Programme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail








télécharger 38.22 Kb.
titreProgramme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail
date de publication29.06.2017
taille38.22 Kb.
typeProgramme
ar.21-bal.com > documents > Programme
COMMUNIQUE DE PRESSE

Le New National Theater-Tokyo & Le Logoscope présentent

logo-image-jdp-fb.jpg

CLOUD/CROWD

En mai 2013, le Logoscope, laboratoire de recherche artistique à média multiples - Monaco, a accueillit JAPON Dance Project, sous l’impulsion de sa directrice artistique Mimoza Koïke (plateforme des arts de la scène) qui est aussi danseuse principale de la Compagnie des Ballets de Monte-Carlo.

Lors du All Nippon Ballet Gala, en 2012, Mimoza rencontre et collabore avec quatre danseurs chorégraphes japonais de très haut niveau - Yasuyuki ENDO (Ballet National de Marseille), Naoya AOKI (danseur et chorégraphe freelance), Masahiro YANAGIMOTO (danseur et chorégraphe freelance), Hokuto KODAMA (Royal Ballet de Suède) - tous engagés dans le monde professionnel de la danse, certains à l’international et d’autres au Japon.

Ils décident alors de s’associer pour travailler ensemble et mettent en place JAPON Dance Project en collaboration avec Agnès Roux, directrice du Logoscope et Noriko Katayanagi-Bonafede comme manager.

Les 30 et 31 août 2014, ils présenteront leur nouvelle création chorégraphique intitulée CLOUD/CROWD au New National Theater-Tokyo.

Sur l’invitation du New National Theater-Tokyo qui a produit cette création, les cinq danseurs-chorégraphes de Japon Dance Project se sont appuyés sur l’idée suivante : sous le même ciel, nous sommes entrain de vivre un temps différent. Ces autres au bout du fil, au loin, toujours connectés… Nous sommes tellement serrés… Virtuellement globalisé… Pourtant nous sommes si éloignés. Je suis ici. Tu es là. Alors comment se joindre ?

Il est aussi question de croiser les singularités de chacun ainsi que leurs différentes pratiques de la dance. Tous japonais et autant de parcours originaux qui cherchent des manières à être ensembleincarnées sur une sorte de territoire imaginaire : un Japon flottant

In the world there are many high-quality dancers, but I was very impressed with JAPON dance project’s energy and they are five strong personalities on their individual merits who harmonized to create something above excellent.

Tatsuo Mochizuki, Nouveau Théâtre National de Tokyo

CLOUD/CROWD

PROGRAMME : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail.

DUREE DU PROGRAMME : 1 h 20 avec l’entracte (+ durée cocktail)

CHOREGRAPHIE : Mimoza KOÏKE, Yasuyuki ENDO, Naoya AOKI, Masahiro YANAGIMOTO et Hokuto KODAMA

DANSEURS : Yui Yonezawa (New National Theatre-Tokyo), Ayako Ono (New National Theatre-Tokyo), Akimitsu Yahata (New National Theatre-Tokyo), Mimoza KOÏKE (les Ballets de Monte-Carlo), Yasuyuki ENDO (Ballet National de Marseille), Naoya AOKI (danseur et chorégraphe freelance-Tokyo), Masahiro YANAGIMOTO (danseur et chorégraphe freelance-Tokyo), Hokuto KODAMA (Royal Ballet de Suède), Kenta Kojiri (danseur et chorégraphe freelance-Tokyo), Chiaki Horita (GöteborgsOperans Danskompani) et Mikio KATO (Académie de Danse Princesse Grace-Monaco).

MUSIQUE : Davy Bergier

SCENOGRAPHIE : Shizuka Hariu

LUMIERE : Hisashi Adachi

COSTUMES : Akemi Sou

REGISSEUR PLATEAU : Hajime Morioka

DATES/HORAIRES : Samedi 30 août 2014 à 17 h & Dimanche 31 août 2014 à 15 h

LIEU : Nouveau Théâtre National

      1. Honcho, Shibuya-ku, 151-0071 TOKYO

CAPACITE DE LA SALLE : 750 sièges

BIOGRAPHIES DES DANSEURS-CHOREGRAPHES DE JAPON DANCE PROJECT :

Mimoza Koïke, née à Tokyo en 1982, vit et travaille à Monaco.

De 1998 à 2000, elle étudie la danse au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon. Elle obtient son diplôme avec mention très bien. Puis elle poursuit sa formation au Jeune Ballet du Conservatoire de Lyon. En 2001, elle rejoint le Ballet du Grand Théâtre de Genève. En 2003, elle entre aux Ballets de Monte-Carlo que dirige Jean-Christophe Maillot. En 2005, elle est promue soliste. Depuis lors, Mimoza Koike est devenu une danseuse de premier plan dans cette compagnie. Mimoza Koike possède de grandes qualités artistiques et techniques rares faisant aussi d’elle une danseuse populaire auprès des chorégraphes invités aux ballets par Jean-Christophe Maillot comme Sidi Larbi Cherkaoui, Jiri Kylián, William Forsythe, Johan Inger, Matjash Mrozewski, Emio Greco, Pieter C. Scholten, Inna Yohanson, Alexander Ekmann ainsi que sur des pièces de répertoires de chorégraphes tels que George Balanchine, Nijinski, Maurice Béjart. Depuis 2007, sous l’impulsion des Imprévus de Jean-Christophe Maillot et de l’ESAP, elle a développé un travail en création chorégraphique et a signé des pièces comme en 2007, «Voisinages» ou encore en 2008, «U Turn» co-signée avec Jérôme Marchand ; en 2010 «Rossignols» ; en 2012, «Ichi Ni San» et «Kodama». En 2008, elle signe aussi un solo «Amenimo» lors d’un Gala à Tokyo. Elle est la directrice artistique de la plate-forme des arts de la scène du Logoscope depuis 2010.
Yasuyuki ENDO, né à Tokyo en 1969, vit et travaille à Marseille.

En 1991, il entre au Star Dancers Ballet Tokyo et en 1994, au Australian Ballet. Puis en 1996, il revient au Star Dancers Ballet Tokyo. En 1998 il reçoit le 10ème Muramutu Award au Japon. Entre 1999 et 2004, il rejoint le Charleroi Danses plan-k en Belgique et collabore avec Frédéric Flamand. Il chorégraphie «Haoto» pour le project Pasarelles (Belgique) et «Chain» pour le Aoyama ballet festival au Japon. Il forme un groupe d’arts performatifs «BOnoBOS» avec Taka Shamoto et réalise des créations et des workshops avec The Saison Foundation Japon. Il travaille aussi comme danseur avec Saburo Teshigawara dans «I was real document» et «Turandot». En 2005, Yasuyuki Endo entre au Ballet National de Marseille comme soliste et chorégraphe. Il signe des créations comme «MAYDAY MAYDAY MAYDAY This is...», «DOJYOJI+», «Té TO Té» et «3 in Passacaglia». Il est aussi le Directeur de répétition. En 2008, il crée «Kaeru» pour le NBA ballet de Tokyo et en 2009, «Super MAN Project épisode 1» qui a été présenté au Festival international de danse du film de Berlin. En 2010, il continue le «Super MAN Project» au Musée d’Art Contemporain de Marseille puis il est invité à donner un workshop pour le studio Architanz à Tokyo. Depuis 2011, il organise le All Nippon Ballet Gala Dance Festival au profit de la catastrophe du tremblement de terre de Tohoku à Yokohama et Tokyo. et il a également organisé Gala de Fukushima. Il chorégraphie «LOVE LOVE ROBOT » pour SDB Tokyo. En 2013, il chorégraphie «Da.Da.Ma.Da.MAD» pour l’ouverture de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture.
Naoya AOKI, né à Tokyo en 1973, vit et travaille à Tokyo.

Il commence la dance à l’âge de 16 ans et étudie parallèlement la structure de l’organisme humain à Tokyo. Il développe et enseigne ainsi sa propre méthode dénommée «Contact x Equilibre». En 2004, il fonde la Noism company, première compagnie de danse japonnaise à recevoir une subvention de l’Etat. En 2009, il chorégraphie et interprète «l’oeuf» à l’International Art Festival de la coopération économique de Setouchi. En 2011, il forme avec Masahiro Yanagimoto une unité de recherche chorégraphique dénommée +81. Ils présentent deux créations : «Lilly» et en 2012 «Shakotan blue» au All Japan Charity Gala Valle. En 2012, il crée «Kuuneru dance» et «4 .... soku» pour le projet «nous allons aller danser / ODORINI Ikuze! Deuxième vol.2», de la structure de «Kuuneru danse» (Toritto danse) qu’il dirige pour la célébration de théâtre communautaire. Naoya continue à investir sa nécessité de danser en tant qu’être humain flottant entre la tradition de l’esprit absolu et l’oeuvre contemporaine.
Masahiro YANAGIMOTO, né à Osaka en 1976, vit et travaille à Tokyo

En 1988, il joue dans une troupe de théâtre pour enfants qui lui donne l’opportunité de jouer dans une série télévisée. Puis il apprend la danse jazz. En 1994, il fait une formation intensive en danse classique au «Art Ballet Naniwatsu compagnie». En 1996, il remporte la deuxième place du Kobe Dance Compétition et obtient un rôle principal dans «Shéhérazade» pour le Kaisai Ballet Association. En 1998, il part travailler en Allemagne, au Staatstheater Braunschweig en tant que soliste puis TANZ Theater de Munich au côté de Pierre Wyss. De 2000 à 2002, il entre au Tanz Theater München avec Philip Taylor et commence une carrière en danse contemporaine. En 2002, il part aux Pays-Bas et entre au Ballet Scapino de Rotterdam. Puis en 2004, il danse pour la Conny Janssen Danst et en 2005 au Dance Galili. En 2006, il revient vivre au Japon comme chorégraphe, danseur indépendant, professeur et leader de W. Parallèlement, Il développe son langage chorégraphique en compagnie du danseur et chorégraphe Naoya Aoki dans sa propre unité dénommée +81. Depuis 2008, Il est l’un des co-fondateurs de la C/société avec Shintaro Ooe qui a donné lieu à une tournée européenne avec «IKI SI TAI».
Hokuto KODAMA, né à Tokyo en 1982, vit et travaille à Stockholm.

Il débute sa formation en danse au Tokyo Ballet Works. Après avoir remporté de nombreuses compétitions dont le Concours international de ballet de Varna en 2000, il poursuit sa formation au San Francisco Ballet School. Il commence sa carrière professionnelle au Alberta Ballet (Canada) de 2001 à 2004.Puis il entre comme premier soliste aux Grands Ballets Canadiens de Montreal de 2004 à 2008. De 2008 à 2012, il rejoint le Gothenburg Ballet (Suède) et puis il devient premier soliste du Royal Swedish Ballet. C’est un danseur extrêmement polyvalent avec une grande expérience de la danse théâtrale et la technique de l’improvisation. Hokuto a pris part à d’importantes créations avec de nombreux chorégraphes de renommée internationale comme Mats Ek, Wim Vandekeybus, Johan Inger, Stijn Celis, Emanuel Gat, Tilman O’Donell et Inbal Pinto, (...). Il a également dansé dans des pièces d’Ohad Naharin, Jiri Kylian, Sasha Waltz, Alexander Ekman et d’autres. Hokuto est aussi chorégraphe. Il crée en 2010 «Nudans» pour le Göteborg Ballet’s project pour jeunes danseurs. De 2010 à 2011, il mène au Japon le « Point Blank project » avec Kenta Kojiri et Yuuki Yamada.

COURTES BIOGRAPHIES DES ARTISTES INVITES :

DANSEURS :

Ayako Ono, né à Tokyo en 1986. Elle étudie la danse à la Noriko Kobayashi Académie de Ballet et à l'Institut de ballet de New National Theater sous Noriko Kobayashi , Patrick Armand et Asami Maki . En 2007, elle rejoint le Ballet National du Japon en tant que soliste, et immédiatement le directeur artistique David Bintley en fait sa vedette dans sa nouvelle production de "Aladdin" et crée le rôle principal pour elle. Avec le Ballet National du Japon, Ayako danse les rôles principaux dans "Casse-Noisette", "Le Lac des cygnes", "Don Quichotte", "La Bayadère "… Elle a également dansé le rôle principal dans "Roméo et Juliette" de Macmillan puis " Manon" et "Cendrillon" d'Ashton ainsi que "Coppelia" de Roland Petit, "La Chauve –Souris » de Fokine, "L'Oiseau de feu Carmina Burana " de Bintley. En 2011, elle a été promue Principale. Ayako a également reçu de nombreux prix de danse comme le Swan Meilleur Jeune danseur du Ministère de la Culture et le Japon critique de danse Association Award en 2010.

Yui Yonezawa, né en 1987 à Aichi. Après une formation à Yoko Tsukamoto Studio de danse classique, elle a remporté de nombreux concours international de ballet. Liste des prix comprennent; Le premier prix au Concours de danse de Kobe (2004), Médaille d'or au Concours junior international de Varna Ballet (2004), troisième prix au Concours international de ballet de Nagoya (2005), troisième prix au USA Concours international de ballet de Jackson (2006). En 2006, Yui se joint au Ballet de San Jose aux Etats-Unis, et il a dansé jusqu'à son retour au Japon en 2010 pour rejoindre le Ballet national du Japon en tant que soliste. Avec le Ballet national du Japon, elle a dansé des rôles principaux dans "Swan Lake" "Casse-Noisette", "Giselle" "Don Quichotte", ainsi que de Mme Ashton "Prince Cendrillon" de Bintley "de la pagode" "Sylvia", Fokine «The Firebird ". Elle a été promue danseuse principale en 2013.

Akimitsu Yahata, né à Tokyo en 1984. Formé sous Kiyoko Ishii et Etsuko Adachi à l'Institut de Ballet Kiyoko Ishii. Il poursuit sa formation à l'Institut du Nouveau Théâtre National Ballet en 2003, et rejoint le Ballet National du Japon en 2005 en tant que Corps de Ballet. Rapidement, le directeur artistique David Bintley lui donne un premier rôle dans "Carmina Burana", et l'a promu au Soliste en 2006. En 2008, Bintley créé le rôle d'Aladdin pour Akimitsu, dans la nouvelle production de "Aladdin" dont il a été acclamé par la critique. En 2012, il est promu premier danseur. Akimitsu est le lauréat de la 33e Danse Award Nimura.

Kenta Kojiri a commencé à danser à l'âge de trois ans, et a terminé sa formation en recevant le prestigieux Prix de Lausanne en 1999. Il débute alors sa carrière en rejoignant les Ballets de Monte-Carlo puis en 2003 le Nederlands Dans Theater 2 et le Nederlands Dans Theater 1, trois ans plus tard. Sa dernière saison (2010) au Nederlands Dans Theater (NDT) a été marqué par Jiří Kylián, chorégraphe résident, au cours de laquelle Kenta a dansé dans sa dernière création, "Mémoires d'Oubliettes". En 2005, il a notamment reçu la Médaille de bronze (Catégorie Modern Dance) à l’International Ballet Competition & Modern Dance. Actuellement, Kenta travaille en tant que danseuse et chorégraphe indépendante sur la scène internationale et continue de partager ses connaissances avec les artistes du Japon.

Chiaki Horita, née en 1989 à Hiroshima, elle étudie la danse classique à l'école d’Ikemoto Ballet au Japon. Elle travaille ensuite avec la compagnie Noism de Jo Kanamori, en tant que stagiaire pendant deux ans. En 2008, elle rejoint le Nederlands Dans Theater II, puis le GöteborgsOperans Danskompani en 2011.

Mikio Kato, né en 1996, il étudie la danse classique à l’école d’Hitomi Takeuchi Ballet sous la direction de Shigeki Sato au Japon. En 2011, il entre à l’Académie de Danse Princesse Grace à Monaco. En 2014, Il reçoit le prestigieux 6ème Prix de Lausanne et devrait rejoindre cet été, la compagnie des Ballets de Monte-Carlo.

MUSICIEN :

Davy Bergier est un artiste français aux multiples talents (compositeur, parolier, DJ et illustrateur), vivant à Tokyo. Après un cursus au Conservatoire de musique, il s’ouvre à d’autres domaines artistiques. Dans les années 90, sa notoriété l’amène à collaborer avec des groupes comme la Raclette, Djam ou encore Jimmy Cliff. En 2001, il devient directeur artistique pour Pschent Music où il réalise un buzz en produisant la série de compilation « Hotel Costes ». En 2005, il fonde Only Music, une société de production de musique pour la télévision, les films et Internet. Depuis 2011, il est «l'homme» d'un nouveau groupe de rock alternatif appelé Volga.

SCENOGRAPHE :

Shizuka Hariu est architecte et scénographe, basée à Bruxelles, Londres et Sendai. Elle est co-directeur du SHSH / Shin Bogdan Hagiwara et Shizuka Hariu Architecture + Scénographie créé en 2009. Elle est également membre de la Société British Theatre Designers et l'Association japonaise des concepteurs et des techniciens du Théâtre. Son travail scénographique décrit la relation entre le béton et l'espace imaginaire. Elle a réalisé des œuvres majeures dont Réflexions sur la Table Verte (Olga de Soto), Pénombre (Rosalba Torres, Les ballets C de la B), Compil d'Avril (Charleroi Danses), LoveLoveRobot (Yasuyuki Endo, Star Danseurs de ballet de Tokyo), Hopscotch (Rabbit Hole Collective), Ville : zen (Shobana Jeyasingh) et Sacred Monsters (Société Akram Khan et Sylvie Guillem)…

COSTUMES :

Akemi Sou est née à Tokyo. Elle est devenue un styliste freelance tout en fréquentant une école d'art. Depuis lors, elle continue de travailler avec les meilleurs acteurs et actrices pour les principaux spots TV, magazines, émissions de télévision, des films et des défilés de mode en tant que Top runner. Elle a été remarquée dans son travail pour les couvertures de WITH magazine, pour le Japan railroad publicity pour Sayuri Yoshinaga, pour de nombreux films avec Ken Takakura, Japanese annual music live "Kouhaku utagassen" sur NHK, pour les publicités TV de Shideido et de Sony ainsi que pour de grandes sociétés en Asie.

logopetitLE LOGOSCOPE

Laboratoire de Recherche Artistique à Média Multiples

Résidence Athéna - 25 av Crovetto Frères - MC 98000 MONACO

Ateliers : place du crédit Lyonnais à Beausoleil

00.33.(0)6.62.83.38.01 - agnesroux@lelogoscope.com - www.lelogoscope.com

similaire:

Programme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail iconLe programme principal se trouve dans la classe «Mastermind»
«Mastermind». Celle-ci va définir deux instances de la classe abstraite Joueur qui seront de type ordinateur contre humain (à noter...

Programme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail iconUn cocktail pétillant d’annonces
«Silence» avec une ventilation plus silencieuse et asservie au niveau de puissance 10 kW

Programme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail iconLes deux théories (la dissonance cognitive et l’influence minoritaire)
«Le tout est plus important que la somme des parties.» (Exemple : la disposition des sièges des députés à l’assemblée nationale peut...

Programme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail iconNotes d’inclusion
«avec» : relie deux actions : «amygdalectomie avec adénoïdectomie» IL s'agit d'une procédure

Programme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail iconSommaire
«nobles», s’observant de loin depuis leurs milieux respectifs. Ainsi, ce terme de «donjon» sous entendra pour les deux parties un...

Programme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail icon2 j : marche de lloret de mar- tossa de mar
«Venise Espagnole» avec sa très belle zone résidentielle de plus de 40 km de canaux. Accueil par votre guide accompagnateur et promenade...

Programme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail iconRapport final rapport d’Etude d’élaboration des spécifications techniques,...
«Accords parties» et de lancement des dao relatifs aux travaux des marchés et aires d’abattages à réhabiliter ou à aménager le long...

Programme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail iconSavourez l’instant présent
«le visage [de Jésus] se mit à briller comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière.» Le spectacle qui s’offrait...

Programme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail iconI oncle Anghel
«œufs rouges», Dimi sortit dans la cour, mettre feu à la moyette et tirer des coups de fusil à blanc. Toute la marmaille le suivit,...

Programme : Spectacle en deux parties avec entracte, suivit d’un cocktail iconToute ressemblance des héros de ce roman avec des situations réelles,...
«- graines de moutons, de matons», se dit-il, se reprochant sitôt sa morgue élitaire en croisant deux doigts








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com