La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un








télécharger 0.67 Mb.
titreLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un
page5/13
date de publication03.07.2017
taille0.67 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

2009, budget et impôts à la hausse

Martine Petitout, indépendante

Vous faîtes de gros efforts pour limiter vos dépenses. Pendant ce temps, Hélène Mandroux ne connaît pas la crise et bâtit des équipements de prestige avec pour conséquence une hausse des impôts locaux et de la dette. Une gestion déplorable !
La pollution lumineuse

Nicole Moschetti - Stamm, pour le groupe des Verts et LCR-CUALS

La pollution lumineuse est une forme de pollution peu connue et qui cependant a des effets sur l’environnement, la faune, la flore et qui est responsable d’un gaspillage énergétique. On parle de pollution lumineuse quand les éclairages artificiels sont si nombreux qu’ils nuisent à l’obscurité naturelle de la nuit au delà des besoins liés à la sécurité des passants.

A Montpellier, comme dans la plupart des villes européennes, d’innombrables sources de lumières artificielles : éclairage urbain mal maîtrisé, enseignes publicitaires, vitrines de magasin, bureaux allumés nuit et jour de façon inutile…

Le développement de l’urbanisation a amplifié le phénomène.

En dix ans, le nombre de points lumineux en France a augmenté de 30 %. Outre le gâchis énergétique, les effets sur la biodiversité sont catastrophiques : elle est responsable de la disparition de nombreux insectes eux-mêmes nécessaires à la pollinisation, à l’alimentation des oiseaux, et à l’horloge biologique de la faune et de la flore. Pour toutes ces raisons, les Verts militent pour une gestion économe et maîtrisée des éclairages publics et une réglementation stricte des enseignes lumineuses.

Les articles signés n’engagent que leurs auteurs et aucunement la rédaction.

La délibération du conseil municipal du 2 avril 2008 prévoit un espace consacré à l’expression des conseillers municipaux n’appartenant pas à la majorité municipale, à proportion de leur représentation.


Page 19
Vies de QUARTIER
l’image du mois
Aux urnes !
Légende photo

Conseil municipal des enfants. Plus de 1 000 écoliers, élèves en CM2, ont élu les 6 et 7 novembre leurs
80 représentants, en présence de Jean-Louis Gély, adjoint au maire délégué à la réussite éducative. L’occasion pour eux de devenir acteurs de leurs quartiers en proposant des actions dans différents domaines de la vie de la cité.



Pages 20 et 21
Vies de QUARTIER
Démocratie participative. Les Conseils consultatifs de quartier ont pour vocation de développer des échanges plus étroits avec la population afin de se donner les moyens d’agir au plus près des réalités quotidiennes. Successeurs des Conseils citoyens de secteur, ils sont consultés par le maire.

Un nouvel élan

Au nombre de sept, les conseils consultatifs de quartier (CCQ) sont des instances d’échanges, de dialogues, de concertations et d’informations entre les habitants des quartiers et la municipalité et ses services. Chaque conseil consultatif de quartier formule des avis ou des propositions, soit à la demande des élus municipaux, soit de sa propre initiative. Il saisit le maire de toute proposition concernant le quartier, notamment, en vue du débat d’orientation budgétaire.
Un dispositif au service des conseils

Chaque conseil possède une adresse postale et dispose d’une salle pour ses réunions de bureau, notamment dans une maison pour tous de son secteur ou à la Maison de la démocratie de proximité, 16 rue de la République. La Ville alloue chaque année un budget d’1,5 million d’euros consacrés à la démocratie de proximité. Une équipe d’animation des CCQ est mise à disposition par la mairie. Elle assure le secrétariat commun des sept conseils consultatifs de quartier et est chargée de réaliser le compte-rendu des assemblées générales et de transmettre les convocations et les ordres du jour. A partir de 2009, chaque président sera doté d’un ordinateur portable lui permettant d’être en lien direct avec les services de la Ville.

« Tous les conseils sont présidés par des hommes, constate Patrick Vignal, adjoint délégué à la démocratie de proximité. Nous lançons un appel aux femmes qui souhaiteraient participer au fonctionnement de ces instances. »

Quartier Montpellier Centre

Nom : Malek

Prénom : Jérémie

Profession : conseiller en économie sociale et familiale (en formation).

Président fondateur de l’association Mare Nostrum

Nouveau président du CCQ
Il succède à Jean-Louis Gély.

« Faire émerger de nouvelles problématiques »

« Je voudrais d’abord souligner le plaisir que j’ai eu à travailler avec Jean Louis Gély, qui a su élever le travail de proximité à un niveau global. C’est dans cet esprit, que je souhaite poursuivre la mission du Conseil consultatif du quartier Montpellier-Centre. Sur de grands dossiers déjà engagés comme celui de la propreté, mais aussi autour de problématiques citoyennes comme l’accessibilité, les nuisances, la solidarité et tout ce qui fait que les habitants peuvent mieux vivre le centre-ville, l’Ecusson et les faubourgs. J’aimerais inviter les associations qui le désirent à se joindre au débat citoyen et pas seulement les associations et comités de quartier. Le CCQ est là pour réunir le maximum de personnes concernées, donner un avis citoyen à la municipalité, faire émerger de nouvelles problématiques et apporter une plus-value au travail déjà engagé. »


Quartier Cévennes

Nom : Lanot

Prénom : François

Profession : retraité, ancien commandant de police

Président d’Arceaux Montpellier

Nouveau président du CCQ
Il succède à André Coulet.

« Être un échelon de dialogue et d’expression »

Après des études de droit à Montpellier et des débuts comme inspecteur de police à Paris, François Lanot est muté en 1977, au S.R.P.J. de Montpellier. Il s’investit dans le club de football Arceaux Montpellier que son frère crée en 1974, dans le cadre d’une animation de quartier et prend la présidence de la section “jeunes” du club en 1984. Pendant plus de 20 ans, François Lanot s’attache à développer le club qui, de 60 membres, passe à plus de 300. Parallèlement, il met en place une éducation citoyenne auprès des jeunes qui fréquentent l’école de football. Sa rencontre, en 2006, avec les présidents de cinq grands clubs de Montpellier, dans le cadre d’un groupe de travail ‘’convivialité et lutte contre la violence’’, lui ouvre d’autres horizons, tournés autant sur le rôle social que sportif d’un club de quartier : « En tant que président du CCQ, j’aurai un rôle d’animation et de proposition. Je veux être un échelon de dialogue et d’expression dans la vie publique de mon quartier et me rapprocher de toutes les associations du quartier pour mener des projets et mettre en place des activités. Mon objectif est de m’occuper des jeunes qui sont notre avenir.»


Quartier Croix d’Argent

Nom : Almarcha

Prénom : Jean

Profession : retraité de l’Education nationale

Membre du Montpellier Croix d’Argent Volley

Nouveau président du CCQ
Il succède à Bernard Encontre.

« Il faut dépasser les problèmes de voirie »

Le nouveau président du conseil consultatif de quartier milite depuis longtemps dans le milieu associatif. Installé à Montpellier il y a huit ans, professeur de français et d’histoire-géographie au collège Marcel-Pagnol, il a accepté avec enthousiasme de participer à l’aventure de la démocratie participative. « Je suis porté à travailler avec les autres. Ce qui m’intéresse, c’est de mettre en contact différentes cultures et expériences. Cela crée de la richesse humaine. » Il a déjà pris contact avec les différents acteurs associatifs du quartier. « Il y a un réseau qui fonctionne très bien. Je vais tâcher d’aller plus loin et de faire sortir davantage les gens de chez eux. Ils doivent réinvestir l’espace public. Qu’ils ne craignent pas de prendre des initiatives. » Concernant sa nouvelle fonction, Jean Almarcha la voit comme un élément fédérateur. « Bien sûr, c’est important les travaux des trottoirs, mais le conseil doit être une force de proposition sur le quartier…et plus largement sur la ville. »

Quartier Hôpitaux-Facultés

Nom : Thuin

Prénom : Vincent

Profession : pharmacien

Président de l’association des riverains de la Justice

Président du CCQ depuis avril 2003
« Poursuivre le travail dans la transversalité»

« Présider le conseil consultatif signifie jouer un rôle de coordinateur. Je suis là pour impulser les énergies mais je ne suis pas tout seul, je travaille avec un bureau très soudé. Comme par le passé, le conseil consultatif de quartier va continuer à améliorer le cadre de vie, créer du lien social et agir dans la transversalité. Notre rôle : être à l’écoute des comités de quartier et des habitants ! Cette instance est là pour traiter le quotidien afin de satisfaire le plus grand nombre. Dans le cadre du budget qui nous est alloué, nous avons réalisé de nombreux travaux de proximité et privilégié souvent les espaces verts et les aires de jeux. Nous allons poursuivre dans ce sens et nous
projeter vers l’avenir ».



Quartier Mosson

Nom : Corre

Prénom : Henri

Profession : retraité,
ancien fonctionnaire des PTT


Président de l’association des habitants et des travailleurs de la Paillade

Président du CCQ depuis 2002
« Au service des habitants du quartier »

Henri Corre vit à la Paillade depuis 1977 et défend avec conviction l’image de son quartier. Président de l’association des habitants et des travailleurs de la Paillade (l’AAHTP) depuis 1994, c’est tout naturellement qu’il a endossé en 2002 le rôle de président du conseil consultatif de quartier pour « se mettre au service de son quartier. Il est important que les habitants puissent avoir leur mot à dire sur les grands dossiers qui concernent le quartier. Par exemple, la rénovation urbaine qui doit s’engager dans la plus grande concertation. Le bureau du Conseil consultatif devra être
un relais d’information important. »


Quartier Port Marianne

Nom : Ricci

Prénom : François

Profession : retraité, ancien cadre d’entreprise

Président du Comité prospectives et concertation du quartier Millénaire

Président du CCQ depuis 2002
« Il faut gagner la confiance des gens »

Dès son arrivée à Montpellier en 1963, François Ricci s’est intéressé à son quartier. « Il n’y avait rien, c’était la campagne. Je me suis investi dans la défense des intérêts des habitants.» Quand les projets d’urbanisation ont débuté, il a été associé aux opérations. « J’ai vu le quartier Port Marianne sortir de terre. » La présidence du conseil consultatif de quartier lui demande aujourd’hui beaucoup d’investissement. « C’est une fonction délicate, qu’il faut gérer avec doigté. Je suis confronté aux problèmes des habitants. Il faut gagner la confiance des gens car cette fonction n’est pas uniquement administrative. On ne s’occupe pas seulement des problèmes de voirie.»

Quartier Prés d’Arènes

Nom : Sorez

Prénom : Philippe

Profession : cadre commercial
Membre du conseil d’administration de Saint Martin Gazelec


Président du CCQ depuis 2005
« Fédérer les énergies autour de projets d’intérêt général »

Investi dans le secteur associatif du quartier, Philippe Sorez a succédé à Suzanne Audibert à la présidence du conseil consultatif de quartier. « La fonction de président est surtout incitative. Il faut fédérer les énergies autour de projets qui intéressent l’intérêt général. C’est ce qui permet une démocratie réussie. Le quartier bouge, puisque la future ZAC de la Restanque amènera de nouveaux habitants. Elle permettra de relier Tournezy à Saint-Martin et nous bénéficierons de la troisième ligne de tramway. Il y a également une force associative qu’il faut mettre en valeur. Nous devons aussi travailler à rapprocher les anciens et les jeunes. »


La 1re édition du Printemps de la Démocratie

En mars 2009, la démocratie de proximité sera célébrée dans chaque quartier de Montpellier avec la 1re édition du Printemps de la Démocratie organisée par la Ville en collaboration avec les conseils consultatifs de quartier. Ce nouvel événement permettra à chaque Montpelliérain de rencontrer les élus, les fonctionnaires municipaux, les responsables associatifs qui œuvrent dans son quartier, de visiter les équipements publics mis à sa disposition et de s’exprimer sur sa ville. Ces rencontres partiront du plus près des réalités du quotidien (éclairages public, nids de poule…) pour aller au plus loin des grands projets structurants de la ville (ZAC, aménagements urbains…)

Pages 22 et 23
Vies de QUARTIER
Montpellier centre

Figuerolles - Les Arceaux - Boutonnet - Les Beaux-arts - Les Aubes - Antigone - Gambetta - Comédie - Centre Historique – Gares

Légende photo colonne

Dans le cadre de l’année Max Rouquette, les écoliers de Sigmud-Freud et de la calandrette de Candole on fait une démonstration de la traditionnelle danse du chevalet.

Le billet de votre élu

Magalie Couvert, adjointe déléguée au quartier

« Les maisons pour tous offrent des spectacles de Noël gratuits » 

Les fêtes de fin d’année sont là ! La Ville propose de nombreuses animations et spectacles pour les enfants et les plus grands. A commencer par les illuminations qui parent le centre-ville. Elles sont sources d’émerveillement pour les plus jeunes. Un détour par les Hivernales, qui se déroulent jusqu’au 31 décembre, s’impose. Profitez de la patinoire de 600 m2 installée devant le Corum, ainsi que de la reconstitution d’une station de ski avec ses démonstrations sportives. Elles offrent cette année une occasion de flâner sur le marché de Noël installé sur l’Esplanade et la Comédie et de déguster les nombreux produits locaux, au rythme des animations musicales. Sans oublier, les maisons pour tous, qui offrent des spectacles de Noël gratuits à destination des enfants. 

Je vous souhaite à tous de joyeuses fêtes de fin d’année.
Contacts

Maison de la Démocratie 16, rue de la République

Magalie Couvert. Tél : 04 34 88 76 85

Fanny Dombre-Coste. Tél : 04 67 34 88 05

Chargés de mission au cabinet du maire

pour le quartier. Hussein Bourgi (Ecusson)

et Sabrina Arcucci (Faubourgs). Tél : 04 67 34 87 31

Article 1

Les écoliers, enseignants et le personnel du groupe scolaire Jean-Moulin des Aubes, se sont investis dans un projet écologique.
Ils visent l’obtention du label Eco-Ecole qui sera décerné en mai aux établissements les plus méritants.

On pèse les poubelles
« J’étais ahurie par le gaspillage que l’on pouvait faire » indique Chantal Perrissin, directrice de l’école Jean-Moulin. « C’est dans l’air du temps d’être consommateur. Certains enfants ne gardaient pas un stylo plus de 10 jours. » Il était donc temps de réagir. C’est pour ces raisons que les enseignants se sont investis dans ce qui ressemble à un avenant au projet d’école, l’obtention du label Eco-Ecole. Il s’agit d’un label international d’éducation à l’environnement et au développement durable, qui s’obtient après plusieurs mois de travail.

Les 5 classes de l’élémentaires Jean-Moulin et les grandes sections de la maternelle Ingrid-Bergman participent au projet. Il a été choisi de travailler sur les déchets, un des 5 thèmes proposé par Eco-Ecole parmi l’alimentation, la biodiversité, l’eau et l’énergie.

Les élèves ont commencé leur action dès septembre en menant une opération intitulée Nettoyons la nature.
Les grands ont nettoyé les berges du Lez et les maternelle les abords de l’école.

Ils ont ensuite évalué la situation de l’école et de ses impacts sur l’environnement, en pesant leurs déchets. Résultat : 50 kg par jour de détritus en tous genres, de la simple feuille de papier aux reliquats des repas de la cantine. Les enfants se sont interrogés sur des questions concrètes et sur leurs habitudes quotidiennes, pour trouver des solutions pragmatiques. « Nous menons une action collective, toutes les personnes qui travaillent à l’école se sont impliquées dans le projet (personnel d’entretien, atsem, animateurs…) » indique la directrice. Il a été décidé de réduire les déchets et de mieux les trier. Tout est compté et dès que c’est possible, les déchets sont triés, puis recyclés. Un comité de pilotage suit la progression des volumes générés par l’école.

Chaque classe est allée ou ira à l’Ecolothèque pour participer à des ateliers. Des visites de Démeter sont prévues au mois de mars.

« Nous voulons aussi créer un éco-code, une charte de l’éco-citoyen, qui sera affiché partout dans l’école. Nous récupèrons aussi auprès des parents les piles et les cartouches d’encre usagées. Ils savent qu’ils peuvent les apporter et qu’elles seront retraitées via l’école. » Les parents sont informés des actions menées par leurs enfants, grâce à La parole au moulin, le journal de l’école. Le prochain sortira pour Noël.

Infos : www.eco-ecole.org
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier Notre Ville : Vous avez déclaré votre candidature à la...
«soigner la vie quotidienne» et «réparer la ville». Deux expressions clés de notre campagne

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconRésumé Ce document permet d’appréhender les évolutions de la plateforme...
«utilisabilité» et précise, dans ce contexte, comment se traduit le meilleur respect possible des standards et des cadres de références...

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n° 365 • février 2012
«Son caractère de ville méditerranéenne, médiévale, mais néanmoins moderne et jeune» a également séduit le New York Times sensible...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com