La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un








télécharger 0.67 Mb.
titreLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un
page9/13
date de publication03.07.2017
taille0.67 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

Le billet de votre élu

Perla Danan, adjointe déléguée au quartier

« Bonne fin d’année 2008, pleine de joies et de projets »

Décembre voit s’installer l’ambiance magique des fêtes de fin d’année. C’est le temps où l’on s’écarte des contraintes quotidiennes pour penser à sa famille, ses amis. Cette “trêve des confiseurs”, chacun va l’aménager selon ses possibilités, pour oublier un temps, les soucis et la morosité économique.

Pour contribuer à cette fête, les rues se sont parées de lumières et les commerçants de notre quartier ont ajouté à la magie en décorant leurs vitrines. Qu’ils soient remerciés d’amplifier ainsi cette parenthèse festive. Rien n’est plus féerique que le regard des enfants et la joie immense qu’on y lit durant cette période. Pour eux, pendant les vacances scolaires, n’oubliez pas que les maisons pour tous organisent des activités ludiques et culturelles, chaînons importants de la réussite éducative, chère à l’équipe municipale. Je vous souhaite une fin d’année 2008 pleine de joies, de projets et de lumière.

Contacts

Perla Danan. maison pour tous

Mélina-Mercouri, 842 rue de la Vieille-Poste.

Tél : 04 99 92 21 68

Chargé de mission au cabinet du maire pour

le quartier : Fabrice Pages. Tél : 04 67 34 87 31

Article 1

La maison de retraite Laroque a ouvert ses portes, il y a trois mois. Les résidants et le personnel ont maintenant pris leurs repères. C’est une nouvelle vie qui commence.

Humer l’air du temps

Bien sûr, tout est encore nouveau, pour les résidants, comme pour le personnel. Et ce n’est pas encore la “vitesse de croisière” au niveau organisationnel. Mais il n’empêche, l’Ehpad Pierre-Laroque (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) commence à imprimer sa marque dans le quartier. La Ville, via son CCAS, en ouvrant cette maison de retraite, a choisi d’en faire un lieu accueillant, sécurisant et ouvert sur l’extérieur. Elle gère déjà six autres établissements médicalisés, qui accueillent les personnes âgées valides et dépendantes. « La qualité de vie, explique Christiane Fourteau, adjointe déléguée aux actions solidaires et vice-présidente du CCAS, est la priorité de ces lieux de vie. Le personnel qualifié apporte aux résidants, les soins, le confort, l’affection, mais aussi l’animation et la convivialité ». 
Donner du plaisir

La Ville met en effet progressivement en place un projet visant à développer une vie sociale et culturelle, par le biais d’actions intergénérationnelles au sens large. Cela semble une gageure pour une résidence médicalisée qui accueille des personnes âgées dépendantes et atteintes de la maladie d’Alzheimer. Et pourtant. Les chorales, concerts, rencontres avec des jeunes enfants, fêtes et animations s’y succèdent. Et ce, alors même que la vie de la structure est scandée par des soins, plusieurs fois par jour, et par les siestes et repas. Il reste cependant des créneaux horaires à exploiter, les matins et après-midi. C’est à ces moments-là, de 10h à 12h et de 14h à 16h, qu’ont lieu les ateliers jeux et de motricité, les rendez-vous chez le coiffeur, le chant individuel dans les chambres, la chorale, les séances de sophrologie, mais aussi les cours de gym adaptée avec les jeunes sportifs de l’UFR Staps ou bien les parenthèses contes avec les enfants des crèches, les courses en ville ou les promenades saisonnières à la mer, en ville ou à la campagne, avec les véhicules équipés pour fauteuils roulants du Gihp. Le but de ces animations ? Donner du plaisir, tout en permettant aux résidants de garder le contact avec l’extérieur.
Des gâteaux maison mémorables

A contrario, l’intérieur de l’établissement est organisé en petites unités de vie, afin d’offrir un peu d’intimité aux résidants. Certes, pas comme à la maison, cela reste quand même une structure médico-sociale, mais au moins s’en approchant. La résidence compte deux unités de vie de 28 chambres aux étages et une autre au rez-de-chaussée, de 12 chambres, dans le secteur protégé appelé Calenca. Chacune d’elle à son salon, sa salle polyvalente, sa salle à manger, sa terrasse et des chambres situées à part, dans les ailes du bâtiment. « Tout est conçu de plain-pied, précise Christiane Fourteau, afin de faciliter la vie des résidants et leur éviter les déplacements longs et fatigants, d’un étage à l’autre ». Les petits déjeuners sont servis dans les chambres, mais les repas, dans les salles à manger. Aux fourneaux, trois cuisiniers mitonnent des plats qui propagent leurs effluves appétissants dans les étages. Certains jours d’animation, ils confectionnent même des gâteaux maison, à tel point délicieux, qu’il semblerait que certains résidants se souviennent mieux du goûter que du spectacle…

Avec tous ces moments privilégiés, la vie s’organise donc sereinement, mais sûrement à Laroque. « Les familles des résidants, poursuit la vice-présidente du CCAS, sont largement associées à cette réussite. Les portes leur sont grandes ouvertes ». Une association serait d’ailleurs sur le point de voir le jour. Elle vise à développer davantage cette vie sociale qui se tisse jour après jour. « Cette présence des familles, des amis et des personnes extérieures venant de toute la ville, ajoute l’élue, est primordiale pour les résidants, très isolés et souvent meurtris par leur grande dépendance ». Elle leur permet de continuer à humer l’air du temps.

Infos : 04 67 16 67 00
Légende photo

La chambre d’une des résidentes, personnalisée avec ses propres meubles.


Article 2

Les jardins familiaux des Grands grès ont un grand succès, ils sont un véritable terreau de convivialité. La liste d’attente est déjà longue pour l’attribution des vingt derniers en 2009.

Il est bio mon jardin, il est bio !

Ces jardins familiaux ont été réalisés sur un terrain de 12 476 m² qui appartient à la Ville. Ce lieu-dit, baptisé “les Grands Grès”, est situé entre le domaine de Grammont et l’autoroute. C’est une ancienne vigne, transformée en 54 jardins de 110 m² chacun. Destinés aux habitants qui résident à Montpellier depuis plus de 5 ans et vivant dans un logement sans terrain, ils sont loués à l’année, au prix de 1 Ä le m². Des clôtures basses, équipées de portillons les délimitent, et un abri de 2 m², doté d’une pergola de 4 m², permet d’entreposer l’outillage et le mobilier de jardin. A la livraison de la première tranche de 24 parcelles en 2006, comme pour les 16 autres en 2007 et les 10 dernières en 2008, les terrains ont été livrés préparés pour être immédiatement cultivables et alimentés en eau brute. Les locataires se sont engagés à cultiver des fleurs, des légumes et des fruits pour leur consommation personnelle. Les fervents y viennent tous les jours, certains seulement les mercredis ou week-ends avec les enfants. D’autres plus occasionnellement. Leurs productions sont variables, mais révèlent toutes, la personnalité et les goûts de chacun. On y trouve des haricots, des blettes, des épinards, des salades et des radis, mais aussi des poireaux, des céleris et en saison, des fraises.

Il y a même des carrés de plantes médicinales. Certains se sont lancés dans la production de fleurs ou dans celle de la vigne. La constante ? Ici tout est bio ! Mais là n’est pas l’essentiel. Il se crée, tout en papotant autour des salades et des poireaux, des liens de courtoisie, de sympathie, ainsi qu’une entraide et un partage qui pourraient difficilement se lier en croisant ses voisins, sur le pallier ou dans l’escalier. Ce lopin de terre à cultiver est un véritable terreau de convivialité. Une toute dernière tranche d’une vingtaine de parcelles sera livrée en 2009.

La liste d’attente est déjà longue…

Infos : 04 67 20 99 00
Légende photo

Les 54 jardins sont tous luxuriants.


Agenda Les manifestations signalées par sont gratuites
Maison de quartier

Pierre-Azéma

04 67 02 48 52

La maison de quartier Pierre-Azéma est ouverte du 22 au 26 décembre.

Le manège de Wiloo. Spectacle de magie pour les enfants à partir de 3 ans, par la Cie Abracada’ Show, le 22 décembre à 15h.




Infos : Réservations 04 67 02 48 52
Maison pour tous

Mélina-Mercouri

04 99 92 23 80

La maison pour tous Mélina-Mercouri est ouverte du 22 au 24 décembre.

Noël Polyphonic, soirée vocale, le 19 décembre à 20h30, organisée par l’association Jazz à tous les étages. Avec la participation des associations En chœur et encore et Chœur Suavé.


Infos : 04 99 92 23 80 et choeurvaillant@free.fr

Mais où est donc passé le Père Noël ? Théâtre musical pour les enfants à partir de 4 ans, par le Trio Dynamo, le 23 décembre à 15h.




Infos : Réservations 04 99 92 23 80

Brèves

Un hôtel 4**** à Consuls de Mer

Cet hôtel, design 4 étoiles, sera situé le long du Lez, à l’est du parvis de la nouvelle mairie. La Ville a retenu le projet de la société Hugar, dirigée par François Fontès. Cet hôtel comprendra 100 chambres, ainsi qu’un restaurant gastronomique, une brasserie et des boutiques donnant sur le parvis. Il s’intègre dans le projet d’aménagement urbain de 9 hectares, comprenant équipements publics, logements, commerces, bureaux et parc méditerranéen.
Réunion Consult Sport 

Le 15 décembre, à 19 heures à Grammont, les associations sportives, dont le siège est à Port Marianne, les associations subventionnées pour leur participation à la politique de réussite éducative de la Ville et les associations qui disposent de créneaux horaires pour leurs activités dans les installations sportives du quartier sont conviées à une réunion de travail Consult Sport qui sera déclinée dans les semaines à venir, dans tous les autres quartiers de la ville. Le thème abordé : Le sport solidaire et la réussite éducative.
Une après-midi sur le Danube

Le 12 décembre, à 14h30, la maison de retraite Laroque accueille Une après-midi sur le Danube. Ce spectacle musical, autour du répertoire viennois et des chants de Noël, est interprété par Marie-Camille Goiffon, choriste de l’Opéra et Valérie Blanvillain, pianiste accompagnatrice du Chœur de l’Opéra.
Pages 34 et 35

Vies de QUARTIER
Près d’arènes

Saint-Martin - Aiguerelles Cité Mion - La Rauze - Tournezy

Légende photo colonne

Le bassin d’orage des Aiguerelles est achevé.
D’une capacité de 20 000 m3, il récupère les eaux
de pluies et évite leur déversement dans le Lez.



Le billet de votre élu

Annie Bénézech, adjointe déléguée au quartier

« Nombreux habitants soutiennent le projet de déplacement de l’A9 »

Le développement de Montpellier nous demande de veiller à ce que la ville se densifie autour de ses lignes de transports publics, particulièrement autour de la future ligne de tramway. Aux Près d’Arènes comme dans tous les quartiers sud de la ville, la sécurité routière, la qualité de la vie ainsi que la qualité de l’air peuvent s’améliorer. L’actuelle autoroute A9 engendre dans notre quartier de nombreuses nuisances en terme de pollution et de dangerosité. Nombreux habitants soutiennent le projet de déplacement de l’autoroute A9 qui jouxtera la future ligne TGV et repoussera plus au sud, loin de nos quartiers d’habitations, la circulation des véhicules et des camions en particulier. En ma qualité d’adjointe déléguée au quartier, je suis très souvent sollicitée à ce sujet et j’ai tout à fait conscience des nuisances engendrées par la situation actuelle.

Contacts


Annie Bénézech. Maison pour tous l’Escoutaïre.

67 rue des Razeteurs. Tél : 04 67 65 59 99


Chargé de mission au cabinet du maire pour

le quartier : Julien Bonhomme. Tél : 04 67 34 71 76


Article 1

Les élèves de l’école Jean-Macé ont participé à une aventure musicale aux côtés d’une chanteuse de l’Opéra de Montpellier et des musiciens de l’Orchestre de Montpellier-Languedoc-Roussillon. Des musiciens à l’école

A l’école Jean-Macé, 21 élèves de la classe de CM2 ont vécu une expérience musicale inédite. Le 12 novembre, ils ont eu la chance d’accompagner sur scène les musiciens de l’orchestre national de Montpellier Languedoc-Roussillon.
Garder la musique vivante

Le concert, donné à la maison pour tous L’Escoutaïre, avait pour cadre l’opération “Musique pour tous”. Il s’agit de proposer des concerts de musique classique dans les quartiers et créer du lien autour d’une action menée en commun par l’opéra et l’orchestre. Cette fois, l’originalité consiste à y intégrer les écoles. Une occasion que n’a pas ratée Laure Cabot, la maîtresse des CM2 : « J’avais déjà mis en place une chorale dans l’école, l’an dernier, qui avait bien marché. Cette année, c’est une étape supplémentaire puisque les enfants sont en contact avec des musiciens professionnels. »

L’envie de partager la musique avec les enfants est à l’origine de ce concert atypique. Les instruments, le répertoire, le rapport au public, rien ne cadre avec la forme habituelle des concerts classiques. Un trio composé d’une harpiste, d’un violoniste et d’une chanteuse est donc venu à la rencontre des élèves. « C’est toujours enrichissant, estime le violoniste Ludovic Nicot. Les enfants sont curieux et intéressés. Aller dans les écoles permet de garder la musique vivante et de donner envie d’en entendre davantage. » Elina Bordry, soprano à l’Opéra de Montpellier est venue plusieurs fois dans la classe faire répéter la chanson que les élèves interpréteront. « Ils sont enthousiastes. C’est intéressant de leur faire aborder un monde qu’ils ne connaissent pas forcement. »
L’instrument des fées

Le dialogue s’engage immédiatement avec les enfants. Les questions fusent concernant les instruments. La harpe, surtout suscite l’attention. « Il y a tout un fantasme autour de la harpe, s’amuse Isabelle Toutain. C’est l’instrument des princesses, qui imite le mouvement de l’eau et fait apparaître les fées. La harpe, c’est aussi un mélange de force et de douceur. On voit des mains qui se posent sur les cordes comme des papillons, on n’imagine pas toute la force qu’il faut dans les doigts pour tirer sur ces cordes et en sortir un son. » Un autre grand moment a été lorsque Ludovic Nicot, au lieu de son violon, se met à jouer de la scie musicale. Cet instrument non conventionnel, inventé au xixe siècle connaît depuis plusieurs années un réel engouement.
Légende photo

La musique entre à l’école.

Brèves

L’Escoutaïre file des châtaignes…

La maison pour tous L’Escoutaïre a revisité la traditionnelle soirée châtaignes en organisant deux semaines d’animations du 3 au 14 novembre. Cette manifestation libre et gratuite a connu plusieurs temps forts. Une exposition Châtaigner arbre de vie s’est tenue dans le hall de la maison pour tous, et une animation devant l’école Diderot le 13 novembre au cours de laquelle les animateurs ont fait griller des châtaignes ainsi qu’un concours de soupe, ouvert à tous. Les festivités se sont terminées en beauté le 14 novembre avec une soirée grillade de châtaignes et dégustation de fromages.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

similaire:

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier Notre Ville : Vous avez déclaré votre candidature à la...
«soigner la vie quotidienne» et «réparer la ville». Deux expressions clés de notre campagne

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLa Ville est partenaire de Suivez le Phil, une émission radio qui...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n ° 3

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconRésumé Ce document permet d’appréhender les évolutions de la plateforme...
«utilisabilité» et précise, dans ce contexte, comment se traduit le meilleur respect possible des standards et des cadres de références...

La commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose une version remaniée du journal «Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un iconMontpellier notre ville / n° 365 • février 2012
«Son caractère de ville méditerranéenne, médiévale, mais néanmoins moderne et jeune» a également séduit le New York Times sensible...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com