Salle Mozart «Allemagne / Brésil»








télécharger 20.45 Kb.
titreSalle Mozart «Allemagne / Brésil»
date de publication09.07.2017
taille20.45 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos





Lundi 14 mai 2012 / 20h30

Ecole des Trois Quartiers

En cas d’intempéries : Salle Mozart



« Allemagne / Brésil »

Le Concert impromptu (quintette à vent)

Bach, Villa-Lobos, Carlos Jobim, Hermeto Pascoal

De l’art de la fugue aux Choros, Bachianas, Samba, Bossa nova…

« Son infinie poésie, ses intelligentes mises en scènes ou chorégraphies, avec toujours en ligne de mire l’idée de créer une œuvre d’art total. Le Concert Impromptu s’entend simplement dans l’art de la séduction et fait partie des formations de musique de chambre les meilleures et les plus originales que je connaisse. Il mérite d’être redécouvert à chaque fois. » (Miriam Schreinzer / Jeunesses Musicales d’Autriche)
Allemagne-Brésil est une création musicale, scénique et visuelle conçue comme un thème et variations sur des musiques d’Heitor Villa-Lobos et Jean-Sébastien Bach. Ce spectacle joue sur les oppositions de styles en mettant en jeu les origines et les styles de jeu musicaux de deux nations éminemment footballistiques et musicales. Allemagne-Brésil exprime la force de deux langages universels (musique et football), jeux porteurs de ferveur, de joie, d’inventions sans cesse renouvelées. Ce spectacle veut exprimer la jubilation du jeu et de la rencontre : ainsi le cœur bat autour des sentiments d’excitation que procure le jeu, qu’il ait lieu sur un terrain de football ou dans une salle de concert. En outre, dans ce match, dans cette rencontre, dans cette partie musicale ou footballistique à jouer, il s’agit de gagner, de se gagner c’est-à-dire de se dépasser, de jouer le jeu : il s’agit de conquérir une partition, un espace mental, des espaces physiques pour le football ; dans tous les cas, il s’agit de conquérir son public, de gagner la confiance de ses coéquipiers à crampons ou partenaires de solfège. Allemagne-Brésil est en rupture avec les clichés traditionnels collés au football et à la musique dans le sens d’un rétablissement de la vérité face aux croyances et aux dogmes qu’il est bon d’afficher dans les logiques d’appartenance au sport ou à l’art… Ce spectacle cherche à transcender les clivages, réhabiliter la cour d’école et le garage comme lieux vivants et humains de rencontre et de jeu pour le football ou la musique.

Un concert tous publics dans une école !...

En 2011, le Festival de musique de Toulon et sa région programmait avec succès une soirée de musique de chambre dans un collège où se déroulait la résidence du Quatuor Parisii.

En 2012, ce sera dans une école primaire, celle des Trois Quartiers à Toulon, à l’occasion d’une résidence de trois jours du Concert Impromptu.

Cette résidence fera intervenir le quintette à vent, à partir d’une autre école du centre ville de Toulon : l’école Jules Muraire et du Conservatoire National à Rayonnement Régional de Toulon Provence Méditerranée, dans différentes classes de primaire abordant ainsi des notions telles que le rythme, la mélodie, la dissonance, le silence dans la musique, le dialogue, le geste…

Ce projet s’inscrit dans le dispositif « Réseau Ambition Réussite à l’école » en partenariat avec la Ville de Toulon (Service Education et Projet Educatif Local), l’Education Nationale (Inspection Académique du Var, Inspection Education Nationale Toulon 2) et l’active collaboration du Festival de musique de Toulon et sa région.

Le Concert impromptu

Yves Charpentier (flûte)

Etudes musicales à Lyon puis à Genève à la Haute Ecole de Musique où il obtient en 1985 un premier prix de virtuosité, premier nommé. Ancien élève de Science-Po Lyon, lauréat de la Fondation Laurent-Vibert, sa carrière musicale est encouragée par le flûtiste Michel Debost. Il fonde en 1991 Le Concert Impromptu, quintette à vent, où il se trouve libre d’exprimer son esprit créatif et dont il est le directeur artistique.
Michaela Hrabankova (hautbois)

Née à Prague, elle s'initie au hautbois avec Joseph Vacek, hautbois solo et membre du quintette du Théâtre national de Prague. Elle est diplômée cum laudae de la Musikhochschule de Kalsruhe en 2010. Elle suit l'enseignement de Jacques Tys au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris, lors d'un échange Erasmus. Elle est lauréate du concours de radio Concertino Praga, de la Fondation Alvaro Gomez en 2007. Elle a donné son premier concert avec Le Concert Impromptu au Festival de Grimaud au Printemps 2010.

Jean-Christophe Murer (clarinette)

Après une licence en musicologie à l’université de Strasbourg en 1990, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon dans la classe de Jacques di Donato. Il a été marqué par les rencontres avec le clarinettiste contemporain Armand Angster et le compositeur Helmut Lachenmann. Il se consacre au Concert Impromptu depuis 1996, notamment en réalisant des transcriptions et des arrangements pour le quintette, de Debussy à Gil Evans, en passant par Abed Azrié.
Eric Villevière (cor)

Formé au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, il est lauréat de la Fondation de France en 1989 et premier prix du Concours International d’ensembles à vents à Strasbourg en 2000. Nourri de ses expériences de chef d’ensembles à vents, de corniste sous la baguette d’Emmanuel Krivine et de directeur de Conservatoire, sa personnalité artistique curieuse et éclectique l’a conduit à intégrer Le concert Impromptu en 2007.
Vincent Legoupil (basson)

Après des études à Caen dans la classe de Philippe Bertemont, il entre dans celle de Gilbert Audin au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il obtient un premier prix en 2008. Ce parcours d’excellence témoigne de son attachement aux couleurs du basson français. Ayant rejoint le Concert Impromptu en 2009, il cultive aussi son goût pour le chant ; il est également créateur et co-directeur artistique du Festival classique d’Arromanches.
La création Allemagne-Brésil est une commande du Théâtre L’Esplanade du lac de Divonne-les-Bains (direction Dominique Chenillot) soutenue par le département de l’Ain dans le cadre d’un projet de territoire. Cette création s’effectue à cheval sur 2010 et 2011 sur les principes d’un Work in progress - chantier en cours. Ainsi Le Concert impromptu est présent pour différentes étapes du projet dès l’automne 2010 et jusqu’au printemps 2011. L’été 2011 permet de finaliser la forme finale pour une première à l’automne 2011.


Ecole des Trois Quartiers

« Construire des écoles, c’est élever des temples de l’éducation où l’instruction constitue la force, et l’ignorance la faiblesse des citoyens. » (Extrait du discours prononcé le 22 octobre 1905 par le maire de Toulon Marius Escartefigue).

Monument historique. L'école élémentaire des trois quartiers est un des bâtiments les plus anciens de Toulon.

L'école élémentaire des Trois-Quartiers est située à la Loubière, dans la partie nord-est de Toulon, et accueillait également les enfants des quartiers voisins de Siblas et de Sainte-Catherine (actuel Vert-Coteau), d'où son nom. Commencée en 1905 et inaugurée en 1908, elle est l'œuvre de l'architecte Charles Maurel avec la collaboration du sculpteur Emile Reynier.

Les trois ailes abritant les salles de classe s'appuient sur deux pavillons d'angle, autour d'une vaste cour ombragée de platanes. Un étage de soubassement permet de compenser l'importante déclivité nord-sud du terrain. La façade sud, tournée vers la ville, bénéficie d'un traitement monumental : un portique de trente-deux arcades en plein cintre, entre deux avant-corps décorés à l'antique, évoquant davantage un temple qu'une école. Les autres façades sont rythmées par une alternance de piliers en brique ou en pierre, avec au sommet, un bandeau de carreaux de céramique colorée, à décor de bogues et de feuilles de marronnier sur les ailes.

Si l'on y retrouve les éléments de construction courants à l'époque, la brique et la pierre, les poutrelles métalliques ou la céramique décorative, la dimension de cette école, le traitement à l'Antique de son architecture et la relative abondance de son décor sont tout à fait exceptionnels.

© Guy Vivien



Les Classiques du Festival 2011 / 2012

similaire:

Salle Mozart «Allemagne / Brésil» iconBibliographie 62 Cône Sud et Brésil Introduction du Chapitre 4 :...
«nouveau régionalisme», caractérisé par la multiplicité des flux et des réseaux qui polarisent les activités tissant les filets de...

Salle Mozart «Allemagne / Brésil» iconBibliographie 62 Cône Sud et Brésil Introduction du Chapitre 4 :...
«nouveau régionalisme», caractérisé par la multiplicité des flux et des réseaux qui polarisent les activités tissant les filets de...

Salle Mozart «Allemagne / Brésil» iconLes produits écologiques de egger, mis en scène avec créativité
«Fields of Ideas». L'Allemagne y est présentée sous un jour vivant, terre fertile regorgeant d'idées et de solutions innovantes et...

Salle Mozart «Allemagne / Brésil» iconSynopsis Opéra-bouffe en 2 actes de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Salle Mozart «Allemagne / Brésil» iconBresil

Salle Mozart «Allemagne / Brésil» iconBresil

Salle Mozart «Allemagne / Brésil» iconL’ architecture contemporaine au Brésil

Salle Mozart «Allemagne / Brésil» iconL’homme à l’étui
«C’est défendu, IL suffit !» Dans la permission ou le congé, IL y avait pour lui quelque chose de suspect, de vague et d’incomplet....

Salle Mozart «Allemagne / Brésil» iconVoyage en allemagne du 19 au 30 mars

Salle Mozart «Allemagne / Brésil» iconUnion europeenne allemagne








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com