Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques








télécharger 115.27 Kb.
titreQuestion de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques
page1/3
date de publication24.10.2016
taille115.27 Kb.
typeCours
ar.21-bal.com > documents > Cours
  1   2   3
SYSTEMES D’INFORMATION

Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques.

Partie théorique + cas pratique (consiste a la critique d’un système d’info et l’élaboration d’un système d’info cible).


  1. Les technologies de l’information et de la communication

  2. Le schéma directeur des systèmes d’information

  3. Conduite d’un projet système d’information : projet ERP

  4. L’assistance à la maîtrise d’ouvrage

1ère partie : les Nouvelles technologies
Logiciel : ensemble des programmes ayant une finalité précise. Ensemble de programmes, règles, procédés, et la documentation associée relatifs au fonctionnement d’un traitement de données.
Systèmes d’information : ensemble de logiciel et programme qui vient piocher dans le patrimoine informationnel de l’entreprise organisée en base de données qui vont être analysées pour optimiser la gestion de l’entreprise.
Base de données : ensemble de données relatif à un domaine défini de connaissances contenant l’ensemble des informations, des règles et des faits qui constituent le domaine de compétence du système.
Informatique : Science du traitement rationnel de l’information considérée comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines technique, économique et social.
Progiciel : logiciel étendu. ERP = Entreprise Ressource Planning. Les ressources sont humaines, matérielles et financières.
Bref Rappel historique :

  • Dans les années 80, l’entreprise est unique en ce qui concerne les systèmes d’information. On fait du développement spécifique (informaticiens qui sont dans l’entreprise qui réalisent des programmes pour aider l’entreprise à faire ces traitements quotidiens) sur mesure (L3G). Il s’agit de développer des programmes spécifiquement pour une entreprise donnée. Le standard = ERP.




  • Dans les années 90, on met en place une approche métier. C’est le début de l’industrialisation (L4G= langage de 4ème génération, AGL). En 1995, approche processus : Mise en place de progiciels (traite la gestion des stocks, la compta général, ana, la paie…) paramétrables. C’est la naissance du concept de l’ERP : créer au départ pour planifier les ressources. C’est le début de la faillite des SSII et des AGL.




  • Aujourd’hui, nous sommes en plein âge d’or des ERP. Concept d’entreprise étendue, intégration et ouverture, de multi plateforme (JAVA, Open source). On est dans le e- à tout faire.

Structure d’une équipe informatique :


  • DSI (directeur systèmes d’information), qui peut être le DAF dans les petites structures.

  • CP : chef de projet

  • A : analyste

  • AP : analyste programmeur

  • P : programmeur


Architecture client serveur

Architecture n tiers ou client léger



De quelle information parle-t-on ?

  • archives, microfilms, photos

  • fax

  • conversations téléphoniques

  • correspondances

  • manuscrites

  • e-mail


10 à 15% de l’information est structurée dans l’entreprise

40% du temps de travail au bureau est consacré à la recherche et au rassemblement de l’information.

80% du temps de cycle des documents est un temps d’attente.


Privilégier les flux aux stocks


Les étapes

Temps et ressources constatés

Temps et ressources conseillés

Acquisition de l'information

40%

20%

Traitement et gestion de l'information

30%

20%

Diffusion de l'information et feed-back

20%

50%

Administration

10%

10%


Les systèmes de communication
Les technologies de l’information et de la communication :

  • Internet / intranet / extra net

  • e-business

  • ERP

  • EDI – Web EDI

  • Datawarehouse

  • EIS – Business Intelligence

  • CRM

  • Workflow

  • Knowledge Management

  • GEIDE

  • CTI

  • GPAO

  • SCM


Internet / Intranet / Extranet :
Ce sont des formats de données et des protocoles standardisés d’échanges à travers un réseau d’échanges d’informations.


    • Internet est donc un outil de communication en permettant :

  • l’échange d’information par le biais des e-mails.

  • La diffusion et la récolte d’informations diverses grâce aux sites web.

  • La vente en ligne ou le commerce électronique.




    • La notion d’Extranet permet de donner aux clients / distributeurs un


Se base sur un couple identifiant mot de passe
Accès au système d’information de l’entreprise via un système de contrôle d’accès performant et s’appuyant sur les technologies Internet. C’est un support naturel du web-EDI (échange de donnée informatisée).


    • La notion d’Intranet permet d’étendre la notion d’entreprise et donc d’accès à son système d’information au-delà du site géographique même de l’entreprise.

    • Il s’agit par exemple de donner accès au système d’information aux employés nomades.

    • Il représente aussi un bon support des outils de communication interne. Ex : étudiant de l’esc on peut avoir accès à l’intranet de l’ESC même si en dehors de l’école on peut y accéder.



E-business :

C’est l’utilisation des technologies Internet afin d’optimiser les processus de gestion en entreprise, qu’il s’agisse de travail en interne, d’activités interentreprises, ou de relations avec la clientèle et les partenaires. Echange entre entreprise en ayant pr but de faire des affaires.

E-commerce :

Ce sont les échanges d’informations commerciales utilisant les nouvelles technologies de l’information, le fax, le téléphone, i.e. les ventes à distance de produits ou services via un site Internet.



e-commerce



e-business



Flux d’un module de gestion administrative


ERP :

L’ERP – Entreprise Ressource Planning – est un prologiciel dédié à la gestion d’une organisation et qui se veut « intégré » pour partager un maximum d’informations, tout en limitant les interfaçages . Il planifie les ressources de l’entreprise.
Logiciel compta (morceau de programme qui met en lien 2 logiciels pr qu’ils communiquent)


Logiciel compte




BBD


BBD

Logiciel ventes

L’ERP contient naturellement le module de compta, de paie et dès qu’on édite la facture, automatiquement ça basculera en compta.

De ce fait cela réduit le nbre de comptable. Pendant lgts la solution mais il faut s’occuper des relations clients, fournisseurs.

La notion d’ERP couvre deux dimensions capitales : le degré d’intégration (DI) et la couverture opérationnelle (CO) qui peuvent se définir de la façon suivante


  • le DI définit la capacité de fournir à l’ensemble des acteurs de l’entreprise une image unique, intègre, cohérente et homogène de l’ensemble de l’information dont ils ont besoin pour jouer pleinement leur rôle.




  • La CO définit la capacité de fédérer l’ensemble des processus de l’entreprise dans chacun des domaines qui la constituent et ce dans une approche transversale qui optimise sa productivité.


Pour être intégré, un prologiciel de gestion doit :


  • Emaner d’un concepteur unique.

  • Garantir à l’utilisateur l’unicité de l’information assurée par la disponibilité de l’intégralité de la structure de la base de données à partir de chacun des modules même pris individuellement. Il n’y a qu’une seule base de donnée.

  • Reposer sur une mise à jour en temps réel des informations modifiées dans tous les modules affectés.

  • Fournir des bases d’audit basées sur la garantie d’une totale traçabilité des opérations de gestion.

  • Couvrir soit une fonction de gestion, soit la totalité du système d’information de l’entreprise.


Il regroupe toute ou partie des applications de gestion standard nécessaires à l’entreprise, que ce soit les applications horizontales (comptabilité, gestion des ressources humaines) ou verticales (gestion de production, gestion de stock).

Quand on installe un ERP, on parle d’implémentation.

Les caractéristiques sont :

  • Couverture de tous les domaines de gestion

  • Intégration

  • Temps réel

  • Approche par processus

  • Partage des données de base


Les avantages sont

  • Temps réel donc gain de temps

  • Pas de doublons donc fiabilité de l’information

  • Organisation optimisée d’où une réactivité plus forte

  • Transparence de l’information, reporting

  • Simplification des évolutions par changement de version


Exemple du processus prise de commande

  • Service commercial : reçoit toutes les commandes (logiciel commercial)

  • Bureau d’études : analyse technique validation (base de données du BE)

  • Service financier : validation en cours (logiciel comptabilité)

  • Service commercial : enregistre, transmet à la production (logiciel commercial)



3 services acteur

Des ruptures

Des ressaisies

Des risques

Des délais

Insatisfaction client

Processus 1 :

Commande Négoce

Client Négoce

Enregistrement

+

Validation

Globale

(tech/finance)

+

Diffusion des informations rapides en cas de problème

+ Transfert automatique à la production

Processus 2 :

Commande GMS

Client GMS

Enregistrement

+

Validation

Globale

(tech/finance)

+

Diffusion des informations rapides en cas de problème

+ Transfert automatique à la production

1 service acteur responsable : ADV

- suppression des ruptures

- plus de ressaisie

- moins de risques

- bien meilleur délais

- satisfaction client


Inconvénients et risques d’un projet ERP :

  • L’investissement

  • Changements organisationnels induits

  • Besoin de compétence en interne sur l’aspect gestion de projet

  • Risque de non cohérence

  • Risque de non maîtrise du projet

  • Risque sur le management du projet

  • Risque sur l’accompagnement au changement. Les PME pensent parfois que le conseil n’est pas fait pour la taille de leur structure.

  • Risque sur la qualité du projet


Les enjeux de 620 grandes entreprises mondiales :


Ambitions

Rang




USA

Europe

Améliorer la satisfaction client

1

3

Améliorer la productivité

2

2

Améliorer la qualité produit/service

3

5

Réduire les coûts

4

1

Réduire les délais

5

4





















Edi – Web EDI

  • L’EDI, c’est la dématérialisation des échanges d’informations entre les partenaires d’entreprise.

  • Son but est de remplacer les documents papier et les procédures manuelles par leurs équivalents électroniques.

  • L’EDI, c’est l’échange des données structurées selon des messages préétablis et normalisés, d’ordinateur à ordinateur (d’application à application) par des moyens électroniques et dans un environnement technique parfois hétérogène.

  • Une variante de l’EDI est EFI (échange de formulaires informatisés).

  • Il permet de faciliter l’échange d’informations entre les entreprises et les grandes administrations.

  • Mais, désormais, tous les fournisseurs s’ouvrent au web ; on parle alors de Web-EDI.


L’EDI ne passe pas par Internet puisqu’il a été mis en place avant que le net arrive dans les entreprises. Il passe par le réseau RTC (Réseau Téléphonique Commuté).

Datawarehouse

  • La conception d’un Detawarehouse (ou entrepôt de données) permet de définir une politique cohérente et structurée d’organisation et de stockage des données issues de la gestion quotidienne de l’activité.

  • Les analyses basées sur ce Datawarehouse pourront être interprétées par l’intermédiaire d’un logiciel EIS (Executive Information System), le tout appelé Système d’Information et d’Aide à la Décision.

  1   2   3

similaire:

Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques iconRésumé : a partir de l’étude du cas de La Ruche à Paris (France),...

Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques iconComment nous connaissons-nous les uns les autres comment percevons-nous...
«l’être avec lequel je parle est-il d'une façon ou d'une autre conscient ou intelligent ?», n’est plus une question rhétorique posée...

Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques iconRésumé Alors que la rapidité, la surconsommation, la course aux profits...
«Slow Movement» est de proposer une nouvelle voie de réflexion avec des principes philosophiques sur le design et la technologie

Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques iconLe désir en institution
«Interpréter l’enfant», IL fut beaucoup question de la pratique en institution orientée par le discours analytique, expérience singulière...

Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques iconCadre général
«Conduite de Projet» dispensé au Master 1 stic. L’objectif est de mettre en application les concepts du cours de cette ue en suivant...

Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques iconNote : le site officiel de cas par ja-sig est
«client cas». IL ne délivre les ressources qu'après s’être assuré que le navigateur qui l'accède se soit authentifié auprès du serveur...

Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques iconQuestion N°1 Quel diagnostic a été posé par les médecins qui ont...

Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques iconRésumé : L’Anthropologie juridique envisage le droit à trois niveaux...
«femme s’est-il construit en anthropologie ? Le sujet «femme» en anthropologie

Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques iconCours 4 : la compréhension des œuvres Introduction : concepts généraux et définitions
«prothèses», qui sont des extériorisations de certaines capacités d’expression ou de fabrication. Notre moyen d’expression est aussi...

Question de cours + perception des nvelles technologies, les concepts qu’on va aborder + cas pratiques icon«Le lieu de vie et la question de l’habitable»
«pratiques» (de Certeau). Les «lieux de vie» semblent d’une part façonnés par l’environnement (Hall) (mouvement centripète) et, d’autre...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com