Résumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché»








titreRésumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché»
page5/5
date de publication06.07.2017
taille260 Kb.
typeRésumé
ar.21-bal.com > économie > Résumé
1   2   3   4   5

Bibliographie
Akoka, J. et Comyn-Wattiau, I. (2007), « Du logiciel libre au logiciel de communauté. Un modèle de prédiction d’adoption dans le monde de l’éducation », Actes de la 12ème Conférence de l’Association Information et Management (AIM) : « Logiciels libres : défis et opportunités », Lausanne, juin.
Alper, J. (1999), « L'envol des logiciels libres », La Recherche, n°319, avril, pp.27-29.
Barel, Y. (1979), « Le Paradoxe et le Système », Presses universitaires de Grenoble, Grenoble.
Barney, J. (1991), “Firms Resource and Sustained Competitive Advantage”, Journal of Management, vol.17, n°1, pp.99-120.
Barney, J. (1998), A Resource Based View of the Firm, South Western College Publishing.
Barney, J. (2003), Gaining and Sustaining Competitive Advantage, Prentice-Hall. 
Benbya, H., Belbaly, N. and Meissonier, R. (2007), « Etude empirique sur le comportement des développeurs et son impact sur le développement de logiciels open source », Actes de la 12ème Conférence de l’Association Information et Management (AIM) : « Logiciels libres : défis et opportunités », Lausanne, juin.
Boltanski, L. et Thévenot, L. (1987), Les économies de la grandeur, Paris, PUF.
Boltanski, L. et Thévenot, L. (1991), De la justification. Les économies de la grandeur, Paris, Gallimard.
Bryce, D.J. et Dyer, J.H. (2007), “Strategies to crack well-guarded markets”, Harvard Business Review, mai, pp.84-92.
Cardon, D. (2005), « De l'innovation par l'usage », InternetActu, entrevue avec Hubert Guillaud – http://www.internetactu.net
Cohendet, P., Créplet, F. et Dupouët, O. (2003), « Innovation organisationnelle, communautés de pratique et communautés épistémiques : le cas de Linux », Revue Française de Gestion, vol.29, n°146, pp.99-121.
Dahlander, L. (2004), “Appropriating Returns from Open Innovation Processes: A Multiple Case Study of Small Firms in Open Source Software”, Working Paper, Chalmers University of Technology, Gothenburg - http://opensource.mit.edu/papers/dahlander.pdf
Dang N’Guyen, G. et Pénard, J.T. (2001), « Interaction et coopération en réseau, un modèle de gratuité », Revue Economique, vol.52, pp.57-76.
Demaziere, D., Horn, F. et Jullien, N. (2003), « Le travail des développeurs de logiciels libres. La mobilisation dans des communautés distantes », Communication au colloque du CLERSE : « La représentation économique de l’acteur au travail », Villeneuve d’Ascq, novembre.
Demazière, D. Horn, F. et Zune, M. (2006), « La dynamique de développement des "communautés" du logiciel libre ; conditions d’émergence et régulations des tensions », Terminal, n°97/98, pp.71-84.
El Amrani, R. (2007), « Le nouveau challenger de l’ERP propriétaire : l’ERP open source », Actes de la 12ème Conférence de l’Association Information et Management (AIM) : « Logiciels libres : défis et opportunités », Lausanne, juin.
Foray, D. et Zimmermann, J.-B. (2001), « L'économie du Logiciel Libre : organisation coopérative et incitation à l'innovation », Revue Economique, vol.52 – 2001/7, pp.77-93.
Gauguier, J.J. (2005), « Les motivations des développeurs dans l’Open Source - Une revue de la littérature », Cahiers de Recherche, Crea, Université Paris Dauphine.
Genthon, C. et Phan, D. (1999), « Les logiciels libres : un nouveau modèle ? », Terminal n°80/81, pp.167-188.
Gensollen, M. (2001), « L'avenir des marchés : écosystèmes et coopétitions », communication à l’ADIS - Analyse des Dynamiques Industrielles et Sociales : « Nouvelle Economie: Théories et Evidences », Sceaux, mai.
Glass, R.L. (2003), “A socio-political look at open source”, Communications of the ACM, vol.46, n°8, pp.21-23.
Ghosh, R.A. (1998), “Cooking-Pot markets: an economic model for the trade in free goods and services on the Internet”, First Monday, vol.3, n° 3 - http://www.firstmonday.org
Grant, R.M. (1991), “The Resource-based Theory of Competitive Advantage: Implications for Strategy Formulation”, California Management Review, vol.33, n°3, pp.114-135.
Guerry, B. (2001), « Logiciel libre et innovation technique » - http://www.cognition.ens.fr/~guerry/
Hartley, J. (1994), « Case studies in organizational research » dans Cassell, C. et Symon, G. (Eds), Qualitative methods in organizational research, a practical guide, London, Sage Publications, pp.208-229.
Hartley, J. (2004), « Case study research » dans Cassell, C. et Symon, G. (Eds), Essential guide to qualitative methods in organizational research, London, Sage Publications, pp.323-333.
Horn, F. (2004), L’Economie des logiciels, Paris, La Découverte, coll. « Repères ».
Lacolley, J.-L., Loilier, T. et Tellier, A. (2007), « La prise de décision dans les équipes de la communauté des logiciels libres : faut-il mettre le bazar dans la poubelle ? », Actes de la XVIème Conférence de l’Association Internationale de Management Stratégique (AIMS), Montréal, juin.
Lerner, J. et Tirole, J. (2001), “The Open Source Movement: Key Research Questions”, European Economic Review, vol.45, n°4, pp.819-826.
Lerner J. et Tirole J. (2002), “Some Simple Economics of Open Source”, Journal of Industrial Economics, vol.50, n°2, pp.197-234.
Lettry, M., Boughzala, I. et Dudezert, A. (2007), « Can Collaboration Engineering help Freeware communities structure their activities? », Actes de la 12ème Conférence de l’Association Information et Management (AIM) : « Logiciels libres : défis et opportunités », Lausanne, juin.
Mangolte, P.-A. (2006), « "Marchand" et "non-marchand" dans l'économie des logiciels », Communication au Colloque « Mutations des industries de la culture, de l’information et de la communication », La Plaine Saint Denis, septembre - http://www.observatoire-omic.org/colloque-icic
Meyer, M. (2007), « La Communauté du Logiciel libre: Enjeu de la Motivation à développer dans un Contexte d'hybridation », Actes de la 12ème Conférence de l’Association Information et Management (AIM) : « Logiciels libres : défis et opportunités », Lausanne, juin.
Muselli, L. (2006), « Entre "ouverture" et "open source" : les stratégies de licence des éditeurs de logiciels », Actes de l’atelier de recherche de l'Association Internationale de Management Stratégique : « Stratégies d’Entreprises dans les Technologies de l’Information », Montpellier, juin.
Perens, B. (2002), « La définition de l’Open Source » - http://www.opensource.org
Porter, M. (1980), Competitive Strategy, New York, The Free Press.
Porter, M. (1985), Competitive Advantage, New York, The Free Press.
Porter, M. (2001), “Strategy and the Internet”, Harvard Business Review, mars, pp.63-78.
Raymond, E. (1998a), « La cathédrale et le bazar », Le Micro Bulletin, vol.75, CNRS Editions, pp.81-112.
Raymond, E. (1998b), “Homesteading the noosphere”, First Monday, vol.3, n°10 - http://www.firstmonday.org
Rayna, T. (2002), « La rationalité du piratage des biens numériques. Le logiciel : un bien public ? », Working Paper, Greqam, Crea, Paris.
Samuelson, P.A. (1954), “The pure theory of public expenditure”, Review of Economics and Statistics, vol.36, n°4, pp.387-399.
Shapiro, C. et Varian, H. (1999), Economie de l’information. Guide stratégique de l’économie des réseaux, Bruxelles, DeBoeck Université (traduction française).
Stallman, R. (1999), « Le système d’exploitation GNU et le mouvement du logiciel libre », dans DiBona C., Ockman, S. et Stone, M. (eds), Tribune libre : les ténors de l’informatique libre, Cambridge, Editions O’Reilly.
Teece, D.J. (1986), “Profiting from Technological Innovation: Implications for Integration, Collaboration, Licensing and Public Policy”, Research Policy, vol.15, pp. 285-305.
Teece, D.J., Pisano, G. et Shuen, A. (1997), “Dynamic capabilities and strategic management”, Strategic Management Journal, vol.18, n°7, pp.509-533.
Vasquez Bronfman, S. et Miralles, F. (2007), « Business Models in Open Source Software: do they exist? », Actes de la 12ème Conférence de l’Association Information et Management (AIM) : « Logiciels libres : défis et opportunités », Lausanne, juin.
Von Hippel, E. (2002), “Open source projects as horizontal innovation networks – by and for users”, Working Paper, MIT Sloan School of Management, n° 4366-02.
Von Hippel, E. et Tyre, M. J. (1995), “How 'learning by doing' is done: problem identification in novel process equipment”, Research Policy, vol.24, pp.1-12.
Wernefelt, B. (1984), “A Resource-based View of the Firm”, Strategic Management Journal, vol.5, n°2, pp.171-180.
Yin, R. (1990), Case Study Research. Design and Methods, Newbury Park, Sage Publications.
Zimmermann, J.B. (2003), « Logiciel Libre et marchandisation : un problème d'incitation pour les développeurs », Rencontres « Autour du Libre 2003 : Le libre, un choix de société ? », Paris, Mai - http://www.autourdulibre.org


1 Voir la définition de l’Open Source (http://www.opensource.org), sur laquelle nous revenons dans la suite de notre propos.

2 Open Source Definition (OSD) http://www.opensource.org

3 Créée par Bruce Perens et Eric S. Raymond à la fin des années 90, l’Open Source Initiative à pour objectif premier d’encourager l’utilisation de logiciels de type Open Source.

4 Voir entre autres à ce sujet Perens (2002).

5 Association Francophone des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres par exemple.

6 Pour rappel, Raymond (1998a), initiateur des modèles du bazar et de la cathédrale dans son essai du même nom, est fortement lié aux activités de l’Open Source.

7 « Communauté autonome » dont « la cohérence repose sur l’adhésion des membres à une passion commune » (Cohendet, Créplet et Dupouët, 2003, p.101)

8 Par services, on pense à ces activités qui ne relèvent pas de l’élaboration des logiciels Open Source eux-mêmes, mais de l’adaptation aux besoins d’un client particulier.

9 Voir notamment les travaux de Porter (1980 ; 1985) sur les stratégies de domination par les coûts, de différenciation et de positionnement sur un marché de niche.

10 Dans le domaine informatique, on citera par exemple les sociétés spécialisées dans le développement de sites Internet, leur offre étant très fréquemment destinée à tous types de clientèle.

11 Par analogie, toujours dans le secteur des technologies, on citera les entreprises qui spécialisent leur offre sur certains segments, comme par exemples les PME ou les administrations publiques.

12 Signalons ainsi à ce sujet que si le mode de pensée des entreprises était traditionnellement tourné dans une optique d’un produit/service à écouler, la pression concurrentielle de plus en plus forte ainsi que l’apparition de technologies de plus en plus poussées ont, entre autres raisons, incité bon nombre de sociétés à privilégier une orientation « client » plus pointue, cherchant à mieux connaître ce dernier et à lui proposer une offre de services à valeur ajoutée.

13 Voir la définition de l’Open Source reprise sur le site http://www.opensource.org

14 Pour des raisons de confidentialité, les études de cas sont présentées sous une dénomination fictive.

15 Content Management System

16 Extrait de l’entretien avec le responsable de la société : « nous profitons de l’accès aux communautés pour faire profiter nos clients de développements offshore ».

17 Un Fork est un événement qui apparaît parfois dans le développement d'un projet informatique, typiquement dans des projets communautaires (cas de beaucoup de logiciels Open Source) quand les opinions au sein de l'équipe divergent sur le chemin à prendre. Quand ces divergences d’opinions ne sont pas conciliables, le développement du logiciel peut prendre des directions divergentes sous l'impulsion des deux camps.

18 www.sourceforge.net - Registered Projects: 159,052 - Registered Users: 1,693,851 - en date du 03/10/2007.

19 La prudence est de mise dans l’interprétation et l’analyse de ce cas car, comme nous l’avons décrit dans la présentation des activités d’Open’All, un mouvement de recentralisation est en voie d’être opéré autour d’une fondation ou d’un consortium.

20 Pour rappel, nous assimilons le concept de « main invisible » à celui du « bazar », à savoir une communauté autonome, non gérée dans les développements qu’elle entreprend.

21 Sponsorship, système de donations, etc. Voir par exemple, dans ce cadre, le modèle de développement de Wikipédia.

1   2   3   4   5

similaire:

Résumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché» iconRésumé de l’ouvrage
«biens-services», élaborés par des structures de production partenariales amorçant ainsi une transition vers un équilibre de concurrence...

Résumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché» iconRésumé Des solutions techniques existantes permettent de répondre...
«libres» et «open source» orientées php, pouvant répondre à ses besoins pour le projet de refonte

Résumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché» iconSpécifications Techniques Relatives à la réhabilitation du canal du Marché Publique de Cabaret
«Y» sera construit pour permettre à l'eau de deux domaines qui descendent de la colline dans le marché. Le canal principal sera recouvert...

Résumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché» iconCroissance et transformations sectorielles : d’une économie post-industrielle...
«sociologique», rôle accru de l’Etat, rôle moteur des services collectifs. Ce thème sera repris au tournant du xxème siècle à travers...

Résumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché» iconAlpha Telecom, le principal acteur en matière de téléphonie prépayée...
«En migrant vers la technologie ect, Alpha Telecom a fait le bon choix. Nous sommes fiers de participer au succès d’Alpha et du groupe...

Résumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché» iconEssai de Sémiotique Préventive
«Ne pas aller du discours vers son noyau intérieur et caché, vers le cœur d’une pensée ou d’une signification qui se manifesteraient...

Résumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché» iconDurabilité et visibilité
«greniers». De son côté, le film innovant de faible épaisseur, posé entre les plaques, garantit une excellente translucidité et une...

Résumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché» iconAvec ses 26 000 visiteurs et 280 exposants, l’unique Foire forestière...
«L’économie forestière suisse est une branche moderne exposée au rude climat de l’économie mondialisée, c’est pourquoi IL est si...

Résumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché» iconLa finance socialement responsable (fsr) a de plus en plus la cote...
«La société civile, les mouvements sociaux, les syndicats, les coopératives jouent un rôle important en créant des instruments financiers...

Résumé Le secteur Open Source connaît une profonde mutation : à côté de l’idéologie libertaire prônée par ses défenseurs, IL migre vers une «économie de marché» iconRésumé : Cette recherche est une réflexion théorique centrée sur...
«brevet a changé de statut et s’apparente de plus en plus à une arme cruciale dans le jeu de la concurrence» entretenant de fait...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com