Table des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3








télécharger 185.05 Kb.
titreTable des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3
page1/4
date de publication19.03.2018
taille185.05 Kb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4

TABLE DES MATIERES



1. INSTALLATION DE CHANTIER p.2



2. SECURITE ET HYGIENE p.3
3. TERRASSEMENT p.5


4. MACONNERIE p.7
5. EGOUTTAGE ET DRAINAGE p.13
6. TOITURE p.14
7. MENUISERIES EXTERIEURES p.17
8. MENUISERIES INTERIEURES p.20
9. CHAPES ET CARRELAGE p.22
10. PLAFONNAGE p.24

11. ELECTRICITE p.25

12. PLOMBERIE-SANITAIRE p.28
13. CHAUFFAGE p.30
14. VENTILATION DES LOCAUX p.34
15. RACCORDEMENTS EXTERIEURS p.35
16. COMBLES AMENAGEABLES p.35
17. OPTIONS ET VARIANTES DIVERSES p.35
1. INSTALLATION DE CHANTIER
L’installation de chantier comprend principalement :

  • le tracé de tous les ouvrages sur le terrain ;

  • la mise en place du matériel, équipements, cintres, échafaudages, étançonnements, … nécessaires pour la commodité et la sécurité du chantier ;

  • l’approvisionnement des matériaux, de l’eau et du courant électrique nécessaires à tous les besoins de la construction ;

  • toutes les dispositions de nature à faciliter la circulation des voitures et des piétons pendant toute la durée des travaux sur les voies publiques ;

  • un local aménagé pour abriter le personnel ;

  • les moyens de protection des fournitures contre les intempéries ;

  • les panneaux mentionnant l’interdiction d’accès au chantier à toute personne étrangère aux travaux ;

  • le nettoyage du chantier et de la voirie ;

  • les frais de replis du chantier.


Les déchets inertes (blocs, briques, tuiles, …) sont rassemblés en un même endroit ; ils sont ensuite utilisés comme remblai autour du bâtiment et ne sont donc pas évacués du chantier. L’évacuation de ces déchets fera l’objet d’une adaptation de prix. Tous les autres déchets sont évacués à charge de B.PIROTTE.

Un accès empierré sur une épaisseur de 20 cm et sur une surface de 40m² minimum est prévu pour les engins de fourniture et de pose des matériaux sur le chantier, et constitue également une aire de travail au sol adéquate.



2. SECURITE ET HYGIENE
Remarques

  • l’arrêté royal du 25 janvier 2001 relatif à la coordination de la sécurité et hygiène sur les chantiers impose certaines mesures complémentaires aux mesures de sécurité de base comprises dans l’installation de chantier (poste 1). Les mesures reprises ci-dessous seront appliquées sur tous les chantiers de B.PIROTTE ;

  • toutes autres mesures particulières au chantier et reprises dans le plan de sécurité du coordinateur peuvent faire l’objet d’une adaptation de prix ;

  • la mission du coordinateur sécurité n’est pas comprise ;

  • l’ensemble de ces mesures est appliqué uniquement pour les travaux confiés à B.PIROTTE.


2.1. Installation de chantier

  • local aménagé et wc à la disposition du personnel ;

  • balisage ou palissade de protection autour de la zone des terrassements jusqu’à la réalisation du pré-remblai ;

  • panneau rappelant le port obligatoire d’équipements de protection individuelle et l’accès interdit aux personnes non autorisées ;

  • empierrement d’accès au chantier et aire de travail tels que décrits dans le poste 1 ;


2.3. Terrassements

  • plan des conduites des différents impétrants (eau, électricité, gaz, télédistribution, téléphone, égout public, …) ;

  • parois des fouilles réalisées en talus afin d’éviter les éboulements ; l’inclinaison des talus sera déterminée en fonction du type de sol ; quantités supplémentaires de fouilles comprises dans le poste 3.2 ;

  • blindage des tranchées de fondation d’une profondeur supérieure à 120 cm ;

  • pré-remblai (voir poste 3.4) contre les murs de fondation afin d’éviter les éboulements et les chutes, de permettre l’accès au bâtiment et la mise en place des échafaudages pour l’exécution de la toiture ;


2.4. Gros-œuvre

  • accès aux vides ventilés par une ouverture avec couvercle ;

  • garde-corps périphériques avant toute réalisation de planchers ;

  • garde-corps autour des trémies d’escalier jusqu’à la pose des escaliers ;

  • fermetures provisoires de toutes autres ouvertures dans les planchers (accès vides ventilés, conduits de cheminée, gaines techniques, …) ;

  • échelles d’accès entre les différents niveaux ;

  • trappe d’accès aux combles ;

  • balisage du pourtour extérieur du bâtiment ;

  • garde-corps périphériques réglables en fonction de l’élévation des murs extérieurs ;

  • garde-corps provisoires aux baies sans allège jusqu’à la pose des châssis ;

  • ouverture de passage entre les différents vides ventilés ;

  • échafaudage agréé pour rejointoiement du parement ;


2.6. Toiture

  • garde-corps dépassant de 100 cm le pied de toiture lors de la pose de la charpente ;

  • pose des fermettes préfabriquées à l’aide d’un camion-grue ;

  • échafaudage agréé d’une largeur de 80 cm et dépassant de 100 cm le pied de toiture lors de la pose de la couverture et des autres travaux de finitions de toiture ;

  • fermeture provisoire de toutes ouvertures dans la toiture ;

  • crochets pour permettre les interventions ultérieures à la toiture (entretiens, réparations, transformations, …)


2.11. Electricité

  • schéma de position et unifilaire apposés sur le coffret divisionnaire.


3. TERRASSEMENT
3.1. Enlèvement de la terre arable

La terre arable est enlevée sur une épaisseur de 20 cm sur toute la surface du bâtiment augmentée d’une bande périphérique de 2 m et sur la voie d’accès au chantier.

Cette terre est entreposée sur le terrain du chantier dans un endroit où elle ne peut être confondue avec la terre résultant des autres terrassements.
3.2. Fouilles en masse

Le terrain, supposé horizontal, est nivelé aux profondeurs imposées par les plans.

Le fond des fouilles est horizontal et doit présenter la résistance voulue et nécessaire pour supporter les constructions.
En partie vide ventilé :

les fouilles sont réalisées jusqu’au niveau nécessaire pour l’établissement des semelles filantes de fondation, à une profondeur minimale de 80 cm.
En partie cave :
  1   2   3   4

similaire:

Table des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3 iconTable des matières
«témoignage exceptionnel de la continuité de l'installation urbaine sur plus de deux millénaires»

Table des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3 iconBmw information média 11/2015 Page Le nouveau bmw c 650 Sport. Le...
«Sécurité à 360°», le système de freinage se porte garant d’une sécurité de conduite active maximale avec de série l’abs bmw motorrad...

Table des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3 iconPar extension, on parle aussi d'«hygiène de vie», «hygiène alimentaire»...
«hygiène de vie», «hygiène alimentaire» et d'«hygiène mentale» pour des actions et activités permettant de prévenir l'apparition...

Table des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3 iconBibliographie : G. Dupuis, Gudeon et Patrice Chrétien
«La police municipale a pour objet d’assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques»): la tranquillité publique...

Table des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3 iconTable des matieres

Table des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3 iconTable des matières

Table des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3 iconTable des matières

Table des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3 iconTable des matières

Table des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3 iconTable des matières

Table des matieres installation de chantier p. 2 Securite et hygiene p. 3 iconTable des matières








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com