Résolution de conflit, négociation








télécharger 80.7 Kb.
titreRésolution de conflit, négociation
date de publication31.03.2017
taille80.7 Kb.
typeSolution
ar.21-bal.com > documents > Solution
BASES DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DISTRIBUÉE.

S. PINSON, F. BALBO (24H)
La complexité des systèmes industriels et économiques en terme d’expansion, d’hétérogénéité et de décentralisation entraîne de plus en plus de contraintes de conception et de fonctionnement. L’Intelligence Artificielle Distribuée (IAD) concerne la modélisation de systèmes dynamiques, décentralisés et complexes. La conception de tels systèmes de résolution de problèmes entraîne la décomposition de la représentation du monde réel en entités autonomes appelées agents qui interagissent dans le but de réaliser une tâche donnée.

L’objectif du cours est de présenter la problématique de l’IAD au travers de quatre caractéristiques fondamentales des systèmes à base d’agents :


  • la réactivité : lorsque l’environnement est dynamique, le système doit réagir aux changements.

  • l’autonomie : les agents doivent être capables d’agir sur leur environnement, (et pas seulement de raisonner) et pour cela présentent un contrôle sur leur état interne.

  • la proactivité : les agents doivent générer et réaliser leurs propres buts.

  • le comportement social : les agents doivent communiquer pour coopérer et coordonner leurs actions et réaliser leurs buts (les environnements informatiques tels Internet nécessitent la coopération de plusieurs agents).


Plan du cours :

Historique de l’IAD et des SMA

Principes de base : des objets aux agents

Raisonnement dans les agents

Les principales architectures

Les différents modèles d’agents : du réactif au cognitif

Le contrôle

Les interactions :

.Théorie des actes de langages

.Les langages de communication entre agents : KQML, KIF, ACL (FIPA)

.Les protocoles d’interaction

Le comportement collectif

.Modélisation de l’organisation

Résolution de conflit, négociation

Méthodologie de conception

Plateformes multi-agents, Programmation orientée agent : PAO

Le système JESS et la plateforme MADKIT seront utilisés pour illustrer le cours ;
Bibliographie :

Ferber J., Multi-Agent System : An Introduction to Distributed Artificial Intelligence, Addison Wesley Longman , 1999. http://portal.acm.org/citation.cfm?id=520715

J-P. Briot et Y. Demazeau, Principes et architectures des systèmes multi-agents, Hermès,

N. Nilson, Artificial Intelligence: A New Synthesis,  Chapitres 7, 8, 9 et 17, Morgan.

O’Hare and Jennings, Foundations of Distributed Artificial Intelligence, John Wiley.

M. Wooldridge, Introduction to MultiAgent Systems, John Wiley & Sons.

http://www.csc.liv.ac.uk/mjw/pubs/imas/

S. Russel, P. Norvig, Artificial Intelligence, A Moderne Approach, Printice Hall, Ch 2.


DU DATA MINING AU KNOWLEDGE MINING

(24H)

A. CORNUEJOLS, Y. LECHEVALLIER
Objectifs:

Les progrès de la technologie informatique dans le recueil et le transport de données, font que dans tous les grands domaines de l'activité humaine, on recueille maintenant des données en quantité souvent gigantesque et de toutes sortes (numériques, textuelles, graphiques,#). Partout dans le monde, se constituent des gisements de connaissances considérables, mais souvent difficiles à extraire et à analyser. La fouille de données (ou data mining) constitue un outil inéluctable après l'étape d'acquisition et de représentation de connaissances (ONTOLOGIE), de construction de l'entrepôt des données (DATA WAREHOUSE) et les premières analyses multidimensionnelles (OLAP).

Contenu:

Le cours se présente en deux parties qui se complètent : l'analyse de données symboliques (ADS) et les techniques d'apprentissage.

Première partie :

  • Codage des données, classification automatique, arbres de décision, analyse factorielle.

  • Représentation des connaissances sous forme de données symboliques-numériques..

  • Algorithmes de constructions de treillis de gallois, d'arbres de décision ou de pyramides de concepts.

Deuxième partie :

  • Le problème de l'induction et les différentes approches;

  • Aspects méthodologiques : pré-traitement, validation, compromis biais-variance;

  • Présentation des systèmes inductifs standards : arbre de décision, k-plus-proche-voisins, classifieur bayésien naïf.


Bibliographie:

  • L. Billard, E. Diday "Symbolic Data Analysis: conceptual statistics and data Mining". Livre Wiley. 330 pages. ISBN 0-470-09016-2

  • A. Cornuejols A., L .Miclet, Apprentissage Artificiel, Concepts et Méthodes, Eyrolles, 2009.

  • E. Diday, Y. Kodratoff, P. Brito, M. Moulet (eds.): "Induction symbolique numérique à partir de données". Cépadues. 31100 Toulouse. www.editions-cepadues.fr, 442 pages.

  • H. Bock, E. Diday. (eds.) Analysis of Symbolic Data, Springer Verlag (Collection Studies in Classification).

  • E. Diday, M. Noirhomme éditeurs et co-auteurs "Symbolic Data Analysis and the SODAS software", Wiley.

  • S. Tuffery, Data Mining et statistiques décisionnelles, Editions Technip



BASES DE DONNÉES AVANCEES(24H)

G. JOMIER, W. LITWIN
Prérequis :

Les étudiants sont supposés connaître 1) les bases de données relationnelles : modèle relationnel, algèbre et calcul relationnel, SQL, dépendances fonctionnelles, décomposition et formes normales de schéma ; 2) les systèmes relationnels : organisation des données, optimisation de requêtes, transactions, concurrence d'accès, reprise (cf. par exemple les ouvrages cités Annexe I).
Objectif : Amener les étudiants à partir des concepts des bases de données classiques à la problématique actuelle des bases de données.
1) Fondements des bases de données

Objectifs: étudier la formalisation des langages de requêtes et les techniques d'analyse de leurs propriétés: équivalences algèbre/calcul, expressivité, calculabilité, complexité, généricité.

Contenu:

  - analyse des principaux langages relationnels: calcul relationnel, algèbre, Datalog, calcul avec point fixe, récursion et négation.

  - langages pour données semi-structurées (UnQL, XSLT, XPath, XQuery)

  - bases de donnes contraintes

Bibliographie:

  Abiteboul, Hull, Vianu, Foundations of Databases, Addison Wesley.

  Kuper, Libkin, Paradaens, Constraint Databases, Springer Verlag.

  Abiteboul, Buneman, Suciu, Data on the Web, Morgan Kaufman.
2) Entrepôts de données :

Entrepôt de données versus bases de données classiques : but, fonctionnement, schéma, données.

Schéma de base de données OLTP versus schéma d'entrepôt OLAP.

Modèles MOLAP et ROLAP.

Intégration de schémas. Extracteurs et intégrateur. Nettoyage des données.

Chargement et rafraîchissement de l'entrepôt.

Les spécificités de l'interrogation OLAP, opérations sur les cubes.

Optimisation des requêtes, indexation (multidimensionnelle, bitmap...) et matérialisation des vues,

Des entrepôts de données classiques aux entrepôts de données historisées de types divers.
3.) Systèmes multibases et distribuées.

Concepts fondamentaux: base de données distribuée, parallèle, schéma global, multibase, interopérabilité multibase, SGMB

Architectures: ANSI-SPARC, multibase, fédération

Langages multibases, MSQL, RDF, CCS…

Décomposition de requêtes multibases.

Fonctionnalités multibases de produits industriels (1) SGBD relationnels: MsAccess, SQL Server, Oracle, DB2… (2) Métamoteurs Web : IBoogie, Metacrawler… (3) Médiateurs documentaires et autres.

Modèles de transactions distribuées. Sérializabilité, estampilles, 2PC, dates de valeur, sagas....

Standards d’interopérabilité multibase, ODBC, JDBC.

Bibliographie :

Cours ppt et articles sélectionnés téléchargeables à partir de la page Web : Witold Litwin <http://ceria.dauphine.fr/witold.html> .

W. Litwin, Abdellatif, A. Multidatabase Interoperability IEEE COMPUTER, (Dec. 1986).

W. Litwin, Abdellatif, A. MSQL: A multidatabase Language. Information Science Journal: Special Issue on Database Systems, 48, 2, (July 1989).

Hurson, A., R., Bright, M., W., Pakzad, S., H., (ed.).Multidatabase Systems: An Advanced Solution for Global Information Sharing. IEEE Press

Elmagarmid, A. Rusinkiewicz, M. Sheth, A. Management of Heterogeneous and Autonomous Database Systems. Morgan Kaufman Publ.

Bukhres, O., Elmagarmid, A. Object-Oriented Multidatabase Systems. Prentice Hall.

Özsu, T.  Valduriez, P Principles of Distributed Database Systems. Prentice Hall, 2011. 
Bibliographie générale :

G. Gardarin, Bases de Données, Eyrolles.

T. Connolly, C. Begg, A.Strachan, Database Systems, Addison Wesley

H. Garcia Molina, J. D. Ullman, Jennifer Widom, Database Systems : The Complete Book, Prentice Hall International

Raghu Ramakrisnan, Database Management Systems, McGraw-Hill

RAISONNEMENT ET DECISION (18H)

C. CAZENAVE, N. MAUDET
On s'intéresse à des situations où les agents sont confrontés à des problèmes de prise de décision séquentielle, c'est-à-dire où ils doivent envisager des séquences d'actions menant à un état du monde désiré.

Première partie : Planification

Les notions de plan, d'action et d'état sont présentées. Elles sont mises en oeuvre avec le langage STRIPS. Une fois ces bases établies la recherche heuristique de plans est explicitée. Elle se décline en trois parties : la recherche dans un espace d'états, la planification partiellement ordonnée puis Graphplan.

Contenu :
Le langage STRIPS

Planification comme Recherche dans un espace d'états

Planification partiellement ordonnée

Graphplan

Deuxième partie : Prise de Décision Séquentielle en présence d'Incertitude

Afin de prendre en compte les aspects d'incertitude (en particulier sur les effets des actions) dans le cadre de la planification, des formalismes utilisent des notions empruntées à la théorie de la décision. C'est le cas en particulier des Processus de Décision de Markov (PDM).
1. Le formalisme des Processus de Décision de Markov

2. Cas de l'Observabilité Partielle

Bibliographie :
S. Russell, P. Norvig, Intelligence Artificielle : A Modern Approach,  Prentic HallD. Poole, A. Mackworth, R. Goebel, Computational Intelligence, Oxford Press.

Olivier Sigaud, Olivier Buffet, Processus décisionnels de Markov en intelligence artificielle Volume 1 principes généraux et applications, Hermès.

LOGIQUES NON CLASSIQUES (18H)

A. TSOUKIAS, G. PIGGOZZI

Ce cours a comme objectif de présenter des formalismes du raisonnement, de représentation des connaissances et de traitement de l’information qui dépasse le cadre de la logique classique. Il s’agit de prendre en compte, dans la modélisation du monde réel, les problèmes de présence d’information partielle et/ou inconsistante et de la disponibilité limitée du temps de calcul, de la nature non monotone du raisonnement déductif humain et de leur capacité d’agir face à  différentes situations problématiques. Le cours permet de répondre à la demande de raisonner sur l’ambiguïté de façon non ambiguë.
Contenu du cours :

1. Introduction à la logique

Logique et structure

Syntaxe, Sémantique, Inférence

Raisonnement formel et naturel

Pourquoi la logique classique est elle parfois insuffisante ?

2. Logiques Modales

Systèmes Axiomatiques et Modalités

Sémantique de Kripke

Croyance et Connaissance comme Modalités

3. Raisonnement non monotone : logique des défauts, raisonnement argumentatif

4. Logique floue
Bibliographie :

Dirk van Dallen, Logic and Structure, Springer Verlag, 1994, (dernière edition). Disponible à la BR au 511.3 VAN

P. Gardenfors, Belief Revision, Cambridge University Press, Cambridge.

Léa Sombé, Raisonnement sur des Informations Incomplètes en Intelligence Artificielle, Teknea, Toulouse.

A. Thayse et al., Approches logiques de l’Intelligence Artificielle, 2 volumes, Dunod.

ONTOLOGIES ET WEB SEMANTIQUE

(18H)

J. DIBIE, F. GOASDOUE
Partie I : Conception d’ontologies (9h)

La première partie du cours se focalise sur la conception d ‘ontologies, essentielle dans le Web sémantique car elle se situe à tous les stades de la conception, de l’annotation de documents à leur interrogation jusqu’à l’intégration de données provenant de diverses sources hétérogènes. Le but de ce cours est de donner aux étudiants des outils pour concevoir et implémenter une ontologie en OWL-DL, en utilisant le logiciel PROTÉGÉ.

Partie II : Gestion des données sémantiques (9h)

1- Introduction à la gestion des données sémantiques. Nous présentons les travaux récents en gestion de données sémantiques par rapport à la gestion des données structurées. Nous introduisons les standards W3C pour la gestion des données sémantiques: les technologies de web sémantiques RDF et OWL2.
2- Fondements de la gestion des données sémantiques. Nous présentons en détails le modèle RDF et OWL2, avec un interêt particulier pour les algorithmes de gestion de données pour la vérification de consistance et de réponses aux requêtes. Des applications seront réalisées en utilisant la plateforme de gestion de données sémantiques (e.g., Jena for RDF ou QuOnto pour OWL2).

Bibliographie

Staab, S., Studer, R., eds.: Handbook on Ontologies. International Handbook on Information Systems. Springer (2009)
Web Data Management, to be published by Cambdrige University Press in 2011
Available online at : http://webdam.inria.fr/Jorge/

FONDEMENTS DES SYSTEMES D’INFORMATION (18H)

C. ROLLAND
Ce cours est commun au Master SID « Systèmes d’information et de Décision » de l’Université Paris 1, CNAM et ESSEC. Il est donné à l’Université de Paris I.
  Objectif : Ce module vise à apporter aux étudiants la connaissance de l'état de l'art  du domaine, ouvrir leur sens critique sur les méthodes et la façon de les  construire, leur apprendre à les évaluer et poser les problèmes de  recherche du domaine.

  Contenu :

  1- Cadre de référence pour l'ingénierie des méthodes.  On étudiera les différentes approches de définition d'une méthode et on proposera un cadre général de référence de l'ingénierie des méthodes  permettant de comprendre la problématique, d'identifier les différentes  facettes de l'ingénierie et de proposer des critères d'évaluation.
  2- Modélisation et méta modélisation des produits et des processus  méthodologiques.  Une méthode offre des modèles de produits et des modèles de processus. On  analysera différents exemples de modèles de chacun des deux types et on  proposera des classifications. La formalisation des modèles se base souvent  sur la méta modélisation (modéliser les modèles) que l'on étudiera  théoriquement et par l'exemple. On discutera le principe d'abstraction de modèles de même nature en méta modèles et on le mettra en œuvre.
  3- Processus de construction d'une méthode et environnement logiciel support.  Ce chapitre présente les différentes approches de construction systématique  d'une méthode et les techniques permettant de les mettre en œuvre. On étudiera plus particulièrement  la construction de méthodes 'à la volée' par assemblage de composants de méthodes. On fera le parallèle avec l'ingénierie du logiciel à base de composants.
  4- Evaluation des méthodes et mesures d'utilité. Ce chapitre fait l'analyse des méthodologies existantes en considérant  différentes 'philosophies' : centrée utilisateur, stratégie, orientée  données, systémique, contingente, etc. et évalue leur adéquation à des  situations pratiques à partir de résultats d'enquêtes et de recherche-action.
  5- Les thèmes de recherche du domaine. Ce chapitre de conclusion vise à présenter et discuter les axes et thèmes  de recherche en méthodologie des systèmes d'information.
  Bibliographie:

  OMT, J. Rumbaugh et al, Englewoods Cliffs.

  OOA&D, J. Martin, J. Odell, Prentice Hall.

  UML, P.A Muller, Eyrolles.

http://www.rational.com/uml/index.jsp,

http://www.uml.free.fr,

http://www.essaim.univ-mulhouse.fr/uml/

  Conception de Bases de Données : une méthode orientée objet et événement,  C. Rolland, TI (techniques de l'Ingénieur) H3248, 1996

  Objects, Components, and Frameworks with UML : The Catalysis Approach,  D. d'Souza, A. Cameron, Addison Wesley, 1998

  Information Systems Methodologies : a Framework for Understanding ; B. Olle et al Addison Wesley, 1989

  Information Systems development : Methodologies and Tools, D. Avison, G.  Fitzgerald, 3rd edition, MacGraw Hill, 200

COURS DE DIRECTIONS DE RECHERCHE

SYSTEMES D’AGENTS (36H)

S. PINSON, F. BALBO, S. KORNMAN
Le caractère distribué, dynamique d’Internet parle en faveur de solutions scalables, ouvertes et flexibles, particulièrement pour le développement d’applications telles que le commerce électronique, les entreprises virtuelles, les systèmes d’informations coopératifs. Les Systèmes Multi-agents répondent à ces objectifs. Ces systèmes, caractérisés par différents agents avec des capacités différentes qui interagissent pour résoudre un problème, permettent scalabilité, réutilisation de logiciel, gèrent l’évolution du logiciel et permettent des systèmes ouverts.
Ce cours fait suite au cours de tronc commun où ont été présentées les bases pour concevoir les agents, les interactions et les communications entre agents. Il a pour but d’approfondir les principes de l’Intelligence Artificielle Distribuée et des systèmes multi-agents suivant trois axes:

  • la planification multi-agent : la mise en œuvre du principe de rationalité est souvent réalisée par la planification des actions. Le cours visera à proposer les fondements théoriques de la planification multi-agent distribuée.

  • les interactions

    • Coopération, Négociation, Résolution de conflits, Formation de coalitions.

    • Négociation dans le commerce électronique :

Caractéristiques d’un système de négociation pour le e-commerce. ;

Négociations bilatérales, enchères, enchères multicritères

Architecture agent pour la négociation dans le commerce électronique

Application sous FIPA/OS,

  • l’adaptation et l’apprentissage: apprentissage des compétences ou apprentissage intra-agent :Case-Based reasoning (CBR), découverte de nouveaux concepts apprentissage à partir d’explications (EBL)




  • Applications :les types d’agents dans le Web: agents mobiles, agents assistants, agents temps réel…Le cours développera les caractéristiques des applications dans lesquelles interviennent les agents : commerce électronique, systèmes d’information coopératifs, entreprise virtuelle,...


Bibliographie:

Huhns M. N. and Singh  M. P., Readings in Agents, Morgan Kaufmann Publishers.

M. Klusch et G. Weiss, Cooperative Information Agents, Springer Verlag.

Y. Shoham, K. Leyton-Brown, Multiagent Systems, Cambridge University Press.


GESTION ET DISTRIBUTION DES DONNEES SUR LE WEB  (36H)

G. JOMIER, W. LITWIN
Objectifs:

Le Web est à l'heure actuelle le plus grand système d'information jamais conçu ou réalisé. Les possibilités de stockage toujours plus massif d'informations persistantes de types très divers, incluant en particulier images et documents, et leur historisation ainsi que les possibilités d'accès sur des supports hétérogènes via des réseaux de plus en plus rapides ouvrent des champs d'applications nouveaux.

Leur mise en oeuvre nécessite l'élaboration de nouveaux concepts débouchant sur la réalisation de composants permettant notamment un stockage performant en vue de l'interrogation, l'indexation et le résumé de l'information, son filtrage, des modes d'interrogation et de présentation de l'information extraite adaptés à la diversité des types de données.

La taille des masses de données à gérer peut croître très rapidement ce qui donne un intérêt tout particulier aux systèmes scalables. Pour ceux-ci, l'intérêt se porte sur la gestion avancée de transactions, l'optimisation de requêtes multibases et le concept de multiordinateur. Les recherches en structures de données distribuées et scalables (SDDSs) sont présentées et ainsi que les performances d'occupation de mémoires et d'accès des SDDSs. Les perpectives d'application de ces structures, notamment aux bases relationnelles parallèles et réparties et aux serveurs multimédias sont envisagées.

Le cours est une introduction aux problèmes de représentation et d'exploitation des données de ce SI. Il est construit d'une part autour des entrepôts de données et d'autre part autour des techniques de gestion de masses de données extrêmement volumineuses dans une cadre distribué.

Le cours correspond également à un effort de création d'un nouveau corpus pédagogique dédié à cet axe de recherche récent, en coopération avec l'INRIA et l'Université d'Orsay : voir le site http://gemo.futurs.inria.fr/wdmd. Il est donné, sous plusieurs variantes proches, au Master Recherche d'Orsay, à Cachan, à l'ENST et à l'Université de Milan, ce qui multiplie pour les étudiants les possibilités de stage en sortie.

Contenu:

- Entrepôts de données historisées de types divers :

  • "Data Streams", Séries chronologiques de données simples, complexes

  • Données géographiques et données multimédias

  • Documents, en particulier documents XML

  • Principes de gestion de données multibases : concepts généraux d'autonomie, d'interopérabilité et d'hétérogénéité sémantique, architectures multibase et fédérée. Étude du langage de prototypes MSQL, généralisant le langage relationnel SQL et discussion des implémentations dans les systèmes industriels, gestion de transactions réparties et standards d'interopérabilité multibase, ODBC et DCE tout particulièrement.

- Recherche de données sur le Web.

  • Les algorithmes PageRank et WebSearch., Indexation plein-texte et algorithmique associée.

  • Distribution : architectures scalables et distribuées ; index distribués (DHT, LH*), le modèle ActiveXML ; optimisation de requête XQuery en pair-à-pair.

-Composition de Services Web: Composition dynamique de services Web, Composition transactionnelle de services web.

-Cloud computing

Les clouds (nuages) constituent une nouvelle révolution en Informatique par leur potentiel de stockage et de traitement de données à volonté. Une base de données cloud (BDC) tire avantage de cette infrastructure. Une BDC supporte une croissance rapide de données, un volume très grand et des manipulations complexes. Ces possibilités sont inaccessibles à une BD traditionnelle. Les algorithmes de manipulation et les structures de données d’une BDC sont distribués et passent à l’échelle. Leur conception traditionnelle est désormais obsolète.

- Les fondements: Concept de Cloud, Architectures, Types: Publique, Privé, RAM, Hybride. Services principaux : Scalabilité (passage à l’échelle), Elasticité, Distribution Scalable de Données, Scans & Map/Reduce Principaux Clouds: Amazon EC2, Windows Azure, Blue Cloud, SDDS-2000x, PlanetLab, GFS, Hadoop...

- Structures de Données Scalable et Distribuées (SDDSs). Partition SD par hachage avec LH*, Consistent Hash ou DHT. Partition SD par intervalle: RP* SD-R Trees. Autres schémas de partitionnement SD.

-Haute Disponibilité et Securité de données d’une BDC

- SGBDs Cloud: SD-SQL Server, CloudDB, Hive, PNUTS, AsterData, Greenplum...

-Applications Sélectionnées de BDCs: Fouille de Données et de Textes, « Outsourcing »...
Bibliographie sur le cloud computing

Le matériel du cours à Witold Litwin <http://ceria.dauphine.fr/witold.html> . Notamment :

Litwin, W. Moussa, R. & Schwarz, Th. LH∗RS—A Highly-Available Scalable Distributed Data Structure. ACM Transactions on Data Base Systems. October 2005.

Chang, F. & al. Bigtable: A Distributed Storage System for Structured Data. OSDI 2006. 

Litwin, W. Sahri, S., Schwarz, Th. An Overview of a Scalable Distributed Database System SD-SQL Server. British Natl. Conf on Data Bases (BNCOD-06), Keynote. Springer Verlag.

duMouza, C., Litwin, W., Rigaux, Ph. Large Scale Indexing of Spatial Data in Distributed Repositories. VLDB Journal, Sept. 2009.

Armbrust, M. & al. Above the Clouds: A Berkeley View of Cloud Computing. Report No. UCB/EECS-2009-28. Berkeley
Bibliographe générale ::

  • Bases de données et internet : modèles, langages et système/ sous la dir. de A. Doucet, G. Jomier - Hermès Science Publications – Lavoisier Traité IC2 . 

  • Principles of multimedia database systems/ Subrahmanian, V. S. – Morgan Kaufmann Publishers.

  • Image databases : search and retrieval of digital imagery /edited by Vittorio Castelli, Lawrence D. Bergman - J. Wiley.

  • XQuery from the Experts : a Guide to the W3C XML Query Language, H. Katz & al., Addison Wesley Professional

  • M. P. Papazoglou, Web Services and Business Transactions, World Wide Web, 6(1), 49-91, 2003.

  • T. Freund et T. Storey, Transactions in the world of Web services : Part 1 and Part 2, http://www-128.ibm.com/developerworks/webservices, Aug.
    2002.


APPRENTISSAGE ARTIFICIEL ET DATA MINING

(36H),

E. DIDAY, Y. LECHEVALLIER, A. CORNUEJOLS
Objectifs:

Extraction d'objets symboliques à partir d'une base de données. Fouille de données. Tous les enseignements de l'option sont orientés vers des secteurs nouveaux à large ouverture d'application et de recherche s'appuyant sur des thèses récentes et des recherches en cours:

Contenu:

Quelques méthodes d'induction et d'apprentissage d'objets symboliques et initiation au logiciel SODAS Extraction de connaissances à partir de bases de données ou de données textuelles. Classification spatiale, cartes de Kohonen Apprentissage inductif et raisonnement par cas. Réseaux neuronaux, SVM, et discrimination. Sélection d'attributs de description. Modèles génératifs : apprentissage bayésien, estimation des paramètres, mélanges gaussiennes, chaînes de Markov et/ou modèles graphiques.
Bibliographie:

  • L. Billard, E. Diday "Symbolic Data Analysis: conceptual statistics and data Mining". Livre Wiley. 330 pages. ISBN 0-470-09016-2.

  • C. Bishop: "Pattern recognition and Machine Learning". Springer

  • A. Cornuejols A., L .Miclet.,Y. Kodratoff, Apprentissage Artificiel, Eyrolles.

  • A. Cornuéjols et L. Miclet: "Apprentissage artificiel. Concepts et méthodes (2ème ed.). Eyrolles.

  • E. Diday, M. Noirhomme éditeurs et co-auteurs (2008) "Symbolic Data Analysis and the SODAS software" sous presse. Livre Wiley.

  • R. Duda, P. Hart et D. Stork : "Pattern Classification". Wiley-Interscience.

  • J. Han et M. Kamber: "Data mining. Concepts and techniques". Morgan Kaufmann. 

BASES DE DONNEES MULTIMEDIA

(24 H)

Michel CRUCIANU, Valérie GOUET-BRUNET
Objectifs:

Maîtrise des concepts fondamentaux concernant les bases de données multimédia (l'accent est mis sur les bases d'images et de vidéos, avec et sans annotation) : la nature des données, les paradigmes de recherche dans de telles bases et les structures d'index pour des données multidimensionnelles. Aperçu des principales applications.

Contenu:

  • Motivations et domaines d'application. Paradigmes de recherche.

  • Descripteurs d'images : globaux ou locaux, génériques ou spécifiques.

  • Recherche par l'exemple. Mesures de similarité. Recherche avec contrôle de pertinence.

  • Descripteurs pour les métadonnées. Recherche pluri-modale.

  • Structures d'index : R-tree, SR-tree, VA-file, M-tree, SASH. Spirale dimensionnelle.

  • Catégorisation du contenu d'une base. Résumés visuels

Bibliographie:

  • C. Bohm, S. Berchtold, D. Keim, Searching in high-dimensional spaces: Index structures for improving the performance of multimedia databases, ACM Computing Surveys 33(3), pp. 322-373.

  • Crucianu, M., Ferecatu, M., Boujemaa, N. Relevance feedback for image retrieval: a short survey, 20 p., dans State of the Art in Audiovisual Content-Based Retrieval, Information Universal Access and Interaction, Including Datamodels and Languages, rapport du Réseau d'Excellence DELOS2 (6ePCRD).

WEB SEMANTIQUE ET INTEGRATION DE DONNEES (18H)

Juliette DIBIE, Nathalie PERNELLE, Fatiha SAÏS

Contenu :

1 - Annotation et interrogation de ressources guidées par une  ontologie (N. Pernelle)

Lorsque l'on souhaite exploiter des sources de données du Web Sémantique décrites en utilisant le vocabulaire d'ontologies distinctes, il est nécessaire de disposer de correspondances entre les entités (concepts ou propriétés) apparaissant dans ces ontologies. Les ontologies pouvant être de grande taille, certaines approches se sont intéressées au problème de la découverte (semi-)automatique de cescorrespondance. L'objectif du cours sur l'alignement et la fusion d'ontologies est de présenter des exemples typiques de ces approches et d'appliquer certaines d'entre elle sur des ontologies.

2 - Réconciliation et fusion de ressources annotées (F. Sais)

Nous introduisons tout d’abord  le problème de réconciliation de données et donnons un aperçu des mesures de similarité existantes. Nous présentons ensuite l’état de l’art dans le domaine de la réconciliation de données et décrivons dans le détail l’approche Logique et Numérique pour la réconciliation de références (LN2R). Nous évoquons enfin le problème de fusion de données et terminons par montrer les problèmes ouverts dans le cadre de l’initiative du "Open Linked Data cloud".
3. Intégration de données (J. Dibie-Barthelemy)

L'intégration de données consiste à intégrer plusieurs sources de données hétérogènes (de part leur modèle de représentation ou leur structure) développées de façon séparées. La co-habitation entre différentes sources de données pose le problème de leur stockage et de leur interrogation. Deux grands choix sont alors possibles : (i) intégration des sources de données dans un entrepôt de données (ii) intégration au niveau de l'interrogation des données grâce à un système de médiation. Ce cours se focalise principalement sur la deuxième approche (système de médiation). Il étudie les façons de prendre en compte les spécificités des données intégrées (données imprécises, faiblement structurées, évaluation de la fiabilité des données) et l'adéquation du ou des formalismes de représentation utilisés face aux données représentées. La question du mapping entre les schémas et vocabulaires (ontologie) des sources de données intégrées est également étudiée. Les résultats d'un travail de recherche sur l'intégration de données hétérogènes, imprécises et incomplètes dans le domaine du risque alimentaire seront présentés.

Contenu:

  • Approches de l'intégration de données

  • Mapping de schémas et mapping d'ontologies

  • Interrogation flexible d'un entrepôt de données composé de sources de données hétérogènes

  • Intégration de données provenant du Web

Bibliographie

  • Web Data Management, Cambdrige University Press in 2011. Available online at : http://webdam.inria.fr/Jorge/

  • G. Hignette, P. Buche, J. Dibie-Barthélemy and O. Haemmerlé (2009). Fuzzy annotation of web data tables driven by a domain ontology. Proceedings of 6th European Conference on Semantic Web, ESWC 2009, Heraklion, Greece, june 2009, pp. 638-653.

  • P. Buche, J. Dibie-Barthélemy and H. Chebil (2009). Flexible SPARQL querying of Web data tables driven by an ontology. In Proceedings of the 8th International Conference on Flexible Querying and Answering systems, FQAS 2009. Roskilde, Denmark, october 2009, pp. 345-357.

META-HEURISTIQUES ET JEUX STRATEGIQUES

(18 H)

Tristan CAZENAVE
Objectifs: Ce cours traite de l'intelligence artificielle pour les jeux vidéo et les jeux de réflexion. Appliquée depuis longtemps aux jeux de réflexion classiques, l'intelligence artificielle connaît des résultats contrastés : meilleure que les humains aux échecs mais encore faible au jeu de Go. On assiste désormais à un développement dans le domaine des jeux vidéo avec des thématiques renouvelées.

Nous étudierons des algorithmes de recherche heuristique et de planification de comportements de un à plusieurs agents.
1-Fonctions d'Evaluation

Influence de la représentation du problème, existence de stratégies toujours gagnantes, exemples de fonctions d'évaluation, génération automatique de fonctions d'évaluation

Recherche contre connaissances

2-Minimax, Alpha-Béta et heuristiques associées
Les algorithmes Minimax, Negamax, Alpha-Béta
L'effet d'horizon et la recherche de quiescence, l'approfondissement itératif
Différentes heuristiques d'ordonnancement
La recherche avec fenêtre nulle, avec variation principale
L'heuristique du coup nul, l'approfondissement sélectif

3-Les Tables de Transposition
Le hachage d'une position, probabilité d'erreur, stratégies de remplacement
Table de transposition
Coupes de transposition améliorées
Recherche avec partition

4-Recherche en meilleur d'abord
Les algorithmes Proof Number Search, PN2, PN*, Df-pn, B*

5-Les méthodes de Monte-Carlo
Choix aléatoires, UCT, UCT multi-agents, Monte-Carlo emboité

6-Recherche du plus court chemin
L'espace du problème
Les heuristiques admissibles, les algorithmes A* et IDA*
La recherche multi-agents
Applications: le taquin, le Rubik's cube, déplacements sur une carte, Sokoban

l'alignement de séquences


7-Les Bases de données de patterns
Les bases de patterns additives, la compression de bases de patterns

Bibliographie :

T. Cazenave, Intelligence artificielle et jeux, , Editions Hermes-Lavoisier.

Y. Shoham, K. Leyton-Brown, Multiagent Systems, Cambridge Unviersity Press.

SERVICES WEB (18 H)

Iona MANULESCU

Dans le monde du génie logiciel, et comme en témoignent les efforts de normalisation et de développements autour des services Web, ces derniers se présentent aujourd'hui comme un support crédible permettant à des applications d'exposer leurs fonctionnalités au travers d'interfaces standardisées et de plus en plus éprouvées. Les services Web ont pour vocation de favoriser une architecture orientée services (SOA), intégrant des systèmes hétérogènes complexes, fortement distribués et pouvant coopérer sans recourir à une intégration spécifique et coûteuse.

Dans ce cours nous aborderons successivement les aspects technologiques et sémantiques des services Web. Nous montrerons les activités de recherche en terme de méthodologie (MAP#) et de méta-modélisation (MDA). Nous introduirons également les démarches qui visent à accroître l'adaptabilité des services Web (côté client et côté serveur) avec l'introduction des aspects. Nous illustrerons ces méthodes en montrant comment les appliquer à la conception et à l'intégration , entre autres, de systèmes multi-agents.

Bibliographie:

  • G. Alonso et al., Web services, Concepts architecture and Applications, Springer.

  • V. Monfort, S. Goudeau, Web Services et Interopérabilité des SI, Dunod.

similaire:

Résolution de conflit, négociation iconL’Accord de cessez-le-feu de Lusaka représente la base la plus viable...

Résolution de conflit, négociation iconProspection Négociation Suivi clientèle

Résolution de conflit, négociation iconB. Le conflit épistémologique des sciences humaines

Résolution de conflit, négociation iconLe comité patronal de négociation pour les commissions scolaires francophones (cpncf)

Résolution de conflit, négociation iconLa iiie République était en conflit avec des secteurs importants de la société

Résolution de conflit, négociation iconLeaderShip- management d’équipes de haute performance Communication...

Résolution de conflit, négociation iconRésolution de problèmes

Résolution de conflit, négociation iconRésolution de l'écran

Résolution de conflit, négociation iconRésolution d’incidents

Résolution de conflit, négociation icon[Résolution 75-05-2011]








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com