Instructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40








télécharger 0.79 Mb.
titreInstructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40
page77/77
date de publication07.02.2018
taille0.79 Mb.
typeInstruction
ar.21-bal.com > économie > Instruction
1   ...   69   70   71   72   73   74   75   76   77

Négligez-vous votre apparence physique ? Si oui, quand et pourquoi ?


Avez-vous appris à “noyer vos ennuis” dans un travail qui vous absorbe trop pour vous laisser le temps d'y penser ?

Estimeriez-vous que vous êtes un “faible” si vous laissiez les autres penser à votre place ?

Négligez-vous le bain interne jusqu'à ce que l'auto-intoxication vous rende de mauvais caractère et irritable ?

Combien avez-vous de sources d'ennui que vous auriez pu éviter et pourquoi les tolérez-vous ?

Avez-vous recours à l'alcool, aux narcotiques ou au tabac pour “calmer vos nerfs” ? Si oui, pourquoi n'essayez-vous pas le pouvoir de la volonté ?

Quelqu'un vous harcèle-t-il ? Si oui, pour quelle raison ?

Avez-vous un but bien précis ? Si oui, quel est-il et quel est le plan que vous avez élaboré pour l'atteindre ?

Souffrez-vous d'une des 6 formes fondamentales de la peur ? Si oui, de laquelle ou desquelles ?

Avez-vous une méthode pour vous protéger des influences négatives des autres ?

Avez-vous délibérément recours à l'autosuggestion pour rendre votre esprit positif ?

Qu'est-ce qui a pour vous le plus de prix : vos possessions matérielles ou le pouvoir de contrôler vos pensées ?

Êtes-vous facilement influencé par les autres au détriment de votre propre jugement ?

La journée d'aujourd'hui a-t-elle ajouté quelque chose de valable à vos connaissances ou à votre état d'esprit ?

Affrontez-vous en face les circonstances qui vous rendent malheureux ou en fuyez-vous la responsabilité ?

Analysez-vous vos erreurs, les échecs que vous avez subis et essayez-vous d'en tirer une leçon profitable ou pensez-vous que cela ne sert à rien ?

Pouvez-vous nommer 3 des faiblesses qui vous font le plus de tort ? Que faites-vous pour les surmonter ?

Encouragez-vous les autres à vous raconter leurs ennuis ?

Choisissez-vous dans votre expérience quotidienne les leçons ou les influences qui aideraient à votre avancement personnel ?

Votre présence a-t-elle une influence négative sur les autres ?

Quelles sont les habitudes qui vous dérangent le plus chez les autres ?

Élaborez-vous vos opinions ou laissez-vous les autres vous influencer ?

Avez-vous appris comment créer un état d'esprit qui vous protège contre les influences déprimantes ?

Votre occupation vous inspire-t-elle foi et espoir ?

Êtes-vous conscient de posséder des forces spirituelles dont le pouvoir suffit à garder votre esprit de toute forme de PEUR ?

Votre religion vous aide-t-elle à conserver un état d'esprit positif ?

Pensez-vous qu'il soit de votre devoir de partager les soucis des autres ? Si oui, pourquoi ?

Si vous croyez que “qui se ressemble s'assemble”, qu'avez-vous appris sur vous-même en étudiant les amis que vous avez choisis ?

Voyez-vous une relation, et quelle est-elle, entre les gens avec qui vous êtes le plus lié et un malheur quelconque qui vous est arrivé ?

Croyez-vous possible qu'une personne que vous considérez comme votre amie soit en réalité votre pire ennemie par l'influence négative qu'elle a sur votre esprit ?

Selon quel critère jugez-vous ce qui vous est utile et ce qui ne l'est pas ?

Vos associés sont-ils intellectuellement supérieurs ou inférieurs à vous ?

En 24 heures, quelle est la part de temps que vous consacrez à :

  1. votre occupation

  2. votre sommeil

  3. vos loisirs et moments de détente

  4. l'étude de connaissances utiles

  5. ne rien faire du tout

Qui, parmi vos connaissances :

  1. vous encourage le plus

  2. vous engage le plus à la prudence

  3. vous décourage le plus

Quelle est votre plus grande préoccupation ? Pourquoi l'acceptez-vous ?

Quand on vous donne un avis désintéressé et non sollicité, l'acceptez-vous sans poser de questions, sans chercher les motifs qui l'ont suscité ?

Qu'est-ce que vous désirez le plus au monde ? Avez-vous l'intention de l'acquérir ?

Êtes-vous décidé à subordonner tous vos autres désirs à celui-là ? Combien de temps par jour consacrez-vous à son acquisition ?

Changez-vous d'avis souvent ? Si oui, pourquoi ?

D'habitude, finissez-vous tout ce que vous avez commencé ?

Vous laissez-vous facilement impressionner par les titres, par le rang professionnel, par les diplômes ou les richesses des autres ?

Êtes-vous facilement influencé par ce que les autres pensent et disent de vous ?

Vous intéressez-vous aux gens en raison de leur position sociale ou financière ?

Quel est à votre avis le plus grand personnage vivant de notre époque ? Dans quel sens cette personne est-elle supérieure à vous ?

Combien de temps avez-vous mis pour étudier ces questions et y répondre ? (Il vous faut au moins un jour pour analyser et répondre à toutes ces questions)

Si vous y avez répondu sincèrement, vous vous connaissez mieux que la plupart des gens ne se connaissent. Étudiez soigneusement vos réponses, pendant plusieurs mois, revoyez-les une fois par semaine et vous serez stupéfait des connaissances précieuses acquises par cette simple méthode. Si vous hésitez sur quelques réponses à donner, demandez conseil à ceux qui vous connaissent bien, spécialement à ceux qui n'ont pas de raison de vous flatter, et voyez-vous à travers leurs yeux. L'expérience est stupéfiante.

La différence que l'on peut constater avec le contrôle de l'esprit


Vous n'avez de contrôle absolu que sur vos pensées. Cet aspect de l'homme reflète sa nature divine. Cette prérogative est votre seul moyen de contrôle sur la destinée. Si vous n'arrivez pas à maîtriser votre propre esprit, vous pouvez être sûr que vous n'arriverez jamais à maîtriser quoi que ce soit. Si vous devez négliger ce qui vous appartient, il vaut mieux que ce soient les biens matériels. Votre esprit est votre bien spirituel ! Protégez-le et utilisez-le avec tout le soin que requiert son origine divine et vous aurez une volonté puissante.

Malheureusement, il n'existe pas de protection légale contre ceux qui, intentionnellement ou par ignorance, empoisonnent l'esprit des autres par des suggestions négatives. Cette forme de destruction devrait être punissable de lourdes sanctions pénales, parce qu'elle peut ruiner, et souvent elle le fait, les chances qu'a tout homme d'acquérir des biens matériels.

Des gens d'esprit négatif essayèrent de persuader Thomas A. Edison qu'il était impossible de fabriquer une machine propre à enregistrer la voix humaine et à la reproduire, “parce que personne n'y a encore jamais pensé”, disaient-ils. Edison ne les crut pas. Il savait que son esprit pourrait engendrer n'importe quel objet conçu par lui et auquel il croirait. Cette connaissance lui permit de s'élever au-dessus du commun des mortels.

Des gens à l'esprit négatif prédirent à F. W. Woolworth qu'il irait à la ruine s'il ouvrait un magasin d'articles “bon marché”. Il ne les crut pas. Comme il en avait le droit, il ferma son esprit aux suggestions négatives et amassa une fortune de plus de 100 millions de dollars.

Des sceptiques ricanèrent lorsque Henry Ford essaya dans les rues de Detroit la première automobile, assez sommairement construite. Certains dirent que cette chose ne devenait jamais pratique, d'autres, que cette invention ne valait pas un sou. Mais Ford dit : “J'INONDERAI LA TERRE D'AUTOMOBILES” et il tint parole. His decision to trust his own judgment has already piled up a fortune far greater than the next five generations of his descendents can squander.

À ceux qui désirent faire fortune, je rappellerai la différence à retenir entre Ford et la plupart des gens qui travaillaient pour lui : FORD AVAIT UN CERVEAU ET LE CONTRÔLAIT, LES AUTRES AVAIENT UN CERVEAU MAIS N'ESSAYAIENT PAS DE LE CONTRÔLER.

Le contrôle de l'esprit est le résultat de l'autodiscipline et de l'habitude. Ou vous contrôlez votre esprit ou c'est votre esprit qui vous contrôle. Il n'y a pas de moyen terme. Prenez l'habitude de l'occuper dans un but précis, selon un plan défini. Étudiez la vie d'un homme qui a obtenu de grands succès. Vous verrez qu'il ne procède pas autrement. Sans ce contrôle, le succès est impossible.

Beaucoup de gens ont recours aux excuses


Les gens qui ne réussissent pas ont un trait commun : ils connaissent les raisons de leurs échecs, y croient et les expliquent en les excusant irréfutablement.

Certaines de ces excuses sont intelligentes, mais fort peu sont justifiées par les circonstances. Les excuses n'ont jamais fabriqué l'argent et le monde ne s'intéresse qu'au SUCCÈS.

Voici une liste des excuses le plus couramment employées. Faites votre examen personnel et déterminez celles que vous avez coutume d'utiliser. Rappelez-vous que la philosophie que développe ce livre les infirme toutes.

Si je n'avais pas de femme et des enfants...

Si j'avais plus de courage...

Si j'avais de l'argent...

Si j'avais une bonne instruction...

Si je pouvais trouver du travail...

Si j'avais la santé...

Si seulement j'avais le temps...

Si les temps étaient meilleurs...

Si les autres me comprenaient...

Si les circonstances étaient différentes...

Si je pouvais revivre ma vie...

Si je n'avais pas peur du “qu'en dira-t-on”...

Si on m'avait donné ma chance...

Si j'avais la chance...

Si les autres n'avaient pas une “dent contre moi”...

Si rien ne m'avait arrêté...

Si j'étais plus jeune...

Si je pouvais faire ce que je veux...

Si j'étais né riche...

Si je pouvais rencontrer “les personnes qu'il me fallait”...

Si j'avais le talent que certains ont...

Si j'osais me mettre en avant...

Si seulement j'avais su profiter des occasions passées...

Si les gens ne m'énervaient pas autant...

Si je ne devais pas garder la maison et m'occuper des enfants...

Si je pouvais mettre de l'argent de côté...

Si mon patron pouvait seulement m'apprécier...

Si au moins j'avais quelqu'un pour m'aider...

Si ma famille me comprenait...

Si je vivais dans une grande ville...

Si on pouvait m'aider à commencer...

Si seulement j'étais libre...

Si j'avais la personnalité d'un tel...

Si je n'étais pas si gros...

Si mon talent était reconnu...

Si je pouvais avoir un moment de repos...

Si je pouvais régler mes dettes...

Si je n'avais pas échoué...

Si seulement j'avais su comment...

Si tout le monde n'était pas contre moi...

Si je n'avais pas tant de soucis...

Si j'avais pu épouser la personne qu'il me fallait...

Si les gens n'étaient pas si bêtes...

Si ma famille n'était pas si extravagante...

Si j'étais sûr de moi...

Si la chance n'avait pas été contre moi...

Si je n'étais pas né sous une mauvaise étoile...

Si ce n'était pas vrai que “ce qui doit être sera”...

Si je n'avais pas à travailler si dur...

Si je n'avais pas perdu tout mon argent...

Si je vivais dans un autre milieu...

Si je n'avais pas de “passé”...

Si seulement j'avais une affaire à moi...

Si les autres voulaient seulement m'écouter...

SI... et c'est le plus grand de tous, si j'avais le courage de me voir tel que je suis réellement, je trouverais ce qui cloche en moi et j'y remédierais. J'aurais alors une chance de savoir profiter de mes erreurs et de tirer un enseignement des expériences d'autrui. Je voudrais maintenant être LÀ OÙ J'AURAIS ÉTÉ SI j'avais passé plus de temps à analyser mes faiblesses et moins de temps à leur chercher des excuses.

L'habitude fatale au succès


Justifier un échec par des excuses est un passe-temps national. Cette habitude, aussi ancienne que la race humaine, est FATALE AU SUCCÈS. Pourquoi les gens se cramponnent-ils à leurs excuses ? Parce qu'ils les ont créées. L'excuse d'un homme est l'enfant de son imagination. Défendre sa progéniture est humain.

Imaginer des excuses est une habitude fortement enracinée. Les habitudes sont difficiles à rompre, spécialement quand elles veulent justifier des actes. Platon y pensait lorsqu'il disait : “La première et la plus belle victoire de l'homme est la conquête de soi-même. Être conquis par son être est la chose la plus honteuse et répugnante qui soit.”

Un autre philosophe déclarait : “Je fus très surpris lorsque je découvris que la plupart des laideurs que je voyais chez les autres n'étaient qu'un reflet de ma propre nature.”

“Certaines personnes restent pour moi des énigmes”, dit Elbert Hubbard, “ce sont celles qui se trompent en consacrant beaucoup de temps à la mise au point de leurs excuses. Elles consacreraient ce temps à vaincre leurs faiblesses qu'elles n'auraient plus besoin d'excuses.”

Avant de terminer, je voudrais vous rappeler que si la vie est un échiquier, le joueur qui vous fait face est le temps. Si vous hésitez avant d'agir ou si vous négligez d'agir promptement, vos pièces seront balayées par le temps. Vous jouez contre un adversaire qui ne tolère aucune indécision. Jusqu'à présent, vous aviez, peut-être, une bonne excuse de ne pas contraindre la vie à vous donner ce que vous lui demandez, mais votre excuse ne vaut plus rien car vous possédez dorénavant le sésame de la richesse.

Ce sésame est intangible mais tout-puissant. C'est le pouvoir d'engendrer en votre esprit, stimulé par un ARDENT DÉSIR, une forme définie de richesse. Si vous utilisez cette clé, aucune sanction ne sera prise contre vous. Si vous ne l'utilisez pas, vous risquez d'avoir à le payer. Si vous vous en servez, une belle récompense vous attend : c'est la satisfaction que ressentent tous ceux qui se maîtrisent et qui forcent la vie à leur donner ce qu'ils lui demandent.

La récompense vaut bien un effort de votre part. Tentez-le. Vous en serez plus vite convaincu.

“Si nous avons des points communs, a dit l'immortel Emerson, nous nous rencontrerons.”

Puis-je lui emprunter cette pensée et dire : “Si nous avons des points en commun, nous nous sommes rencontrés à travers ces pages.”

FIN

- /255


1   ...   69   70   71   72   73   74   75   76   77

similaire:

Instructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40 iconBulletin des arrêts des chambres civiles de la Cour de cassation
«De l’argent, de l’argent, de l’argent.»Ah ! Ils n’ont que ce mot à la bouche : «de l’argent.»Toujours parler d’argent».’’ Molière,...

Instructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40 iconPour répondre à un marché, vous avez la possibilité de vous grouper...

Instructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40 iconStructure d’un système à microprocesseur : ( Structure minimal )
«instruction» dans une «mémoire programme» où le programme est rangé sous forme d’une suite d’instructions codées en binaire. Les...

Instructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40 iconInstructions aux auteurs pour l'envoi des résumés au cigcm 2016

Instructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40 iconDédicace
«Mr maazouzi devant vos compétences scientifiques et vos qualités humaines, nous ne pouvons qu’être fières d’être encadrées par une...

Instructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40 iconClasses de ptsi et pt
«perdrez» pendant les vacances, vous le gagnerez pendant l’année en retrouvant aisément et rapidement les références utiles à vos...

Instructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40 iconNote de synthèse
«Hier, un berger, aujourd’hui un seigneur», tels sont les mots que Gaudi accola au blason qu’il imagina pour l’homme d’affaires....

Instructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40 iconQuelques pistes pour formuler vos propres sujets de recherche

Instructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40 iconQuelques pistes pour choisir et formuler vos propres sujets de recherche

Instructions à suivre pour transformer vos désirs en argent comptant 40 iconComment vos démarches se sont-elles déroulées pour l’obtention de votre visa ?








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com