Brevet de technicien supérieur








télécharger 0.76 Mb.
titreBrevet de technicien supérieur
page14/15
date de publication29.04.2018
taille0.76 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

4. Critères d’évaluation
L’évaluation, sous forme ponctuelle ou en contrôle en cours de formation prend en compte les éléments suivants :

  • L’adéquation de la réponse à la demande formulée.

  • La qualité de la communication écrite dans toutes ses composantes et formes.

  • La compétence méthodologique (utilisation des démarches et méthodes, justification des choix).

  • L’aptitude à mobiliser les connaissances générales appropriées à la particularité de la demande : situer, en fonction de la demande, son action dans l’espace, le temps, le contexte socio-économique et culturel.

  • L’aptitude à la professionnalisation de ses savoirs.

E4 - Économie et droit appliqués au tourisme (coeff 3) U4
1. Finalités et objectifs 
L’objectif visé est d’évaluer les compétences économiques et juridiques exprimées au sein du référentiel dans leurs composants méthodologiques et notionnels.
Dans le cadre des activités liées au tourisme, on veut apprécier l’aptitude du candidat à :

  • appréhender l’environnement économique, juridique et social et en percevoir l’évolution,

  • analyser une situation et poser un problème,

  • mener une réflexion et construire une argumentation.


2. Contenu 
L’unité U4 “ d’Économie et droit appliqués au tourisme ” est validée par le contrôle de l’acquisition des savoirs et des compétences figurant dans le programme d’environnement économique, de management des organisations, d’environnement et organisation juridique.
3. Critères de l’évaluation 
Les trois disciplines évaluées ont un poids sensiblement égal.
Il est tenu compte

  • de la pertinence de l’analyse,

  • de la rigueur de la démarche,

  • de l’exactitude des connaissances,

  • de la logique du raisonnement.


4. Mode d’évaluation 


  • Forme ponctuelle (épreuve écrite, durée 4 heures, coefficient 3)


L’épreuve comporte deux parties indépendantes :
- L’une vise à évaluer plus particulièrement les compétences méthodologiques relatives à l’exploitation d’informations économiques et ou juridiques liées au secteur ;
- L’autre vise à apprécier la réflexion du candidat et son aptitude à construire un développement structuré sur une ou deux questions relevant du domaine de l’environnement économique, du management des organisations, de l’environnement et organisation juridique ou associant deux d’entre eux. Cette partie peut éventuellement prendre appui sur une documentation.


  • Contrôle en cours de formation :


Le développement des compétences s’effectue tout au long de la période de formation. Cependant il est nécessaire de repérer des “ situations ” où le candidat est évalué, ce qui nécessite la mise en œuvre de critères spécifiques.
Quatre situations d’évaluation sont réparties sur le temps de formation et complémentaires les unes des autres en termes de compétences évaluées, dans leurs composantes méthodologiques et notionnelles.

L’une des quatre situations devra associer au moins deux des trois disciplines constitutives de l’unité.
Les trois domaines d’enseignement devront au total avoir été évalués. Les compétences méthodologiques et l’aptitude à la construction structurée devront avoir fait l’objet d’une évaluation spécifique.
Chaque évaluation prend la forme d’une prestation écrite d’une durée minimum de deux heures.
L’inspection pédagogique régionale veille à la qualité des situations d’évaluation, à leur bon déroulement et à leur conformité au règlement d’examen.
Les situations proposées et les grilles d’évaluation utilisées seront mises à la disposition du jury.
Après examen attentif des documents fournis, le jury formule toute remarque et observation qu’il juge utile et arrête la note.
E5 - ÉTUDES D’OPÉRATIONS TOURISTIQUES (Coeff. 3) U5
1. Finalité et objectifs
À partir d’un cas concret conçu à l’aide de données réelles issues du domaine du tourisme réceptif, l’objectif est de vérifier les aptitudes du candidat à :
- Analyser des opérations touristiques réelles,

- Rechercher et proposer des solutions réalistes et cohérentes en vue de résoudre le ou les problèmes énoncés,

- Mobiliser les savoirs associés.
2. Contenu
L’unité U5 est validée par le contrôle de l’acquisition des compétences relevant des fonctions suivantes du référentiel de certification :
C1 S’informer, analyser

C2 Organiser

C3 Communiquer

C4 Agir

C5 Évaluer
Ainsi que des savoirs et savoir faire associés suivants :
S6 Mercatique :

S61 La notion de marché touristique

S63 Les stratégies et tactiques d'entrée et de maintien sur un marché
S7 Gestion

S71 Le système d’information comptable

S72 Le contrôle financier

S74 Les aspects économiques et financiers du projet touristique
S8 Action et animation touristiques

81 Les champs d’intervention du technicien supérieur en animation et gestion touristiques locales

82 Les principes généraux d’une méthodologie de l’action touristique

83 Le diagnostic

86 L’évaluation
3. Modalités d’évaluation
Forme ponctuelle
Cette épreuve ne se déroule que sous forme ponctuelle.
Il s’agit d’une épreuve écrite d’une durée de 5 heures s’appuyant sur un cas concret présentant une opération touristique réelle et son environnement.
De nature synthétique, l’étude de cas :
- a pour objet l’action touristique réceptive, quelle que soit son origine et dans toutes ses dimensions, telles qu’elles sont décrites dans le référentiel des activités professionnelles,

- porte sur les différents domaines dans lesquels intervient un technicien supérieur en animation et gestion touristiques locales (la mercatique – gestion appliquées aux organisations du tourisme, les techniques touristiques et notamment la gestion de l’information touristique) pour agir,

- peut mobiliser des connaissances économiques et juridiques.
Outre une mise en situation professionnelle précise, le cas proposera aux candidats deux types d’informations :
- des documents ressources destinés à permettre une analyse de l’opération touristique et de son environnement,

- des outils pré-construits destinés à recevoir le résultat de l’analyse et les propositions.
4. Critères d’évaluation
La commission de correction apprécie :


  1. La qualité d'analyse des documents ressources,

  2. La qualité de synthèse des données importantes,

  3. La qualité de structuration des éléments de faisabilité de l'opération touristique,

  4. L'intégration des éléments de culture générale adaptés,

  5. La pertinence d'organisation des informations,

  6. La mise en évidence de la dimension prospective de l’analyse,

  7. L'identification des opportunités sectorielles,

  8. La préconisation d'une démarche construite et argumentée,

  9. Le caractère opérationnel des solutions préconisées.


5. Composition de la commission de correction
La correction de chaque copie est assurée conjointement par deux professeurs : l’un enseignant la mercatique – gestion appliquées aux organisations du tourisme, l’autre les techniques touristiques, dans des sections préparant au brevet de technicien supérieur animation et gestion touristiques locales.
E6 - Conduite et présentation de projets ET D’ACTIONS touristiques

(Coeff 4) U6
1. Finalité et objectifs
Cette épreuve, que ce soit sous forme ponctuelle ou en contrôle en cours de formation, a pour objectif de vérifier l’aptitude du candidat à construire et à mettre en œuvre un projet touristique destiné à valoriser l’offre locale.
Elle doit permettre de vérifier l’aptitude à :
- prendre des décisions et mettre en œuvre de solutions adaptées au secteur du tourisme,

- mettre en œuvre des compétences appliquées à des situations professionnelles touristiques réelles en s’appuyant sur les outils de traitement de l’information et de la communication,

- s’organiser, agir et travailler avec les différents partenaires du tourisme local,

- communiquer en face à face, argumenter, convaincre et apporter un regard critique.
2. Contenu
L’unité U6 est validée par le contrôle de l’acquisition des compétences relevant des fonctions suivantes du référentiel de certification :
C1 S’informer, analyser

C2 Organiser

C3 Communiquer

C4 Agir

C5 Évaluer
Ainsi que des savoirs et savoir faire associés suivants :
S6 Mercatique :

62 L’action mercatique touristique

S7 Gestion

73 Le contrôle des opérations d’exploitation

75 La gestion administrative du projet et la communication

S8 Action et animation touristiques

84 La conception d’un projet ou d’une action

85 La mise en œuvre de l’action ou du projet
3. Modalités d’évaluation
3.1. Forme ponctuelle
Documents d’information supports de l’interrogation
L’interrogation s’appuie sur un dossier mis à la disposition des interrogateurs selon les modalités fixées par la circulaire nationale d’organisation de l’examen. Ce dossier sera rédigé à l’aide d’un traitement de texte.
Il comprendra :
les fiches descriptives de(s) projet(s) et des actions professionnelles touristiques (cf. modèle présenté par la circulaire nationale d’organisation de l’examen). Ces documents indiqueront notamment :


  1. la date et la durée de l’action ou du projet,

  2. l’(les) organisme(s), la(les) collectivité(s) ou l’(les) entreprise(s) partenaire(s),

  3. le nom et la qualité des différents acteurs impliqués dans la réalisation de l’action ou du projet (autres étudiants, professionnels…),

  4. le ou les objectifs poursuivis,

  5. la méthodologie élaborée (moyens prévus, notamment ceux relevant des technologies traitement de l’information ; calendrier des opérations ; opérations de contrôle et évaluation),

  6. les résultats obtenus,

  7. les initiatives et responsabilités prises par le candidat et les compétences acquises.


Pour les candidats qui se présentent au titre de leur expérience professionnelle, ces fiches descriptives seront remplacées par une présentation, en dix pages au maximum, de leur activité professionnelle relevant des fonctions du référentiel des activités professionnelles du brevet de technicien supérieur “ animation et gestion touristiques locales ”.
Le tableau récapitulatif des projets, des actions professionnelles et des périodes de stages
Élaboré selon le modèle proposé par la circulaire nationale d’organisation de l’examen, il permet de prendre connaissance de la répartition des projets, des actions et des périodes de stages pendant la période de formation.
Les attestations de stages ou les certificats de travail ou la photocopie du contrat de travail.
Ces différents documents sont des supports d’informations mis à disposition de la commission d’interrogation. Ils ont pour objectif d’aider la commission à orienter son interrogation. Ils ne sont pas évalués.

Composition de la commission d’interrogation
La commission est composée de deux professeurs chargés du suivi des actions professionnelles touristiques et d’un professionnel :

- un professeur chargé de l’enseignement des techniques touristiques,

- un professeur de mercatique – gestion ou d’analyse spatiale.
En l’absence du professionnel, la commission pourra néanmoins valablement interroger et statuer.
Déroulement de l’épreuve 

L’épreuve débute par une présentation (10 minutes maximum), à l’aide du tableau récapitulatif et du dossier, des actions professionnelles touristiques appliquées et du (des) projets réalisés pendant la période de formation. Durant cette période, le candidat ne peut être interrompu.

Dans une seconde phase, le candidat présente en détail une action sélectionnée par la commission d’interrogation puis un projet réalisé pour une organisation locale du tourisme.

Pour étayer son propos, le candidat peut s’appuyer sur tout document à sa convenance. Il peut également présenter ses réalisations à l’aide des outils informatiques mis en sa disposition selon des modalités définies par la circulaire nationale d’organisation.

L’entretien avec la commission d’interrogation, exclusivement centré sur les actions et les projets réalisés par le candidat, permet enfin de préciser et/ou d’approfondir certains aspects de l’exposé. Il peut éventuellement être étendu à d’autres actions ou projets figurant sur le tableau récapitulatif.
En l’absence de dossier, l’épreuve ne peut se dérouler. Tout candidat sans dossier sera donc informé par la commission de l’impossibilité de conduire l’entretien et se verra en conséquence attribuer la note zéro.
3.2. Contrôle en cours de formation
Le développement des compétences s’effectue tout au long de la période de formation. Cependant il est nécessaire de repérer des “ situations ” où le candidat est évalué, ce qui nécessite la mise en œuvre de critères spécifiques.
L’évaluation est réalisée au travers de quatre situations d’évaluation orales d’une heure, réparties sur le temps de formation.
Chaque prestation implique, dans l’esprit de l’épreuve ponctuelle, une présentation des actions professionnelles touristiques réalisées, et pour la dernière d’entre elles, du ou des projets achevés.
L’entretien prend appui sur les fiches descriptives d’activité et de projet.
L’inspection pédagogique régionale veille à la qualité des situations d’évaluation, à leur bon déroulement et à leur conformité au règlement d’examen.

À l’issue des situations d’évaluation, dont le degré d’exigence est équivalent à celui requis dans le cadre de l’épreuve ponctuelle correspondante, l’équipe pédagogique de l’établissement de formation adresse au jury le descriptif (fiches descriptives et tableau récapitulatif) servant de support aux entretiens, accompagné des grilles d’évaluation. La forme des documents sera précisée par la circulaire nationale d’organisation de l’examen.
Après examen attentif des documents fournis le cas échéant, le jury formule toute remarque et observation qu’il juge utile et arrête la note.
4. Critères d’évaluation
L’évaluation, sous forme ponctuelle ou en contrôle en cours de formation, prend en compte les éléments suivants :
- la qualité de la communication orale ;

- l’aptitude à rendre compte, à situer son activité, à justifier ses choix, ses démarches et ses méthodes ;

- la capacité à mobiliser les savoir-faire appropriés, caractéristiques du secteur touristique concerné ;

- la capacité à gérer son temps ;

- le comportement professionnel.

EF1 : Présentation du patrimoine culturel et touristique régional

(Coeff 1) UF1
1. Objectifs
L’épreuve a pour but de vérifier l’aptitude du candidat à appréhender des composantes multiples du patrimoine culturel et touristique d’une région et à les mettre en valeur dans le cadre d’une activité professionnelle en relation avec l’accueil et le guidage de clientèles.
2. Modalités
Il s’agit d’une épreuve orale d’une durée de 30 minutes qui prend la forme d’un exposé puis d’un entretien avec la commission d’interrogation.
Cette épreuve prend appui sur un dossier composé de trois fiches abordant les trois thèmes suivants choisis (un thème par fiche) à des périodes historiques différentes :


  1. les expressions socioculturelles des terroirs régionaux,

  2. le patrimoine artistique régional,

  3. l'histoire et l'actualité économique régionale.


Les thèmes sont traités à l'échelle régionale.
Chaque fiche, d’une longueur de trois pages maximum, double interligne, est structurée de la façon suivante :


  1. Sources : bibliographie et documentation diverses,

  2. Justification du thème

  3. Présentation de la démarche d'adaptation à au moins deux types de clientèle clairement identifiée et deux types d’activité professionnelle.


1   ...   7   8   9   10   11   12   13   14   15

similaire:

Brevet de technicien supérieur iconBrevet de technicien supérieur communication
«communication» et à d’autres spécialités de brevet de technicien supérieur ainsi que les dispenses d’épreuves accordées conformément...

Brevet de technicien supérieur iconBts brevet de technicien supérieur

Brevet de technicien supérieur iconRapport de fin de stage brevet de technicien superieur

Brevet de technicien supérieur iconBrevet de Technicien Supérieur Services Informatiques aux Organisations (en cours)

Brevet de technicien supérieur iconPortant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet...
«services informatiques aux organisations» sont fixées conformément aux dispositions du présent arrêté

Brevet de technicien supérieur iconTechnicien supérieur en Sécurité Réseau

Brevet de technicien supérieur iconTechnicien Supérieur Gestionnaire en Ressources Informatique

Brevet de technicien supérieur iconBts technicien supérieur de l'étude et de l'économie de la construction

Brevet de technicien supérieur iconAu fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
Fille de paysans, elle avait été si bonne écolière que ses parents l'avaient laissée aller jusqu'au brevet supérieur

Brevet de technicien supérieur iconAprès le succès des deux premières éditions, le ministère de l’enseignement...








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com