Tél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11








télécharger 56.28 Kb.
titreTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11
date de publication01.04.2017
taille56.28 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos

Tél. 02 53 35 70 10 - Fax 02 53 35 70 11


contact@zen-fr.com

ARTS ET VISAGES OUZBEKS
14 jours / 13 nuits


L’Ouzbékistan d'hier, d'aujourd'hui et de demain est un circuit touristique incontournable destiné à une clientèle éprise de découverte et de culture. Des étapes équilibrées et un rythme agréable pour une approche approfondie de l’Ouzbékistan. Perle de l’Orient, Royaume de steppes libres et infinies, Pays de milliers de légendes et mythes... –Ce pays attire les voyageurs par ses paysages variés et l’histoire ancienne. On peut trouver tout en Ouzbékistan: vallées fertiles et pittoresques, énormes massifs montagneux, déserts arides et rivières larges. Entre deux fleuves Amoudarya et Syrdarya qui coulent à travers toute l’Asie Centrale demeure l’Ouzbékistan où il y a milles ans ont apparus les foyers de civilisation humaine. Les gens y ont édifié les villes qui n’ont rien à envier à Rome ni à Babylon par leur éclat et leur splendeur. Ces villes ont fasciné les pèlerins et les marchands qui traversaient la Route de la Soie, par leur beauté et leurs infrastructures extrêmement développées. Les points importants de croisement des routes caravanières sont devenus par la suite les plus belles villes d’Ouzbékistan: Samarkand, Boukhara, Khiva qui continuent de nous fasciner !

Pendant des siècles, les bazars plurilingues d’Orient faisaient du bruit, la route poussiéreuse était parcourue par des commerçants venants en Europe chargés de soieries multicolores et de pierres précieuses, d’épices et de matières colorantes, d’or et d’argent, d’oiseaux et d’animaux exotiques d’Orient.  Pays qui a éveillé la curiosité et qui est devenu le rêve pour de grands capitaines et des explorateurs: Dariy, Alexandre le Grand, Gengis Khan qui venaient conquérir cette terre dans les différentes époques. C’est ici où Tamerlan a fondé son empire. L'Ouzbékistan demeure tel qu'hier, un rêve dressé sur le sable éternel. Entre les guerres destructrices et les conquêtes, les régents ont trouvé le temps pour le mécénat et le développement de la science, de la culture et de l’art, posant ainsi la première pierre à toute une pléiade des grands savants, des artistes et des hommes de lettres en Asie Centrale.


Jour 1 (jeudi) – PARIS / ISTANBUL / TACHKENT
Envol pour Tachkent.

Dîner et nuit à bord.
Jour 2 (vendredi) – TACHKENT / OURGUENTCH / KHIVA
Arrivée dans la nuit à Tachkent. Transfert à l’hôtel pour le reste de la nuit.
Petit déjeuner.
Tachkent a été fondé il y a près de 2000 ans à l’intersection des voies commerciales entre l’Asie, la Méditerranée et l’Europe. Sa situation privilégiée éveilla la curiosité de nombreux conquérants (Gengis Khan au XIIIe siècle). Elle fut presque totalement détruite en 1966 par un terrible tremblement de terre. L'URSS décida alors d'en faire un véritable symbole de sa capacité de reconstruction et envoya sur ce chantier des milliers de "volontaires". Tachkent est aujourd'hui une ville moderne de 2 millions d'habitants mais elle garde un certain cachet avec ses vastes avenues et ses parcs.
Découverte de la capitale ouzbek …
l’ensemble Khast-Imam au cœur du vieux Tachkent : la Madrasa Barakhan, magnifique monument du XVIe siècle et siège du grand mufti d’Asie Centrale ; la mosquée Tellia Cheikh - principale mosquée du vendredi de la ville avec sa belle bibliothèque et le mausolée de Kaffal Ach Chachi du XVIe s.
… la Madrasa Koukeldache qui est la plus grande des 17 madrasas de la ville.
Déjeuner dans un restaurant en ville.
Visite du Musée des Arts Appliqués, l‘ancien palais du diplomate Polovtsev transformé en musée en 1938. Dans les salles d‘exposition sont présentés des „suzanné“ (draps brodés), des „do‘pi“ (calottes brodées), des poteries et des céramiques, des sculptures sur bois, des instruments de musique et des bijoux.
Tour de ville panoramique, découverte de la Place de l’Indépendance, la Place d’Amir Timour, le théâtre d’opéra et de ballet d’Alisher Navoi.
Le soir, envol à destination de Ourguentch. Transfert à Khiva pour le logement.

Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 3 (samedi) – KHIVA
Petit déjeuner à l’hôtel.
Journée entièrement consacrée à la visite de Khiva :
Khiva, dernière capitale du Khorezm, Khiva offre l'apparence d'une ville en parfaite état, telle qu'elle était entre le XVIIIe et le début du Xxe s., avec 2 200 m de murailles intactes qui forment Kounia Ark, "la vielle citadelle" et limitent la ville intérieure. Khiva fut l'un des marchés d'esclaves les plus importants de l'Asie centrale et celui-ci fut actif jusque vers les années 1915-20.
Découverte d’Itchan Kala qui est classé Patrimoine mondial de l’UNESCO.

La visite s’effectue à partir de son entrée Ouest la Porte Ata Darvaza, (une des portes, élevées au XIXe s. aux quatre points cardinaux). Vous suivrez, l’une des deux artères principales de la ville. Vous ne vous arrêterez que pour la visite des monuments les plus riches d’art et d’histoire : …
Kounya–Ark («vieille forteresse») 1686-1806. La nécessité d’un palais fortifié s’imposa pendant la période la plus agitée de l’histoire de Khiva, mais la forteresse servit bien vite de résidence au gouverneur. En 1686-1688, on ceintura un grand terrain rectangulaire d’un haut mur.
…la medersa du khan Moukhammed-Amin, la plus grande de Khiva (78 x 60 m), se dresse le curieux Kalta-Minor (minaret court, 1855)
Kalta Minor, un minaret inachevé du XVIIIe s
le mausolée de Said Allaoudin, l’un des plus anciens monuments de la ville (1303) 
la Mosquée Djouma avec ses 212 colonnes en bois sculpte (du vendredi, XVIIIe s) 
… le palais du Khan Tachkhaouli, la deuxième résidence des khans de Khiva du XIXe s
… le mausolée de Pakhlavan-Mahmoud (1810 - 1825), qui occupe l’emplacement d’un atelier de fourreur
l’ensemble d’Islam-Khodja (1908-1912) avec son minaret de 44,5m de hauteur et 9,5 de diamètre, le plus haut minaret de Khiva.
… et encore d’autres.
Déjeuner chez l’habitant en cours de visites.
Dîner et nuit à l’hôtel.
Jour 4 (dimanche)– KHIVA / BOUKHARA (450km-10hrs)
Petit déjeuner.
Départ en autocar pour Boukhara, traversée du désert Kizyl Koum (Sables Rouges). Arrêt près du fleuve Amou-Darya.
Déjeuner en cours de route.
Arrivée à Boukhara.




Considérée comme une des plus anciennes cités d'Asie centrale, Boukhara est célèbre pour ses 360 mosquées (une par rue) et ses minarets. Elle fut, dit-on, sur une colline sacrée utilisée au printemps pour les sacrifices par les zoroastriens et est mentionnée dans l'Avesta, leur livre sacré.
Le nom de Boukhara serait une déformation du mot "vihara" qui signifie "monastère" en sanscrit. Au cours des siècles la ville aura plusieurs noms: Numiykat, Madina-ut-Tudjar ou Fahira. Elle aurait été fondée au XIIIe s. avant notre ère durant la domination des Suyavouchids, près de 1000 ans avant la conquête d'Alexandre.
Installation à l’hôtel.
Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 5 (lundi) - BOUKHARA
Petit déjeuner.
Découverte de Boukhara dont le centre historique est classé Patrimoine mondial de l’UNESCO : …
l’ensemble Poi Kalon des XII s et XVe s qui comprend le minaret surnommé "minaret de la mort" , qui ne servait qu'à appeler les fidèles à la prière, la mosquée et la medersa de Miri Arab, exemple exquis de l’architecture en briques
la Médersa d’Ouloug Beg (XV s), construite par Oulougbeg, le prince astronome de Samarkand et la Médersa d’Abdoulaziz Khan (XVII s). L'architecture et la décoration de l'imposante médersa bâtie sous les Cheibanides furent réalisées par les meilleurs maîtres artisans de l'époque
la citadelle Ark (visite extérieure), résidence fortifiée des Emirs de Boukhara
L’ensemble Bolo Khaouz qui comprend une mosquée (XVIIIs), un minaret (1914-17) et un bassin.
le Mausolée des Samanides (IX s) surnommé "la perle de l'Orient", construit par Ismail Samani pour son père Akhmad, ce tombeau dynastique est le plus ancien mausolée musulman d'Asie Centrale.
Mausolée de Tchachma Ayoub (la source de Job) date des XIVe-XVIe siècles. La source, réputée pour ses vertus curatives, est censée guérir les maladies de peau.




Vous découvrirez aussi le marché couvert du XVI s : vous apprécierez ici cette ambiance « persane » qui règne dans les bazars des tapis, des étoffes …. Visite du marché de la ville, il est très animé; les étoffes, les tissus, les foulards sont partout ….les épices , les légumes , les fruits secs aussi ….
Leçon de préparation du plov (plat principal ouzbek) suivi d’un déjeuner dans une famille boukhariote en cours de visites.
Dîner. Nuit à l’hôtel.

Jour 6 (mardi) - BOUKHARA
Petit déjeuner.
Suite des visites à Boukhara avec : …
… l’ensemble Liabi Khaouz (XVI-XVII s) comprenant la médersa et khanaka Nodyr-Divan- Beghi et la médersa Koukeldache construite au XVI-ème siècle.
… la Mosquée Magokki Attari, construite à l’emplacement du temple bouddhiste et zoroastrien (XII-XVIe s).
En cours de visite, vous aurez l’opportunité de visiter des ateliers de broderie en or près des coupoles marchandes 1 et 3, de fabrication des articles en cuivre et en argent près de la coupole 3, de tissage près de Tim Abdoullah Khan.
Déjeuner en ville.
Après-midi libre.
Dîner. Nuit à l’hôtel.

Jour 7 (mercredi)- BOUKHARA – NOURATA – CAMP DES YOURTES (180 + 65 km)
Petit déjeuner.
Départ pour Nourata (120 km). Arrêt à Guijdouvan pour visiter l’atelier de céramique, réputé dans tout l’Ouzbékistan et protégé par l’UNESCO. Une dynastie d’artisans travaille ici selon une technologie unique.
Leçon du coloriage de céramique que vous pourrez emporter avec vous.
Continuation pour Nourata.
Les ruines d'une antique citadelle sogdienne appelés « Nour » dominent la plaine. C'est dans ce fort qu'Alexandre le Grand installa une partie de ses garnisons, en préparation de la prise de Samarkand. La cité qui daterait du IVe siècle av. J.-C., n'a pas encore fait l'objet de fouilles. Son plan est une réplique du contour de la Grande Ourse, réputé être très efficace contre les attaques. Nourata est connue pour sa source d’eau sacrée, vénérée par les musulmans.
Déjeuner chez l’habitant.
Visite des principaux monuments de Nourata: les ruines de l’ancien fort, le bassin des poissons sacrés  et deux mosquées : Tchilstun et Juma Katta Gumbaz du XVIe s. Rencontres avec des pèlerins.
Continuation pour le camp de yourtes (65 km) et installation.
Méharée à travers des dunes.
Dîner en plein air autour d’un feu, accompagné de chansons d’Akyn, un chanteur kazakh.
Nuit sous les yourtes.

Jour 8 (jeudi)- CAMP DES YOURTES – LAC AYDARKOUL – VILLAGE SENTYAB (115 km – 1.5 hrs)
Petit déjeuner.
Route vers le lac Aidarkoul, lac artificiel d’eau douce, apparu après un débordement d’un barrage au Kazakhstan.
Baignade possible selon la météo.
Déjeuner-picnic au bord du lac.
Départ pour le village montagnard Sentyab, situé au creux d`un canyon verdoyant. Arrivée, rencontre avec la famille locale.
Dîner et nuit chez l’habitant.

Jour 9 (vendredi)- VILLAGE SENTYAB - SAMARKAND (250 km – 1.5 hrs)
Petit déjeuner.
Visite du petit musée d’anciens objets trouvés sur le territoire du village. Promenade aux alentours pour découvrir les petroglyphes rupestres et le village abandonné des maisons de pierre. Vous verrez de nombreux chevaux, chévres, moutons en totale liberté.
Déjeuner partagé ensemble avec la famille villageoise.
Départ pour Samarkand.
Samarcande, avec une histoire de 25 siècles, est une ville de légendes. Samarcande était le centre de la Sogdiane. Elle survécue aux multiples invasions, d'Alexandre le Grand, qui a dit : "Tout ce que j'ai entendu dire de la beauté de cette ville est pure vérité" après la conquête de Samarkand en 329 avant notre ère, "outre cela, elle est encore plus belle que ce que j'ai pu imaginer".
Timour le Grand en fit sa capitale, qu'il voulait capitale du monde. A travers toutes ces périodes, la culture de Samarcande se développa, s'entremêlant au fil des siècles avec celles de l'Iran, de l'Inde, de la Mongolie, de la Chine et de bien d'autres. Elle a gardé de son passé une forte influence tadjik, les ouzbeks ne prenant le contrôle de la ville qu'au XVIe s. Samarcande est un véritable «seuil du paradis » au nom magique, un peu mystérieux, une longue invitation au voyage pour les artistes et les rêveurs, qui a conservé ses coupoles vernissées, ses murs aux couleurs vives et ses mausolées qui constituent autant de joyaux de l’architecture d’Asie Centrale.
Arrivée, installation et dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 10 (samedi) - SAMARKAND
Après le petit-déjeuner, découverte de Samarcande, classé Patrimoine mondial de l’UNESCO : …
Découverte de la Place de Reguistan, la plus belle place d’Asie Centrale, entourée de trois medersas imposantes: médersa d’Oulougbeg (XVe s.), médersas Cher Dor et Tillya Kori (XVIIe s.);
Puis visite de la Mosquée Bibi Khanym (XVe s.). C'est en 1399, au retour de Tamerlan de sa campagne en Inde a décidé la construction de la mosquée, connue aujourd'hui sous le nom de sa femme Bibi Khanym; l
Et du marché Kolkhosien : bazar central de Samarkand, lieu de rassemblement d’une foule bigarrée. Les galettes de “non” (pain sans levain) y arrivent par brouettes. Sacs d’épices multicolores, montagne de fruits….
Déjeuner de brochettes dans un restaurant typique.
Découverte de l’émouvante nécropole de Chakhi-Zinda, le joyau d’architecture du XI et XIXe siècle; une des onze mausolées dont celui du cousin du prophète Mahomet sont une apothéose de l'art céramique.
Visite de la fabrique des tapis en soie.
Reste du temps libre à Samarkand.
Dîner. Nuit à l’hôtel.

Jour 11 (dimanche) - SAMARKAND (séjour dans une famille de Samarkand)
Le matin, vous irez chez l’habitant dans une famille à Samarkand pour passer le dimanche avec eux.
Au programme :

Accueil chaleureux chez les habitants. Puis vous ferez des achats au marché en compagnie de votre famille d’accueik : vous rencontrerez les boulangers et acheterez le pain traditionnel «lepechka», les vendeurs d'épices, de fruits : abricots, prunes, melons pastèques, pommes et grenades, des légumes...

Vous préparerez ensemble le déjeuner composé des spécialités locales «manty» des raviolis ou «chourpa» -la soupe...

Déjeuner en famille.

L’après-midi : chaque famille compose le programme elle-même.

Dîner et nuit chez la famille (hébergement simple mais propre: lits ou matelas par terre, toilette turc)
Cette journée vous permettra de sentir le mode de vie ouzbek et l‘hospitalité ouzbèque. La plupart des habitants parlent un peu anglais /un peu français. Certains ne parlent aucune langue étrangère et la conversation se passe «avec les mains». Nous recommandons d’apporter un dictionnaire français-russe, un album de photos des proches pour alimenter la conversation et l’échange de culture.

Jour 12 (lundi) - SAMARKAND
Petit déjeuner chez l’habitant.
Suite des visites à Samarkand : Mausolée Gour Emir (XVe s.) abritant les tombeaux de Tamerlan et de ses descendants, orgueil de Samarkand avec sa superbe coupole côtelée bleue turquoise. Selon le proverbe local : "Si le ciel disparaît, la coupole de Gour Emir la remplacera".
Les vestiges de l’observatoire géant d’Ouloug Beg, l'un de plus grands astronomes de son temps.
Visite du Centre de Papier de soie fabriqué à la main, avec démonstration de l’ancien procédé de fabrication, situé dans un village Koni Guil dans la région de Samarkand.

Au Centre de Papier, une exposition permet de découvrir des articles d'artisanat. L’atelier permet aux visiteurs de rencontrer les artisans. La visite dure 40 minutes.
Déjeuner en cours de visites en ville.
Reste du temps libre à Samarkand.
Dîner. Nuit à l’hôtel.

Jour 13 (mardi) – SAMARKAND – TACHKENT (320 km-4-5h)
Départ par la route pour Tachkent.
Déjeuner en ville.
Installation à l’hôtel.
Après-midi libre.
Dîner à l’hôtel. Courte nuit.

Jour 14 (mercredi) – TACHKENT – ISTANBUL - PARIS
Dans la nuit, transfert à l'aéroport et envol à destination de Paris via Istanbul.

Des aménagements du programme sont possibles en fonction de la compagnie aérienne retenue lors de l'envoi de notre proposition détaillée.




similaire:

Tél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11

Tél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11

Tél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11

Tél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11

Tél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 iconTel : 04. 42. 97. 70. 75 – Fax : 04. 42. 97. 71. 99

Tél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11

Tél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11

Tél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11

Tél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 iconTel: 03 27 94 36 00 Fax: 03 27 94 36 01

Tél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11 iconTél. 02 53 35 70 10 Fax 02 53 35 70 11








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com