLM, le groupe d’étudiants s’est vu proposer de réfléchir à un projet d’aménagement et de réhabilitation. Il a pris la forme de visites de terrain, de rencontre d’acteurs, d’une maquette et d’un projet écrit. Le travail a été « rendu » au bailleur de la cité en question.

Initiation au Projet Urbain : le quotidien comme projet, cours et suivi de projet, atelier de troisième année (24 heures), École d’Architecture de Clermont-Ferrand, 2002-2004. Co-enseignant François Defrain (resp.).

Analyse historique, morphologique, socio-économique, culturelle d’un territoire (un strip commercial en 2003, un lac de montagne en 2004) débouchant sur l’élaboration d’un projet architectural et urbain. Terrain d’études : Clermont-Ferrand en 2002 et le lac de Vassivière en 2003. Interventions orales sur le droit de l’urbanisme et de l’environnement, les outils de la recherche documentaire, les méthodes de l’enquête de terrain.

1   2   3   4   5   6

similaire:

Modèle 3 Anglais – International Cooperation iconProgramme arcus 11 ecos : Evaluation Orientation de la coopération...

Modèle 3 Anglais – International Cooperation iconInteractions intermoléculaires / Les solvants moléculaires
«liés» dans une molécule. Nous avons décrit ce comportement par un modèle simple mais efficace pour certains types de liaisons entre...

Modèle 3 Anglais – International Cooperation iconConcevoir : modele hierarchique et modele negocie

Modèle 3 Anglais – International Cooperation iconRéseau d’échange et de coopération

Modèle 3 Anglais – International Cooperation iconAcac – attaché de coopération et d'action culturelle

Modèle 3 Anglais – International Cooperation icon2015-44 : avis sur le schema de cooperation intercommunale du departement de la manche

Modèle 3 Anglais – International Cooperation iconL’atelier international de terrain : 6 et 7 octobre (Ghardaïa) 10
«Plan International d’Action pour un tourisme solidaire et responsable 2006-2010» qui formule une série de recommandations visant...

Modèle 3 Anglais – International Cooperation iconSéance du mercredi 3 juin 2015
«Avis sur l’avant-projet de schéma départemental de coopération intercommunale»

Modèle 3 Anglais – International Cooperation iconAnalyse des sources et sujets d’après la bibliographie
«d’économie hellénistique» (primitivisme). Même s’il n’y pas à l’heure actuelle de modèle opposable au modèle critiqué, IL faut connaître...

Modèle 3 Anglais – International Cooperation iconTitre : Analyse thermo-mécanique d’un polymère thermoplastique biosourcé...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com