À Endenich aujourd'hui un quartier de








télécharger 88.56 Kb.
titreÀ Endenich aujourd'hui un quartier de
page2/3
date de publication13.07.2017
taille88.56 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > documents > Documentos
1   2   3

Les années de Leipzig : Lieder, premières compositions orchestrales

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e7/r._%26_c._schumann.jpg/170px-r._%26_c._schumann.jpg

http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf14/skins/common/images/magnify-clip.png

Clara et Robert Schumann.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/53/felix_mendessohn_bartholdy.jpg/170px-felix_mendessohn_bartholdy.jpg

http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf14/skins/common/images/magnify-clip.png

Felix Mendelssohn en 1846.

L'année 1840 voit le début d'une nouvelle phase créatrice pour Schumann avec la composition de cent trente huit lieder. Alors que ses compositions précédentes pour piano étaient peuplées de son seul imaginaire, il s'ouvre à l'imaginaire des poètes. La perspective du mariage avec Clara élargit sa fantaisie créatrice et le voyage à Vienne l'a mis en contact direct avec la création de Schubert. En outre, ses compositions pour le piano n'ont pas été un énorme succès commercial et les lieder promettent des rentrées plus importantes. Ceci donne Myrthen op. 25, recueil de 26 lieder sur des textes d'auteurs divers qu'il mettra dans la corbeille de noces de Clara, les Liederkreis, op. 24 sur des textes de Heine, op. 35 sur des textes de Justinus Kerner, op. 39 sur des textes d'EichendorffL'Amour et la Vie d'une femme sur des textes de Chamisso op. 42, Les Amours du poète sur des textes de Heine, op. 48… Le Liederfrühling, op. 37 sur des textes de Rückert comprendra quatre lieder composés par Clara.

Le couple s'installe dans sa vie conjugale. Robert compose, effectue le travail d'éditeur de sa revue (il écrit des critiques, entretient un réseau de correspondants en Allemagne et à l'étranger, dirige la publication). En 1843, il enseigne au conservatoire de Leipzig, créé par Mendelssohn. Clara s'occupe du foyer, parfait sa culture générale négligée durant ses années d'enfant prodige en lisant GoetheShakespeareJean Paul, étudie les œuvres de BachBeethovenChopin et bien sûr de Schumann. Elle réalise les réductions pour piano de ses œuvres orchestrales, compose quelques pièces pour piano. Les Schumann font salon, organisent des concerts et des lectures, reçoivent …
En 1841, Schumann écrit sa première symphonie, la Symphonie du printemps, op. 38, qui sera créée par Felix Mendelssohn à la direction de l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, l'Ouverture, Scherzo et Finale pour orchestre op. 52, une Fantaisie pour piano et orchestre qui, quatre années plus tard, sera complétée de deux mouvements pour devenir le Concerto pour piano , op. 54, une symphonie en ré mineur qui, réorchestrée, deviendra la Quatrième Symphonie, op. 120.

Si 1841 était consacrée à l'orchestre, il aborde la musique de chambre en 1842. De cette année-là datent les Trois quatuors à cordes, op. 41, dédiés à Mendelssohn, le Quintette avec piano op. 44, le Quatuor avec piano, op. 47. En 1843 il compose Le Paradis et la Péri op. 50, oratorio profane pour soli, chœur et orchestre d'après la légende hindoue Lalla Rookh de Thomas Moore qui sera de son vivant, avec sa première symphonie, son plus grand succès12. La première à Leipzig le 4 décembre 1843 est aussi la première apparition de Schumann en tant que chef d'orchestre. C'est un succès, bien que le compositeur myope et peu autoritaire ait du mal à contrôler l'orchestre. La soprano Livia Frege écrit à Clara « Si seulement votre cher mari pouvait se décider à quereller un peu et à réclamer une plus grande attention, cela irait certainement plus facilement »13. Après la première de Dresde Friedrich Wieck, impressionné, propose la réconciliation.

Clara réduit son activité de concertiste. Elle effectue tout de même des tournées, en Allemagne du Nord accompagnée par Robert puis seule au Danemark en 1842, en Bohême… Bien que les revenus du compositeur Schumann augmentent sensiblement, les dépenses sont grandes et les tournées aident à renflouer les caisses. En janvier 1844, les Schumann partent pour une tournée de quatre mois en Russie. Schumann y trouve le moyen de satisfaire sa curiosité intellectuelle mais considère dégradant son rôle de « mari de la pianiste ». En outre sa santé empire. Il est sujet à des phobies, des crises d'angoisse, des vertiges, qui s'accentuent au cours des voyages.

Au retour de Russie les symptômes s'aggravent et à l'automne 1844, il sombre dans une profonde dépression14 accompagnée des symptômes déjà connus et d'un acouphène qui reviendra par la suite.

Les années de Dresde

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/ansicht_dresden_um_1850.jpg/170px-ansicht_dresden_um_1850.jpg

http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf14/skins/common/images/magnify-clip.png

Dresde vers 1850.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/dc/robert_u_clara_schumann_1847.jpg/170px-robert_u_clara_schumann_1847.jpg

http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf14/skins/common/images/magnify-clip.png

Robert et Clara Schumann
en 1847.

La succession de Mendelssohn à la tête du Gewandhaus de Leipzig est confiée au compositeur danois Niels Wilhelm Gade, en dépit des aspirations de Schumann. Il se sépare de la Neue Zeitschrift für Musik et le couple décide de s'installer à Dresde, où il emménage le 11 décembre 1844. Clara dispose maintenant d'un salon de musique à elle où elle peut répéter sans déranger Robert. Il reprend, conjointement avec Clara, l'étude de Bach.

Bien qu'elle soit capitale du royaume de Saxe et, en dépit de sa riche architecture baroque, Dresde est, comparée à Leipzig, une ville provinciale sur le plan culturel. Elle n'a même pas de salle de concerts permanente. On y organise des concerts privés, on se rencontre entre artistes.Richard Wagner, qui avait cherché à se faire connaître du critique influent de Leipzig, est un interlocuteur fréquent, particulièrement en politique15. La santé de Schumann s'améliore mais reste fragile. Sa popularité de compositeur s'accroît, même en-dehors d'Allemagne. En 1848 Le Paradis et la Péri sera joué à New York16.

Il accompagne Clara dans des tournées à Vienne, à Berlin, en 1846, mais elle ne rencontre plus ses succès d'enfant prodige. En 1847 la mort de Félix Mendelssohn est un choc. En mai 1849, la révolution de 1848 atteint Dresde. La famille Schumann quitte la ville de manière rocambolesque et se réfugie jusqu'à la mi-juin à Kreischa. En novembre 1849 Ferdinand Hiller qui était parti de Dresde pour Düsseldorf en 1847, part pour Cologneet propose Schumann comme son successeur.

À Dresde, Schumann compose des fugues et des pièces pour piano à pédalier, mais aussi des chœurs pour l'ensemble qu'il reprend d'Hiller en 1847. Il termine en 1845 son Concerto pour piano, op. 54, compose en 1846 sa Deuxième Symphonie en ut majeur, op. 61, son Premier Trio, op. 63 en 1847.

1848 voit l'achèvement de son unique opéra, Genoveva, qui ne remportera qu'un succès d'estime, et de Manfred, mélodrame pour voix parlée, chœur et orchestre d'après le poème de Byron.

1849 est l'occasion d'une nouvelle explosion créatrice dans tous les genres: lieder, musique pour piano, musique de chambre, ensembles vocaux, chœurs. Cette année-là, l'Allemagne célèbre le centenaire de Goethe ; c'est pour Schumann l'occasion de terminer ses Scènes de Faustcommencées en 1844. La révolution se verra évoquée par les Marches, op. 76.

Quatre de leurs enfants sont nés à Dresde. Schumann s'intéresse aussi aux enfants dans ses compositions avec l' Album pour la jeunesse, op. 68 (qui contient entre autres le Gai laboureur), l'Album de lieder pour la jeunesse, op. 79 (composé pendant la révolution) et Douze pièces à quatre mains pour petits et grands enfants, op. 85.

L'apogée et le crépuscule

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/69/schumann_daguerreotypie.jpg/170px-schumann_daguerreotypie.jpg

http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf14/skins/common/images/magnify-clip.png

Robert Schumann, d'après undaguerréotype de 1850.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/11/johannes_brahms_1853.jpg/170px-johannes_brahms_1853.jpg

http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf14/skins/common/images/magnify-clip.png

Johannes Brahms vers 1853.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/22/bnschum1.jpg/170px-bnschum1.jpg

http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf14/skins/common/images/magnify-clip.png

L'asile d'Endenich aujourd'hui.

La proposition de Düsseldorf offre à Schumann le prestige d'une position de Generalmusikdirektor et un revenu annuel de 750 thalers. Pour Clara c'est la perspective de reprendre une activité régulière de concertiste.

Pour la ville c'est la perspective d'engager un compositeur célèbre, et aussi d'avoir « deux artistes pour le prix d'un ». Les Schumann emménagent le 2 septembre 1850.

La ville fait un accueil chaleureux aux deux musiciens et les débuts de Schumann à la tête de l'orchestre sont concluants dans sa première saison où a lieu, le 6 février 1851, la brillante première de sa troisième symphonie, la Symphonie « Rhénane », op. 97, mais son peu d'aptitude à la direction d'orchestre va vite amener une situation de conflit. Il manque d'autorité, sa battue est peu claire, il s'exprime d'une voix faible et peu intelligible, les répétitions l'épuisent et il doit les interrompre fréquemment. Malgré le soutien de Clara qui tente de pallier ses défaillances, Schumann a de plus en plus de mal à diriger un orchestre avec chœur composés en grande partie d'amateurs et qui, livrés à eux-mêmes, entrent en quasi-rébellion.

Les critiques enflent. À l'été de 1852 ses troubles le reprennent, l'acouphène revient, et il doit laisser la baguette à son assistant Tausch jusqu'en décembre. Le festival de Rhénanie, qui se tient en mai 1853 à Düsseldorf, et pour lequel Schumann doit partager la baguette avec son prédécesseur Hiller et Tausch, est un succès mitigé. Il dirige sa Quatrième Symphonie avec succès mais le clou du festival est le concert Beethoven dirigé par Hiller avec en soliste le jeune virtuose Joseph Joachim qui deviendra un ami du couple Schumann.

Les troubles le reprennent l'été suivant, accentués de douleurs rhumatismales et de lombalgie. En août apparaissent des troubles de la parole. Le 30 septembre Johannes Brahms se présente aux Schumann et leur joue ses premières compositions. Ils l'accueillent avec enthousiasme. En octobre Schumann compose les Contes, op. 132, pour clarinette, alto et piano et les Chants de l'aube, op. 133 pour piano. Le 27 octobre la première de la Fantaisie pour violon, op. 131 avec Joachim en soliste est le dernier concert qu'il dirige à Düsseldorf17. À la proposition de ne diriger que ses propres œuvres et de laisser le reste à Tausch, Schumann répond par un « ultimatum » qui correspond de facto à une démission, laquelle ne deviendra effective qu'en octobre 1854.

Une tournée Schumann/Schumann en Hollande est un succès. En janvier 1854 les Schumann retrouvent Joachim et Brahms à Hanovre. De retour à Düsseldorf, son acouphène le reprend et le 17 février tourne en hallucinations acoustiques. Dans ses hallucinations il entend un thème qu'il note et sur lequel il compose les Variations des esprits (Geistervariationen) les jours suivants. Le 27, il sort de chez lui, en pantoufles, et, après avoir traversé Düsseldorf sous la pluie, se jette prétendument dans le Rhin. Clara se réfugie avec ses enfants chez une amie et le 4 mars Schumann est conduit à l'asile du Dr. Richarz à Endenich, près de Bonn, dont il ne sortira plus.

Pendant l'été 1854 il se repose, lit, effectue de nombreuses promenades à pied dans les environs en compagnie d'un gardien. Il attend en vain des nouvelles de Clara qui ne lui communique même pas la naissance de son fils Felix le 11 juin. Elle lui écrit une première lettre en septembre.

Durant la période suivante son état s'améliore. Il reçoit des visites, de Brahms, de Joachim, de Bettina von Arnim. Jusqu'en juillet 1855 il entretient une correspondance abondante et s'occupe de l'édition de ses œuvres, compose des accompagnements de piano pour les Caprices de Niccolò Paganini, un prélude de choral et d'autres œuvres qui seront détruites par la suite. Après sa visite à Schumann en mai 1855, Bettina écrit à Clara que selon elle le compositeur a été atteint seulement d'une « crise nerveuse » et qu'on doit le sortir au plus tôt de l'asile.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/64/schumanngrabbonn.jpg/220px-schumanngrabbonn.jpg

http://bits.wikimedia.org/static-1.23wmf14/skins/common/images/magnify-clip.png

Tombe de Robert et Clara Schumann
au vieux cimetière de Bonn.

Clara rencontre alors le Dr. Richarz et lui expose qu'il n'est pas question de faire rentrer un Schumann « à demi-guéri » à la maison. Le déclin de celui-ci s'accentue lorsqu'il se rend compte qu'il n'a plus d'espoir de sortir. Il écrit sa dernière lettre à Clara le 5 mai. À partir du printemps 1856 il refuse la nourriture. Les 16 et 17 avril 1856 il brûle les lettres de Clara et d'autres papiers personnels. Le 23 juillet 1856, Schumann est mourant. Clara se décide finalement à le revoir. « Il me sourit, écrira-t-elle, et d'un grand effort m'enserra dans ses bras. Et je ne donnerais pas cette étreinte pour tous les trésors du monde ». Le 29 juillet, dans l'après-midi, Schumann meurt des suites d'une cachexie.

Descendance

Robert et Clara Schumann ont eu huit enfants :
1   2   3

similaire:

À Endenich aujourd\Quelle source dans les exercices
«Nos villes d’un cœur brûlant», nous sommes invités à contempler la ville d’aujourd’hui comme elle est; dans «Les mots de Dieu pour...

À Endenich aujourd\Four Seasons, en collaboration avec Visionary Partners, ressuscite...
«The Surf Club fourmille d’histoires fascinantes, et aujourd’hui nous réinventons le passé nostalgique de Miami et son fameux «beach...

À Endenich aujourd\Rapport de stage licence une réflexion sur les réformes du droit...
«Toute réforme de la procédure consiste aujourd’hui, à accélérer la marche du procès» écrivait le doyen hebraud (1)

À Endenich aujourd\Rémunérer des unités d’œuvre définies et dont on peut comparer le...
«Notre Père», nous sommes disposés à vous verser, chaque mois, plusieurs millions d’euros. IL suffirait de remplacer simplement la...

À Endenich aujourd\Développement juillet 2015-Aujourd’hui

À Endenich aujourd\Ça c’est aujourd’hui, tant pis !

À Endenich aujourd\2Qu’est-ce que la franc-maçonnerie aujourd’hui ? 1Définition préliminaire

À Endenich aujourd\Aujourd’hui, nous allons parler d’un pays qui a une histoire très ancienne, plus de

À Endenich aujourd\Résumé Le vote par Internet est aujourd’hui une réalité en cours...

À Endenich aujourd\Quelles questions concernant l’environnement, la politique et la...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com