Veille media








télécharger 0.62 Mb.
titreVeille media
page8/24
date de publication08.12.2019
taille0.62 Mb.
typeDocumentos
ar.21-bal.com > économie > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   24

UE



European business summit : un sommet assombri par la crise

27/03 20:11 CET
Sommet de l'EU

La crise durera sans doute deux ans en Europe. Ce pronostic, c’est celui d’Ernest-Antoine Seillière. Le président de l’organisation patronale européenne l’a livré lors du septième sommet européen consacré aux affaires. Le président de la Commission est quant à lui revenu sur le besoin de réformer le système financier :

“Jusqu‘à récemment, il y avait aussi des clivages en Europe entre ce que l’on appelle le modèle continental et le modèle anglo-saxon. Mais désormais, je pense que de manière générale, chacun s’accorde à dire que nous devons en faire plus en termes de régulation et de supervision pour empêcher ce genre de crise de se reproduire”, a martelé José Manuel Barroso.

Réformer pour mieux surveiller les marchés, c’est le message que porteront les Européens au sommet du G20 jeudi prochain. Invité d’honneur, le président turc Abdullah Gul a saisi l’occasion de cette tribune pour assurer que l’Europe trouverait plus facilement des réponses à ses problèmes si la Turquie en était membre

http://fr.euronews.net/2009/03/27/european-business-summit-un-sommet-assombri-par-la-crise/

    1. OTAN/TURQUIE



Ankara souffle le chaud et le froid sur une candidature Rasmussen


L



a Turquie souffle le chaud et le froid sur une candidature du Premier ministre danois Rasmussen comme secrétaire général de l'OTAN, qu'elle a de nouveau critiqué, tandis que le Danemark vient de faire un geste à l'égard d'Ankara, tout en jurant qu'il n'y faut voir "aucun lien" avec la question de l'OTAN.

A quelques jours d'un sommet de l'OTAN, vendredi et samedi, qui pourrait décider de la succession en août de l'actuel secrétaire général de l'Alliance atlantique, le Néerlandais Jaap de Hoop Scheffer, le Danemark vient d'envoyer une mission à Ankara pour enquêter sur un différend de longue date avec la Turquie.

Trois procureurs danois étaient jeudi et vendredi dans la capitale turque pour enquêter sur la télévision kurde Roj TV, qui émet au Danemark, et que la Turquie veut voir fermer, l'affirmant liée au mouvement armé kurde interdit du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), a indiqué à l'AFP l'ambassadeur du Danemark en Turquie, Jesper Vahr.

"Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités turques sur cette enquête", a ajouté le diplomate.

Il s'agit d'établir si oui ou non Roj TV entretient des liens avec le PKK, mouvement en lutte armée depuis 1984 dans l'est du pays que le Danemark "condamne" comme organisation terroriste, comme les autres membres de l'Union européenne.

Cette démarche danoise n'a cependant "aucun lien avec la question de l'OTAN" et de l'approbation ou non par la Turquie d'une candidature de M. Rasmussen, a insisté M. Vahr.

L'interdiction de Roj TV a pourtant été réclamée à nouveau vendredi par le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, dans une interview où il n'a pas manqué de lier cette question à celle de l'OTAN, dont la Turquie est un membre stratégique, par sa situation entre Europe, Caucase et Proche Orient.

M. Erdogan a déclaré qu'il avait expliqué personnellement au téléphone à son homologue danois Anders Fogh Rasmussen ses réticences à sa candidature au poste de secrétaire général de l'OTAN.

M. Rasmussen n'a pas donné suite aux demandes de la Turquie de fermer Roj TV, a-t-il regretté, ajoutant: "Cela fait quatre ans, et ils n'ont pas réglé le problème".

Le Premier ministre turc, dont le Parti pour la Justice et le
Développement (AKP) est issu de la mouvance islamiste, a aussi expliqué à M. Rasmussen que sa candidature suscite la contrariété des musulmans, après l'affaire des caricatures de Mahomet, publiées en 2005 par un journal danois.

M. Rasmussen, dont la candidature - appuyée par les Etats-Unis et les pays de l'Union européenne - semble bien partie sauf en cas de veto formel d'Ankara, avait défendu ces dessins satiriques au nom de la liberté d'expression.

Soufflant le chaud et le froid dans cette affaire, le président turc, Abdullah Gül, a laissé entendre vendredi à Bruxelles que son pays ne s'opposerait pas à une désignation de M. Rasmussen. "Nous n'avons pas de position particulière contre le Premier ministre ou tout autre, de ce point de vue", a déclaré M. Gül.

Il a ajouté que M. Rasmussen "est en Europe l'un des Premiers ministres les plus importants et l'un de ceux qui ont eu le plus de réussite".

Des propos ambigus qui font dire à un diplomate européen à Ankara: "certains jours c'est noir, d'autres blanc, et parfois gris".

"Le sentiment est que la Turquie veut pour l'instant "garder des munitions", mais qu'elle est seule, et qu'elle finira par rentrer dans munitions"le rang", a commenté un autre diplomate européen.
La désignation de M. Rasmussen lors du sommet de l'OTAN n'est pas sûre", a renchéri un autre diplomate.

30/03/09 15h33

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/801627/2009/03/30/Ankara-souffle-le-chaud-et-le-froid-sur-une-candidature-Rasmussen.dhtml

OTAN: Rasmussen, candidat pressenti au poste de secrétaire général


(Rogozine)

19:39 | 30/ 03/ 2009

BRUXELLES, 30 mars - RIA Novosti. Le premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen, 56 ans, sera le futur secrétaire général de l'OTAN, a auguré lundi dans un entretien avec RIA Novosti le délégué permanent russe auprès de l'Alliance Dmitri Rogozine.

"Je doute que la Turquie se décide à bloquer sa candidature", a-t-il dit.

Quoi qu'il en soit, a-t-il reconnu, Ankara adopte une "attitude particulière" quant à la candidature du premier ministre danois, car les autorités de ce pays musulman, "doyen de l'OTAN, ne peuvent évidemment être indifférentes à la position du candidat sur les questions des relations interconfessionnelles ni à son attitude envers l'islam".

On n'oublie pas à Ankara que pendant le scandale autour des caricatures de Mahomet, publiées en 2005 par le journal danois Jyllands-Posten, M.Rasmussen est intervenu en faveur de la liberté d'expression. Aussi n'est-il pas à exclure que la Turquie frappe de veto sa candidature.

Néanmoins, nul n'ignore que le premier ministre danois bénéficie du soutien des Etats-Unis, ainsi que de trois autres "piliers" de l'Alliance - la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne.

D'autre part, Varsovie et Ankara soutiennent la candidature du ministre canadien de la Défense Peter MacKay.

Le sommet de l'OTAN (3-4 avril) permettra de déterminer le nom du successeur de Jaap de Hoop Scheffer. Le nouveau secrétaire général devrait prendre ses fonctions en août.

http://fr.rian.ru/world/20090330/120821363.html


1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   24

similaire:

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media

Veille media iconVeille media








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
ar.21-bal.com