Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste








télécharger 113.61 Kb.
titreUne chronologie fondée sur les archives de l’artiste
page1/3
date de publication01.04.2017
taille113.61 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
  1   2   3


Paulette Expert

(13-2-1912- 13-12-2001)

Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste

avec le concours de Danielle Sabatié sa nièce

par Michel Wiedemann

Président de l’Estampe d’Aquitaine
13 février 1912 Naissance à Saint Médard de Guizières (Gironde) de Paulette Expert. Elle était l'aînée des six enfants d'André Edouard Barthélémy Expert notaire et de Catherine, née Ryckmans. Elle a cinq frères et sœurs : Marguerite née le 28-8-1913, Marie France née le 21-11-1916, Pierre né le 13-12-1919, mort pour la France en 1945 en Alsace, Henri né le 29-8-1923, Madeleine née le 11-1-1932.

Elle est très tôt pensionnaire ainsi que sa sœur plus jeune, Marguerite, chez les Dominicaines au cours Albert-le Grand, rue Thiac et passait ses jours de sortie chez ses grands-parents Ryckmans, qui demeuraient à Bordeaux. Elle fait la totalité de ses études jusqu'au baccalauréat dans cette institution.

1923 Vacances au Mouleau avec tante Madeleine (Paul), villa Nivette.
1924 Vacances à Itxassou, au Pays basque.
1925 Séjour à Paris en vacances chez tante Madeleine Paul.
12-7-1926 Prix d'application, 1er prix de langue anglaise, 1er prix de dessin, perspective, décoration au cours Albert le Grand, 13 rue Thiac. Vacances à Soulac.
1927 Dessins à la mine de plomb de grille de fer forgé in cahier N °1b.
1927 & 1928 Vacances à St Georges de Didonne.
1929 Vacances à Soulac avec Marie France Expert sa sœur.
1930 Vacances à St Georges de Didonne et St Médard de Guizières.

Août-sept. 1930 Dessin d'une jeune femme à la Bonne Blanche, domicile d'amis de Saint Médard de Guizières. Baccalauréat, première partie, en octobre. (in papier autographe).
1930-1935 Entrée à l'école des Beaux Arts de Bordeaux. Elève de Roganeau pour la peinture, de Robert Cami pour la gravure.
1931 Au concours de fin d'année, elle a le 2e prix de dessin de masque en classe élémentaire de dessin. Vacances avec son père au Mont-Dore.
Juillet 1933 1er prix de croquis en classe supérieure de l'Ecole municipale des Beaux arts.
1933 Vacances à St Georges de Didonne avec sa mère et sa jeune sœur Madeleine.
28-4-1934 La commission des professeurs de l'école des B.A. de Bordeaux retient P. Expert comme candidate au concours en loge en tant que peintre.

Elle va à Luz-St Sauveur, récompense de l'école des Beaux Arts. Au concours de fin d'année, elle remporte ex-æquo le prix de tête d'expression en classe de peinture et un rappel de 2e prix en classe supérieure de dessin de modèle vivant.
1934 Au banquet des élèves de l'école des Beaux Arts, au Sourire de Gradignan, ses professeurs signent son menu : Roganeau, J. Maxwell, R. Cami, Binquet sculpteur, Caverne (?).
29-4-1935 Lettre de M. Roganeau, directeur de l'école des Beaux Arts de Bordeaux rendant compte du concours en loge de cette école : "La section de gravure ne comportant pas de concours en loge, la Commission est d'accord pour désigner Mlle Expert qui devra exécuter une planche en taille-douce, d'après son esquisse "Orphée". Présents : M.Leroux, Vettiner, Roganeau, Buthaud, de Buzon, Cami, Malric professeurs, Sapis secrétaire. Archives Municipales Bordeaux 763 R13.
12-7-1935 Elle obtient le premier prix à l'épreuve spéciale de ce concours en loge, le deuxième prix ex-æquo des exercices de composition, le premier prix de dessin d'après le modèle vivant dans la classe supérieure (Filles) de M. C. de Buzon. Distribution des prix au Grand Théâtre sous la présidence de M. Maurice Dufrène, artiste-décorateur. Elle est admise à l'Ecole Nationale des Beaux-Arts. Le jury la propose à la ville de Bordeaux pour une pension à Paris. (in programme imprimé de la distribution des prix).

Vacances à Barèges, St Médard de Guizières et Cérons.
1935-1938 Boursière de la ville de Bordeaux à l'Ecole des Beaux Arts de Paris. Elle fréquente le Cabinet des Estampes de la Bibliothèque Nationale. Elle habite au Logement féminin, maison d'étudiantes de Mlle de Coubertin.
24-3-1936 Lettre du directeur de l'école des Beaux Arts : sont admis en loge pour le prix de Rome "Mlle Paulette Expert, peintre et graveur, pensionnaire de la Ville de Bordeaux (1ère année) pour le concours de gravure" et M. Claude Ferret, architecte. Archives municipales 763 R 13.
23 -5-1936 Délibération du Conseil Municipal accordant une subvention de 600 Fr. à trois anciens élèves de l'école des Beaux Arts de Bordeaux admis à concourir pour le prix de Rome : Mlle P. Expert, graveur, M. Joseph Rivière statuaire, M. Ferret, architecte. Archives Municipales de Bordeaux 763 R13.
3-6-1936 Lettre dactylographiée adressée à P. Expert, 12 rue St Fort à Bordeaux, en vertu d'une disposition générale de la ville de Bordeaux en faveur de ses anciens boursiers : "J'ai le plaisir de vous faire connaître que le conseil municipal, dans sa séance du 23 mai dernier a alloué une subvention de 600 Fr. pour vous permettre de faire face aux frais de modèle et de matériel engagés pour votre préparation au concours pour le prix de Rome. J'ai invité mon collègue délégué pour les finances à faire mandater cette somme au nom de M. Ryckmans votre grand-père. L'adjoint au Maire. " Archives Municipales 763 R12.
1936 Vacances à Bidarray, St Médard et Cérons.
1937 Un dessin de Paulette Expert montrant la salle de dessin de nu de l'Ecole des Beaux Arts de Paris est publié dans une brochure “ L'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts ”, Edité au profit de sa caisse de secours par La Grande Masse, 1, rue Jacques Callot, Paris, 1937, avec avant-propos de Georges Huisman. Robert Cami la félicite dans une lettre du 27 octobre 1937 pour son prix après avoir reçu le bulletin de l'Ecole.

La bourse de la ville de Bordeaux est renouvelée le 2 déc. 1937, in lettre de l'adjoint au maire.
1938 Dessins à la mine de plomb de scènes de Volpone au théâtre de Dullin, in cahier N°32A.
29-4-1938 Lettre de M. Roganeau, directeur de l'école des Beaux Arts à M. l'adjoint au Maire délégué pour l'instruction publique et les beaux arts : "Deux anciens élèves de l'Ecole sont montés en loge pour le concours définitif du Grand Prix de Rome. Ce sont :

Section de gravure : Mlle Expert Paulette

Section de sculpture : M. Courroy Roger.

Mlle Expert, comme pensionnaire de la Ville, est seule appelée à bénéficier de la subvention de 2000 Fr. inscrite au budget (art. 346, ch. Ier) M. Courroy dont la situation matérielle est modeste, n'étant pas pensionnaire (il a obtenu en 1933 le 2e prix à notre concours en loge) mais s'étant signalé depuis son entrée à l'ENSBA à Paris comme un élève de tout premier plan, je vous serai reconnaissant de bien vouloir examiner la possibilité de partager la somme ci-dessus entre ces deux élèves. Le directeur. Roganeau." Annotation en rouge : Adopté. Archives Municipales de Bordeaux 763 R12.
15-5-1938 Lettre de remerciement à M. le Maire de Bordeaux pour la subvention de 900 Fr. accordée le 10 mai 1938 à Mlle Expert, élève à l'ENSBA, section de gravure. Archives Municipales 763 R12.

22 juillet 1938 Article de Félix Oudin, massier des élèves graveurs des beaux arts à propos du prix de Rome de gravure, in Beaux Arts, chronique des arts et de la curiosité, hebdomadaire paraissant le vendredi, édité par la Gazette des Beaux Arts, N°290, p.1 et 4. "Eh bien la gravure de M. Aillaud a reproduit exactement dans son esquisse de trente six heures la composition de Dechenaud qui traitait par hasard du même sujet : Judith montrant la tête d'Holopherne au peuple assemblé", et à tel point que c'est à se demander s'il n'y aurait pas eu apport de document en loge ou à supposer qu'il y aurait eu fuite du sujet. Or une de nos camarades logistes, Mlle Expert, s'est vu mise hors de concours pour une peccadille en regard d'une si grave irrégularité, puisqu'elle fut éliminée pour avoir tout juste renversé l'image de son esquisse sans pourtant modifier le parti de sa composition. Quant à la gravure de M. Aillaud, et en bonne logique, elle trahit le démarquage incontestable dénoncé par les logistes, à quelques détails près que l'auteur s'évertua à arranger dans l'intervalle de l'esquisse au rendu, pour les besoins d'un semblant de camouflage."
Vacances avec Marie-Thérèse Meunier, lieu inconnu, puis à Cérons.
Novembre 1938 Prend part avec l'architecte Conte à l'exposition des travaux d'élèves de l'Ecole Municipale des Beaux Arts de Bordeaux.

Elle présente Judith et Holopherne, des dessins à la mine de plomb, selon un article signé G.M.
1939 La bourse de la ville de Bordeaux est renouvelée pour trois ans. Elle expose au Salon de la Société des Artistes Français N°3360 Judith [tenant la tête d'Holopherne], N° 3361 Fontaine dans un jardin [de l'école des Beaux Arts] e.f. Cette pièce est proposée la même année aux souscripteurs de l'association bordelaise des Amis des Arts.

Dessins des églises de Cernay, Lonchamp, Gallardon, portail de Chartres, "abbé Buffet aumônier des artistes quand j'étais étudiante" in cahier N ° 34A.

Avril 1939 Elle expose au salon des Amis des Arts le Paradis terrestre et Judith. Article signé Marchou in La Liberté du Sud -Ouest, 5 avril 1939.
Eté 1939 Vacances à Cérons.

Oct.-Nov. 1939 Voyage au Maroc en passant par l'Espagne pour accompagner une dame française.

1940 Expose au Salon de la Société des Artistes français N° 708a Négresse aux poissons, bu, et N° 708b Portrait d'une fillette arabe, bu. Dessin daté de Saint Emilion.
16 mars 1940 Concours de Rome, entrée en loge de Paulette Expert, photographie publiée dans la presse. Retour de Paris début juin.
1941 Expose au Salon de la Société des Artistes français N° 780 Diplôme de la Famille française, gravure sur bois. Elle participe au Concours d'émulation de l'école nationale des Beaux-Arts.
1942 Elle donne le samedi des cours aux jeunes filles d'une banlieue pour financer sa septième année. Elle suit des cours privés offerts par son oncle Roger Henri Expert, architecte, pour préparer son concours de professeur de dessin. Elle passe devant un jury impressionnant. Elle obtient la première mention du prix de Rome 1942.
12 mai 1942 Croquis de la cathédrale de Chartres, à l'occasion d'un pèlerinage des étudiants. Cahier 53.
25 oct. 1942 Nomination comme professeur de dessin au collège de garçons de Péronne (Somme) le 25 octobre 1942, installation le 2 novembre 1942.
1944 Dessin au crayon préparatoire à la gravure d'une jeune fille vue de dos avec tresses enroulées. (Carnets N° 43 et 52). Dessins de gerbes, de moissons à l'encre, cahier N° 51. Dessin de gerbes daté 14 juillet 1944, cahier N° 55. Char de foin, dessin prép. à la gravure le char picard in cahiers N° 56 et 57.
1945 Dessin de la baie de Somme, de la cathédrale d'Amiens, in cahier 45A. Voyage à Laon, Reims, Strasbourg, Bergheim 5-10 sept, St Hippolyte, sur la tombe de Pierre Expert, Mulhouse 12 sept, Lyon 14-15 sept, in cahier 45B. Fin de ses fonctions à Péronne le 12 novembre 1945.

Nomination au lycée de filles d'Aurillac le 12 novembre 1945, installation le 18 novembre. Elle habite 24 boulevard Jean Jaurès à Aurillac.
1946 Séjour de vacances à Vaux. Dessins des cathédrales d'Amiens, de Meaux.
1947 Deux dessins du Mont saint Michel, cahier N° 59.
Juin 1948 Croquis du château de Murols.
Eté 1949 Dessin de l'orme de Saint Pantaléon, et d'églises romanes. Elle dessine en Auvergne et à Avallon. Croquis au crayon de la Loire à Décize, de deux chapiteaux d'Autun, de la cathédrale de Bourges, de Saint Astier et St Léon sur l'Isle in cahier N° 60.
20-9-1949 Illustration en 25 eaux-fortes d'un recueil Poésies de Gérard d'Houville (pseudonyme d'une femme-auteur, 1875-1963) imprimé à 110 exemplaires pour les Cent femmes amies des Livres, Fequet et Baudier typographes, Camille Quesneville taille-doucier.

Cote BNF Res. M-YE-458, in 4°, 143 p.
Dessin d'une nature morte avec ail et gargoulette sur un drap. Signé Lycée 7 déc. 49 [à Aurillac]
Pâques 1950 Dessin de l'église de Brioude, et portrait de Cathou (4 ans), in cahier N° 64 ; Séjour en Gironde (croquis de filets ronds sur la Dordogne et d'église romane de Gironde in cahiers N° 66B, 68), à Anglet, à Dijon (dessin d'une fenêtre de la place d'armes de Dijon in cahier N° 67)
Août 1950 Voyage à Rouen (dessin du quai, de la cathédrale cahier N°(?) Paris, croquis d'une visite d'une exposition d'estampes japonaises : Hokusaï, Utamaro, de ponts de Paris, de la cathédrale de Rouen, in cahier n° 65, voyage de 15 jours en Hollande : Volendam, Amsterdam, musées.
Juil.-sept 1950 Prend part à l'Exposition de gravures originales contemporaines organisée par la Société des Artistes rouennais et de Normandie au Musée des Beaux-Arts de Rouen avec N° 479 Etang de Cléry sur Somme p.s., N°480 Le Chemin creux, bu, N° 481 Jeunes filles dans les blés, e.f., N° 482 Le Soleil matinal dans les marais, e.f., N° Coup de vent sur l'étang, e.f.
Septembre 1950 Dessin source de la gravure de la vendangeuse in cahier N° 68.
1951 Croquis de taureaux de Lascaux (cahier N° 71), de statues de la cathédrale d'Albi et du jardin de l'évêché d'Albi.
Pâques 1951 Croquis : vers Carcassonne, Narbonne, Agde, Sète, Beaucaire, Arles, étang de Berre, Sanary, St Raphael, Assise, Rome : Arc de triomphe, ruines d'un amphithéâtre, cloître de St Paul, plafond de la Sixtine, (cahier N° 69).
Eté 1951 Vacances au Cap Ferret, dessins cahier N° 73, voyage à Venise en septembre. Croquis du Rialto (cahier N°74) de gondoles, d'une lanterne dans la nuit, source d'une gravure (cahier N° 75) et d'après des personnages de Tiepolo, (cahier N° 76). Source de la gravure des barques à Venise (cahier N° 77). Expose à Bordeaux.
Hiver 1951 Dessin de montagne enneigée et de ski dans le Cantal (cahier N° 77).
Juin 1952 Dessin de filet rond sur la Dordogne (cahier N ° 79), source lointaine d'une gravure. Clermont, Lyon, Ambérieu, Le Puy, chapelle St Michel d'Aiguille (cahier N ° 83).
Eté 1952 Dessins de la place de la Bourse de Bordeaux et du chœur de la cathédrale (cahier N° 80). En août, voyage en Grèce et en Turquie par bateau avec Simone Fonfraide : Brindisi, Ostuni, Monopoli, Samothraki, Corfou, Delphes, les Météores, Athènes, Acropole (cahier N° 79A), Parthénon, Erechthéion, musée de l'Acropole, église de la Péribleptos, musée, Gytheion, Taygète, val de Tempé, canal de Corinthe, Corinthe, Candie (cahier N ° 81 & 84). Dessins à la plume à Daphni, Eleusis, Corinthe, au tombeau de Clytemnestre, à la porte des lions, crayon à Nauplie, Istanbul, église de Karie Djami, mosquée de Souleïman, Eyup, Anadolu Hisar, Izmir, Gallipoli, mer de Marmara, rivage de Troie (Cahier N°82).
19 sept-19 oct. 1952 Prend part au XXème salon des Beaux Arts de la Société artistique du Cantal à Aurillac, dans les salles du musée. N° 43 Aurillac au cœur du Pays Vert, pastel, N° 44 Descente vers la ville, pastel, N° 45 Le chalet sur la montagne, pastel, N° 46 La carrière sous la neige, pastel, N° 47 Le Vieil Aurillac, gravure sur cu, N° 48 Les champs sur le plateau, gravure sur cuivre.
21 mars-11 avr. 1953 Expose avec trois autres graveurs Claude Piéchaud, Hildegarde Bek, Maurice Portal à l'atelier d'art "Les Moulins " 22 rue de Tourlaque, Paris, XVIIIe. Inauguration par Monsieur Adhémar, conservateur du Cabinet des Estampes de la B. N.
1953 Voyage au Danemark , en Suède et Norvège: petite sirène de Copenhague, musée national de Copenhague, quai de Nyhaven à Copenhague, château d'Helsingör (cahier N° 89), musée de Stockholm, barques de vikings, Lillehammer, Dovie, Danbas ?, Bygg ou Bige (source d'une gravure au burin in cahier N° 90), Losn, l'église du cerf-volant, Nyborg , bateau à voile "Dronning Ingrid ", Odense, Haderslev, Rodenberg, in cahier N° 91. Elle en rapporte une paire de cornes de cervidé à Paillet. Dessins d' Andernach, Rheinsburg, Hirzenach, Bingen, la Pfalz de Bacharach, dans le même cahier N° 91 sans date.
1954 Expose à Milan et y laisse des gravures. Voyage en Roussillon : sardane à Banyuls, aquarium à Banyuls, pêche aux lamparos, in cahier N° 93. Bords du Tarn, chapiteaux et cloître de St Michel de Cuxa, colonnes de St Martin du Canigou, barques et côtes de la Méditerranée, bateaux et pêche au lamparo in cahier N° 95 daté 1954. Eglise, bateaux et panorama de Collioure, falaises aux alentours de Millau in cahier N° 97 daté 1954.

Dessins de Roussy, Vejelle, du Cap Ferret, de la frise de monstres de l'église romane de Saint Paul les Dax, de St Jean de Luz et du château de Foix in cahier N° 94 daté 1954. Dessins de Paillet : bateau, quai, in cahier N° 96 daté 1954. Dessins de La Baule : bateaux, marée basse, filets carrés sur une jetée, Le Croisic, Le Toumelin, in cahier N° 98 daté 1954.

Dessins de gerbes, de bœufs attelés, d'une fontaine avec cygnes à Aurillac, du radeau Kon Tiki.
Printemps 1955 Dessins en Auvergne, sources de Fontaine gelée à Aurillac, & Promenade du Gravier, de motifs asiatiques, de murex , de paysages, d'un clocher gothique à V. de R., d'une tour à Najac, d'un château à Graves, d'une église à Varen, d'une tour à St Antonin Nobleval, d'une piéta et du cloître à Moissac, des cerfs, bisons chevaux de Lascaux , paysage des Eyzies, rue de Sarlat, de la vallée de la Jordanne in cahier N° 101.

Dessin du port de Bordeaux, in cahier N° 102, de Conques ? in cahier N° 104. Dessin source de la
  1   2   3

similaire:

Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste iconChapitre 1 : Données fondamentales théoriques, comparatives et historiques...
«la nation est une communauté spirituelle fondée sur le passé, l’Histoire et les traditions, et surtout sur l’avenir avec une volonté...

Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste iconCe dossier sur les solides apporte les données classiques sur ce...
«découverte à partir des Arts» se place en début d’année, chaque notion étant reprise par la suite de façon plus technique et plus...

Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste iconAttention danger ! Danger en vu ! L’avez-vous vu ?
«Les nombreuses années d’expertise et d’expérience dont nous disposons dans ce domaine nous permettent d’adopter une approche polyvalente...

Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste iconLe classicisme Le Classicisme
«honnête homme» et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection

Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste iconEnsemble de tendances et de théories, en particulier littéraires,...
«honnête homme» et qui développent une esthétique fondée sur une recherche de la perfection

Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste iconFonctionne dans les 2 sens : de 2 à 1 «à quelle question cet objet est IL la réponse ?»
Chaque œuvre produit une réponse à la question que pose l’artiste. L’artiste s’exprime par l’image car IL n’y arrive pas par les...

Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste iconCroissance et transformations sectorielles : d’une économie post-industrielle...
«sociologique», rôle accru de l’Etat, rôle moteur des services collectifs. Ce thème sera repris au tournant du xxème siècle à travers...

Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste iconB. Informations apportées par les pollens et les foraminifères. Les...

Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste iconL´évolution des sciences a travers le temps et les civilisations
«la connaissance claire et certaine de quelque chose, fondée soit sur des principes évidents et des démonstrations, soit sur des...

Une chronologie fondée sur les archives de l’artiste iconI initiation
Suivez-moi bien. IL va me falloir discuter une ou deux idées qui sont universellement acceptées. Ainsi, par exemple, la géographie...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com