Veille media








télécharger 0.51 Mb.
titreVeille media
page9/17
date de publication01.04.2017
taille0.51 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   17

GENOCIDE DES TUTSI


Nota CVAN : Nous ne commentons pas les informations de la presse francophone que nous relayons sur notre site. Lorsqu'ils traitent du génocide des Tutsi, certains journalistes utilisent le terme simplificateur de "génocide rwandais". Or, l'expression "génocide rwandais" réhabilite le négationnisme et son double génocide (celui des Tutsi par les Hutu et des Hutu par les Tutsi). C'est aussi la thèse des autres négationnistes qui justifient le crime des Jeunes-Turcs contre le peuple arménien par des crimes d'Arméniens contre des Turcs. Le négationnisme se combat par la rigueur des mots d'histoire. Au lecteur d'avoir cet avertissement en mémoire, pour mieux analyser les articles de notre Revue de Presse. En revanche, nous remercions les journalistes qui mettent en pratique la rigueur nécessaire à ces thématiques sensibles.

Nous relayons aussi les articles concernant les crimes de guerre décrits récemment comme un "génocide" perpétré au Congo par les forces armées rwandaises entre 1993 et 2003, selon la version préliminaire d'un rapport de l'ONU. Mais nous attirons l'attention de nos lecteurs sur le fait que, même lorsqu'ils sont publiés dans les plus grands titres de la presse française et internationale, certains articles émanent essentiellement - et faut-il s'en étonner - des cercles négationnistes proches des milieux du Hutu Power, responsables du génocide des Tutsi au Rwanda en 1994. Est-ce une manière pour eux de transformer leurs victimes en bourreaux ? Sans vouloir prendre partie sur des faits qui méritent encore d'être étudiés, il importe de rester vigilants car nous connaissons ce processus avec les propagandes turques et azéries, également très puissantes au sein d'organismes internationaux tels que l'ONU.


Rwanda : la Cour suprême rejette un recours de l'opposante Ingabire

Le Vif.be

jeudi 18 octobre 2012 à 16h20

(Belga) La Cour suprême rwandaise a rejeté jeudi un recours de l'opposante Victoire Ingabire contestant la constitutionnalité d'une loi sur l'idéologie du génocide en vertu de laquelle elle risque la prison à vie.

"La Cour ne trouve aucune contradiction entre la loi sur l'idéologie du génocide et la Constitution," a déclaré un panel de neuf juges rwandais à Kigali. Victoire Ingabire, opposante notoire au président rwandais Paul Kagame, est actuellement jugée pour "complicité de terrorisme" et "propagation de l'idéologie du génocide". Le parquet a requis la perpétuité contre Mme Ingabire, qui rejette les accusations portées contre elle.

Dans l'attente de l'arbitrage de la Cour suprême, le Tribunal de Kigali, qui la juge, avait reporté à vendredi 19 octobre son verdict. Présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU), formation d'opposition non reconnue par Kigali, Victoire Ingabire, une Hutu, est incarcérée depuis octobre 2010 et poursuivie pour complicité de terrorisme, propagation de l'idéologie du génocide, sectarisme et divisionnisme, atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat, création d'un groupe armé avec l'intention de provoquer la guerre. L'accusation a affirmé disposer de preuves de transferts d'argent de Mme Ingabire au profit des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), une rébellion hutu rwandaise qui multiplie les exactions dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) et que Kigali qualifie de "terroriste".

Mme Ingabire était revenue au Rwanda début 2010, après 17 ans d'exil aux Pays-Bas. Elle avait cherché, en vain, à se présenter à l'élection présidentielle rwandaise. Paul Kagame, dont le Front patriotique rwandais (FPR, ex-rébellion) a stoppé le génocide des Tutsi en 1994, avait été réélu avec 93% des voix. Le jour même de son retour au Rwanda, l'opposante, après avoir déposé des gerbes de fleurs à un mémorial du génocide à Kigali, avait demandé que les auteurs de crimes commis contre les Hutu en 1994 soient aussi jugés. Kigali accuse Mme Ingabire d'avoir ainsi nié la réalité du génocide, au cours duquel au moins 800.000 personnes selon l'ONU, essentiellement Tutsi, ont été tuées.

(OLIVIER VIN)

http://www.levif.be/info/belga-generique/rwanda-la-cour-supreme-rejette-un-recours-de-l-opposante-ingabire/article-4000196044462.htm

http://www.collectifvan.org/article.php?r=4&id=68214

Troisième report du verdict dans le procès de l'opposante rwandaise Ingabire

RTL Info

Belga | 19 Octobre 2012 13h21

La justice rwandaise a reporté pour la troisième fois vendredi son verdict dans le procès de l'opposante Victoire Ingabire, poursuivie notamment pour "complicité de terrorisme" et "propagation de l'idéologie du génocide".

Le verdict est désormais prévu le 30 octobre, a déclaré le tribunal de Kigali qui juge Mme Ingabire, opposante notoire au président Paul Kagame. Le précédent report avait été décidé pour permettre à la Cour suprême rwandaise de se prononcer sur un recours de Mme Ingabire, qui contestait la constitutionnalité de la loi sur l'idéologie du génocide.

La Cour suprême a rejeté jeudi ce recours. "Nous avions précédemment ajourné le verdict à la date d'aujourd'hui en espérant que la Cour suprême rende sa décision (...) le 5 octobre, cependant la décision de la Cour suprême a été annoncée hier 18 octobre", a expliqué vendredi la juge Alice Rulisa. "Dans ce contexte, nous avons besoin de plus de temps pour parvenir à un verdict clair."

Le Parquet a requis la perpétuité contre Mme Ingabire, qui rejette les accusations portées contre elle et boycotte son procès. Présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU), formation d'opposition non reconnue par Kigali, Victoire Ingabire, une Hutu, est incarcérée depuis octobre 2010 et poursuivie pour complicité de terrorisme, propagation de l'idéologie du génocide, sectarisme et divisionnisme, atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat, création d'un groupe armé avec l'intention de provoquer la guerre.

Partie suivre une formation aux Pays-Bas peu avant que n'éclate le génocide des Tutsi en 1994, Mme Ingabire est revenue au Rwanda début 2010. Le jour même de son retour au Rwanda, l'opposante a demandé que les auteurs de crimes commis contre les Hutu en 1994 soient aussi jugés. (BERTRAND GUAY)

http://www.rtl.be/info/monde/international/915379/troisieme-report-du-verdict-dans-le-proces-de-l-opposante-rwandaise-ingabire

http://www.collectifvan.org/article.php?r=4&id=68216

Rwanda : l'opposante Victoire Ingabiré risque la prison à vie

Par RFI

Article publié le : vendredi 19 octobre 2012 - Dernière modification le : vendredi 19 octobre 2012

A Kigali, la Cour suprême doit rendre ce vendredi 19 octobre son verdict dans le procès de Victoire Ingabiré pour complicité de terrorisme et propagation de l'idéologie génocidaire. Hier, nouvelle déception pour le camp de l'opposante qui contestait la constitutionnalité de la loi sur l'idéologie du génocide. Mais les juges ont rejeté le recours déposé contre ce texte. Loi sur laquelle s'appuie le parquet pour réclamer la prison à vie. Victoire Ingabiré, - qui avait voulu se présenter à la présidentielle de 2010 -, rejette les accusations portées contre elle et boycotte son procès.

Les magistrats de la plus haute juridiction ont refusé de voir une contradiction entre la Constitution qui prévoit la liberté d'opinion et d'expression et la loi sur le négationnisme du génocide. En fait, cette loi pose problème parce qu'elle est mal définie et suffisamment vague pour permettre toutes les interprétations.

Perçue comme un instrument utilisé par le régime de Paul Kagame pour étouffer toutes critiques et toute opposition elle a été très critiquée notamment par des ONG internationales de défense des droits de l'homme.

Face à ces critiques, le gouvernement rwandais avait promis, il y a deux ans, de corriger la loi pour la rendre plus précise. Mais depuis, aucune révision n'a été faite. Plusieurs personnalités ont été condamnées à de longues peines de prison pour révisionnisme ou divisionnisme ethnique. C'est le cas de l'ancien président Pasteur Bizimungu. Ce Hutu qui a combattu aux côtés de la rébellion du FPR, Front patriotique rwandais, avait été nommé chef de l'Etat en 1994.

Ses ennuis ont commence en 2001 lorsqu'il a voulu créer son parti avec l'ancien ministre Charles Ntakirutinka. Lui aussi condamné. Après 5 ans d'emprisonnement, Pasteur Bizimungu a bénéficié d'une grâce présidentielle.

Dans les chefs d'inculpation de Victoire Ingabiré figure la propagation de l'idéologie du génocide. On attend aujourd'hui le verdict de la Haute cour dans ce procès. Le parquet a requis la prison à vie contre l'opposante rwandaise.

http://www.rfi.fr/afrique/20121019-rwanda-opposante-victoire-ingabire-risque-prison-vie

http://www.collectifvan.org/article.php?r=4&id=68217
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   17

similaire:

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media
«solidarité des naufragés» sans laquelle aucun combat ne peut aboutir. [Dossier L’Express Article 2]








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com