Mémoire de Recherche Appliquée








télécharger 499.02 Kb.
titreMémoire de Recherche Appliquée
page14/17
date de publication08.07.2017
taille499.02 Kb.
typeRecherche
ar.21-bal.com > économie > Recherche
1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17

Pré-test


Il est important de pré-tester le questionnaire au préalable afin d’obtenir des résultats cohérents. Afin de m’assurer de la pertinence de mes questions et de leurs formulations, j’ai fait appel aux contacts personnels que j’ai entretenus suite à des expériences professionnelles précédentes tels que Mr Boulet Pierre (Directeur Commercial Eiffage Immobilier Sud), Mr Diana Francis (architecte), Mr Volet Loïc (Directeur Commercial Foncia) pour le questionnaire destiné à un public de professionnels.
Afin de m’assurer de la cohérence de mon questionnaire et de son accessibilité à un public large, j’ai proposé à mon maitre de stage de fin d’étude, Mr Marchal, d’être le candidat test. Il était d’autant plus légitime qu’il était intéressé par le sujet lui-même. Cela m’a permis ainsi de repérer les tournures qui pouvaient être mal interpréter, de travailler sur les enchainements entre les différentes parties de mon questionnaire et de préciser les termes quand la confusion pouvait être présente.

SYNTHESE PARTIE 2.

Cette seconde partie nous a permis de choisir la méthode d’analyse la plus adaptée pour notre démarche de recherche empirique. 

Ce choix s’est donc tourné sur l’élaboration d’un questionnaire, à administrer à 150 personnes par différents canaux d’informations.

Le questionnaire est structuré autour des 4 grands points identiques aux deux populations sondées correspondant aux hypothèses d’étude.
La prochaine étape correspond au dépouillement et à l’analyse des résultats obtenus. Cette analyse nous permettra par la suite de corroborer ou d’infirmer ces hypothèses, puis d’en déduire des conseils pour les différentes entreprises du BTP souhaitant s’adresser au mieux à une clientèle désireuse de produits écologiques.

PARTIE III. CRITIQUES ET ANALYSE DES RESULTATS
Afin d’étudier les résultats des questionnaires et des entretiens, nous avons recours à des logiciels particuliers.


      1. LES OUTILS D’ANALYSE

    1. Sphynx


Ce logiciel est spécialisé dans le traitement d’enquêtes et d’études quantitatives. Il permet de traiter toutes les étapes d’une enquête, de la conception du questionnaire ainsi que l’acquisition des réponses, jusqu’à l’analyse finale.

Il nous assiste dans chacune des quatre grandes étapes de réalisation d'une enquête :

  • la réalisation du questionnaire

  • la saisie des réponses

  • les traitements quantitatifs des données et l'analyse des données qualitatives

  • la rédaction du rapport d'étude


Ainsi, pour une étude quantitative telle que celle réalisée pour les particuliers. Les résultats présentés sous forme de tableaux et de graphiques sont développés dans les paragraphes suivants.

Dans l’optique de l’analyse de données non structurée tel qu’un entretien, le logiciel Sphynx n’est pas l’outil le plus pertinent. Il faut donc faire appel à Wordmapper.

    1. Wordmapper


C’est un logiciel permettant d’extraire l’essentiel de l’information non-structurée. Il permet d’identifier les concepts clés contenus dans les textes, d’analyser les relations complexes qu’ils ont entre eux et de naviguer sur des cartes pour découvrir les thèmes qui vous intéressent. C’est le logiciel d’analyse de contenu incontournable pour traiter des données issues d’entretiens (démarche qualitative), à condition d’avoir un grand nombre d’entretiens à traiter. Dans notre cas, les 20 entretiens ont été construits sur le modèle d’un questionnaire similaire à celui des particuliers. Nous utiliserons donc Sphynx pour les deux cas.


      1. ANALYSE DES RESULTATS

2.1 Présentation des résultats


Avant toute analyse des résultats des questionnaires, il est primordial de bien caractériser notre population sondée.


Sur ce graphique, on s’aperçoit que la majorité de la population sondée à entre 25 et 35 ans (46%).

La population sondée est essentiellement masculine (60%). Cela peut s’appréhender aisément de part le fait que le sujet de l’habitat est sexué et qu’il est généralement traité par l’homme.34


Les deux catégories socioprofessionnelles les plus représentées dans cette étude sont les cadres et les employés, ce qui vient en logique avec l’âge moyen de la population sondée soit : 25-35 ans.
La population ainsi présentée, nous pouvons passer à l’analyse des résultats par question.


  1. Avez-vous déjà entendu parler de la norme HQE ?



Il apparaît que la problématique de l’impact du logement sur notre écosystème préoccupe la population française. Ainsi, plus de 85.3% des personnes sondées ont déjà entendu parler de la norme HQE, ce qui signifie que la communication autour de ces nouvelles normes a bien fonctionné.


Les cadres et les employés sont les catégories socioprofessionnelles qui sont les plus représentées. Le sujet a donc touché particulièrement ces deux catégories. Mais, il reste à déterminer le message retenu et surtout s’il y a des intentions d’achat par la suite.



  1. Quelle en est votre définition ?




Connaissance

Nbre. Citations

Fréquence

Ensemble de critères pour l'habitation environnementale

10

8%

Haute Qualité Environnementale

110

85%

Un label de qualité

8

6%

Je ne sais pas

1

1%

Total

129

100%


Les 85.3% des personnes sondés alertes sur les normes HQE le traduisent naturellement comme étant le sigle « Haute Qualité Environnementale ». Il faut dire qu’aucune des réponses proposées sont fausses, il s’agissait ici de connaitre ce qu’instinctivement cette norme signifiait pour eux.



  1. Ou en avez-vous entendu parler ?




Ou en avez-vous entendu parler?

Nbre. Cit.

Fréquence

Par les médias

105

70%

Lu sur une affiche

10

7%

Chez un promoteur immobilier

5

3%

Par ma propre initiative

11

7%

Je ne suis pas un spécialiste du domaine

15

10%

Autres

4

3%

Total

150

100%


La source d’informations est sans équivoque les médias. On peut alors avancer que les campagnes d’informations menées par le gouvernement, couplés à de l’information générale ont permis à la population d’être renseignés sur le sujet.



  1. Connaissez-vous d’autres normes ou certificats HQE ?




Connaissances autres normes

Nbre. Cit.

Fréquence

Oui

15

10%

Non

135

90%

Total

150

100%


Le résultat est tranché : 95% des personnes ne connaissent pas d’autres démarches de certifications que la démarche HQE. Il y a donc une seule information qui prédomine actuellement, il s’agit de celle véhiculée par HQE.



  1. Mais qu’en est-il de l’intérêt pour l’achat ou la construction d’un tel bien ?




Prés de 70% la aussi, les personnes se disent intéressés au produit, au point de l’achat ou de la construction. Le public est non seulement alerte mais il y a une réelle volonté, et par conséquent, demande pour ce type de produit HQE. Il s’agit maintenant de bien cibler les connaissances du particulier sur ce domaine pour vérifier la source de sa motivation : un intérêt personnel motivé, des économies d’énergie ou pour suivre un mouvement.



  1. Quelle est votre définition de bien immobilier propre ?


La question est à cinq réponses multiples ordonnées. Le tableau donne les effectifs pour chaque rang. Le nombre de citations est différents du fait de certaines réponses ou le sondé n’a classé que les deux principaux critères sur les cinq proposés.

Les trois caractéristiques principales pour un bien immobilier propre selon les particuliers sont :

  • Respectueux de l’environnement & Economie d’énergie ex-æquo

  • Un habitat répondant à un cahier des charges bien précis.

  • Relatif à une certaine qualité de vie





  1. Quelle est la raison principale de votre achat ?



Nous avons pu remarquer lors des résultats aux questions précédentes que la population était sensibilisée sur la question de l’environnement. L’aspect « respect de l’environnement » est d’ailleurs l’atout des produits HQE qui séduit le plus les particuliers.

Ce résultat vient donc corroborer les résultats antérieurs puisque la raison principale invoquée pour l’achat d’un bien immobilier HQE serait le respect de l’environnement.

  1. Pourquoi ne pas avoir choisi un bien immobilier classique ?



L’argument de l’environnement est primordial. En effet, sans lui, il y aurait une gêne du particulier dans l’achat. C’est cette gêne que l’on retrouve dans l’intention d’achat d’un bien immobilier classique. De surcroit, ces derniers sont généralement synonymes de gros consommateurs énergétiques et donc couteux. La aussi, la communication des médias autour des économies d’énergie a fait son effet auprès du public qui est la recherche de la moindre économie.



  1. Quelles sont les grandes innovations présentes dans ces types de produits ?







Nbre. Citations

Fréquence

Panneaux solaires

20

45%

Intérêt pour la planète

4

9%

Moins de rejet de Co2

4

9%

Economies monétaire

3

7%

Isolation

3

7%

Design

3

7%

Maisons en bois

2

5%

Matériaux naturels

2

5%

Total

44

100%


L’innovation première citée par les particuliers est le panneau solaire. Il est vrai que les médias font de plus en plus la publicité sur ces panneaux, en témoigne la dernière émission CAPITAL du 10 mai 2009. A noter que pour cette question ouverte, seulement 1/3 des sondés ont répondus, ce qui peut être traduit par une méconnaissance approfondie des réelles opportunités offertes par ce type de produits immobiliers et les multiples produits disponibles. On peut également s’étonner du faible nombre de réponse « maisons en bois » qui seraient à l’origine du mouvement « HQE » en France.



  1. Selon vous, dans quelles mesures, ces produits de type HQE réduisent leurs impacts sur l’environnement ?



Ce que l’on peut retenir, c’est que prés de 65% des sondés sont bien renseignés sur la réduction de la facture énergétique. En effet, selon l’ADEME, la réduction de la facture énergétique serait, en moyenne, entre -20% et -35%.

Les raisons de l’engouement pour les biens immobiliers verts sont donc diverses. La population semble surtout préoccupée par les conséquences physiques de leur logement sur la planète. Et, l’avantage d’une réduction de la facture énergétique apparait comme l’atout supplémentaire.

Si cette préoccupation du « vivre mieux » est présente chez le particulier, comment se traduit-il dans son quotidien ?



  1. Suite à cet achat, avez-vous changé votre comportement en matière d’écologie ?



L’analyse de cette question met en avant le fait que le particulier a toujours eu un comportement en accord avec l’écologie pour 41.3% des sondés ou qu’il se sent plus sensible aux argumentaires écologiques et qu’il tente de modifier son comportement. Avec l’arrivée de ces nouvelles techniques, et plus largement, d’une prise de conscience de la fragilité de l’environnement, un nouveau mouvement est en marche et le public se dit prêt à adopter de nouvelles habitudes. Et l’achat d’un bien immobilier HQE est l’un des moyens.


  1. Avez-vous repensez totalement votre habitat en insérant de nouvelles techniques de vie telle que le Feng-shui ?



Comme il est stipulé dans la première partie de ce mémoire, il est important que l’habitation soit en logique avec le style de vie de ces occupants. Le bien être au quotidien est donc une question parallèle à notre sujet puisque l’habitat vert insiste également sur ce point. A la lecture de ce graphique, il apparait évident que les opinions sont très diverses sur ce sujet. En effet, seulement 1/3 de la population sondée se considèrent alerter sur les nouvelles techniques de vie telles que le Feng-shui.
Ce qui peut paraitre surprenant, c’est qu’il n’y a pas de corrélation directe entre les croyances écologiques défendus par le particulier et sa connaissance des nouvelles techniques de vie telles que le Feng-shui.

Cela peut s’expliquer par l’émergence de ce mouvement d’une part. D’autre part, ces aménagements, contrairement à la réalité, sont perçus comme chères et donc reléguées au second plan.


  1. Un habitat vert est il représentatif de votre personnalité ?



L’habitat vert est largement représentatif de la personnalité du particulier. Cela vient appuyer le fait que ce dernier se projette sans difficulté dans des habitats de ce genre, d’où l’engouement général.

De surcroit, selon le tableau ci-dessous, il existe un lien de corrélation forte entre les personnes qui se disent avoir une personnalité en adéquation avec la politique bio et ceux ayant des connaissances sur les nouvelles techniques de vie.



  1. Quelle est votre motivation principale des particuliers pour un achat d’un bien « vert »?




La motivation première des personnes sondées est l’économie d’énergie. Suite aux multiples résultats précédents faisant état d’un engouement pour le respect de l’environnement, il peut apparaitre étonnant que la motivation première soit l’économie d’énergie à l’instar des convictions personnelles. Cela peut être expliqué par le fait que la construction de l’argumentaire publicitaire qui place dans un premier temps, le message de respect de l’environnement par le biais (second temps) d’installations permettant d’économiser de l’énergie.

La conséquence, à savoir l’économie pécuniaire, est également un levier d’achat important, c’est la motivation première de près de 27% des personnes sondées.

Le tableau ci-dessus met en évidence le fait que pour 32% des sondés dont la raison principale de l’achat d’un bien HQE est liée au respect de l’environnement ont pour motivation principale une économie d’énergie.



  1. Selon vous, quel est le poids de l’argument du «respect de l’environnement » dans le processus d’achat ?





Comme il a été dit dans la partie précédente, il s’agit de l’une des questions centrales de ce questionnaire.

On peut noter une égalité parfaite entres les personnes qui ont été sensibilisé peu ou beaucoup par cet argument et ceux qui n’en ont peu ou pas tenu compte. Les interprétations sont donc nombreuses.

Soit, on peut considérer que le particulier n’a pas été sensible à l’argumentaire HQE et « respect de l’environnement » car il y était déjà alerté préalablement. Ainsi, ses attentes se sont portées sur d’autres points du produit. Soit, on peut également considérer la question sous l’angle de la pertinence de la campagne et sur l’articulation de l’argumentaire commercial bio. Cela peut également traduire une méfiance des particuliers à l’égard des promoteurs immobiliers. En effet, étant donné que ces produits sont encore nouveaux sur le marché français, le particulier est en manque de repères et peut ne pas être convaincu de l’efficacité sur du long terme de ces produits immobiliers contrairement à l’immobilier classique dont les preuves ne sont plus à faire.



  1. Le montant de l’investissement est il un frein à votre projet ?



Il est important d’identifier les différents freins qu’ils peuvent intervenir dans l’achat ou la construction de biens immobiliers. Dans un contexte de crise financière, l’investissement est donc une question primordiale. Le résultat à cette question est tranché : 83.7% des sondés sont prévenus de l’investissement, et ne représentent pas un frein.



  1. Etes-vous sensible à l’argumentation écologique des promoteurs ?




En logique avec la question précédente, 47.3% des sondés se disent n’avoir par été sensible à l’argumentation écologique des promoteurs car déjà renseigné sur le sujet. Plus encore, 18% des sondés le considère comme trop commercial, trop vendeur et pas assez authentique. Cela nous permet de confirmer l’hypothèse d’une certaine méfiance vis-à-vis des promoteurs et de la campagne publicitaire.

Le message véhiculé par les médias sur le respect de l’environnement a donc été intégré par les particuliers, ces derniers se sont donc focalisés sur d’autres points et se sont renseignés eux-mêmes préalablement. L’investissement dans le processus d’achat de la part du particulier est donc total : cela vérifie l’importance de l’aspect impliquant de l’acte d’achat de bien immobilier.


1   ...   9   10   11   12   13   14   15   16   17

similaire:

Mémoire de Recherche Appliquée iconRecherche appliquée

Mémoire de Recherche Appliquée iconSwap, traduisez fichier d'échange
«page mémoire» ou «page virtuelle» est un bloc mémoire contigu et de taille fixe de mémoire virtuelle

Mémoire de Recherche Appliquée icon2. 1 Les composantes d'un ordinateur
«temporairement» et pour cause! La mémoire se vide dès que la machine cesse d'être alimentée en courant. On dit que la mémoire est...

Mémoire de Recherche Appliquée iconUn sujet de mémoire hypothétique car je suis en attente de confirmation...
«wireless». Je me suis alors intéressée à l’architecture “invisible” à traves des regards différents

Mémoire de Recherche Appliquée iconLe programme bios est implanté dans deux mémoires, une mémoire morte...

Mémoire de Recherche Appliquée iconI nstitut de Formation en Informatique Appliquée et en Management

Mémoire de Recherche Appliquée iconLa flânerie dans l’espace public : du geste conceptuel au geste performatif
«palais de la mémoire». Ce procédé fut abondamment utilisé jusqu’à la Renaissance, aussi longtemps que faute de papier et d’imprimerie,...

Mémoire de Recherche Appliquée iconR. hatterer, Professeur de Physique Appliquée au lycée la Méditerranée de La Ciotat

Mémoire de Recherche Appliquée iconRecherche documentaire efficace
«La recherche documentaire ne se limite pas à l’utilisation d’outils de recherche. C’est un processus qui débute par la définition...

Mémoire de Recherche Appliquée iconChapitre 1 : mat-p101-4 Arithmétique appliquée aux finances personnelles








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com