Dans le cadre des nouveaux programmes








télécharger 349.59 Kb.
titreDans le cadre des nouveaux programmes
page1/4
date de publication21.10.2016
taille349.59 Kb.
typeProgramme
ar.21-bal.com > documents > Programme
  1   2   3   4
Lire, Ecrire

dans le cadre des nouveaux programmes
Cadre général

  • Le contexte et les idées essentielles

  • Les nouveaux programmes à l'école maternelle



Cycle 2

  • Lignes de force et philosophie des nouveaux textes

  • Analyse réflexive de la langue : "grammaire, conjugaison, orthographe".

  • L'apprentissage de la lecture au cycle 2

  • Un exemple de semaine de lecture en fin de cycle 2



Lire / Ecrire : activités, aides

  • L'album dans le cadre d'une liaison GS / CP

  • Lecture suivie : du cycle 2 au cycle 3

  • Production d'écrits : activités, outils, programmation

  • Un exemple de semaine de Français au cycle 3



Lecture : de l'évaluation au perfectionnement

  • Document-support : "Lire au CP" (oct. 2002)

  • Autres outils

  • Les ateliers de questionnement de textes



Les nouveaux programmes à l'école maternelle


  • Pas d'horaire officiellement défini.

  • Pas de "disciplines".

"Les divers champs disciplinaires n'émergent que progressivement tout au long de l'école primaire. Ils n'existent pas à l'école maternelle dont les programmes ne contiennent pas de liste de connaissance à retenir ni même de répartition horaire."

Qu'apprend-on à l'école maternelle ? p. 48
Importance des programmations

"La programmation des apprentissages doit y être aussi rigoureuse et exigeante que dans les cycles de l'école élémentaire." (p.48)
"A l'école maternelle comme dans l'école primaire tout entière, la programmation des activités collectivement élaborée est seule susceptible de garantir la diversité des situations, de l'ordonner et, en conséquence, de sauvegarder la richesse éducative des enseignements proposés." (p. 62)

Cinq grands domaines d'activités

  • Vivre ensemble

  • Agir et s'exprimer avec son corps

  • Découvrir le monde

  • La sensibilité, l'imagination, la création.

  • Le langage au cœur des apprentissages


Le langage au cœur des apprentissages

  • Priorité à l'expression orale.

  • Préparer l'accès à l'écrit.

  • Autres points importants longuement expliqués dans les programmes :

"La pédagogie du langage, pour les plus jeunes, relève d'abord d'une organisation de la classe. Les enfants plus âgés jouent un rôle tout aussi efficace que le maître dans cette première acquisition du langage. Cela signifie que la répartition des élèves dans des classes d'âge hétérogène peut être un facteur déterminant de l'accès au langage en multipliant les interactions entre plus grands et plus petits."

(p.72)

  • Rendez-vous quotidien avec les albums de littérature de jeunesse : dialogue, reformulation de l'histoire, parcours de lecture permettant des rapprochements de personnages et de thèmes, dictée à l'adulte, première culture littéraire.




  • Rencontre avec les différents types d'écrits

"Une programmation précise des différents usages de l'écrit rencontrés doit être effectuée de manière à ce qu'une exploration suffisamment riche ait été conduite entre 3 et 6 ans." (p. 79)

  • L'enfant se crée un premier répertoire de mots.

  • De l'oral à l'écrit : importance de la grande section

"L'école maternelle doit aider les enfants dans l'appropriation progressive des formes écrites du langage et du principe alphabétique qui structure l'écriture du français : la représentation du langage oral par les signes écrits (graphèmes) se fait prioritairement au niveau des unités distinctives (phonèmes).

Cet aspect du travail de la maîtrise du langage est au centre de la dernière année de l'école maternelle (Grande section : première année du cycle 2) mais doit se poursuivre pendant la première année de l'école élémentaire comme préalable nécessaire à une entrée dans l'apprentissage de la lecture. C'est pourquoi :

    • le cycle des apprentissages fondamentaux commence dès l'école maternelle

    • la programmation des deux premières années de l'école élémentaire ne peut être effectuée sans l'aide des enseignants de l'école maternelle." (p. 78)



Articulation cycle 1 / cycle 2 : lignes de force

  • Organisation d'une véritable liaison mat. / élém. en proposant des ordres du jour incontournables dans les conseils de cycle

  • Nécessité de la prise en compte des acquis des élèves, en début de CP :

  • utilisation des évaluations GS / CP ;

  • s'appuyer sur les ressources existantes (par exemple : répertoire de mots, textes et phrases de lecture …).

  • Recours explicite à la littérature de jeunesse : constitution d'un fonds commun culturel.

  • Oral / écrit : les proportions s'inversent en fin de cycle 2


Les nouveaux programmes au cycle 2

dans le domaine de la maîtrise de la langue
Horaires


Domaines

Horaire mini.

Horaire maxi.

Maîtrise du langage et de la langue française

9 H

10 H

Langue étrangère ou régionale

1 H

2 H



Lignes de force


  • Au cycle 2, les élèves doivent lire et écrire (rédaction et copie) au moins 2 h 30 chaque jour :

  • l'essentiel du temps est consacré à la construction du savoir lire et du savoir écrire (presque une heure par jour pour chacune des 2 activités)

  • relire seul les textes découverts collectivement dans les autres domaines

  • écrire ou copier de sa propre main les textes produits à cette occasion




    • Les manuels doivent redevenir les instruments de travail qu'ils n'auraient jamais dû cesser d'être. (p. 54)

    • Au cycle 2, la fréquentation de la littérature de jeunesse doit demeurer une priorité.

    • On ne doit pas considérer le CP comme le début d'un nouvel enseignement. De même, l'accès à la langue écrite relève de la totalité du cycle des apprentissages fondamentaux et non de la seule année de cours préparatoire.

    • Aucune méthode de lecture n'est imposée. Une mise en garde très forte concerne cependant les méthodes dites "globales" qui proposent de faire l'économie de l'apprentissage de la reconnaissance indirecte des mots (déchiffrage). (p. 78)

    • L'apprentissage de la lecture et celui de l'écriture sont parfaitement complémentaires. Dans la classe ils doivent être abordés au cours des mêmes séquences. Apprendre à écrire est l'un des meilleurs moyens d'apprendre à lire.

Les nouveaux programmes dans les apprentissages de l'école obligatoire

Le groupe d'experts chargé de leur rédaction a pris en compte un certain nombre de paramètres :

  • l'évolution de la société exige une mutation profonde.

  • le rôle d'un programme est de fixer le cadre général, le "cap" .

  • les élèves entrant à l'école maternelle aujourd'hui auront une scolarité moyenne de 20 ans. Il est important qu’ils soient capables d'argumenter, de nuancer, de comprendre les évènements, les enjeux.



Idées essentielles :

  • Ne jamais séparer les mécanismes d'apprentissage de la lecture.

  • Thème très fort : la transversalité (la maîtrise de la langue devient la préoccupation dans toutes les disciplines).

  • Le "parler" est le fondamental de base. Continuer à "parler" la langue française, même à l’école élémentaire ; lien nécessaire entre parler, lire et écrire dans toutes les disciplines (voir tableau p. 173 et suivantes).

  • L'oral c'est le débat (plage horaire hebdomadaire spécifique) :

  • c'est dans l'échange que progressivement l'enfant construit la représentation mentale de ce que l'on veut lui faire comprendre

  • réinstaurer, dans la classe, la parole du maître. Une classe dans laquelle elle est absente est une classe élitiste.

  • Indispensable continuité et cohérence des apprentissages en gérant les ruptures :

  • maternelle / élémentaire : problème du cycle 2 difficile à gérer.

  • cycle 2 / cycle 3 : on a tendance à l'oublier alors que c'est le moment de la mise en place de l'ensemble des disciplines.

  • cycle 3 / 6ème : nous sommes encore bien loin du compte !

  • le processus est entamé, mais il avance très lentement

  • aide possible : culture commune PE et PLC à l'IUFM



  • Autonomie des maîtres et des écoles :

  • Maintien des horaires hebdomadaires, mais les programmations d'écoles sont vivement recommandées.

  • Les études dirigées sont toujours un moyen d'autonomie.

  • Lecture annuelle des 10 œuvres au cycle 3 : 1/3 de choix hors liste sont possibles par l'école, mais ces œuvres doivent respecter les règles.

  • Evaluation : elle ne doit pas enfermer les plus fragiles dans leur échec. En classe, on cultive trop la peur de l'erreur aux dépens d'une véritable pédagogie de l'erreur.


Maîtrise de la langue au cycle 2
Dans la philosophie des nouveaux programmes, il ne s'agit plus, au cycle 2 et plus précisément au CE1, de faire de la grammaire pour la grammaire et de la conjugaison pour la conjugaison, c'est à dire au sens usuel des termes.

L'année de CE1 est celle où la capacité à lire se développe et se conforte.

C'est ce principe directeur qui devra guider les maîtres de cycle 2

et, en conséquence, être pris en compte par les maîtres de cycle 3.

Au CE1, on va :

  • "donner à lire"

  • s'efforcer d'amener les élèves à prendre une première distance avec le support de lecture

  • conduire progressivement les élèves à "une première découverte de la langue". Cette découverte n'ira pas plus loin que quelques grands principes de fonctionnement à partir desquels on pourra plus tard "entrer davantage en grammaire et en conjugaison".


De nombreuses pratiques (selon le schéma traditionnel : leçon, règle, application immédiate) conduisent les élèves, et bien souvent les maîtres, à "l'illusion" du savoir et non à une maîtrise permettant le transfert dans d'autres situations. Si l'on énonce les règles de grammaire au CE1, elles ont peu de chances d'être comprises car :

  • la notion de règle n'est pas facile

  • elle découle de deux observations :

  • il y a dans la langue des régularités observables et mémorisables

  • il y a de très nombreuses exceptions impossibles à mémoriser à 7 ans


La langue au CE1 sera un outil et non un objet d'étude.
Maîtriser l'outil c'est savoir comment il fonctionne, à quels principes il obéit et être capable de transférer les notions dans d'autres circonstances, en production d'écrit notamment.

On commencera donc, très tôt, à observer les régularités de la langue pour pouvoir plus tard, mais pas avant le cycle 3, déduire les règles grammaticales et orthographiques.

Programme de travail du cycle 2
Principales compétences devant être acquises en fin de cycle
- Lire et comprendre des textes -

Etre capable de :

  • comprendre les informations explicites d'un texte littéraire ou d'un texte documentaire

  • trouver dans un texte documentaire les réponses à des questions simples

  • dégager le thème d'un texte littéraire (de qui ou de quoi parle-t-il ?)

  • lire à haute voix un court passage (lecture préparée silencieusement)

  • relire seul un album illustré lu en classe ave l'aide de l'enseignant



- Écrire et produire des textes -

Être capable de :

  • orthographier la plupart des « petits mots » fréquents (articles, prépositions, conjonctions, adverbes…),

  • écrire la plupart des mots en respectant les caractéristiques phonétiques du codage,

  • copier sans erreur un texte de trois ou quatre lignes en copiant mot par mot, et en utilisant une écriture cursive et lisible.

  • utiliser correctement les marques typographiques de la phrase (point et majuscule), commencer à se servir des virgules,

  • en situation d’écriture spontanée ou sous dictée, marquer les accords en nombre et en genre dans le groupe nominal régulier (déterminant, nom, adjectif),

  • en situation d’écriture spontanée ou sous dictée, marquer l’accord en nombre du verbe et du sujet dans toutes les phrases où l’ordre syntaxique régulier est respecté,

  • écrire de manière autonome un texte d'au moins cinq lignes (narratif ou explicatif) répondant à des consignes claires, en gérant correctement les problèmes de syntaxe et de lexique.


Une démarche progressive
Cycle 1 : fin MS-GS

Certains signes grammaticaux sont déjà repérables et observables : les signes de ponctuation, certaines lettres à la fin des mots (marques du pluriel)… C'est le début de la prise de conscience : imprégnation par des textes affichés, très souvent utilisés et réactivés ("bain d'écrit").
Cycle 2 : CP-CE1

On retient des exemples en situation, on établit des listes, on met en évidence des régularités à partir d'observations répétées. Les règles obligent les élèves à des opérations mentales de déduction qu'ils sont pour la plupart incapables de mettre en œuvre à cet âge. A l'inverse, l'élaboration de traces écrites (individuelles ou collectives) organisées à partir d'exemples amène peu à peu les élèves à un début de structuration. L'objectif est toujours de recenser, classer pour construire (cf. affichages R1 et R2).
Cycle 3

On peut désormais constituer peu à peu un mémento de règles essentielles déjà automatisées (régularités et exceptions). Le rôle du maître sera d'aider l'élève à s'en servir (production d'écrit, dictées accompagnées…) pour le conduire à les mémoriser.
Le CM2 sera la classe du récapitulatif

des connaissances (lexique grammatical essentiel précisé par les programmes).
Des outils évolutifs
Listes, tableaux … seront construits avec les élèves, transmis de classe en classe dans un aide-mémoire, enrichis d'exemples évolutifs de plus en plus complexes (cf. exemples)
Une telle progression dans l'apprentissage d'une notion peut éviter aux élèves d'avoir la même règle à apprendre dans les mêmes termes 3 années parfois, pour commettre les mêmes erreurs. Pour cela, la mise en place d'une programmation de cycle est indispensable.
Exemple d'affichage didactique

concernant l'accord du verbe et du sujet

R1



L'oiseau se pose sur le marronnier de la cour.

Jérémy joue dans la cour.

Il lance la balle à Mathieu.

Maman amène Justine à l'école.

Elle l'embrasse.

Les feuilles valsent dans le vent.

Des fleurs parfument la nuit.

Le chat botté et son maître chassent.

Ils traversent le bois.

Deux yeux brillent dans le noir.

Tous les enfants descendent du car.

Eloïse, Nadège et Hélène se téléphonent.

Elles bavardent.

Mes parents sortent ce soir.

Quelques élèves mangent à la cantine.

La lune et les étoiles scintillent.




Les situations de lecture et de production écrite permettent la construction de ces listes. On mettra en évidence les indicateurs justifiant l'accord.
Le code de correction de la classe fera référence à cette règle R1 pour leur permettre une correction autonome de leur production.

La conjugaison au CE1

Déjà les programmes de 1995 précisaient :

"Il s'agira pour l'élève, moins d'enregistrer mécaniquement la morphologie des conjugaisons que de s'initier à l'usage des temps et des modes et d'en appréhender progressivement la signification".
Il s'agira, donc, d'une "entrée en conjugaison" fondée sur l'observation et la manipulation. Il est nécessaire, pour cela, de redonner toute leur place à des situations orales pour favoriser les prises de conscience en partant de ce que l'enfant sait et emploie.
L'objectif des séances de conjugaison ne sera pas de faire apprendre des règles et une norme, mais d'amener l'enfant à "jouer" avec ce qu'il possède de la langue pour en percevoir peu à peu les structures et le fonctionnement.
La démarche pédagogique privilégiera les transformations temporelles qui mettent en évidence les variations de sens et d'écriture. Cette démarche permettra de constituer un "stock" de formes à partir duquel on pourra observer des constantes et des variations conduisant les élèves à déduire des régularités simples utilisables en production d'écrit. Quelques exemples :

  • présence du "s" avec tu

  • présence du "nt" avec ils ou elles

  • présence du "ons" avec nous

  • présence du "ez" avec vous

Des tableaux seront constitués progressivement. Ils se confirmeront et s'affirmeront au fil des rencontres avec les verbes et seront transmis de classe en classe par le biais de l'aide-mémoire.


L'apprentissage de la lecture au Cycle2
"Apprendre à lire, c'est apprendre à mettre en jeu en même temps deux activités très différentes :

  • celle qui conduit à identifier des mots écrits

  • celle qui conduit à en comprendre la signification dans le contexte verbal (textes) et non verbal.

Chez le lecteur confirmé, les 2 activités sont presque simultanées. La première s'est automatisée, libérant toutes les ressources intellectuelles pour la seconde qui peut alors bénéficier d'une attention soutenue.

Chez le lecteur débutant, l'identification des mots est encore peu efficace, souvent trop lente pour que la mémoire conserve tous les mots reconnus jusqu'à la fin de l'énoncé. La compréhension reste difficile et doit alors être fortement soutenue.

C'est pourquoi l'un et l'autre aspects de la lecture doivent être enseignés et cela suppose une programmation précise des activités au cours du cycle II.

Au CE1 notamment, on poursuivra l'apprentissage en le différenciant."

(P. 71-72)

Mise en place d'ateliers de lecture

"Concernant les textes littéraires, (albums d'abord, puis nouvelles et courts romans) ils doivent être au cœur des activités de lecture de l'école élémentaire. Ils permettent aux élèves de retrouver les informations implicites qui sont à leur portée

Les erreurs d'interprétation, les oublis renvoient souvent à des passages qui n'ont pas été compris. Relire ne suffit pas à dépasser les difficultés. Un dialogue doit s'engager entre l'enseignant et les élèves pour, en s'appuyant sur ce qui est connu, construire des représentations de ce qui ne l'est pas encore. Et même si le résumé reste à cet âge hors de portée de la plupart des élèves, une part importante du travail de compréhension doit porter sur la construction d'une synthèse aussi brève que possible du texte lu". (P.81-82)

Atelier de questionnement de textes

Lectures suivies

La rencontre des textes littéraires par de nombreuses lectures à haute voix de l'enseignant demeure le seul moyen

de travailler la compréhension des textes complexes.

(p. 72)

Compétences de fin de cycle 2
Reconnaissance des mots

Avoir compris et retenu :

  • le système alphabétique de codage de l'écriture,

  • les correspondances régulières entre graphèmes et phonèmes.


Etre capable de :

  • proposer une écriture possible (et phonétiquement correcte) pour un mot régulier,

  • déchiffrer un mot que l'on ne connaît pas,

  • identifier instantanément la plupart des mots courts (jusqu'à quatre ou cinq lettres) et les mots longs les plus fréquents.



C
Voir "Programme de travail

au cycle 2"
ompréhension


Production de textes

Ecriture et orthographe
(p. 94)

Activités de structuration en Grande Section
Il ne s'agit pas d'anticiper sur l'apprentissage de la lecture, ni faire du CP à petits pas, mais d'approcher le code à travers des jeux d'écoute phonologiques et des exercices graphiques variés pour comprendre la manière dont fonctionne le code alphabétique.

Les programmes retiennent trois grands axes de travail :

  1. prise de conscience des réalités sonores de la langue, à partir de comptines, jeux de répétition phoniques, jeux chantés, poésies… Exemples : retrouver les syllabes orales constitutives des mots en frappant dans les mains ; allonger (diminuer) un mot en ajoutant (supprimant) une syllabe ; inverser les syllabes… ; découvrir que la langue comporte des syllabes semblables (rimes, assonances en début de mots, substitutions de syllabes…). Ne pas s'engager dans des exercices d'épellation phonétique trop difficiles à réaliser pour des enfants qui ne savent pas encore lire.

  2. découverte des éléments écrits : pouvoir dire où sont les mots d'une phrase, activités sur le mot …

  3. constitution et mémorisation d'un capital de mots : écrire des mots, les reconnaître, faire fructifier son capital-mots pour écrire des textes



  1   2   3   4

similaire:

Dans le cadre des nouveaux programmes iconQuestionner le monde du vivant, de la matiere et des objets / cycle2...

Dans le cadre des nouveaux programmes iconQuestionner l’espace et le temps / cycle2 ce2 / nouveaux programmes 2016/ pepin médéric

Dans le cadre des nouveaux programmes iconDans le cadre de son partenariat avec les organisateurs de l’évènement,...
«Organisateur». Dans le cadre de sa collaboration avec les organisateurs, la cci italienne de Lyon est le contact privilégié de l’entreprise...

Dans le cadre des nouveaux programmes iconLes inspecteurs des Finances et la rénovation des banques
«inventant» de nouveaux produits de banque et de finance ou en dessinant de nouveaux schémas commerciaux pour séduire les divers...

Dans le cadre des nouveaux programmes iconEnvoyé par Christelle K. Nouveaux programmes : le pari de la modernité
«lecture buissonnière», par les divers exercices d'écriture, par la réhabilitation de l'oral. IL est vrai que la liberté s'accompagne...

Dans le cadre des nouveaux programmes iconTable des matières
«faire des affaires responsables dans les pays en développement». Dans le cadre de ce cours, nous voulions acquérir une connaissance...

Dans le cadre des nouveaux programmes iconRésumé : Cette recherche est une réflexion théorique centrée sur...
«brevet a changé de statut et s’apparente de plus en plus à une arme cruciale dans le jeu de la concurrence» entretenant de fait...

Dans le cadre des nouveaux programmes iconInformation des actions du maire dans le cadre de ses délégations

Dans le cadre des nouveaux programmes iconProgrammes cadre et detaillé pour l’ensemble du cycle pour chaque...

Dans le cadre des nouveaux programmes icon4 travaux apportent nombre d’éléments nouveaux ou une vision globale d’une problématique
«immigrées» : un poids plus important que dans la population active, des créations plus employeurs que les entreprises créées par...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com