Lot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux








télécharger 114.11 Kb.
titreLot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux
page3/4
date de publication19.03.2018
taille114.11 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
1   2   3   4

4. PRESCRIPTIONS PARTICULIERES D'EXECUTION

4.1. CONSISTANCE DES TRAVAUX



Les travaux de menuiseries comportent notamment :

a) les études, justifications techniques, dessins d'exécution et de détail des ouvrages, suivant les dispositions en vigueur.

b) la fourniture des bois, produits dérivés du bois (contreplaqué, panneaux de particules, panneaux de fibre), produits en fibre ciment, plaques de parement en plâtre, produits et articles métalliques ou en matériaux de synthèse, articles de quincaillerie, boulonnerie, visserie et clouterie, organes d'assemblages, ferrures et ferrements, éléments métalliques simples ou composés, appareils d'appui, isolants thermiques et autres matériaux entrant dans la composition des ouvrages y compris les pièces spéciales et diverses nécessaires au montage.

c) les traitements de préservation et les protections.

d) la fabrication en atelier, éventuellement la fourniture, le transport à pied d’œuvre, le stockage, la pose et la fixation définitive ou le maintien provisoire des menuiseries et ouvrages compris tous percements et scellements.

e) le tracé de la cloison où est incorporé un ouvrage de menuiserie (huisserie, poteau) ou la vérification de ce tracé, s'il a été exécuté préalablement par le monteur de cloison et l'implantation des distributions sur ce tracé.

f) les fournitures, pose et réglage des dispositifs de fixation, appareils d'appui, boutons et rails d'ancrage

g) la fourniture et pose des huisseries et bâtis métalliques non incorporés dans les murs banchés.

h) la fourniture des huisseries, bâtis métalliques et encadrement de baies à incorporer dans les murs banchés.

i) l'indication des réservations des trous de scellement

j) l'exécution des scellements à sec à l'aide de cheville plastique, cheville à expansion, douille autoforeuse, etc.

k) les mises en jeux, réglages et ajustages des menuiseries

l) l'enlèvement des protections provisoires des ouvrages et, en particulier, celles des garnitures d'étanchéité entre ouvrant et dormant contre la peinture et le vernis, lorsque l'entreprise a terminé son travail sur le chantier.

Si, à la commande d'un autre corps d'état, ces protections provisoires sont maintenues, leur enlèvement n'est pas dû par l'entreprise

m) la fourniture et la pose des quincailleries, sauf spécifications contraires des documents particuliers du marché

n) la fourniture et la pose des huisseries posées à l'avancement du gros œuvre

o) la protection provisoire contre les chocs des huisseries, bâtis et autres ouvrages, s'il y a lieu

p) la remise, en fin de travaux, des jeux de clés étiquetés

q) la fourniture et pose de joints d'étanchéité entre dormants, pièces appuis et maçonnerie.

r) la distribution à l'étage et la répartition de ses ouvrages par appartements, la mise en œuvre finale étant sous sa responsabilité

s) la fourniture au lot Gros Oeuvre de tous taquets, rails, douilles etc... À incorporer au béton pour la pose des ouvrages du présent lot qui reste toutefois responsable du positionnement de ses ouvrages dans les murs

t) la fourniture des échantillons et prototypes demandés par le Maître d'œuvre

u) la pose et l'incorporation éventuelle, dans ses ouvrages, de tous les éléments nécessaires à certains corps d'état (fournis par eux) tels que grilles, VMC, etc...

4.2. MATERIEL ET MATERIAUX

4.2.1. Nature et provenance



Les matériaux, matériels et fournitures quelconques utilisés pour l'exécution des travaux ainsi que les caractéristiques ou usine de production proposées par l'entrepreneur devront être soumis au maître d’œuvre pour acceptation avant emploi.

L'entrepreneur fournira au maître d’œuvre les références et garanties d'emploi du fabricant.

Il devra indiquer au maître d’œuvre durant l'exécution des travaux tout changement quant à l'origine des matériaux.

La quincaillerie sera de 1er choix, estampillé NF, l’entrepreneur en présentera un échantillonnage complet avant travaux.

4.2.2. Choix des modèles



Avant toute commande définitive, l'entrepreneur sera tenu de soumettre à l'agrément du maître d'œuvre, les modèles des différents appareils, quincaillerie, appareillages, accessoires. et matériaux proposes. Les modèles acceptes resteront entreposés au bureau de chantier du maître d'œuvre pendant toute la durée des travaux pour servir de base de comparaison avec les fournitures effectivement réalisées.

Le maître d'œuvre se réserve le droit, quant aux modèles qui lui seront proposés, et sans réclamation possible de la part de l'entrepreneur, de refuser toute fabrication ne lui donnant pas satisfaction au point de vue aspect, facilité d'emploi ou autres, même si les modèles ou échantillons qui lui sont proposés, répondent au point de vue qualité aux conditions du marché.

Il est précisé que :

- pour l'équipement d'un même local, les appareils mis en place devront être de même fabrication et de même nature, sauf stipulations contraires dans les descriptions ci-après.

- dans l'ensemble, les appareils de même destination et de même nature, ainsi que leurs accessoires, devront être de même fabrication afin de faciliter les remplacements et réparations ultérieures.

4.3. ECHANTILLONS- MODELES - MAQUETTES



Indépendamment de ses dessins, chaque entrepreneur devra, avant la mise en œuvre définitive, la confection et la présentation de tous échantillons, modèles, maquettes, etc, qui seront nécessaires au maître d’œuvre pour fixer son choix sur certains arrangements de détails.

Chaque entrepreneur devra se conformer aux ordres qui lui seront donnés et apporter, le cas échéant, toutes modifications et mises au point à ses maquettes et échantillons, jusqu'à l'accord définitif du maître d’œuvre. Les frais engagés à ce sujet font partie intégrante du prix global de chacun des marchés.

4.4. Vérifications diverses



Vérifications des pièces :

L'entrepreneur est tenu d'avertir le maître d'œuvre au cas où certains travaux ne seraient pas mentionnés dans le devis sur les plans ou inversement.

4.5. Réception des supports



En cours de chantier et avant la date prescrite par le marché pour la pose des menuiseries, l'entrepreneur s'assure que :

- les travaux de gros œuvre sont suffisamment avancés pour qu'il n'y ait pas, par la suite, de détérioration ou de déplacements des menuiseries et pour permettre une continuité de son travail

- les travaux de pose d'huisserie à la charge du lot gros œuvre et plâtrerie sont conformes aux tolérances de pose.

- les tracés, à la charge du lot gros œuvre, sont effectués (trait de niveau et axe vertical des baies)

- les ouvrages auxquels sont destinées les menuiseries sont conformes aux dispositions indiquées dans son marché et à celles de ses dessins agréés

- les prescriptions définies au CCTP sont satisfaisantes

S'il n'en est pas ainsi, il avise par écrit le maître de l'ouvrage, au plus tard 15 jours avant la date prescrite pour commencer la pose.

Les réserves éventuelles non formulées dans les délais ci-dessus impliquent l'acceptation du support et toutes les sujétions qui pourraient en découler.

4.6. Contrôles et essais



Tous les ouvrages réalisés devront être conformes aux normes et échantillons remis. Tous les essais de contrôle nécessités par les travaux ou demandés par le maître d'œuvre, le bureau de contrôle, la fourniture de tous les échantillons qui seront demandés en vue des divers essais ci-dessus définis sont, ainsi que les frais des essais, à la charge de l'entrepreneur.

4.7. Caractéristiques des bois et protection



Tous les bois utilisés seront conformes aux spécifications de la décision n° A 2-76 du GPEM/TP donna$nt les spécifications sur l’utilisation des bois suivant les normes en vigueur.
a) D'une façon générale, les bois utilisés doivent être sains, exempts de toute pourriture ou d'échauffure, de nœuds vicieux ou pourris, fente d'abattage, gélivure ou roulure.

La présence d'insectes attaquant les bois en œuvre est également une cause de rebut.

Les bois mis en œuvre dans les charpentes taillées ou faisant appel à des assemblages mécaniques doivent l'être à une humidité aussi voisine que possible de l'équilibre hygroscopique qu'ils atteindront dans la construction en exploitation. Ce taux ne peut s'écarter de 5% en poids par rapport à cet équilibre. Les bois utilisés doivent présenter une durabilité naturelle ou conférée par un traitement approprié, compatible avec la destination de l’ouvrage.

Les bois mis en œuvre seront neufs et bruts de sciage.

b) Les bois seront traités insecticide et fongicide: procédé par trempage à froid, dit "court", produit en solvant organique, label de qualité "CTBF" ou produit de base définis par les normes françaises T 72.050, T 72.052. 054.

L'entreprise doit fournir les certificats de traitement des bois.

c) Les ouvrages de menuiserie intérieure livrés avant mise hors d'eau et pose des vitrages, placés dans des pièces humides, ainsi que les ouvrages de menuiserie extérieure doivent être protégés contre les reprises d'humidité.

La nature de cette protection (impression ou hydrofuge) doit être compatible avec les finitions usuelles ou, tout au moins, avec les finitions prévues dans les documents particuliers du marché, ainsi qu'avec les produits de préservation éventuellement appliqués antérieurement.

Cette protection doit intéresser toutes les faces, rives et abouts des éléments de menuiserie et en particulier les feuillures et les parcloses.

La protection des menuiseries extérieures doit être appliquée en atelier.

La protection des ouvrages intérieurs doit être appliquée au plus tard à l'arrivée des menuiseries sur le chantier.

4.8. Protection des quincailleries et éléments métalliques

4.8.1. Ouvrages extérieurs ou destinés aux locaux humides



Les éléments métalliques associés à ces ouvrages doivent, avant leur mise en place, recevoir une protection contre la corrosion conforme aux exigences des normes NF P 24.301, 24.351, 26.303, 26.306.

4.8.2. Autres ouvrages



Pour les éléments en acier, cette protection doit être au moins équivalente à celle apportée par une couche de minimum de plomb. L'emploi du minimum de fer est interdit.

4.8.3. Exigences propres aux huisseries métalliques



La protection de l'acier est effectuée par galvanisation avant formage (NF A 91.121. 91.201 ).

La protection de l'aluminium est effectuée par anodisation, la couche oxydée allant au moins 5 microns d'épaisseur (NF A 91.450).

4.9. Conditions générales applicables à toutes les menuiseries

4.9.1. Assemblages



Les arasements des assemblages doivent présenter sur les parements une coupe franche, un joint sans jeu et soit affleuré, soit marqué. Les assemblages ne doivent laisser aucun vide nuisible à la solidité de l'ouvrage et à son étanchéité pour les ouvrages extérieurs.

  • Assemblages mécaniques :

Les assemblages mécaniques doivent résister aux efforts normalement supportés en service par les ouvrages.

Les chevilles en bois sont en bois durs, au minimum arasées sur les parements. les chevilles métalliques sont chassées.

Les tourillons, également en bois durs, sont cannelés. Les fausses languettes sont en bois feuillu dur, en contreplaqué ou en matériau de caractéristiques au moins équivalentes.

  • Assemblages collés :

Les colles sont préparées en suivant les spécifications des fabricants qui précisent en particulier :

- les proportions des produits à employer

- la température des produits

- la nature et la qualité des durcisseurs et charges éventuelles

- l'humidité des bois acceptables.

Les bois à coller sont amenés, par séchage artificiel et/ou par stabilisation dans l'atelier, si les conditions hygrométriques de ce dernier s'y prêtent, au taux d'humidité moyen, compatible avec la colle employée et aussi voisin que possible du taux d'équilibrage hygroscopique moyen, que les bois des ouvrages atteindront dans leur utilisation normale. L’aboutage et la lamellation ne sont pas admis.

4.9.2. Détails d'exécution et de finition



Les faces apparentes des bois façonnés doivent être exemptes de défaut d'usinage. Les abouts apparents sont dressés.

L'emploi de mastics n'est toléré sur les menuiseries à peindre que pour masquer les petits défauts du bois que ne justifie pas la pose d'une pièce rapportée, ce qui exclut le masticage de malfaçons.

Sur les parements vus, les têtes de pointes et de chevilles métalliques sont chassées à une profondeur d'au moins 1 mm.

Sur les ouvrages apparents, les traces de pointes sont bouchées à l'aide de gomme laque ou de tout autre produit de rebouchage adapté.

Les traces de flaches sont tolérées sur les arrêtes des faces vues des bois bruts de sciage.

4.10. Exigences propres de fabrication

4.10.1. Huisseries et bâtis en bois


La largeur finie des montants et traverse d'huisseries métallique, indépendamment de leur épaisseur, doit être supérieure ou au moins égale à 55 mm sur la face la plus large.

Dans le cas où l'huisserie ou le bâti comporterait une gorge pour passage de canalisation électrique par exemple, la distance entre le fond de la gorge et le fond de la feuillure doit être égal ou supérieur à 35 mm, s'il y a risque de poussée et 25 mm s'il n'y en a pas.

Les huisseries doivent comporter un listel d'épaisseur minimale de 10 mm.

La face des poteaux et traverses des huisseries en contact avec la maçonnerie destinée à être enduite est rainurée.

Les huisseries des portes palières, des cages d'escalier, des sas, des caves seront en métal, posées en feuillure ou épaisseur de banche par le présent lot; même sujétion que ci-dessus.

Aux endroits nécessaires, il sera prévu un joint isophonique, mis en place dans une rainure prévue à cet effet.

4.10.2 Huisseries métalliques



Les huisseries comportent au moins 2 organes de rotation (paumelles, ...) pour les vantaux de 2.04 m de haut, et au moins 3 pour les vantaux de hauteur supérieure.

Les organes de rotation fixés aux huisseries (paumelles,...) sont démontables.

Les huisseries sont munies des éléments de fixation aux cloisons adaptées à celles-ci. Elles comportent au moins un point susceptible de recevoir, par vis et écrou en laiton, le conducteur de mise à la terre.

Toutes les huisseries en cloisons préfabriquées seront métalliques. La pose sera effectuée, par l'entrepreneur du lot CLOISONS après le tracé par celui-ci de l'emplacement des huisseries, positions et calages avec entretoises, fixation à l'aide de vis.

L'entrepreneur du présent lot reste toutefois responsable de la bonne verticalité de ses huisseries. Les huisseries comporteront les entretoises nécessaires pour assurer la rigidité et resteront jusqu'à la pose des portes. Les talons d'huisseries seront de hauteur compatible avec les sols prévus ; les huisseries devant être incorporées seront à recouvrement.

Les huisseries à incorporer sur les murs en béton ou en agglos seront posées à l'aide de chevilles métalliques par l'entreprise du présent lot (sauf huisseries à bancher).

4.10.3. Portes



Tous les panneaux de portes intérieures, à l'exception des palières seront du type ISOGYL pré-peint (peinture cuite au four en usine) de 40 mm d'épaisseur, munis du label NF C.T.B.

Il sera fourni et posé toutes alaises à un parfait ajustage de ces portes. Les angles de panneaux seront soigneusement poncés au papier de verre après ajustage. Certains bas de portes devant permettre la circulation de l'air dans le cadre de l'installation de ventilation mécanique contrôlée, comporteront un jeu plus important en partie basse (selon indications du lot VENTILATION).

Les portes seront recoupées pour le passage d'air à 1.5 cm maximum.

4.10.4. Portes intérieures spéciales


  • porte coupe feu: le degré coupe-feu ou pare-flamme d'une porte s'applique à l'ensemble vantail, dormant, huisserie ou bâti, les garnitures de joints éventuels et les articles de quincaillerie.

  • porte acoustique: le CCTP indique la valeur de l'indice d'affaiblissement acoustique que doit présenter la porte avec son dormant et ses équipements, lorsque cet indice doit être supérieur à 25 (dB) A. L'entreprise justifiera de cet indice d'affaiblissement acoustique.

4.10.5. Panneaux mélaminés



L’ensemble des panneaux mélaminés prescrits au présent lot, sont choisis dans la gamme NOVOLAM VARIATIONS (Isoroy), décors Unis, finitions Givré ou Milleraies, ou équivalent. L’entrepreneur devra demander les coloris des différents panneaux ou cadres des ouvrages à réaliser et présenter des échantillons avant toute mise en œuvre. L’ensemble des cadres d’ossatures vus et champs de panneaux vus seront traités identiques, sauf prescriptions particulières. Tous les chants seront plaqués PVC.

4.10.6. Rampes, balustres, garde-corps et mains courantes



Les rampes, balustres et garde-corps doivent répondre, en ce qui concerne leurs dimensions, aux spécifications de la norme NF P 01.012.

Ils sont établis et conçus de façon à résister, avec la sécurité convenable, aux efforts définis par la norme NFP 06.001.

4.10.7. Couvre-joints



Tous les couvre-joints et chambranles employés seront du type chant plat, en bois du Nord ou bois exotique, 40 x 8 mm à arêtes vives. En partie basse, ils seront arasés sur les plinthes ou sur socles (au choix du Maître d'œuvre).

Le titulaire du présent lot aura à sa charge la fourniture et pose de tous les couvre-joints sur menuiseries intérieures et leur ajustage parfait, quels que soient les travaux de tablettage nécessaires.

Seront également dues toutes battues sur la face interne des portes 2 vantaux.

4.10.8. Quincaillerie



Elle sera exclusivement de la qualité NF.SNFQ.

Les références mentionnées dans ce devis émanant des catalogues Vachette.

L'entrepreneur du présent lot pourra proposer des articles de qualité équivalente dans une marque différente réputée

Dans le cas de porte avec partie semi-fixe, l'entreprise mettra en place dans le revêtement du sol une douille laiton pour le logement du loqueteau de la fermeture du vantail semi-fixe.

4.11. Conditions particulières de pose de la menuiserie

4.11.1. Vantaux de porte


  • Portes palières :

En position fermée, le jeu maximal sous la rive basse est de 7mm.

  • Portes de communication :

Il sera prévu un détalonnage de 10 à 20 mm à définir par le maître d'œuvre afin de satisfaire les besoins de ventilation.

  • Portes spéciales: coupe-feu, acoustique...

Se conformer aux règles de mise en œuvre. Aucun vide ne doit subsister entre les murs ou cloisons et les huisseries.

4.11.2. Plinthes



Les morceaux utilisés auront la même longueur que les parois auxquelles elles s'appliquent. A chaque angle, coupe d'onglet.

4.12 Conditions particulières de pose de la quincaillerie

4.12.1. Paumelles et fiches



Les lames de paumelles sont encastrées. La profondeur des entailles ne doit pas excéder l'épaisseur des lames de plus de 1 mm. Le fond de l'entaille doit être plan et la profondeur constante.

Les nœuds des paumelles ou des fiches doivent se trouver sur un même axe et être dégagés d'au moins 2 mm du parement de la menuiserie.

4.12.2. Pentures



La branche des pentures se pose en applique.

Les pentures et leurs gonds ne doivent pas être démontables de l'extérieur lorsque les vantaux sont fermés.

4.12.3. Becs de cane et serrures mortaisées



Les gâches doivent être disposées au niveau des pênes, le jeu vertical étant ménagé vers le bas. Le bord d'attaque de la gâche doit affleurer le parement de l'huisserie.

4.12.4. Verrous à entailler haut et bas



A chacun des verrous haut et bas, doit correspondre une gâche adaptée au matériau dans lequel sera incorporée, sauf dans le cas d'huisserie en acier dans laquelle le verrou s'engage.

4.12.5. Articles spéciaux de quincaillerie



Les articles spéciaux de quincaillerie, tels que équipements pour menuiserie coulissante, pivotante, basculante, système articulé sur biellette, ferrure de châssis oscillo-battant, "charnières de meubles", etc., sont posés selon les spécifications des fabricants.

4.13. Tolérances de pose

4.13.1. Aplomb et niveau des distributions



Aucun point des distributions ne doit être distant de sa position théorique de plus de 2 mm par mètre de longueur;

4.13.2. Vantaux de portes : communication, palières, placards... Façades de gaines



Les jeux apparents des vantaux qui ne sont pas à recouvrement, entre dormant et ouvrant et entre ouvrants. ne doivent pas excéder 3 mm après finition. La variation de ces jeux ne doit pas excéder 1 mm par mètre.

Le désalignement. au niveau de leur jonction, des rives hautes et basses des vantaux des portes à deux vantaux ne doit pas excéder 3 mm lorsque ces portes sont fermées.

Planéité : le vantail étant verrouillé normalement, le plan de fond de feuillure du dormant étant pris comme plan de référence. La variation du jeu entre celui-ci et la face correspondante du vantail ne doit pas excéder le 1/1000 de son périmètre.

En outre, pour les portes ou vantaux affleurants la saillie par rapport au nu du dormant ne doit pas excéder le 1/1000 du périmètre.

  • La têtière et la gâche doivent affleurer le chant de la porte ou de l'huisserie avec une tolérance de 1 mm en retrait.

  • Entailles pour pose des articles spéciaux de quincaillerie. Le jeu entre l'article et le bois ne doit pas excéder 1 mm.

4.14. Calculs et carnets de détails



- Pour tous les ouvrages de menuiserie, l'entrepreneur devra établir des plans (élévations et coupes) d'ensemble et de détail, précisant les sections, les assemblages, vis, boulons, scellements, dispositifs d'étanchéité.

- Les sections des bois seront en principe conformes à celles portées sur les plans, (élévations et coupes) mais l'entrepreneur reste responsable des sections de bois mis en œuvre, et il devra les augmenter si besoin est après consultation du maître d'œuvre.

4.15. Limites avec le lot peinture



Toutes les menuiseries et les habillages seront imprimés avant la pose à une couche de peinture à l'huile ou au vernis suivant le cas, dite impression et ce, sur toutes les faces tant vues que noyées dans la maçonnerie.

Cette couche d'impression sera exécutée par l'entrepreneur du lot "peinture", celle-ci étant complétée dans les travaux y afférant.

La couche d'impression ne pourra être passée qu'après la livraison en blanc des menuiseries et leur réception par l'architecte, et ce, à l'atelier de l'entrepreneur du présent lot.

4.16. Conditions hygrométriques



Si au début ou en cours de travaux d'exécution, l'entrepreneur constate que les conditions hygrométriques de l'air ambiant exigent un chauffage pour permettre la pose des menuiseries dans des conditions normales, il en avise sur-le-champ le Maître d'Oeuvre qui prend les décisions nécessaires.
1   2   3   4

similaire:

Lot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux iconLot n° 4 menuiseries exterieures / serrurerie objet du cctp et consistance...

Lot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux iconArticle 1: objet du marche article 2: consistance des travaux article...

Lot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux iconLa Consistance du visible
«L’œuvre d’art doit être avant tout la consistance d’un doute extrême sur la consistance du visible». A partir ces mots de Bertrand...

Lot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux iconRéunion du 22 juillet 2013 à la Mairie : Les travaux rue des Teinturiers
«regard» de la canalisation centrale, de façon à coïncider avec leurs canalisations intérieures

Lot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux iconObjet
«Cahier des Clauses Administratives Générales» (ccag), applicable aux travaux de bâtiment et de vrd faisant l’objet de marchés privés,...

Lot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux iconObjet du marche – dispositions generales objet du marché – Emplacement...

Lot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux iconTravaux de construction d’un centre culturel du ministere de la culture...

Lot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux iconProgramme dans le cadre de travaux d amelioration du batiment 14...
«maintenance des véhicules automobiles». Les travaux à réaliser, d’un montant prévisionnel de 33 444 € ht concernent l’ouverture...

Lot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux iconRemplacement de menuiseries extérieures dans une école

Lot n° 6 menuiseries interieures objet du cctp et consistance des travaux iconLot n°: legt vinci voyage Inter 2011 – Lot n° 4 – voy 4








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com